• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment devenir célèbre

Comment devenir célèbre

 JPEG

 Il y a des méthodes classiques, mais surannées, pour devenir célèbre. Une d’entre elles, considérée comme très honorable, consiste à faire une vingtaine d’années d’études sans rater un seul des multiples examens qui vous sont proposés. Vous pouvez alors passer un concours extrêmement sélectif afin de pouvoir gagner un peu plus que le SMIC tout en travaillant 12 heures par jour, 6 jours et demi par semaine. Vous pouvez alors, la quarantaine venue, postuler pour avoir des crédits auprès d’une multitude d’organisations de moins en moins gouvernementales et vous pouvez subséquemment travailler avec un ou deux collaborateurs sur vos idées propres. On vous priera ensuite d’assumer des responsabilités en chapeautant les activités d’un groupe plus large, cette responsabilité consistant essentiellement à relayer les innombrables et toujours renouvelés directives, lois, réglementations, règles, conseils qu’il est impératif de suivre. Si l’un de ‘vos’ chercheurs fait une découverte révolutionnaire, vous pourrez peut-être devenir Prix Nobel. Vous atteindrez alors le fait de la célébrité possible par cette voie, le plus que vous puissiez espérer. Vous aurez droit dans ce cas à quelques minutes d’antenne à la télévision sur FR3-région, un entrefilet dans le Monde et la possibilité de vous exprimer sur maints sujets d’actualité que vous ne connaissez en rien. Bien entendu vous pourrez continuer à prendre en toute quiétude et sans être importuné les transports en commun, aucun quidam ne vous reconnaitra. Toutefois, votre compagne ne regrettera plus son mariage, vos collègues se délivreront du devoir de se taire pour souligner vos insuffisances, vos collaborateurs vous solliciteront dans l’espoir que votre aura prodigieusement augmentée par votre Prix leur permettra d’obtenir plus aisément des crédits, vos amis se targueront de connaître une sommité, vos cousins penseront que vous êtes devenu encore plus imbu de vous-même qu’avant… et les choses s’arrêteront là.

 Le travail, le sérieux, le talent ne mènent qu’à une renommée limitée à la sphère que l’on fréquente dans son monde, l’autre monde celui du grand public, le seul qui compte vraiment, est absent. Hors de très exceptionnelles exceptions, l’adulation de ‘savants’ par les foules ne se produit pas sauf si le savant est mort depuis longtemps et que des politiciens en mal de célébration ont besoin de donner un nom à une avenue, une rue, un rond-point, un Lycée technique. Certains infectiologues peuvent malgré tout apparaître soudainement sur le devant de la scène par ses dires inhabituellement directs qui ne cachent rien des ambiguïtés d’intérêts, sans dissimuler l’incompétence de certains englués dans leurs ‘cheffitudes’.

 Rien n’est perdu si vous n’avez pas la patience d’écouter des enseignements plus ou moins théoriques pendant de très longues années, vous pouvez, par exemple, faire du sport, mais il ne faut pas se leurrer, vos chances de succès sont tout aussi ténues. Un cycliste professionnel met un terme à sa carrière sportive à 35 ans environ. Il devra être connu avant cet âge. Auparavant vous avez été coureur amateur dès 18 ans, vous remportez des courses régionales, vous devenez un coureur prometteur, vous arrivez à boucler 122 km à une vitesse moyenne de 42,052 km/h, un contrat professionnel vous est proposé dès 19 ans, vous faites votre service militaire, ensuite vous enchaînez des victoires dont les très prestigieux tours de France. Le cycliste au prix d’efforts inimaginables pour qui n’a jamais essayé de faire du vélo devient célèbre… dans les milieux populaires, mais rien dans le milieu germanopratin, rien loin des frontières, peu pour la postérité.

 Mais il y a une méthode à proposer qui ne nécessite aucun sérieux, aucune qualité intellectuelle reconnue, aucun sens de l’effort, aucune qualité athlétique hors du commun.

 Vous naissez à Paris dans un milieu aisé. Assez vite vous vous liez avec un producteur de cinéma, un rappeur, un député (de préférence de gauche). Vous obtenez votre baccalauréat scientifique en déclarant avoir triché à toutes les épreuves. Vous ne poursuivez pas d’autres études. Vous devenez employé de banque, représentant en tissus, animateur de centre de loisirs et traditionnaliste. Vous devenez aussi accessoiriste, auteur de série, animateur sur une chaîne télévision humoristique, vous animez des magazines, vous devenez une vedette sur une chaîne du service public, vous annoncez votre intention de devenir Président de France Télévision. Vous êtes plus qu’une célébrité, personne ne vous connaît pas. Votre carrière fait cependant polémique. Plusieurs journaux vous critique. Le Figaro vous présente comme « un clown, un pitre né ». Libération vous reproche « d'alterner gloussements hystériques et chorégraphie sur Les Sardines ! ». Le magazine Les Inrockuptibles souligne votre « omniprésence audiovisuelle » et votre « vulgarité ». Le Figaro affirme que « vous n'avez aucun talent ». Vous êtes caricaturé dans Charlie Hebdo sous la forme d'un moustique suçant le cerveau des enfants regardant la télévision, avec le titre « Le virus qui rend con ». Le magazine VSD fait sa Une avec le titre « Ça va le melon ? ». Vous essayez à plusieurs reprises de faire pression sur votre employeur afin d'obtenir le renvoi de certains de vos confrères. Vous n’hésitez pas à intimider vos collègues : « Je vais venir te défoncer, tu ne sais pas qui je suis, tu vas avoir de gros problèmes, je vais venir te chercher à I-Télé. ». Vous peaufinez votre image, votre portrait est celui d'un homme tyrannique, prétentieux, colérique, faisant régner une ambiance délétère dans son équipe par ses pratiques scabreuses, ses colères, ses menaces. Le Conseil Supérieur de l’Audiovisuel (CSA) lance une procédure de sanctions contre vous pour vos humiliations envers vos propres chroniqueurs et vos invités. À une femme qui a les yeux bandés, vous lui faites toucher votre entrejambe. Il n’est pas nécessaire de mettre en avant vos innombrables blagues, plaisanteries, saynètes toutes faisant preuve d’une incroyable créativité dans l’abjection.

 Faisant fi des jaloux, vous voilà célèbre. Vous n’avez pas couru 30 000 km à vélo dans votre année, vous ne vous êtes pas épuisé à essayer de comprendre l’incompréhensible, vous vous êtes contenté d’être vous-même et satisfait de l’être. Vous ne courrez plus derrière la célébrité, vous l’avez. Vous êtes devenu inaccessible au bon sens des gens du commun, vous n’avez plus qu’à régner.

 Il nous est impossible de vous recommander d’accéder à la célébrité comme tueur en série, membre de la mafia, terroriste ou comme tyran génocidaire, même si les médias leur laissent une place de choix qui vous faciliterait la tâche. 


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • jacques 1er septembre 17:12

    C’est qui sur la photo ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er septembre 17:27

      @jacques

      une célébrité anonyme !


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er septembre 18:23

      @jacques
      No comment.


    • jacques 1er septembre 18:26

      @Jacques-Robert SIMON
      oui ok, cela n’explique pas cette photo, votre article n’a pas besoin de photos.


    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er septembre 19:43

      @jacques
      C’est votre avis, je le respecte.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er septembre 17:12

      Le canapé, à voile, à vapeur et même à la rame, c’est bien aussi, non ?


      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er septembre 18:23

        @Séraphin Lampion
        Si vous voulez.


      • jef88 jef88 2 septembre 12:14

        @Séraphin Lampion

        René Hanarte a décidé de vivre des vacances pas comme les autres. Ce Belge se déplace d’un site touristique à un autre avec son divan en cuir. L’objet à roulettes est mis en scène dans des contextes insolite  « On a fait flotter le divan sur le lac de Gérardmer. On l’a installé sur des matelas pneumatiques »


      • Le421 Le421 2 septembre 18:16

        @Séraphin Lampion
        Faudrait demander à Dard Malin...  smiley


      • Xenozoid Xenozoid 1er septembre 18:28

        une déclaration d’amour venu trop tard ?


        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er septembre 19:44

          @Xenozoid
          No comment


        • Arogavox Arogavox 1er septembre 18:40

          « Célébrité : l’avantage d’être connu de ceux qui ne vous connaissent pas. » - Chamfort

          « étonnant ce qu’on peut accomplir lorsqu’on ne se préoccupe pas de qui s’en voit attribuer le mérite »
          - Harry S.Truman


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 1er septembre 19:44

            @Arogavox
            Merci pour les citations.


          • AlLusion AlLusion 1er septembre 20:07

            @Jacques-Robert SIMON,
             Un autre billet à composer : « comment rester incognito ? ».
             Ce n’est pas aussi simple qu’on le pense...
             Penser à comment on devient un espion....
             Suivez peut-être la série « Le bureau des légendes »


          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 08:51

            @AlLusion
            C’est effectivement difficile.


          • Un des P'tite Goutte Un des P’tite Goutte 1er septembre 20:06

            Euh, je mets peut-être les pieds dans le plat, mais la religion du personnage, fictif, nous sommes bien d’accord , c’est du domaine de l’utile dans son parcours ?


            • HELIOS HELIOS 1er septembre 22:50

              @Un des P’tite Goutte

              ... pt’etre qu’etre noir, musulman et demandeur d’asile cela aide pour passer sur une chaine d’infos en continu....


            • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 08:52

              @Un des P’tite Goutte
              Peut être.


            • Albert123 2 septembre 08:17

              « Comment devenir célèbre ? »


              pourquoi chercher à le devenir ?

              problème d’ego, difficultés avec les femmes, ambition déplacée, … Derrière le désir de célèbrité se cache toujours des tares affectives et narcissique, ainsi qu’un total manque de confiance en soi,

              ce que tout le système médiatique sait depuis bien longtemps, ce qui lui permet d’instrumentaliser la grande majorité des célébrités qui sont pour leur plus grand malheur des enfants que la société du spectacle marchand rendra adulescent en les finissant à la pisse.

              il suffit pour cela d’écouter les starlettes (homme ou femme) débarquées dans les média depuis plus de 20 ans pour comprendre que ces pauvres petites chéries sont des perdreaux de l’année


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 08:54

                @Albert123
                Je n’ai personnellement connu personne dont le but premier était d’être célèbre, j’ai du mal à vous répondre.


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 septembre 09:56

                @Jacques-Robert SIMON

                Quand il était petit, Juppé voulait être Pape.
                C’est une façon de vouloir être connu en renonçant à son identité.


              • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 11:29

                @Séraphin Lampion
                Au moins il croyait en lui.


              • AlLusion AlLusion 2 septembre 17:44

                @Albert123
                « pourquoi chercher à le devenir ?  »
                En fait vous posez la question et vous y répondez.
                Dans le monde du spectacle (le monde politique peut l’être aussi) il faut le devenir pour être connu par la foule qui va rapporter du... pognon.
                Qu’on le veuille ou non, la culture et de l’événementiel qui ont été mise entre parenthèses en ne touchant aucune pépite, se sont vus mourir à petits feux entraînant dans leur sillage une foule d’autres métiers..
                Certains journaux ont aussi leurs paparazzis qui sont parfois haïs et parfois espérés.  
                Alors, pour être célèbre, il faut sortir de l’ordinaire, faire du buzz, se présenter sur Internet... Faire de la pub de soi-même comme une entreprise et attirer l’acheteur.


              • Étirév 2 septembre 09:38

                « N’essayez pas de devenir un homme qui a du succès.
                « Essayez de devenir un homme qui a de la valeur.  »

                (Albert Einstein)


                • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 11:30

                  @Étirév
                  C’est parfaitement pertinent.


                • Septime Sévère 2 septembre 10:11

                  J’ai connu un homme devenu célèbre.

                  Je faisais dans les années 80 du parachutisme sportif à Mourmelon, et parmi les autres pratiquants il y avait un adjudant... 


                  • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 11:32

                    @Septime Sévère

                    L’adjudant-chef Pierre Chanal.


                  • Septime Sévère 2 septembre 13:02

                    @Jacques-Robert SIMON
                    .
                    Bravo !


                  • Francis Francis29 2 septembre 12:00

                    « Le people c’est la médiacratie des gens qui ont de la gueule » Régis Debray

                     

                     La médiacratie est l’autre nom de la médiocratie :

                     

                    « Que faut-il pour réussir ? De la bravoure ? De l’obstination ? De la chance ? Du génie ? Non ! De la médiocrité. Quoi que produise le médiocre, c’est un produit qui s’adresse au plus grand nombre. » (Jean Giono, La philosophie dans le boudoir)

                     
                     « Médiocratie : « Rangez ces ouvrages compliqués, les livres comptables feront l’affaire. Ne soyez ni spirituel, ni même à l’aise, vous risqueriez de paraître arrogant. Atténuez vos passions, elles font peur. Surtout, aucune ’bonne idée’, la déchiqueteuse en est pleines. Ce regard perçant qui inquiète, dilatez le, et décontractez vos lèvres - il faut penser mou et le montrer, parler de son moi en le réduisant à peu de chose : on doit pouvoir vous caser. Les temps ont changé. Il n’y a eu aucune prise de la Bastille, rien de comparable à l’incendie du Reichstag, et l’Aurore n’a encore tiré aucun coup de feu. Pourtant l’assaut a bel et bien été lancé et couronné de succès : les médiocres ont pris le pouvoir. » 

                    Alain Deneault « La médiocratie »,

                     

                    «  Combien d’étudiants éveillés ont constaté que les écoles de commerces, les facultés de droit ou les départements de science politique leur donnaient l’impression de devenir plus ignorants qu’avant d’y avoir fait leur entrée, sur les raisons de la marche financière et industrielle dysfonctionnelle du monde ? L’entreprise universitaire relaie, en même temps qu’elle le produit, un discours d’ignorance. »  

                    Alain Deneault « La médiocratie »,

                     

                    Alain Deneault est docteur en philosophie de l’Université Paris VIII, auteur nombreux ouvrages et chroniqueur à la revue Liberté »

                     

                    Gouvernance et médiocratie

                    • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 13:26

                      @Francis29
                      Pour réussir c’est simple, il suffit de faire en sorte de pouvoir regarder ses petits enfants s’ébattre en ayant confiance en vous.


                    • I.A. 2 septembre 13:30

                      Voici un texte bien désabusé.

                      Plutôt que chercher à devenir célèbre, pourquoi ne pas rester soi-même ? Rester soi-même malgré le temps qui passe, malgré le regard des autres, malgré nos propres doutes - voilà sans doute l’apprentissage le plus difficile.

                      Apprendre ne serait-ce qu’à respecter cette petite chose que l’on est en regard de l’immensité de l’univers et de la complexité des relations humaines.

                      Passer à côté des ambitions dévorantes sans même leur adresser un coup d’oeil. Désapprendre l’orgueil et la jalousie, pour ne conserver que sa dignité humaine.

                      Ce chemin-là est véritablement périlleux, parce qu’indiqué sur nulle carte. Pourtant c’est le seul qui mène quelque part.

                      Bien à vous


                      • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 2 septembre 17:29

                        @I.A.
                        Merci de votre commentaire mais je ne suis pas désabusé.


                      • Le421 Le421 2 septembre 18:19

                        Il faut savoir aussi que la célébrité, et surtout la réussite, amène son cortège d’ennemis avec elle...


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 3 septembre 08:44

                          @Le421
                          C’est exact. Mais être célèbre c’est surtout servir d’exemple.


                        • Francis Francis29 3 septembre 09:35

                          @Jacques-Robert SIMON
                           
                           ’’ être célèbre c’est surtout servir d’exemple.’’
                           
                           Ne confondons pas modèle et exemple. Exemplaire a une connotation positive. Un modèle pour les uns est parfois un repoussoir pour les autres.


                        • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 3 septembre 17:36

                          @Francis29
                          Je ne joue que rarement avec les mots.


                        • OMAR 2 septembre 21:35

                          Omar9

                          .

                          Bonsoir @J. R. Simon : « Comment devenir célèbre ».

                          .

                          Un autre cheminement encore plus simple que Selman Roshdy a tracé : il suffit d’insulter l’Islam, le Prophète et les musulmans.

                          .

                          Et en plus, ça rapporte beaucoup de fric :

                          https://www.bfmtv.com/culture/michel-houellebecq-on-a-le-droit-d-ecrire-un-livre-islamophobe_AN-201501190071.html

                          .

                          Des exemples de ce genre de réussite ? Gargamel Zemmour, Houellebecq, Bruckner, Onfray,... tiens, même cette pisseuse de véronique genest :

                          https://www.leparisien.fr/culture-loisirs/islam-veronique-genest-derape-et-s-explique-18-09-2012-2169789.php


                          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 2 septembre 21:44

                            @OMAR

                            Quant Omar se lâche...lol


                          • popov 3 septembre 06:34

                            @OMAR

                            Un autre cheminement encore plus simple que Selman Roshdy a tracé : il suffit d’insulter l’Islam, le Prophète et les musulmans.

                            Je suppose que tu parles de Salman Rushdie. Il était déjà célèbre dans les pays nouvellement décolonisés grâce à son excellent livre Midnight Children. C’est justement à cause de ce succès que la vielle crapule islamique Khomeini a pété un plomb quand il a écrit Les Versets Sataniques : il avait peur que les mahométans lisent ce livre et apprennent certaines choses sur l’islam.

                            Et toi, tu l’as lu ce livre Les Versets Sataniques ?


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 3 septembre 08:46

                            @OMAR
                            C’est vrai insulter Yahvé ou Mahomet peut rendre célèbre.


                          • OMAR 3 septembre 11:20

                            Omar9
                            .
                            @popovitch :« Et toi, tu l’as lu ce livre Les Versets Sataniques ? »

                            .
                            Rappelles-toi, le moujik, je te l’avais envoyé quand il y avait pénurie de P-Q dans ton pays...
                            .
                            Purée, les dégâts de la vodka s’aggravent de jour en jour en toi...


                          • popov 3 septembre 12:27

                            @OMAR

                            Pas d’arguments, rien que des insultes.
                            Voilà les bienfaits que l’islam apporte en France.


                          • popov 3 septembre 13:23

                            @Jacques-Robert SIMON

                            Dans le cas de Mahomet, ça rend célèbre à titre posthume car les mahométans ont pour principe qu’il faut défendre l’idée de l’islam religion de paix, d’amour et de tolérance en égorgeant ceux qui disent le contraire.


                          • Jacques-Robert SIMON Jacques-Robert SIMON 3 septembre 17:37

                            @popov
                            Il me semblait aussi que c’était le cas. Mais tous les groupes structurés font la même chose à l’occasion.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité