• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Comment Trump punira-t-il MbS ?

Comment Trump punira-t-il MbS ?

L’assassinat du journaliste saoudien Jamal Khashoggi, le 2 octobre, ira-t-il jusqu’à déclencher des retournements d’alliances et des sanctions à la hauteur du forfait commis ?

Les Turcs accusent l’Arabie saoudite d’avoir envoyé un commando pour tuer et dépecer Khashoggi, puis d’avoir exfiltré sa dépouille hors de la Turquie, les Américains ont confirmé l’authenticité des enregistrements de données à partir de la montre connectée de la victime, mais l’argent n’a pas d’odeur, cela n’empêche pas le camp du bien de maintenir la conférence « Davos in the Desert » à Riyad, ni Blair, Sarkozy, le secrétaire américain au trésor, le PDG de la banque JP Morgan Chase, et le directeur général de la société d’investissement BlackRock d’y participer. C’est que les uns ont réalisé des investissements de plusieurs milliards de dollars en Arabie saoudite et les autres gèrent des milliards de dollars saoudiens.

Quelques voix s’élèvent pour protester contre les agissements moralement indéfendables des services saoudiens, et Trump lui-même a promis une « peine sévère » pour ce meurtre « terrible et dégoûtant », tout en s’engageant à continuer d’armer l’Arabie Saoudite et la soutenir dans sa lutte pour imposer la démocratie au Yémen en lui livrant les armes et les avions qu’elle a commandés : « Je ne veux pas nuire aux emplois. Je ne veux pas perdre une commande comme celle-là. Et vous savez qu’il existe d’autres moyens de punir…/... Il y a d’autres choses que nous pouvons faire qui sont très, très puissantes, très fortes et nous les ferons », a-t-il déclaré, sans prendre son temps à donner des exemples.

Les Allemands et les Français ont publié une déclaration commune pour « établir la vérité au sujet de ce qui s’est passé et, le cas échéant, pour identifier les responsables de la disparition de Jamal Khashoggi et leur demander des comptes. »

Pour répondre à ce qu’il considère comme des ingérences insupportables, le responsable de la chaîne de télévision saoudienne Al Arabiya, a déclaré de son côté que l’Arabie Saoudite pourrait établir une alliance militaire avec la Russie, et réduire ses exportations de pétrole, ce qui ferait monter les prix du pétrole à plus de 100 dollars le baril et dévasterait l’économie mondiale déjà confrontée à une crise financière latente : « Si Washington impose des sanctions à Riyad, il poignardera sa propre économie à mort, même s’il pense ne poignarder que Riyad. »

Mais tout cela est-il sérieux ? Les alliés de l’OTAN ne se sont pas opposés au régime saoudien quand il exécutait des centaines de personnes chaque année et réprimait l’opposition politique du royaume. Cette année, Riyad a décidé de décapiter la militante Israa al-Ghomgham, âgée de 29 ans, son mari, Moussa al-Hachem et trois autres personnes pour avoir organisé des manifestations contre la monarchie. Cela n’a provoqué aucun changement dans la politique américaine ou européenne vis-à-vis de l’Arabie saoudite.

 

Si Trump envisageait vraiment de « punir » les dirigeants saoudiens, il procéderait à un gel des achats militaires américains en Arabie Saoudite, une suspension de la fourniture de renseignement aux services de sécurité saoudiens et parrainerait une résolution du Conseil de Sécurité des Nations Unies pour condamner le meurtre.


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

44 réactions à cet article    


  • JL JL 17 octobre 08:10

    La messe est dite : Trump a déclaré que ce meurtre est le fait d’une bande de voyous incontrôlables.


    • NEMO Chourave 17 octobre 09:31

      @JL

      Pour le site « Moon of Alabama  », voici le véritable scenario :

       

      L’Arabie saoudite préparait une explication alternative du sort d’un journaliste dissident lundi, affirmant qu’il était mort au consulat d’Arabie saoudite à Istanbul il y a deux semaines lors d’un interrogatoire qui avait mal tourné , selon une personne familière des projets du royaume. À Washington, le président Trump a évoqué la possibilité que Jamal Khashoggi soit victime d ’"assassins criminels" 

      [Lundi, une personne familière avec les plans du gouvernement saoudien a déclaré que M. Khashoggi avait 
      été tué par erreur lors d’un interrogatoire ordonné par un fonctionnaire des renseignements saoudien qui était un ami du prince héritier. Cette personne, qui a requis l’anonymat, a déclaré que le prince Mohammed avait approuvé l’interrogatoire, voire contraint M. Khashoggi à retourner en Arabie saoudite sous la contrainte.

      Mais, a ajouté la personne, les services de renseignement saoudiens sont allés trop loin dans la recherche avide de preuves dans des opérations secrètes, puis dans le but de dissimuler le travail bâclé.

      On pourrait en dire plus sur ce conte de fées : "Le général saoudien qui aurait bâclé l’interrogatoire de Jamal Khashoggi est mort mystérieusement dans un accident d’aviation de l’armée saoudienne le même jour où le reportage a été publié". 


    • NEMO Chourave 18 octobre 08:02

      @Chourave

      Dernière minute : 18/10/2018

       

      D’après Le Figaro, les Saouds se sont réunis pour régler le compte de Mohammed Ben Salmane, objet de tous les soupçons. Sept délégués de la famille royale ont examiné l’hypothèse de la mise à l’écart du « prince héritier » coopté par son père en violations des règles coutumières, et lui cherchent un remplaçant, peut-être Mohammed Ben Nayef qui est le prince héritier légitime.

       

      Le Figaro publie d’ailleurs d’autres révélations faites par Christine Ockrent selon lesquelles MbS aurait proposé un « marché » à Jamal Khashoggi, « dans la tradition bédouine » : « Tu rentres au pays et j’assure ta sécurité et ta prospérité », aurait dit Ben Salmane à Khashoggi. Khashoggi aurait refusé, « se croyant à l’abri à Istanbul, grâce à la protection du président turc Erdogan et d’un ami conseiller du président, Frère musulman comme lui ».

       

      Mohammed Ben Salmane sera-t-il remis à la justice truque ou bien les frères musulmans se chargeront-ils de nettoyer le sérail au karsher ?


    • Kapimo Kapimo 18 octobre 13:53

      @Chourave

      Je pense que vos sources (Le Figaro, Ockrent) sont un peu faibles.

      Nous sommes dans une affaire ou du jour au lendemain, les médias du monde entier se scandalisent et font les gros titres à propos de l’assassinat d’un saoudien par une équipe de tueurs ressemblant beaucoup à des Soudiens. La belle affaire, alors meme que l’ensemble des memes médias ignorent des tonnes d’autres affaires bien bien pires.
      La seule explication rationnelle est qu’il s’agit d’une campagne orchestrée, et donc préparée. Cela signifie accessoirement que ceux qui ont déclenché cette campagne étaient au courant de ce qui allait arriver, et donc qu’ils ont soit laissé faire, soit voire meme aidé à l’organisation du meurtre.

      En terme d’affaires internationales, le mensonge et le cynisme sont la règle, et toute campagne de presse occidentale coordonnée de diabolisation (hier Saddam, Kaddafi, aujourd’hui Assad, MBS) est le symptome d’une manipulation.
      En conséquence, ne tirez pas de conclusions hatives sur ce qui s’est réellement passé, et entendez avec beaucoup de recul les « révélations » des uns et des autres..

    • Oceane 20 octobre 20:03

      @Chourave

      Iznogood voulait être calif à la place de Arun al Pacha, le calif légitime.


    • Trelawney Trelawney 17 octobre 08:42

      Lorsqu’un bombardement aérien au Yemen a tué plus de 60 enfants dans une école, le quai d’Orsay a écrit un communiqué dans ce style : « nous attendons les résultats de l’enquête pour trouver les coupable de cette tragédie et entreprendre des mesures adéquates ».

      A tout fin utile je rappelle que le conflit au Yemen oppose l’Arabie saoudite contre le Yemen et aucune autre armée n’est engagé dans ce conflit et que seule l’Arabie saoudite a des avions.
      Et maintenant imaginez la couverture médiatique si jamais un bombardier russe tue 60 enfants en Syrie.
      Les turcs ont des preuves infaillible de ce meurtre puisqu’ils ont truffé ce consulat de micros et de caméras espions. Ils ont les images et les ont transmis à toutes les diplomaties.
      Maintenant Trump comme n’importe quel gouvernant d’un pays occidental, peut être horrifié et peut s’en prendre à l’Arabie Saoudite ça ne ferra pas une ligne dans les journaux. Donc c’est aller au casse pipe pour rien.

      Lorsque l’on sait que l’Arabie Saoudite et ses pays satellites, c’est 30% du chiffre d’affaire d’une société comme LVMH et que cette société fait vivre les journalistes par l’intermédiaire de contrats publicitaires, vous comprenez maintenant pourquoi les journalistes se taisent et les politiques ne font rien contre ce pays de barbares.

      Il n’y a pas que les ventes d’armes

      • NEMO Chourave 17 octobre 09:10

        @Trelawney

        merci pour ce commentaire

        une précision :

        la guerre au Yemen que Wikipedia présente comme une « guerre civile » a bien commencé par l’opération « tempête décisive » pour remettre au pouvoir le président renversé par l’insurrection houthis (d’orientation chiite) par l’Arabie saoudite et une coalition d’une dizaine de pays arabes et sunnites (Égypte, Jordanie, Soudan, Maroc), dont les membres du conseil de coopération du Golfe (Oman excepté).

        l’opération « restaurer l’espoir » qui a suivi et qui est toujours en cours ne bénéficie pas pour e camp saoudien que des ventes d’armes de la France, du Royaume Uni et des Etats-Unis.

        elle bénéficie d’un appui logistique conséquent de l’OTAN par la présence physique de « conseillers » et des interventions directes dont le prétexte est de eprmettre aux ONG d’intervenir pour une aide « humanitaire ». 

      • NEMO Chourave 17 octobre 09:14

        @Chourave

        évidemment, le véritable enjeu est géo-stratégique et non pas religieux

        il ne s’agit pas d’une guerre de religions, mais du contrôle des débouchés d’oléoducs et de marchandises vers les ports qui se situent au Yemen dans une zone géographique permettant une interconnexion terrestre et maritime d’une importance exceptionnelle

      • bob de lyon 18 octobre 08:59

        @Trelawney

        J’ai cru comprendre que ce journaliste faisait partie du sérail saoudien, souvent entremetteur, quelquefois espion, magouilleur et affairiste et certainement pas un humaniste prédisposé à obtenir un quelconque Prix Nobel de la Paix, donc pas Madame Politovskia. Bref un personnage peu recommandable (Cf - France culture ces jours.)

        Qu’il fut assassiné est odieux mais comparé à ce que vous écrivez justement nous impose de retrouver la raison.


      • Trelawney Trelawney 18 octobre 09:34

        @bob de lyon
        Faut pas trop écouter France Culture, c’est truffé de conneries. Ils confondent ce journaliste avec son oncle qui était trafiquant d’armes.

        Son oncle était l’intermédiaire obligé entre la dynastie saoudienne et les entreprises d’armes américaines. Il se partageait le marché avec Al Fayed (Lady Di). Al Fayed s’occupant de l’Europe.
        Je le soupçonne d’être l’instigateur de la première guerre du golfe où il y voyait un intérêt financier énorme. Il a pu ainsi récupérer du matériel militaire américain d’occasion (camions, ambulances, canons etc) qu’il a reconditionné et revendu à différents pays arabes (Pakistan, Egypte, Jordanie etc).

        Son neveu n’était qu’un journaliste progressiste qui a été rédacteur en chef d’Al Watan avant d’être destitué par le gouvernement en place et interdit d’exercer son métier. Ce même gouvernement qui a renvoyer ce journaliste en morceaux. il faut rappeler qu’en Arabie saoudite,les journalistes sont nommé par les gouvernants. Il n’y a pas de liberté de la presse.

        Son oncle est à l’origine de la création de la marque de luxe Kenzo. C’est d’ailleurs pour cela que cette marque a une symbolique minérale car elle est directement tournée vers le marché arabe (Golfe Persique). S’il existe une certaine clémence pour ce que fait ce pays (décapitation et supplice en public, maintenant assassinat dans les consulats), c’est parce que c’est la zone de chalandise de l’industrie du luxe qui pèse beaucoup plus que l’industrie de l’armement

        Si Trump ou Macron ou même Poutine critiquent ces pays, ils se feront dézinguer par les médiats qui sont dirigés par l’industrie du luxe



      • bob de lyon 18 octobre 09:52

        @Trelawney
        merci.


      • agent ananas agent ananas 19 octobre 05:26

        @Trelawney
        Attention à vos sources ...
        Jamal n’est pas le dissident que les MSM essaient de nous faire croire. Il a un passé trouble ... Il émargeait probablement à la CIA en Afghanistan dans les années 80 pour faire la promotion des moudjahidines et était un proche d’Ossama Ben Laden.

        Ne trouvez pas curieux que le jour même où Trump disait que le roi saoudien ne tiendrait pas deux semaines sans la protection de l’armée US, Jamal disparaissait dans le consulat d’Istanbul ? Coïncidence ou juste le début d’un plan de remaniement du royaume ?
        Et si c’est le cas, tant mieux ... MBS n’est pas le réformateur que les MSM nous ont vendu avait l’affaire Kashoggi ... Comment peut on croire qu’il soit un libéral alors qu’au Yémen il a provoqué une des pire crise humanitaire ?


      • leypanou 19 octobre 09:09

        @Trelawney

        Si Trump ou Macron ou même Poutine critiquent ces pays, ils se feront dézinguer par les médiats qui sont dirigés par l’industrie du luxe : ce n’est pas beaucoup dans les habitudes de Poutine de donner des leçons de démocratie ou de droits de l’homme à la terre entière.

        Il n’en est pas de même pour les 2 autres.


      • Oceane 20 octobre 20:40

        @Chourave

        Le Soudan n’est pas un pays arabe.


      • Cadoudal Cadoudal 20 octobre 20:49
        @Oceane


        Et ma sœur elle bat le beur ?



      • math math 17 octobre 09:11

        En l’obligeant à acheter de l’essence américaine pour son parc automobiles... smiley


        • zygzornifle zygzornifle 17 octobre 10:41

          Les Ricains sont trop content de recommencer avec eux ....


          Bientôt on dira que je journaliste était masochiste , qu’il s’est tabassé lui meme et s’est découpé en morceaux qui sont rentrés tout seul en rampants dans les sac poubelles et on s’excusera d’avoir pensé que l’A.S. était coupable ....

          • Dom66 Dom66 17 octobre 12:09

            Très bien l’article merci

            Comme ventilateur ils sont pas mal nos dirigeants OTANnesque avec en tête une grosse Trumpet et notre tafiotte qui lèche derrière

            Riyad ne risque rien c’est tout...


            • Cadoudal Cadoudal 17 octobre 12:35

              @Dom66

              Ça se discute :

              “[Assad] MbS Must Go !

              Quant à Trump, il est dans ce cas, évidemment du côté du Système et de la quincaillerie de la bande du Complexe Militaro-Industriel, avec ses réflexes de businessman à super-courte vue. Qu’importe, il n’est pas inutile qu’il soit dans cette position, il sert au moins à entretenir le désordre en tenant une position qui, pour le moment, exacerbe la vindicte du Congrès sans que lui-même puisse trop délibérément lutter contre elle ; d’autre part, c’est grâce à lui que la possible rupture qui menace a cette ampleur, cette puissance de communication, parce qu’il s’est jeté dans les bras de MbS, guidé par son gendre Jared aux bons soins des publicistes israéliens... Tout cela fait désordre et Trump est bien là pour ça, pour le désordre...


            • Spartacus Spartacus 17 octobre 12:28

              Les Américains de la rue ont une dent contre les Saoudiens depuis les attentats du 11 septembre et la majorité n’a jamais pardonné l’origine des terroristes...


              Électoralement, taper sur les Saoudiens est très porteur de votes et rancœurs.

              Actuellement si tu proposes d’aller foutre une énorme grosse tarte dans la tronche à l’Arabie Saoudite et des saoudiens, t’as un soutien total de tout le pays...Même des pondérés.

              On le voit dans les tweets actuels des Américains. C’est un déchaînement.

              Trump avec cette histoire tiens les saoudiens par les couilles, et va leur faire payer un paquet de contrats au prix ultra fort. 
              Les esbroufes des saoudiens sont surtout de la peur.




               


              • aimable 17 octobre 23:29

                @Spartacus
                vous avez raison , il y a longtemps que les dirigeants de l’Arabie saoudite n’existeraient plus s’ils n’avaient pas le soutien indéfectible ( tout au moins tant qu’ils ont du pétrole ) des dirigeants Américains .


              • Odin Odin 17 octobre 12:45

                Tout est gesticulations médiatiques, ce n’est malheureusement pas le meurtre de Mr Jamal Khashoggi qui pourrait remettre en cause le pacte de Quincy garantissant la protection de l’Arabie Saoudite et ainsi l’extension géographique du wahhabisme jusqu’en Afrique, contre du pétrole. 


                • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 octobre 12:55

                  Mais puisqu’on vous dit que c’est un regrettable accident ! D’ailleurs l’enquête préliminaire a montré que l’intéressé était dépressif, ce qui n’exclut pas l’hypothèse du suicide.

                  Kashoggi, désespéré, se serait emparé du sabre du secrétaire d’Ambassade, l’aurait testé sur ses doigts, amputant au passage une demi-douzaine de phalanges, puis satisfait, se serait décapité avant de se débiter et de se ranger proprement dans des petites boîtes prévues spécialement à cet effet (les Saoudiens sont notoirement prévoyants).

                  Ppfff, les médias occidentaux ont quand même une sacrée propension à l’exagération, je pense que la on frise le complotisme illuminato-reptilien, qui ne manque pas de nous rappeler les heures les plus sombres de notre histoire.

                  Si ça se trouve, les caméras étaient Russes !


                  • Oceane 20 octobre 20:51

                    @Philippe Huysmans

                    Il était sous Novitchok.



                    • aimable 17 octobre 13:22
                      Trump est un chef d’entreprise pragmatique et ce n’est pas un cadavre qui va l’empêcher de dormir , peut être que lui même qui a fait construire pas mal d’immeubles en a garni les fondations , allez savoir .
                      comme il a déjà été dit , en bon Américain si ce cadavre peut lui permettre de faire siffler le prince il ne va pas se gêner , l’essentiel pour lui c’est d’en retirer un gros bénéfice .

                      • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 octobre 13:41

                        @aimable

                        Quel cadavre ? Vous avez dit cadavre ?


                      • aimable 17 octobre 13:55

                        @Philippe Huysmans
                        effectivement dans ce cas , il n’y a pas de cadavre et quand il n’y a pas de cadavre officiellement cela est bien connu , il ne c’est rien passé .


                      • banban 17 octobre 13:35

                        Je m’interroge surtout sur la raison de tout se foin médiatique. qui est se monsieur saoudien Jamal Khashoggi pour mérité que sa mort préoccupe autant. Quel etait les intérêt de la Turquie pour étaler les barbouzerie du royaume ?

                        Pour l’affaire Scripal je comprend pourquoi Theresa est passé au Sun avant de passer a l’ambassade de Russie, cette histoire arrangeait bien Theresa dans sa politique interne, mais pour tonton Erdogan ?
                        D’habitude se genre d’histoire ne sort que peu des couloirs des ambassades,cela n’est pas le premier assassinat extraterritoriale, pourquoi celui là fait temps de bruit ? 
                        dans le genre le mossad a fais 100 fois pires(mais les RG le font aussi, la CIA le MI6,FSB ....)pourtant le sherif Donald ne voit rien a redire.
                        La vrai question n’est pas pourquoi il a été buté, mais pourquoi n’aux journaux en parlent.
                        MBS serait t’il en disgrâce de l’empire ?


                        • NEMO Chourave 17 octobre 13:42

                          @banban

                          les raisons de tout ce foin médiatique ?

                          réponse


                          si même les journalopes se font dépecer, ça fait peur aux autres journalopes dans le monde de la presse-titution !


                        • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 17 octobre 13:43

                          @banban

                          Un membre éminent de l’éditocratie, genre Christophe Barbier avec une serviette de cuisine enroulée autour de sa tête.

                          C’est donc un crime de lèse-majesté, un outrage, la grooooosse catastrophe, un casus belli, une extinction massive d’opinion.

                          Pas bien, quoi.


                        • Odin Odin 17 octobre 13:55

                          @banban

                          C’est tonton Erdogan qui met le bordel volontairement pour rebattre les cartes de la suprématie régionale.

                          C’est bien en raison du pacte de Quincy (USA/AS) qu’il a acheté des S400, il ne tient pas à finir comme Saddam Hussein, Kadhafi ou avoir les problèmes d’Assad en se rapprochant de la Russie et de la Chine.

                          Alors un journaliste ou une autre personne font l’affaire si cela met le bordel entre USA/AS et le fait passer pour un humaniste dénonçant un meurtre sur son sol.    


                        • banban 17 octobre 19:01

                          @Odin
                          merci pour toute ces précisions


                        • Kapimo Kapimo 18 octobre 17:16

                          @Odin

                          Vous avez raison de dire que Erdogan est l’un des principaux bénéficiaires de cette affaire, et que ce sont les turcs qui distillent des informations (au compte-goutte pour faire durer).
                          Néanmoins, Erdogan ne maitrise pas les médias occidentaux, et il y a donc d’autres intérets actifs dans cette affaire qui met Trump en porte à faux. Je ne serais pas étonné d’apprendre que la CIA, qui controle entre autres le Washington post et qui est une des fondations de l’état US contre Trump, savait déjà tout depuis le début.

                        • Odin Odin 18 octobre 19:46

                          @Kapimo

                          Il est certain que les réels propriétaires des grands médias ont leurs lignes éditoriales dictées par le CFR, La Trilatérale et en aval par le Bilderberg, certains ont même leur siège dans ces organisations supranationales.

                          En raison de la désinvolture de MBS, il est possible que les médias aient pour objectif, dans un premier temps, de lui infliger une pression médiatique afin qu’il rentre dans le rang puis dans un 2ème temps,s’il n’y a pas de résultats ??? A une autre échelle, je pense à un épisode similaire, chez nous, avec l’affaire Benalla qui normalement ne pouvait sortir dans les médias.

                          Ne pas oublier que la 1ère réserve de pétrole se situe au Venezuela et je ne peux m’empêcher d’y voir une corrélation en raison de la situation économique de ce pays qui ne pourra tenir éternellement avec cet embargo criminel. 


                        • Kapimo Kapimo 17 octobre 14:15
                          Comme pour l’affaire Benalla, voilà que toute la presse en choeur se sent soudainement investie d’une mission moralisatrice alors meme qu’elle ne s’émeut guère de tout un tas de choses nettement plus scabreuses.
                          Il s’agit d’une manipulation dont la presse se fait l’auxiliaire, la cible étant clairement MBS, sans que l’on sache :
                          - qui manipule
                          - pour quelles raisons et avec quels véritables objectifs cette manipulation
                          Bref, une histoire d’états profonds dont qu’on ne comprendra probablement jamais.

                          • jjwaDal jjwaDal 17 octobre 16:58

                            Cette petite affaire sera enterrée dans quelques jours et il n’y aura bien évidemment, au mieux, que des sanctions symboliques. Les pays occidentaux sont les lécheurs de bottes d’un régime religieux fondamentaliste qui soutient financièrement le terrorisme, considère les femmes comme du bétail à surveiller étroitement et tue des adolescents pour du bruit fait par leur bouche...
                            Il ne se passera rien pour trois raisons bien connues qui sont les achats d’armements aux USA, la capacité à faire augmenter significativement les prix du pétrole et surtout la détention de dette souveraine US qui leur donne un pouvoir de chantage incomparable.
                            Vu qu’il y a quelques jours, l’Arabie saoudite avait ignoré la demande pressante de Trump de faire baisser les prix (en augmentant leur production), on va leur tirer doucement l’oreille en leur disant que c’est très vilain tout en ignorant leur boucherie Yiemenite et les centaines de décapitations annuelles.
                            Remember, Bin Laden était citoyen de ce pays et lui avoir mis sur le dos l’attentat du WTC n’aura pas mis ce pays dans la liste des pays soutenant le terrorisme, quand Libye, Irak, Syrie, Iran y sont.

                            Quant à l’Europe, quand on tue des journalistes chez elle, ça fait trois lignes en avant dernière page et personne n’en parle, alors un saoudien, qui n’a jamais fait de journalisme de sa vie entière (il n’y a que de la propagande en Arabie Saoudite, un journaliste pour une heure serait en deux morceaux à bref délai) , on ne va pas bouger un cil.


                            •  Mohamed Takadoum. Mohamed Takadoum. 17 octobre 19:07

                              En ce moment je vois sur CNN le reportage des fouilles de la police turque en direct de la maison du consul de l’Arabie Saoudite pour retrouver les restes de ce pauvre journaliste, qui est tombé dans un guet-apens tendu par un commando de 15 assassins venus spécialement pour lui et reparti s le jour même. Hier c’était les locaux du consulat.

                               Les photos de ce commando avec noms et fonctions dont des proches très proches de MBS circulent un peu partout sur le net notamment sur la presse américaine qui n’en démord pas de cette affaire. M Trump a beau essayé de trouver une porte de sortie pour MBS en envoyant le Secrétaire du département d’Etat dans la région mais l’opinion publique américaine ne lâche pas cette affaire et heureusement

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès