• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Confinement renforcé : Du paradis à l’enfer, selon que vous serez (...)

Confinement renforcé : Du paradis à l’enfer, selon que vous serez nanti ou misérable...

Dans la France macronienne de l'an de grâce 2020, on confine sur fond de coronavirus. Mais attention : il y a "confiné" et "confiné". Galerie de portraits d'un peuple en immersion totale, propulsé dans la folie par un Président et un Système ayant apparemment rompu toutes les amarres de la réalité.

Germain, 38 ans, est professeur d'Histoire-Géographie dans un grand lycée de banlieue parisienne. Il habite une belle maison avec jardin. Le confinement ?

- Le panard... On est en vacances ! Toute la journée avec Christelle et les enfants, j'ai enfin du temps libre pour tout ce que je ne peux pas faire le reste de l'année. Le panard, c'est le mot !

Seul bémol :

- Ces imbéciles de la municipalité ont fermé le bois d'à côté. Comme si les arbres pouvaient nous coller le Covid-19 !

Sofia, 47 ans, institutrice elle aussi en banlieue parisienne, habite un joli deux pièces lumineux avec balcon dans une petite ville privilégiée. Elle vit seule et traverse le confinement comme une plage de repos et de méditation.

- Je ne sais pas ce qui m'arrive, je n'arrête pas de dormir ! Ça fait un bien fou... Les copines au téléphone me bassinent avec le coronavirus. Ras-le-bol ! Heureusement, je ne suis pas obligée de sortir, le gens ne parlent que de ça, je n'en peux plus... Et puis la queue au supermarché, c'est du délire ! Alors j'y vais au minimum. Je reste tranquille chez moi, je bouquine et je butine sur Internet...

 

"C'est vrai que ça fait tout drôle..."

Bernard, 73 ans, lui, a fait un autre choix. Médecin spécialiste à la retraite, avec sa femme, elle aussi ancien médecin, ils ont quitté leur appartement haussmannien du VIIIe arrondissement de Paris, dès le lendemain de l'annonce du confinement par Macron. Le trajet à bord de leur puissante Mercedes s'est passé sans encombre. Ils ont retrouvé leur maison de campagne en Sologne, rejoints dès le lendemain par leur fils, Cyril, 42 ans, haut fonctionnaire, leur belle-fille, DRH dans un grand groupe, et leurs deux enfants. 

- Nous profitons de ce splendide mois de mars, se félicite Bernard, le ciel est avec nous ! Certains jours nous pouvons même déjeuner sur la terrasse, et les produits locaux sont comme toujours excellents ! L'après-midi, c'est partie de raquette ou de ping-pong dans le jardin et jeux de société. Mes petits-enfants adorent et sont surexcités d'être dispensés de l'école dont ils ne sont pas des fanatiques (il rit). Bien sûr, le cheval ce sera pour une autre fois, le haras est fermé. C'est vrai que ça fait tout drôle...

Pour Muguette, 68 ans, ça fait aussi tout drôle. Femme de ménage retraitée, veuve depuis cinq ans, elle habite un tout petit studio exposé plein nord dans une banlieue populaire. Ses enfants, tous les deux employés dans la grande distribution, vivent à Dunkerque, pas question de les rejoindre. Elle n'en a pas les moyens et eux non plus. Ses deux meilleures et seules amies résident à l'autre bout de la ville, et "il est défendu de prendre le bus". C'est en tout cas ce qu'elle a cru comprendre du discours de Macron. Et avec son minimum vieillesse et la toute petite pension de réversion de son défunt mari, la perspective d'une amende à 135 euros est pour elle synonyme de ruine.

- Je sais que les flics ne me rateront pas ! lâche-t-elle, d'une petite voix faible et amère.

Un peu paranoïaque, Muguette ? Peut-être. En tout cas, elle vit sagement confinée depuis sept jours. Elle n'a mis que deux fois le nez dehors, pour remplir son cabas roulant de légumes, au marché qui se tenait encore deux fois par semaine "à deux pâtés de maisons". Elle redoute que le confinement n'entre dans sa phase plus "stricte", comme l'a annoncé Edouard Philippe au journal de TF1. Que le marché s'arrête et qu'elle doivent se rabattre sur la supérette, où "les légumes sont plus chers et moins bons". "Ça dépendra du maire d'après ce qu'il a dit", conclut-elle le regard dans le vague.

 

"Une nasse se referme"

Paranoïaque aussi, Adeline, 44 ans. Elle ne l'était pas avant le confinement, dont elle reste une chaude partisane "pour enrayer cette épidémie hyper meurtrière". Dans son HLM parisien, plutôt vaste pour une personne seule, elle fume des pétards pour oublier le "corona" qui la terrorise. Elle ne voit plus personne puisque "personne ne l'appelle". Elle a "la flippe" de sortir son chien dans les rues vides avec leur ambiance de fin du monde. Peur d'une agression, elle qui pourtant, en temps normal, fait l'éloge du "vivre ensemble". Elle veut fuir dans sa province natale, "retrouver des potes" qui peuvent l'héberger et avec qui elle pourra "au moins discuter", même si elle avoue avoir quelques craintes sur les risques d'un huis-clos prolongé. Mais échapper à la solitude dans laquelle le confinement la noie est devenu son rêve quotidien, son obsession. Partir en voiture ou en train ? Elle hésite, refait ses calculs, car son allocation chômage n'est pas énorme, et elle est déjà lourdement endettée. Qu'arrivera-t-il si elle croise la police sur le trajet ? Faut-il qu'elle se fasse envoyer une attestation par ses parents avec qui elle n'a plus guère de contacts ? Mais est-ce valable ? La poste fonctionne-t-elle ? A-t-elle le droit de se rendre à la gare ? Les questions se bousculent dans sa tête. Elle ne va pas très bien...

A 26 ans, Louis non plus ne va pas très bien. Dans une minuscule chambre de bonne du XIXe arrondissement, au septième étage sans ascenseur, il s'accommode en temps ordinaire de la lucarne qui lui sert de fenêtre. Sous prétexte de jogging autorisé par les autorités, il n'a jamais autant couru que depuis le début du confinement. Il vit comme une catastrophe l'annonce que dorénavant, le périmètre de ses courses devra être réduit à un kilomètre autour de son petit domicile, qu'il voit maintenant "comme un cachot", et surtout se limiter à une heure par jour. Il a l'impression qu'"une nasse se referme" autour de lui...

 

Tour de vis et réalités

Le confinement que vivent Germain, Sofia et Bernard ressemble à des vacances. Celui que subissent Muguette, Adeline et Louis ressemble à une prison. Pour les premiers, un parfum de paradis ; pour les seconds, un avant-goût de l'enfer.

Selon un raisonnement et au gré de motifs qui restent à éclaircir, Macron, sous les ors de l'Elysée, a décrété du jour au lendemain le confinement pour tout le pays. Il vient une nouvelle fois de le durcir, sous les encouragements de Le Pen et d'Hidalgo. Si tout se passe comme jusqu'à présent, ce nouveau tour de vis aura lieu avec le consentement de toute la classe politique, le soutien des médias et, nous disent les sondages libres et non faussés, l'approbation massive de l'opinion publique poussée à la résignation et abreuvée de psychose. Pour quelques dizaines ou centaines de milliards d'euros de plus, car le confinement coûte affreusement cher. Des sommes astronomiques, pharamineuses qu'il faudra bien rembourser, même si les caisses de l'Etat sont déjà plus que vides et que l'économie va en prendre un sacré coup. On voudrait couler le pays qu'on ne s'y prendrait pas autrement... Du reste sans aucune garantie que le fameux virus en sorte vaincu. Avec même un petit risque qu'il s'en trouve renforcé. Les desseins de Macron sont impénétrables (1)...

Le président de la République et ses acolytes, politiques ou journalistes vedettes, vivent bien loin de la réalité des petites gens qui sont les premières victimes, présentes et futures, de leurs choix délétères. Ils décident, manipulent, imposent, et après eux, le déluge. Un peu comme au temps des rois.

C'est à se demander à quoi a servi la Révolution.

 

(1) Ici et ici une hypothèse intéressante en deux volets.


Moyenne des avis sur cet article :  2.54/5   (41 votes)




Réagissez à l'article

42 réactions à cet article    


  • Gasty Gasty 24 mars 2020 15:29

    C’est quoi le problème ? Le confinement ou la prison dorée pour certains...

    Vu l’état d’incompétence de nos gouvernants il vaut mieux faire du zèle de confinement.


    • Pere Plexe Pere Plexe 25 mars 2020 11:09

      @Gasty
      On dirais que l’auteur découvre le monde...
      C’est consternant de bêtise, de clichés, de malveillance.
      Oui, comme toujours, ceux qui ont les moyens s’en tire bien quand les autres souffre.
      Quelle surprise ! 


    • L’Astronome 29 mars 2020 16:21

       
      @Gasty : il vaut mieux faire du zèle de confinement.
       
      Avant on avait le confit de canard ; on a maintenant des connards confits(nés)
       


    • ZenZoe ZenZoe 24 mars 2020 16:58

      Le confinement c’est mieux dans une villa au soleil avec piscine et toute la famille réunie, que tout seul comme un c... dans un 20m² sous un toit qui fuit.

      Ah ben ça alors !!!

      Et une fois qu’on a dit que vivre comme un riche c’est mieux que vivre comme un pauvre, qu’est-ce qu’on fait en cas de risque aigü de contagion ? On fait quand même sortir les pauvres, ils attrapent le truc au marché, et ils meurent comme des pauvres dans un hosto débordé ? Et en plus, personne n’aura le droit d’aller à leur enterrement.

      C’est sûr, le confinement, c’est maaaaal !


      • Fergus Fergus 24 mars 2020 17:57

        Bonjour, ZenZoe

        D’accord avec vous !

        A noter que, même après le durcissement annoncé par Philippe, « riches » et « pauvres » ont la possibilité de sortir de chez eux durant une heure dans un rayon d’un kilomètre, ce qui permet de faire  dans le respect de l’évitement de tout contact  une balade de 3 à 4 km. C’est mieux que rien, et cela fait du bien au moral. C’est en tous les cas ce que je fais chaque jour.

        A noter aussi  n’en déplaise à l’auteur dont le texte suinte quelque peu une lutte des classes hors sujet  qu’il y a en France un grand nombre de nos compatriotes modestes qui vivent dans une maison avec jardin et un pourcentage important de « riches » qui vivent en appartement !


      • foufouille foufouille 24 mars 2020 21:53

        @Fergus

        1 km autour de moi, c’est juste du petit casino hors de prix.


      • Fergus Fergus 25 mars 2020 09:06

        Bonjour, foufouille

        1 km de rayon autour de chez soi, c’est juste dans le cadre de la sortie pour activité physique ou pour promener un animal de compagnie.

        Il est toujours possible d’aller plus loin  à pieds ou en voiture  pour faire ses courses alimentaires.


      • André 25 mars 2020 09:12

        @Fergus

        « Une lutte de classe hors sujet » ???
        C’est pourtant le cœur des problèmes qui tourmentent le monde. La lutte de classe n’a-t-elle rien à voir avec les moyens dont disposent les hôpitaux pour juguler la pandémie ? La pandémie est le dernier désastre d’une suite logique. Essayez par la pensée ne serait-ce que pendant quelques instants de vous extraire de votre condition de prof petit bourgeois qui a eu la chance de profiter des années grasses, grâce à ceux qui ont mis en pratique cette lutte des classes pour établir un rapport de force qui s’est effrité au cours de ces 30 dernières années. 


      • André 25 mars 2020 12:00

        @Fergus
        Conditions de Confinement : Rien à voir avec les classes sociales !
        Ben voyons. 

        https://factuel.afp.com/oui-cette-photo-dun-bus-charge-de-passagers-bien-ete-prise-marseille-durant-le-confinement


      • Ecureuil66 25 mars 2020 13:15

        @Fergus
        oui de ce côté les français sont mieux lotis que les espagnols où vous n’avez même pas le droit de sortir faire un jogging ! j’ai vu sur le net une video de deux policiers sauter sur une joggueuse et l’embarquer manu militari dans leur véhicule ! 


      • Trelawney 25 mars 2020 17:01

        @Fergus
        il y a en France un grand nombre de nos compatriotes modestes qui vivent dans une maison avec jardin et un pourcentage important de « riches » qui vivent en appartement !

        C’est comme cela que Arnault, confiné chez lui, a découvert une nouvelle pièce dans son appartement.


      • foufouille foufouille 25 mars 2020 17:11

        @Fergus

        rien non plus à un km sauf de la route de ville, le parc du lac étant fermé.


      • Le Comtois 24 mars 2020 18:00

        Arrêtez de vous plaindre, pensez aux anciens ceux des vrais guerres, en ce temps là pas de télévision, de tablette, de smartphone pour se passer le temps, pas de sécu, de salaire garanti, de chômage... des topinambours au repas ou des patates lorsqu’on en trouvait et les teutons qui vous mitraillaient si vous braviez le couvre feu ! Je n’ose même pas parler des bombes qui tombaient partout pendant le débarquement, des otages, des camps de prisonniers, de concentration. Vous huit jours vous traumatisent... 


        • Le421... Refuznik !! Le421 24 mars 2020 19:19

          Quand on défilait dans les rues avec les banderoles pour défendre l’hôpital publics, un tas de baltringues se foutaient de notre gueule et nous traitaient de gauchistes dépensiers et irresponsables.

          Les mêmes abrutis viennent nous donner des leçons de civisme alors que le mal, nous l’avions envisagé avant.

          Les masques de protection sont passés de près de 1 milliard en stock à 150 millions en quelques années depuis l’époque Sarkozy... Ça coûtait trop cher à stocker !! Marylène Tournesol et pépère Hollande, le « gauchiste à la manque », on achevé le boulot de destruction. Macron est arrivé et s’est empressé de commander... Des lacrymos, des LBD et des grenades de désencerclement.

          Un scientifique se risque à proposer une solution avec un certain hydroxymachinchose qui semble fonctionner. Avant d’avoir des certitudes, les experts (à la solde des labos) tirent à boulets rouges sur le produit. En effet, étant passé dans le domaine public, le produit priverait les laboratoires d’une manne financière considérable...

          On est toujours dans le même système. On est aux commandes, on ne gère rien, on ne prévoit rien et on fait chier le peuple, ausweis, couvre-feu et patrouilles dans les rues... Comme si sortir seul à 1H du mat’ allait empoisonner la population.

          Et cerise sur le gâteau, la période de confinement va être décomptée des congés payés pour les travailleurs, au titre de « la solidarité nationale » !!

          Tout va très bien Madame la Marquise...


          • alinea alinea 24 mars 2020 20:37

            @oncle archibald
            98% des personnes infectées sont guéries ? Alors pourquoi toute cette haine... à l’encontre de l’auteur ?


          • Xenozoid Xenozoid 24 mars 2020 20:52

            @alinea

            je crois alinéa qu’ils n’ont plus rien a dire sauf que 2 % ce n’est pas 0 % et donc que les 2% restant mourront des médias ,..logique ?


          • Xenozoid Xenozoid 24 mars 2020 21:09

            @berniaize33

            il s’est passé quoi avec le h1n1,le site a eu plus de pseudos ?


          • Xenozoid Xenozoid 24 mars 2020 21:31

            @berniaize33

            donc tu n’a pas évolué,tu as juste changer de pseudo en fait


          • John Orion 24 mars 2020 21:53

            Salut Le421 !

            « la solidarité nationale »


            Oui mais bon ce soir à la bourse le CAC40 finit à plus de 8% ... Le DAX frôle le 11% ... Et le Dow Jones dépasse pour l’instant le 11% ...

          • alinea alinea 24 mars 2020 23:32

            @oncle archibald
            Macron, en France, est le générique du système mondialiste : moi aussi je le hais !
            Sinon, aucun médoc chimique est exempt d’effets secondaires, si vous avez lu Laulau, vous en connaissez la teneur.
            Il me semble qu’en cas de panique, où tout manque(! !) pourquoi tergiverser ? On demande au patient s’il veut bien être « test » de ce nouveau traitement, pour ce mal là, qui n’a pas eu le temps d’être expérimenté en bonne et due forme. le patient dit oui ou non, ce n’est pas parce qu’il est atteint du virus qu’il a perdu son libre arbitre.


          • alinea alinea 24 mars 2020 23:34

            @berniaize33
            Il y a onze un le H1N1 ? putain....oh pardon !


          • petit gibus 25 mars 2020 09:26

            @Le421
            Je ne venais plus sur ce site car trop de perte de temps à lire certaines « grosses pointures » qui masturbent leur petit pénis de privilégiés sur tous les sujets.
            Avec ce virus je me suis dit « que peuvent il encore se raconter ? »
            Ben je ne suis pas déçu du voyage par les commentaires de certains admirateurs de notre clique et de son système smiley


          • chantecler chantecler 25 mars 2020 09:31

            @oncle archibald
            Mais vous y croyez encore aux déclarations publiques ?
            déjà au niveau exécutif entre les interventions de E. Macron. E. Philippe , M. Pénicaud , B. Lemaire c’est une cacophonie de promesses et de propos contradictoires ....(entre générosité/serrage de vis).
            Apparemment c’est toujours le serrage de vis qui l’emporte .
            Vous pensez que les politiques , les industriels , les détenteurs de pognon tiennent leurs promesses , disent la vérité ?...
            ....
            Jamais le mensonge n’a atteint une telle intensité : c’est devenu aujourd’hui un sport .( essayez de connaître le véritable chiffre de la mortalité du covig 19 ) et les médias ne sont pas en reste .
            C’est comme les manifs : nombre de participants fournis par le ministère de l’intérieur , et ceux des syndicats et observateurs ...
            .. ;;
            Vous vous souvenez au lendemain de l’incendie de N.D de Paris les engagements de certains ?
            Et pfuitt !
            Qu’est ce qu’il en reste ? ....
            ....
            Autre exemple :
            Le gigantesque incendie et la pollution de Lubrizol à Rouen : le staff américain décide de fermer boutique .
            Pour les indemnités faudra repasser ...
            Idem pour les accidents type marées noires ...
            Et tant d’autres...


          • petit gibus 25 mars 2020 11:29

            @oncle archibald
            pensez vous qu’un autre dirigeant aurait fait mieux que Macron ? Qui ?


            cherche un peu tonton ..
            si « pas d’alternative »
            n’est pas le seul logiciel de penser smiley


          • André 25 mars 2020 11:54

            @oncle archibald

            « Le roi des cons », vous connaissez cette chanson vous qui avez l’air d’apprécier le Grand Brassens ? pensez à postuler, vous avez une réelle chance de l’emporter !

            C’était vous aussi qui expliquiez la générosité du champion Lance Armstrong dans la lutte contre le cancer ? Je me souviens plus. 


          • petit gibus 25 mars 2020 11:54

            @oncle archibald

            Pourquoi UN NOM !
            faut que je me réveille tonton smiley
            moi qui croyait encore qu’en France la monarchie avait été abolie en……. 1789 !


          • Coriosolite 25 mars 2020 12:33

            @alinea
            Bonjour,
            Pourquoi cette haine ?
            Entre autre parce que sur agoravox depuis quelques semaines, on a que des articles sur le coronavirus. 
            Ca tourne en rond, comme sur les manèges. Alors quand chacun des auteurs a épuisé l’étalage de sa fausse science, de ses lieux communs, de ses prophéties les plus apocalyptiques possibles ou de sa simple bêtise (les plus doués peuvent cumuler le tout), que reste t il à exprimer sinon le mépris, la haine ou la violence verbale ?
            Cet article n’est pas le pire, loin de là.
            J’avais l’idée d’organiser un vote pour décerner la médaille d’or de la connerie virale agoravoxienne.
            Vu l’embouteillage sur la ligne d’arrivée, même la photo finish est impuissante.


          • petit gibus 25 mars 2020 13:02

            @oncle archibald

            Bonsoir tonton
            je retourne me masturber confiné dans ma caverne en écoutant les messages de notre Macaron s’adressant de son palais aux petits Français smiley


          • alinea alinea 25 mars 2020 15:21

            @oncle archibald
            Sarko qui a balancé un pognon de dingue pour la grippe H1N1 ; Mélenchon qui ne ménagerait pas les gros de ce monde et défendrait les intérêts des petits ; Chirac qui bien que d’un bord opposé au mien fut néanmoins politique.


          • alinea alinea 25 mars 2020 15:33

            @Coriosolite
            Ah mais moi je ne hais personne ! j’ai utilisé le mot parce que c’est l’oncle qui assaisonne l’auteur de ce billet ! et ses invectives m’ont paru haineuses.
            On ne peut pas haïr un monde comme il va ; il nous faut juste le comprendre et s’organiser pour l’améliorer, aujourd’hui, oui, ça passe par quelques coupes serrées.


          • petit gibus 25 mars 2020 10:04

            @ gerbi

            Peut on raisonnablement demander à des « cranes d’œufs »

            de n’être pas « hors sol » ?


            • Hervé Hum Hervé Hum 25 mars 2020 10:31

              j’avoue ne pas comprendre cette obsession du masque, alors que, pour se promener, donc sortir et se déplacer sans contact physique, n’importe quoi fait l’affaire, vu que le virus se refile en projetant ses postillons dans l’air ambiant, suffit juste de les confiner dans n’importe quoi, un foulard, une écharpe, un écran de visage un masque fabrication maison.

              Sans compter que les consignes dans les supermarchés ne sont efficaces que partiellement. On nage en plein délire, illustré par ce gendarme qui pour justifier l’interdiction de se promener dans les espaces verts, affirmait, sans rire, qu’ils n’étaient pas « aseptisés ». Plus tard, on pourra écrire une parodie de cette histoire. sauf que c’est la réalité

              Sans compter que les consignes dans les supermarchés ne sont efficaces que partiellement.


              • nono le simplet 25 mars 2020 10:53

                @Hervé Hum
                j’avoue ne pas comprendre cette obsession du masque
                pourquoi je ne suis pas surpris ?


              • leypanou 25 mars 2020 11:09

                @Hervé Hum
                si tous les sachants qui sont « choqués » par une poignée de gens qui joggent sur le champ de Mars osent demander l’arrêt total du métro parisien ou des trains ou tout transport en commun où la fameuse distance de 1 mètre ne veut rien dire, ils seraient plus logiques.


              • Hervé Hum Hervé Hum 25 mars 2020 11:43

                @nono le simplet

                votre cerveau est visiblement très atteint par le virus pour ne plus être capable de lire correctement le sens de ce que vous lisez !!!


              • Hervé Hum Hervé Hum 25 mars 2020 11:53

                @leypanou

                les espaces verts sont en effet désert et la police y veille au grain, par contre, les supermarchés sont bondés, ou la fumeuse distance de 1m est très aléatoire, sans compter les touche moi ceci, touche moi cela. Mais la police est occupée ailleurs, vérifier que personne ne s’aventure dans les endroits déserts, voir même au milieu de la mer, parce qu’ils ne sont pas « aseptisés »

                 smiley


              • alinea alinea 25 mars 2020 15:28

                @Hervé Hum
                Et puis, tu oublies que jusqu’à un kilomètre de chez toi, ça ne risque rien, passée cette limite symbolique, tu crains ! sans parler de changer de département, non mais, c’est quoi cette inconscience ? Quand on descend en train les malades du nord vers le sud peu atteint !! où avez-vous vu qu’on importe les malades en lieux jusqu’ici épargnés ?plutôt que grossir les capacités dans les milieux atteints ?
                Mais bon, oncle archibald pense qu’il n’y a pas meilleur que l’équipe de bras cassés qui ne nous gouvernent pas mais gouvernent leurs intérêts, et quels !!


              • Hervé Hum Hervé Hum 25 mars 2020 16:14

                @alinea

                faut pas en vouloir à oncle archibald, il est malheureusement atteint de ce qu’on peut appeler le couillonavirus. Cet effet secondaire de l’épidémie est le pire, il attaque le cerveau sans besoin de vous infecter directement. C’est un effet à distance !!!

                De plus, la justification au confinement généralisé est de dire que les zones pas ou peu infectées doivent être solidaires, autant dans le confinement que dans le transfert des malades. Bref, c’est comme dire que si un membre de ta famille est malade, par solidarité, toute la famille doit rester alité et si tu veux vraiment prouver ton amour, tu chope la maladie !


              • Montagnais .. FRIDA Montagnais 25 mars 2020 12:00

                la « Révolution ». ? .. ? 


                Mais c’est justement par elle que s’est établie, toute puissante jusqu’à aujourd’hui, la franc-macronnerie 


                Savonarole ! ... Reviens


                • jymb 25 mars 2020 13:28

                  L’auteur dans sa caricature éhontée du médecin retraité a juste oublié ceux qui se sont portés volontaires pour la réserve sanitaire malgré leur âge élevé, et la mort déjà de plusieurs confrères. Rien ne les y oblige pourtant, ils savent qu’ils seront peu ou mal protégés et qu’ils vont sans doute devoir assumer des choix terribles

                  Au 25 mars, 226 médecins déjà contaminés... 


                  • Et hop ! Et hop ! 25 mars 2020 16:46

                    @jymb

                    Il aurait aussi bien pu mettre architecte ou avocat ou dentiste retraité.

                    Ce retraité a taut-à-fait raison d’aller das sa maison de campagne en Sologne et d’y faire venir sa famille.

                    Ca ne fait de tort à personne, et c’est bon de décongestionner les villes.


                  • zygzornifle zygzornifle 25 mars 2020 15:24
                    Confinement renforcé : Du paradis à l’enfer, selon que vous serez nanti ou misérable...

                    Avant le con finement c’était déjà le cas .

                    Pour les soins mieux vaut avoir une carte LaREM et ses cotisations a jour si vous ne voulez pas finir dans les buissons devant l’hôpital ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité