• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Congrès d’EELV à Caen : le congrès de la débâcle, ou celui de la (...)

Congrès d’EELV à Caen : le congrès de la débâcle, ou celui de la renaissance ?

Celui qui oublie ses racines n'atteint jamais sa destination. Ce proverbe aurait utilement composé le nom d'une des motions en compétition samedi au congrès d'EELV, si ce parti, autrefois écologiste, avait voulu garder l'espoir de ne pas subir la débâcle à laquelle le condamne irrémédiablement une reconduite de "La Firme" au pouvoir.

Depuis son origine le nucléaire a été au cœur du débat de l'écologie politique. Il en demeure l'un des piliers principaux, sinon le pilier central ou la clé de voute. La victoire de Whyl en bordure du Rhin en 1975, la lutte emblématique de Creys-Malville de 1976 à 1997, ou celle de Plogoff (1978-81), comme bien d'autres combats antinucléaires ont forgé l'esprit de toute une génération d'écologistes et de citoyens favorables à l'écologie qu'ils soient ou non militants. La catastrophe de Tchernobyl, survenant quatre ans après la création du parti "Les Verts - Parti écologiste" en 1982, aurait dû, comme en Allemagne, faire acquérir à tous les écologistes politiques (et la renforcer chez ceux qui l'avait déjà) cette conviction que le nucléaire est une erreur fondamentale, et qu'il devait impérativement faire l'objet d'une place centrale non négociable au sein de leurs luttes politiques. Ce ne fut pas le cas. Pour des raisons sur lesquelles il conviendrait de se repencher. Tout comme il s'agirait de comprendre pourquoi l'institutionnalisation de la lutte antinucléaire peut, en France tout au moins, enfoncer ses partisans dans des démissions successives quand leur est donnée la responsabilité de faire vivre cette exigence.

La survenue de la catastrophe de Fukushima est venue amplifier cette terrible évolution. Et elle exerce un puissant effet grossissant dans l'observation que l'on peut faire de ce qui traverse EELV et qui n'est, peut-être en fait, qu'une profonde et tragique résignation. Face à l'urgence croissante d'une indispensable mobilisation mondiale devant des réacteurs en fusion et une piscine de stockage en équilibre précaire, face à l'incroyable décision du Programme Alimentaire Mondial, face à la scandaleuse décision de la Commission européenne, à quelle priorité politique se sont tenus les dirigeants d'EELV ? Honteusement à des sujets, non pas forcément accessoires certes, mais si éminemment écologiques ! Comme par exemple le mariage pour tous, qui, s'il n'a rien d'accessoire, est d'une urgence tellement capitale !... Avant la timide montée en puissance du Parti de Gauche sur l'écologie, quel a été, simple exemple, le nombre d'articles ou de communiqués concernant le nucléaire ou Fukushima sur le site officiel d'EELV, et sur les blogs de ses élus ? Terriblement dérisoire. Et le constat est le même pour les OGM, dont on ne parlera pas ici.

Là où l'on aurait pu s'attendre à une explosion de colère d'EELV et des militants écologistes, une véritable démission, un silence impressionnant sont venus occuper l'espace politique. Quelle a été la seule traduction politique par EELV du drame en cours ? La passation à l'automne 2011 d'un accord avec le PS devant inclure l'arrêt de l'EPR de Flamanville (lequel n'a finalement pas été retenu) et la fermeture immédiate de la centrale de Fessenheim, en préalable à celle de 22 autres réacteurs à l'horizon 2025, laquelle fut ignorée une fois le PS installé au pouvoir. Et s'il n'y avait pas eu une occupation de l'esplanade de la Défense par des indignés suivie d'une caravane à vélo des indignés du nucléaire ce contrat n'aurait-il pas été destiné aux oubliettes au prétexte intouchable d'une solidarité ministérielle, quel qu'en puisse être son coût ?

Malgré ce silence assourdissant post-Fukushima d'EELV, les citoyens défavorables au nucléaire ont continué - parce qu'ils voient dans ce parti l'inscription institutionnelle, autrement dit reconnue, admise et donc incontournable, de l'opposition au nucléaire - à y placer leur espoir d'une traduction politique de ce désastre industriel, de cette "apocalypse" écologique pour reprendre le terme employé par Günther Oettinger, commissaire européen à l'énergie. A quelle terrible désillusion ont-ils été soumis !

Tandis que les militants dans leur ensemble persistaient, eux, à accorder leur confiance à un Réseau Sortir du nucléaire paralysé par le putsch de 2010. Heureusement Greenpeace conservait une part de lucidité permettant de sauver l'honneur.

A part se contenter de voir dans les aimables chaines humaines sans lendemain du Réseau Sortir du nucléaire une hypothétique manifestation de force, le parti EELV n'a-t-il donc jamais perçu en elles l'expression dramatiquement inappropriée (au regard de ce qui se passe à Notre-Dame-des-Landes par exemple) d'une mobilisation massive de citoyens scandalisés, qui attendent une réponse adaptée à l'ampleur du scandale de Fukushima ? Et du nucléaire dans sa globalité ? Résultat : la chaine humaine de 2013, bien que se déroulant à Paris, fut d'une moindre ampleur numérique que celle du Rhône de l'année précédente. Sans doute "la Firme" en a-t-elle déduit frivolement, par cette lâcheté qui la caractérise, que la situation à Fukushima, au Japon, et dans le reste du monde s'améliorait. Et que va-t-il se passer en France, dans ce pays désormais le plus nucléarisé au monde en densité, aux environs du 11 mars 2014 ? Apparemment de nouvelles petites chaines et dispersées un peu partout en région...

A la question posée par Reporterre : "A quoi EELV sert-il ?", Alain Lipietz a semblé répondre très honnêtement : "La réponse spontanée de la plupart des sympathisants de l’écologie (...) sera sans doute : « À rien »". Mais en réalité non, EELV ne sert pas "à rien". Car c'est malheureusement bien pire que cela. Du moins à propos du nucléaire. Investi historiquement de la responsabilité de mener la lutte antinucléaire, mais paradoxalement totalement désinvesti jusqu'à son Conseil Fédéral de mai 2013 de cette responsabilité, ce parti a, de fait, tragiquement empêché la réalisation d'une mobilisation adéquate, et a contribué, par ce biais mais aussi directement, à installer l'omerta médiatique sur le déroulement de la catastrophe de Fukushima.

Si, comme à l'époque de Tchernobyl, nous n'avions pas internet à notre disposition, qu'aurions-nous su, et que saurions-nous aujourd'hui grâce à EELV de ce qui se passe à Fukushima ?

En cela EELV porte déjà une très grande responsabilité.

Outre qu'un accident grave peut tout à fait survenir en France durant sa présence au gouvernement, mais avant tout compte tenu de ce qui se passe actuellement à Fukushima, il ne reste donc plus beaucoup de temps à EELV pour "changer de cap", radicalement. Et non pas en quittant le gouvernement. Au contraire, en s'y accrochant et en haussant furieusement le ton puisque depuis l'affaire Léonarda les ministres EELV se savent désormais indéboulonnables ! Afin non pas de demeurer la mouche du coche qu'EELV est devenu depuis peu, mais de devenir le frelon ou l'aigle qu'il aurait dû être depuis Fukushima. Et même depuis Tchernobyl...

A défaut, si par malheur "La Firme" était reconduite, il faudra alors s'attendre aux élections européennes à ce que des initiatives citoyennes viennent troubler le jeu électoral - qui devrait être tout sauf un jeu et encore moins narcissique - afin de rappeler à qui de droit que les convictions dans une situation d'urgence, et qui plus est mondiale, ne devrait pouvoir tolérer plus longtemps la moindre compromission ou autre corruption.

"Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre" disait Winston Churchill. Il en est de même pour qui veut effacer de sa conscience un évènement "apocalyptique".

Patrick Samba

 

PS : Par ailleurs a-t-on seulement songé au possible effet délétère de la catastrophe ignorée, et en même temps si peu ignorée, chronique et mal traitée de Fukushima sur le psychisme des populations ? Et en particulier sur celui des entrepreneurs, et des acteurs économiques d'une manière générale ?

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.73/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

34 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 29 novembre 2013 09:18
    Congrès des « Parasites »....faut désinfecter le gouvernement de ces incompétents.. !

    • Patrick Samba Patrick Samba 29 novembre 2013 09:18

      Bonjour,

      un lien a sombré au moment d’évoquer la piscine de stockage en équilibre précaire : Appel urgent pour éviter une nouvelle catastrophe nucléaire mondiale

      Un autre exemple d’incurie de la part de la Firme : voit-on cette pétition en lien sur le site officiel d’EELV ? Y-a-t-il d’ailleurs le moindre lien vers des sites consacrés à la catastrophe de Fukushima, ou au nucléaire plus généralement ?

      (La phrase « Un peuple qui oublie son passé se condamne à le revivre » a peut-être été prononcée par Winston Churchill, mais avant lui Karl Marx l’avait écrite.)



      • Alpo47 Alpo47 29 novembre 2013 09:46

        Un rassemblement de « branquignols » déconnectés de la réalité et qui vont passer tout leur temps à se « flingue » mutuellement.
        Comme d’habitude et hélas .


        • Alpo47 Alpo47 29 novembre 2013 09:46

          Pardon ... flinguer.


        • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2013 10:50

          on arrive au stade du déchet ultime .........


          • alinea Alinea 29 novembre 2013 11:05

            "Tandis que les militants dans leur ensemble persistaient, eux, à accorder leur confiance à un Réseau Sortir du nucléaire paralysé par le putsch de 2010." ;
            De quoi s’agit-il ? J’ai fait partie de Sortir du nucléaire pendant un moment ; un jour j’ai envoyé une proposition de lettre au Président de la République à propos de l’organisation après une catastrophe, bref, pas d’écho ; il me fallait juste payer leurs prospectus et aller faire les marchés ; j’ai arrêté.
            Il y a un matraquage en France pour le nucléaire qui finirait par rassurer le plus dur à cuire !! En Allemagne, ce n’est pas le cas, non pas qu’ils soient plus vertueux que nous mais simplement le nucléaire, ce n’est pas leur truc, technologiquement parlant !!
            Je n’imaginais pas un seul instant qu’on pût enterrer Fukushima aussi vite après mars 2011 ; j’étais sûre à l’époque qu’on ferait tout pour sortir de cette impasse ! Les consciences même du péquin semblaient s’ouvrir !



            • jaja jaja 29 novembre 2013 11:42

              Notons que le seul parti s’étant prononcé clairement aux Présidentielles pour la sortie du nucléaire en 10 ans... c’est le NPA !

              http://npa2009.org/content/sortir-du-nucl%C3%A9aire-en-moins-de-10-ans-cest-possible

              http://npa2009.org/node/26094

              Parti qui a également fortement protesté contre le licenciement de Stéphane Lhomme du Réseau Sortir du Nucléaire et a dû, hélas, stigmatiser les reculades d’EELV sur la question de la sortie du nucléaire....


            • alinea Alinea 29 novembre 2013 12:01

              Merci !
              Alors ainsi c’est bien vrai, dès qu’on est plus de quatre on est une bande de cons ! et quand l’argent et le pouvoir s’en mêlent ! !!
              On n’est pas près de sortir du nucléaire !!


            • Patrick Samba Patrick Samba 29 novembre 2013 13:20

              Alinea, on est tout à fait aussi sûr, si l’on alimente le débat avec ce genre de commentaire, que ce n’est pas demain que le processus de dénucléarisation de la France débutera !

              Méfiez-vous de ce genre de propos si vous ne voulez pas que la très perfide et récente prophétie de francesca, dont l’un des seuls buts dans la vie semble de pervertir, ne se vérifie.

              L’argent et le pouvoir peut-être, sans doute, mais pas ceux auxquels vous faites allusion... La lutte antinucléaire contrarie de très puissantes et riches oligarchies.


            • alinea Alinea 29 novembre 2013 18:38

              Certes Patrick ; mais j’ai toujours pensé que quand on lutte pour la bonne cause, il ne faut pas employer les armes de l’ennemi et être parfaitement incorruptible et intègre ! Ce que je dis n’est pas un argument, c’est le constat que l’homme se prend toujours les pîeds dans le tapis des egos, du pouvoir et de la rivalité ; aucune union possible quand la lutte est entachée mais une fatigue, une usure.
              Je ne sais pas ce que dit franscesca, donc je ne peux pas comprendre la fin de votre commentaire.
              C’est curieux que vous me disiez ça, vous qui n’arrêtez pas de cracher sur EELV ! être intransigeant avec les siens, c’est aussi une lutte utile ! Toutes ces organisations officielles, finalement, rendent le citoyen tout à fait passif ! et pour être passée ici ou là et avoir toujours vu les hiérarchies, les courtisans qui handicapent fortement l’ouverture, j’ai vu se créer une classe, une élite ! si si !
              Cela n’ôte rien à ma détermination mais entame mon optimisme ; désolée.


            • Patrick Samba Patrick Samba 29 novembre 2013 22:11

              Pas « cracher sur EELV », sur la Firme !
              Vous ne vous souvenez pas ce que ce que vous a dit francesca-fn, ou vous ne l’avez pas lu (« vous ne le savez pas encore mais etc.. »), et c’est alors tant mieux.


            • alinea Alinea 30 novembre 2013 00:00

              Ça y est !! je me souviens.. ; vous déconnez ?
              Il doit me manquer une case pour ne pas comprendre qu’une exigence d’honnêteté, de désintéressement - juste pour pouvoir travailler avec ces gens-là et ne pas perdre mon temps en des suspicions ou des disputes- aussi pour être crédibles et fiables aux yeux de ceux que l’on voudrait convaincre, ... me rendrait mûre pour le FN !!
              Il doit me manquer une autre case pour ne concevoir la lutte que comme un échange horizontal d’où la hiérarchie et les conflits d’intérêt disparaissent, où les décisions sont prises au moins à une majorité des deux tiers, où la transparence est totale, et la confiance de même.
              Vous avez une haute idée du FN Patrick ! et une piètre idée de moi !


            • Patrick Samba Patrick Samba 1er décembre 2013 12:38

              « ne pas perdre mon temps en des suspicions ou des disputes » : et comment appelez-vous vos actuels commentaires ?
              «  une haute idée du FN » !!! Tous les lecteurs d’AV savent parfaitement qu’elle serait plutôt singulièrement basse... Mais je ne mésestime aucunement la capacité destructrice de cette forme d’intelligence perfide, perverse qui est celle des « intellectuels » du FN, ou de ceux et celles qui jouent dans leur désespoir ou rancœur solitaire le jeu de souffler sur les braises. Et il y en a un paquet sur ce site, dont celle que j’ai citée.

              « et une piètre idée de moi ! » : allez, ne jouez pas à ce « jeu » là (je-là). Mais il vous arrive comme tout le monde (et tout le monde c’est tout le monde), de légèrement déraper (la preuve plus haut. Et encore récemment lorsque parlant de Karl Marx, ne tenant plus aucun compte que vous êtes sur AV c-a-d en présence d’une tripotée de fachos, vous écrivez : « Nous sommes loin de la famille Lévy.... » sans même préciser que Karl Marx était juif...)

              Quant à la transparence.... de mon point de vue c’est la nouvelle idéologie aliénante d’une certaine oligarchie mondiale. Celle qui voudrait tout contrôler. Il y a déjà la NSA, très efficace, sur le net, mais aussi les « gagnes-petits » tel Ecomouv, plus visibles.
              Et il y en a certain pour s’indigner que d’autres, des rustauds, des délinquants, des benêts, veuillent briser leur jolis portiques bourrés de caméras...
              Et en réalité ce sont qui les benêts ?


            • alinea Alinea 1er décembre 2013 13:24

              Aucun dérapage Patrick ! je persiste et signe : si on oublie le but de la lutte pour se distraire en de petites rixes d’égos, on dérape ! Si le dire est le fait d’une intelligence perfide digne de l’extrême droite, cherchez l’erreur ; je ne fais partie d’aucune famille, ça m’a passé, mon esprit critique est, autant que je le peux, porté à tous et à moi-même en premier ; mais là où vous dérapez, c’est sur Marx !! Qu’est-ce qu’on a à foutre qu’il soit juif ? Je comparais les penseurs du XIXe siècle et les pseudo penseurs d’aujourd’hui ! Marx n’aurait pas été sioniste !!!!!!!!!!
              Cherchez moi des poux dans la tête parce que j’ose penser que « Agir pour l’Environnement » avait mieux à faire que se foutre sur la gueule ! Ma foi, je ne suis pas assez grande ni assez puissante pour protéger qui que ce soit !
              Quant à comparer les « discussions » que l’on peut avoir ici, et celles qui sont porteuses de décisions importantes, alors qu’ici il n’est pas question d"ego ni de pouvoir, c’est vraiment vouloir exprimer un vieux contentieux ! ainsi que quelques réflexions sur les aigreurs des solitaires !!!!!!!!!


            • alinea Alinea 1er décembre 2013 13:26

              Quant à la transparence.... vous frisez la parano ; c’est le même mot, c’est vrai, mais elle peut vouloir dire aussi qu’on s’abstient de manipuler une assemblée pour arriver à ses fins !


            • Elisabeth BEGARD 29 novembre 2013 14:41

              Le combat anti nucléaire est essentiel.

              Nous devons agir pour que nos concitoyens souvent accablés par les problèmes de leur vie quotidienne deviennent économes en énergie et déterminés pour refuser le nucléaire.
              EELV dont je suis membre doit sortir de sa torpeur sur ce combat contre des géants qui jouent avec nos vies et celle de nos descendants. Tous nos efforts de transformation de la société s’avéreront vains si une catastrophe survenait.
              Je pense qu’il faudrait organiser une vaste campagne d’information et de résistance contre la vente de nos EEPR(dont la technicité est ,il va sans dire, au dessus de tout soupçon) à des pays qui vont mettre en péril leur population.
              Nous , les petits militant(e) s de base sommes prêts à relever les manches mais il faudrait que cela soit dans un cadre organisé important.
              EELV réveilles toi , le combat est gigantesque mais la plus grande défaite concerne les combats non menés !!!!

              • Patrick Samba Patrick Samba 29 novembre 2013 14:58

                Tout à fait d’accord, et il est toujours réconfortant de lire ça de la part de militants EELV.

                Quant à savoir si EELV va pouvoir se réveiller... ce que je viens de lire me fait craindre le pire. Pour empêcher, je pense, toute manifestation de mauvaise humeur, la Firme a semble-t-il trouvé un moyen imparable : faire se dérouler la discussion des motions... en direct sur LCP, et apparemment toute l’après-midi !!

                Quel militant osera devant une caméra, et à l’occasion d’une telle expérience inédite, élever la voix ?
                Congrès EELV : Emmanuelle Cosse bien placée mais « tout est possible » | LCP.fr | LCP Assemblée nationale


              • LE CHAT LE CHAT 29 novembre 2013 15:29

                comme à Koh Lanta , il n’en restera qu’un !  smiley


                • Frabri 29 novembre 2013 18:59

                  Le congrès d’EELV sera ni une débâcle ni une renaissance. EELV est un gros groupuscule qui va continuer son chemin de satellite du PS a qui il doit d’avoir quelques élu-e-s député-e-s et sénateurs et sénatrices.


                  • Klisthène 2017 Kxyz 29 novembre 2013 20:30

                    il y a 20 ans les verts lors du congrès de Lille abandonnaient le ni ni. Depuis celles et ceux en quête de postes ont pris les commandes et avec au final des membres de ce parti .ministres.députés et même sénateurs..
                    ministre de l écologie ..les socialos sont trop malins pour ne pas avoir pris le risque de confier ces responsabilités aux écolos.la plus verte Delphine Batho s ’ étant fait débarquée par le capitaine de pédolo..mais dans quelle galère sommes nous avec de tels charlots
                    alors le défi majeur est bel et bien le développement soutenable et quelles énergies de demain ..


                    • JMBerniolles 29 novembre 2013 20:58

                      La raison fondamentale de la faillite de l’écologie politique est que l’on ne peut bâtir un projet politique autour de la seule défense de l’environnement.


                      Surtout quand celle-ci se réduit à un anti nucléaire quasi fanatisé, loin de toute logique technologique et scientifique :

                      * qui se retrouve dans les commentaires ici même. Considérer l’abandon de Super Phénix comme une victoire est simplement étaler son ignorance et sa croyance sectaire. Il y a au moins un autre Super phénix dans le monde : BN600 et bientôt BN800 des russes qui démontre que Super Phénix avait des décennies d’avances. Son sabotage coïncide précisément avec le déclin de notre pays.

                      * sans base politique propre, les partis construits, EELV,  Grünen..., sur l’anti nucléaire sont alors fondamentalement opportunistes ce qui favorise le pouvoir de clans (au PS cela s’appelle des tendances) en leur sein et le carrièrisme politique qui atteint un niveau caricatural à EELV.

                      * Il se trouve qu’en France, mais aussi en Allemagne, qui doit en sortir depuis plus de 10 ans, en Grande Bretagne... le nucléaire s’est révélé incontournable. Donc que reste-t-il alors ? juste des sièges à défendre.

                      * Par ailleurs le gouvernement actuel nous montre d’une manière caricaturale encore, que tout cela n’est que prétexte à une avalanche de taxes : écotaxe, taxe carbone, rafales de taxes sur la facture EDF, taxe sur le diésel... 

                      On peut remarquer qu’aucun des partis politiques présents nationalement n’a construit un programme crédible pour faire face à la crise du système et aux graves problèmes que rencontrent notre économie, notre Industrie et notre Recherche et enseignement.

                      Il en résulte une crise politique profonde qui s’étend de jour en jour et fait naitre une situation de chaos qui se manifeste encore ponctuellement, mais qui va se généraliser malheureusement

                       






                      • yvesduc 29 novembre 2013 22:17
                        Cette attitude d’EELV est d’autant plus surprenante, et décevante, que la catastrophe de Fukushima a entraîné une prise de conscience massive au sujet du nucléaire, au Japon, en France et ailleurs. Ainsi, le très brillant physicien Jean-Pierre Petit fait l’aveu que la folie que constitue le recours à l’énergie nucléaire lui est apparue à l’occasion de la catastrophe de Fukushima. Au Japon, le mouvement citoyen anti-nucléaire a pris une importance considérable.
                        Autre signe, la célèbre association altermondialiste ATTAC, d’ordinaire spécialisée sur les sujets économiques, a décidé d’inscrire cette année la Société Générale parmi l’une de ses trois cibles prioritaires, aux côtés de la BNP, épinglée pour ses nombreuses filiales dans les paradis fiscaux, et d’Unilever, qui retire à ses salariés menacés par la fermeture de leur usine le droit d’utiliser la marque Éléphant (thé). Et pour quelle raison ? Parce que la Société Générale investit dans l’énergie nucléaire. Hisser la lutte contre l’énergie nucléaire à un si haut niveau de priorité, de la part d’ATTAC, représente un virage écologique courageux de la part de l’association. Un signe que les temps changent, pour le nucléaire.

                        Un nucléaire qu’EELV sera bientôt le seul à apprécier !


                          • périscope 1er décembre 2013 15:47

                            Merci de ne plus citer Corinne Lepage comme un défenseur de l’environnement.
                             Son cabinet d’avocats est, maintenant spécialisé dans la défense des gros pollueurs qui se refont une virginité en invoquant leur « défenseur », comme ce propriétaire d’un incinérateur de D.I.S de l’Aisne, condamné par le Conseil d’Etat, mais au même moment, sous dictature socialiste, autorisé par le Préfet à poursuuivre ses activités
                             « C’est pas moi, dit’elle, mais un des avocats de mon cabinet, je n’y peux rien », mais, en fait, je palpe !
                            Merci de la mettre à la retraite radiophonique, tétévisuelle et éditoriale.
                             En plus elle a déjà une retraite de Ministre, alors, bon vent !



                            • kéké02360 29 novembre 2013 22:37

                              EELV est dans un état de putréfaction avancée, bouffé qu’il est par les vers !!!!

                               

                              Sur ce compost pourrait bientôt germer un mouvement citoyen genre France Environnement smiley


                              • France Républicaine et Souverainiste Fabien Roger Bonaparte 30 novembre 2013 00:51

                                Il n’y a que des bobos dans ce parti dont le programme est à des années-lumières des aspirations du petit peuple... EELV=2% et c’est encore trop !


                                • Arnaud69 Arnaud69 30 novembre 2013 01:20

                                  Avec les élites EELV et notamment leurs positionnements manipulations et trahisons ils devraient sérieusement penser à se recycler dans la quincaillerie.

                                  Moins crédibles que EELV difficile à trouver. ..
                                  La retraite c’est maintenant !


                                  • Mortargent 30 novembre 2013 06:18

                                    Je voudrai poser deux questions bien précises. Elles sont simples. Pas difficiles à comprendre, et les réponses peuvent se trouver en 2 click sur internet.

                                    Question 1 : Combien de morts à Fukushima qui soient liés à la centrale nucléaire depuis bientôt 3 ans ?

                                    Question 2 : Combien de morts liés à l’alcool, le tabac, la circulation automobile en France pendant la même durée.

                                    Question bonus : A partir de ces chiffres qu’est qui est le plus dangereux pour la vie humaine le nucléaire, la voiture, l’alcool ou le tabac ?

                                    Accessoirement et puisqu’on en parle dans le sujet, l’Allemagne se mord les dents ( ou je sais c’est dur à faire ) d’être sortie du nucléaire. Les industries se plaignent de la facture énergétique qui explose et demandent à ce qu’on réouvre des centrales. Une partie de l’énergie distribuée en Allemagne provient de nos centrales nucléaires ( preuve que c’est pour eux une fausse sortie ), et la plupart des usines thermiques ( gaz/charbon ) sont tellement polluantes, que 10 ans ou 20 ans sous leurs cieux entrainera à mon humble avis pas mal de conséquences néfastes pour la santé que les anti-nucléaire ne signalent pas aujourd’hui.

                                    ceci dit, j’attends la réponse à mes 2 questions ( la question bonus est pour les grosses têtes uniquement ) de la part de tous ceux qui voudront bien avoir l’honnêteté de chercher les réponses sur le net et de me donner les chiffres précis.



                                    • Mortargent 1er décembre 2013 01:04

                                      Merci pour vos liens, mais je n’ai ni la réponse à ma question 1, ni à ma question 2 et encore moins à ma question bonus.

                                      je n’oserai donc vous parler de Hors sujet, mais vous admettrez toutefois qu’il y a une certaine hypocrisie dans le discours des verts qui consiste à se battre contre le nucléaire en parlant de danger, mais ne rien dire sur l’alcool ou le tabac qui tuent infiniment plus de monde que le nucléaire.

                                      Oui, je suis d’accord avec vous, il faudra de toute façon en finir un jour ou l’autre avec le nucléaire, mais pas en utlisant la peur et en induisant des mensonges dans la tête des gens. Et surtout pas en leur expliquant que leurs vies sont en danger permanent, constant, inévitable alors qu’ils ne font rien contre des éléments de loin plus mortifères.

                                      Mais bon, il est sans doute plus facile de dire : le nucléaire tue, arrêtons le nucléaire, plutot que de dire le tabac/l’acool tue, arrêtons le tabac/l’alcool. Ca passe beaucoup moins bien à la télé je suppose.


                                    • Patrick Samba Patrick Samba 1er décembre 2013 12:43

                                      « le discours des verts qui consiste à se battre contre le nucléaire » ????

                                      Voyez jusqu’où peut aller votre cécité ! Et pourtant vous avez sans doute lu cet article avant de faire vos commentaires.
                                      Alors votre regard sur le reste du monde....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès