• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Conseils élémentaires quand vous serez en stage

Conseils élémentaires quand vous serez en stage

À l'attention de ceux qui ignorent tout de ce monde étrange des adultes.

Vidéo en contre-point :

 

Véritable fiche élève : 

Vous allez partir en stage ; trois semaines durant vous vous retrouverez seul de votre âge, plongé dans un monde qui n'est pas le vôtre : celui des adultes. Les codes, les pratiques, les attentes, le langage, les sujets de conversation, … voilà bien des points qui vont changer votre quotidien d'adolescent. Ne pensez pas qu'on vous attend ; bien au contraire, c'est un privilège qu'on vous accorde et c'est à vous de faire les efforts que toute l'année doivent consentir vos parents ou vos pauvres professeurs.

Tout va changer en fait et vous ne pouvez aller vers cet inconnu sans modifier radicalement vos pratiques et vos certitudes. La première transformation qu'il faut immédiatement effectuer, c'est de cesser de croire que vous êtes le centre du monde. Le « Moi je » a vécu, vous n'êtes qu'un pion dans un vaste ensemble, un élément dont on n'attend que respect et obéissance.

Jetez aux oubliettes vos caprices et vos excuses aberrantes. Cette fois, les adultes ne seront pas dupes de vos grimaces, de vos pannes de réveil, de vos retards de bus, de vos problèmes de santé. Tout doit être maîtrisé ou attesté. Vous entrez dans un univers impitoyable pour ceux qui se racontent des histoires.

Oubliez vos manières tout autant. Ici, il faudra dire bonjour à tous, parler convenablement, ne pas oublier de dire merci ou s'il vous plait. Vous savez, ces vieilles demandes qu'on vous faisait quand vous étiez petits. Cette fois, vous retournez à l'âge où vous n'avez pas grand chose à dire, où vous devez respecter les adultes et attendre votre tour. Ce sera un bouleversement dans vos pratiques ordinaires qui vous fera le plus grand bien.

Abandonnez votre rythme irrégulier, votre fatigue si prompte, vos oublis si fréquents et vos étourderies habituelles. Le droit à l'erreur n'est plus de mise, vous pénétrez dans un monde où chacun doit être responsable de ses actes, tenir ses engagements, aller vite en besogne sans flâner. Vous n'en pouvez rien savoir, c'est si loin des exigences de notre école !

Rejetez votre habitude de plonger à tout instant sur votre portable. Pas de sonneries intempestives ni de messages discrets. Si quelques adultes se permettent ces fantaisies, elles ne vous seront pas autorisées. Il vous faudra attendre pour avoir des nouvelles de vos amis, des informations d'un monde qui tournera sans vous. Vous pouvez aussi renoncer à vos écouteurs, votre musique et votre insupportable chewing-gum.

Pensez que votre pantalon est désormais destiné à se retrouver à sa place, au niveau de la ceinture. Il existe un monde où l'on ne montre pas ses sous-vêtements aux gens ! N'oubliez pas de vous baisser jusqu'à vos souliers. Les lacets s'attachent quand on est au travail. Cela peut même être une question de sécurité.

Restez à votre place d'élève. Vous devez respect et obéissance aux adultes qui vont vous avoir en charge. Là, ce sont des notions que je vais avoir bien du mal à vous faire comprendre. Ce sont de très vieilles notions issues d'un temps où un enfant ne disait jamais « T'es ouf » à un adulte, où il ne se serait jamais permis de dire « Tu me casses les C... » à qui que ce soit. C'était une époque où les jeunes faisaient immédiatement ce qu'on leur demandait. Les gens qui vont vous recevoir pensent bien naïvement que ce temps n'est pas révolu. Ne les décevez pas !

N'oubliez pas enfin que vous n'êtes pas en vacances. Vous aurez un rapport de stage à compléter. Chaque jour, vous noterez rapidement vos activités effectuées. N'hésitez pas à poser des questions, dans cet univers, « truc » et « machin » ne sont pas des mots acceptables pour désigner un outil ou un produit. Vous êtes là surtout pour regarder et comprendre, pour rendre service et ne jamais rester à ne rien faire. La demande est parfois contradictoire, c'est à vous de montrer que vous percevez cette nuance complexe.

Enfin, vous devez immédiatement comprendre que vous avez perdu votre statut de petit roi tout puissant. Ce sont les clients qui ont pris votre place. Vous devez vous plier à tous leurs caprices, baisser la tête et la voix quand ils haussent le ton. Vous aurez toujours tort face à eux, juste retour de bâton qui vous fera le plus grand bien et vous initiera à l'humilité, cette si belle qualité obsolète.

Bonne chance à vous ! N'oubliez pas que tout ce qui vient de vous être dit ici doit être scrupuleusement suivi. Les écarts ne sont pas de mise dans le monde du travail. Bon courage à vous ! Bienvenue dans l'univers impitoyable de l'entreprise !

Stagiairement leur.


Moyenne des avis sur cet article :  4.2/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Talion Talion 20 novembre 2012 18:57

    Pour tout ceux qui souhaitent découvrir le monde merveilleux des stages, je vous invite tous à consulter les liens suivants :
    http://www.dailymotion.com/video/xqxnqt_yatuu-jt-20h-france2_news
    http://www.dailymotion.com/video/xl8hn8_yatuu-sur-envoye-special-france-2_news
    http://www.dailymotion.com/video/xlo56s_yatuu-sur-capital-m6_news
    http://etudiantdeparis.fr/magazine/content/yatuu-ma-vie-de-stagiaire-en-bd
    http://yatuu.free.fr/
    Je conseille d’ailleurs très fortement ce livre : http://livre.fnac.com/a3597520/Yatuu-Moi-20-ans-diplomee-motivee-exploitee

    Donc rappelez-vous !... Durant un stage vous n’avez qu’un seul droit : Celui de fermer votre gueule, d’obéir et de bosser comme un âne pour que dalle à la fin du mois.

    Et surtout n’oubliez pas de dire merci lorsqu’on vous foutra dehors à la fin du mois et qu’on vous remplacera par un nouvel esclave.  smiley

    Enfin lorsque viendra le moment de raconter votre merveilleuse expérience, n’oubliez pas d’aller faire un tour par là : http://www.generation-precaire.org/+-abus-de-stage-+



    • C'est Nabum C’est Nabum 20 novembre 2012 19:17

      Taillon


      Je constate que vous aborder le stage dans le versant vindicatif. Je sais combien d’entreprises profitent de jeunes diplômés et qu’il faut dénoncer ces abus.

      Nous sommes ici dans une autre dimension. Ces gamins ont 15 ans, aucun baggage et cherche une voie professionnelle.

      Même pour eux, c’est difficle et les abus sont nombreux

    • Talion Talion 20 novembre 2012 19:28

      Personnellement je conseille aux jeunes qui nous lisent de ne pas s’engager dans la moindre étude qui exige d’eux qu’il fassent un seul stage en entreprise...

      Il y d’autres voies... L’apprentissage, le compagnonnage, commencer à bosser avec un taf manuel dès après le bac, etc...

      Leur affirmer qu’en passant un diplôme et en faisant des études longues ils gagneront mieux leur vie et qu’il pourront ainsi prendre l’ascenseur social est un mensonge absolu !

      La seule chose qu’ils gagneront seront des compétences qu’on les priera de mettre gratuitement à la disposition d’entreprises qui ne les embaucheront jamais mais qui seront pas contre ravis d’avoir à disposition une main d’œuvre gratuite, soumise et corvéable à merci.

      Deux ans de petits boulots rémunérés leur apprendront 1000 fois plus sur la vie active que n’importe quelles études à rallonge avec en bonus des stage durant lesquels ils se feront presser comme des citrons et qui en définitive les écœureront à vie du travail en entreprise.


    • Talion Talion 20 novembre 2012 19:35

      « qui exige d’eux qu’il fassent un seul stage non (ou mal) rémunéré en entreprise... »

      Petite correction...


    • C'est Nabum C’est Nabum 20 novembre 2012 19:45

      Talion


      Avant que de dire n’importe quoi pour cette catégorie très spécifique d’enfants ayant à la fois des difficultés de compréhension et de connaissance du monde du travail, vos feriez mieux de nuancer votre propos. Certains jeunes ont besoin de stages courts pour appréhender vraiment un métier pour faire ensuite un apprentissage. Ne mélangez pas tout je vous prie.

      Merci

    • Talion Talion 20 novembre 2012 19:54

      Non... Ces stages dont vous parlez sont en définitive des promesses vaines qui sont faites par des négriers et adressés à des pigeons trop naïfs pour réaliser que leur force de travail à un prix et qu’ils auraient bien tord de la brader.

      Une formation qui implique un passage non (ou mal) rémunéré par la case entreprise est à fuir !

      La première leçon que doivent retenir ces jeunes lorsqu’ils vont aborder leur vie d’adulte est que « toute peine mérite salaire », la seconde est que « un »tiens« vaut mieux que deux »tu l’auras«  » et la troisième est que les promesses que leur adresseront ceux qui leur feront miroiter un boulot après une période de stage n’engagent que les couillons qui y croient.

      Le reste c’est de l’enfumage... Ils le réaliseront à force de se faire baiser.


    • C'est Nabum C’est Nabum 20 novembre 2012 20:14

      Talion


      vous avez raison, ils vont écouter, ils n’auront pas le petit diplôme qu’ils passent pour lequel le stage est obligatoire. Vous viendrez leur expliquer !

    • Talion Talion 20 novembre 2012 20:39

      Leur diplôme ne leur servira strictement à rien avec la crise qui se profile...

      C’est terminé l’époque ou un diplôme garantissait un travail.

      Tout ce qu’ils vont gagner, c’est gaspiller les meilleures années de leurs vie pour un torchon qu’ils pourront accrocher dans les toilettes et qui n’aura strictement aucune utilité dans leur vie professionnelle.

      Tu vois l’intérêt toi de gaspiller 3 à 5 ans de ta vie (voire plus) pour être ensuite rémunéré à peine le SMIC par une entreprise qui exigera que tu déménage à 500 bornes de chez toi, t’obligeant ainsi à payer un loyer de 1000 à 1500 euros par mois ?...

      J’invite tous ceux qui nous lisent ici à réfléchir... Un diplôme n’est jamais une garantie d’emploi... Et encore moins d’une juste rémunération.

      Première question à poser lorsque vous allez choisir votre filière post-bac : « est-ce qu’un stage en entreprise est imposé dans ce cursus ? »

      Si la réponse est « OUI », n’hésitez pas une seule seconde... Fuyez !


    • C'est Nabum C’est Nabum 20 novembre 2012 20:45

      Talion


      Là, vous allez finir par m’importuner graverment

      Ces mommes n’ont pas les moyens de vos prétentions ridicules.

      Ils ne feront que des petits boulots toute leur vie, ils sont destinés à être la variable d’ajustement. Vos prétentions idéologiques, c’est pas pour eux ! Fichez leur la paix avec vos théories fumeuses, laissez faire ce qu’ils peuvent comme ils le peuvent.

      Merci 



    • Talion Talion 20 novembre 2012 20:59

      Contrairement à vous je ne me permets pas de les prendre pour des cons en leur faisant miroiter des promesses d’emploi qui ne seront jamais tenues et qui ne leur garantiront qu’une seule chose : de se faire exploiter par des négriers avides de pouvoir faire bosser pour que dalle des légions de stagiaires corvéables, soumis et désespérés de trouver un job...

      Il perdront moins de temps à se former sur le tas en accumulant des petits boulots pendant 3-4 ans... Au moins ils seront payés pour ces derniers et seront directement dans le concret.

      Ils seront payés autant qu’un bac+5 (c’est à dire le SMIC) et contrairement à ce dernier il n’auront pas l’impression de s’être fait baiser et d’avoir accumulé des années d’études pour rien.


    • foufouille foufouille 20 novembre 2012 20:08

      « Ce sont les clients qui ont pris votre place. »
      ca depend du metier
      dans certains, le client est un pigeon a plumer avant tout
      voir un porte monnaie pour les assurances obligatoires


      • C'est Nabum C’est Nabum 20 novembre 2012 20:15

        foufouille


        Tout n’est pas parfait dans ce monde

      • non667 20 novembre 2012 22:42

        oubliez vos pitreries de potache elles ne feront rire personne !


        • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 06:33

          non667


          Je suivrai votre conseil !
          Merci honorable maître !

        • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 10:35

          non667


          Publiez un article et ensuite, nous examinerons si vous aussi vous vous livrez aux pitreries dont vous me gratifiez !

        • Talion Talion 21 novembre 2012 10:39

          C’est vrai que là c’était un peu gratuit comme critique... C’est moyennement constructif.

          L’auteur a fait l’effort de pondre un billet, la moindre des politesses lorsque l’on a un point de vue différent du sien c’est tout de même de lui apporter une contradiction argumentée et si possible également sourcée.


        • non667 21 novembre 2012 22:09

          à nabum
          excusez moi ! ma remarque était un conseil aux élèves que j’ajoutait aux vôtres


        • Stof Stof 21 novembre 2012 00:24

          Un stage ne promet rien d’autre que : « tu viens, tu regardes, tchao ».


          • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 06:34

            Stof


            Effectivement !

          • Nums Nums 21 novembre 2012 11:05

            Un stage ne promet rien d’autre que : « tu viens, tu regardes, tchao ».


            Bonjour,

            Rectification : « Tu viens, tu as les mêmes responsabilités et fais le même boulot qu’un salarié, t’es quasi gratos, tchao ».

          • Talion Talion 21 novembre 2012 11:16

            @Nums : L’auteur parle en fait dans son texte du « stage de découverte de l’entreprise » qui est effectué par les collégiens, pas des stages post-bac dont profitent les négriers que l’on connait tous.

            Remarquez j’ai fais la même erreur que vous...


          • Vanessa Malabar Vanessa Malabar 21 novembre 2012 05:00

            Absolument pas d’accord avec ceux qui critiquent l’article !

            C’est comme partout, y’a des cons et des pas-cons. Si vous tombez sur un stage avec un con, se sera nul, si vous tombiez bien, ça ira très bien et vous en sortirez grandi.

            Personellement c’est gace à un petit stage que j’ai rencontré un tuteur formidable qui m’a accordé du temps. A l’epoque c’etait un stage pour un BAC+2 mais grace à ses conseils et à son attention j’ai passé une licence, puis j’ai travaillé, et ensuite j’ai repris les études en Ecole d’Ingénieur. C’est lui qui a chaque fois m’a poussé à mettre le pied à l’étrier et qui a fait que maintenant je suis diplomée, que j’ai un boulot qui me plait, et que j’ai plus confiance en moi. D’ailleurs, je l’ai remercié dans mon discours de remise de prix et j’ai insisté sur l’importance des stages et des conseils professionnels que l’on peut y recevoir.

            Arrétez de voir le mal partout, c’est avec ce genre d’attitude que vous désespérez les jeunes ! Sachez le !


            • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 06:36

              Vanessa Malabar


              Laissez les Il y a ici des gens dont la seule activité est de détruire !

              Il faut sincèrement les plaindre. Ils agissent sans doute au service de causes peu recommandables. Ce sont des porte-flingues et naturellement leurs propos sont souvent fumeux.

            • Talion Talion 21 novembre 2012 10:23

              C’est marrant... Dès que l’on critique leur point de vue, qu’on apporte une perspective différente de la leur, ou que l’on n’est pas d’accord avec eux, certains virent à l’insulte et tiennent alors des propos méprisants envers autrui...

              L’auteur devrait peut-être sonder sa propre capacité à subir des critiques...


            • Talion Talion 21 novembre 2012 10:29

              "C’est comme partout, y’a des cons et des pas-cons. Si vous tombez sur un stage avec un con, se sera nul, si vous tombiez bien, ça ira très bien et vous en sortirez grandi."

              L’immense majorité des stages de nos jours sont pour les entreprises une occasion de recruter à bas coût une main d’œuvre à laquelle on demandera de remplir le même rôle qu’un salarié à temps plein... Pour le tiers du salaire dans le meilleur des cas.

              Vous avez eu la chance de tomber sur un tuteur et une entreprise qui ont joué le jeu... Mais votre cas constitue aujourd’hui plutôt l’exception que la règle.

              Après on peut se voiler la face, mais les faits sont têtus...


            • Nums Nums 21 novembre 2012 11:27

              Vanessa,


              Ce que vous relatez n’est plus vraiment de mise de nos jours, ça reste minoritaire. Peut-être pas 5% mais sûrement pas 49%.

              Je ne rejoins pas Talion quand il suggère de fuir tout cursus qui se conclut par un stage car ce dernier peut constituer un tremplin mais pour le reste je suis globalement d’accord avec lui. Dans la majorité des cas, un emploi à l’issue d’un stage est une illusion et quand ça aboutit vraiment, le niveau de rémunération est souvent ce que j’appelle un smic amélioré même pour des postes demandant un haut niveau de compétences.

              Dans la même veine, les offres d’emploi en CDD qui bien entendu « peuvent » déboucher sur un CDI. Le salarié se donne à fond, veut faire ses preuves, espère obtenir le précieux sésame et à la fin : « Désolé, mais finalement on n’a plus le budget pour maintenir le poste. » « On a perdu ou pas obtenu le marché qui aurait permis le maintien du poste. »

              Enfin, il suffit de parcourir les offres d’emploi et rares sont celles, et depuis de nombreuses années déjà, où les débutants sont acceptés. Le djeun qui démarre dans la vie active a bien conscience du contexte économique plus que morose mais se dit : « Après tout, ça me fait de l’expérience mais surtout de quoi remplir mon CV. »

              Il n’y a pas et je pense qu’il n’y aura plus jamais de taf pour tout le monde, c’est un fait ! Les gains de productivité, le progrès techniques, l’informatisation et la mondialisation aidant.

              Deux possibilités s’offrent à nous :

              1. On décide de continuer dans le contexte de guerre économique mondiale à la sauce ultra-libérale et on se dirige à terme vers un chaos social (et encore je suis soft).

              2. On repense notre modèle de société. Tous les besoins matériels primaires sont satisfaits ou peuvent être facilement satisfaits. Comment se fait-il qu’il y ait des pauvres dans un pays mûr sur le plan industriel et économique et dégoulinant d’autant de richesses ?

            • Nums Nums 21 novembre 2012 11:29

              Rectification : « Après tout, un stage, ça me fait de l’expérience mais surtout de quoi remplir mon CV. »


            • Vanessa Malabar Vanessa Malabar 21 novembre 2012 05:01

              « Ils seront payés autant qu’un bac+5 (c’est à dire le SMIC) et contrairement à ce dernier il n’auront pas l’impression de s’être fait baiser et d’avoir accumulé des années d’études pour rien. » quand à cette phrase c’est vraiment n’importe quoi. Tout dépend de votre BAC+5. Arrétez vos généralités.


              • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 06:37

                Vanessa Malabar


                Ils récitent un catéchisme de haine !

              • Talion Talion 21 novembre 2012 10:10

                Il suffit d’ouvrir les yeux et de regarder autour de soit... C’est pas moi qui fait le marché de l’emploi, je me contente de constater.


              • Vanessa Malabar Vanessa Malabar 21 novembre 2012 10:39

                Ben vous constatez mal. Et croyez moi, j’ai 25 ans, pleins de gens en stage autour de moi, et c’est loin d’etre aussi noir que vous le dites.


                • Talion Talion 21 novembre 2012 10:59

                  Vous êtes ingénieur d’après ce que j’ai pu saisir... Votre secteur est peut-être (pour l’instant) moins touché par ce phénomène du fait qu’il y a une forte demande de la part des entreprises pour les compétences qui sont les vôtres à la sortie de votre école et qui sont pour l’employeur difficilement substituable...

                  Mais votre secteur d’activité est très probablement plutôt l’exception que la règle et n’échappera très probablement pas pendant encore très longtemps au mouvement de fond que je vous décris.

                  Je vous invite à vous renseigner plus avant par vous-même en multipliant les discussions auprès d’anciens employés et stagiaires de votre entreprises, ou d’entreprises appartenant au même secteur d’activité.

                  Je suis malheureusement à peu près certain que ce que vous constaterez fera évoluer votre point de vue...

                  A votre âge j’avais exactement la même naïveté que vous... Je ne vous jette pas la pierre, c’est parfaitement normal... Et j’irai même dire que c’est heureux pour vous, cela signifie que vous ne vous êtes pas encore pris trop de coups.

                  Cela risque hélas de ne pas durer... La crise qui se profile va également très certainement avoir un impact sur votre vie quotidienne. Il vous faut dès aujourd’hui anticiper ce moment et vous y préparer. Ce sera d’autant plus vrai si vous avez une famille à charge...

                  Moins vous serez pris de court, mieux ça se passera...


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 11:01

                  Vanessa Malabar


                  Vous n’avez pas perçu le sens de ce billet

                  Ces élèves ont 15 ans, ils sont persuadés que tout leur du, ils se comportent bien mal en classe et là, ils vont être rattrapés par une réalité toute autre. 

                  Les stages à 25 ans et des stages à 15 ans ça n’a rien à voir

                  Je ne porte aucun jugement sur le monde du travail, je le décris tel qu’il est pour des jeunes qui vivent dans un cocon illusoire.

                • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 11:03

                  Vanessa Malabar


                  Je vous demande pardon, je me suis trompé de cible.
                  Pardon encore et que ce message soit perçu par celui à qui je ne répondrai plus.

                • Talion Talion 21 novembre 2012 11:10

                  "Ces élèves ont 15 ans, ils sont persuadés que tout leur du, ils se comportent bien mal en classe et là, ils vont être rattrapés par une réalité toute autre. 


                  Les stages à 25 ans et des stages à 15 ans ça n’a rien à voir.« 

                  Ce n’était pas très clair dans votre texte que vous parliez de  »stages de découverte de l’entreprise" effectués par des gosses de 15 ans... Il faut dire aussi qu’on trouve rarement ce genre de public au sein des lecteur d’agoravox.

                  Navré, mais personnellement j’avais saisi que vous parliez de stages effectués par des étudiants dans le cadre de leurs études post-bac... Je crois qu’il y a eu un malentendu... Mes excuses les plus plates...


                • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 11:27

                  Monsieur


                  Ce ne sont pas non lus des stages de découverte.

                  Ces élèves sont en SEGPA, le stage fait partie de leur cursus.

                  Comme ce n’est pas le premier billet qui traite de cette section, j’ai commis l’erreur de ne pas le préciser. Par contre, je sais qu’ils ne lisent pas Agoravox mais cette structure est totalement ignorée du grand public et je me fais un devoir de l’évoquer régulièrement ici.

                  Merci. Par contre votre manière insistante est quelque peu déplacée. Soyez moins intrusif la prochaine fois je vous prie.

                • Talion Talion 22 novembre 2012 00:34

                  « Par contre votre manière insistante est quelque peu déplacée. Soyez moins intrusif la prochaine fois je vous prie. »

                  Je suis souvent assez direct dans mes commentaires... N’y voyez pas une quelconque agressivité à votre endroit, c’est juste que je suis parfois passionné. J’ai ce défaut récurant...

                  Mais je sais aussi reconnaitre quand je me suis fourvoyé concernant le contexte ou les arguments d’autrui. J’avais mal saisi de quels stages vous parliez, navré pour cela...

                  Bon courage pour la suite et mes salutations.


                • C'est Nabum C’est Nabum 22 novembre 2012 07:30

                  Talion


                  Je veux bien vous pardonner pour cette fois mais sachez que lorsque j’évoque l’école, il est question de SEGPA, un univers de relégation qu’on laisse végéter dans le silence et le mépris de beaucoup y compris au sein de notre grande maison aux valeurs de tolérances toujours affichées et pas souvent muses en application.

                • Talion Talion 22 novembre 2012 13:12

                  « Je veux bien vous pardonner pour cette fois mais sachez que lorsque j’évoque l’école, il est question de SEGPA... »

                  Maintenant je le saurai...

                  Amicalement.


                • lemouton lemouton 21 novembre 2012 12:53

                  Merci pour votre article Nabum..


                  je transmet le lien à quelques une de mes connaissances..
                  J’ai bien apprécié tous vos conseils, mais ma préférence va à celui ci

                  « Pensez que votre pantalon est désormais destiné à se retrouver à sa place, au niveau de la ceinture... » smiley
                  Cela sent bien le vécu... smiley

                  • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 13:43

                    lemouton


                    C’est un conseil qui restera dans les annales !
                    Il est destiné à quelques petits trou du C... de ma connaissance !

                    Pardon mais c’est ainsi que nous devons désormais supporter ce spectacle à longueur (si je puis dire) de journée et les parents soutiennent cette mode stupide et méprisante

                  • lemouton lemouton 21 novembre 2012 13:04

                    Pour info Nabum..


                    Pouvez vous nous dire dans quelles entreprises, vos élèves trouvent habituellement des stages ??

                    je devine déjà les suggestions qui vont fuser.. smiley

                    En annexe, un lien que vous allez apprécié.. c’est ici



                    • spartacus spartacus 21 novembre 2012 13:34

                      Le stage en entreprise pour les jeunes en entreprise est particulièrement pédagogique.

                      Plusieurs années après ils en parlent encore.

                      La difficulté est plus pour l’employeur qui ne sait pas quoi donner à faire à des stagiaires qui ne savent rien faire et a qui ont ne peut confier une mission nécessitant de la fiabilité, et qui restent si peu de temps pour apprendre quoi que ce soit.





                      • lemouton lemouton 21 novembre 2012 13:41

                        Exact Spartacus...


                        pour info..
                        Est il fait obligation aux employeurs d’accepter des stagiaires.. ?

                      • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 13:44

                        spartacus


                        Les miens passeront trois semaines. Quand on ne sait pas travailler, qu’on a 15 ans c’est pas mal longtemps et ils rentrent souvent épuisés.

                      • spartacus spartacus 21 novembre 2012 16:37
                        @ lemouton
                        L’employeur n’est tenu a rien. J’accepte uniquement les enfants de salariés et refuse systématiquement tous les autres. 

                        @Nabum
                        Il y a une chance que çà leur fasse un bon souvenir. L’épuisement sur quelques jours, c’est pas Zola quand même.

                      • foufouille foufouille 21 novembre 2012 16:53

                        « Il y a une chance que çà leur fasse un bon souvenir. L’épuisement sur quelques jours, c’est pas Zola quand même. »

                        c’est un stage a 15a
                        pas ton esclavage a la crassus


                      • C'est Nabum C’est Nabum 22 novembre 2012 07:28

                         spartacus 


                        Zola est de retour parfois mon cher ami. Certains lieux de stage ont désormais intégré la variable stagiaire qui leur permet d’avoir à l’année ou presque du personnel bon à tout faire et surtout le moins agréable. Nous connaissons ces lieux qui réduisent les prix sur tout et augmentent leurs exigences sur des gamins qu’ils lessivent.

                        C’est loin d’être la majorité des lieux de stage mais je vous assure qu’ils existent. Alors, quand un momme revient de là, il peut être brisé !

                      • Jimmy 21 novembre 2012 14:58

                        @ l’auteur

                        on a l’impression, en lisant votre article, que vous détestez les jeunes


                        • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 18:13

                          Jimmy


                          Qui aime châtie bien

                          Mais de cet aphorisme aussi, vous ne devez rien comprendre !

                        • Fifi Brind_acier Pilou Camomille 21 novembre 2012 17:37

                          Je ne crois pas qu’il ( ou elle) déteste les jeunes.
                          Il s’agit simplement de faire remarquer que les adolescents vivent dans leur « tribu », et que les règles de fonctionnement de l’entreprise, mais aussi de n’importe quel endroit de la société, fonctionnent autrement. Le sentiment de toute puissance que donne la tribu est inopérant ailleurs.

                          On tape à la porte avant d’entrer, on attend qu’on vous réponde, on dit bonjour, s’il vous plaît , merci, excusez-moi. Ces formules de politesse sont l’expression normale du respect des autres. D’ailleurs, les jeunes, si vous ne les respectez pas, savent vite vous le faire remarquer.

                          Il existe plusieurs sortes de stages en entreprise, je suppose que les élèves en question font des stages dans plusieurs métiers pour trouver un métier qui leur convient. Dans le meilleur des cas, ils signent ensuite un contrat d’apprentissage, à condition d’en trouver.

                          C’est là que l’avis de Talion manque de nuances. Pour signer un contrat d’apprentissage, encore faut-il qu’il existe des entreprises, ce qui devient de plus en plus problématique dans certains endroits, particulièrement en milieu rural, et que les employeurs souhaitent former un jeune, ce qui n’est pas cas de tous.

                          De nombreux jeunes voudraient bien faire un apprentissage, parce qu’ils sont rémunérés, mais ne trouvent pas, parfois après une année de recherche.

                          Ensuite, il y a des stages dans toutes les formations qualifiantes. Le rapport de stage est noté et compte dans le diplôme. A certains niveaux de qualification, les stages peuvent se passer comme le dit Talion, comme des salariés gratuits. Il existe aussi des employeurs qui donne de l’argent aux jeunes. Chez les employeurs, on trouve de tout, du négrier au père de famille.

                          Plus l’entreprise est importante, plus ce sera un salarié qui sera responsable du stagiaire, et là, c’est la bouteille à l’encre, on peut bien ou mal tomber. Certains salariés ne sont pas mieux que certains patrons, et font faire au stagiaires ce qu’ils n’aiment pas faire, au lieu de lui faire faire de tout, pour qu’il voit tous les aspects du travail. Esclave d’un salarié, ce n’est pas mieux qu’esclave d’un patron....

                          Là où Talion se trompe aussi, c’est que s’il y a 25% de jeunes au chômage, c’est qu’il y a 75% qui bossent.
                          Quant aux salaires, ils sont tirés vers le bas pour tout le monde, diplômés d’écoles ou pas.
                          Que la compétence soit acquise en école ou en apprentissage, il vaut mieux avoir des compétences que de ne pas en avoir, ce qui va sans dire va encore mieux en le disant.


                          • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 18:14

                             Pilou Camomille


                            Merci, tout simplement !

                          • cubrad 21 novembre 2012 19:50

                            Comment faire, en tant que parents, si on refuse que nos enfants travaillent ? L’école est obligatoire, pas le travail, enfin pas encore.


                            • C'est Nabum C’est Nabum 21 novembre 2012 19:53

                              cubrad


                              Seule l’instruction est obligatoire pas l’école. Si vous n’acceptez pas les règles de l’école, vous pouvez en retirer votre enfant et lui donner cette instruction auquel il a droit.

                              Avec une telle remarque, je ne doute pas que vous y pareveniez mieux que nous. Je vous fais confiance.

                            • Talion Talion 22 novembre 2012 13:14

                              "Seule l’instruction est obligatoire pas l’école. Si vous n’acceptez pas les règles de l’école, vous pouvez en retirer votre enfant et lui donner cette instruction auquel il a droit."

                              Comment le législateur est-il censé pouvoir vérifier cela si des parents ne scolarisent pas leurs enfants ?!...


                            • C'est Nabum C’est Nabum 22 novembre 2012 13:22

                              Talion


                              Le contrôle est prévu et les parents qui font ce choix y sont astreints !

                              À binetôt

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès