• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Conte actes horribles et mortifères

Conte actes horribles et mortifères

Ce soir-là, un soir paisible de mi-juin, ils sont cinq à la table de cette famille de toréadors ; la mère, femme au foyer qui a préparé le repas avec pour mets principal une ‘gardianne de taureau à l’ancienne’, le père, matador, une fille, picador, et deux fils, banderilleros, qui mangent avec appétit en écoutant les informations commentées par un speaker de la télévision. 

Soudain, ils redressent tous la tête en direction de l’écran, interpellés par le ton devenu dramatique du speaker : 

« Nous vous révélions avant-hier, une découverte glaçante lors d’une descente de police dans un petit village régional de moins de mille habitants. Celle d’une famille de cannibales qui se nourrissaient presque exclusivement d’enfants et de jeunes adolescents.

 - Aujourd’hui, après que les lieux ont été examinés par la police scientifique, nos équipes ont été autorisées à filmer ces lieux restés en l’état où sévissaient ceux qui ont été nommés « Les ogres de V ». Nous vous invitons à les suivre en direct. »

Oubliée la ‘gardianne de taureaux à l’ancienne’, les cinq attablés ont les yeux rivés sur l’écran où les caméras dévoilent une cuisine avec une table sur le plateau de laquelle sont encore posés en évidence un plat et des assiettes contenant des morceaux de membres de jeunes humains, entiers dans le plat, reliefs déchiquetés avec les os apparents, dans les assiettes. Après un long temps de pause silencieux, les caméras poursuivent leur progression en suivant un couloir jusqu’à une pièce où est entreposé un énorme congélateur. Le couvercle, ouvert par une main anonyme, dévoile une énorme quantité de sacs plastiques dont la transparence laisse deviner des portions de corps.

La mère de famille réprime un haut-le-cœur et se lève en hâte pour aller vomir dans l’évier de la cuisine. Le père et les enfants poussent des exclamations tout à la fois horrifiées et indignées.

Les caméramans et le reporter quittent la maison et entreprennent de continuer, de filmer, pour les premiers, d’interroger, pour le deuxième, les curieux atterrés siégeant devant la maison. Aucune surprise de ce côté-là : « Des voisins sans histoire. Des parents discrets travaillant l’un dans une banque, l’autre dans la fonction publique. Des enfants bien élevés, parfois même serviables, … Qui aurait pu imaginer ? Croire ?… »

Le tour est vite fait et il ne faut pas laisser retomber le piment du scoop. Alors le reporter a déniché, sans effort, l’avocat qui s’est immédiatement proposé pour assurer la défense des « ogres de V ».

Le reporter, haletant (c’est indiqué pour provoquer un regain d’intérêt de la part des téléspectateurs) :

« Maître Baveut, les français bouleversés par cette monstruosité vont s’interroger sur vos motivations. Qu’est-ce qui vous a poussé à vous proposer pour assurer la défense de ces individus dénaturés ? N’allez-vous pas mettre votre carrière en péril ? »

Et Maître Baveut, de répondre, la mine réjouie :

« Rassurez-vous, j’ai eu suffisamment de temps pour étudier ce cas ; je ne pars pas désarmé pour affronter le tribunal et les jurés. Et, non seulement je vais défendre ces individus qui me répugnent moi aussi, mais je vais également prouver, à partir de faits et d’exemples, que ce ne sont pas des criminels, et les faire acquitter. »

Stupeur du reporter. Cris d’indignation de l’ensemble de la famille attablée devant la ‘gardianne de taureau à l’ancienne’ figée dans son plat.

Le reporter, s’étranglant :

« Voyons, c’est impossible. Vous vous moquez. Comment pourriez-vous… ? »

Alors, Maître Baveut, avec un grand sourire :

« J’ai un argument imparable, un argument qui a fait jurisprudence, je vais plaider ‘La tradition’ familiale de ces gens-là. » 


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

59 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 novembre 10:35

    Moralité ?

    Le malheur des uns ... ^^


    • Cassandre Cassandre 22 novembre 13:53

      @bouffon(s) du roi
      Bonjour et merci pour votre commentaire,

      Par contre, je m’interroge, qui, selon vous, obtient le plus de bonheur dans ce conte ?

      Au plaisir,


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 22 novembre 17:57

      @Cassandre

      l’avocat


    • Cassandre Cassandre 23 novembre 11:46

      @bouffon(s) du roi

      Bien sûr, vous ne pensez pas un seul instant qu’un avocat puisse être vénal et qu’il profite de ce fait sordide pour se faire de la publicité et, par voie de conséquence, s’attirer beaucoup de client ?
      Bien sûr, vous pensez, comme toute personne normalement constituée, que l’avocat est satisfait de seulement avoir le pouvoir de faire acquitter de pauvres individus victimes de leur tradition.


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 23 novembre 13:44

      @Cassandre

      Bien sûr ! ^^

      Cela dit, c’est dit dans l’histoire : « Maître Baveut, de répondre, la mine réjouie » 

      donc qui manifeste une réjouissance, voire un bonheur ? ^^


    • Gégène Gégène 22 novembre 11:29

      La tradition réclame la corrida

      La tradition réclame la mise à mort par égorgement sans anesthésie

       en religion juive et musulmane

      alors on fait quoi ?


      • Cassandre Cassandre 22 novembre 13:57

        @Gégène
        et merci pour votre commentaire

        Alors on fait quoi quand la tradition permet toutes les exactions ?
        C’est bien la question que je pose à chacun en usant d’une histoire facile à lire par le biais de ce petit conte volontairement naïf.

        Cordialement,


      • Gégène Gégène 22 novembre 16:57

        @Cassandre

        les sacrifices humains, une ancienne tradition trop tôt oubliée . . .
        (encore que, en Ukraine ces temps-ci)


      • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 novembre 17:09

        @Gégène
        « La tradition réclame la mise à mort par égorgement sans anesthésie »
        c’est barbare pour ceux qui ne pratiquent pas les religions citées,
        et cela repose la question posée dans un autre commentaire
        « Le problème vient-il simplement du fait que les groupes cohabitent sur un même territoire ? »
        Et pour une meilleure coexistence pacifique globale entre humains, n’est-il pas plus sage de jouer le « chacun dans sa zone » plutôt que de courir après une cohabitation impossible, car les us et coutumes, normaux pour les uns, sont barbares pour les autres ... et réciproquement !
        Vouloir vivre ensemble est difficile avec toutes ces différences = source de conflits.
        Vouloir convaincre l’autre de s’intégrer nuit aux libertés= source de conflits.

        Vouloir convaincre l’autre d’accepter les différences = source de conflits.

        La bonne solution = le chacun chez soi ?
        Ce qui n’empêche en rien ni le commerce, ni le tourisme et la découverte des autres.


      • Fergus Fergus 22 novembre 17:57

        Bonjour, Gégène

        Vous mélangez tout : la « mise à mort » casher ou hallal des animaux destinés à l’alimentation  une pratique que je condamne à titre personnel — n’a pas, contrairement à la corrida pour objectif d’apporter du plaisir à un public barbare ! 


      • Gégène Gégène 22 novembre 20:51

        @Fergus

        ’fectivement, je mélange tout ce qui entraîne de la souffrance en ne servant à rien


      • SilentArrow 23 novembre 02:13

        @Fergus

        Bonjour
        En effet, l’abattage sans étourdissement n’a pas pour but d’apporter du plaisir à un public barbare, mais à un dieu barbare et imaginaire.


      • voxa 23 novembre 10:13

        @SilentArrow

        En effet, l’abattage sans étourdissement n’a pas pour but d’apporter du plaisir à un public barbare, mais à un dieu barbare et imaginaire.


        Donc, c’est encore pire.

        Quoique... Sadisme ou superstition... Ou est le pire ?


      • Decouz 22 novembre 11:40

        Il y a une idée répandue : les Chinois mangent du chien (et bien d’autres nourritures répugnantes) !

        -C’est maintenant interdit en Chine continentale.

        -Ca ne concernait qu’une petite région.

        -D’autres pays asiatiques mangent du chien.

        -Il y a eu des boucheries canines en France, particulièrement dans les périodes de famine

        .https://paris-bise-art.blogspot.com/2017/06/boucherie-canine-rue-de-clignancourt.html


        • Cassandre Cassandre 22 novembre 14:09

          @Decouz
          merci pour votre commentaire,

          Il est fort possible que certaines régions chinoises se soient nourries de chien mais le plat le plus apprécié (et le plus onéreux et donc servis aux riches chinois) était la cervelle de singe mangée dans le crâne d’un singe vivant.

          Il est exact (et vous en avez apporté la preuve) que des boucheries canines ont existé en France. Et vous auriez pu ajouter que les animaux vivant aux zoo du Jardin des Plantes de Paris ont été mangé en 1870. Parce que la viande manquait, bien sûr, mais aussi parce que, culinairement, les rats étaient trop difficiles à préparer.
          Mais qui sommes nous pour juger ces gens qui étaient affamés alors que nous prenons plaisir à manger des huîtres et en particulier pendant les repas de fêtes.

          Cordialement,


        • SilentArrow 23 novembre 02:29

          @Decouz

          Bien que ce soit illégal, le chien est encore consommé clandestinement au Japon dans les îles autour d’Okinawa. Ce serait un remède contre l’infertilité féminine.

          Quoiqu’il en soit, ce que mangent les gens d’autres cultures peut toujours paraître répugnant à d’autres.

          Vous connaissez l’histoire du type qui s’est réveillé dans son cercueil, six pieds sous terre et qui s’est bouffé l’épaule pour tromper sa faim ? Si je me souviens bien, c’est Gustave Flaubert qui la raconte dans son petit dictionnaire des idées reçues.


        • SilentArrow 23 novembre 07:37

          @Cassandre
           

          Mais qui sommes nous pour juger ces gens qui étaient affamés alors que nous prenons plaisir à manger des huîtres et en particulier pendant les repas de fêtes.

          Et qui sont ces gens qui reprochent à d’autres de manger des huîtres ?
          Quel mal y a-t-il à manger des huîtres ?

        • SilentArrow 23 novembre 08:56

          @baliste
           

          Le prix .... Le prix .... Personne ne reproche rien ... C’est que manger des huîtres (loin de chez elles ....) très cher devant des gens qui n’ont rien à bouffer ...

          Le prix ? Je ne peux pas me prononcer avec exactitude parce que c’est ma femme qui s’occupe de ces choses, mais nous en mangeons régulièrement. Comme nous n’avons pas le goût du luxe, j’en déduis qu’elles sont à un prix très abordable, ramassées dans le Pacifique tout proche.

          Et puis, pourquoi voudriez-vous que je mange devant des gens qui n’ont rien à bouffer ?


        • SilentArrow 23 novembre 09:07

          @baliste
           

          Vous demandez je vous répond , si vous avez besoin de savoir quelque chose , faite signe ...

          Ce serait une perte de temps.

        • SilentArrow 23 novembre 09:15

          @baliste
           

          Vous demandez je vous répond...

          Je ne vous avais rien demandé. C’est à Cassandre que ma question s’adressait. Mais vous vous êtes dit que j’avais certainement besoin de votre avis.

        • voxa 23 novembre 10:30

          @SilentArrow

          J’ai toujours eu des chiens.
          Mais si je ne mange ni mes chiens ni mes voisins c’est juste parce que je les connais.

          Ceci étant posé, c’est une loi stupide que d’interdire de manger du chien, ici, de la vache en Inde, du cheval en Angleterre (je crois) du cochon en Arabie, ou ses voisins en Papousie.

          Ca oblige à voyager pour gouter à tout et c’est mauvais pour le climat.

          Concernant les canibales, il n’y en a plus, c’est certains les Papous ont mangé le dernier il y a peu....


        • Gasty Gasty 24 novembre 16:04

          Je vais cesser d’acheter des baguettes traditions chez mon boulanger.

          Je veux pas faire parti de ces gens là.


        • lecoindubonsens lecoindubonsens 22 novembre 11:40

          Exemple caricatural mais excellent car il pousse à réfléchir !

          Limites internes de la liberté d’un groupe

          Limites des règles imposées par un groupe à un autre groupe.

          Même si le groupe opposé à l’anthropophagie pèse sans doute largement plus de 99% de la population, quel est le % qui permet à un groupe d’imposer ses règles à un autre ?

          Le problème vient-il simplement du fait que les groupes cohabitent sur un même territoire ?

          La caricature « anthropophagie » ou ... « corrida » serait-elle plus acceptable si la population concernée vivait regroupée et seule dans une zone isolée ?

          Les anglais supportent-ils les mangeurs de grenouilles (et d’escargots) parce qu’ils sont regroupés en France ?

          Le monde accepte t-il les mangeurs de chiens parce qu’ils sont regroupés en Chine ?

          Une minorité de français anti viande doit-elle empêcher la majorité de viandards à consommer comme elle veut ?

          Pourquoi s’opposer à corrida et tolérer la chasse à courre ?

          Matière à réflexion !

          Perso : contre corrida et chasse à courre jugées trop « sadiques », mais viandard smiley


          • Cassandre Cassandre 22 novembre 14:12

            @lecoindubonsens
            Merci pour votre commentaire

            qui est à l’image très exacte de votre pseudo.
            Je n’ai donc rien à y ajouter sinon vous remercier d’avoir pris le temps de le lire et surtout d’avoir si bien su l’interpréter.

            Cordialement,


          • Fergus Fergus 22 novembre 18:01

            Bonjour, lecoindubonsens

            La « chasse à courre » devrait logiquement être aussi interdite.
            Cela dit, contrairement à ce qui se passe dans l’arène  où le taureau est tué après avoir subi des tortures aux piques et aux banderilles  il arrive que l’animal chassé réussisse à s’échapper.


          • armand 22 novembre 18:04

            @Fergus
            n’oublions pas les blaireaux


          • Croa Croa 22 novembre 18:27

            À Fergus La chasse à courre et la corrida relève de la même catégorie de pratiques perverses. On dit d’ailleurs course de taureaux en français pur. Dans l’antiquité, il y avait des venationes (chasses mises en scène) de toutes sortes dont des courses de taureaux avec mise à mort. Des exceptions à la fin habituelle existent dans toutes ces prétendues traditions, elles sont rares mais toujours attendues. C’est même là une des perversités de ces « traditions ». 


          • Fergus Fergus 22 novembre 19:43

            Bonsoir, armand

            Vous avez raison, cet animal subit également des pratiques barbares, là encore en invoquant la « chasse traditionnelle ».
            J’ai dénoncé ces pratiques dans un article d’octobre 2021 : Halte à l’ignoble massacre des blaireaux.


          • voxa 23 novembre 10:40

            @Fergus

            En corrida le taureau est parfois gracié, c’est rare.
            Le public a payé pour la mise a mort...

            Le toréador, lui, normalement, s’en sort mieux.*
            Il n’y a pas d’exemple où on lui aurait couper les oreilles, la queue et les couilles...

            *Grace aux charognards de picadors qui affaiblissent le toro en le saignant un peu préalablement...

            C’est vache.


          • lecoindubonsens lecoindubonsens 24 novembre 07:41

            @voxa « *Grace aux charognards de picadors qui affaiblissent le toro en le saignant un peu préalablement...C’est vache.  »
            MAIS c’est vachement bien vu smiley


          • Decouz 22 novembre 11:52

            Je pense, je suis sur même que juifs et musulmans sont sensibles à la souffrance animale, il y a aussi des partisans de l’étourdissement préalable (mais selon certains il serait quand même douloureux).

            Je remarque juste qu’un simple trouble du rythme cardiaque peut vous faire perdre conscience immédiatement, donc plus de sensations, sans parler des attaques plus graves.


            • alinea alinea 22 novembre 13:42

              @Decouz
              Il y a les hypocrites qui ne peuvent pas assumer leurs actes, et les autres.


            • eau-mission eau-mission 22 novembre 12:28

              J’ai récemment découvert la gardianne de seiche. Je recommande.


              • Cassandre Cassandre 22 novembre 14:17

                @eau-mission
                hello,

                Si vous connaissez la recette, n’hésitez pas à user de cet endroit pour la publier et faire ainsi le bonheur des adeptes de la cuisine... smiley Ce qui n’est pas mon cas. smiley

                Bon après-midi.


              • eau-mission eau-mission 24 novembre 08:50

                @Cassandre

                Je suis retourné voir la femme du pêcheur. Elle n’a pas voulu me donner la recette.
                Elle m’a dit que ce plat fête le retour du mari que la mer n’a pas pris. Il faut accommoder l’encre noire pour conjurer le mauvais sort. Comment ? c’est secret.


              • alinea alinea 22 novembre 14:52

                oui, et.. ? vous ne savez pas que la tradition est « sociologique » et non point personnelle ?

                La tradition en occident est de cacher le méfait, faites nous donc un article sur ces caches.

                Quant à la viande que vous mangez, tous les animaux derrière ont subi des sévices bien plus violents, des tortures de la naissance à la mort !

                J’ai appris avec plaisir qu’on avait enfin interdit le tri des poussins, que l’on jetait au hachoir, vivants.

                Alors, c’est bon, votre bonne âme, vous n’êtes pas Cassandre ! L’homme est un animal

                et vous savez comme moi les sévices qu’il réserve à ses congénères.

                Alors votre petit conte moralisateur, voyons..un peu de recul !!


                • Cassandre Cassandre 22 novembre 15:20

                  @alinea

                  Tiens, voilà revenu le moralisateur.
                  Vous m’auriez manqué si vous n’étiez pas intervenu.

                  Et d’un, j’ai trop d’amour et de respect pour les animaux pour les comparer aux humains. Je ne connais pas d’animaux qui violent d’autres animaux, qui torturent d’autres animaux (et ne m’opposez pas les chats ; il n’a jamais été prouvé qu’ils s’amusaient avec leurs proies pour le plaisir de les faire souffrir).

                  Ah, oui, que je vous dise, je ne mange pas d’animaux. Je m’amuse seulement à arracher les ailes des marmottes et à couper les pattes des escargots. 


                • Fergus Fergus 22 novembre 18:12

                  Bonjour, alinea

                  Comme d’autres, tu mélanges tout ! On ne peut en aucune manière comparer un spectacle de torture et mise à mort barbares d’un animal avec l’abattage destiné à l’alimentation !
                  Cela dit, d’accord avec toi sur la condamnation des élevages concentrationnaires !

                  Quant à la « tradition », elle a bon dos : même en Catalogne et au Portugal, la corrida a été interdite. Et l’un des groupes de pop-rock les plus populaires dénonce cette pratique avec force : Vergüenza ! (honte !)
                  Sais-tu que la « tradition » en Espagne était  jusqu’à un passé assez récent dans certains villages du sud-ouest du pays à Pâques de jeter une chèvre vivante du haut des clochers


                • alinea alinea 22 novembre 20:02

                  @Cassandre
                   smiley

                  je vis avec les animaux depuis des décennies et il ne me viendrait pas à l’idée de les comparer aux humains, j’aime trop les animaux... je ne vois pas ce qui vous fait croire ça.
                  C’est juste que je connais bien les vegan, anti corridas moralisateurs et autres bien pensants qui, eux dans leur innocence, possèdent l’amour divin !


                • troletbuse troletbuse 22 novembre 19:04

                  Ce n’est quand même pas aussi barbare que le génocide mondial actuel par le waxxin, chemtrails, 4G 5G ; empoisonnement de la nourriture et de l’eau, incendies afin de provoquer des famines, destruction de l’économie, guerres, un arsenal que les mougeons ne voient toujours pas et que même ils nient.

                  Même en dictature, ils ne verront rien et croiront toujours aux plandémies, au faux réchauffement et accueillerons à bras ouverts les « migrants » destinés à les remplacer.


                  • Fergus Fergus 22 novembre 19:51

                    Bonsoir, Cassandre

                    Vous avez raison, la « tradition » a bon dos, et votre amusant texte illustre bien l’absurdité de l’argument.

                    A toutes fins utiles, si cela vous amuse, j’ai publié en 2013 une nouvelle qui comporte un épisode cannibale : De la vie à la mort. Et vice versa...


                    • troletbuse troletbuse 22 novembre 20:29

                      @Fergus
                      Tiens tiens Fergus, vous n’apparaissez que sur les articles qui ne mangent pas de pain.
                      Normal pour vous qui avez toujours détourner l’attention.
                      Par exemple, sue l’article de Decoder l’eco sur la surmortalité actuelle, j’aurais bien aimé avoir votre avis. Vous auriez même pu vous informer auprès de votre belle-fille qui travaille à l’institut Menteur. Elle doit bien avoir une idée, non ? smiley



                    • Cassandre Cassandre 23 novembre 13:38

                      Bonjour Fergus,

                      et merci pour vos interventions.

                      J’ai copié le lien de votre publication et j’en prendrai connaissance un peu plus tard. Dans l’immédiat j’ai du travail qui m’attend et va me demander du temps.

                      Mais j’aime travailler et j’y prends toujours grand plaisir.

                      Je suis contente de constater que mon petit conte sans prétention a suscité autant d’échanges. De fait, je souhaitais alerter sur ce débat qui va avoir lieu demain à l’Assemblée (lors de la niche parlementaire de La France insoumise à l’Assemblée nationale, le député de Paris Aymeric Caron soumettra au vote un texte visant à abolir la corrida), celles et ceux qui souhaitent se prononcer contre la corrida et n’ont pas encore signé ce manifeste : https://lp.la-spa.fr/stopcorrida/

                      Toujours très cordialement,



                      • the clone the clone 23 novembre 07:41

                        Pendant les manifs de GJ les CRS se sont transformés en toréadors ....


                        • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 23 novembre 08:08

                          @the clone
                           
                          ’’ Pendant les manifs de GJ les CRS se sont transformés en toréadors .... ’’
                          >
                           Le dirais plutôt l’inverse. Les GJ ont du esquiver autant que possible le taureau CRS lâché contre eux par le pouvoir.


                        • SilentArrow 23 novembre 08:42

                          @Francis, agnotologue

                          Bonjour

                          Tant qu’on tape sur des gens et pas sur « nos amies les bêtes », cela n’émeut pas les bonnes âmes dénaturées par les sottes idéologies à la mode.

                          Je suis évidemment contre la maltraitance animale et les élevages industriels. Les animaux, je préfère les observer plutôt que les tuer, mais faut bien bouffer. Mes poules ont la belle vie en presque totale liberté, mais un jour, elles passent à la casserole. C’est la vie.

                          Même chose avec les légumes que je cultive. J’aime les entendre pousser, mais le moment venu, ils finissent dans mon assiette. Et je n’en ai pas la conscience bourrelée de remords.


                        • troletbuse troletbuse 23 novembre 13:52

                          @Francis, agnotologue
                          Illustration
                          https://crowdbunker.com/v/cC2RTLxSqz



                        • Decouz 23 novembre 09:30

                          Pour revenir à la Chine, les choses évoluent tellement vite que l’on a toujours du retard de perception :

                          Le secteur d’entreprises de funérailles pour animaux domestiques se développe, il y aurait 70 millions environ d’animaux de compagnie et plus de 1000 entreprises de pompes funèbres spécialisées.

                          C’est comme un service pour les humains, il y a une cérémonie d’adieu, la crémation et la mise des cendres dans une urne, puis différents choix sont possibles, conserver les cendres chez soi, les mettre dans un cimetière spécial ou les disperser.


                          • jymb 23 novembre 13:18

                            Imaginez vous une seconde face à un fauve de 550 kg, dont les cornes vous dépassent largement, armé d’une simple étoffe 

                            Perso j’en suis absolument incapable

                            Très peu de femmes ou d’hommes ont ce courage insensé ( et je comprends parfaitement que beaucoup le juge inutile et stupide )

                            https://fr.wikipedia.org/wiki/L%C3%A9a_Vicens

                            Même le plus connu de tous n’est pas mort dans son lit 

                            https://fr.wikipedia.org/wiki/Manolete

                            Un coup de corne dans l’artère fémorale..et la survie tient du miracle 

                            Caricaturer est facile sur le mode « Les Charlots en Espagne », mais suivre simplement une corrida depuis la contrepiste, au niveau du sable oscille entre le très impressionnant et le terrifiant 

                            Je pense que la corrida s’éteindra progressivement dans le futur avec un désintérêt progressif et qu’il ne sert à rien de semer encore un peu plus la haîne entre Nord et Sud, Villes et campagnes, Bobos et enracinés locaux

                            Les grandes ganaderias andalouses seront bétonnées en complexes touristiques et en parcs d’attraction Coca Cola / Disney, et les taureaux de combat, éteints également, rejoindront les galeries des musées d’histoire naturelle 


                            • Croa Croa 23 novembre 15:10

                              À jymb,
                              Le « travail » du toréro n’a rien d’insensé. C’est une technique ! D’ailleurs ce boulot n’est pas le plus dangereux qui soit. Il y a plein de travaux, moins bien payés et pourtant plus dangereux, couvreur par exemple.



                            • jymb 23 novembre 18:30

                              @KANARNO
                              Tout le monde a le droit de s’acheter un taureau empaillé 
                              Il suffit d’y mettre le prix 




                            • alinea alinea 25 novembre 14:56

                              @jymb
                              ... tout ça pour le bien de l’humanité évidemment ! les humains sont hors-sol, quand on leur parle de terre, d’animaux, de nature, ils pensent en new agers : paradis, loup dormant entre les pattes de la biche sur la terrasse des habitants proches de la nature en amérique...
                              ces gens-là sont notre mort, à nous humains, eux compris heureusement.


                            • Gasty Gasty 24 novembre 16:18

                              Tradition est bien pratique, c’est générique.

                              Derrière ce mot on trouve conservation, coutumes, comportements, exemples...Qui peuvent être barbare ou bien plaisant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité