• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Contre l’abstention : Vote obligatoire et vote blanc, la solution (...)

Contre l’abstention : Vote obligatoire et vote blanc, la solution ?

Il paraitrait que contre l’abstention, le vote obligatoire avec un vote blanc reconnu serait la solution ? Outre le fait qu’il est illusoire de croire à des solutions universelles, qui ne sont rien moins que des poudres de perlinpinpin. la reconnaissance du vote blanc ne saurait s’affliger d’une quelconque obligation. En tout cas c’est ce que j’essaie de montrer ici.


J’ai longtemps refusé de mettre sur le même plan ces deux aspects du fonctionnement du système électoral. D’abord parce que le fait de rendre le vote obligatoire résout sur la forme un problème de fond. Il ne dit pas pourquoi des électeurs ne sont pas motivé par une élection, il le fait disparaitre comme si cette désaffection était une simple fainéantise.Or on voit au regard des scrutins électoraux successifs que c’est bien l’enjeu et l’énergie des candidats qui fait retrouver aux électeurs le chemin des urnes.

La précédente élection présidentielle de 2007 a montré que les électeurs
  1. ont souhaités barrer la route à Nicolas Sarkozy (cela correspondait à 30% - d’après mes mauvais souvenir - des votes en faveur de Ségolène Royal )
  2. ont montrés une participation qui fasse disparaitre le souvenir de l’élection présidentielle de 2002, qui , est-il besoin de le rappeler, a fait apparaitre un candidat d’extrême-droite au second tour.
Le vote obligatoire n’est donc pas souhaitable :

Donc premier argument contre le vote obligatoire est qu’il ne répond pas à la réelle question de l’abstention qui est le manque d’intérêt pour les candidats et les enjeux ( ce qui est à peu prés la même chose dans notre démocratie ). l’électeur pour des raisons diverses ne semblent plus à l’écoute des valeurs proposés par les candidats. Du point de vue des candidats, cela dit de l’abstentionniste que c’est un fainéant. pourtant c’est bien de la perte de valeurs dont on parle ici. Comment peut-on croire régler la défiance de l’électorat par une mesure coercitive ? Il est regrettable que dans ce siècle que l’on prédisait spirituel on applique des mesures techniques.

Second argument, le vote obligatoire transforme le vote blanc en vote par défaut. une sorte de vote poubelle. Cela ne poserait pas de problème si ce n’est qu’il ne donne toujours pas aux citoyen la possibilité d’exprimer l’absence de conviction. Que dira-t-on des autres votes ? On me rétorquera que c’est un procès d’intention mais je reste certains que les partis traditionnels deviendrait légitime. Parce qu’au temps où le vote était libre, ils faisaient déjà le plus haut score alors si aujourd’hui des votes s’expriment pour des partis plus petits c’est que sans doute c’est par sympathie pour tel ou tel leader. Cela donnerait moins de contrôle sur des expressions volatiles, les reports de voix se feront-ils ? Est-ce que la volatilité du vote ne sera pas amplifié ? Puisque par obligatoire le vote devient formalité et non adhésion ou soutien.

Troisième argument : le vote blanc est une expression à part entière. Elle soutient la démocratie sans soutenir les candidats proposés. L’abstention est un désaveu de la démocratie. En croyant supprimer l’abstention on supprime surtout la possibilité d’exprimer un soutien a la démocratie. Alors que de nombreuses batailles se font au nom de la liberté d’expression, Il sera encore plus difficile d’échapper aux accusations d’hypocrisies par certaines nations alors que nous répondons par la loi coercitive a des changements sociaux.

Mais je ne suis pas seul sur terre, et mes idées n’appartiennent qu’à moi, alors je propose cet "accommodement" pour ceux qui persiste avec le vote obligatoire et le vote blanc :
Il serait admissible en effet, d’avoir un vote blanc dans une obligation de vote à condition que le suffrage des bulletins blancs soit suivie de conséquences avec un seuil de révocation encore inférieur à celui qui aurait lieu avec un vote libre. Un seuil à 10 %, par exemple.

En conclusion : le vote obligatoire non mais le vote blanc oui.
étonnant, non ? ;)

Rappel : La reconnaissance du vote blanc tel que je la conçois est la comptabilisation des bulletins blancs dans les suffrages exprimés. Il y a un seuil au delà duquel l’élection est annulé et les candidats révoqués. J’ai proposé un seuil de 30% des suffrages exprimés mais la discussion est ouverte, certains propose moins, d’autre plus. Ce chiffre est une moyenne des souhaits entendus pendant les débats publics, et les rencontres.
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 15 mars 2010 09:55

    ceux qui ont demenage peuvent pas voter non plus


    • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 15 mars 2010 11:55

      Plutôt que de vouloir contraindre les gens à voter, il serait bien plus intéressant de se demander comment feront les citoyens pour contrôler la véracité d’un scrutin si les dispositifs électroniques et par internet se généralisent.

      Le vote obligatoire serait par lui-même une négation du droit de vote. Car on a le droit de penser que la prétendue « démocratie » n’est qu’une fiction et de dénoncer une mascarade électorale. D’autant plus que, souvent, des candidats se heurtent à des barrages.

      Cette histoire du vote obligatoire rappelle un peu la vieille blague du temps de l’occupation de la Tchécoslovaquie par l’URSS sous Brejnev :

      Un électeur se présente dans son bureau de vote en Tchécoslovaquie. On lui donne une enveloppe fermée, et on lui indique une urne. Il dépose l’enveloppe.

      On lui dit : « Merci, camarade, vous avez voté. Vous pouvez partir »

      Puis, dans la rue, il se dit que quelque chose ne va pas. Il retourne au bureau de vote et demande à son responsable : « Camarade, excusez-moi, mais j’aimerais au moins savoir pour qui j’ai voté ».

      Le responsable du bureau de vote, scandalisé, répond à l’électeur : « Camarade, ne savez-vous donc pas que le vote est secret ? »

      Sinon, à propos du scrutin d’hier, voir notre article :

      Elections régionales, crise, abstention record et système politique

      Cordialement

      Le Collectif Indépendance des Chercheurs
      http://science21.blogs.courrierinternational.com/


    • epapel epapel 15 mars 2010 21:40

      Et ce n’est pas la « Suisse » qui proposé d’interdire les minarets, c’est un parti politique de la droite dure qui a réussi à réunir le quorum (>50 000 signatures) pour demander un référendum.

      La campagne caricaturale de l’UDC a ensuite permis de faire basculer la population vers l’interdiction alors qu’au départ elle était majoritairement contre.

      C’est donc un très mauvais exemple de démocratie directe, d’ailleurs en appliquant ce système il serait très facile :
      - de rétablir la peine de mort
      - d’interdire l’avortement
      - d’expulser les immigrés
      - etc

      Les idées c’est bien gentil et il y en a de très mauvaises, mais de toute façon ça ne gouverne pas et ça ne légifère pas. Il faut des humains pour faire ça.


    • pecqror pecqror 15 mars 2010 10:44

      Contre l’abstention : Parties politiques crédibles obligatoire, la solution ?
      Et certainement pas ça :
      La retraite à 50 ans avec 9.000 euros par mois pour les fonctionnaires de l’UE a été approuvée !!!!

      Cette année, 340 fonctionnaires partent à la retraite anticipée à 50 ans avec une pension de 9.000 Euros par mois. Oui, vous avez bien lu !!!
      Afin d’aider l’intégration de nouveaux fonctionnaires des nouveaux états membres de l’UE (Pologne, Malte, pays de l’Est...), les fonctionnaires des anciens pays membres (Belgique, France, Allemagne..) recevront de l’Europe un pont d’or pour partir à la retraite. 

      POURQUOI ET QUI PAIE CELA ? Vous et moi travaillons ou avons travaillé pour une pension de misère, alors que ceux qui votent les lois se font des cadeaux dorés. La différence est devenue trop importante entre le peuple et les « dieux de l’Olympe » !!!

      REAGISSONS par tous les moyens en commençant par divulguer ce message à tous les Européens

      • gimo 15 mars 2010 14:34


        pec

        dans EU et en France 
         
        on achete les cupides pourris  payer à prix fort avec l’argent des contribuables 
        pour mieux nous encul.......

        ou !!!! on leur donne le baton pour être battus 

        OU LE NOUVEAU ESCLAVAGE MODERNE

        UNE FOLIE ACCEPTEE 


      • ASINUS 15 mars 2010 11:00

         pourquoi le droit de vote universel ?
         le droit d etre eligible et electeur devrait etre lié
         a un devoir accomplis , service nationnal civil ou militaire accomplis .


        • epapel epapel 15 mars 2010 22:49

          C’est pas plutôt Hibernatus votre vrai nom ?


        • epapel epapel 15 mars 2010 23:07

          Pas très constructive comme suggestion. Je dirais même totalement morbide.


        • joelim joelim 15 mars 2010 11:32

          La reconnaissance du vote blanc tel que je la conçois est la comptabilisation des bulletins blancs dans les suffrages exprimés. Il y a un seuil au delà duquel l’élection est annulé et les candidats révoqués. 

          Ne rêvons pas, jamais les politiques n’accepteront de mettre en oeuvre une telle idée, ce serait scier la branche sur laquelle ils sont assis... Ils auront beau jeu de dire que çà bloquerait la démocratie, en effet qui peut affirmer que les candidats que les abstentionnistes attendent (s’ils en attendent des nouveaux) se présenteront après l’annulation de la première élection ? Beaucoup ne votent pas à cause du « système », cela dit il y aurait plus de chance qu’ils votent si des alternatives réelles — hors des partis traditionnels — étaient proposées. Mais on en a, parfois, exemple, Nicolas Dupont-Aignan. Y a-t’il moins d’abstention du fait de la présence de candidats « hors partis » ? Non semble-t’il, et c’est dommage car cela serait un bon argument en faveur de cette idée.

          Pour moi le problème de l’abstention est dû à l’organisation des partis qui est « top-down » : du haut vers le bas. Au contraire, la politique devrait avant tout être locale, chaque élu ayant ensuite la liberté de se fédérer dans un regroupement qui ressemblerait à un parti politique mais lequel serait dirigé selon la volonté de ses membres. Or on constate que la plupart des partis politiques sont centralisés et dirigistes, avec une démocratie interne faible voire inexistante ! Et çà ose nous donner des leçons de démocratie...

          • Partiblanc Partiblanc 15 mars 2010 12:19

            oui c’est vrai qu’il y a une vision pyramidale de la politique aujourd’hui. l’idéale c’est que cette pyramide soit à l’envers ( bottom-up ). en l’occurrence je pense que si les candidats sont obligés, par peur d’un vote blanc révocatoire, d’aller voir « sur le terrain » ce que veulent vraiment les gens. Alors les campagnes politiques s’en trouveront changés. Elles ne seront plus guidés par les sondages mais par les militants du terrains.


          • epapel epapel 15 mars 2010 23:05

            Pour le savoir, je suggère de lancer un pétition pour organiser un référendum sur la prise en compte du vote blanc (avec un seuil de 30% des suffrages exprimés).


          • Partiblanc Partiblanc 15 mars 2010 23:18

            commençons par un groupe Facebook ..des lettres à nos élus,aux medias ..et si la motivation est toujours là.

             il n’y a qu’à voir les proportions des différents avis, la première ambition ( qui n’est pas mince, est de penser que le système peut encore changer ), moi je le pense mais pas une majorité de Français.. bon allez j’avoue j’ai eu une longue journée et je suis un peu défaitiste. Mais je bataille depuis 2005 et olivier Durand depuis avant encore, sans parler de Gérard Gautier et du fondateur du Parti Blanc, Blaise Hersent le Chatreux.

            Bref il y a des gens qui veulent le changement mais ce n’est pas encore la volonté de la masse des gens. 

            Si vous avez la recette magique ? bon en vérité je continue à batailler mais différemment . ;)


          • Daniel Roux Daniel Roux 15 mars 2010 12:02

            Les candidats révoqués ??? Par qui, puisque ce sont les mêmes qui font les lois, contrôle la justice et la police.

            Revenons à la réalité. L’abstention ou les votes blancs (au-delà du niveau incompressible) participent à l’élection dans la mesure où ils montrent un désaveux des candidats. Je m’explique :

            Les électeurs Français se répartissent grosso modo à 52% à droite et 48% à gauche. C’est pour cette raison que la droite est plus souvent au pouvoir que la gauche. Lorsque un électeur de droite n’est pas satisfait par la politique menée par un élu de droite, il ne va pas voter pour lui mais il ne va pas voter non plus pour la gauche et réciproquement.

            L’alternance n’a lieu de la droite vers la gauche que si la politique menée par la droite est vraiment catastrophique. Ce qui est le cas aujourd’hui.

            Par contre le retour de la droite au pouvoir après une mandature de gauche est beaucoup plus facile même si le gouvernement n’a pas vraiment failli (cf Jospin).

            Conclusion : Les appels vibrants aux votes d’un Mazerolle sur BFM ou les imprécations d’un Xavier Bertrand sont tout à fait tendancieuses pour le premier et inutiles pour le second. L’abstention et le vote blanc sont en réalité des votes sanctions des électeurs envers leur camp.


            • Partiblanc Partiblanc 15 mars 2010 12:14

              « L’abstention et le vote blanc sont en réalité des votes sanctions des électeurs envers leur camp. »

              Entre les deux je préfère que le citoyens participent et se donnent la possibilité d’être convaincu. Ensuite, oui je suis d’accord que l’abstention et que le vote blanc participe à l’élection, évidemment. smiley


            • Cap2006 15 mars 2010 13:26

              La Démocratie c’est choisir... et avec toutes les listes en compétition... il y avait de quoi trouver une liste de candidats à laquelle se raccrocher... même si on veut voter contre sans changer de camps ( modem par exemple contre UMP pour rester à droite)

              La seule façon de diminuer l’abstention, c’est de ne plus en parler....à longueur de campagnes et soirées électorales... La sur-médiatisation et toutes les tentatives à trouver un sens à l’abstention encourage ce comportement irresponsable, irrespectueux vis à vis des populations qui en rêvent...de nos ancêtres qui se sont battus pour... bref... de notre identité...

              Par contre, il faudrait afficher également les suffrages blancs, pour valoriser ceux qui au moins ont fait l’effort de se déplacer... 

              Voter est un devoir... de citoyen...


            • epapel epapel 15 mars 2010 23:10

              "L’abstention et le vote blanc sont en réalité des votes sanctions des électeurs envers leur camp."

              Oui, mais lequel ? A écouter les uns et autres hier soir, ce n’était pas clair.


            • Indépendance des Chercheurs Indépendance des Chercheurs 16 mars 2010 08:28

              « L’abstention et le vote blanc sont en réalité des votes sanctions des électeurs envers leur camp. »

              Pas forcément. On dirait, précisément, que de plus en plus les Français ne reconnaissent « leur camp » dans aucune des candidatures qui leur sont proposées. Le vote lui-même est souvent le choix de ce qui apparaît comme un moindre mal sur le court terme, plutôt que le reflet d’une identification avec un « camp » quelconque.

              Si les citoyens sont de plus en plus déçus du système lui-même, et si l’ensemble des candidatures leur apparaissent comme des visages à peine différents de ce système, alors le problème est plus profond. 

              Cordialement

              Le Collectif Indépendance des Chercheurs
              http://science21.blogs.courrierinternational.com/


            • Daniel Roux Daniel Roux 16 mars 2010 08:32

              @ epapel

              En ce qui concerne ce vote, il me semble que ce sont plutôt les électeurs de l’UMP qui se sont abstenus.

              Je les comprends et les approuve. Ils s’en veulent de s’être fait berner par Sarko, un autocrate plus instinctif que réfléchi, toujours en retard d’une guerre économique, homme lige de l’ultra libéralisme avec tendance au népotisme, défenseur du dogme libre-échangiste promu par les riches actionnaires des multinationales et responsable de l’appauvrissement continu des classes moyennes.

              Les responsables de ce parti en décomposition ont dû faire la même analyse, car eux mêmes et leurs relais médiatiques (la diatribe de plusieurs minutes, particulièrement dure de Mazerolle sur BFM par exemple) ont tenté de mobiliser les abstentionnistes dans les derniers jours de la campagne.


            • PhilVite PhilVite 15 mars 2010 13:23

              Mais il faut aussi créer un bulletin noir.

              En cas de majorité de bulletins noirs, tous les candidats sont fusillés.

              Juste pour mettre un peu de fun dans les élections et motiver nos politocards !  :->


              • gimo 15 mars 2010 14:42

                FILE VITE 

                FERME LA PORTE ELLE EST TOUJOUR OUVRETE  OPEN


              • Salsabil 15 mars 2010 22:38

                Oh ! Coucou Phil ! smiley

                J’aime bien votre idée, c’est rigolo... Mais je vous trouve de plus en plus « violent », est-ce normal, Docteur ?

                En arriveriez-vous, vous aussi, à ne plus voir autre alternative ?

                Quant à ceux que les portes ouvertes dérangent, je vous suggère de leur claquer à la gueule en leur demandant s’ils estiment qu’elle est bien fermée, cette fois ! Bordel !!! smiley


              • epapel epapel 15 mars 2010 23:12

                Je propose PhilVite comme organisateur des pelotons d’exécutions.


              • Salsabil 15 mars 2010 23:19

                Vouiii !

                Il va exécuter à coups d’arêtes de poissons !

                L’agonie va être terrible ! Brrr.......

                 smiley


              • PhilVite PhilVite 16 mars 2010 01:43

                Bonsoir Salsabil,

                Oui, en ce moment je subis une forte hausse de tension ! Je commence à trouver très très pesant l’état du monde. Et il est vrai que je crois de moins en moins à une alternative non violente. La campagne des régionales m’a sabré le moral avec ces discours totalement inadaptés à la situation. Je crois la quasi totalité de notre personnel politique irrécupérable et les voir se précipiter pour savoir lequel arrivera le premier à la mangeoire m’inspire un indicible dégoût qui m’incite à essayer d’imaginer quelques solutions innovantes pour nous en débarrasser une bonne fois pour toute. smiley
                La violence faite au peuple me devient intolérable et j’aime bien l’expression « qui sème le vent, récolte la tempête ». J’avais encore un doute, il y a quelque temps, mais à présent, je suis convaincu qu’il y aura du sang et des larmes (comme disait l’autre, avec son gros cigare).
                Une organisation mondiale qui se résume à un rapport maîtres du monde / esclaves nous ramène à une situation comparable à celle de la fin de l’ancien régime. Et les mêmes causes produisant les mêmes effets ...

                @epapel
                Merci, c’est trop d’honneur.


              • Christoff_M Christoff_M 15 mars 2010 17:30

                Nous en sommes réduit à voter contre...

                Mais sans vote, le PSUMP, ou l’UMPS, les contours sont flous et mous, le parti des vendus au mondialistes et à l’Europe surnage et sourit ;
                ils s’annonçent vainqueurs sur tous les plateaux...
                Monsieur Huchon va pouvoir distribuer un milliard aux associations, plutôt que de les mettre dans les transports, avant on appelait cela de la corruption et du clientélisme, ce sont les méthodes d’arrosage, qui ont maintenu Berlusconi, la aussi on va nous parler de démocratie !!

                Voter blanc c’est avant tout éliminer tous les « petits partis », il serait temps de vous réveiller de léthargie, pensez au monde de la nature et à la diversité !!

                Quand il n’y aura plus que deux partis au pouvoir, il n’y aura plus de démocratie, c’est ce que veulent les mondialistes et les fervents défenseurs de l’Europe actuelle esclave des banquiers des mondialistes...

                Quand vous n’aurez plus que l’UMPS, les ordres et les textes de lois viendront de l’Europe, il serait temps de se réveiller, Sarkozy et ses sbires à la solde des mondialistes, vont changer bientôt le mode de scrutin et la notion de régions...
                A quand le land, et bientot la France état confédéré, à l’image des states, fantasme plus ou moins avoué de Sarkozy et de ses sbires !!!

                Bientôt plus de juges, vous verrez ce que c’est que d’être traité comme un pauvre qui n’a pas les moyens de se défendre alors que les mafieux prospèrent, immigrés ou pas ceci étant un faux problème mis en avant par l’UMPS pour noyer la liquidation de l’activité en France et le chômage massif
                (merci madame Lagarde tout entière dévouée aus états unis et à son Europe des ténèbres, elle comme la clique en haut lieu qui considère qu’un paysan ou un ouvrier de base doivent disparaitre de la carte)...

                Réveillez vous, bientôt il sera trop tard !!!


                • Christoff_M Christoff_M 15 mars 2010 17:39

                  il y en a encore qui plaisantent ici, mais l’avenir de notre pays s’annonce sombre...

                  préparez vous à mangez les pommes de terre des mondialistes et des pommes pleines d’eau et colorées à l’image des promesses du chancre mou de la France, l’UMPS

                  parti des collabos à l’Europe libérale qui valident 90% des textes qui leur sont soumis et préécrits !!


                • Traroth Traroth 15 mars 2010 18:07

                  On ne le répétera jamais assez : voter n’est pas un but en soi. Savoir pour qui on vote et pourquoi on vote pour lui, voila ce qui est important. Personnellement, je préfère 5 votants lucides sur leur vote à 50 votants qui votent pour le plus démago.

                  Lutter contre l’abstention présuppose donc d’abord de pousser les gens à s’informer et à acquérir une véritable culture politique.

                  En politique, rien n’est plus important !


                  • Christoff_M Christoff_M 15 mars 2010 19:41

                    il leur faut des profs des psys et des coach je suppose !!!

                    mon pauvre, si les français ont choisi d’etre des vaches à taxes le lait venant d’ailleurs...

                    pour avoir de la culture et s’intéresser à un sujet, il faut que cela soit un effort personnel, mais chez nous on préfère des démédulés à qui on apprend tout par des cours et des groupes, cela rapporte plus aux petits amis de la clique à Srkozy !!


                  • Bodhi 15 mars 2010 21:28

                    Les abstentionnistes, qui ne votent pas par conviction, sont pour la majorité d’entre eux plus informés que la plupart des électeurs. Donc vos prémisses sont faux et invalident le fait que la culture politique sert à lutter contre l’abstention.


                  • Le péripate Le péripate 15 mars 2010 18:31

                    Il y a une prémisse, à mon humble avis, qui est fausse : pourquoi l’abstentionniste serait quelqu’un manquant de conviction, peu concerné par les « enjeux », et tout ce baratin républicard et déploratoire sur le devoir d’aller voter ?

                    Rappelons que le vote est un droit. Point.

                    Ensuite les élections sont le lieu d’un marché : des votes contre des promesses. C’est tout naturellement que le fonctionnaire votera pour plus d’État Social, et que l’industriel votera pour plus d’État Protectionniste.
                    Il se trouve que souvent les gens n’ont rien à demander de la main douce de l’État et ils savent bien que la main rude ne les lâchera pas.
                    Ce n’est pas compliqué à comprendre. Sauf pour un politique, naturellement.


                    • Branck2012 15 mars 2010 20:44

                      Encore un coup de Spinoza ?


                    • Partiblanc Partiblanc 15 mars 2010 22:39

                      c’est dommage votre argumentation avait pris un bon départ et puis vous donnez une raison au vote qui finalement contredit que « le vote est un droit , point ».  smiley. Comme si le fonctionnaire voterait FORCEMENT pour un état social et l’industriel LOGIQUEMENT pour un état protectionniste... à vous lire tout le monde devrait voter pour la gauche :).

                      *je dis cela avec bienveillance évidemment ;)

                      Plus sérieusement vous avez raison : chaque électeur a les raisons qu’il veut et son esprit et son raisonnement reste impénétrable. Ce que le système encourage aujourd’hui c’est qu’il n’oblige pas le politique à la recherche d’une forme de vérité de l’électeur. Et vous avez raison aussi sur ce point : pour moi un électeur a le devoir d’aller voter. Mais il est très important que cela reste un devoir et non une obligation.


                    • epapel epapel 15 mars 2010 22:40

                      Tous les abstentionnistes ne sont pas à mettre dans le même sac, il existe un noyau dur de j’en foutistes et d’anti-démocrates qui ne viennent quasiment jamais voter (environ 20% du corps électoral).


                    • bo bo 15 mars 2010 19:23

                      Le vote obligatoire...... c’est une atteinte aux droits de l’homme....c’est de la dictature pure et simple.
                      Le vote est un droit et non une obligation.
                      Que de dépit dans la théorie du vote obligatoire....et de mauvaise foi trop souvent appuyée par des épouvantails à moineaux...
                      Contentez-vous de lire les résultats dans leur intégralité et ne rêvez à une autre interprétation de leurs chiffres.....c’est une photo instantanée de la réalité d’un peuple : un point c’est tout.
                       smiley


                      • Christoff_M Christoff_M 15 mars 2010 19:35

                        ce sont les indécis et les mous qui ont amenés au pouvoir Hitler...

                        le meme genre de comportement ont amené Brown, Sarkozy, Barroso, Berlusconi au pouvoir, des marionnettes tirées par les ficelles des financiers...

                        la mondialisation des partis et des représentants, c’est la fin des prtits partis et la gouvernance mondiale en marche, ceci est bien plus grave que le « racisme » en France, thème bidon et financé par l’UMPS qui préfigure un parti socio démocrate futur leader et courroie de transmission des ordres des libéraux européens !!


                      • epapel epapel 15 mars 2010 22:22

                        Pauvre belges !


                      • epapel epapel 15 mars 2010 22:23

                        Pauvres belges !


                      • epapel epapel 15 mars 2010 22:25

                        Pauvres belges !


                      • Radix Radix 15 mars 2010 20:08

                        Bonsoir

                        Personnellement depuis que des machines à voter m’ont dispensée des affres du choix, je suis pour une dictature éclairée tempérée par l’assassinat !

                        Radix


                        • georges 15 mars 2010 20:24

                          si je croise un politichien je serais capable de lui cracher a la gueule , donc faut pas me demander de voter je serais capable de dessiner un etron sur mon bulletin

                          l indifference voire le mepris , voila ce que nous inspire le systeme politique

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès