• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Coup de pied de l’âne dans le millefeuille ?

Coup de pied de l’âne dans le millefeuille ?

Alors que le nombre de chômeurs ne cesse de croître, que pléthore d’entreprises mettent la clé sous la porte et qu’un plan de rigueur se dessine, le réseau public de l’emploi continue d’aborder ses missions en pratiquant la politique de l’autruche, c’est-à-dire en les poursuivant, comme si de rien n’était, sans aucune remise en question ou si peu...

JPEG - 28.6 ko

Qu’il s’agisse des CIO, des Maisons de l’emploi, des PLIE, du réseau d’information jeunesse, chacun feint d’afficher un optimisme de façade s’agissant de leurs professions de foi respectives, alors que leurs dirigeants et personnels ne peuvent ignorer qu’en coulisse, on se prépare à des coupes claires, lesquelles succèderont aux coupes sombres réalisées depuis trois ans, au nom de la fameuse RGPP, Révision Générale des Politiques Publiques.

 
Pour l’heure, il semble bien que la ligne de défense soit comme souvent dans ce cas, la protection des salariés en poste d’abord. Sur leurs forums de discussion - fermés aux intrus - il n’est question que d’eux et encore d’eux et rarement des publics auxquels ils sont censés s’adresser, et vis-à-vis desquels ils semblent n’avoir plus rien à dire, ni à faire, que ce qu’ils disent et font depuis qu’ils existent. Autistes ils sont devenus par crainte de perdre eux aussi leur emploi.
Les organigrammes de ces structures sont parlants : trop de postes honorifiques et assez peu de réalisations exemplaires sur le terrain. Un constat qui, forcément, n’a pas échappé à ceux qui, comme les collectivités locales et territoriales, tiennent les cordons de la bourse.
 
Chacun cherche à préserver son pré carré et, à l’image des Cops, Conseillers d’orientation psychologues, c’est plutôt la question du maintien du statut hautement symbolique de psychologue qui semble les mobiliser plus que le sort des milliers de jeunes en panne d’orientation dont ils ont la charge.
 
JPEG - 2.8 ko

Dans ces établissements qui composent le millefeuille du réseau public de l’orientation et de l’emploi, qu’on le veuille ou non, c’est trop souvent le travail conceptuel qui prend le pas sur le reste, quitte à empiéter sur l’accompagnement du chômeur. Pour autant, on ne peut prétendre qu’elles ne font rien, car elles font. Mais ce qu’elles font impacte-t-il réellement la situation du chômeur, ramenés aux coûts engendrés pour le contribuable ?

 
Cellules de communication, d’ingénierie, de veille, chargés de mission aux contours peu définis, directions multiples, comités Théodule prennent le pas sur les postes de terrain qui, au demeurant, sont souvent les plus mal lotis, tant en moyens qu’en émoluments. Ainsi, l’efficacité des Maisons de l’emploi est qualifiée d’inégale. Certaines ronronnent quand d’autres déploient des paquets d’astuces pour secouer le cocotier.
 
Il est vrai que les collectivités ont toujours cherché à reclasser leurs serviteurs zélés, ceux de la politique notamment, et que ces « maisons » sont une aubaine pour le faire sans craindre de déclencher l’ire de leurs concitoyens.
 
Au fond, ce qui transparaît, c’est que face à l’ampleur du chômage, le seul domaine sur lequel il est encore possible d’agir est celui de la file d’attente. Pour cela, il faudrait un dispositif d’ampleur pour orienter, former et reconvertir efficacement tous ceux qui en ont réellement besoin, en espérant un rebond économique. Mais là encore, les promesses sont loin d’être tenues et les annonces de François Fillon ne sont pas de nature à rassurer.
 
Alors qu’on déplore le manque d’ascensoristes, de poseurs de panneaux solaires qualifiés, rien ou si peu n’a été entrepris pour remédier à cette situation. Une situation qui, au final, profite autant aux travailleurs polonais et roumains qu’aux entreprises trop heureuses d’échapper à la critique, en s’offrant une main d’oeuvre à bas coût.
 
Il suffit de voir aujourd’hui Pôle emploi désarmé face aux bataillons de chômeurs pour comprendre que la solution passe par la relance de l’activité plus que par la relance du service public de l’emploi. De ce point de vue, si un toilettage s’impose, il est souhaitable de le faire avec discernement et intelligence…
 

Moyenne des avis sur cet article :  4.11/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 10 mai 2010 10:42

    Salut Yohan ,
    les structures sont en effet complétement inadaptées , les agents sans moyens , les offres inexistantes , il vaut mieux faire le tour des agences d’intérim .....


    • morice morice 10 mai 2010 11:15

      « Alors qu’on déplore le manque d’ascensoristes, de poseurs de panneaux solaires qualifiés, rien ou si peu n’a été entrepris pour remédier à cette situation. Une situation qui, au final, profite autant aux travailleurs polonais et roumains qu’aux entreprises trop heureuses d’échapper à la critique, en s’offrant une main d’oeuvre à bas coût. »


      et des emplois d’incendiaires de voiture, non ???

      • Castor 10 mai 2010 14:54

        Bon article, sur un sujet maîtrisé par Yohan.

        On regrettera que la modération n’ait pas jugé bon de laisser paraître l’article de Morice (57 ème de la série, il me semble), ce qui nous aurait évité d’avoir à se farcir le muppet et ses interventions gâteuses.

      • foufouille foufouille 10 mai 2010 11:19

        « Alors qu’on déplore le manque d’ascensoristes( reserve UMPS), de poseurs de panneaux solaires qualifiés (vu le cout........ ridicule) »
        5000 000 de chomeurs depuis 20a


        • bonsens 10 mai 2010 11:40

          c’est surtout du travail physique qu’il y a , mais des emplois « typiques classes moyennes » , y en a plus ( genre à l’intérieur , pas de pénibilité abimant la santé ni de danger , stables , temps plein , horaires normaux , pas au SMIC plus epsilon ) Y’en a plus , de cela


          • foufouille foufouille 10 mai 2010 12:51

            ouais en CUI ou pour les etrangers


          • titi 10 mai 2010 14:49

            Le mirroir aux alouettes du « Bac et Deug pour tous » a fabriqué pléthore de ronds de cuirs.

            Lorsqu’il y a quelques semaines, les uns et les autres se déchainaient sur l’ogre allemand qui « colonisait » (sic) l’europe, personne n’a évoqué la différence d’une éducation basée sur l’apprentissage d’un métier et celle basée sur la religion du diplome.


          • foufouille foufouille 10 mai 2010 15:40

            « Le mirroir aux alouettes du »Bac et Deug pour tous«  a fabriqué pléthore de ronds de cuirs. »
            surtout pour baisser le salaire des emplois manuels et en temps partiel
            ya meme des bac+2 femme de menage ou culto

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires