• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Covid : 150017 morts !

Covid : 150017 morts !

Le chiffre rond des morts du Covid (150000) est l'occasion de faire le point sur la stratégie adoptée par la bourgeoisie française lors de cette crise sanitaire.

Comme pour toutes les crises sanitaires que nous vivons depuis les débuts du capitalisme industriel (la silicose du mineur, les maladies de l'amiante, les irradiations, les empoisonnements par l'eau et l'air, liste non exhaustive...) l'attitude de la bourgeoisie se résume facilement dans un seul mot :

                                               Le déni !

1 - Dans une première phase, et tant que la crise sanitaire n'est pas trop voyante, les politiciens et les médias sont aimablement priés de fermer leur gueule, euh pardon "d'adopter une attitude responsable" afin de ne pas déclencher "une panique injustifiée".

Et donc de ne pas informer les victimes potentielles pour éviter des réactions qui pourraient nuire à la production et faire baisser chiffres d'affaires et profits. Ce qui est le mal ultime en régime capitaliste où la "croissance" est une religion.

Etonnamment cette méthode, pousser la poussière sous le tapis, donne souvent toute satisfaction. La liste des crises sanitaires étouffées est longue comme un jour sans pain. L'amiante bien sur mais pas seulement.

Qui a entendu parler de l'eau contaminée aux nitrates et produits phytosanitaires qui nous fabrique des générations de beaux bébés qui grandiront cancéreux par exemple.

Qui se soucie de l'absence de contrôles sérieux sur les productions agro alimentaires, ce qui nous apporte régulièrement des "incidents" plus ou moins graves.

Combien d'automobilistes urbains sont sensibilisés au gazage toxique qu'ils fabriquent quotidiennement en toute inconscience, et dont ils sont à la fois les auteurs et les victimes.

Et qui même imagine les agressions dues aux polluants toxiques ou radioactifs des installations industrielles au dessus de tous soupçons.

Il est vrai que le gouvernement et les grands médias ne négligent aucun effort pour dissimuler tout cela. Jusqu'à créer des lois pour maintenir le "secret des affaires" et même une division policière dédiée à la traque des témoins qui dénonceraient ces crimes !

Néanmoins les crises sanitaires les plus graves ne peuvent pas être durablement niées.

2 - Dans une seconde phase la bourgeoisie essaye de temporiser et de minimiser les faits. L'exemple du Covid illustre parfaitement cet enchainement pervers. Informées d'une épidémie en Chine, les autorités françaises ont d'abord gardé le silence puis ont tenté de mentir.

A ce sujet le rôle des scientifiques doit être souligné. Ceux qui savaient que le risque de grave pandémie était réel ont été marginalisés. Tandis que les scientifiques à la morale élastique ($) se sont mobilisés - ou l'on été - pour désinformer l'opinion publique.

Le cas de l'inénarrable Raoult est typique. Il lance d'abord une désinformation très médiatisée, enchainant mensonges sur mensonges : le Covid est une "grippette" qui "tue moins que la grippe". Puis devant l'évidence, sa désinformation change de cap : certes la "grippette" tue un petit peu, mais nous avons le remède miracle, l'hydrochloroquine. Circulez il n'y a rien à voir !

On notera que la droite et l'extrême droite ont mobilisé toute leur force de frappe médiatique, qui utilise désormais les réseaux sociaux, pour propager ces mensonges. Jusqu'à Macron faisant une visite de courtoisie au désinformateur.

Leur objectif était clair et précis : les intérêts des capitalistes, du patronat, doivent être préservés à tout prix.

On retrouve cette caractéristique dans la plupart des crises sanitaires. A l'époque de la "vache folle" un ministre anglais faisait filmer sa fille mangeant du steak, afin d'enrayer la chute des ventes de bœuf. Ainsi en France lorsqu'une intoxication est détectée les autorités attendent toujours le dernier moment pour imposer un arrêt des ventes. Parfois même ils dissimulent la marque fautive pour ne pas lui nuire commercialement, au risque de tuer des consommateurs.

C'est toujours le même principe, entre la santé publique et les intérêts du patronat, le patronat passe d'abord.

Hélas il se trouve que les mensonges et la désinformation sont insuffisants pour enrayer une pandémie.

3 - Dans une troisième phase, les autorités - sous le contrôle du patronat - sont obligées de réagir. L'épidémie frappe le pays de plein fouet. L'hôpital public, qui est en voie de démantèlement depuis une vingtaine d'années, ne peut plus soigner la population. Et les entreprises de santé privées - surtout de scrupules - n'ont pas vocation à distribuer des soins à des masses de personnes peu solvables.

La situation sanitaire est donc bloquée. Les hôpitaux débordent, le nombre des malades graves et des morts augmente. Les "zentreprises" voient leur activité menacée par le nombre des salariés malades. Heureusement la réponse du gouvernement sera à la hauteur de leurs attentes !

Une "stratégie restrictive" va d'abord frapper les salariés contraints de se confiner. Leur salaire sera diminué. En cas de maladie on leur déconseille d'appeler le 15 qui de toute façons, sauf pour les quasi mourants, se contente de recommander repos et comprimé de paracétamol. 

Ce misérabilisme sanitaire ira même jusqu'à mentir sur l'utilité des masques pour cacher l'indigence des stocks sanitaires. Tandis que les soignants sont équipés en sacs poubelle.

Toute autre sera la réponse gouvernementale pour le patronat. Une stratégie "open bar" sera mise en place. Pour les capitalistes, le patronat, l'Etat décide de déverser des centaines de milliards, "quoiqu'il en coute" !

Le système étant entièrement déclaratif, à peu près n'importe quelle entreprise peut se faire payer les salaires de ses employés confinés. Et comme les contrôles sérieux sont inexistants, certaines entreprises font tout de même travailler leurs salariés soit disant à l'arrêt.

Idem pour les compensations de chiffres d'affaires. Dans la plupart des secteurs économiques significatifs - économiquement ou politiquement - des milliards sont versés sur simple déclaration de perte de chiffres d'affaires. 

Dans les rares contrôles sérieux effectués récemment, il a même été trouvé des gros malins qui ont crée ou réactivé des sociétés fictives pour encaisser frauduleusement les versements du "quoi qu'il en coute".

Sachant qu'il faut une brouette de justificatifs pour toucher la moitié du RSA on mesure la différence de traitement qui existe entre salariés et patrons. Mais pourquoi se gêner, puisque de nos jours le patronat a tous les droits.

4 - La quatrième phase de cette grande saga économico-sanitaire sera celle du retour à la normale. L'invention d'un vaccin qui atténue la mortalité du Covid sera le début d'une grande campagne de normalisation. Les précautions sanitaires disparaissent peu à peu. Déjà le deuxième confinement de novembre 2021 n'était plus qu'une caricature de restrictions sanitaires.

Pour la France il est instructif d'examiner les grandes périodes de mortalité par Covid :

  • 30000 morts en mars-avril 2020
  • 30000 morts en novembre-décembre 2020
  • 35000 morts en mars-avril 2021
  • 15000 morts en novembre-décembre 2021
  • 25000 morts entre le 1er janvier 2022 et aujourd'hui

Ces chiffres sont tirés du fichier INED puis regroupés approximativement par période de forte mortalité. Ce qui permet de se représenter le résultat concret de la politique sanitaire du gouvernement.

Ainsi en pleine pandémie la vague de fin 2020 fait suite au grand relâchement qui a suivi l'été 2020. Ce qui a permis au virus, qui avait été quasiment éliminé du pays en avril-mai, de se refaire la cerise. Puis de frapper un grand coup en novembre décembre. Obligeant le gouvernement à faire semblant de rétablir le confinement.

De même pour la vague du début 2021 quand le vaccin arrivait à peine et que le discours "officiel" c'était le "retour des jours heureux". Le déni gouvernemental alors s'est traduit par un pic de mortalité de 35000. Davantage que lors de la première vague.

La faible amplitude de la vague de fin 2021 traduit certainement l'efficacité du vaccin, qui réduit fortement la mortalité. A ce moment le discours "officiel" est devenu le "vivre avec le virus". Mauvaise pioche. Ce nouveau déni gouvernemental nous vaut 25000 morts depuis le 1er janvier 2022.

Cette analyse ne prend en compte que le nombre des morts pour des raisons de simplicité. Il faudrait sans doute intégrer à ces chiffres le nombre des malades graves dont certains sur de longues durées.

Maintenant nous allons vivre avec le virus, faute de le combattre efficacement. Car sans aller jusqu'à prôner une politique paranoïaques d'isolement, il y a tout de même des mesures élémentaires qui sont efficaces. Se protéger dans les endroits clos, éviter les rassemblements massifs, etc. Le vaccin ne fait pas tout et surtout il ralentit à peine la contagion.

Mais la politique gouvernementale glisse de plus en plus vers le renoncement. Officiellement l'épidémie est terminée. Au nom de la primauté de "l'économie" sur la santé, le dispositif sanitaire - ou ce qui en tenait lieu - est abandonné.

Même l'information du public est réduite. Jusqu'à présent je suivais la progression du coronavirus dans les eaux usées de quelques villes, dont la mienne. C'était un outil très fiable pour suivre le développement de l'épidémie. Ces données étaient publiées sur data.gouv.fr. Mais le gouvernement, dans un réflexe à la Gribouille, a décidé de "casser le thermomètre". Obepine.

Désormais la population devra se contenter des informations délivrées par le porte parole du gouvernement. Ou par les chiffres incomplets et peu lisibles de Santé publique. Il s'agit de faire passer dans les esprits l'idée que c'est fini.

Pour autant il est probable que l'épidémie va se rappeler à notre bon souvenir. Avec un taux de reproduction de 1.5 selon Santé publique, l'été va être chaud dans les hôpitaux. Et pas seulement à cause du climat.

Ce long billet avait pour but de faire le point sur le traitement étatique - et néolibéral - de l'épidémie de Covid. Le bilan est lourd à tous points de vue. Mais telle est la loi du capitalisme : le profit avant toute chose.

Il y a bien quelque chose de pourri au royaume du néolibéralisme !


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 13 juillet 14:36

    Man Dieu... Man Dieu... Man Dieu...

    Ma bonne Germaine...

    On va tous mourir.

    Jésus, Marie, Joseph...


    • charlyposte charlyposte 13 juillet 14:44

      @Clocel
      Sources ?


    • pallas 13 juillet 14:51
      touriste ,

      .

      Bonjour,

      Que cette ethnie qui ce croit l’originel disparaisse, elle n’a pas fait son travail correctement, de plus d’une vuglarité et violence est des plus immondes.

      Sa n’est pas un souhait mais une réalité.

      Peut m’importe la destruction et pur de la civilisation, si celle ci ne m’est que nefaste et en devient l’ennemie

      Une guerre quand on la déclare, celle ci ne s’arrete pas à son bon vouloir, sa n’est pas Disneyland

      La france Angleterre, belgique, allemagne, deviennent les colonies des nations qu’ils ont chacunes fait le plus soufferts, cela et est de l’rodre de l’intimité.

      Oeil pour oeil et dent pour dent

      En prime, pas de naissance, pas de premier né Male, juste etre grand remplacé.

      C’est amusant comme jeu non ?

      Que les empecheurs de tourner en rond rentre dans leurs niches et foutent la paix aux gens sérieux, je ne le redirai pas

      Salut



      • charlyposte charlyposte 13 juillet 14:56

        Ya plus de savoir vivre ! smiley entre les alcoolos en roulade sur un trottoir et les hypers vaccinés devenues accros, méchants et stupides en roulade sur des seringues en terminant avec le pif dans des sacs poubelles plein de virus !!! hum... ya vraiment pas de justice possible dans le bas monde des bobos constipés  smiley


        • Ecureuil66 13 juillet 15:33

          Pour moi ce chiffre médiatique de 150 017 morts du covid (avec ou à cause du ? ) ne veut rien dire sachant comment il a été obtenu 

          à rapporter aux 1 200 000 (à la louche) morts en France au cours de la même période


          • touriste 14 juillet 14:38

            @Ecureuil66

            Le chiffre des décès est obtenu à partir des certificats médicaux de décès.

            Ce chiffre est minoré volontairement par le gouvernement qui ne veut plus entendre parler de Covid, sauf pour dire que la crise est finie et que Macron a fait un job formidable :)

            1 Dans les hôpitaux les médecins se sont mis à distinguer entre les malades du Covid et ceux avec Covid.

            Les malades avec Covid étant réputé mourir d’autre chose. Cette distinction jésuitique, mais tellement pratique pour trafiquer les chiffres, retient essentiellement les morts du Covid qui étaient en pleine forme (lol)

            On se doute pourtant que ceux qui n’ont pas réchappé au Covid avaient une petite santé.
            Comme pour les épidémies de grippe ce sont généralement les plus âgés ou les plus faibles qui meurent, on pourrait donc dire qu’ils ne sont pas morts de la grippe puisqu’il étaient déjà affaiblis. Astucieux.

            2  Dans la médecine de ville la caractérisation du Covid est plutôt aléatoire, surtout si un test PCR n’est pas effectué à temps. Ni d’autopsie évidemment.

            Donc on peut raisonnablement présumer qu’une partie des morts du Covid ont été classés dans d’autres catégories. C’était presque systématique au début de l’épidémie.

            Dans la même veine, au début de l’épidémie le gouvernement refusait de prendre en compte les morts du Covid en Ehpad. Puis sous les protestations des familles de victimes il a du les rajouter en catastrophe.

            Je ne sais pas ou en est la situation dans les Ehpad mais sachant ce que l’on sait sur les Orpea, Korian et autres, je ne suis pas sur qu’un comptage exact du Covid soit leur souci principal. Ce qui est une autre source de minoration.

            3  Le dispositif officiel de comptage du Covid est très « particulier ». Deux sources de données sont mobilisées :

            Santé publique : Avec le logiciel Geodes dont la complexité laisse perplexe. Avec de la ténacité, voire de l’abnégation, on peut obtenir les décès hospitaliers. Donc des chiffres partiels qui sont accessibles aussi sur Data.gouv.fr.

            INSEE : C’est l’organisme officiel qui comptabilise les décès selon les remontées détaillées de l’état civil, donc avec le motif du certificat médical, mais aussi avec un gros décalage.

            Certaines mairies envoient les chiffres en retard. Donc le chiffre actuel des décès Insee est toujours minoré, par construction.

            Un dispositif spécial Covid avait été mis en place à cette adresse Insee. Le gouvernement a décidé de le supprimer, puisque officiellement la crise sanitaire est finie.

            La dissimulation concerne aussi le comptage du virus dans les eaux usées, ce qui permet de suivre l’épidémie, le gouvernement ne diffuse plus tous les chiffres depuis avril. Réf. Data.gouv.fr  et Obepine

            Donc vous avez raison de contester le chiffre de 150017 qui est largement minoré.

            Et ce qui est encore plus scandaleux c’est que l’on tient pas compte des gens qui ont des séquelles après avoir attrapé le Covid. Parfois invalidantes.

            De 250000 à 300000 victimes ignorées !  Wikipedia


          • SilentArrow 14 juillet 17:04

            @touriste

            Étant donnés les enjeux financiers et la corruption qui règne à tous les niveaux du pouvoir, on ne doit absolument pas faire confiance aux chiffres officiels,

            La seule façon d’estimer le nombre de décès dus au covid, c’est de comparer les projections de mortalité toutes causes confondues avec la mortalité constatée et d’attribuer la surmortalité,s’il y en a, au covid.


          • NiNi NiNi 15 juillet 11:21

            @Ecureuil66
            Le « à cause » est effectivement important à souligner ; il y a d’ailleurs très probablement une part indirecte non négligeable due à l’ineptie de certaines mesures (n’allez pas vous faire soigner prenez du Doliprane).
            En outre, COVID est plus un « facilitateur » qu’un redoutable tueur…


          • Ecureuil66 15 juillet 15:48

            @touriste
            merci pour votre réponse mais je pense plutôt que ce chiffre a été majoré et surtout que comparé au total des morts toutes causes confondues il n’a rien d’affolant et ne justifie pas tous les mesures attentatoires à nos libertés et les dégats collatéraux qui s’en sont suivis....


          • capobianco 17 juillet 13:51

            @touriste
            C’est faux, les chiffres sont surévalués ! Parce que les hôpitaux touchent des primes pour chaque décès du covid, il faut rappeler que leur gestion s’apparente maintenant à l’entreprise privée où le but est la rentabilité. Toucher des primes ne se refuse donc pas quitte à...... Macron a besoin de français apeurés pour imposer la politique de l’europe, entretenir cette peur (avec des baillons) fait parti de sa stratégie. On voit la même pression des médias avec l’ukraine, le virus du singe etc... Quant aux « séquelles », vous faites l’impasse sur celles des vaccins (qui n’en sont pas). Vous roulez pour qui ? 


          • Lynwec 13 juillet 15:34

            Bien entendu, tous ces « décès covid » ont été classés dans cette catégorie suite à des autopsies systématiques permettant d’écarter les autres pathologies comme cause principale du décès...

            Ah ? On me souffle que non, qu’on ne pratique pas les autopsies pour ça en France...

            Du coup, si le premier charlot venu ( un médecin de plateau télé ?) déclare un décès : « mort du covid », on valide automatiquement ?

            Rappel pour les gens qui aiment (se) faire peur avec les chiffres... : compte-tenu du baby-boom et du vieillissement normal de la population, nous sommes en plein dans une période où le nombre de décès sera élevé . Pour autant, a-t-on pu observer une augmentation pharamineuse suite à la nouvelle peste noire ?

            Non...

            La médecine et la morale (ou comment s’asseoir sur le serment d’Hippocrate)... Une connaissance m’a appris qu’elle s’était faite « injecter » parce qu’elle a une maladie autoimmune . Je me suis informé : c’est décrit comme un dérèglement du système immunitaire qui se met à surréagir et du coup attaque un organe qu’il est supposé défendre (en gros ce que j’ai retenu) .

            Or, il semble bien que ces injections répétées provoque un syndrome d’immunodéficience acquise autrement dit, le truc qui ne va vraisemblablement pas arranger les choses pour cette personne. Or les sites censés informer recommandent les rappels en série...

            L’auteur a oublié de recommander la thérapie anticovid qui s’est avérée la plus performante en deux ans d’observation : une bonne vieille campagne électorale et pouf, n’a plus de virus, parti, la campagne électorale pour le sars cov2 c’est comme l’ail ou le crucifix pour les vampires, il fuit...


            • Edmond 13 juillet 20:11

              @Lynwec

              « ...suite aux autopsies... »

              Je crains que vous ne connaissiez au préalable la réponse. Outre-atlantique, dans « la belle province » une lettre émanant de la santé (fuite volontaire d’un récalcitrant ?) est reproduite sur de nombreux sites, dont mondialisation.ca. Celle ci est une commande noir-sur-blanc de ne pas se livrer aux autopsies sur cadavres étiquettés « covid ». La lettre vient directement du Premier Ministre Legault, et son authenticité n’a jamais été niée par celui-ci, ni par son ministre de la santé, ni par aucun organe de presse (ceux-ci étant sans doute de connivance, évitent tous dédaigneusement de l’évoquer). 

              Donc… je ne sais ce qu’il faudrait de plus pour étayer la fraude et l’arnaque qui est en cours (oui elle l’est toujours)


            • touriste 14 juillet 14:57

              @Lynwec

              Dans le commentaire @ecureuil j’ai expliqué précisément pourquoi le chiffre de 150017 est en réalité un chiffre largement minoré !

              Par ailleurs votre raisonnement sur les morts du Covid qui seraient morts d’autre chose ne tient pas la route. 

              Si l’on retient uniquement les gens qui sont morts du Covid alors qu’ils étaient en pleine forme, il est certain que le chiffre des décès va diminuer.

              Mais ce serait aussi absurde que de prétendre que la grippe ne tue personne dans notre pays puisque les morts de la grippe présentent toujours des comorbidités, sont âgés, affaiblis, etc. 

              Donc quelqu’un de faible ou malade qui attrape la grippe, n’en meurt pas ?!

              En réalité un virus tue essentiellement les faibles et les malades. 

              C’est même la base de l’argumentation d’une certaine droite fascisante : après tout le coronavirus n’est pas un fléau, au contraire il nous rend service en nous débarrassant de 150000 « faibles » ou malades !


            • Lynwec 14 juillet 21:21

              @touriste

              Une personne morte d’un cancer en phase terminale étiquetée covid pour bénéficier des primes associées, ça vous parait tellement invraisemblable ? C’est pourtant le but réel de la création de ces primes, pour quelle autre raison existeraient-elles ?
              Vous jouez sur les chiffres ( 150 000 ) pour obtenir un effet dramatique (les « autorités » ont fait la même chose sur tous les médias....) sans prendre la peine d’analyser ceux-ci...Ceux qui souhaitent réfléchir plutôt que réagir à l’émotionnel ( méthode de manipulation bien connue ) continueront de le faire, que cela vous plaise ou non...
              Puisque vous dites vous-même qu’un virus facilite le décès des personnes faibles, âgées ou déjà très malades, vous conviendrez que la politique visant à forcer l’injection sur tout le monde ( aux USA, le CDC fait déjà la retape pour Pfizer, pour inciter à injecter la tranche 0-5 ans / car légalement ça les mettrait à l’abri de toute poursuite pénale pour les autres tranches, bizarrerie des lois US...), cette politique donc est fortement entachée de malveillance caractérisée.
              https://www.lesechos.fr/monde/etats-unis/covid-les-etats-unis-prets-a-vacciner-les-enfants-de-moins-de-5-ans-1413923

              Les 0-5 ans seraient donc faibles, âgés et souffriraient tous de maladies en phase terminale ? Les soignants adultes en pleine forme physique aussi ? Audiard avait créé une réplique pour ce genre d’attitude...


            • bubu123 15 juillet 03:25

              @Lynwec

              C’est pourtant le but réel de la création de ces primes, pour quelle autre raison existeraient-elles ?

              Depuis 2020, les hôpitaux, pour pallier la baisse d’activité globale liée à la pandémie de Covid, sont financés selon l’activité réalisée en 2019 ! Leurs recettes sont garanties. Ils ne touchent pas d’argent de l’assurance maladie selon l’activité renseignée en 2020, 2021, 2022



            • Lynwec 13 juillet 15:37

              correction grammaticale : « elle s’est fait injecter » ...Tant pis pour les fanatiques de l’inclusion...


              • charlyposte charlyposte 13 juillet 15:40

                Et dire que l’on teste les cyclistes via le COVID !!! de qui se moque t’on ???


                • hello 13 juillet 15:49

                  Pour quelle autre maladie fait-on le cumul des morts sur plusieurs années ? En moyenne ça ne fait que 75 000 par an. Si on ajoute à ceci les déclarations abusives...

                  L’article tente bien maladroitement d’accuser le « libéralisme » d’inaction sanitaire, afin de concilier gauchisme primaire et peur du covid. Alors que cette peur est justement distillée par ce grand libéralisme pour vous vendre du vaccin en gros.

                  Dur dur d’être un gauchiste.


                  • touriste 14 juillet 15:02

                    @hello

                    Est gauchiste toute personne qui conteste les thèses de la droite et de l’extrême droite, celles qui règnent partout dans tous les grands médias !

                    Néanmoins les faits sont là.

                    Tenter de faire passer 75000 morts annuels supplémentaires (chiffre minoré en réalité) pour une bagatelle n’est pas si simple !

                    Dur dur d’être un facho :)


                  • SilentArrow 14 juillet 17:14

                    @touriste

                    Est gauchiste toute personne qui conteste les thèses de la droite et de l’extrême droite,...Dur dur d’être un facho

                    Non, être gauchiste, c’est traiter les gens de fachos quand on tombe à court d’arguments.

                  • touriste 14 juillet 18:06

                    @SilentArrow

                    J’ai été traité de gauchiste, c’est moi la victime du facho, pas l’inverse !

                    Et si j’utilise le terme de facho c’est au sens générique de « personne qui méprise la vie humaine » :

                    « En moyenne ça ne fait que 75 000 [morts ]par an. »

                    Peut être aurais-je du attendre qu’il écrive :

                    « à peine 5 millions de gazés, c’est rien comparé au 7 milliards de la Terre »

                    Je m’excuse, vraiment :)


                  • Lynwec 14 juillet 21:28

                    @touriste

                    On s’approche doucettement du point Godwin...En général, c’est révélateur d’un débatteur poussé dans ses retranchements, à court d’arguments,et qui sort le joker...
                    Effectivement, ça ne ferait QUE 75 000 morts par an ( en supposant que ce soit de vrais chiffres et on a vu que...) à mettre en relation avec la mortalité annuelle de notre pays (dans les 650 000 il me semble, à vérifier...)
                    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mortalit%C3%A9_en_France
                    Il en ressort que la mortalité liée aux maladies infectieuses ( pas le covid SEUL) représente 1,9% des décès... Vraiment de quoi saccager un peu plus la France sur deux ans, la fin du monde, quoi....


                  • SilentArrow 15 juillet 03:33

                    @touriste
                     

                    J’ai été traité de gauchiste, c’est moi la victime du facho, pas l’inverse !


                    Vous avez été traité de gauchiste ? Excusez-moi, je n’avais par remarqué.

                    C’est vrai qu’être traité de gauchiste, c’est une insulte particulièrement humiliante pour une personne normale, et cela fait automatiquement de vous une pauvre victime.

                    D’autant plus que le gauchisme d’aujourd’hui ne peut même plus se prévaloir de nobles objectifs comme la défense des travailleurs, depuis qu’il s’est réduit à un ralliement à l’internationale de la truelle. Regardez le bouffon Mélanchon. Ça, c’est un vrai gauchiste.


                  • suispersonne 13 juillet 15:50

                    Parmi les méthodes sournoises utilisées pour surestimer les statistiques des covidioties de ce gouvernement, la plus efficace aura été la tarification infligée aux services hospitaliers.

                    Le budget alloué en cas de tarification « covid » est beaucoup plus intéressant.

                    Les prestations médicales, qui relevaient exclusivement des médecins, passent entre les mains de codeurs qui doivent maximiser les financements de la sécurité sociale.

                    Vous voulez un dessin ?

                    On comprend bien pourquoi subitement en mai 2020 les causes habituelles de dc avaient quasiment disparu.

                    La malhonnêteté de ces gouvernants ne connaît pas de limite.

                    La patience des gueux, et leur stupidité présumée entretenue par une propagande éhontée, sont des freins qui deviennent inefficaces.


                    • charlyposte charlyposte 13 juillet 15:51

                      @suispersonne
                      Bien vu.


                    • Clark Kent Séraphin Lampion 13 juillet 15:58

                      @suispersonne

                      « La malhonnêteté de ces gouvernants ne connaît pas de limite. »

                      Il semblerait que la France ne soit pas un cas isolé en la matière et que « ces gouvernants » aont des complices dans tous les camps, politiques, médicaux, pharmaceutiques, etc.


                    • touriste 14 juillet 15:04

                      @suispersonne

                      La TAA concerne les actes médicaux pas les décès.

                      Un décès du Covid ne rapporte pas plus qu’un décès de la grippe.


                    • véronique 14 juillet 18:22

                      @touriste

                      Vous oubliez seulement que pour déclarer une personne décédée covid, il a fallu que de son vivant, dans la plupart des cas, elle ait été considérée atteinte de covid. 


                    • Clark Kent Séraphin Lampion 13 juillet 15:54

                      Ça, c’est assez vicelard, comme procédé : adopter le vocabulaire et les formules toutes faites de l’adversaire pour justifier le renforcement d’un système de répression en faisant semblant d’accuser le pouvoir de laxisme.

                       Les jésuites n’auraient pas fait mieux !


                      • hello 13 juillet 15:59

                        @Séraphin Lampion

                        Ca m’avait un peu surpris au début, mais c’est ainsi que les gauchistes ont résolu le dilemme entre leur envie de critiquer le gouvernement et leur peur panique du covid : accuser le gouvernement de n’en pas faire assez. Avec évidemment la bénédiction de ce dernier !


                      • Clark Kent Séraphin Lampion 13 juillet 16:42

                        @hello

                        Les gauchistes ou les faux-nez ?


                      • hello 13 juillet 16:51

                        @Séraphin Lampion

                        Ceux que je connais et auxquels je pense sont bel et bien des gauchistes anti-macron, même pas payés pour débiter leur outrances pro-mesures liberticides.

                        Mais la liberté n’a jamais été un élément majeur chez eux, par contre ils ont tous un faible pour les systèmes totalitaires. Assez cohérents finalement.


                      • eddofr eddofr 13 juillet 16:37

                        La COVID c’est une peu comme Internet, chacun y trouve ce qu’il y cherche et y voit ce qu’il veut y voir.

                        Sans aucun doute, il y a des méchants pas beaux comploteurs :

                        Fausse maladie, Vraie maladie surestimée, méga pandémie sous-estimée.

                        Faux traitements opportunistes, vrais traitements interdits.

                        Masques inutiles, dangereux ou super efficaces ou pas si efficaces que ça.

                        Faux vaccins, poisons, vaccins tous pourris ou pas très efficaces ou seule arme efficace contre le vaccin.

                        Quoi qu’il en coûte, mais pas trop quand même.

                        Une chose est sure, le gouvernement est coupable et tous les citoyens qui ont voté pour lui sont de pauvres victimes abusées.


                        • eddofr eddofr 13 juillet 16:39

                          @eddofr

                          Et j’oubliais ... punition divine contre l’occident maléfique (dixit Pallas) ... Occident (enfin, 1% de l’occident pour être plus précis) qui continue à niquer joyeusement la planète, occident compris. 


                        • LOST on Earth Louis 13 juillet 17:19

                          IL SERAIT GRAND TEMPS DE POSER LA QUESTION QUI TUE !

                          D’où vient ce COVID ???

                          Réponse : D’un labo, c’est un virus artificiel boosté en labo avec des gains de fonctions Hein Anthony FAUCI

                           smiley

                          Et qui l’a propagé intentionnellement et c’est pas les chinois ?

                          Ohé Bilou !!!!

                           smiley

                          Quand on joue aux apprentis sorciers on se brûle, ce virus est devenu incontrôlable

                          La vérité vite et les tribunaux


                          • charlyposte charlyposte 13 juillet 17:24

                            @Louis
                            FAUT BIEN TROUVER UN TRUC pour supprimer 5 milliards de bipèdes encombrant en devenir smiley


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 juillet 18:49

                            @Louis
                             
                             ’’ce virus est devenu incontrôlable’’
                             
                             Non, ce sont les covidistes qui sont incontrôlés, en roue libre, dans l’hubris.
                             
                             Injecter des poisons à une personne consentante parce qu’ignorante et abusée, ou réticente mais forcée c’est pire qu’un crime : c’est un assassinat.


                          • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 juillet 19:15

                            @Francis, agnotologue
                             
                             ’’l’attitude de la bourgeoisie se résume facilement dans un seul mot :  Le déni ! ’’

                            Même pas. Pour qu’il ait déni il faut qu’il y ait problème. Pour la bourgeoisie il n’y a pas de problèmes.
                             
                            Ne confondez pas bourgeoisie et oligarchie.


                          • I.A. 13 juillet 18:10

                            … Ou quand un néophyte conditionné, stupide et désinhibé donne publiquement son avis. Misère.

                            « Le net est à la fois une fantastique bibliothèque, la plus grande dans toute l’histoire de l’humanité, et c’est aussi une vaste poubelle », écrit-il fièrement sur son profil de compte… Oui, vaste, très vaste, la poubelle.

                            Sic.

                            Son pseudo lui va comme un gant : le tourisme, c’est aussi et surtout des lieux communs. À tout faire en touriste de la sorte, on se transforme en une suite de clichés sans queue ni tête, on passe à côté de la vie sans en rien comprendre, on devient finalement absent bien avant de mourir.


                            • Mirlababo 14 juillet 14:12

                              @I.A.
                              Allez jouer aux bibilles 

                              Au lieu de parler de maltraitance en Ehpad...


                            • touriste 14 juillet 15:12

                              @I.A.

                              "À tout faire en touriste de la sorte, on se transforme en une suite de clichés sans queue ni tête

                              "

                              Je reconnais là un procédé classique : quand on a pas d’argument à présenter, on dénigre la personne.

                              Enfin cela fait partie du net poubelle ... c’est la vie :)


                            • Francis, agnotologue Francis, agnotologue 13 juillet 19:10

                              touriste, La pensée unique est un voyage organisé par des fous qui guident des aveugles.


                              • touriste 14 juillet 15:18

                                @Francis, agnotologue

                                Je ne sais pas qui vous croyez viser mais en cette période la pensée unique est nettement de droite et d’extrême droite.

                                Dans les grands journaux, dans les principaux médias, partout !!

                                Avec mes petits moyens de bloggeur je tente de fournir une opinion différente.

                                Il faut bien que quelqu’un s’y colle de temps en temps.


                              • Montdragon Montdragon 13 juillet 20:32

                                Compte tenu de l’évolution de la pyramide des âges, ces 150 00 morts sont peanuts.


                                • Lynwec 14 juillet 21:34

                                  @Montdragon

                                  Chuuuut ! Malheureux ! Vous allez finir par rassurer les Français, avec tout les efforts que nos bienfaiteurs ont fournis pour les paniquer, puis les piquer... Quel manque de considération pour eux...
                                  Ceci dit, vous avez entièrement raison. Les chiffres, dans ce cas précis, ont été utilisés comme moyen de conduire par la peur à la psychose de masse ( étape nécessaire dans la création d’un pouvoir totalitaire, voir les études qui existent à ce propos...)


                                • Ecométa Ecométa 17 juillet 21:01

                                  Pourquoi autant de décès ? 

                                  Déjà on cumule : il faut affoler ! 

                                  Ensuite sur ordonnance gouvernementale on a pas soigné !

                                  On a laisser les gens mourir d’hypoxie chez eux ; et pour ceux parvenus à l’Hôpital : ils en décédaient 30 % dans les deux jours !

                                  Une mortalité hospitalière de 20 % en 2020 !

                                  Le rapport de l’ATIH, de 2020, qui analyse l’activité hospitalière, nous dit en page 2, que 218 000 patients ont été hospitalisés en 2020 pour prise en charge de covid, dont 185 863 en hospitalisation « classique » MCO. (Médecine Chirurgie, Obstétrique). Cela semble peu pour 140 000 lits disponibles. Le rapport confirme : 2% des hospitalisations de l’année 2020 étaient des patients covid ! 

                                  En 2020 sur les 64.500 décès covid en France en 2020 , il y a eu 44.00 décès à l’hôpital et dans les Ehpad ; il y a donc 20.500 décès covid à Domicile. 

                                  Si on avait laisser les médecins soigner, ce sont entre 30 et 40.000 personnes qui auraient été sauvées ; c’est criminel ! 

                                  l’ordre des médecins à même menacés ceux qui soignaient : dans quel monde on vit ?
                                   Ce gouvernement est criminel ! 

                                  C’est l’ordre de ne pas soigner qui a fait autant de mort te même en 2021 et 2022, ceci même avec les injection ARN Messager qui n’ont rien arrêté ! 


                                  • xana 18 juillet 09:18

                                    150017 morts. Ou 3 millions. Ou aucun.

                                    Cette « épidémie » si c’en est une, a été surtout l’occasion de sortir de son chapeau des statistiques truquées.

                                    Que ce soit au niveau d’un village, d’un pays ou de la terre entière, on a fait rentrer dans ces statistiques ce qu’on a voulu pour obtenir l’effet voulu.

                                    Ce n’est donc pas la peine de faire des articles comme celui-ci. Il ne démontre que les hypothèses de départ, celles qui ont servi à sélectionner les données allant dans le « bon » sens.

                                    Dans mon village (3000 hab) la mortalité générale n’a pas été affectée par la « pandémie », mais d’un seul coup plus personne n’est mort de la grippe ni d’un cancer ; même les accidents d’auto ont été étiquetés « covid » puisque les hôpitaux étant « engorgés » on ne recevait plus les traumatismes.

                                    Pour moi la seule conséquence a été la perte totale de confiance dans la médecine. J’ai abandonné tous mes suivis, préférant mourir d’un hypothétique cancer chez moi que d’une hypothétique épidémie dans un hôpital engorgé par de faux « cas », et solutionnée au Rivotril pour cause de limite d’âge.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité