• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Crédulité et amnésie

Crédulité et amnésie

 

Tout le monde ou presque critique Macron et sa bande de godillots, tant mieux, mais je ne suis pas sûr que ce soit pour les mêmes raisons.

Pour les uns il en fait trop par rapport à une pandémie bidon, personne ne comprend ses objectifs qui pourtant sont clairs.
Pour d’autres au contraire il n’en fait pas assez au vue d’une situation qui de jour en jour « ferait » de plus en plus de victimes victimes de leur crédulité essentiellement.

Les braves gens pour détourner leurs angoisses pandémiques discutent de savoir si les postillons peuvent traverser un masque et à quelle distance ils peuvent porter, le record appartient au préfet du Cher qui demande que le masque soit mis à moins de 50 m d’une école.

Pendant ce temps le casse du siècle s’organise sous nos yeux mais combien le pressentent.
Bientôt le partage s’organisera, comme il a déjà eu lieu pour Alcatel, Thomson, Latecoère, Alstom, Lafarge, ..., la suite à venir EDF, la SNCF, Aéroport de Paris, les barrages hydroélectriques, l’exploitation des forêts domaniales..., mais également toutes les TPE, les PME, les indépendants qui mettront la clef sous la porte et dont les entreprises sinon la clientèle sont bonnes à prendre.

La France prend la direction de la Grèce, notre endettement, tout autant bidon que la pandémie, nous fera changer de maître, ce ne sera pas la première fois, en 1789 il y eu quelque chose de semblable, la haute bourgeoisie qui revendiquait le pouvoir afin de l’organiser à son profit, a remplacé la noblesse, le nouveau maître pas plus tendre que le précédent, a inventé un capitalisme impitoyable, et tout cela pour finalement donner le pouvoir à un psychopathe qui a fait la guerre à toute l’Europe et sacrifié des millions d’hommes à une ambition démesurée.

Tiens ! Encore une évidence à percevoir, la guerre est avant tout une entreprise économique comme une autre et particulièrement juteuse, les armes achetées ne sont pas faites pour rouiller dans un râtelier, alors elles sont vendues avec la guerre en prime.

L’amnésie à chaque fois refait dans nos mémoires les mêmes ravages.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.71/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    



    • Arogavox Arogavox 29 octobre 13:55

      Sauf que crédulité et amnésie ne concernent qu’une minorité concernée par le risque de perdre un minimum de mémoire. 
       La majorité, constituée de « poissons rouges » ou de « requins », n’a même pas besoin de s’encombrer de cette complication ! 
       (Les uns y gagnant en béate quiétude, les autres en absence de nœuds (au cerveau) à la moelle épinière pour des complications en ruses inutiles )
        Cette majorité restera ainsi hermétique à toute allusion culturelle, à tout raisonnement par l’absurde (il faudrait de souvenir de la proposition réfutée, et non de l’absurdité à laquelle elle conduit !), donc à tout propos ironique ou à toute expérience de pensée ...
        Les « poissons rouges » auraient bien le moyen d’échapper aux « requins » : en oubliant leurs propres habitudes de fréquenter le même ’bocal’ après avoir habitué les requins à se passer de tout effort d’adaptation dans leur prédation ... Mais voilà : ils oublient aussi d’oublier, et c’est ainsi qu’ils continueront à tourner en rond.

       La Boétie : « la première raison de la servitude volontaire, c’est l’habitude  »


    • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 18:36

      @Arogavox

      Pas faux bien que les « poissons rouges » sont bien traversés par des pensées seulement elles sont vite effacées par l’affaire en cours qui peut être la dernière info du moment.


    • scorpion scorpion 29 octobre 11:25

      Saint Covid merci à toi, nous te rendons grâce, comme par hasard tu arrives à point… Enfin les contestations et les manifestations sont étouffées par la peur. Nous pouvons piller ce pays et vendre ses biens pour nous enrichir avec nos petits copains. Nous pouvons supprimer les libertés et œuvrer à mettre en place une dictature que nous continuerons à appeler démocratie. Nous pouvons détruire l’état Français pour en faire une province européenne. Nous pouvons continuer à laisser progresser l’islam afin que ce pays se libanise et s’oriente vers une guerre civile. Avec tous ces ingrédients, cher virus expérimental arrivé de nulle part, nous soumettrons les populations et, cerise sur le gâteau, nous temporiserons peut-être le problème de surpopulation.


      • alinea alinea 29 octobre 13:13

        @scorpion
        Assez bien résumé !!! province européenne d’un dominion américain ? C’est l’UE qui a été faite pour être asservie par les amerloques !! la France, cette grande arrogante, y étant un morceau de choix.
        Il faut dire que 2007 a été un moment historique charnière.


      • Joseph DELUZAIN Joseph DELUZAIN 29 octobre 11:34

        Pour faire court je vais plagier Séraphin Lampion : CQFD

        (Comme quoi point n’est besoin de longues digressions pour expliciter un sujet, quelques mots suffisent)


        • Opposition contrôlée Opposition contrôlée 29 octobre 11:48

          De l’amnésie, certes, mais surtout beaucoup de lâcheté, de bêtise et de veulerie.


          • ticotico ticotico 29 octobre 12:49

            Silence radio des « politiciens » de l’opposition face à ce transfert de richesses, le plus rapide et le plus massif jamais vu en France...

            Le piège est parfait : les critiques portent sur la façon de faire et pas sur les objectifs. Pendant ce temps là, les nouveaux colons, Amazon, Google, Starbucks... récupèrent les miettes de tout ce que Macron et ses collègues fracassent avec détermination depuis le printemps dernier. 


            • Yann Esteveny 30 octobre 05:16

              Message à avatar ticotico,

              L’opposition n’est pas dans les partis politiques qui cautionnent ce Régime. Ces partis politiques se contentaient de donner l’illusion de l’opposition.

              Respectueusement


            • babelouest babelouest 30 octobre 05:24

              @ticotico la vraie opposition, la vraie, c’est par exemple le Pardem, qui milite à fond contre la mondialisation, contre l’union européenne, donc contre tous les politiciens connus quel que soit leur « bord » apparent. C’est l’Association Pour Une Constituante, qui entend mettre en place au lieu d’élections inutiles une Assemblée chargée de rédiger un nouvelle Loi Fondamentale. Il y en a d’autres, mais le couvercle est bien vissé, on ne peut guère les entendre.


            • alinea alinea 29 octobre 13:20

              Il faut dire que pendant tout ce temps, d’où vous datez l’amnésie, « on » s’est efforcé de « fabriquer le consentement » ; abêtir, transformer le citoyen en consommateur, bref, les temps étant mûrs, un atome de brindille suffit à peaufiner le tableau.

              Ça doit être très jouissif pour les mégalos imbus d’hybris !

              Par pitié, décevons les !! rendons les enragés comme l’enfant capricieux devant un refus !!!


              • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 19:36

                @alinea

                L’amnésie n’est pas à rattacher à une date particulière, elle est un processus récurrent.

                Les événements de la révolution n’ont provoqué aucune modification des consciences, tout au plus un ajustement, Napoléon a été acclamé, Hugo l’appelait le Grand lui qui n’aimait pas le 3ème le Petit, donc après des rois et encore un empereur ont suivi. La Commune n’a servi à rien, des esprits soi-disant éclairés comme George Sand l’ont condamnée, elle faisait trop de bruit et troublait la douce quiétude du romantisme, madame Sand invitait les petites gens à ses théâtralités.

                Les républiques qui ont pris la relève servaient et servent encore des intérêts particuliers, le climat de l’actuelle ressemble à s’y méprendre à celle de l’avant révolution, un roi honni, des élites prévaricatrices, cupides au point d’en être stupides, une économie à la déroute, une dette nationale astronomique, des menaces de guerres, des voisins pas toujours sympas voire hostiles (en fait toujours les mêmes, à croire que c’est arrangé d’avance), et des gens qui espèrent toujours que tout peut redevenir comme avant, alors que finalement rien n’a changé, simplement nous sommes dans l’acmé de ce que notre civilisation peut produire de plus inique et abject.

                Sans cette amnésie, que se passerait-il ?


              • babelouest babelouest 30 octobre 05:33

                @alinea ô comme je vous entend ! Mais arrêtez-vous un moment, pour compter tous ceux qui, sur les forums comme celui-ci, sur les blogs, sur les « réseaux sociaux » soigneusement bridés, prennent la peine déjà de commenter les rubriques politiques (je ne dis même pas de rédiger des articles, c’est encore bien moins) : deux ou trois mille ? Il faut que la levure soit diablement efficace, pour obtenir suffisamment d’adhérents à des idées souvent disparates, afin de secouer le cocotier. La foi « soulève les montagnes », mais il faut être plus de dix pour y arriver.


              • Samson Samson 30 octobre 14:02

                @Jean Keim

                « Les événements de la révolution n’ont provoqué aucune modification des consciences ... »

                De fait, et sans même évoquer le génocide chouan décrété sous son étendard, la proclamation de la République n’a matériellement opéré que le transfert des richesses et privilèges du « sang bleu » d’ancien régime à ce qui deviendra pour notre modernité la nouvelle aristocratie mondialiste de la « golden card ».

                Néanmoins, vous me paraissez quelque peu sous-estimer l’aura de la Révolution et de la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen sur l’ensemble de la conscience humaine.

                Si même les idéaux fièrement proclamés par la devise républicaine peinent toujours plus à se voir concrétiser, « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits » m’apparaît toujours l’aussi ferme roc, l’inébranlable phare dressé par nos aïeux face aux tempêtes de l’histoire, ... smiley


              • babelouest babelouest 29 octobre 17:12

                C’est vrai : pour en avoir côtoyés, j’ai pu constater combien certains sont crédules, et s’emmurent dans leur crédulité. C’est au point que ceux qui tentent de leur expliquer l’envers du décor pourraient se faire dénoncer aux autorités policières ou sanitaires.... c’est d’autant plus terrible, qu’on s’aperçoit que les moutons noirs qui réfléchissent ne sont pas si nombreux, eux.


                • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 18:59

                  @babelouest

                  Malheureusement un mouton blanc ou un mouton noir est toujours un mouton, Stéphane Hessel a publié en 2010 un opuscule d’une trentaine de pages intitulé « Indignez-vous », certains vont même prendre l’initiative de s’indignez dans la rue avec slogans et pancartes, et des moutons noirs puis gris suivront, les blancs itou avec un temps de retard, mais ça ne mène nulle part, ceux en face rigolent en peaufinant leurs magouilles, et la matraque du gardien de la paix sera toujours aussi caressante.

                  Il y a forcément une issue mais pas dans la réaction... donc autrement. Peut-être que notre monde doit s’écrouler puisque le changement qui devrait se faire naturellement dans une démarche sensée, intelligente, ne prend pas cette direction.


                • JPCiron JPCiron 29 octobre 21:47

                  @Jean Keim

                  Peut-être que notre monde doit s’écrouler... >
                  .
                  Le plus tôt serait le mieux !
                  C’est la seule chance pour la biodiversité.
                  .


                • babelouest babelouest 30 octobre 05:43

                  @Jean Keim la « faute » de Stéphane Hessel est de s’arrêter à s’indigner : il faut aller bien plus loin.
                  .
                  Effectivement il ne s’agit pas de réagir, mais d’agir, dans des sens où justement le Pouvoir ne nous attend pas. Faire parler l’imagination, frapper les spectateurs de positions pertinentes, de projets déjà élaborés et vraiment différents.
                  .
                  C’est dans ce sens, par exemple, que j’ai proposé une Constitution basée sur de tout autres principes, tout en étant issue de la version actuelle.
                  https://ti1ca.com/s7wljial-2020-09-28-2020-09-28.pdf.html
                  Je n’ai pas écrit que cela, pour une seconde ou une troisième phase j’allais encore bien plus loin.
                  https://ti1ca.com/t8oqg46m-Anarchie-A5-2018-08-Anarchie-A5-2018-08.pdf.html
                  Après il y a la solution de se présenter à la députation, pour apporter un sang nouveau à l’Assemblée : je l’ai tenté aussi, mais le nerf de la guerre manquait cruellement.
                  .
                  D’autres se battent avec autant de détermination, mais les portes vers une autre vie ensemble sont fermées, et je crains fort qu’elles ne soient d’airain.


                • pierrot pierrot 29 octobre 20:08

                  Tout le monde critique Macron mais sans proposer une autre alternative au confinement et à la défense de la laïcité.

                  Hypocrites.


                  • babelouest babelouest 30 octobre 06:24

                    @pierrot justement, la défense de la laïcité, ce n’est certainement pas ce que fait SM des mouches, il s’en sert comme d’une arme complètement dévoyée de son véritable sens. Comme il a une vraie religion, celle de l’Argent, tout doit être subordonné à celle-ci. Il n’est pas du tout laïque. Il ne sait pas ce que cela veut dire, et cela lui importe peu.
                    .
                    Quand au confinement, c’est une autre arme pour qu’il se maintienne au Pouvoir, la santé des Français là aussi lui importe peu.
                    .
                    La preuve de ce processus ? Alors que des maladies diverses affectent les Français les plus âgés ou les plus vulnérables pour diverses raisons, méthodiquement le nombre de lits des hôpitaux publics diminue, ainsi que le personnel soignant, alors que l’administratif est toujours plus lourd pour tout surveiller. La solution serait simple, faire l’inverse, mais ce n’est certainement pas son but, ni celui des personnes qui l’entourent et partagent ses vues (ou l’inverse).
                    .
                    La solution serait donc de réussir à mettre par terre le Pouvoir financier, au prix de la mise au secret de quelques milliers de personnes, voire moins. L’important est qu’ils ne puissent plus du tout décider, même via des avocats depuis un fond de cellule. Cela implique bien entendu que le contrôle aux frontières devienne drastique, que les banquiers ne puissent plus du tout bouger, de même que les grands dirigeants industriels et autres prédicateurs économiques.


                  • JPCiron JPCiron 29 octobre 21:39

                    la guerre est avant tout une entreprise économique comme une autre>

                    .

                    L’inverse semble aussi vrai.


                    • Jean Keim Jean Keim 29 octobre 22:58

                      @JPCiron

                      La compétition économique, industrielle, scientifique, ..., et même idéologique sont également la guerre comme l’est tout autant la compétition individuelle, personne en qq. époque que ce soit n’a été gagnant, que des perdants, c’est un triste constat.

                      Le vainqueur d’une compétition éprouve sans aucun doute du plaisir, de la satisfaction, l’envie de recommencer et que sais-je encore, mais jamais le bonheur insaisissable ne s’invite chez lui.


                    • JPCiron JPCiron 30 octobre 10:13

                      @Jean Keim

                      Le vainqueur d’une compétition éprouve sans aucun doute du plaisir, de la satisfaction, l’envie de recommencer et que sais-je encore, mais jamais le bonheur insaisissable ne s’invite chez lui.>
                      .
                      Oui, c’est une différence Culturelle (de Civilisation ?) essentielle :
                      Recherche de l’Harmonie, ou besoin d’Accumulation.
                      .


                    • babelouest babelouest 30 octobre 06:02

                      @ Jean Keim

                      Je relis la « profession de foi » à droite du nom d’auteur, et je me pose des questions.

                      Il ne faut pas croire tout ce qui est écrit dans les livres.

                      Chaque être humain est un croyant, c’est inévitable, c’est inhérent au savoir

                      Justement, le verbe croire est l’un de ceux que je n’utilise plus. Il y a ce qu’on sait parce que la science l’a prouvé souvent après un long processus, il y a ce qu’on ne sait pas (probablement de loin le plus volumineux), et il y a les hypothèses que l’on pose, en essayant de les prouver. Pourquoi faudrait-il croire ? Cela justement s’oppose au savoir.

                      .

                      Certains vont rétorquer : « Vous croyez tout de même en l’homme ! », désolé de les laisser déchanter, les humains sont une pâte molle qui avance maladroitement du passé vers l’avenir, à chacun de faire des hypothèses opératives pour « faire avancer la chose », à chaque génération tout est à reprendre parce que rien n’est acquis.

                      .

                      C’est comme un tapis roulant, on avance sans avancer, et si on s’arrête, on recule. Beaucoup s’arrêtent. Seuls des visionnaires comme de Vinci, Gutenberg, Diderot ou Rousseau, ou Malcolm X, Lumumba, Sankara, ont de grands pas qui font avancer l’humanité, ou tentent de le faire : on notera que les derniers ont été tués parce qu’il faut que rien ne bouge.


                      • Jean Keim Jean Keim 30 octobre 08:16

                        @babelouest

                        La croyance et le savoir sont interdépendants, vous ne croyez pas au dieu @#& »*%,, (la 2ème virgule ne fait pas partie de son nom) ni son contraire d’ailleurs, parce que vous n’avez aucune info à son sujet, pas de croyance sans savoir c’est indéniable, la réciproque est le plus souvent vraie dans le sens où les savoirs induisent des croyances sauf dans le domaine pratique, mais à la condition que l’ego (donc en fait la pensée) se tienne tranquille.

                        Savoir que pour enfoncer un clou un marteau est plus pratique qu’un tournevis devrait normalement ne pas poser de problèmes existentiels sauf si je crois que je suis le plus talentueux des marteleurs...


                      • Samson Samson 30 octobre 13:19

                        "Pendant ce temps le casse du siècle s’organise sous nos yeux mais combien le pressentent.
                        Bientôt le partage s’organisera, comme il a déjà eu lieu pour Alcatel, Thomson, Latecoère, Alstom, Lafarge, ..., la suite à venir EDF, la SNCF, Aéroport de Paris, les barrages hydroélectriques, l’exploitation des forêts domaniales..., mais également toutes les TPE, les PME, les indépendants qui mettront la clef sous la porte et dont les entreprises sinon la clientèle sont bonnes à prendre.« 


                        Le »reset« économique du fait de la pandémie est un casse du siècle organisé à l’échelle planétaire et En Marche vers Nulle Part, le très immature et narcissique petit »Monarc« élu par la propagande de nos médias au management de la start-up »France« n’en est jamais que le préposé hexagonal.

                        Toujours plus nombreu(-ses)x sont à mon avis les citoyen(-ne)s de cette République à ne plus être les dupes des slogans martelés par la Pensée Unique et son appareil de propagande médiatique.

                        J’ose espérer qu’avant que le hachoir mondialiste ne nous ait définitivement dépouillés et spoliés de toute perspective d’avenir (TINA) — embastillé à domicile et bâillonné sous un état d’urgence »sanitaire« fort opportun et nettement plus efficace à faire taire les gens qui ne sont rien que l’exemplarité mutilatoire précédemment déléguée à nos cerbères, l’éveil des consciences citoyennes suscité par l’accès de fièvre »jaune" ayant récemment affecté nos gaulois et gauloises réfractaires poursuivra sa maturation pour quelque jour pas trop lointain porter fruits !

                        Bien malin qui par ces sombres temps pourrait encore prédire de quoi demain sera fait !

                        En vous présentant mes respectueuses salutations ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité