• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Keim

Retraité ancré dans le présent.
Agrégé, pour le moment tous mes organes étant réunis ensembles dans mon enveloppe corporelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2013
  • Modérateur depuis le 08/07/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 29 2851 1247
1 mois 0 71 0
5 jours 0 13 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 38 37 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean Keim Jean Keim 11 décembre 09:41

    La folle du logis n’en finit pas de sauter d’une idée à l’autre, comme la boule sur les pions du flipper.


    Dans cette affaire comme dans beaucoup d’affaires humaines, il ne s’agit pas de la légitimité d’une décision politique ou de la véracité de l’Histoire, il ne s’agit pas d’ailleurs de l’importance ou de la prédominance d’un savoir sur un autre, mais il s’agit plus prosaïquement de la décision de personnes qui ne perçoivent aucunement ce qui conditionne leur conduite.
    Il s’agit du pouvoir de la pensée et donc du savoir sur nos agissement, dans l’absolu se dire juif ou hébreu, palestinien ou états-unien n’a aucun sens, pas plus que la revendication d’un territoire, il n’y a pas un coin de la terre qui ne fut plusieurs fois occupé par la force et déclaré à chaque fois terre consacrée par la raison, Dieu, les dieux et/ou les ancêtres, avec drapeau à l’appui et (ré)écriture d’une histoire arrangée par le vainqueur.

    Si la décision par un clan de s’approprier Jérusalem risque d’engendrer encore plus de violences que la région n’en a déjà connu, alors des êtres humains sains d’esprit abandonneraient ce projet, d’ailleurs des personnes saines d’esprit n’adhèrent pas à un clan, pas plus qu’elles,ne s’approprient un territoire.

    L’homme est un être dérisoire s’il ne perçoit pas l’inanité de la pensée.


  • Jean Keim Jean Keim 10 décembre 09:42

    Nous ne pouvons pas imaginer ce que vivre signifie réellement, notre mémoire restitue uniquement ce qu’elle connaît, mais nous pouvons dire ce que vivre n’est pas et ainsi « agir » en conséquence.



  • Jean Keim Jean Keim 10 décembre 09:17

    Au sujet de l’article, est-il à prendre au 1er degré ? Bon ! De toute façon la réponse n’a aucune importance.


    L’état comme bien f’autres concepts tel que la société, la démocratie, etc., n’existe que par les individus qui le composent, donc ce n’est en aucun cas l’état qui fait ceci ou cela – un concept ne peut rien faire – mais des individus qui agissent pour le compte d’autres individus suivant des intérêts qui sont eux aussi des concepts, comme l’économie, la bourse, le PIB, la dette, la croissance, et l’individu dans tout cela est totalement oublié, voire carrément, sciemment sacrifié pour que des idées conceptuelles triomphent.

    Faire ce constat est sidérant.


  • Jean Keim Jean Keim 9 décembre 22:50

    Reste qu’on est en droit de se demander s’il est possible de comprendre simplement tout ce qui est écrit dans l’article, ou s’il faut au préalable lire le contenu de toute une bibliothèque ?

     smiley


  • Jean Keim Jean Keim 9 décembre 22:21

    Je ne connais pas grand chose à l’économie, néanmoins il y a une question à poser : à qui profite le crime, autrement dit qui sont les bénéficiaires de la situation actuelle ? 

    Autre question : sont-ce les mêmes où des affidés qui pourraient changer les règle, ce qui serait contraire à leurs intérêts ?
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès