• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Jean Keim

Retraité ancré dans le présent.
Agrégé, pour le moment tous mes organes étant réunis ensembles dans mon enveloppe corporelle. 

Tableau de bord

  • Premier article le 16/07/2013
  • Modérateur depuis le 08/07/2014
Rédaction Depuis Articles publiés Commentaires postés Commentaires reçus
L'inscription 29 2765 1247
1 mois 0 40 0
5 jours 0 6 0
Modération Depuis Articles modérés Positivement Négativement
L'inscription 38 37 1
1 mois 0 0 0
5 jours 0 0 0

Ses articles classés par : ordre chronologique













Derniers commentaires



  • Jean Keim Jean Keim 15 octobre 20:36

    @Sozenz
    C’est votre analyse, merci de la partager smiley


    La spiritualité, à ne pas confondre avec le mysticisme, est le domaine de l’inconnu, l’analyse opère avec ce qu’elle connaît ; si l’inconnu se manifeste et si cet évènement laisse un souvenir, alors cet évènement deviendra une expérience, le souvenir sera reconnu mais il ne sera plus l’événement, et l’inconnu sans limite sera toujours pour autant inaccessible à l’analyse.

    Le bouddhisme m’a été présenté par un vieil ami décédé depuis, au début je m’y suis intéressé mais quand il a été question de développements quasiment techniques et de listes interminables de choses débitées par cœur et classées comme dans un catalogue, alors j’ai commencé à m’en désintéresser.
    Il est d’ailleurs probable que le bouddhisme actuel n’a plus qu’un lointain rapport avec ce que Gautama à découvert, certains disent qu’il ne voulait ni enseigner, ni avoir de disciples, mais ces derniers ont fortement insisté, et Gautama a cédé à leur demande.


  • Jean Keim Jean Keim 15 octobre 12:28

    @Jean Keim
    Si les machines nous libèrent de toutes les tâches jugées ennuyeuses, alors que ferons-nous de notre temps libre, nous refugierons-nous dans des loisirs numériquement artificiels, ou chercherons-nous ce qui nous rendra véritablement humains, ce que nous ne sommes pas, pas encore tout au moins, c’est ce que je perçois, à moins que les nouvelles technologies ne soient réservées qu’à des privilégiés, c’est à dire jugés comme tel par les laissés pour compte... affaire à suivre.



  • Jean Keim Jean Keim 15 octobre 10:08

    L’I.A. proposée comme loisirs ou comme moyen d’appréhender le monde nous isole de la réalité, fut-elle augmentée.

    C’est un peu comme les gens qui admirent un paysage magnifique depuis l’écran de leur salon mais qui n’iront pas le voir en réel, de peur de rencontrer d’inquiétants animaux, de redouter de marcher sur la terre et de salir leurs chaussures ou tout simplement de s’ennuyer.


  • Jean Keim Jean Keim 15 octobre 10:00

    Dans intelligence artificielle, il y a artificielle, cela me dérange et m’inquiéte un peu, un artifice étant un procédé astucieux destiné à tromper.

    Quand à l’intelligence, personne ne sait réellement ce qu’elle est, sinon cela se saurait, pour certains elle siège dans le cerveau, ainsi le savant étudie cet organe avec... son propre cerveau, pour étudier une chose, il faut s’en distancier, l’intelligence serait-elle hors les murs, en dehors de notre corps ?

    Quel est cela qui agit en nous ?

    Pourquoi sonnes-nous vivants, qu’est-ce que la vie attend de nous ?
    Quand nous disons « je pense que ... » ou encore j’ai fait telle ou telle chose", ou bien encore j’ai inventé une chose, qui ou quoi agit réellement ? 
    Si des machines nous exemptent de toutes les tâches qui nous rebutent, si nous vivons dans une maison équipée de gadgets domotiques, alors depuis notre fauteuil connecté, nous commenderons toutes les tâches domestiques et ménagères, nous ne connaîtrons plus le petit moment de bonheur qui parfois s’invite quand nous ouvrons les volets sur le spectacle de la vie, alors nous deviendrons semblables à des machines, et inexorablement nous dégénèrerons jusqu’à ce que la vie nous rejette comme une espèce inutile, comme le figuier que l’on coupe quand il ne produit plus de fruits.


  • Jean Keim Jean Keim 15 octobre 09:44

    Quel est cela qui agit en nous ?

    Pourquoi sonnes-nous vivants, qu’est-ce que la vie attend de nous ?
    Quand nous disons « je pense que ... » ou encore j’ai fait telle ou telle chose", ou bien encore j’ai inventé une chose, qui ou quoi agit réellement ? 
    Si des machines nous exemptent de toutes les tâches qui nous rebutent, si nous vivons dans une maison équipée de gadgets domotiques, alors depuis notre fauteuil connecté, nous commenderons toutes les tâches domestiques et ménagères, nous ne connaîtrons plus le petit moment de bonheur qui parfois s’invite quand nous ouvrons les volets sur le spectacle de la vie, alors nous deviendrons semblables à des machines, et inexorablement nous dégénèrerons jusqu’à ce que la vie nous rejette comme une espèce inutile, comme le figuier que l’on coupe quand il ne produit plus de fruits.
Voir tous ses commentaires (20 par page)







Palmarès