• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > De la ceinture de sécurité à l’ARN messager et du lockdown au (...)

De la ceinture de sécurité à l’ARN messager et du lockdown au Génocide des Tutsis du Rwanda

Ante-scriptum.

Je vais tenter, compte tenu du sérieux de mes propos, et du caractère critique de la situation, de désormais bannir de ma prose l’expression : « Comme je le dis toujours moi-même, très justement d’ailleurs, moi, je crois qu’il faut que les gens commencent à comprendre qu’« ils » ne doivent pas continuer à nous emmerder avec un Président de République Bananière ..... »[1]

 

 

Je terminais le dernier paragraphe de ma « série » précédente (sur Cyrulnik, après Chomsky et avant Chouard – novembre 2021)[2], paragraphe relatif à Jean Bricmont, en le citant : - « Moi je prends date, si le virus régresse à cause du vaccin, je crois qu’il n’y aura pas d’autres solutions et tout reviendra à la normal » (d’où mon, ante-scriptum). Peu « après », (décembre 2021) je découvre cette entrevue de Bricmont sur un média alternatif suisse : « The Swissbox »

Cette entrevue dure près de 4 heures ( !). A propos de la saga dreyfusienne « Sar-cov 2 - Covid 19 », les moments compris entre les heures +/- 2h20’ (25’) et +/-3 h15’ (20‘) m’ont semblé les plus intéressants, se référençant justement au « débat » entre Etienne Chouard et Jean Bricmont, ci-dessus rappelé.

Je n’en retiendrai que les quelques points qui, pour moi, posent problème à propos des obligations sanitaires actuelles et de leurs justifications, vues par un scientifique de haut niveau. Mais avant les plats de consistance et en guise de mise en bouche quelques « sorties étonnantes » de Jean Bricmont : "Chouard est un ultra libéral quand il s’agit de la santé, de liberté vaccinale, de la liberté du médecin, de la liberté de prescrire etc. .... et si tu fais ça, il n’y plus de sécurité sociale .... pourquoi va-t-on rembourser des trucs de charlatans ? » et « Moi, je veux que les médecins soient encadrés, c’est-à-dire justement qu’il y ait une autorisation de mise sur le marché des médicaments (AMM), qu’il y ait un contrôle ....  » (+/- sic ?). Je ne reprendrai pas ses quelques autres « sorties étonnantes » comme celles sur l’« obligation scolaire », l’« interdiction de fumer », les « recherches » du Pentagone, etc. La question du port du masque ou du casque aurait été intéressante à mettre au menu de l’entrevue ... mais +/- 4 h ...c’est déjà lourd à digérer..

Venons-en aux faits :

1 – La question de l’obligation vaccinale semble être mise, par Jean Bricmont, sur le même pied que l’obligation du port de la ceinture de sécurité dans les véhicules automobiles (d’où la première partie du titre de mon billet). Ne faudrait-il pas en revenir aux définitions des codes ? Ne s’agirait-il pas d’un ensemble de règles de droit érigé en termes de lois ? A propos du droit ne devrait-on pas parler d’abord de droit naturel ? Ce serait l'ensemble des droits que chaque individu possède du fait de son appartenance à l'humanité et non du fait de la société dans laquelle il vit. Les lois, elles, doivent être produites par un « pouvoir » dit législatif pour entrer en application. Je pense donc qu’il y a une différence entre le code de la route et le code génétique de l'ADN - ARN. Le premier est l’ensemble des obligations actuellement applicables aux usagers employant des infrastructures dédiées aux déplacements collectifs et/ou individuels (motorisés, vélocibus ou pedibus cum jambis), dans une société particulière[3] (conduite à gauche, conduite à droite) et sanctionnées, aujourd’hui, par les lois de cette société en cas de non observance. Le code génétique, lui, règne sur le fonctionnement[4] des organismes vivants, dont les humains, dans ce qui fait leur humanité et ce depuis toujours et partout en relation avec le « milieu » tant inanimé que vivant. Certains peuvent y voir une loi divine et c’est leur droit. Mais dès lors, qu’ayant la possibilité d’adapter librement ses « facultés » de locomotion aux buts recherchés, tout un chacun admet de se soumettre aux obligations qui sont liées à l’utilisation de ces moyens. Par contre, à propos de l’air que nous respirons tous, nous n’avons pas le choix dans notre processus vital de respirer ou pas .... Aucun d’entre nous n’est l’usager exclusif de l’atmosphère qu’il respire. Il est vrai que chaque fois que nous inspirons, nous « pompons l’air » à quelqu’un et que chaque fois que nous expirons, nous émettons (en plus de l’azote : N2 =+/- 75 % du volume inspiré) une certaine quantité de O2 et de CO2. Et sans doute aussi toute une série de bactéries, de virus et d’autres microbes dont notre organisme constitue « le milieu – la résidence » naturel. Ce processus n’est en rien « cause première » d’une injuste agression, d’un préjudice quelconque basé sur une attitude agressive et méchante envers qui que ce soit, (comme c’est parfois qualifié dans les questions de conduite dangereuse de certains usagers de la route ). Ceci ne remet pas en cause, évidemment, les règles d’hygiènes élémentaires, la réalité et la nécessité naturelle des réflexes (gestes barrières) respectant la « proxémie »[5] (espace vital – bulles – distanciation sociale) de chacun[6].

Mais le Garde des Sceaux, lui-même, Maître Eric Dupond-Moretti, n’aurait-il pas déclaré naguère[7] :

«  Comme si la liberté permettait aux gens de contaminer les autres (...) et donc de tuer ». « C'est comme si vous me disiez que la liberté me permet de prendre ma voiture à 4 grammes dans le sang à 2h du matin. Non, ce n'est pas ça la liberté ». La liberté c'est « aussi l'obéissance à un certain nombre de règles que l'on s'est fixées ». Le Garde des Sceaux aurait continué sa sortie en qualifiant ceux qui refusent le vaccin de « jusqu'au-boutistes », estimant qu'ils étaient une « faille dans notre système »[8]

Ceci ne contredit pas le droit de se faire injecter, ni de faire des expérimentations à l’échelle mondiale. On pourrait même, à la limite, camoufler l’aspect de la libre volonté et du consentement éclairé en légiférant et en supprimant, de la sorte la question du « pourquoi de l’absence de loi imposant l’injection » ? Evidemment sans loi, il n’y a pas de responsabilité du législateur ni de l’exécuteur et donc pas de désobéissance, pas d’illégitimité et pas d’objection de conscience .... La suspension des libertés ne porte pas sur les « libertés » elles-mêmes ....mais réalise le néantissement du choix, de l’arbitre, de l’examen et donc de la pensée. Pourquoi faut-il des « incitants » discriminatoires ? La stratégie d’emmerder jusqu’au bout les non-vaccinés est-elle basée sur un consensus scientifique mondial (Cf. le point 3 ci-dessous) ?

2 – La manière dont Jean Bricmont aborde, une fois de plus, « 1984 » de George Orwell (écrit en 1948) confirme le bien-fondé de poser la question de la différence que Jean Bricmont fait entre une prophétie, une utopie et/ou une dystopie. En effet il dit : « Il n’y a pas de livre qui ait été plus démenti, qui s’est le plus trompé que 1984 »[9]. J’ai déjà rappelé les livres suivants : « Nous » de Zamiatine (1920) ; « Le meilleurs des mondes » d’Aldous Huxley (1930) ; « Retour au meilleur des mondes » de ce même Aldous Huxley (1958)[10] mais aussi « Make Room ! Make Room ! » d’Harry Harrison[11]. Il me faudrait aussi nommer Bernard Crick (Biographe d’Orwell). Et comment ne pas citer Julian Huxley[12] (frère de l’autre, grand admirateur et traducteur en anglais du Père Theilhard de Chardin) : « Il convient de comprendre qu’il faut travailler non pas à une augmentation, mais à une diminution, d’abord du taux d’accroissement et plus tard, sans doute, du chiffre de la population mondiale.  »[13]

Il est évident que cela fait réfléchir (ou frémir) puisqu’il s’agit d’une question brûlante, la crise en cours ne semblant pas devoir s’arrêter en si bon chemin. Tout semble bien fait pour que du totalitarisme sanitaire on passe, plus tard, au totalitarisme socio-culturel et environnemental, au totalitarisme économique, monétaire et financier, au totalitarisme éthique, morale et sacré et finalement au totalitarisme militaire, policier et répressif. Hannah Arendt avait parlé assez pertinemment il y a près de 70 ans[14]déjà, de cette évolution des sous-systèmes vers le système totalitaire global : la disparition des classes remplacées par une masse. Et là, ce n’était pas dans un roman dystopique mais bien une analyse de sciences politiques lucide[15] que Jean Bricmont semble ne pas devoir évoquer, dans le « consensus scientifique mondial » (cf. 3 ci-dessous).

3 – Avant d’en finir, j’en arrive justement à cet argument massue du « consensus scientifique mondial » (cf. point 1 2, ci-dessus) que Bricmont semble devoir ériger en dogme du temple de la science, en valeur absolue, alors même qu’il se rallie, par ailleurs, à Bertrand Russell en le citant : « La science n’est pas tout à fait vraie mais pas totalement fausse, mais supérieure à l’avis des non-scientifiques et par cela, lui est supérieure et donc il est raisonnable de l’admettre à titre provisoire ». Cette opinion, même avec un soupçon de réserve toutefois[16], parait bien rationnelle mais a, quand même, justifié, suivant les « époques » et les « lieux », l’adoption d’attitudes, d’initiatives, de décisions calamiteuses. En effet, le prétexte des actions qui s’y référent et en ont donc découlés n’avaient trop souvent de scientifique que l’étiquette. A plusieurs reprises « le consensus » a été prouvé, comme étant en flagrant délit de conflits d’influences et convergences d’intérêts, y compris de la part des experts (Ursula Von der Leyen, Grigori Raspoutine, Neil Fergusson, Trofim Lyssenko, Claude Allégre et al. ). Cette notion semble particulièrement élastique, dans le temps et dans l’espace : de Constantin aux Croisades, à l’Inquisition et au Colonialisme. Mais justement à propos de la Covid 19, le consensus nécessiterait des débats (Jürgen Habermas)[17]. Où et quand ont-ils eu lieu ? A l’ONU ? A Davos ? Dans les assemblées constitutionnelles ? Dans le Lancet ? Les pouvoirs législatifs et judiciaires sont mis, partout, sous les boisseaux de l’exécutif qui s’« arroge » le pouvoir illégitime de « décréter » discrétionnairement. Un consensus scientifique mondial a-t-il un sens dans une situation de guerre cognitive[18], d’état d’exception et d’urgence sanitaire ? Un « consensus scientifique mondial » pourrait-il émerger après l’instauration d’un apartheid de fait , suivant les pays les plus avancés du monde (USA, Chine, UE, Russie) ?

 

Je termine en faisant une comparaison qui ne cesse de me tourmenter et qui est l’objet de la deuxième partie du titre de mon billet .

A partir du 6 avril 1994, en 100 jours, au Rwanda, 1.000.000 de personnes ont été massacrées, pour une population de 7.000.000 de Tustsis, de Hutus et de Twas, sur les 25.000 km2 du pays (moins que la Bretagne) alors que des dizaines de milliers de militaires de tous les pays (Belgique, France, USA, Italie, Pays-Bas, Bengladesh, etc.) étaient à moins de 150 km des lieux des tueries, avec tous les moyens militaires et l’intendance nécessaires pour les arrêter. A l’ONU, pendant ce temps-là, les USA ont bloqué le Conseil de Sécurité, pour ne pas intervenir[19] ... En comparaison avec, en moins d’une semaine, 190 pays de l’ONU sur les 193 membres, ont voté, début décembre 2020, un lockdown mondial pour contrer la Crise de la Covid 19, qui en deux ans sur la totalité de la terre et une population de 7.250.000.000 humains a fait 5.000.000 de morts (toutes comorbidités confondues). A l’échelle des deux catastrophes, la crise de la Covid-19 est au Génocide des Tutsis du Rwanda dans un rapport de 1 à 500. Point barre.

 

[3] On « roule » à gauche ou à droite tout aussi « légalement » suivant les pays francophones et anglophones

[4] La molécule d'ADN, également connue sous le nom d'acide désoxyribonucléique, se trouve dans toutes nos cellules. C'est le « plan détaillé » de notre organisme aussi appelé code génétique : il contient toutes les informations nécessaires au développement et au fonctionnement du corps.

[5] Notion chère à Edward T Hall (« La dimension cachée » - https://www.nunsuko.com/distance-proxemie.html)

[8] Eric Dupond-Moretti, vient de se voir concéder une manche dans le bras de fer qui l’oppose à la Cour de justice de la République (CJR) depuis sa mise en examen, en juillet, pour « prise illégale d’intérêts ». (Manche purement formelle. N d A)

https://www.lemonde.fr/societe/article/2021/12/21/prise-illegale-d-interets-eric-dupond-moretti-remporte-une-bataille-procedurale_6106941_3224.html

[9] De mémoire

[11] Dont est tiré le film « Soylent Green » - Richard Fleischer – 1973.

[12] Biologiste britannique, théoricien de l'eugénisme, premier directeur de l'UNESCO, fondateur du WWF.

[13] Acte du 3ième Symposium International Pierre Teilhard de Chardin - septembre 1963

[14] Les origines du totalitarisme. New York 1951

[15] Universités de Princeton, Yale, Columbia, Chicago, Wesleyenne, Californie à Berkeley, Northwestern, Brooklyn College. Le mot « totalitarianism  » exprime l'idée que la dictature ne s'exerce pas seulement dans la sphère politique, mais dans toutes, y compris les sphères privée et intime, quadrillant toute la société .

[16] « .... il est raisonnable de l’admettre à titre provisoire. »

[18] « Sensibilisation et résilience, les meilleures armes contre la guerre cognitive » - Johns Hopkins University & Imperial College London (20 mai 2021)

[19] Lobbying des bras droits de Kagamé (Dont Théogène Rudasingwa) auprès de Bill Clinton.


Moyenne des avis sur cet article :  2.25/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Lynwec 11 janvier 11:52

    Bricmont fut pendant un temps un interlocuteur avisé, il a été retourné et est devenu un simple propagandiste sans intérêt.

    La trouille d’avoir eu la grippe lui a retourné le cerveau, la peur empêche de réfléchir sainement, c’est connu.

    Au risque d’être taxé de radotage, je rappelle 2021 : 43 millions de morts par avortement. Résultat ? Néant. Aucune grande campagne médiatique. Aucune action des O N G de bienfaisance ni des grands conglomérats qui défendent l’humanité. Point.

    https://www.worldometers.info/

    Les gouvernants nous prennent pour des andouilles et certains mettent vraiment toute leur énergie à confirmer volontairement le regard qu’ils portent sur nous.


    • PascalDemoriane 11 janvier 13:00

      @Lynwec
      Sur les 43 millions de morts par avortement.

      avez-vous une source sur le calcul et les critères précis qui délimite cet agrégat statistique ? pas trouvé et pas le temps de chercher...

      Merci.


    • Lynwec 11 janvier 13:35

      @PascalDemoriane

      https://www.worldometers.info/
      et
      https://www.genethique.org/426-millions-davortements-dans-le-monde-en-2021/

      Avec le premier site, vous pouvez constater qu’en onze jours en 2022, nous en sommes déjà à 1 235 000 morts. Qui cherche trouve. Si vous doutez, cherchez.


    • PascalDemoriane 11 janvier 14:24

      @Lynwec
      Merci, je veux pas être lourd ni polémique mais on souffre trop de propagande chiffrée bidonnée pour ne pas être soi-même entre nous exigeant sur les chiffres. La notion générique d’avortement recouvre des cas de figure qualitativement distincts qui risquent de faire addition de torchons et de serviettes. Un avortement accidentel, pathologique, thérapeutique ou volontaire délibéré, entrainant le décès du foetus à quel stade et / ou celui de mère, sont autant de variables qu’un amalgame ne peut rendre signifiant.
      Un chiffre seul non documenté ne veut rien dire... vous en conviendrez.
      Encore une fois, je ne polémique ni ne doute de vos propos, je veux juste consolider.


    • Bertrand Loubard 11 janvier 14:46

      @Lynwec

      Merci pour votre réaction. Vous dites : « La trouille d’avoir eu la grippe lui a retourné le cerveau, la peur empêche de réfléchir sainement, c’est connu. » Se pourrait-il que la « Covid-19 », ayant pour origine le « Sars cov- 2 », (qui, s’il était issu d’une manipulation génétique portant sur un « gain de fonction » (GOF) du patrimoine héréditaire, planifierait l’évolution des variants quant à leur létalité programmée) .... modifierait la conscience .... ???? Cela est assez proche d’Aldous Huxley et de son « meilleur des mondes ». Beaucoup de monde semble, comme Bricmont, tellement convaincu en quelques jours après la contamination ou l’injection .... ! Bien à vous.


    • Florian LeBaroudeur Florian LeBaroudeur 11 janvier 13:09

      Ce sont les personnes qui ont reçu les injections qui vont trépassés, ils mourront tous dans les 30 ans qui viennent afin d’ajuster la population à la neutralité carbone.

      L’OMS veut vacciner au minimum 70% de la population mondiale ( nous en sommes déjà à 50% ), sur une population de 8 milliards, cela laisse 2.5 milliards de survivants, soit la population de 1945 avant le boom du pétrole.

      La grande majorité des non injectés seront des enfants qui seront pris en charge par le nouvel ordre afin d’en faire ce que bon leur semble. Les autres vivront misérablement dans les terres ravagés en dehors des smart city qui seront réservés aux nouveaux maitres et leurs esclaves.

      C’est ce qui va se passer si un grain de sable destructeur provoqué par dame nature n’interrompt pas ce plan planifié. 


      • Lynwec 11 janvier 13:40

        @Florian LeBaroudeur
        Ils n’y croiront pas, Pourtant, ça a été clairement annoncé dans les documentaires de Janet Ossebaar sur Odysee,com, mais ils préfèrent vivre dans leur petite bulle de certitudes. Ce qui s’est passé, à ce qu’on leur a raconté en boucle sur Arte et autres chaines entre 1933 et 1945 ne peut bien sur selon eux absolument pas se reproduire.
        Jusqu’au point de non retour. Pour l’instant, une bonne partie des injectés ont eu la chance de tomber sur les fioles neutres. La chance ne peut pas durer tout le temps.
        https://effets-secondaires-vaccins-covid.org/tous-les-temoignages-2/

        https://mortsapresvaccination.wordpress.com/
        On peut se demander ce qu’il leur faudra pour se réveiller. Le pistolet sur la tempe ?


      • sirocco sirocco 11 janvier 14:17

        @Florian LeBaroudeur
        « Ce sont les personnes qui ont reçu les injections qui vont trépassés, ils mourront tous dans les 30 ans qui viennent... »

        À mon humble avis, ça va arriver beaucoup plus vite  !


      • Séraphin Lampion Schrek 11 janvier 14:53

        J’avais lu : « l’ARN mensonger » !


        • Bertrand Loubard 11 janvier 20:27

          @Schrek
          Merci pour votre réaction. La campagne de vaccination et les stratégies mise en place (« Emmerder jusqu’au bout ! », « Courage on le aura ces connards ») sont en grande partie dues au cabinet, Conseil de la « macronie » (depuis la création d’En Marche jusqu’à aujourd’hui) : McKinsey.
          https://www.blogabj.com/post/tout-est-dans-la-logistique-quand-mckinsey-et-biden-s-en-m%C3%AAlent
          Or ce cabinet aurait quelques problèmes aux USA avec la surconsommation d’opioïdes cause d’une épidémie létale de surdoses :
          https://tribunaldelinfaux.com/2022/01/08/la-caq-mckinsey-et-la-transparence/
          En Allemagne dans des convergences d’intérêts avec Ursula Von der Leyen
          https://www.consultor.fr/articles/ursula-von-der-leyen
          En Belgique dans un scandale dans un partenariat public-privé :
          https://www.consultor.fr/articles/en-belgique-le-waterloo-d-un-partner-de-mckinsey-atterrit-en-justice
          Au Pays Bas et avec Wopke Hoekstra :
          https://www.volkskrant.nl/economie/de-val-van-mckinsey-het-besmeurde-imago-van-de-jezuieten-van-het-kapitalisme bf5a0ffb/?referrer=https%3A%2F%2Fwww.google.be%2F
          En Italie : Vittorio Colao, 60 ans, ancien McKinsey (issus de la société civile) ministère de la Transition numérique
          https://www.consultor.fr/articles/italie-un-ex-mckinsey-dans-le-gouvernement-draghi24 Fév. 2021 à 12:02
          En Belgique (encore) La gestion de la crise covid confiée à ...Mckinsey ...par le Ministre de la santé ?
          https://www.moustique.be/actu/belgique/2021/11/04/crise-sanitaire-en-belgique-plus-de-10-millions-deuros-verses-aux-cabinets-de-consultance-215348
          Et en Belgique toujours 4 Mckineysistes dans le top .... des AI4B
          https://www.ai4belgium.be/fr/experts-2/
          Celui qui y verrait un intentionnalité est évidemment un malade mental dont le traitement psychothérapique pourrait lui être gratuitement et librement offert pour le bien de la communauté .... qui serait en danger de contagion, ce que le pouvoir a le devoir de prévenir ... R2P ... A cette notion de « responability to protect » on peut reprocher ce que Suzan Rice disait, à propos des deux guerres mondiales du Congo (imposées par le Rwanda) : « Ils savent ce qu’ils à faire. Pendant ce temps-là nous n’avons qu’à regarder ailleurs »...
          Bien à vous.


        • Xenozoid Xenozoid 11 janvier 20:32

          @Bertrand Loubard

          wopke hoekstra

          Of het nu gaat om klimaat, gezondheidscrises, of dreiging rondom Europa : problemen van de 21eeeuw kennen geen grenzen. Dat geldt ook voor de oplossingen. Samen sta je sterker. Als minister wil ik daarom onze belangen behartigen binnen en met beproefde, krachtige collectieven, zoals de EU.’

          Minister van Buitenlandse Zaken, viceminister-president


        • Bertrand Loubard 11 janvier 21:46

          @Xenozoid
          Merci de votre commentaire. Vous dites comme, Wopke Hoekstra : « Ensemble nous serons plus forts ... ». En face de l’« Union fait la force » du peuple, il y a le « Diviser pour régner » du pouvoir. Car en effet, toutes les mesures semblent incohérentes et, de plus en plus vraisemblablement, dictées par des agendas politiques locaux et des calendriers électoraux à courtes vues. (La « réélection » au Pays-Bas et sa « cause première » semble avoir été un magnifique exemple d’opportunité ...). A moins qu’effectivement le non-respect du moratoire sur les recherches sur le GOF (Gain de Fonction) soit un consensus de tous (ensemble et donc personne) responsable de l’« accident » auquel personne d’entre « nous » ne croyait. Mckinsey est certainement très fort, proche des USA et de l’Europe et sans doute aussi des dictatures bananières d’Afrique, d’Europ Centrale, du Moyen et de l’Extrême Orient. Ensemble, avec lui, vaincrons-nous ! Cela tient de la justesse de la sorcellerie. Cependant le cas de Tchernobyl est révélateur à ce sujet, comme celui de l’EBS de Neil Fergusson. Le scandale Pegasus est là aussi pour montrer qui est le plus fort ... et on peut ajouter VW, les cigarettiers US, etc., etc. Bien à vous.


        • Xenozoid Xenozoid 12 janvier 17:39

          @Bertrand Loubard

          yep


        • Bertrand Loubard 21 janvier 14:46

          Les réactions à mon papier m’interpellent dans le sens où je ne trouve aucun écho à l’intentionnellement « timide » allusion au génocide des Tutsi du Rwanda. Et pourtant je l’avais annoncée dans le titre en espérant (in petto) un certain accrochage. Hélas ! .... Evidemment, on me dira qu’un génocide ce n’est pas contagieux ! .... Quoique .... depuis le temps qu’on dit : « plus jamais ça » ! .... Même Macron vocifère hystériquement à Bercy et à Nice des : « Pas ça ! Pas ça ! Pas ça !!!! » aux accents de Nuremberg 1933 (https://www.youtube.com/watch?v=yFeG26YNTT0).


          • Xenozoid Xenozoid 21 janvier 14:53

            @Bertrand Loubard

            tu es comme moi , tu constate qu’il y a une hérarchie a l’horreur,j’en parle des fois, ajouter l’horreur a l’horreur n’aide pas,et est mortifere

            il ne reste alors que la réalité

            Vivant dans le pays des morts. Ils mangent de la nourriture morte avec des fausses dents. Leurs bâtiments ont de fausses façades, leur stations de radio et de télévision diffusent de l’air vicié. Ils tuent le temps entant que spectateurs de fausses images.
            Leurs corporations sont coupables de publicité mensongère, et leurs offres d’emploi » ne sont que des opportunités de mauvais traitements meurtriers, un ennui mortel, et la soumission fatale ; ils exigent de vous le respect des échéances, comme pour dresser des tentes dans des camps de la mort. Est-ce que l’impasse justifie les moyens ? Ils habitent les villes mortes et font des faux mouvements, n’allant vraiment nulle part, marchent jour après jour, le même chemin de désespoir. Même leur air est conditionné. Ils vous demandent de donner votre vie pour leur pays, pour leurs religions, leurs économies, vous laissant avec seulement. . . . Leur système est organisé par l’intelligence artificielle et ne fournit que de la réalité virtuelle. Leur culture vous cloue et vous ennui à mort, leur mode de vie est sans vie, leur existence est une impasse permanente. Tout à leur propos pue la mort et le faux. La seule chose qui est insupportable, c’est que rien n’est insupportable. Quand allons-nous demander plus ?
            La lutte pour la vie, la vraie vie. Combat petit con, la vie est réel !


          • Xenozoid Xenozoid 21 janvier 15:03

            @Bertrand

            je persiste et signe tes articles ne sont pas facile a lire,on en avait déja parlé,les gens ici ne connaisse que la propagande....c’est tres dure de se rendre compte,et tu parles en connaisseur, comme un scientifique qui pose une théorie, devant des étudiants qui ne savent pas si ils sont dans le bon amphi

            PS : mes meilleurs voeux a toi et le reste autour


          • Xenozoid Xenozoid 21 janvier 15:13

            @

            soyons fous ,osont imaginé un groupe qui genociderait un autre,avec l’apuis des médias ?


          • Bertrand Loubard 22 janvier 12:46

            Autre chose aussi qui m’a turlupiné ... personne dans les commentateurs, sauf erreur de ma part,

            ne relève (ce que j’avais intentionnellement passé sous silence), c’est que Bricmont se dit absolument partisan de l’encadrement des actes thérapeutiques posés par les médecins....entre autre il se dit tout à fait favorable à l’AMM ..... Alors que les injections dont il estime l’application nécessaire, elles, n’ont pas encore reçu d’AMM .... Cherchez la faute  !!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité