• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Deepwater : le pire est a venir

Deepwater : le pire est a venir

Voila maintenant plus de 2 mois que le pétrole fuit à gros bouillon à 1600 mètres de profondeur, dans le Golfe du Mexique.

Il reste beaucoup d’inconnues, mais nous avons aussi des certitudes.

Il semble bien que le pire soit à venir.

L’action BP a perdu 50 % de sa valeur, et l’entreprise n’est pas à l’abri d’une faillite, laquelle aurait, on s’en doute, des conséquences sur l’économie de la Grande Bretagne.

De plus, une tempête tropicale s’annonce. lien

Elle pourrait compliquer encore un peu plus le travail des ingénieurs qui tentent de colmater la fuite.

On sait aussi que la cause de la catastrophe vient de la volonté d’avoir voulu creuser trop profondément, à plus de 9000 mètres à une profondeur de 1600 mètres par rapport à la surface de l’océan.

BP savait le danger que représentait ce forage, en zone sismique instable, avec la présence d’énormes poches de gaz méthane.

Les géologues avaient prévenu Transocean du risque pris, plus d’une année avant le début du forage.

Ils avaient clairement expliqué que des poches de gaz présentes à cet endroit, étaient sous une énorme pression (100 000 psi), alors que les vannes d’arrêt et les mesures de sécurité ne pouvaient contenir une pression au delà de 1000 psi.

Aujourd’hui, ces géologues constatent de nouvelles fissures au fond de l’océan, à proximité du forage.

BP est accusé d’avoir déclenché un volcan de pétrole de grande profondeur, qui ne pourrait être arrêté en août, comme annoncé, et est susceptible de jaillir encore pendant des années.

lien

Pour l’expert Matthew Simmons, la fuite pourrait même durer 24 ans. lien

Certains plus optimistes évoquent la fin de la fuite en décembre prochain.

A ce jour, 3,6 millions de barils de pétrole ont été déversé dans le Golfe du Mexique. lien

Les experts constatent qu’au lieu de s’affaiblir, la pression, bien au contraire a augmenté.

Ils pensent que le risque aujourd’hui est bien plus grand maintenant,

Ils ont découvert une énorme bulle de gaz, si importante qu’elle pourrait provoquer une explosion de gaz sous marine aussi importante que celle du volcan Ste Hélène.

La libération de ces gaz enverrait un nuage toxique sur les régions peuplées de Louisiane et provoquerait un tsunami qui menacerait la Floride en se déplaçant à 600 miles à l’heure. (Plus de 1000 km/h)

On voit bien que la promesse de BP de donner 20 milliards de dollars pour réparer les dommages, et 100 millions de dollars pour dédommager le personnel mis au chômage pendant au moins 6 mois, suite à la catastrophe, risquent d’être largement insuffisants. lien

Ce sont des petits robots envoyés sur le fond marin qui ont pu prendre des images des fissures qui sont en train de se créer tout autour du site du forage.

Cette catastrophe pourrait donc tuer des millions de personnes, malgré le plan d’évacuation qui aurait été pris, la vitesse à laquelle cette nouvelle catastrophe se produirait ne permettrait pas d’épargner la vie des personnes menacées. (lien)

Sur ce lien, d’autres articles parus récemment aux USA, évoquent les inquiétudes des américains.

Dans un article paru le 23 juin dernier dans le « Washington Post » Joël Achenbach envisage maintenant le pire.

Pour lui, à l’évidence, ce forage intempestif, lequel à déclenché la catastrophe, à bouleversé la géologie souterraine.

Le débit de sortie du pétrole continue d’augmenter, augmentant chaque jour un peu plus le danger, et l’évacuation de 20 millions de personnes parait très complexe.

Alors qu’au début, BP affirmait que la fuite était de 1000 barils par jour, ils ont revu à la hausse cette quantité en évoquant 5000 barils, mais aujourd’hui, d’après Edward J.Markey, l’un des experts en la matière, la fuite serait de l’ordre de 100 000 barils par jour. (Soit 4,2 millions de gallons).

Un sénateur, Charles E.Grassley a récemment communiqué un document non daté, estimant la quantité de pétrole fuyant au fond de l’océan à 162 000 barils par jour.

L’estimation du gouvernement, basée sur les photos satellites, et les vidéo sous marines, se limite à une fourchette entre 35 000 et 60 000 barils par jour, en ce qui concerne le pétrole stagnant en surface. lien

Sur ce lien, on peut constater, par image satellite l’étendue de la nappe de pétrole.

Au sujet de la controverse sur le pétrole relâché abiotique, ou non, un article paru dans agoravox est à découvrir sur ce lien.

Qu’il soit abiotique ou pas ne modifie en rien la situation de millions d’américains qui sont aujourd’hui sous la menace d’une catastrophe majeure.

Le pire est peut-être à venir, car comme disait mon vieil ami africain :

« Quand les éléphants se battent, c’est toujours l’herbe qui est écrasée ».


Moyenne des avis sur cet article :  4.9/5   (77 votes)




Réagissez à l'article

214 réactions à cet article    


  • LE CHAT LE CHAT 28 juin 2010 10:15

    la Tempête Alex ne devrait pas toucher la zone , mais des ouragans , il y en aura d’autres , c’est tout le golfe du Mexique qui va ressembler à une sortie d’égoûts ! smiley


    • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 10:45

      Au Chat,
      c’est vrai que, si l’on ouvre le lien proposé (l’image satelitte du golfe) çà ressemble de plus en plus à une sortie d’égout !
      et si la poche de gaz toxique éclate, ils auront l’odeur en plus.
       smiley


    • Meth 28 juin 2010 14:49

      Le problème étant qu’ils ne seront plus là pour la sentir l’odeur...(Si explosion)
      Je suis tombé sur une vidéo très explicite d’une citoyenne zunienne qui lors d’une conférence explique ce qu’il se passe sur place.... Mieux que les médias ;)
      http://www.youtube.com/watch?v=ivlYGTMECeM&feature=player_embedded


    • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2010 13:08

      meth,
      merci de cette vidéo
      heureusement quand les médias traditionnels sont un peu courts, il y a internet.



    • Alpo47 Alpo47 28 juin 2010 10:22

      Cette fuite, qui a d’abord pour origine la cupidité, devrait rapidement dépasser les plus grandes catastrophes écologiques de l’histoire.
      D’abord, la Floride et environs, mais qu’en sera t-il dans un-trois-six ... mois ?
      Et comme indiqué par « LE CHAT », lorsque arriveront les premiers ouragans qui vont bien disperser tout cela, y compris à l’intérieur des terres ?

      C’est effectivement un grand danger pour l’humanité, dont nous n’avons pas encore pris la mesure.


      • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 10:48

        Alpo47,
        je crois aussi que nous n’avons pas pris la mesure de ce qui est en train de se passer,
        les médias s’en tiennent à estimer la quantité de pétrole qui s’échappe, et qui va s’échapper, mais personne (ou presque) ne parle du risque avec la poche de gaz, et le sol marin en train de se fissurer...
        je ne comprends pas ce silence.
         smiley


      • eugène wermelinger eugène wermelinger 28 juin 2010 17:07

        J’ai entendu récemment le Président Obama dire : prions ! 

        Et je communique ceci :
        Ce qui se passe dans le Golf du Mexique est une catastrophe mondiale.

        Environ 16 000 000 de litres de pétrole brut très toxique se déversent chaque jour dans le Golf, soit l’équivalent du naufrage d’un navire comme l’Exxon Valdez tous les 3 jours  !!

        Et ça n’est pas prêt de s’arrêter car la pression est telle que personne ne sait colmater une telle fuite.

        En 1950 les russes avaient employé la bombe atomique pour colmater une fuite d’une telle importance car ils avaient foré à grande profondeur, mais sur terre.

        Des spécialistes disent que si BP emploie la même méthode, ce qu’ils envisagent de faire, la fissure serait encore plus grande et la catastrophe bien plus importante.

        Le pétrole est entrain de couler dans le Gulf Stream avec des conséquences dramatiques sur tous les océans de la terre et bien entendu sur le climat : réchauffement accéléré = fonte des glaces = monter des eaux etc etc......


        Sans parler de la destruction de milliers d’animaux et de la flore marine.

        SI LA MER MEURT, NOUS MOURRONS AUSSI !

        QUE POUVONS-NOUS FAIRE  ?

        Le Dr EMOTO A LANCE UN APPEL D’URGENCE

        NOUS AVONS LES MOYENS D’AGIR TRÈS SIMPLEMENT  !

        Voici le message du Dr EMOTO


        Prière de guérison - prière pour le Golfe du Mexique du Dr Masaru Emoto

        J’envoie l’énergie d’amour et de gratitude à l’eau et à toutes créatures vivantes dans le Golfe du Mexique et ses environs. Au baleines, dauphins, pélicans, poissons, coquillages, plancton, coraux algues et toutes créatures vivantes....
        Je suis désolé
        S’il te plait, pardonne-moi
        Je t’aime
        Merci

        Nous ne sommes pas impuissants, Nous sommes puissants. En disant cette prière à plusieurs reprises dans la journée, nous agirons sur l’Esprit des eaux. 

      • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 18:21

        .Eugène,
        merci de nous rappeler l’existence du docteur Emoto,
        j’en avais fait un article (la mémoire de l’eau) il y a plusieurs mois...

        ces forces de l’esprit qu’il évoque par la prière sont-elles les mêmes dont parlait Mittérand ?
        en tout cas, le fait qu’Obama envisage la prière comme solution n’est pas encourageant pour la suite.


      • Gollum Gollum 28 juin 2010 19:12

        Hmm je ne suis pas loin de partager le post d’eugène.. 


        Je pense en effet que les dégâts seront tels que l’humanité entière se traînera à genoux en demandant pardon à Celui qu’elle n’a cessé d’ignorer depuis l’époque des Lumières.. A ce moment peut-être auront nous droit à un déluge de Compassion.. C’est d’ailleurs comme cela que se termine l’Apocalypse après les déluges de maux du chapitre 16 évoqués plus bas par Pyralène..

        Comme dirait Gandalf alors que tout semble perdu et que le Mordor semble l’emporter :
        « Finalement tout ne va pas si mal.. »

      • eugène wermelinger eugène wermelinger 28 juin 2010 19:31

        Alors je donne la suite concernant EMOTO :

        notre énergie unifiée peut littéralement inverser l’issue de cette catastrophe qui est entrain de se passer. Nous n’avons pas besoin de savoir comment ....Nous avons juste besoin de reconnaître que le pouvoir de la prière et des pensées sont plus grands que n’importe quel pouvoir actif en ce moment dans l’univers.

        Un aspect de la croyance du Dr Emoto est que nous devons communiquer directement avec l’eau. Il réussit à dépolluer l’eau d’un lac avec un petit groupe de personnes en priant et en chantant sur le rivage de ce lac. Quelques jours après, la communauté scientifique constata que ce lac, le plus pollué du JAPON, était propre.

        A la lumière de ceci il serait plus utile d’offrir cette prière à de l’eau qui se déverse dans le Golf.



        Le Dr Emoto dit qu’il est mieux que cette prière reste simple, il ne faut pas surcharger le message. Le langage employé est très important car la réponse physique est due à la « lecture » de l’intention du langage qui est dirigé vers le problème à traiter. Il semblerait que les images soient changées en mots puis transmis. C’est pourquoi il vaut mieux dire « santé » que « aller bien » ou « arrêter les dommages »

        http://www.masaru-emoto.net/english/dr.emotos_message_2.html



        http://www.youtube.com/watch?v=yYU4yVbGxjc&feature=related




      • HELIOS HELIOS 28 juin 2010 22:33



        Il y a quelque chose qui me gene beaucoup dans la gestion actuelle de ce problème...

        Nous sommes habitué a voir des foreurs qui maitrisent toujours « a la brute » leur travail, parce qu’ils sont face a des forces de la nature sans limites. Lorsqu’ils envoient la pression, si 1000 psi ne suffisent pas ils passent 5000, il n’est pas nécessaire pour eux de faire des demi-mesures.

        Or, que voyons-nous ? nous voyons des foreurs, qui sont devenus des scientifiques qui vous expliquent qu’il faut etre prudent dans la gestion technique du pb. Je ne les reconnais. plus.

        J« ’ai donc tendance a soupçonner, une fois de plus, la gestion des entreprises comme BP, qui ont petit a petit perdu leurs »pros« et qui versent maintenant dans une soupe d’ecologie, d’incompetence et de frilosité economique et de gestion financiere plutôt que de production de petrole.

        Je precise au passage pour les moinsseurs, qu’il faut imperativement defendre l’ecologie, mais il faut aussi etre realiste face aux dimensions de problemes. on ne creuse pas, par exemple, les fondations de sa maison avec une pelle, une pioche et une brouette, on appelle un tracto-pelle.

        Dans le golfe, c’est pareil ,il faut ce qu’il faut, plancher fissuré ou pas ! et je me propose d’aider les vrais pros de ce genre de travaux, qu’ils soient russes ou martiens, peu importe.
        En reflechissant, on voit tres bien que lorsque le golfe du mexique sera bien pollué, le petrole se laissera tranquillement transporter par le gulf stream vers NOS cotes et dans 6 mois on va le tretrouver en Betagne. Les plages de l’été 2011 seront bien polluée ...

        Je ne sais pas comment il faut faire, bombe atomique, peut-etre multi-puits pour diviser la pression, possible aussi, mais ce dont je suis sur c’est que seul, Obama, aura du mal a convaincre PB et (par derriere) les autres petroliers qui le soutienne (soutienne BP).

        Il faut, si j’ose dire, mettre la pression sur BP, pour qu’ils sachent qu’il ne vont pas s »’en sortir cette fois ci, même si Cameron se propose de ne pas tuer la poule aux oeufs d’or.

        Ma proposittion est donc, d’ores et déjà, porter plainte contre les consequences futures de l’arrivée du petrole en Europe. Que les plages anglaises soient polluées, bon, apres tout, qu’ils se demerdent entre eux. Mais que chez nous, le golfe de Gascogne, la Bretagne et probablement une partie de la Normandie soient polluées c’est innaceptable.

        Si cette epée de Damocles est au dessu de leur tête, je crois que BP, qui malgre tout a l’air de « bricoler » actuiellement, aura une motivation economique de plus pour se grouiller de regler le probleme.

        De mon point de vu, et comme les vrais pros ont disparus et qu’ils ne vont pas aller les chercher, ils sont vieux, ou bien ils sont en Australie et en Chine, BP va rester une societe plus que frileuse, attachée a quelques debris financier, ne fera rien. autant dire tout fort, que la France exige un engagement de leur part pour arreter cette fuite et d’autre part leur presenter par avance la facture ou le devis des travaux de protection qu’il faudrait engager TOUT DE SUITE, vu que ce n’est pas en claquant des doigts que les entreprises vont fabriquer les protections necessaires et les produits de nettoyage ensuite.

        Mais c’est vrai, je rève un peu ! Où est le temps ou la France etait une nation serieuse avec des gouverants defendant le pays. je vois mal Sarkozy demandant a Cameron de s’ennerver un peu sachant que la facture va arriver. Je suppute surtout que ces deux là doivent s’entendre comme Laron en foire... sur le dos des peuples.

        Bon, allons, tout ce que je raconte c’est comme pisser dans un violon... Bonne nuit a tous


      • Kim Kim 29 juin 2010 02:28

        @ helios. 

        Cabanel fait une erreur quand il écrit qu’ : « Ils avaient clairement expliqué que des poches de gaz présentes à cet endroit, étaient sous une énorme pression (100 000 psi), alors que les vannes d’arrêt et les mesures de sécurité ne pouvaient contenir une pression au delà de 1000 psi. »
        Faux, Le BOP (blowout preventer) utilisé par la platforme Deepwater Horizon était 20,000psi nominale. A cela il faut ajouter une marge de sécurité qui peut dépasser cette valeur de façon significative. Alors quand il dit que "les mesures de sécurité ne pouvaient contenir une pression au delà de 1000psi, c’est de la rigolade.

      • Kim Kim 29 juin 2010 03:00

        La seule solution sur laquelle tout repose pour stopper les fuites et le forage d’un (ou plusieurs) « relief well ». Mais il y a un « petit » problème. D’abord on nous parle du mois d’aout pour atteindre l’objectif, ce qui n’est pas sur du tout car le plus difficile est de connaitre le niveau exacte de la fuite de façon à injecter un bouchon de ciment au dessus dans le casing, mais à l’heure actuelle personne ne sait exactement à quelle profondeur elle se situe. De plus si le phénomène de « cratering » (fuite en dehors du casing à travers les sédiments) est avéré il n’y a plus qu’à prier Dieu pour les croyants et pour les autres il ne leur restera plus que leurs yeux pour pleurer.


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2010 10:18

        Alpo47
        sur le site « cent papiers », ou mon article a été passé, j’ai trouvé ce lien, qui donne pas mal de détails supplémentaires historiques,
        très intéressant.
        http://les7duquebec.wordpress.com/2010/05/11/le-tchernobyl-des-petrolieres/
        bonne lecture.


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2010 10:28

        kim,
        non seulement mes chiffres sont bons,
        (il suffit d’ailleurs d’ouvrir les liens pour s’en apercevoir), ;
        mais je suis même d’après d’autres liens en dessous de la réalité :
        selon le lien qui suit, le pétrole, mélangé au gaz sort à plus de 135-165 000 psi.
        http://www.internationalnews.fr/article-deepwater-horizon-le-tchernobyl-americain-des-petrolieres-par-fran-ois-marginean-video-50423823.html
        un autre lien le confirme :
        http://refreshingnews9.blogspot.com/2010/05/gulf-of-mexico-oil-spill-begins-to-wash.html
        désolé.


      • Kim Kim 29 juin 2010 12:00

        @ Cabnel

        On ne parlais pas des 135/165 000psi mais de ce que vous écrivez et qui n’est pas clair « alors que les vannes d’arrêt et les mesures de sécurité ne pouvaient contenir une pression au delà de 1000 psi. »
        1000 psi pa rapport à quoi ? Saviez vous que le BOP (vannes de sécurité comme vous l’appelé) utilisé par le Deepwater Horizon est de 20 000 psi. Que vouliez vous donc dire ? Parce qu’il est évident qu’un BOP de 20 000 psi ne peut pas résister à 135/165 000 psi. 

      • JET67 JET67 29 juin 2010 12:40

        Hé ouais... Eugène !

        Prions ensemble... c’est l’unique « avantage » que cette inéluctable catastrophe mondiale apportera à l’humanité en guise de solution pour l’aider à retrouver une forme d’unité avec la nature et avec elle-même !

        Je crains cependant qu’il ne faille encore attendre la fin du « Mondial » pour qu’une « masse spirituelle » suffisante ne mobilise sa capacité d’action vers autre chose que le « morcellement de prières » que représente la victoire d’une équipe favorite.

        D’ici là, beaucoup d’encre aura coulé dans le Gulf ( n’était-ce pas aussi, ironie du sort, le nom d’une compagnie pétrolière ?! ) Stream... Prions !

        POST TENEBRAS... LOVE !


      • le naif le naif 29 juin 2010 12:56

        @ Jet67

        Entièrement d’accord avec toi, au hasard de mes recherches sur le net, je suis tombé par hasard (mais le hasard existe t-il ??) sur ce très beau texte qui donnera surement un certain réconfort aux plus désespérés

        http://www.lespasseurs.com/arcturius/index.php?post/28/06/2010/Annales-Akashiques-au-sujet-de-la-Mar%C3%A9e-Noire-du-Golfe-du-Mexique

        Bonne lecture à tous
        Salutations
        Bob


      • olivier cabanel olivier cabanel 29 juin 2010 13:10

        kim,*
        on ne va pas polémiquer sur les psi,
        l’essentiel est que vous reconnaissiez que l’installation n’était pas prévue pour résister à de telles pressions,
        qu’elle en avait la connaissance, et qu’elle s’en est moqué.
        non ?


      • JET67 JET67 29 juin 2010 18:02

        @ le naïf

        Merci pour le « passage » vers le contenu de ce « lien » trouvé au « hasard » !

        Cela me conforte dans l’idée qu’une réconciliation de l’humanité « civilisée » avec « la » nature, passe également par une réconciliation de l’homme avec « sa » nature profonde, à savoir celle qui, en complément aux instincts fondamentaux de sa condition « animale », lui permet, par le développement de la conscience collective et individuelle, d’atteindre sa nature d’essence spirituelle.

        En ce sens, ce qui se passe actuellement, sous « l’Horizon des Eaux Profondes », au large de la Louisiane, est symboliquement comparable à un écoulement du « Sang de la Terre », nous signalant la présence d’une « blessure » et nous signifiant, par la « souillure » qui en résulte, la nécessité d’une prise de conscience, émergeant des tréfonds de notre inconscient collectif, à la « surface » de la conscience humaine.


      • olivier cabanel olivier cabanel 1er juillet 2010 16:47

        à tous :
        dernières nouvelles en provenance du golfe du mexique :
        http://www.altermonde-sans-frontiere.com/spip.php?article14068


      • Nomade 28 juin 2010 10:23

        Bonjour Olivier,
        le seul point positif de cet catastrophe sans précèdent c’est que cela va accélérer la prise de conscience écologique des Américains.
        Mais à quel prix ?


        • Pascain Pascain 28 juin 2010 10:41

          Je crois qu’avec ce qui les attend, « la prise de conscience écologique des Américains » passera après...


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 10:49

          Nomade,
          la facture va être salée, évidement, mais si la poche de gaz toxique éclate, comment va-t-on mettre à l’abri 20 millions d’américains ?
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 10:55

          Pascain,
          si la catastrophe scénarisée dans mon article se produit, je crois au contraire qu’il va y avoir une grosse prise de conscience des américains,
          mais elle sera bien tardive.
           smiley


        • le naif le naif 28 juin 2010 10:55

          @ Nomade

          Il n’y a pas de point positif face à une telle catastrophe et croire que seul les américains seront touchés est une grave erreur. Comme le dit Alpo, nous n’avons pas encore pris la mesure de cette catastrophe quasi biblique (apocalypse de St Jean) trop occupé que nous sommes par les turpitudes de nos footballers.....

          Quand à la prise de conscience, lorsque je vois le silence assourdissant des médias en général, des écolos en particulier Quid des réactions de Gore, YAB, Hulot et consorts ????
          Quand aux organisations tel Greenpeace, elle semble plus occupée à se battre contre les pêcheurs que contre les pollueurs.....

          Slts


        • Pascain Pascain 28 juin 2010 11:09

          Je voulais dire, au vue de la catastrophe qui s’annonce, qu’ils vont d’abord penser à leurs survies plutôt qu’aux petites fleurs...


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 11:19

          Pascain,
          oui, bien sur.
          ceci dit, il faut, parait-il, déjà évacuer 350 000 américains directement menacés,
          mais on évoque aussi le chiffre de 20 millions !
          j’ai l’impression qu’en Europe, on a pas pris la mesure de cette catastrophe.
          on préfère s’occuper des fautes d’arbitrage du mondial.
           smiley


        • BisonHeureux BisonHeureux 28 juin 2010 14:24

          Petit florilège photographique du désastre en cours,maintenant les animaux morts sont récupérés la nuit !

          http://thegoblincave.com/winnipegpunks/category/news/world-news/gulf-oil-disaster/oil-disaster-pictures/

          Les médias ne montrent effectivement pas grand-chose !


        • stephanie stephanie 28 juin 2010 17:29

          les pluies toxiques (en anglais, mais les images parlent d’elles-même) :
          http://www.youtube.com/watch?v=iMK9muJZeYE&feature=player_embedded


        • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 18:22

          Bison Heureux
          merci de nous avoir proposé ces photos accablantes,
          on peut etre indigné du silence des médias.
          à quel jeu jouent-ils ?


        • le naif le naif 28 juin 2010 10:47

          Bonjour Olivier

          Merci pour cet article

          Comme vous le dite en préambule, il est très difficile de se faire une idée précise de la situation tant la désinformation règne. J’ai pour ma part passé des heures à lire tout ce que j’ai pu trouver sur la question et le moins que l’on puisse dire c’est qu’il est très difficile de dénouer le vrai du faux.

          Cette catastrophe sans précédent laisse la part belle à toutes les supputations et elle est déjà suffisamment alarmantes pour ne pas porter crédit aux scénarios les plus apocalyptiques.

          Ce qui est à peu près sur : Le pire est à venir

          - Personne ne maitrise la technique de forage en grande profondeur et à plus forte raison les moyens de contenir les fuites
          -Il y a plusieurs fuites et le plancher océanique semble fissuré.
          - Aucunes vannes ne peut résister à la pression incroyable qui sort du puits.
          - BP et l’administration Obama ont sous-estimé et sous estime encore l’ampleur de la catastrophe.
          - Les quantités de pétrole rejeté ne cessent d’augmenter à noter que BP parle en Barils (159 litres) ça parait moins grave....
          - Les produits dispersant sont encore plus toxique que le pétrole et le mélange des deux une vraie bombe chimique, sans parler des nappes enflammées en pleine mer .
          - Le pétrole visible est moins important que la grande masse qui reste entre deux eaux.
          - La fuite va perdurer au minimum jusqu’en août (estimation BP) mais certainement pour plus longtemps.
          - Les russes ont été confrontés au même genre de problème sur un puits terrestre, et n’ont réussi à « l’éteindre » que par l’usage d’une bombe atomique !! Mais dans le cas présent personne ne sait si cette solution ne serait pas pire que le mal....

          Un lien avec un dossier très complet :
          http://www.internationalnews.fr/categorie-10186167.html

          http://www.internationalnews.fr/article-deepwater-horizon-le-tchernobyl-americain-des-petrolieres-par-fran-ois-marginean-video-50423823.html

          Salutations


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 10:54

            Le Naïf,
            merci d’avoir fait le point de ce dont nous sommes surs.
            j’ai aussi lu ce scénario envisage de faire éclater une charge nucléaire pour éteindre tout.
            mais comme tu le dis, le remède risque d’être pire que le mal actuel, d’autant que tout le fond marin est fissuré, ainsi que les sous marins robots ont pu le filmer.
            la plus grande crainte que l’on puisse avoir restant la possibilité d’explosion de cette énorme de poche de gaz toxique, qui mettrait en danger 20 millions d’américains,
            comment pourraient-ils évacuer autant de monde très rapidement ?
            sans compter sur le risque du tsunami évoqué par les experts...
            merci de ton commentaire, et des liens supplémentaires.


          • le naif le naif 28 juin 2010 11:11

            @ Olivier

            "la plus grande crainte que l’on puisse avoir restant la possibilité d’explosion de cette énorme de poche de gaz toxique, qui mettrait en danger 20 millions d’américains,
            comment pourraient-ils évacuer autant de monde très rapidement ?
            sans compter sur le risque du tsunami évoqué par les experts..."

            Pour la poche de gaz, je ne sais pas quoi en penser, en fait le scénario actuel est déjà suffisamment apocalyptique pour ne pas en rajouter. Comme je l’ai évoqué dans mon précédent post, Quelque soit le scénario, il n’y a pas que les américains qui seront touchés, le Golf du Mexique est un peu comme la méditerranée, une mer fermée, à la nuance près que c’est une région cyclonique ( d’après les experts la saison 2010 serait une des plus active) et surtout , Le Gulf Stream passe au large de cette zone, longe la côte Est des USA pour traverser l’atlantique et rejoindre l’Europe..... bref c’est tout l’atlantique Nord qui est menacé.


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 13:05

            Le Naïf
            bien sur, cette énorme poche de gaz toxique en remet une couche.
            mais elle est là, et je suis surpris qu’elle ne fasse pas l’objet de plus d’attention.
            c’est tout de même la vie de millions d’américains qui est en danger.
            pourquoi ce silence ?
             smiley


          • le naif le naif 28 juin 2010 18:49

            @ Olivier

            "bien sur, cette énorme poche de gaz toxique en remet une couche.
            mais elle est là, et je suis surpris qu’elle ne fasse pas l’objet de plus d’attention.
            c’est tout de même la vie de millions d’américains qui est en danger.
            pourquoi ce silence ?
            "

            Parce qu’envisager un tel cataclysme et toutes ses conséquences est tout bonnement inimaginable. Même moi qui ne suis guère optimiste sur les évolutions futures de la situation, je me réfuse à y penser.

            Il faut tout de même garder un peu d’espoir smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 28 juin 2010 18:52

            Le Naïf,
            bien sur il faut garder espoir,
            mais ce qui m’inquiète le plus, c’est le silence médiatique sur cette catastrophe annoncée.
            enfin, on verra bien.
             smiley


          • le naif le naif 28 juin 2010 19:39

            Il ne faut surtout pas alerter le petit peuple, c’est les vacances, Surtout ne pas contrarier la croissance négative Lagardienne.....

            C’est pathétique, heureusement que nous avons internet, mais pour combien de temps encore ???


          • pallas 28 juin 2010 10:56

            Mais pourquoi les américains ce plaignent ?

            Ils ont tout plein de pétrole, ils n’ont qu’a se baisser pour en ramasser.

            Ils sont jamais content les ricains, ils vont détruire l’Irak pour du pétrole et quand ils en ont tout plein sur leurs cotes, ils sont pas content.

            Des éternels râleurs les américains.

            Les riches de Floride ont juste a aller au bord de la mer, récolter un peut de pétrole, le traité et hop un peut d’essence pour le gros 4x4.

            Ah oui ??, peut être trouvent ils, qu’ils n’en ont pas assez.

            Ils sont impatient, du pétrole pour tout le monde, ils sont impatient, un bel océan de pétrole, comme ça nous français ont aura notre part, il n’y a pas de raison que les ricains garde tout pour eux, non mais !!!!!!!!!!!!!!!!!!!.

            Une catastrophe ? ???, une bénédiction, en plus c’est écologique, naturel, gratuit.

            Voila que la Planète concurrence les multinationales pétrolières, il y a vraiment une concurrence déloyal, car livré gratuitement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès