• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des grandes inventions : celle dont on ne parle jamais !

Des grandes inventions : celle dont on ne parle jamais !

J'aurais pu parler des grandes inventions techniques comme celle de l'agriculture ou quelque 8 000 ans après, plus proche de nous, celles : de l'imprimerie ; de la machine à vapeur ; de la mule-jenny ; de la pile de stockage du courant électrique continu, puis du courant électrique alternatif ; des ondes électromagnétiques, dites aussi radios ou hertziennes ; des vaccins ; du moteur à explosion ; du transistor ; de l'Internet et que sais-je encore, né de l'intelligence et de la créativité humaine sans borne.

Inventions toutes plus intéressantes les unes que les autres et sur lesquelles de nombreux livres ont été commis.

Mais rien dans la littérature sur la plus grande invention de tous les temps, celle dont on ne parle jamais comme telle : l'invention des dieux !

Mais, posons-nous la question : Zeus, le plus célèbre Dieu de la Grèce antique, a-t-il été une invention que l'homme a voulu faire à son image ou bien a-t-il vraiment existé ? Quid d'Apollon, un autre grand Dieu ? Quid de la Déesse Athéna  ? Etc., etc.

Inventés ou non, ces dieux n'ont laissé ni livre ni évangile. Rien ! Sauf, quand même, de très nombreuses statues de marbre, toutes plus belles les unes que les autres, encore discrètement honorées ici ou là. Pourtant, durant des siècles, nos ancêtres (pas plus idiots que nous) ont adoré, prié, respecté et craint ces dieux. Dieux auxquels il était indispensable de croire. Socrate, lors de son procès qui le condamna à mort en 399 avant l'ère commune, rappela à ses juges qu'il croyait au Dieu Zeus ainsi qu'aux autres, comme le raconte si bien Platon (*). Si Socrate croyait en Zeus, on peut imaginer que 100% de la population avait la même foi et que Zeus et les autres dieux existaient vraiment. Pas une invention : une réalité !

Quid du Dieu Jupiter, du Dieu Saturne, du Dieu Neptune, du Dieu Mars, de la Déesse Vénus, du Dieu Uranus, du Dieu Mercure, etc., etc. ?

Ces dieux ont-ils été des inventions ou ont-ils été de vrais dieux, chacun spécialisé dans un domaine, comme les Saints des chrétiens par exemple ? Leurs contemporains nous diraient : "Ah ! Que Oui !"

Tout porte à croire que ces dieux ont effectivement existé, bien qu'ils n'aient laissé ni livre révélé ni évangile. Sinon, comment expliquer, s'ils n'ont pas existé, que nos ancêtres, qui croyaient apparemment si fort en eux, les aient immortalisé en donnant leur nom aux planètes du système solaire ? Durant des siècles, les populations ont eu la foi en tous ces dieux.

Aujourd'hui, nous souriions d'apprendre que nos ancêtres croyaient au Dieu Zeus, au Dieu Apollon et autre Vénus ou Jupiter.

Quels idiots de croire à toutes ces fables, puérilités et balivernes, disent en cœur les "vrais" croyants d'aujourd'hui !

Je rappelle modestement, que Socrate, Platon, Aristote, Démocrite, Homère, Périclès, Thalès, Pythagore, Euclide, Hippocrate, Eratosthène, Nigidius Figulus, Varon, Pline l'Ancien et bien d'autres savants grecs et romains croyaient en ces dieux. Oserait-on les traiter d'imbéciles, d'incultes, de demeurés ?

J'aimerais savoir ce qu'en pense le croyant d'aujourd'hui ? Son Dieu, à lui, est-il aussi une invention de l'homme ou a-t-il, comme Zeus ou autre Dieu gréco-romain, vraiment existé ?

Le chrétien ou le musulman dirait sûrement que tous savants qu'aient été leurs illustres ancêtres (Socrate, Platon, Aristote, Démocrite, Périclès, Homère, Thalès, Pythagore, Euclide, Hippocrate, Eratosthène, Nigidius Figulus, Varon, Pline l'Ancien, etc.), qu'ils se trompaient, car leurs dieux ont été inventés de toutes pièces par leur(s) gouvernant(s), pour les soumettre. Et puis d'ailleurs, il n'y a, selon le croyant d'aujourd'hui, qu'un seul Dieu : le sien, bien sûr ! Il se nomme Yahvé, Allah ou Jésus, selon le cas. (Mais, seulement 20% de la population mondiale y croit. Un net recul par rapport à la population de l'Antiquité vis-à-vis de ses propres dieux  !)

Alors, ces nouveaux dieux : Yahvé, Allah, Jésus et les autres d'ici ou d'ailleurs, ont-ils vraiment existé ou sont-ils, eux aussi, de pures inventions humaines pour remplacer les dieux gréco-romains devenus obsolètes au fil des temps ?

Dans quelques siècles, d'autres dieux auront été inventés à leur tour et, le Teslier de l'époque posera la même question : "Les dieux de nos ancêtres : Zeus, Jupiter et autres Jésus, Yahvé et Allah ont-ils vraiment existé ou ont-ils, eux aussi, été inventés pour soumettre les populations, notamment en leur faisant craindre l'Enfer après leur mort  ?"

La réponse est évidente, car sinon, comment gouverner un monde d'athées et d'intellectuels omniscients qui ne craindrait aucun Dieu ni même l'Enfer !

(*) Apologie de Socrate 20a-42a. Durant son procès, Socrate invoque souvent le nom de Zeus, le Dieu suprême de son temps. Aujourd'hui, un Socrate dirait lors de son procès : "Condamnez-moi, si Dieu le veut  !".

Crédit photo : brigitisis.centerblog.net


Moyenne des avis sur cet article :  3.07/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

45 réactions à cet article    


  • Alren Alren 11 décembre 2017 12:13

    Un monde dans lequel les gens ne croiraient plus que les souffrances et les privations qu’ils connaissent dans leur vie ne seront pas en quelque sorte « payées » par une vie éternelle de félicité après leur mort terrestre, mort seulement apparente donc, n’accepteraient plus les monstrueuses injustices et inégalités fondées sur la naissance que le capitalisme a rétablies en succession de celles qui étaient liées à la noblesse ou la roture, elles aussi de naissance.

    Elle signifierait la fin du capitalisme égoïste et glacé. Les privilégiés conscients ont une peur bleue de la montée de l’athéisme et même de l’agnosticisme qui ramèneraient leurs avantages à leur mérite personnel.


    • astus astus 11 décembre 2017 12:43

      Bonjour à l’auteur,

       

      Ce qu’il y a d’amusant dans l’invention des dieux depuis sapiens c’est que chaque croyant est fermement persuadé que le sien est le seul vrai, bien qu’il y en ait eu des milliers...Finalement l’esprit humain préfère se tromper que de ne rien croire...On peut aussi remarquer que du temps de l’animisme ou des premiers polythéismes il n’y a jamais eu de guerres religieuses entre les croyants de ces dieux lesquels s’ajoutaient simplement les uns aux autres sans difficulté en cas de conquête territoriale ou d’invasion. Chacun trouvait ainsi ce dont il avait besoin. Les guerres et les conflits religieux sont apparus avec l’invention du monothéisme qui a été aussi le ferment de tous les totalitarismes suivants.

       

      Bien à vous. 


      • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 14:47

        @astus

        Bonne analyse !


      • tobor tobor 12 décembre 2017 00:38

        @astus
        Avant le monothéisme, les autres Dieux n’étaient pas « fake », ils étaient moins bien. En cas de conflit, les gagnants avaient un Dieu plus fort mais pas meilleur pour autant aux yeux des perdants.
        Le monothéisme a introduit l’idée que les autres Dieux n’existaient pas, que ceux et celles qui y croyaient se trompaient. C’est là que cette pure offense a déclaré une guerre implicite au reste du monde.


      • mmbbb 12 décembre 2017 11:29

        @astus«  le ferment de tous les totalitarismes suivants. » En quoi le communisme est t il religieux ? I etait religieux dans le culte de l etre supreme « Staline » .  



        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 11 décembre 2017 13:58

          Réémergence de l’Energie d’Or des Dauphins

          Message de L’Archange Métatron via James Tyberonn

          Maîtres, les Dauphins et les Baleines sont des Êtres extraordinaires qui apportent une formidable Lumière Cristalline à la Planète. Ces Cétacés sont des êtres intelligents hautement évolués venus de Sirius B, qui se trouvent sur la Terre pour aider les humains selon des moyens raffinés et une résonance bien au-delà de votre savoir et de votre imagination actuels. Ces êtres très beaux jouent de nombreux rôles, dont le plus important est l’ancrage de la Lumière des eaux des océans qui couvrent plus des deux tiers de votre planète. A mon père : mort 7, rue des Dauphins.


          • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 14:50

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Sans oublier l’extraordinaire stégocéphale !


          • Montdragon Montdragon 11 décembre 2017 19:33

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            Sinon y’a l’archange Mégatron, plutôt robotisé faut avouer^^.


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 décembre 2017 14:07

            Les dieux et les religions, les deux plus grandes misères que se sont volontairement octroyées les hommes, souvent prétexte pour s’entre tuer !


            Des milliard d’hommes vivent très bien sans, … ce qui hélas ne les empêchent pas de se foutre sur la tronche !


            @+ P@py



            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 11 décembre 2017 14:15

              @Gilbert Spagnolo dit P@py


              Ne rendez-pas les Dieux responsables de l’inhumanité de ceux qui peuplent la planète.

            • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 14:45

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Les responsables sont, bien sûr, leurs créateurs !


            • mmbbb 12 décembre 2017 11:41

              @Gilbert Spagnolo dit P@py et il est toujours amusant de lire ces poncifs. la Guerre de Cent est elle religieuse la guerre contre nos cousins germains etait elle religieuse ? Homo sapiens que nous sommes s est toujours foutu sur la gueule et bien avant l avenement du christianisme 
              Otzi la momie des glaces decouverte ente l Autriche et l Italie datant de 5 000, cet homme a ete assassiné et pourtant dans ces Alpes il y avait de la place pour tout le monde a cette epoque non


            • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 11 décembre 2017 14:27

              Nous sommes arrivés à un moment de la civilisation où celle-ci devra confier son destin aux seuls Dieux. Rien ne sert de courir, de marcher, de s’exiter dans tous les sens. Comme une solution de cristaux dans un verre d’eau que l’on ébranle, ils trouveront d’eux-même la place qui leur convient. La politique n’est qu’un théâtre d’ombres, l’essen-ciel est ailleurs.


              • Decouz 11 décembre 2017 14:42

                Chaque adorateur n’a jamais adoré que sa passion (Ibn Arabi), c’est d’ailleurs un des sens possibles de la shahada : il n’y a pas de divinité (au sens formel de dieu imaginé,conçu), si ce n’est La divinité suprême... Et comme elle n’a pas de commune mesure avec l’entendement humain (selon l’islam), comme le nom a été perdu (selon le judaisme), il est permis (selon l’hindouisme) que chacun ait son Ishta Devata, sa divinité personnelle, plus précisément, individuelle, celle qui à vous apporte la lumière, l’harmonie et la compréhension, cette Ishta Devata  est la déesse qualifiée pour représenter le Dieu suprême à vos yeux, ce n’est (pour les bouddhistes et hindous) qu’un moyen habile de communier avec la grâce de l’Etre Suprême impénétrable, qui a certes parmi ses noms : le Merveilleux, l’Extraordinaire, disposant d’une capacité d"invention inouïe bien plus grande encore que vous et moi ne peuvons l’imaginer, dont les oeuvres humaines les plus achevées ne sont que des traductions imparfaites.


                • astus astus 11 décembre 2017 14:46

                  On ne voit pas bien comment les dieux pourraient être responsables de quoi que ce soit s’ils sont une invention humaine. Ce sont donc les hommes et eux seuls, conduits par leurs désirs et leurs peurs, qui sont responsables de ce qui leur arrive. 

                  Mais contrairement à une idée répandue, notamment sur Agoravox, le monde va mieux aujourd’hui qu’il n’allait par le passé : les guerres, épidémies et famines font considérablement moins de victimes qu’autrefois. Et l’obésité est à présent beaucoup plus dangereuse que le terrorisme. 
                  Mais pour revenir à la question religieuse, une question importante est de savoir si les croyants d’une religion donnée sont des personnes meilleures que celles qui ne croient pas. Personnellement je n’en suis pas certain, et d’ailleurs une étude faite chez les enfants de personnes non croyantes semble montrer que ceux-ci sont plus attentifs aux besoins d’autrui que les enfants issus de familles croyantes. 

                  • L'enfoiré L’enfoiré 11 décembre 2017 15:30

                    Désolé de vous contredire : « Les dieux ont toujours été des inventions des hommes ».
                    Pourquoi parce qu’ils avaient peur.
                    Peur de « mal faire », Peur de l’avenir. Peur de ce qu’ils ignoraient. Peur de vivre et heureux de trouver une tierce personne pour pardonner leurs erreurs et leur manque de responsabilité en leur donnant des conseils par la bonne parole par téléphone ou par internet.
                    Du coup certains hommes ont bien compris l’avantage qu’ils pouvaient en tirer pour leur propre sécurité.
                    - Faites un Ave et deux Pater et le compte est bon.
                    Vous faites les choses en mon nom... donc vous avez ma bénédiction.
                    Allez vous battre sur les champ de bataille.
                    Vous serez un héros et deviendrez un mythe dans une autre vie.
                    C’est très rassurant. Non ? 


                    • L'enfoiré L’enfoiré 11 décembre 2017 15:32

                      "Comment gouverner un monde d’athées et d’intellectuels omniscients qui ne craindrait aucun Dieu ni même l’Enfer ?"

                      En étant soi et responsable de ses actes.
                      Tout simplement.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 11 décembre 2017 15:36

                      L’à propos de l’auteur est assez intrigant
                      « Jeune » retraité (68 ans), scientifique de formation"

                      L’auteur n’aurait-il pas encore compris les projets de la Science ?
                      Expliquer ce qu’on n’a pas encore compris...
                      (athée et scientifique de formation de 70 ans)


                    • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 15:38

                      @L’enfoiré

                      Facile à dire. Tout le monde se dit « soi et responsable de ses actes ».


                    • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 15:41

                      @L’enfoiré

                      On compte sur vos lumières ! Merci d’avance pour notre communauté.


                    • Shawford Shawford 11 décembre 2017 17:07

                      @L’enfoiré

                      Si la science nous explique -si il y a lieu, ce qu’il y après la mort, et bien on va bien rigoler ! smiley ^^

                    • L'enfoiré L’enfoiré 11 décembre 2017 19:21

                      @P.-A. Teslier,


                       Mes lumières ne viennent pas des Lumières.
                       Elles viennent de mon apprentissage de la vie et de mon éducation.
                       Quand on est croyant ou non de génération en génération, il ne faut pas chercher très loin... 
                       Vous en avez autant que moi à regarder votre âge.
                       Votre communauté ?
                       Que devrais-je penser (et pas croire" de votre communauté ?
                       Chacun sa communauté de pensées, mais pas en tirant des conclusions comme vous avez tiré.
                       Si tout le monde dit que c’est blanc, c’est donc toujours blanc.
                       Je vais vous donner un autre moyen de penser : 
                       Si A est B et B est C, cela veut dire que A est C.
                       Ça c’est de la logique. 

                    • L'enfoiré L’enfoiré 11 décembre 2017 19:25

                      @Shawford salut,


                       On peut en rigole mais parfois, il y a des expériences de mort imminente (near-death experiences) qu’il faut étudier par la science..
                       

                    • Shawford Shawford 11 décembre 2017 19:44

                      @L’enfoiré


                      Salut à retardement !

                      J’en rigole pas du tout dans l’absolu. Ce qui me fait rire c’est la foi matérialiste qui prétend conclure que l’on vient du néant pour y repartir aussitôt notre trajectoire contingente dans l’espace temps apparemment terminée.

                      Partant il faut bien évidemment voir ce que cela donnera sur le plan expérimental.

                      Mais même si la science n’en disait rien, sur le plan rationnel, rien ne conclut non plus sur le fait que la science expérimentale puisse nous permettre de comprendre ce phénomène ou le tout.

                      Il se peut très bien que ce soit en conscience que toute vérité relative ou absolue commence et finit.

                      L’Intelligent Design ainsi se lit tout aussi bien comme une succession de lois physiques récursives, que comme admettant une finalité au tout, saisissable ou pas.

                    • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 23:27

                      @L’enfoiré

                      Les faits, seulement les faits !


                    • babelouest babelouest 12 décembre 2017 10:07

                      @Shawford
                      la réponse est simple : RIEN. Et c’est très bien ainsi.

                      Juste un retour de nos molécules au « pot commun ».


                    • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2017 13:48

                      @Shamfort,


                      « L’Intelligent Design ainsi se lit tout aussi bien comme une succession de lois physiques récursives, que comme admettant une finalité au tout, saisissable ou pas. »

                      Tout à fait. Je suis très cartésien et cela doit se ressentir.
                      Ma formation scientifique en fait foi.
                      C’est à dire que si on ne comprend pas aujourd’hui, on le comprendra demain.
                      La foi ne fait pas partie de la cours des miracles.
                      On vient de parler de Johnny pendant une semaine.
                      J’ai podcasté ce que j’ai entendu aujourd’hui à la radio qui me parait très exact et une vérité que l’on ne peut entendre.
                      A quoi servent les prophètes, les messies &Co ?
                      A trouver quelqu’un qui interviendra en pensée dans ses propres problèmes de vie comme un secours de dernière chance et parfois, un reflet de ce qu’on n’a jamais su produire soi-même.


                    • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2017 13:50

                      @P.-A. Teslier,


                      « Les faits, seulement les faits ! »

                      Je ne sais si c’est un point d’exclamation ou d’interrogation que vous ajoutez en fin de phrase.
                      J’assume la première version.
                      Les faits, bien sûr, et les causalités de ces faits.

                    • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2017 13:54

                      @babelouest,


                       C’est un peu ça.
                       Nous sommes tous des « Poussières d’étoiles » comme l’écrivait Hubert Reeves.
                       On ne fait que passer dans une course relais de génération en génération, en tendant de transférer une trace de ses propres expériences pour ne pas refaire les mêmes conneries. 

                    • astus astus 11 décembre 2017 15:34

                      En fait les religions monothéistes qui avaient été durant des siècles des acteurs majeurs et créatifs de la pensée et de l’organisation du monde, et d’importants lieux de savoir, sont devenus obsolètes car ces grandes religions n’ont plus rien inventé depuis des siècles. C’est la raison pour laquelle elles se retrouvent aujourd’hui en complet déphasage face à des questions pourtant simples qui concernent prioritairement la sexualité ou les moeurs. En fait la religion émergente du présent concerne l’humanisme : droits de l’homme, démocratie, liberté, à laquelle il faut ajouter la science et les technologies contemporaines. C’est du moins la thèse de Noah Harari dans son dernier livre Homo Deus qui fait suite à Sapiens. Pour comprendre le monde passé et actuel, et savoir où il va, ce sont deux livres vraiment intéressants.


                      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 11 décembre 2017 16:26

                        « Un savant qui se moque du possible est bien plus proche d’un idiot. Respectons le possible, dont personne ne connaît les limites, et soyons attentifs et sérieux devant le monde extra-humain d’où nous sortons et qui nous attend ». Victor HUGO.


                        • Jason Jason 11 décembre 2017 18:26

                          Vous en avez oublié une, à laquelle tout le monde (ou presque) croit dur comme fer : l’exploitation de l’homme par l’homme.


                          Tout le reste n’est que sophismes (Socrate oblige).

                          • P.-A. Teslier 11 décembre 2017 19:22

                            @Jason

                            D’accord !

                            "Exploitation de l’homme par l’homme" dans : Doctrine de Saint-Simon, p. 298 (6ème séance) de Enfantin Barthélémy Prosper (BNF Gallica).


                          • Djam Djam 11 décembre 2017 20:19

                            Attention ! Les français (laïques ou athées) parlent aux français de même obédience. Du haut de leur superbe (?) le français d’aujourd’hui toise tous croyants du haut de son cynisme à peine déguisé. Mais oui mais c’est bien sûr, lui, le français, il SAIT ! Tous ces « dieux »... pfffff foutaises pour pauvres incultes ! Et ce même français qui n’aime rien tant que de se foutre d’autrui qui ne s’aligne pas sur LA nouvelle croyance toute aussi religieuse que celles qui le fait rigoler : la TECHNOLOGIE et son évangile raconter quotidiennement par ses prêtres que sont les fans, les « experts », les « scientistes » et leur jargon fait pour garder distance avec ces nigauds qui croient en des « dieux » d’un autre temps... Plus religieux que le post moderne occidental, on ne trouve pas. Mais comme c’est lui, cet homoncule pas fini, qui se prend pour Dieu, on comprend mieux qu’il puisse s’interroger sur ces dieux anciens qui pourraient éventuellement lui faire encore un peu concurrence... Arrrrhhhh c’est ballot ça !


                            • Syracuse Syracuse 11 décembre 2017 20:39

                              @Djam

                              Balance ton pc, coupe internet et va vivre dans une théocratie.


                            • pipiou 11 décembre 2017 22:59

                              @Djam

                              La technologie, elle, a le mérite d’exister factuellement et d’être visible ; elle n’est donc pas une croyance contrairement à une religion qui postule un Dieu sur le seul critère de la foi.


                            • babelouest babelouest 12 décembre 2017 10:25

                              @Djam
                              Les dieux, et les croyances, sont affaires strictement individuelles, et croit à quelque chose celui qui le veut, ne croit en rien celui qui le veut également, si cela est en accord avec sa vie intérieure.

                              En revanche, BIEN ENTENDU, les religions sont des chaînes inventées par des HOMMES pour contraindre d’autres humains. C’est donc en soi haïssable.

                              Alors oui, je suis athée parce que quoique soient les dieux, pour ma part je m’en fiche et pour moi ils n’existent pas. Je suis donc laïque, et je ne peux concevoir que des religions aient pignon sur rue, tout en concevant parfaitement que d’autres personnes aient besoin de croire en quelque chose, et se soient bâti une croyance intérieure.

                              Bon, prenons la racine du mot religion. Elle vient du verbe latin religare, qui veut dire relier. Si cela implique que humain, je sois lié aux autres humains, et que humain, je me sente impliqué par ce que sont les autres humains et ce qu’ils font, bien sûr je suis relié à eux. Ce qui élève le niveau de l’humanité par une plus grande fraternité, s’oppose à ce qui au contraire l’abaisserait : c’est ce que les Africains appellent Ubuntu, qui est une philosophie, pas une religion au sens dit « occidental ».

                              Alors, moi qui suis français, j’ai passé votre examen ? Je pense que nous n’avons pas vraiment les mêmes critères.


                            • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2017 14:03

                              @babelouest,


                               Une anecdote ?
                               Un jour, je visitais une église avec d’autres personnes françaises.
                               Je vois l’un d’eux tendre le bras et puiser dans le bénitier avec deux doits avant de faire le signe de crois.
                               Surpris, je lui demande 
                              - Es-tu tellement croyant ? 
                              - Non, mais cela se fait, ici où ailleurs et j’enlève mes chaussures dans une mosquée. 
                              - Donc c’est une habitude, un réflexe conditionné ?

                              Je n’ai pas reçu de réponse ou je ne m’en souviens plus.

                              Dans le même genre d’endroit, on parlait de ce qui mène le monde.
                              - Le pouvoir, le pognon, le sexe et la croyance, lançais-je.. 


                            • L'enfoiré L’enfoiré 12 décembre 2017 14:04

                              Correction « signe de croix ».

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires