• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des propriétaires solidaires

Des propriétaires solidaires

Des locataires viennent régulièrement se plaindre de leurs propriétaires : vétusté des locaux, sur-occupation pour un loyer élevé, charges locatives abusives.

Pour l’instant, comme je l’ai déjà écrit, je n’ai jamais rencontré un locataire se plaindre du petit propriétaire possédant qu’un seul bien.

En général un lien s’établit entre ce dernier et le locataire et tout va bien.

Des personnes sont venues me voir pour m’informer qu’ils avaient un bien à louer et qu’ils pouvaient l’attribuer à une famille en difficulté si en retour ils étaient certains que le bail serait respecté.

Notre responsabilité et la confiance que nous expriment ces personnes-là nous obligent à accompagner les demandeurs afin que le bail soit respecté.

Je cherche depuis plusieurs semaines un logement pour une jeune femme élevant seule son bébé.

J’ai essuyé des refus polis de bailleurs sociaux m’affirmant, je cite :

« Bonsoir Monsieur,

Nous n’avons malheureusement pas de proposition à faire à cette dame.

Cordialement. »

Je n’ai eu aucune réponse explicative…

En creusant un peu et en discutant avec les bailleurs et les agences immobilières, j’ai obtenu la même réponse :

On ne peut pas louer à des personnes non solvables parce qu’elles ne disposent pas d’un revenu du travail mais d’un RSA et d’allocations familiales.

De fait les bailleurs sociaux attribuent quand même des logements à ces personnes quand ils subissent la pression de la Préfecture …. quant aux agences, elles répètent que ce sont les propriétaires qui exigent pour pouvoir disposer d’une assurance « impayés de loyers » que le locataire ait des revenus et dispose d’une caution solide.

Aujourd’hui nous nous dirigeons vers une contractualisation individuelle sans intermédiaire avec des petits propriétaires.

Nos moyens humains ne nous permettent pas de multiplier ces contrats car il faut un suivi sérieux.

Des associations caritatives ont face à une même problématique que la nôtre, envisagé comme le Secours catholique des dispositifs.

Pour le Secours catholique il s’agit de « l’agence immobilière sociale » :

« Depuis des années, nous avons dans notre réseau des propriétaires solidaires qui proposent leurs logements vacants pour des personnes à la rue ou des personnes migrantes. Cependant, nous n’avons pas en interne de compétences en gestion locative et ne disposons pas des outils nécessaires pour répondre favorablement à ces propriétaires.

De l'autre côté, nous rencontrons quotidiennement dans nos accueils des personnes ou familles qui vivent à la rue, en centres d'hébergement, à l'hôtel ou chez un tiers, habitent des logements insalubres ou minuscules qu'ils paient très chers.

Notre idée est de faire le lien entre ces offres et le besoin, et de favoriser ainsi l'accès de personnes à la rue ou mal logées à un logement digne. Les propriétaires volontaires, qui acceptent de ne toucher qu’un loyer modéré, auront en échange l’assurance d’être payés grâce au fait que le Secours catholique se porte caution. Les locataires pourront bénéficier d'un accompagnement bénévole.

Quelle sera la nature de cet accompagnement ? 

L’agence aura une équipe salariée composée de professionnels de l’immobilier et de travailleurs sociaux. Avec des bénévoles, cette équipe proposera un accompagnement pluridisciplinaire. »

L’idée est intéressante et innovante mais il faut des salariés donc entrer dans un cheminement conduisant à la demande de subventions pérennes.

Je suis avec intérêt ce projet qui va dans le bon sens mais je reste dans le cadre strict du bénévolat qui suppose de s’appuyer sur ses propres forces.

Jean François Chalot

Documents joints à cet article

Des propriétaires solidaires

Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

22 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 20 janvier 12:59

    « Pour l’instant, comme je l’ai déjà écrit, je n’ai jamais rencontré un locataire se plaindre du petit propriétaire possédant qu’un seul bien. »

    ça arrive aussi quand il pense qu’il n’a rien à payer ou n’a pas prévu de budget travaux et que son crédit est trop important à payer.


    • Christ Roi Christ Roi 20 janvier 18:12

      « Je cherche depuis plusieurs semaines un logement pour une jeune femme élevant seule son bébé. »

       smiley La situation est juste parfaite. Cette femme a viré son mec comme le Marché ultralibéral dominé par la LGBT le lui a commandé de le faire, et maintenant c’est le Marché qui l’a vire en lui refusant un logement. Il y a bien une justice divine : si vous obéissez aux idées modernes LGBT pronées par l’auteur de cet article, vous vous retrouvez seule avec votre gosse et vieillirez seule et mourerez seule. Le système s’autodétruit par lui-même et c’est merveille. Tout va bien. smiley


    • Choucas Choucas 20 janvier 15:17

      Quand l’oligarchie mondialiste pensa « les quartiers solidaires » pour dominer :

      https://www.youtube.com/watch?v=JCvjjjA_ZmY

      (extrait émission TV très édifiant...)
       

      LES CONFÉRENCES DE MACY
       
      Les participants, Von Neumann, les mathématiciens Gödel et “Unabomber”, les psychologues Lewin, Murray (père des tests d’embauche), des sociologues, marketers, pédagogues, etc. devaient fournir les outils nécessaires à l’avènement de l’ordre mondialiste, ingénierie sociale par l’utilisation de l’informatique naissante, du “cyber”.
      La conclusion principale, fut qu’il fallait multiethniquer les peuples souchiens pour détruire leurs holismes, nationalismes et anti-sémitisme (conférences financées par Wall Street comme La Baudruche), c.a.d la tendance holiste et disciplinaire du mâle blanc (matrice autoritaire de l’échelle F). Ils en arrivèrent donc à un plan Coudenhove-Kalergi à commencer par l’Occident, les autres parties du monde n’étant pas encore susceptibles d’auto-flagellation et soumission à leur auto-destruction raciale comme les gogochons, très larves de nature.
      Et La Baudruche négrière fut client préféré de Rothschild, et Garrido chez Bolloré. 

      Le terme « cyber- » vient de ces conférences (1942-1953)

       
      https://pascasher.blogspot.fr/2010/04/auto-reeducation-et-sciences-cognitives.html (plein de liens)
      http://www.anesi.com/fscale.htm (échelle F)
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Cybernétique#Le_premier_mouvement_cybern.C3.A9tique
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Conférences_Macy
      https://www.youtube.com/watch?v=Dbbh9aymEx4

       


      • karibo karibo 20 janvier 17:01

        Il est plus que temps de lancer une fatwa contre cette race immonde, qui doit être éradiquée au plus vite, au profit de la race élue des sans dents .

        Il est temps d’ incendier tous les logements qui ont un propriétaire, et construire des logements sociaux, pour les migrants, à la place .
         il est temps de raser toutes les églises et d’ y construire des mosquées , il est temps d’ erradiquer cette race nauséabonde et de la remplacer par celle qui copule avec les impôts extorqués à ces konards de goys délicatement qualifiés d’ allocations ...
        Il est temps de génocider ces français qui refusent la quenelle pour tous, il est temps de nommer chalot président de cette poubelle tant convoitée, qui ne sombre pas assez vite selon certains.
        Il est temps d’ interdire la propriété et d ’instaurer des kolkhozes .
        Il est temps de raser tous ces pavillons horribles et les remplacer par ces tours paradisiaques de banlieues de première zone zac comme zap ou le droit n’ a plus lieu de citer ...
        Il est temps de montrer à l ’ Europe comment se faire sodomiser en bande organisée & consentante !
        @ chalot votre coït ne vous satisfait toujours pas ? , ce n’ est plus de la gourmandise, mais du sado/ masochisme : quel homme ...

        • Le421 Le421 20 janvier 17:53

          @karibo
          Il est temps aussi pour les propagandistes sans réelles solutions autre que les yaka fokon traditionnels de fermer leur gueu..  !!


        • Choucas Choucas 20 janvier 22:40

          @Le421 de Soros
           
          Comment va le client préféré de la Banque Rothschild ?
           
          Et Garrido elle ... bien Bolloré ?
           
           smiley
           

          « Le multiethniquage et le bélier de la féodalité mondialiste, et La Baudruche son bouffon » Soros


        • Le421 Le421 21 janvier 11:40

          @Choucas
          Proooouuuuttt !!
          Une bouse de plus sur Agoravox !!  smiley


        • karibo karibo 21 janvier 23:06

          @Le421
          Venant d’ un bôbô comme la meluche, et les k -o-n qui le soutiennent, accueillez les chez vous au lieu de les imposer aux autres, vous êtes en train de pourrir la france, et vous vous délectez à vous vautrer dans la fiente que vous déposez quotidiennement .

          La solution ? comme nos amis sémites les Israéliens en particulier : ça vous va et là pas un qui moufte !

        • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 20 janvier 17:31

          "ce sont les propriétaires qui exigent pour pouvoir disposer d’une assurance « impayés de loyers » que le locataire ait des revenus et dispose d’une caution solide."

          Pendant des années, les lois ont été votées en faveur des locataires, jamais des propriétaires. Ceux-ci ont été échaudés par des loyers impayés et des locataires qu’ils ne pouvaient expulser, tandis que l’état continuait à leur réclamer les taxes foncières et d’habitation, de plus en plus élevées. Il est donc inévitable qu’ils se protègent.

          Avec ce système, le nombre de locations disponibles baisse de manière drastique, les lois Duflot y sont aussi pour quelque chose. Il faut que l’état tire les conséquences de ses actes, s’il pénalise les propriétaires et s’il veut des logements pour les plus démunis, il n’a qu’à les construire !


          • foufouille foufouille 21 janvier 10:18

            @Gilles Mérivac depuis ds années des tas de bailleurs refusent de respecter la loi et de faire des réparations sans aucun problème.


          • karibo karibo 21 janvier 23:11

            @Gilles Mérivac
            Bien vu, merci pour le scoop ...

            Quand ils auront un Pays d’ assistés, d’ handicapés et d’ immigrés il feront dans le caritatif et se demanderont encore comme est-ce possible après l’ avoir cherché avec les 4 membres il n’ auront plus qu’ à se voiler la face, ce qui a déjà largement commencé , mais pas encore assez à leur gout .
            Un pays de logement sociaux, de bobo & de travelo le tout sous la gouvernance sioniste et le premier qui bronche c ’est soit un conspirationiste, soit un facho, voir un raciste et le tour est joué .

          • Gilles Mérivac Gilles Mérivac 22 janvier 12:05

            @foufouille
            Et des tas de locataires dégradent les appartements et partent sans régler l’ardoise.

            Rien n’est jamais tout blanc ou tout noir, il faudrait seulement faire en sorte que les droits et devoirs soient équilibrés, ce qui n’est plus le cas depuis longtemps.


          • L'enfoiré L’enfoiré 22 janvier 13:23

            @Gilles Mérivac,

             Bien d’accord. Je pourrais écrire un livre au sujet de la relation propriétaire-locataire.
             J’étais propriétaire d’un bien loué, alors que j’étais locataire ailleurs.
             Je peux dire que j’en ai eu des vertes et des pas mûres avec certains locataires et la paix avec d’autres. Aujourd’hui, je ne suis plus que propriétaire du bien que j’habite. Ouf...
             Le Belge n’a pas que la voiture comme vice, il a aussi une « brique dans le ventre ».
             


          • JP94 20 janvier 17:37

            La proposition semble intéressante, mais c’est aussi un renoncement de l’Etat en matière de logements sociaux HLM ( et même autres) qui génère cette situation.


            Et sinon désolé mais alors là l’idylle entre petits propriétaires solidaires et locataires exclus de l’accession à la location pour des motifs divers, mais de même nature ( situation précaire...) n’est pas la règle.
            - Toutes les personnes que je connais qui ont loué sans exiger les papiers usuels ont connu de sérieux déboires. Elles l’ont fait par principe ( jeune couple, étudiant, étudiant étranger, etc ..
            On n’imagine pas ce que des gens dans le besoin, mais à la mentalité individualiste, et ils sont légion, sont capables de faire à des personnes militantes, ou simplement humaines. 
             - Exemple 1 : jeune couple , loyer au 1/4 du prix du marché et en p ;us toutes les charges comprises et EDF GDF illimité inclus ( 350€ mensuels pour 50 m² à 5 min du RER B,3 stations de Paris , au Sud - pour donner une idée.
             Bilan , détériorent le logement, le plancher massif à scie circulaire, découpent les placards, prennent plusieurs bains et douches quotidiens, le matin, le midi, le soir etc ... ne paient plus le loyer etc ...et se plaignent.
            Idem pour un copain : 6 mois sans payer le loyer etc etc ..
            Et c’est allé au conflit mais malgré tout ça, pas de dénonciation à la Police, par principe...

            Et à chaque fois, ça a commencé par des relations personnalisées, on s’invite, on bavarde, on fait mine d’être sympa ...etc 

            Et cela de façon répétée : les locataires bien se sont avérés l’exception.Et quand on est un petit propriétaire, on n’a pas de recours, ou c’est long ; et lorsque vous ne touchez pas le loyer de votre bien tandis que vivant en HLM vous êtes contraint de payer, vous êtes mal et l’Etat ne vous soutient pas...


            A l’inverse, des connaissances qui ont loué cher, même à des étudiants : aucun souci. Et les relations n’avaient rien de cordial ; ça se plaignait , mais dans le dos. 

            • koulouge 20 janvier 19:38

              @JP94
              excellente analyse,...

              perso, j’ai essayé d’employer ( quand j’étais directeur de centre de vacances ) - à compétences égales - des personnes dites en « difficultés ». J’ai très vite abandonné. 
              Je me souviens, par exemple, d’un étudiant comptable, charmant au demeurant et très amical, qui n’avait pas trouvé de boulot estival, ce qui allait lui poser des pbs financiers sérieux lors de l’année suivante. Je l’ai employé pour un premier séjour standard de 3 semaines en centre de vacances : le jour même de l’emploi, celui-ci est venu me voir avec un code du travail pour m’indiquer que les conditions de son emploi étaient illégales, qu’il allait déposer plainte, me demander des indemnités, etc,... Je lui ai simplement dit de bien lire son code et éventuellement voir un avocat, je ne sais s’il l’a fait ; je ne l’ai évidemment pas pris pour un second séjour,...,ni d’ailleurs à des personnes en difficultés généralement très instables. Il m’a semblé que ces derniers étaient quelque peu « revanchards » ; j’ai compris que c’était en réalité une réaction« normale » de leur part, voulant - en jouant les troubles-fêtes dans un groupe ou causant des difficultés - se dédouaner de la fausse idée de devoir quelque chose à quelqu’un,...

            • foufouille foufouille 21 janvier 10:21

              @JP94

              « 350€ mensuels pour 50 m² à 5 min du RER B,3 stations de Paris , au Sud »

              loyer imaginaire actuellement.


            • Le421 Le421 20 janvier 17:56

              J’ai eu deux locataires dans une maison.
              En premier, un couple de jeunes qui a gentiment massacré la baraque tout en me demandant régulièrement de faire des travaux. Ça a fini par quatre mois de loyer impayés et pire, ils m’ont sous-loué l’appartement à un saisonnier qui lui, leur payait le loyer !!
              Puis un employé de la DDE en fin de carrière qui s’est acquitté scrupuleusement de toutes les charges, loyer et entretien.
              J’ai vendu.


              • Ouam Ouam 20 janvier 19:38

                @Le421
                Tu à tout dit et bien résumé.... merci pour ton témoignage qui est un « classique » désormais.
                 
                Tous les « institutionnels » (cad les grands groupes, fonds de pension, assurreurs etc« ) onts désinvesti massivement sur ce segment, préférant faire de la »vente à la découpe" et ensuite
                investir sur le l’action pure et dure, ou du portefeuille instituitionnel (cf prets à l’etat)
                car massivement beaucoup moins risqué (c’est paradoxal lol)
                 
                Ce qui donne au bout :
                Des propriétaires (comme toi) qui ne souhaitent ou ne veulent plus louer, ou alors demandent des cautions hallucinnantes, ce qui fait qu’un pote a moi de 40 berges doit demander à sa boite un cautionnement du bail.
                 
                on marche sur la tete, car lui, il à toujours payé son loyer rubis sur l’ongle et il trinque LUI pour les quelques connards de mauvaise foi qui ne payent pas et squattent ou détruisent le logement.
                 
                Tant que la loi ne sanctionnera pas TRES durement :
                - Les propriétaires peu scupuleux et profiteurs
                - Les locataires irresponsable ou escrocs qui profitent de la loi
                 (ex ceux qui ne reglent plus rien juste avant la période hivernale sachant qu’ils sont inexpulsables)
                 
                La situation empirera, et les prixs seronts stratosphériques, car le cout du risque st toujours payé en bout de chaine par le client, cad le locataire
                Il suffit pouir s’en convaincre de regarder les deuxs politiques radicalement différentes entre la france & l’allemangne en termes de non paiement des loyers et de prixs de location....
                Tout est dit.
                 
                Avant que les gens comme chalot (et tant d’autres le comprennent ou changent leurs fusil d’épaule) le locataire aura hélas de plus en plus de mal à se loger, sauf si il à la chance (Ou les appuis) ET le gabarit salarial pour rentrer en HLM (etc..)


              • Le421 Le421 21 janvier 11:48

                @Ouam
                le cout du risque st toujours payé en bout de chaine par le client...

                Dans le cas présent, je me suis assis sur quatre mois de loyer, sans compter les réparations nombreuses et indispensables. Les pauvres choux n’étant pas solvable. Je précise à toute fin utile qu’il ne s’agissait pas de gens d’origine maghrébine mais portugaise, chaudement recommandés par les voisins de l’appartement, aussi portugais.
                Lesquels voisins ont même fait, quelques années plus tard, re-régler MA parabole sur MON toit pour brancher LEUR télé sur RTPI !! Là où il y a de la gène... Et je précise que c’était des gens d’un certain âge.
                Et ça a failli tourner au vinaigre quand mon locataire s’est plaint et que j’ai re-réglé MA parabole !!
                Histoire de fous.
                Autant dire que quand j’ai vendu...  smiley


              • karibo karibo 21 janvier 23:12

                @Le421
                Alors t’ es content !


              • Ouam Ouam 22 janvier 23:57

                @Le421
                salut à toi....
                tu n’a pas bien compris le sens de mon message au vu de ta réponse.
                "....le cout du risque st toujours payé en bout de chaine par le client... Dans le cas présent, je me suis assis sur quatre mois de loyer, sans compter les réparations nombreuses et indispensables....etc..."

                ici tu me parles d’un cas personnel, et de mon coté je te parles d’un as général, qui à cause des cas isolés comme le tien, les gens efusent de louer, ce qui fait monter les prix (le risque de ne pas etre payé, etc... ton cas...)
                et c’est le locataire qui paye au bout cette politique du logement irresponsable (ou pas ca doit en arranger certains, forcément, qui lorsqu’ils attribuent du hlm ou autre attendent un petit rtour electif, si tu vois ce que je veut dire, ou un dessous de table enb especes sonnantes et trébuchantes)
                 
                d’ou mon 
                le cout du risque st toujours payé en bout de chaine par le client...
                ce qui au vu des loyers du à cette stratégie est le fait de la cause

                vu ?


              • eddofr eddofr 22 janvier 15:44

                J’ai été propriétaire solidaire, pendant une mission à l’étranger de longue durée, j’ai mis mon logement à disposition d’une association à titre gratuit, évidemment, je n’offrais ni les charges locative (électricité, eau, gaz, ...), ni la taxe d’habitation.

                Seule condition, que le logement me soit rendu à mon retour de mission en parfait état d’entretien.

                ça c’est presque bien passé ... (c’était entre militaires, ça aide)

                J’ai quand même du attendre 3 semaines pour récupérer mon logement à mon retour.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès