• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Des scientifiques copient l’expérience de Milgram et le résultat est (...)

Des scientifiques copient l’expérience de Milgram et le résultat est identique

Dans quel but des scientifiques s'acharnent-ils à renouveler encore et encore l'expérience de Stanley Milgram réalisée entre 1960 et 1963 à l'université de Yale. Peut-être pour surveiller et surtout mesurer l'évolution de du QI du genre humain sur plusieurs décennies. Sans oublier que l'arrivée de l'internet a peut-être changé la donne. Eh bien, le résultat a été décevant, l'homme et la femme sont toujours aussi facilement manipulables qu'il y a 50 ans. Ce qui tendrait à prouver que recommencer cette expérimentation n'était qu'une perte de temps et surtout d'argent consacré à la recherche. De plus elle est inutile, il suffisait que les chercheurs regardent un meeting de la campagne présidentielle française, que le monde entier nous envie, pour comprendre que tous ces gens qui agitent frénétiquement un petit drapeau sont manipulés et en plus aiment ça et en redemandent ! 

Vous me direz, à juste titre peut-être, qu'il y a une grande différence entre agiter un drapeau et envoyer une décharge électrique mortelle à un innocent que vous ne connaissez pas. En êtes- vous si sûrs. Maintenant si vous n'étiez pas nés dans les années 60, ou que vous n'étiez pas devant la télé le 17 mars 2010 pour suivre sur France 2 « La Zone Xtrême » ou encore « jeu de la mort », petit rappel concernant l'expérience de Milgram. 

"Au cours de cette expérience, Milgram invitait des sujets par groupe de deux. Après tirage au sort, l’un se voyait affublé du rôle de maître et l’autre de celui d’élève. Avec cette expérience, le but était de comprendre par quel processus psychologique des personnes normales pouvaient être amenées à torturer leurs semblables en se dégageant naturellement de leur responsabilité par soumission à une autorité supérieure. La personne adoptant le rôle d’« enseignant » apprenait à l’« élève » à mémoriser des mots en présence d’un expérimentateur administrant des décharges électriques en cas d’erreur. Chaque réponse incorrecte entraînait une décharge d’une puissance de plus en plus importante, allant de 15 à 450 volts (la tension toujours plus élevée à chaque erreur).

En réalité, l’élève n’est ici qu’un acteur et que les décharges électriques sont factices. Au cours de l’exercice, malgré les cris effrayants et le visage douloureux de la personne soumise, le moniteur pris par le jeu va poursuivre « la torture » jusqu’à administrer à son élève des doses de voltage qui auraient pu lui causer la mort en réalité. L’expérience a démontré que 63 % des sujets se sont montrés obéissants à leurs « chefs » et ont administré jusqu’à 405 volts à leurs « victimes ». Débriefés un mois plus tard pour expliquer et justifier leurs actes, la plupart avaient alors avoué avoir obéi d’instinct, faisant confiance à l’autorité « scientifique »".

Tomasz Grzyb de l’Université SWPS des sciences sociales et humaines de Pologne et son équipe ont donc voulu tenter une nouvelle fois l'expérience de Milgram. Et encore une fois 90% des volontaires ont infligé à la fausse victime la décharge électrique maximum. "un taux très similaire à ceux observés avec les expériences de Milgram". Ce qui fera dire à Tomasz Grzyb « Quand les gens prennent connaissance de l’expérience de Milgram, ils disent toujours : “Je ne ferais jamais cela. Notre étude a une fois encore illustré le pouvoir phénoménal de la situation à laquelle les sujets doivent faire face et la facilité avec laquelle ils acceptent de faire des choses qui leur semblent désagréables.

Si dans 20 ans la même expérience était à nouveau tentée quel en serait le résultat. Le même sûrement. Cela fait des siècles que des hommes en abrutissent d'autres avec des idéologies débiles et des mensonges sans nom. Pour un dieu fanatique et sectaire ou des intérêts financiers, des gourous politiques font croire aux gens tout et n'importe quoi, et c'est la guerre et les massacres qui continuent. Dire que des voix bien-pensantes et intelligentes nous prédisaient que plus d'informations et de communications allaient éradiquer l'ignorance et que nous irions vers un monde plus apaisé. C'est l'inverse qui se produit sous nos yeux et le populisme qui progressivement qui prend le pouvoir. Plus personne n'est à l'abri de la propagande des uns et des autres qui est devenue notre pain quotidien.

La première expérience de Migram avait pour objectif d’expliquer "comment des hommes civilisés avaient été menés à commettre des actes ignobles en obéissant avec docilité aux ordres de leurs supérieurs durant la Seconde Guerre mondiale". Maintenant on sait que nous sommes prêts pour la troisième, à moins que ces expériences contestées ne soient elles aussi de la manipulation.

http://journals.sagepub.com/doi/10.1177/1948550617693060


Moyenne des avis sur cet article :  2.44/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • foufouille foufouille 15 avril 10:24

    Participants were offered Polish złoty (PLN) 50 (equivalent to around US$15) for about an hour’s time participating in psychological research “dedicated to memory and learning.” They were recruited in one of two ways. Some of them were approached on the street, near the university. Others were acquired with the help of students of the university, who recruited participants from among their acquaintances who were not students of that institution. Those eliminated from the selection procedure were individuals who had taken a psychology course as students, as well as those who responded to a question about familiarity with psychological experiments in a manner indicating they may have come across a description of the Milgram studies. People who had ever sought the assistance of a psychiatrist or psychologist, who had experienced some trauma, and those who had episodes of alcohol or drug abuse in their history were all eliminated.


    • Alren Alren 15 avril 11:27

      @foufouille

      Savez-vous qu’en France la langue officielle est le français ?

      Et pourquoi ne citez-vous pas de textes en espagnol, en italien, en allemand, en espéranto ?

      Pourquoi vous abaissez-vous au rang de vassal des Trump et Clinton ?

      C’est du masochisme ?


    • foufouille foufouille 15 avril 12:07

      @Alren
      ça vient du lien de l’auteur que tu n’as pas lu.


    • foufouille foufouille 15 avril 12:14

      @Alren
      Les participants ont eu l’occasion de proposer un złoty polonais (PLN) 50 (équivalant à environ 15 $ US) pendant une heure environ participant à la recherche psychologique « dédié à la mémoire et à l’apprentissage ». Ils ont été recrutés de deux façons. Certains d’entre eux ont été approchés dans la rue, près de l’université. D’autres ont été acquis avec l’aide d’étudiants de l’université, qui ont recruté des participants parmi leurs connaissances qui n’étaient pas des étudiants de cette institution. Ceux qui ont été éliminés de la procédure de sélection étaient des individus qui avaient suivi un cours de psychologie en tant qu’étudiants, ainsi que ceux qui ont répondu à une question sur la familiarité avec les expériences psychologiques d’une manière indiquant qu’ils ont trouvé une description des études Milgram. Les gens qui avaient déjà cherché l’aide d’un psychiatre ou d’un psychologue, qui avaient subi des traumatismes, et ceux qui avaient des épisodes d’alcool ou d’abus de drogue dans leur histoire ont tous été éliminés.

      Google Traduction

    • foufouille foufouille 15 avril 10:27

      The individual who spoke of doubts was removed from the pool of results and replaced by another man.
      ils ont donc sélectionné des sadiques uniquement.


      • Jeekes Jeekes 15 avril 10:43

        « plus d’informations et de communications allaient éradiquer l’ignorance et que nous irions vers un monde plus apaisé »
         
        Qui peut savoir en réalité ?

        Faudrait quand même se souvenir que ce qu’on nous vend pour de l’information, n’est essentiellement que de la propagande.
        Le reste n’étant que de la publicité...
         
        Et pour la communication ; avec fesse de bouc et touiteur, on est vachement bien loti !
         


        • Etbendidon 15 avril 10:53

          Ben moi j’ai participé à cette expérience il y a une semaine
          l’élève (le cobaye) s’appelait grounichou si je me rappelle bien
          Et ben l’autorité n’a pas eu besoin de me pousser pour envoyer des décharges électriques
          J’ai attaqué aussitot avec du 200.000 volts
          Ah fallait voir la tronche du hamster comme il dégustait
          j’ai fini avec du 400.000 volts juste par sadisme en criant saloperie de macronien tu vas crever oui ou merde
          ah ça fait du bien de se défouler un peu
           smiley


          • gaijin gaijin 15 avril 11:27

            bien sur qu’il est identique puisque rien n’a été fait pour le changer .....
            et pourquoi ?
            parce que tout gouvernement ( oligarchie ou autre ) est satisfait de ce résultat : il faut des bons moutons prêts a tout pour faire tourner la machine aveugle .........


            • Alren Alren 15 avril 11:31

              Comparer le comportement de personnes croyant participer à une expérience sur la mémoire et sont trompés par des chercheurs, avec des militants qui soutiennent un candidat en toute connaissance de cause, c’est ridicule et non-scientifique.


              • foufouille foufouille 15 avril 12:09

                @Alren
                non tout leur a bien été expliqué et celui qui pensait que le cobaye était un comédien, viré.


              • Fergus Fergus 15 avril 14:02

                Bonjour, Alren

                Foufouille a raison.

                Et l’« effet du témoin » dont je parle dans l’article que j’ai mis ci-dessous en lien à Gruni montre que tout est malheureusement possible en matière de comportement humain.

                Pour ce qui est des militants, un autre facteur peut induire des dérives : l’« effet de groupe » qui inhibe le raisonnement personnel.


              • foufouille foufouille 15 avril 14:07

                @Fergus
                cela montre qu’ils ont sélectionnés des ignorants et des sadiques uniquement.


              • gruni gruni 15 avril 14:51

                @Alren


                 « en toute connaissance de cause », vous en êtes vraiment sûr ?


              • gruni gruni 15 avril 14:52

                @Alren


                « en toute connaissance de cause », vous en êtes vraiment sûr ?

              • Alren Alren 15 avril 17:19

                @gruni

                Pour les participants aux meetings de Mélenchon, tous ont compris qu’il s’agissait de leur rendre le pouvoir et de prendre des mesures en leur faveur et en faveur d’un meilleur environnement.

                Pour les participants aux réunions de Macron, je n’en suis pas sûr effectivement.


              • Alren Alren 15 avril 17:33

                @Fergus

                Je peux vous dire que participer à une expérience présentée comme une recherche scientifique honore beaucoup les quidams qui sont admis à y participer, y compris des étudiants.

                Et qu’ils ont le désir de ne pas la faire « rater » en suivant ponctuellement les directives des organisateurs. C’est tout différent d’un réflexe d’obéissance à une injonction de « supérieur »comme il a été allégué par Milgram.

                Je maintiens que ce n’est pas du tout l’état d’esprit ( ni être honoré ni obéir) des personnes qui se rendent à un meeting.

                Beaucoup, en particulier pour ceux de JLM, y vont comme à une manifestation de rue, pour convaincre ceux qui les verront sur Youtube ou ailleurs de voter pour le porte-parole de la FI.

                À la limite, ce sont eux qui seraient un peu « manipulateurs » en la circonstance !

                Bien entendu, de voir une foule innombrable partager ses convictions réchauffe le cœur et rend enthousiaste pour militer ensuite, par distribution de tract, collage d’affiches ; discussions politiques avec des proches ou des moins proches.

                Mais ce n’est pas le « viol des foules » ce concept méprisant d’avant-guerre pour les « masses » : les Allemands qui acclamaient Hitler et les Russes qui acclamaient Staline pensaient sincèrement que leur héros était une chance pour leur pays. Au début. Après c’est la terreur qui les faisait tenir tranquilles.


              • arthes arthes 15 avril 18:31

                @Alren

                Oui...Rendre le pouvoir au peuple...
                C est la mantra de Bourdin aussi « aujourd hui, c est vous qui vous exprimez sur l antenne, vous avez le pouvoir...
                Son concept » entretien d embauche « pour faire croire aux electeurs qu ils ont le pouvoir de l employeur sur le futur president est particulierement demagogique aussi.

                Je ne vois pas en quoi le pouvoir est »bandant", quel plaisir a dominer l autre ? (cette illusion) , en quoi il peut rendre libre, mais il a encore une sorte de pouvoir magique et persuasive faut croire.

                Ce que j en pense est dans ma signature, profonde pensee philosophique.


              • arthes arthes 15 avril 23:25

                @ qui voudra


                Je vous pas bien l interet de moinser sans preciser le pourquoi...Oui c est le pouvoir qui pourrit les relations humaines, dans le couple, dans les relations de travail, dans la vie publique.

                Et dire ; je vous rends le pouvoir deja signifie qu il a ete donne.
                Ce qui est deja un pouvoir que de donner le pouvoir.

                Faut etre un peu con pour donner le pouvoir a des cons , alors reprendre ce pouvoir ne rendra pas moins con et ne fera le bonheur de personne.

                C est le pouvoir qui rend con.

                Je pense que De Gaulle , le seul qui soit presentable faut croire, s en foutait du pouvoir...Je dis pas qu il etait parfait , mais c etait un mystique.



                 

              • gruni gruni 16 avril 07:10

                @arthes


                « Faut être un peu con pour donner le pouvoir à des cons ». 
                Autrement vous avez la possibilité de vous abstenir, ce qui n’empêchera pas qu’un « con » prendra le pouvoir. L’être humain est ainsi fait, il a besoin d’une autorité pour le protéger. Vous en avez-même qui aiment leur dictateur. Maintenant vous avez les insoumis, les rebelles, les indignés et d’autres encore qui dorment debout, vous avez le choix. Décidément, la complexité de l’homme est insondable, vous pouvez remplacer « complexité » par un autre mot si vous voulez.


              • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 11:38

                 Ce qui fera dire à Tomasz Grzyb « Quand les gens prennent connaissance de l’expérience de Milgram, ils disent toujours : “Je ne ferais jamais cela. Notre étude a une fois encore illustré le pouvoir phénoménal de la situation à laquelle les sujets doivent faire face et la facilité avec laquelle ils acceptent de faire des choses qui leur semblent désagréables.



                Ce n’est vraiment pas la peine d’avoir tant d’études pour en arriver à ignorer que la nature humaine n’a que peu varié au long des millénaires, au point que certains d’entre nous véhiculent encore des terreurs préhistoriques.

                • gruni gruni 15 avril 14:47

                  @Harry Stotte


                  Peut-être voulait-il savoir si l’homme d’aujourd’hui est moins manipulable que dans le passé. Apparemment, c’est non !

                • abcd 15 avril 14:51

                  @Harry Stotte
                  Bah c’est pas mal que la science reprenne les paraboles de la bible, pour qu’il y est un berger, il faut des moutons :)


                • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 15:00

                  @gruni

                  « Peut-être voulait-il savoir si l’homme d’aujourd’hui est moins manipulable que dans le passé. Apparemment, c’est non ! »



                  Je me souviens quand j’étais gosse, on entendait parler de vieux qui s’étaient faits arnaquer par des margoulins (on ne disait pas encore VRP), qui leur faisaient signer des contrats mirobolants au baratin.


                  Plus tard, un jour, on y repense, et on se dit « Ouaaais, mais maintenant ça doit être fini tout ça, les gens ont tous entendu parler de tout, C’est plus comme avant. »



                • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 15:15

                  @abcd



                  « ...pour qu’il y est un berger, il faut des moutons. »

                  Les philosophes ont décrété que la plus haute aspiration de l’humain, c’est la liberté. 

                  Comme je ne suis pas philosophe, mais plutôt observateur, je pense que la vraie première aspiration de l’homme lambda, c’est de ne pas avoir d’emmerdes.avec les pouvoirs.

                  N’en déplaise à Boétie.

                • gruni gruni 15 avril 15:23

                  @Harry Stotte


                  Eh oui, c’est un éternel recommencement.

                • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 16:31

                  @gruni

                  « Eh oui, c’est un éternel recommencement. »

                  ¨

                  Je dirais plutôt une continuité.

                • abcd 15 avril 17:09

                  @Harry Stotte
                  Les philosophes ne sont peut-être pas le commun des mortels, peut-être projette t’il leurs vues de l’esprit sur leurs contemporains, sans sociologie-ser l’application de leurs principes, ce qui fait qu’avoir l’impression d’un choix, un sentiment de liberté suffit, est-ce que les électriciens de Milgram ont vraiment eût l’impression de perdre leurs libertés ?, leurs morales peut-être, mais leurs libertés je sais pas ?
                  Mais on peut faire l’opposer de Milgram et trouver une sortie plus positive que cette expérience conséquente à « la banalité du mal » :
                  https://www.franceinter.fr/emissions/la-tete-au-carre/la-tete-au-carre-12-avril-2017


                • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 21:42

                  @abcd

                  « Les philosophes ne sont peut-être pas le commun des mortels, peut-être projette t’il leurs vues de l’esprit sur leurs contemporains... »

                  C’est très précisément ce que je pense

                  « ...sans sociologie-ser l’application de leurs principes, ce qui fait qu’avoir l’impression d’un choix, un sentiment de liberté suffit. »

                  Il y a quelques années - pas mal même - j’ai eu l’occasion de rencontrer, dans un pays étranger, le directeur d’une prison flambant neuve, qui enregistrait une vague de suicides aussi importante qu’inexplicable, pour les médias qui en parlaient. Mais lui en avait une d’explication, je vous livre telle quelle :

                  - Mon problème, c’est que je n’ai pas encore eu d’évasion. La plupart des détenus ne pensent qu’à ça la moitié du temps. Ils échafaudent des plans que seuls quelques-uns tenteront de mettre à exécution, mais aux autres, il suffit de penser que la possibilité existe de réussir, pour se sentir psychologiquement beaucoup mieux.

                • abcd 16 avril 11:27

                  @Harry Stotte
                  Remarque intéressante, Bernard Stiegler a une autre approche de la prison (pour l’avoir vécu), en fait pour lui la prison tient plus du monastère forcé, c’est-à-dire qu’il y a une conversion nécessaire à y séjourner, pour lui cela a été une conversion à la philosophie et un moyen de comprendre comment il en était arrivé là (un petit patron qui suite à un refus de crédit, braque sa banque), mais bien plus souvent c’est une conversion religieuse(Martin Luther King), mais votre remarque me rappelle qu’il n’y a pas toujours une conversion et que sans cela il n’y a que l’espoir d’une fuite.
                  Bernard Steigler en parle notament dans « la conversation scientifique » avec Etienne Klein.
                  https://www.franceculture.fr/emissions/la-conversation-scientifique/serions-nous-en-train-de-perdre-la-raison


                • Harry Stotte Harry Stotte 16 avril 13:57

                  @abcd

                  « Remarque intéressante, Bernard Stiegler a une autre approche de la prison… »


                  Vous l’avez dit vous-même : « Les philosophes ne sont peut-être pas le commun des mortels… » et je pense que les philosophes sont philosophes avant d’être philosophes. Il me paraîtrait surprenant que 0.01 % des détenus aient de telles prédispositions.


                  Quant à Martin Luther King, c’était un universitaire, dont le profil ne correspond pas non plus à celui du taulard ordinaire. Ni l’un ni l’autre ne sont donc représentatifs de la population carcérale. Au sein de laquelle, toutefois, certains peuvent trouver, ou retrouver, la foi, mais sans devenir pour autant leaders d’un vaste mouvement d’opinion.


                • abcd 16 avril 22:05

                  @Harry Stotte
                  Je suis d’accord les philosophes sont à part, mais sans parler de leader d’opinion,je trouvai ce point de vue intéressant, car il rappelle que la prison modifie les gens (et d’une certaine manière on serait tenter de l’espérer avant un retour à une vie normale), mais si pour une partie de la population aller en prison, revient un peu à un rite d’initiation à l’âge adulte, il faut quand même faire attention à ce qu’ils pensent, sur des courtes peines l’espoir d’une fuite c’est l’attente, mais si ils ne sont pas tout à fait les mêmes à la sortie, savoir ce qu’on a modifié en les enfermant peut peut-être éviter des désagréments.


                • Fergus Fergus 15 avril 11:56

                  Bonjour, Gruni

                  Merci pour cet excellent article.

                  Les comportements humains présentent manifestement des caractères constants qui, pour les mêmes causes produisent les mêmes effets.

                  Dans un article de 2015 intitulé Un syndrome effrayant : l’« effet du témoin ». j’avais abordé un phénomène qui relève du même type de dérive humaine en m’appuyant sur le terrible meurtre de Kathy Genovese.

                  Effrayant !


                  • troletbuse troletbuse 15 avril 14:09

                    @Fergus
                    Le bisou, le bisou !!!!


                  • gruni gruni 15 avril 14:31

                    @Fergus


                    Bonjour Fergus

                    Je me souviens bien avoir lu ton article sur l’« effet du témoin ». Par contre, concernant l’expérience de Milgram, je me pose la question, quel serait mon attitude dans la même situation. Une fois conditionné, dire non ! n’est pas toujours si évident

                  • abcd 15 avril 14:55

                    @gruni
                    A mon avis les lecteurs et contributeurs d’agora ont plus de chances de faire partie des 2%, parce que c’est une démarche qui cherche plus que le mainstream informationnel, y à l’envie de confronter son propre conditionnement à celui des autres.


                  • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 15:18

                    @gruni

                    « Par contre, concernant l’expérience de Milgram... »


                    C’est trop tard, c’est comme la caméra cachée, quand on connaît le truc, c’est fini.

                     Vers la fin, il y a en même qui croyaient que c’était la caméra cachée, quand c’était pas la caméra cachée

                  • gruni gruni 15 avril 15:25

                    @abcd


                    Peut-être ou pas.

                    Je suis peut-être en train de vous conditionner abcd smiley

                  • gruni gruni 15 avril 15:30

                    @Harry Stotte


                    Pour la caméra cachée, c’est vrai et j’ai pu le vérifier personnellement, comme vous peut-être. Mais l’expérience de Milgram est moins connue que la caméra cachée. 

                  • Harry Stotte Harry Stotte 15 avril 16:48

                    @gruni


                    « Mais l’expérience de Milgram est moins connue... »


                    Vous vous demandiez ce que vous feriez, mais du moment qu’on connaît, on ne peut plus se mettre à la place d’un « ignorant »..

                  • gruni gruni 15 avril 18:02

                    @Harry Stotte


                    Justement je me mettais dans la situation d’un « ignorant ». C’est d’ailleurs l’un des reproches qui est fait à l’expériences, les cobayes étaient-ils tous dupes. 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès