• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Deux bras d’honneur

Deux bras d’honneur

En Algérie française trônait en plein Alger la statue du Maréchal Bugeaud qui déclarait en 1841 « La guerre que nous allons faire, n'est pas une guerre à coups de fusils. C'est en enlevant aux Arabes les ressources que le sol leur procure que nous pourrons en finir avec eux. Ainsi, partez donc, allez couper du blé et de l'orge »

Les bras d'honneur

Les diverses demandes du gouvernement algérien de reconnaissances des crimes du colonialisme provoquent chez les nostalgiques de l'Algérie françaises des gestes plus que déplacés qui ne sont que des provocations inutiles d'hommes politiques de droite.

Il est bon de rappeler que la conquête de l'Algérie, puis son occupation entière en 1847, ne s'est pas déroulée pacifiquement comme certains le prétendent, les troupes françaises l'ont soumise village après village et la résistance de l’émir Abd el-Kader pendant 18 ans jusqu’à sa reddition le prouve.

Et si le gouvernement algérien avait raison de parler de crimes et de repentance à condition que les autorités algériennes en fasse autant officiellement, dans un geste mutuel de paix. La France n'a-t-elle pas là-bas commis des exactions et des actes de terrorisme de la pire espèce : un terrorisme d'Etat : armée française contre des rebelles, armes lourdes, chars, navires et avions contre des chassepots. Un exemple d'AVANT le début des hostilités appelées "Guerre d'Algérie" ou "Opérations de maintien de l'ordre". Ceci expliquant cela ?

Le massacre de Setif et de ses environs.

Le 8 mai 1945, à l'annonce de la reddition allemande, une grande manifestation autorisée mais devant être non politisée de Messali Hadj, (1) et des Amis du manifeste de la liberté (AML) envahit les rues de Sétif en chantant l’hymne nationaliste Min Djibalina (De nos montagnes) et défilent avec des drapeaux qui serviront de modèle pour l’Algérie future parmi les drapeaux alliés. Des pancartes fleurissent : « Indépendance pour l’Algérie » réclamant la liberté pour les Algériens après les combats qu'ils ont livré pendant la guerre au côté des Français. Saal Bouzid, un jeune scout musulman marche en tête du défilé en brandissant ce fameux drapeau il sera battu par un policier. Aussitôt les forces de l’ordre tentent d’arracher tous les symboles de l'indépendance qui passent sous leurs yeux. Colère et émeute de la foule, dans laquelle se seraient glissés des fellahs armés, résultats 28 morts chez les colons. Le Constantinois est en feu et une chasse aux blancs est organisée, des femmes sont violées, on évoque alors des actes de barbarie impardonnables et inqualifiables. Le nombre des européens tués est estimé à 109. Au Foreign Office, une note manuscrite du 23 mai résume ainsi "la cause de la révolte" : "Un policier français a perdu la tête. Je suis certain qu'autant de sang n'aurait pas coulé si les militaires français n'avaient pas été aussi impatients de perpétrer un massacre."

La Répression

Le gouvernement français sur ordre de de Gaulle, chef du gouvernement français provisoire, (2) lance l'armée forte de 2.000 soldats, dans une répression violente contre la population. La marine (11 navires) et l'aviation, de conserve, bombardent au hasard certains douars autours de Sétif. Ces troupes viennent de la Légion étrangère, des tabors marocains qui renâclent, tirailleurs sénégalais et algériens. L’armée est en sous effectif en cette période de guerre, aussitôt des milices se forment sous l'œil bienveillant des autorités et se livrent à une véritable chasse aux arabes (3) dans un déchaînement de folie meurtrière. Des prisonniers de guerre allemands et italiens sont libérés et armés pour participer à une répression atroce et disproportionnée, tant la peur d’une révolte générale était grande.

Après le 11 mai, rébellion matée, la répression continuait. A Guelma, petite ville du Constantinois, le sous-préfet à la tête d’un milice fusille 24 habitants à la mitrailleuse. Lorsqu’enfin le gouvernement intervient, les corps seront brûlés dans des fours à chaux. Vingt-huit accusés convaincus de participations directes à ces assassinats et à des viols, ont été condamnés à mort, mais aucun d’eux n’a été exécuté. Pour des raisons électorales et de la situation macro-économique, sociale et internationale de cette époque, les assassins furent graciés. Dans les gorges de Kherata on jette du haut du pont, par grappes, des prisonniers attachés avec des barbelés. L'armée française exécutera à la même époque 47 citoyens algériens d'Amoucha, le lieu où un siècle plus tôt le général Sillègue avait combattu le dernier Bey de Constantine.

Le 19, De Gaulle inquiet nomme alors un commissaire le général de gendarmerie Tubert, résistant, membre de l’Assemblée consultative provisoire, dans le but d’enquêter sur les évènements. Mais sera tenu sur le banc de touche. La répression prendra fin officiellement le 22 mai et des officiers exigent la soumission publique, à genoux, des derniers insurgés sur la plage des Falaises, non loin de Kherrata et qu'ls répetent en chœur : « Nous sommes des chiens et Ferhat Abbas est un chien'

Ce terrorisme d’Etat qui causa la mort d'un nombre indéterminé de civilsd'Algériens, dans une fourchette allant de 1500 morts algériens, 109 du côté français, chiffres officiels de l'époque. Des rapports américains et des historiens français parlent de 8.000 à + 20.000 morts, les autorités Algériennes elles, parlent de 45.000 morts. Seul est connu aujourd'hui avec certitude le nombre de morts côté européen : 86 civils et 16 militaires.

Il va de soi que des témoignages "pro-algérie française" sont plus nuancés en minimisant les actions de l'armée, exemplaire dans sa retenue, mais sans pouvoir expliquer le nombre de victimes indigènes.Voici un extrait du communiqué du Gouvernement Général du 10 mai : « Des éléments troubles, d'inspiration hitlérienne, se sont livrés à Sétif à une agression armée contre la population qui fêtait la capitulation de l'Allemagne nazie".

L'ignorance des métropolitains

Dans la presse française on faisait semblant d'ignorer, donc dans son ensemble les continentaux ne savaient pas et parmi ceux, au courant, peu d'entre eux protestèrent contre ces massacres. Seul le professeur Henri Aboulker, grand médecin et résistant, s'éleva outre contre la tuerie des colons, réclamant certes la sanction sévère des algériens meurtriers, mais à l'issue d'une procédure légale régulière. Par là même, il dénonça surtout et sans réserve les massacres massifs et aveugles de milliers d'Algériens innocents et publie plusieurs articles dans le quotidien "Alger Républicain". Les arrestations nombreuses et iniques conduiront certains prisonniers politiques à rester en prison jusqu’à la libération en 1962.

Les conséquences

Ces massacres sont inscrit dans la mémoire collective algérienne ce qui alimenta la montée d’un nationalisme plus dur, qui débouchera sur l’insurrection de 1954. Et les nationalistes algériens considéreront ces épisodes sanglants comme une extermination systématique à caractère ethnique de tout ce qui vivait dans l’arrière pays et des vastes régions de l'est algérien, à l'abri du regard des troupes alliées. Le mot génocide n’est pas loin, incongru, mais objectivement on peut penser à un crime de guerre ou contre l’humanité.

En ce qui concerne le drame de Sétif, il faudra attendre le 27 février 2005 pour que, lors d’une visite dans cette ville, l'Ambassadeur de France à Alger, qualifie les « massacres du 8 mai 1945 de tragédie inexcusable. » Cet événement constitue la première reconnaissance officielle de sa responsabilité par la République française.

Il ne s’agit pas ici -cela peut se faire autre-part- de revenir sur les circonstances de la « Guerre d’Algérie", ou "Guerre d'Indépendance", mais de souligner que tous les gouvernements dans les mêmes situations, ces luttes pour l'indépendance, le droit pour les peuples de décider seuls de leur avenir et que les éxécutifs des pays colonisateurs, de gauche du centre ou de droite, réagissent de la même manière, par une répression féroce. Une répression représailles ou terrorisme d'Etat qu’il faut taire, nier et qui est condamné par le concert des Nations. Il est donc difficile de se repentir officiellement sans avouer, ce que refusent nos Longuet et Collard.

N.B Bien entendu mes propos sont une collation de plusieurs sources, mais qui se recoupent.

 

(1) Il réclame dès 1927 l'indépendance de l'Algérie. Fondateur du Parti du peuple algérien (PPA), du Mouvement pour le triomphe des libertés démocratiques (MTLD) et du Mouvement national algérien (MNA) il fut condamné à plusieurs peines d'emprisonnement. Plus tard, il cédera au FLN son adversaire politique, la conduite des mouvements prônant l'indépendance de l'Algérie. Il se retire alors de la vie politique.

(2) De Gaulle à la tête du gouvernement provisoire, clamait quelques mois auparavant, « ll ne faut pas que l’Afrique du Nord nous glisse entre les doigts pendant que nous libérons l’Europe »

(3) Que nos braves soldats appelaient les « ratons », « pinsons » ou « merles », seul le premier vocable est resté dans le langage familier chez les beaufs racistes, les frontistes et autres pieds-noirs amers. La création d'un groupe d'autodéfense est prévue dans la loi du 10 novembre 1875 sur le régime d’obligations militaires des citoyens français d'Algérie et précisée par la loi du 27 avril 1881.Une ordonnance de novembre 1944 du gouverneur général de l'Algérie en rappelle l'intérêt en cas de troubles graves.


Moyenne des avis sur cet article :  3.19/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Traroth Traroth 5 novembre 2012 11:17

    Merci de ces rappels.


    • pissefroid pissefroid 5 novembre 2012 11:42

      D’accord avec vous Traroth !


    • LE CHAT LE CHAT 5 novembre 2012 11:41

      On attend que M Bouteflika fasse preuve d’autant de repentance pour les crimes du FLN et pour les dizaines de milliers de français enmenés en esclavage dans son pays au cours des siècles précedant cette colonisation ..... smiley


      • cogno4 5 novembre 2012 15:43

        De quoi tu parles ?


      • Traroth Traroth 5 novembre 2012 15:56

        Dans une guerre de libération, l’occupant a toujours la possibilité de s’en aller. Ce que les Français ont d’ailleurs fini par faire !


        J’imagine que vous voudriez que la France s’excuse pour les « exactions » de la Résistance ?

      • OMAR 5 novembre 2012 20:47

        Omar 33

        Wotan, la repentance n’est pas un cadeau offert au FLN, celui-ci comme l’ALN, a fini d’exister le 5 juillet 1962...

        C’est juste une reconnaissance des crimes et injustice commis au nom de la France, contre le peuple algérien.
        Par cet acte, les blessures se cicatriseront définitivement, et la France s’en sortira anoblie...

        A mois que dans votre esprit, par exemple, la condamnation de Papon n’est qu’un cadeau offert aux sionistes.


      • Yves Dornet 5 novembre 2012 21:03

        Un jour peut être que les Arabes feront repentance pour toutes leurs exactions (colonisation, esclavagisme, prosélytisme...) en Égypte, au Maghreb (Berbère), au Liban, en Irak, en Syrie, eu Turquie, en Iran, en Inde (Pakistan)...


      • OMAR 6 novembre 2012 10:32

        Omar 33

        Yves, va raconter ça à tes copains , les saoudiens et qataris...

        Et puis, n’oublies surtout pas d’ajouter dans ta liste Hiroshima, Nagashaki, le Vietnam, Gaza, Sebrenica, le Rwanda, Oradour sur Glane, Guernica, Dresden, Coventry, enfin tout ce qui pourrait faire plaisir aux sionistes...
        Tiens rajoutes-y Jeanne dArc, des fois que les anglais parleraient rabe...


      • Traroth Traroth 5 novembre 2012 17:12

        Vous affirmez donc qu’il y eu une époque où la torture n’était pas considérée comme ignoble et inhumaine ? Que les exécutions sommaires (balle dans la nuque, « corvée de bois » en hélicoptère au dessus de la Méditerranée) était considérée comme normale et acceptable par ceux qui la commettaient ? Je me demande dans quel monde vous vivez...


        Pour votre gouverne, la notion d’état de droit est bien antérieure à 1954. Mais vu le peu de cas que vous semblez faire de « gugusses progressistes » comme Montesquieu, je ne suis pas surpris que vous ne le sachiez pas.

      • OMAR 5 novembre 2012 22:02

        Omar 33

        schweizer, vous-vous rappelez de votre idole, Bigeard ?

        Un fois mort, personne ne veut de la dépouille de ce soldat tortionnaire, même pas à Frejus.
        Il se trouve que le passé, peu glorieux, de cet homme ne fait pas l’unanimité au sein de la classe politique et des intellectuels français..

        Depuis quelques jours, ses cendres sont au sein d’une polémique et une pétition circule sur les réseaux sociaux pour protester avec virulence contre cette commémoration qui met à l’honneur « un baroudeur sans principes, utilisant des méthodes souvent ignobles ». Bigeard est rattrapé par l’Histoire et ses actes indignes de la République française, terre des droits de l’homme. Ce militaire, détaille la pétition, « a laissé aux peuples, aux patriotes qu’il a combattus, aux prisonniers qu’il a interrogés de douloureux souvenirs » en Indochine et en Algérie.
        Pourtant, il mérite des honneurs, même faits par un bras ou un pied...


      • Traroth Traroth 6 novembre 2012 10:55

        Donc vous dites que la torture et les exécutions sommaires étaient légitimes et nécessaires. Je vous laisse la responsabilité de vos monstrueux propos !



      • Traroth Traroth 6 novembre 2012 10:58

        ...propos que vous seriez bien en peine d’argumenter ! Mais un salaud, ça admire souvent les autres salauds. Le plus gros salaud étant le plus admiré par les autres salauds.


        Vous faites partie des gens qui cherchent à rendre le monde plus horrible. Les gens qu’il faut donc combattre !

      • Traroth Traroth 6 novembre 2012 11:40

        Mais vos anecdotes inventées de toute pièce, je m’en tamponne ! Ça n’a rien d’une argumentation !


      • Traroth Traroth 6 novembre 2012 13:58

        Réfuter ? Mais réfuter quoi ? les histoires du cousin de votre beau-frère, vous croyez que c’est une référence ? C’est nul  !


      • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 5 novembre 2012 15:53

        @Teddy Bear


        Les « massacres de Sétif » appartiennent au mythe de la nostalgie anti-colonialiste.
        La guerre d’Algerie ne sera finie en France, que quand nous serons capables de sortir de la propagande pro-FLN , comme nous avons su sortir de la propagande pro-colonialiste.

        Discuter du nombre de morts autour de Guelma/ Sétif revient à entrer dans un jeu malsain où la surchenrére ne le céde qu’à la haine de la France. Rapellons tout de même que le nombre de morts algeriens a été estimé à 1500 par l’Armée (ce qui est déja énorme !) et que c’est sans doute le chiffre le plus exact de la repression.
         Les chiffres de 50000 ou autres ont été des « créations » des communistes ou des indépendantistes algeriens voués à la propagande et n’ont jamais correspondus à rien.
        Rappelons aussi que les émeutes ont été déclenché par des élements nazis du côté algerien et que la nature des exactions commises contre les européens ne pouvaient que susciter l’horreur et une panique meurtriére dans une population fragile à l’époque (90% des hommes pieds noirs étaient mobilisés en métropole pour libérer la France, pour 10% des hommes « indigénes »). De fait les troupes sénégalaises mobilisées pour la repression et les « milices » constituées de collégiens et de personnes âgées n’ont pas fait montre de discernement et de sang froid.

        Enfin résumer une guerre et ses causes à quelques évenements ne résoud rien. Dans le cas de Sétif le récit actuel est particuliérement nauséabond : le gonflage phénomenal du nombre de morts algeriens ( de 1500 victimes on passe à 50000 !) sert évidemment à occulter ou à minimiser le nombre de morts européens (qui ne seraient « que » 108 ), à minimiser le caractére raciste du djihad (les algeriens n’attaquent pas les soldats mais les femmes, les enfants, les voisins proches, des « amis ») , à minimiser le nombre de morts algeriens tués par d’autres algeriens ...

        Qu’on soit aujourdhui encore prisonnier des propagandes d’il y a 60 ans est significatif du délabrement mental d’une gauche jamais sortie de ses nostalgies d’alors, quand pour elle « la France était un cadavre et l’Afrique l’avenir » . Le probléme c’est que cette haine mortifére de soi même est devenue par le biais de ses fiefs (éducation nationale, entre autres) , un marqueur national dominant....

        Pour la faire la paix , se réconcilier avec l’Algerie, la France devra d’abord faire la paix avec elle même. Au rythme où ça va , ce sera sans doute jamais.





        • Traroth Traroth 5 novembre 2012 17:19

          Le consul étasunien de l’époque parlait de 40.000 morts. Laissons donc chacun se faire son idée :



        • teddy-bear teddy-bear 5 novembre 2012 16:45

          Victor Lazlo*

          Je prends soin de faire état :

          1/du peu de fiabilité du nombre des victimes indigènes annoncés ici et là. Votre chiffre celui de l’armée se trouve au bas de la fourchette, les vrais chiffres se situent au-delà.
          2/ Des meurtres des « Français » par des émeutiers et de les dénoncer vivement3/ Du différentiel du nombre des victimes autochtones et pieds-noir, un taux explicite.
          Et vous me placez dans le clan des propagandistes, à se demander si vous m’avez bien lu. Peut-être me suis-je mal exprimé, mais il me semble que je parle des victimes d’un état colonialiste et de cette terreur étatique, une indignité pour un Etat constitué et démocratique à la pointe de la rédaction des droits de l’homme et du citoyen.

          Pour terminer, le massacre de serait-ce que de 1500 personnes comme vous l’admettez, ne serait que de la propagande. Et parler des pro-nazis qui militaient au côté de Ferrat-Abbas, est un argument que plus personnes ne peut employer tant celà est faux et ridicule : les évènements de Sétif ont démarré le jour de la capitulation allemande !!!

          * Le racisme anti-femmes, enfants du jihad est d’une curieuse forme. Les milices n’étaient pas composées de jeune gens et vieillards, si ce n’est que très localement. Et elles se sont conduites comme des gangs.


          • VICTOR LAZLO VICTOR LAZLO 5 novembre 2012 17:51

            @teddy bear


            Merci de vos précisions.

            1- Pour ce qui est de la participation d’agents nazis à la manif du 8 mai, je faisais allusion entre autres à Lamine Debaghine, financé par l’Allemagne via le CARNA.
            2- Pour le nombre de morts, les choses sont telles actuellement , que les chiffres avancés par l’Armée me semblent les plus fiables. Ceci dit que le nombre de morts soit 1500 pu 10000 c’est évidemment scandaleux. 
            3- Pour l’essentiel les milices étaient composées de collegiens et de vieillards. Que certaines se soient conduites comme des gangs, ça coule de source : c’est l’essence même des milices , que ce soit la milice de Darnand, ou les milices patriotiques du PC. Le noeud du probléme c’est d’empêcher la naissance des milices....
            4-Evidemment la Colonisation était vouée à l’échec..Il n’y a jamais eu d’entente musulmans / chretiens possible ..Le probléme c’était d’en persuader le petit million de pieds noirs qui avaient de l’Algerie leur terre natale. 





            • OMAR 5 novembre 2012 21:33

              Omar 33

              Le 1er Novembre 1954, l’Algérie déclenchait une nouvelle révolution armée, couronnée de succés cette fois-ci, puisqu’elle elle allait conduire à l’indépendance de l’Algérie, en 1962....

              58 ans après, le choses ne se sont pas vraiment tassées en France où les négationnistes sont nombreux et les nostalgiques de l’Algérie française constituent un lobby politique relativement puissant.
              Mais le pouvoir a changé.
              Sauf que la France veut une nouvelle guerre, au Mali, mais doit passer par l’Algérie, qu’elle a perdue en 1962.
              Comment s’allier l’ex-colonisé tout en niant le fait colonial ?
              Grand exercice de style auquel Flamby tente de se prêter, reconnaissant quelques épisodes sombres de la répression coloniale tout en évitant de se prononcer sur l’ensemble de l’œuvre de dépossession.
              Si Paris vaut bien une messe, Alger vaut bien une génuflexion.
              Pourtant, Sarko, premier président français d’origine étrangère aura coagulé autour de lui une bonne partie de réactionnaires.
              Il nomme au M.A.C un algérien, K. Arif.dont la principale mission est le rejet systématique de toute repentance ou excuse.

              Mais c’est au sud que C. Estrosi, député-maire de Nice lance, le 20 Octobre dernier, un anachronique « Vive l’Algérie française », comme si son compteur s’est arrête en 1960.
              Mais pourquoi cette difficulté à reconnaitre l’œuvre « décivilisatrice » de la France ?
              Parce qu’il s’agit d’algériens et non d’Algérie, et comme le sous-entendait C. Guéant.
              ceux_ci sont placés dans une classe inférieure dans l’évolution des civilisations, qui sont, d’après lui, inégales.

              Alors, ne sachant pas filmé, G. Longuet, ex ministre de la défense, lance un bras d’honneur en guise de réponse à la repentance.
              Il dévoile ainsi la teneur réelle du débat et la somme des arguments attendus.

              Au delà de l’élégance,de la finesse et de cette french touch si prisée dans le monde, ce bras d’honneur se veut un discours politique pour en finir avec l’hypocrisie d’une amitié retrouvée.
              Mais pourquoi tant de haine alors que le monde entier reconnait que le colonialisme contrairement au vaccin contre la tuberculose, est une très mauvaise invention ?
              Pourtant la repentance est un concept chrétien.
              Finalement, peut-être qu’il ne s’agit que de religion.

              D’ailleurs, on aurait pu admirer le courage de G. Longuet s’il avait fait le même geste aux Juifs quand son propre état reconnaissait la responsabilité et les crimes de la France envers la communauté juive..
              En fait tout est là : il n’est pas question d’histoire mais de rapport de forces.


            • non667 5 novembre 2012 19:19

              1/4.......................................................

              Texte écrit par un Algérien... incroyable non ?

              Enfin quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît.

              TOUT EST DIT !

              Extraits d’un article du 2 avril 2012 d’

               »Aldo Sterone »,
              > > > > > > > >

              blogger algérien résidant en Angleterre.

              > > > >


              > > > > > > > >

              « Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer. »

              «  Pour les Français, le train de l’Histoire est arrivé à son terminus.

              C’est fini !

              Il faut ramasser ses bagages et se préparer à descendre.

              Quand la Seine Saint-Denis a commencé à pourrir, les Français de souche ont quitté la Seine Saint-Denis transformée depuis en coupe-gorge.

              De la même manière, ils quittent Lille, Marseille, Roubaix, les quartiers nord de Paris.

              Progressivement, viendra le jour où changer de ville ne résoudra pas le problème.

              Il faudra alors s’écraser ou bien quitter le pays. »

              Peu à peu, le Français de souche se fait remplacer et il est heureux.

              Il regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l’égout mais il est content de n’avoir jamais voté pour le « Front National ».

              Pour lui, autant disparaître que de voter pour le seul parti qui veut lui remonter son pantalon.

              Dans l’océan, quand un animal est blessé, les rapaces viennent de partout.

              Chacun veut son petit morceau. La France est aujourd’hui cet animal mourant.

              Jusqu’au fond de l’Afrique, le dernier des somaliens accourt pour prendre son petit morceau.

              Par leurs impôts, les Français financent les logements, la nourriture et les soins de ceux qui sont en train de les remplacer.

              Quand il n’y aura plus assez de travailleurs pour payer les parasites, ça sera le chaos et la violence.

              Pour son immigration, la France a particulièrement choisi des populations incapables de gagner ou de produire ne serait-ce que leur pain quotidien.

              Mais très capables de se reproduire ! Les Français ne souhaitent qu’une seule chose  : disparaitre ! Ils ont trop honte d’exister.

              Ils se sentent tellement coupables qu’ils traversent ce monde en s’excusant.

              Leurs ancêtres ont, pour diverses raisons, tué des gens.

              Si je remonte assez en arrière, les miens ont aussi tué des gens.

              Ça m’empêche de dormir la nuit ?

              Cela me donne-t-il envie de faire envahir mon pays par des crevards ?

              Certainement pas ! »


              • OMAR 5 novembre 2012 21:36

                Omar 33

                Non667 ? État fievreux....


              • non667 5 novembre 2012 23:14

                à omar
                vous ne savez pas lire il n’y à rien de moi !
                il y avait en préambule :

                1/4.......................................................

                Texte écrit par un Algérien... incroyable non ?

                Enfin quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît.

                TOUT EST DIT !

                Extraits d’un article du 2 avril 2012 d’

                « Aldo Sterone »,
                > > > > > > > >

                blogger algérien résidant en Angleterre.


              • OMAR 6 novembre 2012 10:45

                Omar 33

                Non667 : Extraits d’un article du 2 avril 2012 d’

                « Aldo Sterone »,

                Mais non, le véritable nom de ce bougnoule est Testo Stérone.....


              • non667 5 novembre 2012 19:22

                2/4................................................................

                Lire cette suite... c’est là la seule solution.

                LE MULTICULTURALISME A EU SA LEÇON.

                La Hollande, où 6 % de la population est musulmane, rejette dorénavant le multiculturalisme.

                Le gouvernement hollandais en a assez de se faire piétiner par les musulmans et abandonne son modèle de longue-date de multiculturalisme qui n’a fait qu’encourager les immigrants musulmans à se créer une société parallèle et nocive à l’intérieur du pays.

                Un nouveau bill présenté au Parlement hollandais par le Ministre de l’Intérieur Piet Hein Donner le 16 juin dernier se lit comme suit :

                «  Le Gouvernement partage l’insatisfaction du peuple hollandais face au modèle de société multiculturelle en Hollande et exprime son intention de centrer maintenant ses priorités vers les valeurs fondamentales du peuple hollandais.

                Dans le nouveau système d’intégration, les valeurs hollandaises vont jouer un rôle central et, de ce fait, le gouvernement n’adhère plus au modèle de société multiculturelle. »

                La lettre poursuit :

                «  Une intégration encore plus rigoureuse est parfaitement justifiée du fait que c’est ce que demande le Gouvernement à tout son peuple.

                Cette orientation est absolument devenue nécessaire parce la société hollandaise est en train de se désagréger en terme d’identité et plus personne ne se sent chez lui en Hollande. La nouvelle politique d’intégration sera beaucoup plus exigeante de la part des immigrants. Par exemple, les immigrants devront obligatoirement apprendre le hollandais et le Gouvernement hollandais va prendre des mesures davantage coercitives à l’endroit des immigrants qui ignoreront les valeurs du pays et désobéiront aux lois hollandaises. Le Gouvernement hollandais va aussi cesser de donner des subsides spéciaux aux musulmans pour s’intégrer (ils ne le font pas de toute façon) car selon Donner il n’appartient pas au Gouvernement et aux fonds publics d’intégrer les immigrants.

                Jusqu’à présent et dans tous les pays, les immigrants se sont intégrés d’eux mêmes parce qu’ils étaient venus dans un nouveau pays pour survivre ou vivre mieux que chez eux.

                Le bill prévoit aussi la création d’une législation interdisant les mariages forcés ainsi qu’une législation imposant des mesures sévères pour ces immigrants musulmans qui diminuent volontairement leurs chances d’emploi simplement par la manière dont ils se vêtent. Plus spécifiquement le Gouvernement va interdire le port de vêtements couvrant tout le visage telle la burka et ce, à compter de janvier 2013.

                La Hollande s’est rendu compte peut-être sur le tard que son libéralisme multiculturel est en train de faire du pays un territoire de tribus du désert qui, somme toute, est en train de tuer la nation d’origine ainsi que son identité propre.

                Le futur de l’Australie, du Royaume-Uni et du Canada peut très bien se lire dans ce texte.
                .............


                • OMAR 5 novembre 2012 21:37

                  Omar 33

                  Non667  ? Delirium tremens...


                • non667 5 novembre 2012 19:24

                  3/4..............................

                   

                  Note aux lecteurs : Les immigrants musulmans quittent leur pays en raison de l’instabilité prévalant chez eux et en raison de la nature même de leur culture et du fondamentalisme moyenâgeux. Mais ils reproduisent ces conditions néfastes dès qu’ils mettent pied dans un pays d’accueil.

                  Des pays comme la Hollande, l’Australie, le Royaume-Uni et le Canada ont instauré un style de vie qui fonctionne très bien.

                  Pourquoi donc faudrait-il favoriser un système invivable, impraticable.

                  Si les musulmans ne veulent pas accepter la culture, la langue et les valeurs du pays d’accueil, ils n’ont qu’une chose à faire : rester là où ils sont et ne pas venir.

                  Et surtout demeurer avec leur instabilité et leur mentalité dont personne en démocratie ne veut.

                  Ce qui précède donne une toute nouvelle signification au terme COURAGE HOLLANDAIS que n’ont pas encore exprimé les dirigeants de l’Australie, du Royaume-Uni et du CANADA.

                  L’élection 2013 approche au CANADA.

                  Soyons comme les Hollandais, soyons courageux !

                  UNE NATION DE MOUTONS ENGENDRE TOUJOURS UN GOUVERNEMENT DE LOUPS... QUI SE RETOURNENT toujours CONTRE SON PROPRE PEUPLE ! »


                  > > > > > > > >
                  ..................


                  • OMAR 5 novembre 2012 21:40

                    Omar 33

                    Non667 ? Apoplexie...


                  • non667 5 novembre 2012 19:26

                    4/4....................................

                    > > > >

                    > > > > Faites circuler, c’est TRES IMPORTANT... VRAIMENT.

                    PRENONS POSITION AVEC LA PLUS GRANDE FERMETE !

                    FERMONS NOS FRONTIÈRES À LA MAUVAISE IMMIGRATION (et même, au moins pour un temps, à toute immigration !).

                    ETABLISSONS L’OBLIGATION INCONTOURNABLE DE PARLER LA LANGUE OFFICIELLE DU PAYS D’ACCUEIL...

                    PLACER DE MANIERE INEBRANLABLE NOTRE CONSTITUTION COMME SEULE ET UNIQUE CHARTE DES DEVOIRS ET DES DROITS.

                    SUPPRESSION DE TOUTE GRATUITÉ POUR LES IMMIGRANTS RÉCALCITRANTS.

                    86 % DES INTERNAUTES VONT FAIRE CIRCULER CE TEXTE... CE DEVRAIT ÊTRE 100 %

                    ................


                    • OMAR 5 novembre 2012 21:35

                      Omar 33

                      Non667  ? État stationnaire...


                    • DanielD2 DanielD2 5 novembre 2012 22:48

                      Quand la France a envahie l’Algérie, c’était un repère d’esclavagiste et de pirates qui terrorisaient l’Afrique noir, la méditerranée et les cotes Européennes, attaquant navires et villages pour ramener des esclaves, castrant les noirs comme des chats.


                      Je ne vois pas pourquoi on devrait s’excuser d’avoir pacifier le Maghreb et libéré des milliers d’esclaves. C’est vraiment le monde à l’envers. 

                      • OMAR 6 novembre 2012 10:58

                        Omar 33

                        Daniel :« l’Algérie, c’était un repère d’esclavagiste et de pirates... »

                        Tout-à-fait...
                        D’ailleurs voici la liste : Jean Ango, François le Clerx alias Jambe de bois, Guillaume le Testu, Jacques de Sores, Jerome Valbué, Archembo, Jean Bart, Philippe Bequel, Pierre Bot, etc...

                        Il y avait même des « nobles » Marquis de Maintenon, Dabniels Montbars, etc...

                        Purée,des meufs aussi...:Jacquotte Delahay, Charlotte de Berry, Anne Dieu-le-Vent...

                        Et l’Ile de Goré, se trouve près d’Alger....


                      • Daniel D. Daniel D. 7 novembre 2012 19:34

                        Il faut ignorer DanielD2, il n’est là que pour salir mon pseudo pour ceux qui survole. Ce raciste ne se soucie pas de la vérité et semble se plaire a proférer des ignominies et des mensonges.

                        Ces bras d’honneur sont encore une fois là pour attiser les haines et les rancœurs inter communautaires, et il semblerais que cela fonctionne vu la ferveur des commentaires de tout bords.

                        C’est vraiment dommage, car il y as plus grave actuellement, que ces derniers dérapages...

                        Daniel D.


                      • teddy-bear teddy-bear 5 novembre 2012 23:00

                        Omar 33 *

                        Nous passons allègrement des évènements qui datent de 9 ans avant le début de l’insurrection algérienne, qui n’en étaient qu’ un des prémisses. Du peuple algérien ? N’allons pas si vite, comme en Palestine le sentiment nationaliste est né de l’occupation et de l’évolution des mœurs politiques. Les événements du Mali sont d’un tout autre aspect et je ne suis pas sûr que la France veuille y faire la guerre, Hollande a d’autre chats à fouetter.

                        Merci de nous apprendre que monsieur Estrosi est encore plus FN que l’on croyait. Ce que les pieds-noir et nostalgiques avancent comme arguments est la modernisation de l’Algérie depuis les années d’après guerre la construction d’infra structures, d’hôpitaux et logements sociaux écoles et routes. Mais sans préciser que les arabes n’en seront pas tous bénéficiaires. Le mot décivilisation me parait exagéré, vous devriez dire francisation, car je le répète le peuple algérien composé de multiples et ne formaient pas une une culture propre, sinon par l’Islam. Il faut surtout reprocher au colonialisme d’où qu’il soit , c’est de porter en lui des larmes et du sang inexorablement surtout lorsqu’il s’accroche et se livre à des représailles. Rassurez-vous il ne s’agit pas de religion mais de conquête territoriale tout simplement.

                        Quand aux élucubrations de 667, on frise l’hystérie haineuse exemple, je cite :

                        "la Seine Saint-Denis a commencé à pourrir " Le Français de souche regarde béatement sa Nation partir dans le tout à l’égout« .  »Envahir mon pays par des crevards". Et lorsqu’il veut  faire l’intello, il demande de faire circuler un papier qui reprend exactement les dispositions réglementaires actuelles en matière d’immigration.

                        86 % DES INTERNAUTES VONT FAIRE CIRCULER CE TEXTE... CE DEVRAIT ÊTRE 100 % Mais où aller chercher tout çà. ? Dans les poubelles du FN ?








                        > > > > Faites circuler, c’est TRES IMPORTANT... VRAIMENT.


                        PRENONS POSITION AVEC LA PLUS GRANDE FERMETE !


                        FERMONS NOS FRONTIÈRES À LA MAUVAISE IMMIGRATION (et même, au moins pour un temps, à toute immigration  !).


                        ETABLISSONS L’OBLIGATION INCONTOURNABLE DE PARLER LA LANGUE OFFICIELLE DU PAYS D’ACCUEIL...


                        PLACER DE MANIERE INEBRANLABLE NOTRE CONSTITUTION COMME SEULE ET UNIQUE CHARTE DES DEVOIRS ET DES DROITS.


                        SUPPRESSION DE TOUTE GRATUITÉ POUR LES IMMIGRANTS RÉCALCITRANTS.


                        86 % DES INTERNAUTES VONT FAIRE CIRCULER CE TEXTE... CE DEVRAIT ÊTRE 100 %


                        ................


                        • non667 5 novembre 2012 23:18

                          à teddy
                          Quand aux élucubrations de 667, on frise l’hystérie haineuse exemple, je cite :

                          vous ne savez pas lire il n’y à rien de moi !
                          il y avait en préambule :

                          1/4.......................................................

                          Texte écrit par un Algérien... incroyable non ?

                          Enfin quelqu’un de plus lucide que nous et algérien de surcroît.

                          TOUT EST DIT !

                          Extraits d’un article du 2 avril 2012 d’

                          « Aldo Sterone »,
                          > > > > > > > >

                          blogger algérien résidant en Angleterre.


                        • teddy-bear teddy-bear 6 novembre 2012 00:07

                          Toutes mes excuses pour cet impair .
                          *


                        • Yves Dornet 5 novembre 2012 23:15

                          dés le lendemain de l’indépendance un nombre incalculable d’Algériens à rejoint la France...c’est dire le côté atroce de la soi-disant « colonisation ».
                          OMAR devrait renier les papiers que nous lui avons imposé et rentrer chez lui mais il lui faudrait un minimum de dignité pour cela... smiley


                          • OMAR 6 novembre 2012 10:42

                            Omar 33

                            Yves, tu n’as pas répondu à l’appel de ton boss barbare, Netanyahu...
                            Tu refuses donc de faire ton Alya ???

                            Ah bon, tu es plus utile à faire le hasbariste en France...
                            Drole de coco sioniste....


                          • BlackDjai BlackDjai 6 novembre 2012 11:25

                            C’est vous qui parlez de dignité ????!!!!! 
                            En avez-vous, du haut de votre Ego pour parler de la sorte ?
                             Tous les franchouillards comme vous me font mourir de rire ..... premier à s’aplatir face à certains, et n’hésitant pas à parler d’honneur face à d’autres ....... c’est une blague ?????

                            Les Algériens ne vous demandent rien, ils se servent comme vous l’avez fait pendant 130 ans, ne vous en déplaise, monsieur dignité. Ca ne vous plait pas ? c’est comme ça !!!!
                            Comme je l’écris souvent, vous pourrez dire et faire ce que vous voulez en ce qui concerne les algériens qu’ à partir de 2092, histoire, qu’ils profitent eux aussi de la France comme les colons ont profité de l’Algérie. 

                            Ce n’est que justice ..........


                          • armand 7 novembre 2012 18:08

                            La photo de tête m’est insuportable ; une homme blesse un autre et recharge tranquillement pour le .... c’est un symbole comme quoi tout ce qui est apparement humain ne l’est pas vraiment

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès