• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Écologie indépendante, à quel prix ?

Écologie indépendante, à quel prix ?

L’écologie indépendante est la seconde liste écologiste aux élections européennes en France portée entre autres par Antoine Weachter et Francis Lalane. Mais l’est-elle vraiment et à quel prix ?

Quand on s’inscrit dans le débat avec un tel titre, c’est pour dire clairement que l’autre liste écologiste,celle d’Europe écologie n’est pas indépendante. Antoine Weachter déclarait en présentant ses colistiers :« Il faut que l’écologie reste indépendante. Nous sommes indépendants et libres »

Le présupposé de sa part est que « les verts » s’associent au niveau européen au parti socialiste comme ils l’ont fait dans le passé au niveau national, ce qui leur a valu en retour, une quasi-disparition aux élections présidentielles il y a deux ans. Les verts ne sont pourtant qu’une composante du rassemblement Europe écologie dont de nombreuses têtes de liste viennent de la société civile comme Sandrine Belier qui est la tête de liste dans le grand est.

Europe écologie

La question a été posée samedi 16 mai 2009 pendant la conférence de presse précédent le meeting national d’Europe écologie à Strasbourg. Les écologistes d’Europe écologie comptaient ils s’allier avec les socialistes européens après l’élection ?

Dani le rouge pour les uns, Dani le libéral pour les autres, Dani le vert enfin a clairement expliqué que ces alliances, à la mode du parlement Français, qui est malheureusement purement bipolaire, n’avaient aucun sens dans un parlement européen où les verts européens ont déjà un groupe indépendant porté par des députés de différents pays. Les plus de 20% d’intentions de vote pour les listes écologistes en Allemagne ou chez nos voisins Belges laissent présager que ce groupe restera fort au niveau européen et donc pouvant voter librement en fonction des projets. Que l’on pouvait aussi compter sur les écologistes élus pour être présents contrairement à ce que l’on peut observer dans d’autres partis, où de devenir député Européen est une forme de sanction ou de placard.

« Mais qui peut déclarer de pareilles bêtises ? » a-t-il demandé en retour au journaliste qui avait posé cette question. Un grand éclat de rire de toutes les têtes de liste présentes accueillit la réponse quand le journaliste reconnut avoir formulé sa question suite aux déclarations d’Antoine Weachter.

Eclat de rire

L’écologie prétendue indépendante, mais à quel prix ?

Il faut obtenir quasiment 10% de votes pour qu’un député soit élu de façon certaine. Et donc avoir ainsi un député pouvant agir réellement au parlement européen pour défendre des idées.

Pour nombre de petits partis tournant autour de 8% des intentions de vote, comme Europe écologie dans l’est, le vote sera donc très serré et chaque voix va compter jusqu’à la dernière. Dans ce sens, quelle sera la conséquence des 1% à 3% que va obtenir la liste des écologistes indépendants ? Au niveau des députés siégeant au parlement européen, il n’y en aura bien sûr aucun représentant cette liste. Mais est-ce réellement le but ?

Au niveau des députés écologistes de l’autre liste. Il risque simplement d’y avoir beaucoup moins d’élus en France, puisque via ce vote pour l’écologie indépendante, il est clairement demandé à certains écologistes convaincus de l’urgence d’agir pour la planète, de s’abstenir. Ce n’est même pas l’UMP ou le parti socialiste qui tireront profit directement de cette situation, mais bien le modem où dans l’est de la France le front national qui a gardé un électorat très fort en Alsace. Tout cela est donc une affaire de choix, surtout quand on se présente uniquement pour permettre à d’autres d’être élus.

Au lendemain de l’élection, il faudra donc poser la question à messieurs Weachter et Francis Lalane de la réalité de leur engagement écologique si des députés du front national prennent la place de députés écologistes non assez indépendants à leur goût. Une non-indépendance déclarée par les écologistes soi-disant indépendants et basée sur un pur mensonge. Car dans cette accusation d’une future alliance, il y en a forcement un des deux partis qui ment.

Si la cible du parti des écologistes indépendants était Dani le rouge, cette cible est déjà ratée puisque les intentions de vote semblent dès maintenant lui assurer un siège en région parisienne. C’est certainement Eva Joli qui sera écartée par le choix des votants pour la liste écologie indépendante. Au vu de ses combats, on peut se demander ce que gagnerait l’écologie de droite ou de gauche, l’écologie indépendante, à ce quelle ne soit pas élu au parlement européen ?

Seuls les aficionados de la protection de l’environnement des paradis fiscaux et du système financier actuel y trouveraient leur compte et peuvent donc déjà se réjouir.

Ce constat pragmatique m’amène à des questions simples :

Un parti écologiste supplémentaire dans ces élections en France, dans quel but si c’est avec la certitude de n’avoir aucun élu supplémentaire au parlement européen ?

Un parti écologiste indépendant avec quels moyens financier ? Car au final qui finance cette soi-disant indépendance et qui a intérêt à le faire ?

Hors de ces questions de fond, je ne vois de la part des principaux protagonistes, que des intérêts médiatiques personnels de people qui s’offrent enfin une tribune pour essayer de ressortir de l’ombre à tout prix.

Combat

Pour moi, qui milite depuis des années avec des photos pour essayer de raconter la beauté de la vie sur notre planète, cela me laisse particulièrement triste. J’ai fait le choix de ne pas être encarté chez les verts ou dans un quelconque parti, car j’ai toujours eu du mal avec l’ancienne écologie politique à la Française qui parle beaucoup mais agit bien peu de façon concrète. Monsieur Weachter fait parti de cette écologie du passé qui se fout du résultat, quitte à obtenir le contraire, et qui assure son auto promotion sur le tempo « Je suis forcément quelqu’un de bien, puisque je suis un écologiste indépendant. ». Comme pour le douanier de Fernand Raynaud, peu importe ensuite qu’il n’y ait plus de pain au village parce que le boulanger a fini par déménager.

Le décalage qu’il y a en France entre l’envie d’écologie des citoyens, que l’on mesure dans les associations, et une vraie écologie politique telle qu’on l’observe avec gourmandise dans les mots et dans les actes chez nos voisins allemands et nos voisins des pays nordiques, vient pour moi essentiellement de cette vieille garde d’écologistes Français d’un autre âge, dont M Weachter est la parfaite icône, qui s’accroche à des avantages personnels ridicules après avoir mis l’écologie politique par terre et n’en finissent plus de répéter qu’ils ne sont pas des imbéciles puisqu’ils sont les douaniers de l’écologie du passé.

Avoir raison ne sert à rien, si l’on ne fait rien ensuite pour cela et que le résultat est contraire à l’objectif désigné. Dans cette élection, l’objectif honnête est d’avoir un maximum de députés défendant ses idées...

Dani Cohn-Bendit

En ce sens, l’attitude de Dani le vert est particulièrement courageuse. Quitter son fief allemand où il était sûr d’être réélu. Faire le pari de laisser sa place de député en Allemagne dans une élection gagnée d’avance à un remplaçant qui viendra grandir les rangs de l’indépendance du parti vert européen, pour lui-même s’engager à faire renaitre l’écologie politique Française de ses cendres, ce qui n’était pas gagné d’avance : peu d’hommes politiques ont une telle cohérence dans leur choix. Surtout dans celui d’avoir un maximum de députés écologistes au parlement européen.

Dani le vert porte l’idée de l’évolution de l’Europe vers un avenir où l’écologie dans ses valeurs humaines et sociales sera réellement l’unité de mesure de nos décisions. Comme d’autres illustres ainés ont pu rêver de la paix au lendemain de la guerre et malgré des opinions publiques hostiles à l’époque, ont réussi à rapprocher la France de l’Allemagne, créant ainsi l’embryon de l’Europe et permettant à ma génération de ne pas connaître l’horreur de la guerre. Merci à eux.

C’est ce que j’ai entendu de sa bouche et ce en quoi je veux croire. L’Europe actuelle n’est pas parfaite, mais elle sera demain uniquement ce que nous en ferons.


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (24 votes)




Réagissez à l'article

25 réactions à cet article    


  • Voltaire Voltaire 20 mai 2009 12:38

    On aurait aimé, dans un article un peu plus objectif, une description du projet de la liste écologiste « Europe écologie » et ce qui la distingue de l’autre, plutôt qu’un simple article à charge, fut-il politiquement motivé.


    • Le Hobbit Reporter Le Hobbit Reporter 20 mai 2009 16:39

      Monsieur Voltaire, c’est pourtant vous qui avez dit :

      « Qui n’aime point les vers a l’esprit sec et lourd.

      Qui croit toujours le crime, en paraît trop capable.

      Il est à propos que le peuple soit guidé et non pas instruit. Quand la populace se mêle de raisonner, tout est perdu.

      Le moyen d’ennuyer est de vouloir tout dire. »

      Cela fait-il de vous un vrai humaniste ?

      Permettez-moi d’en douter.


    • Yaovi Yaovi 20 mai 2009 16:46

      Merci pour cette critique. Je me contente par choix dans cet article d’observer des postures de communication politique et les intérêts qui en découlent. Je ne crois pas me tromper quand aux cibles visées et aux conséquences qu’elles peuvent entrainer. C’est aussi important que ce qui est soit disant défendu.

      On voit d’ailleurs fleurir dans tous les partis des écologistes convaincus qui ont tôt fait de retourner leur veste quand leur place est en jeu. Il est donc temps de faire la différence entre ce que disent les gens et ce qu’ils font en réalité.


    • Gobelin7505 Gobelin7505 20 mai 2009 19:19

      Chapeau au Hobbit Reporter pour sa culture et son sens de la répartie !

      Cela étant l’article ne fait pas je crois allusion au fait qu’Antoine Waechter avait été associé plusieurs mois au « processus » de la coalition « E-E », et il en a (ou s’en est) été écarté car trop gourmand...et/ou sans doute trop « à droite » aussi.
      Rappellons aussi qu’A.Waechter fût un des fondateurs des Verts, avec notamment D.Voynet et Y.Cochet, et qu’il en fût longtemps le leader principal....Mais c’était il y a longtemps, et les Verts ont choisis une autre route que la sienne.
      Il ne représente plus grand chose sur le terrain politique de l’écologie il faut bien le dire....Mais quand on lit certains propos actuels de « Dany » contre le PS ET l’UMP, on ne peut pas ne pas penser au « NDNG » de ce brave Antoine....
      Dany et E-E feront-ils un score à 2 chiffres ? Je leur souhaite, mais evidemment avec A.W et N.Hulot, ils auraient pû gagner 2 ou 3 points....qui pourraient bien faire défaut le soir du 7 Juin...Dur, l’écologie politique !! smiley)

    • Jaki Chan Jaki Chan 20 mai 2009 15:45

      Moi jme suis endormi à la moitié jm’en vais.


      • LE CHAT LE CHAT 20 mai 2009 15:52

        Je voterai Lalanne , au moins il est marrant !


        • Shaytan666 Shaytan666 20 mai 2009 17:45

          Oui mais alors il doit promettre de ne pas égayer le parlement européen avec ses chansons à la guimauve.


        • Le Hobbit Reporter Le Hobbit Reporter 20 mai 2009 16:46

          Merci pour ta réflexion Yaovi . Europe Ecologie a un programme !
          Et certainement plus sérieux et ambitieux que les autres partis en lice.

          Je t’invites à visiter ce groupe qui propose, par exemple, un débat entre Rachida Dati et Eva Joly : http://www.facebook.com/group.php?gid=200983590353&ref=mf

          IL y a pas photo ! Les contenus ne manqueront pas d’être explicites... en terme de cohérence et de cohésion politique.

          Et pour en savoir plus sur la seule femme qui a déjà fait trembler la France des aparactchiks : http://www.facebook.com/reqs.php#/pages/Juge-EVA-JOLY/67973275397

          Et n’oubliez pas ! le 7 juin : VOTEZ !


          • Yaovi Yaovi 20 mai 2009 17:09

            Merci.
            Je ne crois malheureusement pas que l’icône Rachida prendra ce type de risque. D’autant qu’elle a tout à gagner en gardant sa posture de communication actuelle et en parlant le moins possible. Cela lui vaudra des années de charisme populaire...


          • Ronny Ronny 21 mai 2009 18:53


            Je ne suis pas un fan absolu de Dani. Il est intelligent, mais un peu trop « opportuniste » à mon gout. N’oublions pas qu’il a quand même contribué à établir certain des éléments de l’Europe libérale d’aujourd’hui. Il semble qu’il fasse marche arrière maintenant.

            Je voterai cependant pour Dani « le vert/rouge » surtout pour .... Eva Joly. J’ai une admiration sans borne pour cette personne. Je pense qu’elle incarne ce que tout politique devrait être. Et Europe Ecologie est la seule alternative crédible à mes yeux, entre un parti soutenant un individu que j’estime dangereux pour la République (NS dont je n’ose plus écrire le nom sous peine d’amende de 100 euros !), un PS en pleine (dé)confiture et qui lui a largement joué le jeu libéral depuis 15 ans, Bayrou dont les critiques à l’égard de NS sont plus que légitimes, mais qui est aussi issu de la droite conservatrice, et le NPA dont les analyses sont certes pertinentes mais qui propose des solutions que peu de monde souhaite voir mises en oeuvre....

            Allez les verts (non, non ce n’st pas du foot !) smiley


          • bernard29 bernard29 20 mai 2009 17:59

            « .........l’attitude de Dani le vert est particulièrement courageuse. Quitter son fief allemand où il était sûr d’être réélu.  ............ »

            Dany courageux parce qu’il vient se présenrter en france. ?? tête de liste des verts, il est sûr d’être élu.

            S’il a quitté l’allemagne , c’est peut être parce que les verts allemands n’en voulaient plus.

            sI vous voulez mon avis, Dany, vient en France, sauver son poste et enterrer définitevmeent les verts ; qui n’en finissaient pas de mourir..


            • Yaovi Yaovi 20 mai 2009 18:14

              Je crois au contraire que le rassemblement Europe écologie porte quelque chose de réellement nouveau et que ce mouvement lui doit beaucoup.
              Au vu des derniers résultats des verts seuls, son élection n’était pas gagnée d’avance. Elle ne le sera d’ailleurs qu’après le 7 juin s’il est élu.


            • Frabri 21 mai 2009 15:24

              Autrefois les élus verts allemands n’avaient pas le droit d’être élus 2fois de suite (pour faire de la politique autrement). C’est pour cette raison que Daniel Cohn Bendit c’était présenté avec les Verts Français aux Européennes de 1999 et avait été élu.

              Si la régle n’a pas changé pour les verts allemands, cela explique que DCB se présente un coup en Allemagne, un coup en France pour continuer sa carrière politique de vieux Bobo écolo.


            • Antidote Europe 20 mai 2009 19:35

              Vous omettez de dire que l’alliance écologiste indépendante à proposer très clairement à Monsieur Daniel Cohn-Bendit une union salavatrice pour l’écologie mais Cohn-Bendit a un parti pris évident très encrès à gauche pour le socialisme et le communisme.
              Rappelons qu’il appartient en outre à la classe dirigeante au pouvoir et ne souhaite pas voir émerger un nouveau parti politique qui fairait de l’ombre à ses amis politiques du PS notamment.
              En s’alliant vaille que vaille avec le PS, il apporte un appoint d’ électeurs écologistes sincères a un parti politique qui a toujours fait de l’écologie un secrétariat ministériel insignifiant, histoire de sauver les apparences.

              Oui, l’écologie n’a rien avoir avec les idéologies politiques de droite comme de gauche du système politique en place. L’écologie est une préocupation montante et un parti écologiste indépendant sera amené à prendre des responsabilité. Il faut savoir vivre avec son temps et accompagner les évolutions. La donne à changer ! 

              Après lecture et visionnage des interviews audiovisuels de Francis Lalanne, on s’aperçoit vite que le projet et les motivations de ce parti émergeant sont très crédibles et pleines de bon sens. 


              • Yaovi Yaovi 21 mai 2009 00:47

                "En s’alliant vaille que vaille avec le PS, il apporte un appoint d’ électeurs écologistes sincères a un parti politique qui a toujours fait de l’écologie un secrétariat ministériel insignifiant, histoire de sauver les apparences"

                Ce n’est pas ce qui a été déclaré en conférence de presse samedi. C’est même le contraire comme je le rapporte dans l’article.Cette affirmation est en plus complètement sans fondement au niveau européen où le groupe vert est parfaitement indépendant.
                Dans quel but sont propagées ses rumeurs qui sont simplement mensongères ?


              • Emmanuel38 21 mai 2009 08:41

                « mais Cohn-Bendit a un parti pris évident très encrès à gauche pour le socialisme et le communisme. »

                Intervention tout simplement ridicule, qui révèle le niveau de raisonnement des quelques écolos enterrés vivants dans cette « forteresse vide » qu’est le Mouvement Ecologiste Indépendant (MEI) d’Antoine WAECHTER !

                En décembre, COHN-BENDIT a eu un débat avec Valéry GISCARD d’ESTAING, ensuite retransmis sur la chaine de télévision LCP

                « Le Parisien » a titré son compte-rendu du débat :
                « Giscard - Cohn-Bendit, même combat ». 
                Les deux débatteurs y ont été d’accord sur tout, sauf sur.....les éoliennes !
                On peut lire cet article en cliquant ici .

                Le MEI et ses acolytes veulent se compter, une fois de plus (ils l’ont fait au 1° tour des législatives de 2007) et jusqu’à quand ? Ils ne pourront compter que leur potentiel de nuisance à la lutte pour la protection de l’environnement, et à la lutte contre la corruption internationale et contre les maffias. Je fais allusion au fait que la concurrence de la liste Ecologie Indépendante, menée par GOVERNATORI en Ile de France, n’empêchera en aucun cas DCB d’ y être élu, mais peut empêcher l’élection d’Eva JOLY (lire son itinéraire et son combat en cliquant ici ), 2° de liste. Quelle perversion !

                 


                 


              • Emmanuel38 21 mai 2009 08:46

                Je redonne, en clair, le lien pour l’article du « Parisien » :
                http://www.leparisien.fr/politique/giscard-cohn-bendit-meme-combat-10-12-2008-337333.php
                Le copier-coller dans l’adresse d’une page de votre navigateur.


              • Charpie 20 mai 2009 23:12

                Crédible Lalanne ? Ce gars s’allie quand même avec Jean Brière, 23 ème de sa liste, exclu des Verts pour dérive antisémite. Quand à son programme il n’est pas très épais.
                Et la France en action qui est membre de l’alliance est un mouvement proche de plusieurs sectes.


                • Frabri 21 mai 2009 15:41

                  Aux prochaines européennes il va y avoir au moins 4 listes écologistes.

                  En plus des 2listes citées par l’auteur, il y a Europe décroissance, sans doute la plus écolo.
                   http://www.europedecroissance.eu/

                  Et celle des cultivateurs de Cannabis Bio. « Cannabis sans frontière ». une liste qui a besoin d’être encouragée, soutenue , dopée.
                  http://98.131.70.72/


                  • Yaovi Yaovi 22 mai 2009 07:05

                    Merci pour cette info sur deux listes qui appellent finalement à s’abstenir ou plus embêtant à faire passer les députés du camp d’en face. La prochaine législature de l’Europe verra se renégocier les critères de la PAC. Quels paysans pour demain ? Pour répondre à cette question c’est vrai qu’avoir le moins de députés écologiste possible semble pour certains la meilleure solution, quelque soit la justesse de leurs propos. Vivre dans une opposition permanente est ausi une forme de business... Dans ce cas, les vrais avancées ne sont pas forcement les bien venues tout comme avoir quelques moyens pour avancer.

                    Sur la posture, ces deux listes ne se pasent pas sur un mensonge pour prendre position dans cette campagne. Elles sont d’ailleur aussi beaucoup moins médiathiques.
                     


                  • sheeldon 21 mai 2009 17:48

                    bonjour

                    je reviens de l’étranger ou j’étais depuis quelques temps , et que vois-je ? bové avec dany le jaune , mais c’est trop drole .

                    ils ont pas encore le talent d’un jean-pierre soisson , mais quand meme c’est osé un des leaders du non au tce avec un grand partisan du oui , vive le grand écart et tout ça aux européennes .

                    au fait cet article n’est pas du journalisme mais de la publicité , on dirait arlette chabot qui parle de sarkozy .

                    cordialement


                    • souklaye 21 mai 2009 19:07

                      Quand un producteur parle comme un consommateur, c’est qu’il y a plus de produit à vendre, mais le souvenir et les phobies maintiennent l’illusion.

                      Les chirurgies faussement démocratiques succèdent aux coups d’États électoraux guidés par la guerre des nerfs. Les abus de langages configurent le discours officiel.

                      L’inflation des pathologies économiques et des modes de régulation administrative ont crée un engouement pour la croyance à tout prix, à bas prix. Cette religion confond parabole et législation.

                      Depuis que les maladies globales ne sont plus adaptées à la médecine institutionnelle, la réorientation professionnelle transforme les humanistes en cannibales.

                      La suite ici :

                      http://souklaye.wordpress.com/2009/04/23/bloc-note-politique-sur-mesure-espoir-a-la-carte-et-gout-des-autres/


                      • joseW 22 mai 2009 07:04

                        Article bien ficelé, mais largement manipulateur !

                        En réalité, c’est un article assez surréaliste pour qui connait un peu la génèse des partis écologistes et de ces élections européennes !

                        1. Contrairement à ce que laisse accroire l’auteur, l’écologie indépendante n’a pas été créée à l’occasion de ces élections européennes, mais existe depuis que les Verts ont exclu une partie de leurs pères (et mères) fondateurs, jugés pas assez sionistes pour les uns, pas assez socialistes pour les autres... Citons notamment Ginette Skandrani (engagée désormais dans mouvements pour la Palestine) et Antoine Waechter (engagé dans le Mouvement écologique indépendant) parmi ces créateurs de l’écologie politique en France.

                        Bref, on voit rapidement que l’auteur est soit très jeune, soit très peu informé sur les origines de l’écologie politique pour faire un tel procès d’intention au parti écologique indépendant et à l’un de ses pères fondateurs, qui avait amené le parti vert à 18% des intentions de vote dans le années 80 avant que les sous-marins idéologiques du PS ne le noyautent et ne le coulent...

                        2. Antoine Waechter souhaitait faire partie de la liste Europe Ecologie au départ pour une meilleure efficacité des voix écologistes, avec José Bové, Daniel Chon Bendit et Eva Joly notamment, mais les apparatchiks des Verts n’en ont pas voulu ! Trop indépendant à leurs yeux.. Alors pourquoi maintenant venir déplorer qu’un autre parti écologiste leur fasse de l’ombre ?

                        3. Au vu des points 1 et 2 : On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre ou la crémière. Si l’aile socialiste des Verts avait accepté antoine Waechter et Francis Lalanne, ils ne pleureraient pas aujourd’hui que ceux-ci leur font de l’ombre...

                        Bref, et pour résumer : l’auteur de cet article est prêt pour s’engager au PS ou dans n’importe quel parti dit de gouvernement (hors modem que visiblement il exècre tout comme le FN), car il en utilise toutes les ficelles !

                        Bonne carrière !

                        <script src="http://shots.snap.com//client/inject.js?site_name=0" type="text/javascript"></script> <script src="http://shots.snap.com//client/inject.js?site_name=0" type="text/javascript"></script>

                        • Yaovi Yaovi 22 mai 2009 09:14

                          M Jose W, je ne suis pas prêt à m’engager au PS. Et plutôt que de m’en accuser gratuitement, pourquoi ne répondez vous pas sur le fond aux deux questions posées. Parler du passé des écologistes en France en ressortant les médailles du douanier Weachter, n’apporte aucune réponse au fond : pourquoi cette icône se positionne t’elle de telle façon que des élus du front national risquent de prendre la place d’élus écologistes au parlement européen entre autre dans l’est de la France ?

                          Si le but de M Weachter est de faire élire des personnes du modem. Il eu été honnête de sa part de s’y inscrire directement comme d’autres anciens des verts.

                          Je rappelle que dans un passé récent (quelques mois), il a signé la charte Europe écologie, puis s’est éloigné du mouvement quand lui a été refusé la tête de liste dans l’est de la France au profit de Sandrine Belier, présidente de France nature environnement. Vous accusez les verts de l’avoir écarté. Au vu de ce que défend Sandrine Belier et de ses compétence de juriste de l’environnement non encarté chez les verts , moi qui ne suis pas vert, je suis heureux qu’il l’ait été. Cela m’évite d’entendre des discours passéistes uniquement basé sur la peur comme celui qu’il a prononcé hier à Colmar. Sa posture actuelle montre bien l’ambition toute personnelle qui en découle et le peu de cas qu’il fait du résultat. Je ne vois pas en quoi sa démarche est bénéfique pour l’écologie et pour l’avenir de mes enfants.

                          Le groupe des écologistes européens est de mémoire le quatrième groupe du parlement européen. Il n’a donc nullement besoin de s’allier à quiconque comme le font les écologistes en France pour avoir un semblant d’existence.
                          Le modem n’est d’ailleurs en rien un parti de gouvernement au niveau européen.

                          Il ne faut pas reporter sur cette élection européenne les symptômes des élections Françaises (régionales et nationales) où certains élu verts feraient n’importe quoi pour garder leur place (cela existe malheureusement aussi en écologie). Dans vos mots je comprends bien que l’alliance des écologistes indépendants est surtout en campagne pour les prochaines régionales, quel qu’en soit le prix à payer au niveau européen et même si le nombre de députés écologistes européens doit être moins important.

                          Ce que je trouve dommage au vu de l’importance de la législation à venir qui devra entre autre renégocier la PAC.

                          Au final voterez vous pour qu’un écologiste soit élu, ou qu’un autre député prenne sa place, même s’il est de l’extrême droite ?


                        • LE - MEI 3 septembre 2015 23:52

                          6 ans après on voit bien le résultat de tout cela.

                          Les moqueries gratuites envers les écologistes qui ne se fondent pas dans le social-libéralisme et l’extrême gauche sont omniprésentes dans cet article de circonstance et qui visait à faire la promotion d’opportunistes qui ensuite n’ont rien fait pour améliorer la vie de nos concitoyens et de nos amis du reste de l’Europe.
                          Europe Ecologie n’était qu’une opération marketing des Verts, qui a bien fonctionné.
                          Depuis, tout ce beau monde se dispute le bout de gras qui est de plus en plus petit à cause de comportements qui ont détruit le sentiment écologique de la population et la prise de conscience qui avait commencé à s’installer dans l’opinion.
                          Antoine Waechter n’a aucune raison de faire élire des non écologistes. Il s’agit d’un fantasme et de pures calomnies. Il propose toujours l’union des écologistes, pour qu’ils progressent dans l’électorat afin de pouvoir peser sur les politiques publiques de manière durable.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires