• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > En Israël la vaccination freine-t-elle le recul de la pandémie (...)

En Israël la vaccination freine-t-elle le recul de la pandémie ?…

En Israel la vaccination freine-t-elle le recul de la pandémie ?…

 

https://pgibertie.com/2021/02/07/en-israel-la-vaccination-freine-t-elle-le-recul-de-la-pandemie/

Israël a confiné et vacciné, les plus de 60 ans sont vaccinés avec deux doses et ce à plus de 90%. Deux mois après le début de cette politique qui fait rêver les médecins de plateaux tv des statistiques précises permettent de faire le point et les résultats ne sont pas à la hauteur des espérances.

Les auteurs de l’étude ne concluent pas, mais la vraie vie dont ils parlent n’a rien à voir avec la publicité de Big Pharma…

Alors les 95% d’efficacité, une arnaque ?

Une certitude cependant la maladie recule moins vite qu’en octobre (sans vaccination) et entre les deux injections le virus redouble d’efficacité.

https://github.com/hrossman/Patterns-of-covid-19-pandemic-dynamics-following-deployment-of-a-broad-national-immunization-program

 

La nouvelle épidémie est plus meurtrière que la première lors de laquelle le pays utilisa massivement le protocole Raoult. Elle est comparable à celle d’octobre. Le maximum de nouveaux cas hebdomadaires est de 60 000 contre 45 000 en octobre. On peut s’interroger sur les effets combinés du confinement et de la vaccination.

 Comparons ce qui se passe en octobre et en janvier …

Le confinement est intervenu le 8 janvier, tous les plus de 60 ans avaient eu leur première injection avant le 5 janvier. S’il fallait en croire les médecins français des plateaux la vaccination commencée le 18 décembre aurait dû casser la pandémie.

Celle-ci, comme toutes les autres, avec ou sans vaccin a la forme d’une cloche.

Le pic de l’épidémie est atteint le 15 janvier puis commence un lent recul, mais surprise, bien plus lentement qu’en octobre.

Trois semaines après le pic, la baisse du nombre de nouveau cas était en octobre de 70 % tant pour les plus de 60 ans que pour les plus jeunes.

Début février, trois semaines après le pic et la vaccination, la décrue est bien plus faible : 45% pour les plus de 60 ans, 10% pour les plus jeunes.

Toutes générations confondues nous retrouvons un recul du nombre de cas en février bien moins rapide qu’en octobre.

Paradoxalement au Liban, le voisin qui n’a pas les moyens de vacciner, enregistre un recul plus rapide qu’Israël :

.

Mais il y a pire, le Royaume uni, gangréné par ses variants, a vacciné une part de sa population bien moindre qu’Israël. Le recul de la pandémie y est bien plus rapide qu’en Israël…

La vaccination freinerait-elle le recul de la maladie ?

Il y a une autre différence entre octobre et février, en octobre les premiers contaminés étaient les plus jeunes, aujourd’hui c’est l’inverse, les premiers touchés sont les anciens , tiens , bizarre, les premiers vaccinés seraient donc les premiers contaminés…

L’évolution des hospitalisations pour covid sévère permet de douter de la protection vaccinale. Le pic des hospitalisations des plus de 60 ans intervient le 20 janvier avec 700 hospitalisations hebdomadaires. A cette date tous les plus de 60 ans ont reçu une première dose depuis au moins 15 jours et certains depuis 5 semaines. Ajoutons que 40% ont également reçu la deuxième injection.

Deux semaines après les hospitalisations sévères des plus de 60 ans régressent de 30% mais, au même moment, lors de la deuxième épidémie la baisse dépassait les 45%.

Ainsi pour les plus âgés, un mois après la fin de la première vaccination le miracle n’a pas eu lieu et le recul des cas graves est bien plus lent qu’à l’automne….

Pour les moins de 60 ans, c’est pire, les cas graves continuent à progresser un mois après le confinement alors que 40% des 40/60 ans ont reçu leurs deux doses… A l’automne, sans vaccin, un mois après, le confinement, les cas graves avaient chuté de 50%.

Les inconditionnels de la vaccination se consoleront en affirmant que les anciens, premiers vaccinés sont mieux protégés que les autres.

Petit problème s’ils sont mieux protégés avec deux injections qu’une, la période située entre les deux injections serait celle de tous les dangers.

Les documents ci-dessus sont effrayants. Jusqu’au 1er janvier dans les villes les plus précocément vaccinées l’évolution du nombre de cas sévères respecte la normale (plus de cas sévères chez les vieux, moins chez les jeunes mais une progression parallèle).

Puis les effets de la première dose se font sentir, les deux courbes se déconnectent pendant trois semaines, les cas graves explosent chez les vieux.

A la fin janvier la vaccination concerne les plus jeunes, c’est leur courbe des cas graves qui explose. Pur hasard sans doute, le phénomène est moins marqué là où on a moins vacciné…


Moyenne des avis sur cet article :  4.32/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

57 réactions à cet article    


  • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 8 février 16:04

    Salut, faut il mettre un frein à l’immobilisme ? Jacques Chirac..


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 8 février 16:22

      @Géronimo howakhan . V’la une vrai question , et est ce que l’abs ammeliore les choses ?


    • Pic de la Mirandole Pic de la Mirandole 8 février 16:50

      @Géronimo howakhan

      Faut-il croire Jacques Chirac quand il a dit « Sept ans, c’est long » ?


    • Francis, agnotologue Francis 9 février 09:12

      @Géronimo howakhan
       
      Cette foi en la vaccination inébranlable affichée sur les plateaux de télévision est abracadabrantesque.


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 9 février 11:24

      @Francis

      Salut, je ne sais pas, j’évite tout média officiel depuis si longtemps et même quand je les regardais, je coupais le son des pubs et ne regardais pas les pseudo news.Normal en tant que formé en marketing, l’absurde et le mensonge saute aux yeux de suite, on peut y voir de l’analyse transactionnelle partout en fait..dans la vente ça s’annule car vendeurs et acheteurs sont formés à la même école, mais ailleurs les manipulateurs ont la vie belle, les masses crédules, la crédulité une faute majeure ce qui est plus dangereux qu’une bombe atomique, n’entravent que dalle en général..
      Sur le vague saint en général oui bien sur...je te salue.
      ps, connais tu les façons naturelles de faire pour ôter les saloperies des vagues saints du corps ?


    • Francis, agnotologue Francis 9 février 11:53

      @Géronimo howakhan
       Salut,
       
       ’’connais tu les façons naturelles de faire pour ôter les saloperies des vagues saints du corps ?’’
       ???


    • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 9 février 12:36

      @Francis

      vaccins..... smiley


    • The White Rabbit The White Rabbit 8 février 16:36

      Utiliser un parapluie lorsqu’il pleut ralentit-il le retour de l’éclaircie ? smiley


      • binary 8 février 17:09

        @The White Rabbit
        La question est plutôt :
        Quand il pleut, le fait de prendre une douche permet il d etre moins mouillé ?


      • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 8 février 17:12

        @The White Rabbit
        y sont cons ces israéliens ... pas de vaccins ni de confinement et ils auraient même pas eu d’épidémie ... comme la Corée du Nord ... enfin, les coréens du nord sont mal barrés, ils viennent de commander des vaccins ... ça va déclencher une épidémie ...


      • amiaplacidus amiaplacidus 8 février 17:25

        @nono le simplet

        Mais les nord Coréens ont une arme secrète : Kim Jong Un, même le virus en a peur.


      • Bendidon Bendidon 8 février 19:52

        @nono le simplet
        Tiens simplet visionne ça une vidéo de vrais journalistes EXCELLENTE :https://youtu.be/X1kx0TaHV6c
        Attention ça va te dérouiller le derche un MAX
         smiley


      • mac 8 février 20:38

        @The White Rabbit
        N’importe quoi. Après les malades asymptomatiques, vous allez inventer les vaccins qui n’empêchent pas la maladie ?


      • mac 8 février 22:02

        @Bendidon
        Documentaire belge remarquable. Calme, posé et étayé, du vrai travail de journaliste.Beaucoup moins complotiste que Hold up.
        Merci pour le lien, tout le monde devrait le regarder et le transmettre.


      • Bendidon Bendidon 9 février 10:00

        @mac
        Tout à fait je vais le placer partout ou je peux smiley


      • Bendidon Bendidon 9 février 10:03

        @mac
        Elle est tellement bien que YT l’a censuré
        Voici un autre lien https://youtu.be/w6zGkTOq6qs
        Sinon on la trouve sur viméo


      • popov 9 février 13:43

        @Bendidon

        La vidéo a été retirée par youtube.


      • popov 9 février 13:45

        @Bendidon

        Merci, le second lien fonctionne.


      • pemile pemile 9 février 13:56

        @Bendidon « Attention ça va te dérouiller le derche un MAX »

        bis repetita : Je viens de regarder la vidéo et j’attends de vous que vous expliquiez ce qui vous fait dire que cette vidéo est « EXTRAORDINAIRE ».


      • Ouallonsnous ? 10 février 19:34

        @Bendidon

        Votre vidéo a été suprimmée car elle disait la vérité !!


      • BA 8 février 17:20

        L’information la plus importante de l’année 2021 a été diffusée ce matin, lundi 8 février 2021 :


        Arnaud Fontanet : « Le variant britannique serait 30% plus létal », d’après des publications du Royaume-Uni.


        Arnaud Fontanet, épidémiologiste à l’Institut Pasteur et membre du Conseil scientifique, était l’invité de Bourdin Direct, ce lundi 08 février 2021.


        A propos du variant britannique, Arnaud Fontanet déclare : « Il y a des publications maintenant qui viennent du Royaume-Uni qui nous laissent entendre qu’il serait 30 % plus létal, donc la mortalité serait plus importante qu’avec le virus 2020. »


        https://actu.orange.fr/societe/videos/arnaud-fontanet-le-variant-britannique-serait-30-plus-letal-d-apres-des-publications-du-royaume-uni-CNT000001wZlNp.html


        • Sébastien A. 9 février 08:28

          @BA
          Attention scoop.

          Après une longue et minutieuse étude, une grande recherche coordonnée par l’Inserm démontre qu’un virus atteint 100 % de la population. Selon cette étude, tout humain serait condamné dès sa naissance ! Il se nomme « mort ». Mais les institutions « se veulent rassurantes », en dépit de son caractère inéluctablement mortel, chaque humain l’attrape en moyenne 80 ans après sa naissance.
          Ceci a naturellement été publié « dans la prestigieuse revue » Nature.

          Sinon, pour le covid, je vous conseille un remède simple. Comme le virus se transmet par le nez ou la bouche (pardon, par « les voies aériennes supérieures » comme on dit dans jargon pédant moderne) : arrêtez de respirer. Vous aurez 100% de chance de ne pas l’attraper (mieux que le virus Pzifer). Le seul inconvénient, c’est que vous avez aussi 100% de chance de mourir.
          Comme quoi : il faut bien mourir de quelque chose.


        • Francis, agnotologue Francis 9 février 09:14

          @BA
           
           ’’« Le variant britannique serait 30% plus létal  » ’’
           
           Il faut bien ça pour expliquer les échecs de la vaccination.


        • Legestr glaz Legestr glaz 9 février 09:47

          @Francis

          Et pour maintenir un climat anxiogène « opérant » ! 

          « Gouverner par la peur » pour nous « libérer » ensuite grâce à une injection salvatrice. Voilà où nous guide cette affaire. Ce chemin est bien tracé, il en est question toujours et tout le temps, un vrai lavage de cerveau !

          Nous sortirons de cette affaire « grâce » à cette injection pharmacologique dont « on » nous dit tant de bien, sans risque, sans danger, et terriblement efficace !

          Et oui, tout ça pour ça ! What else ? 


        • Eric F Eric F 9 février 10:02

          @Francis

          «  ’’Le variant britannique serait 30% plus létal’’ ... Il faut bien ça pour expliquer les échecs de la vaccination »

          ça parait pourtant plausible, car si on regarde les courbes qui illustrent cet article, on ne voit guère que l’émergence au sein de l’épidémie d’une souche plus virulente pour expliquer que, malgré le confinement, il y a un rebond des cas chez les « jeunes » (non vaccinés), alors que les cas diminuent chez les « vieux » (vaccinés), mais de manière moins rapide qu’en octobre.
          Comme l’étude sur 160 000 cas vaccinés vs non vaccinés est très encourageante sur l’efficacité du vaccin toutes choses égales par ailleurs, c’est bien que l’épidémie elle-même évolue.

          Cela pose un problème général extrêmement préoccupant : on a vu en Afrique du Sud et au Brésil (Manaus) l’apparition de souches plus virulentes au sein de populations à forte immunité collective du fait des pics de forte intensité du virus initial. La vaccination pourrait induire le même processus de « pression sélective » en faveur de souches plus résistantes à l’immunisation.
          C’est un nouvel élément dans le débat sur le rapport bénéfice/risque de la vaccination ...qui relance aussi ma réflexion personnelle


        • Eric F Eric F 9 février 10:43

          @Sébastien A.
          « arrêtez de respirer. Vous aurez 100% de chance de ne pas l’attraper »
          Les « catastrophistes » veulent effectivement mettre le pays en apnée pour couper la contamination.


        • Géronimo howakhan Géronimo howakhan 9 février 11:25

          @Sébastien A.

          Salut, très bien... smiley..merci donc.


        • curieux 9 février 20:42

          @Eric F

          «  ’’Le variant britannique serait 30% plus létal’’ ... Il faut bien ça pour expliquer les échecs de la vaccination »

          ça parait pourtant plausible, car si on regarde les courbes qui illustrent cet article,..., il y a un rebond des cas



          Bonjour,
          Vous comparez les morts avec les cas (diagnostiqués par test PCR) ;
          Sinon, comme moi vs vs posez des questions sur la relation mutant vaccination.
          La solution serait-elle pire que le mal ?

        • Eric F Eric F 10 février 10:42

          @curieux
          Effectivement sur les courbes il ne s’agit pas de nombre de morts, mais de « cas graves », le fait que la courbe des plus jeunes a sensiblement augmenté est préoccupant.

          L’effet de l’immunisation naturelle et vaccinale comme catalyseur de mutations repose la question des « risques » de la vaccination au niveau collectif par rapport à ses « bénéfices ». Mais dans l’exemple israélien, si la vaccination a le même effet sur la population « jeune » que sur la population plus âgée dont la courbe de cas graves baisse sensiblement, alors le bilan serait quand même globalement positif ...mais uniquement pour les pays qui disposeront du vaccin « à large spectre » (en l’occurrence Pfizer ou Moderna plutôt qu’Astra que l’Afrique du sud vient d’abandonner).
          A ce propos, j’ai entendu ce matin un médecin français préconiser de vacciner le personnel médical de moins de 65 ans avec un vaccin ARNm plutôt que le vaccin britannique comme c’est en cours. Bref, plus personne ne voudra des vaccins classiques trop ciblés sur une souche donnée du virus.


        • Ouallonsnous ? 10 février 20:00

          @Eric F

          Et si vous arrêtiez de parler de ce que vous ne connaissez pas, nous ne sommes pas sur BFMWC !


        • republicain 8 février 19:59

          https://pgibertie.com/2021/02/07/en-israel-la-vaccination-freine-t-elle-le-recul-de-la-pandemie/

          pour compléter en particulier les comparaison etre les villes où la vaccination et terminée aux autres


          • mac 8 février 20:34

            Le problème de ce vaccin ne serait peut-être pas ses effets secondaires mais le fait qu’il ne serve à rien, si ce n’est à faire engranger des profits faramineux avec la bénédiction de nos dirigeants qui seront peut-être embauchés après par des multinationales, à prix d’or, pour « bon et loyaux services » ?


            • saint louis 8 février 21:14

              @mac
              Qu’il ne serve à rien reste à démontrer, nous verrons si des effets secondaires n’apparaissent pas dans quelques temps.


            • mac 8 février 22:03

              @saint louis
              Qu’il serve reste aussi à démontrer, les effets secondaires n’ont rien à voir la dedans...


            • mac 8 février 22:08

              @saint louis
              C’est tout de même génial !
              Des compagnies privées nous vendent un produit qu’ils disent efficaces tout en se protégeant juridiquement et on devrait les croire sur parole ?
              Seul le temps nous dira s’ils sont efficaces, pour l’instant rien n’est fait, le cas des pays les plus vaccinés n’ont rien de convaincant, pour l’instant.


            • Eric F Eric F 9 février 10:14

              @mac
              a propos de l’hypothèse que le « vaccin ne sert à rien », il semble que ce soit plutôt à double effet :
              -un effet positif qui est le recul des contamination dans la population vaccinée,
              -un effet négatif qui est que cela semble induire une pression évolutive vers des variantes plus contagieuses ou plus résistantes du virus

              De ce fait, la vaccination ne sera pas une fois pour toutes, mais deviendra une opération récurrente (périodique où lors de nouvelles variantes majeures).


            • ETTORE ETTORE 8 février 21:32

              Cela devient flippant quand les graphiques commencent à dire une vérité contraire à celle des pays, dont ils dépendent.

              Après...Le propre d’un graphique est d’être évolutif, tout comme la voix des états....qui sont toujours diamétralement à l’opposé des courbes et des creux.

              Celui qui concerne le taux de vaccinations, est le seul « progressisme » accepté...

              Le reste ne peut, de facto, n’être qu’en..... décroissance.

              Un peu comme la confiance !


              • racbel 8 février 22:04

                Chouette...grâce aux vaccins on l’aura enfin notre épidémie


                • goc goc 9 février 04:02

                  Allez je vais faire le complotiste moyen, mais je pense que si le Portugal se trouve actuellement en grande difficulté face au virus, c’est (peut-être) qu’il voit se propager la variante brésilienne, celle de Manaus, qui est en ce moment la plus virulente et la plus mortelle, et ce même sur des anciens malades.

                  A Manaus, 75% de la population a été contaminée au début de la pandémie, or actuellement, la nouvelle variante fait autant de dégâts alors qu’on nous a soutenu qu’il suffisait de 60% d’immunité pour stopper la contagion.

                  Et si le Portugal a pu être contaminé par la variante venue du Brésil, c’est parce que les deux pays ont des liens très étroits, que ce soit sur le plan culturel ou sur le plan économique, d’où un nombre important d’échange de population favorisant ainsi la circulation de la variante brésilienne.

                  Quand au silence médiatique concernant ce virus, on peut craindre qu’il ne soit que le signe de sa dangerosité, et surtout le signe de l’inefficacité des vaccinations actuelles sur cette variante


                  • Eric F Eric F 9 février 10:26

                    @goc
                    Ce n’est pas du complotisme puisqu’il n’y a pas là-dessous une intention génocidaire délibérée, mais c’est un constat du fait que l’immunisation naturelle ou vaccinale n’est pas une protection étanche, elle peut favoriser l’émergence de variantes plus contagieuses et plus résistantes.

                    Pour l’instant ces souches sont à peu près aussi létales que la souche initiale.
                    Le scénario néfaste serait l’apparition une souche bien plus dangereuse,
                    Le scénario favorable serait l’apparition d’une souche très contagieuse mais bénigne, comme ce fut le cas de la « grippe russe » de 1889/90 (en fait un coronavirus devenu bénin de rhume).
                    ... le destin reste, pour la plus grande part, aux mains du hasard


                  • devphil30 devphil30 9 février 05:46

                    Une vaccination qui réduit les formes graves du virus et qui arrive alors que ces formes graves ont déjà diminué du fait de l’immunité acquise et du décès de personnes fragiles.

                    Il serait intéressant de prendre deux pays similaire en terme de décès , de population , de mode de vie.

                    Un pays vaccine et l’autre ne vaccine sur le principe du groupe témoin

                    Je pense que le résultat serait très intéressant.

                    Car nous vendre un machin à ARN qui ne fait pas grand chose à part éviter les formes graves sur les personnes à risque est une belle entourloupe.

                    Par contre une risque d’infertilité est évoqué par Alexandra Henrion Caude

                    https://lesmoutonsenrages.fr/2021/02/06/declaration-dalexandra-henrion-caude/

                    Après la destruction des économies réelles voilà la destruction de nos capacités de reproduction cela irait il dans le sens d’une réduction de la population mondiale d’ici 25 ans ?

                    Se pose une autre question , les vaccins sont ils les mêmes pour tout le monde ?

                    Seul la population de base sera vacciné avec ces machins incontrôlables , pour une autre partie riche et dominante un placebo suffit pour la communication TV.


                    • Max31 9 février 07:20

                      2 réflexions :

                      la 2e vague a culminé 38 décès/jour la troisième à 78. soit 2 fois plus !

                      le recul n’est pas suffisant pour comparer, car le pic de la 3e vague a été atteint vers le 17 janvier.

                      Rendez-vous fin février, pour pouvoir comparer !


                      • zygzornifle zygzornifle 9 février 08:13

                        Les grands gagnants sont les labos ....


                        • devphil30 devphil30 9 février 08:46

                          Allez un petit scoop

                          https://reseauinternational.net/agnes-buzyn-a-pris-de-la-chloroquine/

                          La chloroquine est efficace sur les politiques mais pas sur le bon peuple


                          • eau-du-robinet eau-du-robinet 9 février 09:02

                            Merci pour cet article. ;—)

                            .
                            Les prognostiques des professeurs et médecins qualifié et traité comme « Charlatans » par la presse mainstream se confirment ! 

                            .
                            Merci Professeur Perronne vous avez raison smiley

                            .
                            Crise sanitaire - Lettre ouverte du Professeur Christian PERRONNE

                            .
                            Écoutez ce message du microbiologiste DR Claude Escarguel


                            • anima99 anima99 9 février 09:39

                              Ces données sont très intéressantes et vos commentaires justes. Les israéliens sont pratiquement les plus avancés dans la vaccination par ARNm (40% de la population). Leurs données pourraient donc être analysées avec profit par les pays qui font appels au même type de vaccins (les pays occidentaux). Cependant, je ne voudrais pas vous décourager, mais il est très difficile d’arrêter un troupeau de moutons effrayés qui se précipitent vers un précipice. 


                              • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 9 février 09:50

                                @anima99
                                les plus avancés dans la vaccination par ARNm (40% de la population).

                                pour être plus précis ...
                                40% ont reçu une dose
                                24% sont vaccinés


                              • anima99 anima99 9 février 12:05

                                @nono le simplet
                                Merci pour cette précision. Vous avez raison ce n’est pas toujours très clair dans les statistiques accessibles.
                                J’ai considéré le chiffre fourni par Wikipedia qui donne 40,2% de vaccinés pour Israël.
                                Statista (https://www.statista.com/statistics/1194939/rate-covid-vaccination-by-county-worldwide/ ) fournit pour Israël un rapport de 61,3% entre le nombre de doses et la population totale. Ce qui correspondrait à peu près à vos chiffres, qui me paraissent devoir être les plus exacts.
                                Ce qui importe finalement c’est qu’Israël est pratiquement le plus vacciné, et que l’on dispose des premieres données sur les effets de cette vaccination.
                                Si on considère que 40% ont reçu une dose et 24% sont vaccinés, les perspectives semblent devoir être encore plus préoccupantes.


                              • jjwaDal jjwaDal 9 février 14:22

                                « Notre analyse démontre l’efficacité d’une campagne nationale de vaccination sur l’évolution de l’épidémie (de SARS-Cov2) » est indiqué dans l’abstract de l’étude que vous citez. Il n’en reste pas moins qu’on commence sérieusement à déchanter sur l’efficacité des vaccins en particulier face à de nouveaux variants dont le Sud Africain par ex.
                                Le soucis majeur est que la plupart des gouvernements ont massacré l’hôpital public en le mettant aux limites de la rupture un bon nombre d’hiver, sans songer qu’une épidémie plus grave que la grippe pourrait faire exploser le nombre de malades impossible à gérer et donc la létalité d’une nouvelle épidémie. Face à cette épidémie, ils savent tous qu’il est impossible de créer à court délai les unités avec le personnel et le matériel pour les doter, donc ils ont fait pression sur Big Pharma pour torcher un vaccin ASAP et ont donc signé en bas de page pour que le citoyen prenne en charge l’indemnisation des victimes de cette expérimentation en vraie grandeur.
                                Les labos savent très bien qu’on ne connaîtra l’efficacité réelle de leurs vaccins qu’en 2022 (et plutôt la fin que le début) et que les personnes vaccinées en ce moment sont les cobayes d’une phase III digne de ce nom. Le recul, on ne l’aura qu’en 2022 et donc les affirmations actuelles d’efficacité comme les craintes ne sont pas solidement fondées.
                                En plan large, le plus probable est qu’entre le coût d’achat de médicaments sans intérêts (Remdesivir par ex) et de vaccins très partiellement protecteurs, plus les conséquences économiques et sanitaires des confinements, couvre-feux, fermetures d’entreprises, emprunts massifs pour faire tenir à flot le tout, les « économies » faites en démantelant l’hôpital public sont déjà des pertes nettes.
                                Le bilan économique final promet d’être désastreux.


                                • ETTORE ETTORE 9 février 18:41

                                  Imaginez, un seul instant que les Israéliens, se soient auto-administrés......, l’holocauste !


                                  • OMAR 9 février 18:46

                                    Omar9

                                    .

                                    A l’Auteur

                                    .

                                    Je ne sais pas si la vaccination freine le recul de la pandémie, mais j’espère et je souhaite la disparition de ce fléau.

                                    .

                                    Par contre, il n’est plus possible à un palestinien de vivre sur sa propre terre, de cueillir des olives

                                    https://www.aa.com.tr/fr/monde/cisjordanie-occup%C3%A9e-isra%C3%ABl-interdit-la-cueillette-des-olives-aux-palestiniens-/2003335

                                    ou même de seulement piqueniquer :

                                    https://fr.timesofisrael.com/des-arabes-israeliens-qui-pique-niquaient-harceles-puis-chasses-par-des-soldats/?utm_source=A+La+Une&utm_campaign=a-la-une-2021-02-08&utm_medium=email

                                    .

                                    Y’a-t-il un vaccin contre ces ignominies ?




                                        • BA 9 février 22:38

                                          Covid-19 : la France a franchi la barre des 80.000 morts.


                                          L’épidémie continue de frapper la France, où la barre des 80.000 décès a été franchie ce mardi 9 février, selon les dernières données publiées par le ministère de la Santé et Santé Publique France. 439 personnes sont décédées à l’hôpital ces dernières 24 heures, portant le bilan total à 80.147 morts depuis l’apparition de l’épidémie dans l’Hexagone fin janvier 2020.


                                          https://www.lefigaro.fr/sciences/covid-19-la-france-a-franchi-la-barre-des-80-000-morts-20210209


                                          • juan 10 février 07:10

                                            Un vaccin n’a jamais guéri personne, un vaccin est fait pour prémunir contre une infection.

                                            Alors, ce qu’il faut extraire de tous ces chiffres, courbes savantes, et autres petits dessins, c’est uniquement les statistiques des nouveaux malades ayant « reçu » cet ARN messager.

                                            « On » voudrait nous faire croire que cette injection est la panacée... oui pour les combinards qui jouent depuis un an avec la santé des hommes et dont les actions montent en flèche.

                                            Déjà, une médecine qui porterait son nom, commencerait par s’occuper des malades au début de leur infection, et pour cela il faudrait avoir des tests fiables... et respecter le protocole Raoult, et merde à ses opposants corrompus ou idiots.

                                            Les responsables, sont tous ceux qui font obstacle à la médecine qui soigne ; aux généralistes qui plient l’échine, devant l’injonction de gouvernants criminels ; aux journalistes qui acceptent de répéter n’importe quoi, de jouer les singes savants en apportant la contradiction à de vrais scientifiques ; aux conseils de l’ordre foireux ; aux pseudos conseils « scientifiques » corrompus et lâches, bref à toute cette armée de collaborateurs qui rappellent les pires heures de l’occupation.

                                            Tous les criminels qui ont fait obstacle à une thérapie de début d’infection, devront être traduits devant un tribunal international comme le furent les criminels nazis, et, eux n’auront pas un Adolf pour porter le chapeau... Ils devront dire de qui ils « recevaient » leurs ordres.


                                            • gerard JOURDAIN 10 février 11:14

                                              très amusant les courbes comparées qui n’utilisent pas les mêmes échelles.


                                              • julius 1ER 11 février 08:43
                                                En Israël la vaccination freine-t-elle le recul de la pandémie ?…

                                                @l’auteur,

                                                En voyant le titre de l’article, je me disais ;

                                                « comment peut-on penser négativement ????

                                                j’aurais préféré » la vaccination accélère-t-elle le recul de la pandémie" ????

                                                c’est ce à quoi il faudrait s’attendre en principe, mais là vous battez en brèche ce type de certitude ...... où alors ce virus est bien plus malin qu’on ne le prétend !!!

                                                et alors me vient à l’esprit ce qui se passe actuellement au Portugal .... le Portugal

                                                cité comme le 1ier de la classe qui avait été épargné par la pandémie lors de la première vague en Mars dernier, puis de la seconde après l’été .... et qui maintenant ce prend la 3ie de front à la puissance 10 si je puis dire puisque c’est le variant anglais qui sévit là-bas et qui s’avère vraiment meurtrier puisque c’est plus de 300 morts par jour avec comme corollaire des hôpitaux débordés et des pompes funèbres qui n’y arrivent plus !!!!

                                                au delà de ce qui se passe, quelle est la motivation profonde de cet article ????

                                                dire que le vaccin ne sert à rien ou à peu près ???

                                                ou dire que l’on serait aussi bien sans celui-ci ???

                                                là je pense que vous devriez être très prudent car ce virus a démontré qu’il pouvait être bien plus facétieux qu’on ne l’imagine .... l’Allemagne qui elle-aussi était citée en exemple au début de la pandémie avec le tracer / isoler... a passé le cap des 60 000 morts ( la France en est est à plus de 80 000 ) mais au rythme des contaminations on devrait être à la parité dans quelques mois ......

                                                preuve en est qu’il faut rester humble et modeste lorsque l’on aborde les caractéristiques de ce virus !!!!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité