• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Est-ce que Mélenchon a raison de dire que le conflit syrien est lié aux (...)

Est-ce que Mélenchon a raison de dire que le conflit syrien est lié aux gazoducs ?

Suite aux déclarations de Mélenchon sur le conflit syrien qu’il attribue à des conflits d’intérêts liés aux tracés de gazoducs, des boucliers se sont levés pour défendre l’idée selon laquelle ce conflit est surtout lié à des soulèvements populaires qui ont pour cause la gestion dictatoriale du pays par Assad. Déjà à cause de la complexité liée à l’histoire des projets de mise en place de ces gazoducs, et du contexte socio-économique en Syrie. Donc au lieu de rentrer dans les détails des problématiques liées aux tracés de gazoducs et d’un contexte socio-économique défavorable, on essaiera de prendre un peu de hauteur pour remettre les choses en perspective et se débarrasser de cet écran de fumé humaniste qui cache des conflits d’intérêts bien réels derrière la guerre en Syrie.

D’abord quelques précisions, je ne soutiens pas Mélenchon ou encore d’autres. Mais lorsque qu’un politique qui est susceptible d’être écouté par un grand nombre de personnes donne un peu de lumière, il serait dommage de la voir disparaître derrière des écrans de fumée.

Donc suite à ses déclarations, des articles (de presses) soutiennent que le conflit Syrien est avant tout lié au régime dictatoriale d’Assad, et au contexte socio-économique. Ces articles disent beaucoup de vérités, mais cette conclusion lié à une volonté autonome du peuple syrien de s’émanciper, qui bien que réel en partie, paraît un peu rapide et occulte une grande partie de la vérité comme on le verra.

Ces articles utilisent grosso-modo ce type de rhétorique :

  1. Les tracés possibles des gazoducs ont pour but de ne pas dépendre uniquement de l’approvisionnement en énergie des Russes.

  2. Les tracés possibles des gazoducs en discussion et leur réalisation ou non ont de multiples facteurs qui interviennent dans leur mise en place et ne peuvent être seulement reliés à la guerre en Syrie

  3. Impossibilité de mettre en place de gazoducs et faire des affaires dans un pays en guerre, le problème Syrien ne peut donc cacher cette relation de cause à effet

  4. La guerre en Syrie est donc avant tout la faute de la répression sanglante du gouvernement Assad d’un soulèvement populaire en 2011, lié à un contexte socio-économique morose, et il est difficile d’y voir une quelconque récupération de l’opposition à Assad, comme la présence de conflits d’intérêts extérieures (notamment lié aux gazoducs donc)

Tout n’est pas faux, mais tout n’est pas vrai non plus. Oublions un instant l’histoire des projets de tracé de gazoducs et tentons de remettre les choses dans leur contexte.

Comme on l’a vu dans un précédent article, ce qui se passe au Moyen Orient dérive de ce l’on appel le Grand Jeu, c’est à dire les luttes d’influence pour la domination de l’Asie centrale (et maintenant étendu au MO). L’idée est que celui qui contrôle cette partie du monde, contrôle le monde. Difficile donc de ne pas voir dans les conflits du MO des problématiques liés à des confits d’intérêts que chaque partie en lice va essayer de faire tourner à son avantage en fonction des situations.

Pour ce qui est des principaux acteurs sur cet échiquier, on pourrait dire que la Russie, la Syrie et l’Iran défendent leurs pions face aux USA et ces alliés. Bien sûr la Chine n’est pas loin et se place à côté de la Russie, d’autres acteurs sont aussi en lice. Difficile donc de ne pas parler de conflits d’intérêt, d’autant plus que la Syrie a une position géostratégique non négligeable pour la Russie. Difficile de croire que cette position géostratégique n’intéresse pas les USA, et bien sûr que les Russes ne veulent pas perdre cet allié, et donc cette position géostratégique. Rien de plus normal et humain que de vouloir défendre ces intérêts, difficile encore de le nier. Comme il est difficile de nier que le MO dispose de ressources énergétiques importantes, donc que des conflits d’intérêts pour leur contrôle émergent forcément entre les différents acteurs du Grand Jeu.

Mais est-ce que défendre ce point de vue n’irait-il pas à l’encontre de nos intérêts en favorisant les Russes aux détriments de nos alliés américains et des nôtres comme le sous-entendent ces articles ? Au delà de savoir s’il est pertinent de cacher ou non une partie de la réalité de la situation car elle irait à l’encontre de nos intérêts, la France ne devrait pas être dépendante des Russes, ni même de notre allié, et ami, américain si elle veut assurer son indépendance.

A ce sujet, on a déjà vu que certains de nos intérêts sont parties du côté américain à nos dépends. On pourrait parler de Total qui s’était vu à l’époque refuser par les USA de faire passer un gazoduc en Iran car l’Iran était considéré comme un ennemi.

Ou encore de la vente de 70 % des activité d’Alstom à General Electric. On parle ici de la vente de notre savoir faire lié aux turbines à vapeur qui équipent nos centrales nucléaires, donc de la la maintenance de ces turbines et de nos centrales nucléaires laissée maintenant au bon vouloir de cette entreprise américaine. Y-at-il besoin de souligner l’intérêt stratégique de cette perte ?

Ou même de « comment Airbus a cessé d’être français » depuis qu’un ancien membre de la DARPA (une annexe du pentagone) est devenu directeur technique d’Airbus group. Là encore est-ce normal de céder sciemment la direction technique d’un groupe européen à des alliés non européens, et encore moins français ?

On peut donc voir à l’aide de ces exemples que les choses ne sont pas aussi simples. Que ce n’est pas parce que ce sont des alliés historiques que nous n’avons rien à perdre avec les USA. Ou encore que ce n’est pas parce que les Russes sont vus comme des concurrents que nous ne pourrions pas avoir des intérêts communs (la lutte contre Daech semble être un intérêt commun, mais qui peut s’opposer à la chute d’Assad par exemple). A chacun d’ouvrir les yeux et faire attention, et surtout quitter une vision binaire du monde, Bien versus Mal, qui cache la complexité du réel. « Mon Dieu, gardez-moi de mes amis. Quant à mes ennemis, je m’en charge ! » disait Voltaire, rien de nouveau sous le soleil.

Précisons à tout hasard que cette défense de nos intérêts n’a rien à voir avec un quelconque nationalisme. Elle se rattache plutôt à une optique de conserver les moyens de notre indépendance, et donc de pouvoir protéger notre lieu de vie et interagir avec ceux qui nous entourent comme bon nous semble (ce qui ne veut pas dire égoïstement et en se refermant sur nous-même bien entendu, mas pas naïf non plus et en ayant conscience de faire partie d’un tout qu’il est difficile de négliger sans répercussions). Les libéraux intègres savent de quoi je parle, c’est un principe qui se rattache au respect du principe de subsidiarité (donner la liberté d’action nécessaire aux entités qui composent un tout), et dont découle aussi le principe de non-ingérence extérieur.

Mais revenons au MO et à la Syrie. On vient donc de voir que la situation géostratégique de ce pays en fait de facto un enjeu lié à des conflits d’intérêts et autres luttes d’influences. Alors comment ne pas voir dans ce conflit une volonté de récupération dans le soulèvement populaire syrien, et donc une volonté de faire passer la Syrie du côté des USA en faisant chuter Assad quitte à soutenir des factions terroristes ? Ce genre de procédé n’a-t-il jamais eu lieu ?

Bien sûr que si, et il est vieux comme le monde. On pourrait déjà se pencher sur les documents déclassifiés des services secrets américains en rapport avec l’Amérique Latine, ou encore du soutien de ce qui deviendra plus tard Al-Qaeda lors de la guerre d’Afghanistan. Nombre de renversement de régime ont eu lieu par un soutien extérieur dirigé par les USA. Mais les USA ne sont pas forcément les seuls à blâmer, en fait tout le monde fait ou a fait pareil. Les Russes comme nous les premiers. En fait cela a toujours eu lieu, et est même à l’origine de la chute de biens des empires.

La logique est très simple, lorsqu’une entité A devient trop autoritaire dans le but de s’imposer par la force au détriment des autres elle va créer des mécontents. Lorsque ce nombre de mécontents atteint un certains niveau, une autre entité B peut agir pour récupérer, soutenir (voir créer) ce mécontentement pour tenter de renverser l’entité A. On peut voir ça au niveau international, national, politique, etc.

Ou encore plus proche de nous, au sein d’une entreprise lorsque quelqu’un cherche à prendre la place de l’autre en montant contre cet autre ceux qui ont été froissés par cet autre, ou encore par le biais d’information mensongère visant à le discréditer. Bien sûr tout ça dans le but d’éliminer celui qui nous gène et prendre sa place. Rien de plus « humain », on appel ça « poussette », diviser pour mieux régner, médisances, monter les uns contre les autres, avoir les dents longues, coups de vices, pousser à la faute, quand on veut tuer son chien on dit qu’il a la rage, etc.

Au fond les gouvernements n’ont rien inventé et ne sont pas plus retors que nous, en revanche leur pouvoir de nuisance engendre des répercussions bien plus importantes. C’est aussi eux qui prennent les décisions pour le plus grand nombre. Il est donc normal de rejeter la responsabilité à ceux qui prennent les décisions, pas à ceux qui les subissent.

C’est donc en utilisant la présence de divisions que certains on pu s’imposer et même détruire des empires. Ce fut une des causes de la chute de nombreux empires comme ceux d’Alexandre, Romain, Perse Sassanide, Arabes, Mongols, etc. Bien sûr les causes des chutes d’empires sont multiples et complexes, mais l’utilisation des divisions et du mécontentement revient souvent à différents degrés. En ce sens on peut se demander si s’imposer par la force au risque de créer des divisions qui pourront être récupérés par la suite est la meilleur des stratégies à long terme, ou est-ce se tirer une balle dans le pied ? Autrement dit, tenter de préserver l’unité au travers de la multitude en respectant le principe de subsidiarité ne serait-elle pas la meilleur des solutions sur le long terme ? Ou encore de ne pas être trop gourmand comme dirait la sagesse populaire ?

On a vu également dans un autre article ce que pouvaient engendrer des actions illégitimes d’un point de vue stratégique. L’ingérence extérieure et s’imposer par la force brute en sont des exemples, comme elles sont aussi facteurs de mécontentements qui pourront servir à d’autres.

Assad qui a certainement été trop autoritaire dans la manière de gérer son pays en a fait également les frais, il a permis à certains de récupérer ce mécontentement. Bien sûr rien n’est simple dans la gouvernance d’un pays, surtout lorsque des forces extérieurs tentent de le déstabiliser. Difficile aussi de savoir le degré de manipulation dans la monté de ce mécontentement (voir les archives déclassifiées plus haut en ce sens et les articles afférents pour des exemples similaires dans le passé), comme pour ce qui est de la réalité des choses vis à vis du peuple syrien antérieurement au conflit. Mais une chose est sûr, la situation du peuple syrien est largement pire qu’avant le conflit, sans parler d’un surplus de déstabilisation au sein d’une région qui n’en avait pas besoin, comme du manque de détermination à contrer le totalitarisme de Daech, car Daech sert aussi les intérêts de ceux qui veulent renverser Assad.

Donc pour revenir à la Syrie, il est évident que l’on a été prêt à soutenir des factions terroristes dans le but de faire tomber Assad. Difficile donc de prétendre que la Guerre en Syrie n’est que le fruit d’un soulèvement populaire autonome. Difficile de prétendre que ce soutien n’a pas fait plus de mal que de bien au peuple syrien (et ce n’est pas fini). Difficile de prétendre que ces soutiens ont été fait dans l’optique humaniste d’éliminer un dictateur alors que nous en soutenons d’autres lorsque cela nous arrange respectons le droit de non ingérence des affaires d’une Nation dirigé par d’autres dictateurs.

On pourrait ici revenir sur le cas de l’Amérique Latine, mais l’Afrique ou l’Asie n’est pas en reste. Par exemple durant la Guerre froide lorsque les USA ont soutenu un régime dictatoriale en Indonésie qui a tué plusieurs centaines de milliers de sympathisants communistes (des millions selon les auteurs de ces massacres dans un documentaire) sans que cela émeuve grand monde. La liste des régimes dictatoriaux soutenus par ceux qui critiquent Assad serait trop longue.

Difficile donc de prétendre qu’il n’y a jamais eu d’ingérence extérieure aux mépris élémentaires des droits de l’homme et des Nations à pouvoir disposer d’eux même au cours de l’histoire, que ce soit par un camp ou l’autre. Difficile aussi de nier que des régimes dictatoriaux n’ont pas déjà été soutenus lorsque cela nous a arrangé.

Enfin, lorsque l’on parle de l’impossibilité de faire des affaires dans un pays en guerre, il n’y a qu’à voir ce qui ce passe en Afrique et ailleurs. On voit bien qu’une guerre civile n’empêche pas les affaires de tourner comme on l’a vu dans un article sur le conflit d’Aceh, ou encore ce qui se passe actuellement en et autour du Congo. Bien au contraire diraient certains, d’autant plus que pour ce qui est de la mise en place de gazoducs/pipelines rien ne presse et peut attendre une stabilisation en Syrie.

Alors est-ce qu’il y a eu du mécontentement au sein du peuple Syrien ? Bien sûr, comme dans de nombreux pays d’ailleurs, mais cela est loin de tout expliquer. D’ailleurs sans récupération de ce mécontentement et soutiens extérieurs aux « rebelles » la situation serait-elle ce qu’elle est actuellement ? Poser la question est déjà y répondre, même si l’on postule que la situation socio-économique antérieure au conflit n’est le fruit d’aucune volonté de manipulation extérieure visant à l’accentuer.

Difficile donc de ne pas voir des conflits d’intérêt, des luttes d’influences, et des ingérences extérieures dans le conflit Syrien. Difficile de ne pas les rapprocher à des problématiques géostratégiques et énergétiques, et donc de transport de ces énergies par des gazoducs/pipelines dans un future proche ou lointain. Difficile donc de donner tort à Mélenchon sur ce point.


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

228 réactions à cet article    


  • Tall Tall 15 avril 09:55

    Pour Mélenchon, il n’y a jamais eu de guerre de religion.

    Le véritable enjeu des croisades : c’était le trafic d’huile d’olive

    • jmdest62 jmdest62 15 avril 11:30

      @Tall

      Salut
      « c’était le trafic d’huile d’olive »
      Vous n’êtes pas très loin..... il suffit de lire wikipédia pour trouver ça :
      « ...Les cités marchandes italiennes ont retiré des profits économiques des croisades, et développé dans la foulée les liens entre places commerciales européennes.
      .....En échange de l’aide de Gênes, les barons francs attribuent aux Génois une part de butin, un quartier ou fondouk, l’exemption des taxes dans les villes conquises.  »
      °
      Derrière le prétexte religieux => « business as usual »
      @+

    • Tall Tall 15 avril 11:57

      @jmdest62

       
      Vous inversez les causalités : ce ne sont pas les cités marchandes qui ont comploté avec le pape pour lancer des croisades. Ce sont les croisades qui ont généré diverses opportunités.

    • jmdest62 jmdest62 15 avril 17:27

      @Tall
      Vous avez raison ....

      Ce ne sont pas les occidentaux qui ont comploté avec les wahhabites pour lancer la guerre contre la Syrie. 
      Non ! Non ! la version officielle c’est que l’état islamique , voulant étendre son calfat , a attaqué la Syrie que nous , pauvres occidentaux, n’avons pas réussi à défendre .
      Heureusement , les Russes sont venus nous aider sinon l’histoire nous aurait vraisemblablement appris que cette guerre avait généré « diverses opportunités » pour le passage de gazoduc....
      c’est évident !

      @+


    • Tall Tall 15 avril 18:33

      @jmdest62


      Vous avez raison ... les religions ne causent jamais de problèmes
      l’islam, il est gentil tout plein
      et les djihadistes tuent des français pour la gloire d’Exxon et Total

    • Tall Tall 15 avril 18:36

      Faire le déni de l’intégrisme islamique, c’est faire son Daladier avec Hitler ... c’est pareil


    • Tall Tall 15 avril 18:41

      2000 ans d’histoire montrent qu’il n’y a jamais eu de violence religieuse ... jamais !

      l’inquisition, c’est l’ancêtre de la croix-rouge .. les croisades préfiguaient le club med ...
      ...etc..etc...etc ...etc ...
      jusqu’à il y a 20 ans encore en Irlande où les cathos et protestants ( qui sont des clubs de foot ) se bagarraient à cause d’un penalty non sifflé

    • jmdest62 jmdest62 15 avril 18:46

      @jTall

      « les djihadistes tuent des français pour la gloire d’Exxon et Total »
      Non je ne crois pas ...
      Mais il est p’têt pas impossible qu’ils soient manipulés et q’on tente de nous manipuler pour masquer les plans et turpitudes des compagnies dont vous parlez...
      Qu’en pensez-vous ? 
      @+

    • Tall Tall 15 avril 19:05

      @jmdest62


      Qu’en pensez-vous ?

      que vous ignorez ce que c’est un fou de dieu ... la « pensée » de ces types est hallucinante
      et vous n’avez pas idée de la manière dont les salafistes parlent entre eux de vous, le mécréant ... ça vous ferait vomir
      le juif est à mein kampf ce que le mécréant est au coran

    • Tall Tall 15 avril 19:22

      Maintenant qu’il y ait des opportunistes de tous poils qui exploitent de manière circonstancielle les folies-de-dieuistes, c’est + que probable ... mais ils ne sont pas les générateurs de ces folies.



    • jmdest62 jmdest62 15 avril 20:07

      @Tall
      Ben ...ce que l’on constate c’est que ces « fous de dieu » se mettent en mouvement quand des « intérêts économiques » apparaissent ...curieux Non ?

      @+ 

    • Tall Tall 15 avril 20:30

      @jmdest62


      des intérêts économiques, il y en a partout et tout le temps ... 
      pourquoi tenez-vous absolument à glisser sous le tapis 2000 ans ( au moins ) de guerres religieuses ?
      cette réalité vous pose un problème ?

    • Tall Tall 15 avril 20:37

      d’autant que les grandes religions sont + que des religions, elles deviennent au fil des siécles, des cultures, des modes de vie, des civilisations ...


    • Onecinikiou 15 avril 21:29

      @Tall


      Ce que les mélanchonnistes veulent nous dire implicitement c’est que Mélenchon a raison sur tout. 

      ...enfin, sauf sur l’Acte unique et Maastricht, sauf sur son idolâtrie de Mitterrand, sauf sur sa participation au gouvernement euro-libéral Jospin, sauf sur son adhésion pendant 31 longues années au Parti socialiste, sauf sur son soutien à SOS-Racisme dans la main du Lobby à la petite main jaune, sauf sur son positionnement pro-fédéraliste européen, sauf sur sa vision de l’immigration, de l’islamisation et du communautarisme, sauf sur son soutien à la résolution de l’ONU ouvrant la voie aux frappes de l’OTAN en Libye, sauf sur son vote « sans condition » en faveur de Hollande en 2012, sauf sur celui de son futur vote en faveur de Macron/Fillon pour faire barrage à MLP etc...

    • Norbert 15 avril 21:45

      @Tall

      La cause profonde des croisades réside dans la structure de l’Etat féodal et la nécessité pour lui de se consolider. Il faudrait que je retrouve des sources sur ce problème intéressant.

      jmdest62, à mon sens, n’a pas été très convaincant sur ses arguments mais il a raison sur le fond pour rejeter la conception selon laquelle des idées contenus dans des textes religieux seraient le moteur de l’action.


    • Paul Leleu 15 avril 22:20

      @Tall

      les islamistes sont financés par les pétrodollars... oui, en un sens ils tuent grâce au pétrole...

      sur les croisades, je vous invite à approfondir votre lecture... la mobilisation ’’religieuse’’ de la société occidentale médiévale relevait de bien des intérêts pour la papauté, l’église et les puissants...

      c’est comme d’attribuer la guerre de Troye au seul enlèvement d’Hélène... les histoires de femmes créent des bagarres, rarement des guerres. De même les religions créent des querelles... mais c’est leur instrumentalisation stratégique qui crée des guerres...

      sur l’islamisation organisée des pays arabes depuis des décennies (par l’Otan et les émirs), lisez Boualem Sansal... il en parle avec des mots simples.


    • jmdest62 jmdest62 16 avril 07:43

      @Tall
      « pourquoi tenez-vous absolument à glisser sous le tapis 2000 ans ( au moins ) de guerres religieuses ? »
      pourquoi tenez-vous absolument à mettre en avant 2000 ans ( au moins ) de guerres religieuses ?

      @+

    • Tall Tall 16 avril 11:03

      @jmdest62
       

      Sauf qu’il y a une différence fondamentale entre ces 2 options : la réalité
      Il faut être sacrément motivé pour vouloir la contrer

      Aussi, je vais vous la faire courte : votre islam ne passera pas

    • Tall Tall 16 avril 11:12

      A Norbert et Leleu

       
      Ne vous fatiguez pas ... je sais de par une très loooongue pratique qu’il est totalement et définitivement impossible d’avoir un échange objectif avec un croyant fervent sur sa propre religion.
      Et ce, pour une raison très simple : l’enjeu est existentiel pour lui.
       
      J’en ai croisé qui niaient la réalité de l’inquisition, ou la limitaient à 40 morts, dont 23 avaient glissé sur une peau de banane. Bref, ce genre de « débat », c’est du surréalisme garanti pour peu qu’on le prolonge un peu
       
      Là-dessus, joyeuses pâques

    • jmdest62 jmdest62 16 avril 11:43

      @Tall
      Salut

      « Aussi, je vais vous la faire courte : votre islam ne passera pas »
      Vous m’avez habitué à mieux que ça ....
      Au fait ! je n’ai ni Islam , ni bouddhisme , ni catholicisme ni quoique ce soit .....
      bon dimanche !
      @+

    • Tall Tall 16 avril 13:55

      @jmdest62

       
      Mais oui, mais oui ... ça aussi je connais depuis loooooongtemps : les « athées » défendant les religions avec bec et ongles ... smiley

    • Tall Tall 16 avril 13:57

      La vraie gauche qui a un minimum de cervelle devrait savoir que l’islam est le pire des fachismes.


    • Malatif Malatif 16 avril 14:17

      @Tall
      Tout vient de ce que la gauche a été contaminée sciemment par le Vatican
      Création de la CFTC => CFDT==> Partis de gauche
      Mais il n’a pas fallu forcer les petits bourgeois post 68ards
      La SFIO par antimarxisme a intégré de plus en plus de croyants qui masquaient leur foi....Toute la direction du PS , y compris Hamon est , a été ou sera Delors ..iste .
      Delors le sacristain qui vient de Chaban Delmas
      On imagine la ferveur révolutionnaire.

      Les petits scribouillards bobo confondaient militantisme et bénévolat

      L’athéisme dans les organisations ouvrières est devenu peu à peu minoritaire

      Aujourd’hui la véritable misère au plan théorique est à la base de dérives dans les organisations « qui se disent d’extrême gauche »...
      Elles valorisent l’islam en lui accordant des qualités qu’elles refusent au catholicisme...
      On ne saura jamais lesquelles ?

      Elles font semblant de ne rien voir = > Les candidates à foulards de La Ligue com..
      Quand les femmes se feront fouetter publiquement dans le 93 elles détourneront le regard
      C’est consternant d’ignorance , de bêtise et de trahison
      C’est comme ça que des organisations historiquement athées et matérialistes ont complètement abandonné le combat pour la laïcité car elle dérangeait leur compromission...........et les petits calculs de leurs petits chefaillons


    • Tall Tall 16 avril 14:30

      @Malatif

       
      Pour moi la gauche actuelle est incarnée par ce gars-là : l’ancien maire PS de Molenbeek qui a fait de sa commune une base du djihadisme européen.

    • jmdest62 jmdest62 17 avril 08:48

      @Tall
      Salut

      « les « athées » défendant les religions avec bec et ongles ... »
      Je ne suis pas un oiseau et mes ongles sont toujours coupés de près.
      °
      Je suis tolérant ( à vrai dire je n’en ai rien à faire ! ) envers les religions parce que je suis français athé et laic.
      Je ne suis pas un « athé inné » mais un « athé réfléchi » ....la pratique intensive du catholicisme chez les D’jèses (10 ans quand même !) m’a complètement et définitivement fait balancer dans l’athéisme quand je me suis rendu compte du gouffre qui existe entre les « bondieuseries » et la pratique quotidienne de « La Foi ».
      °
      L’islam a ses intégristes je ne suis pas stupide au point de le nier mais jusqu’à ce qu’on m’apporte des « vrais » preuves du contraire je maintiens que les musulmans , parce que ce ne sont après tout que des hommes , ne sont pas tous des « terroristes wahabbites » .
      °
      Le catholicisme a ses intégristes qui remettent le droit à l’IVG en cause et voudraient interdire la contraception.
      Ils agissent de manière moins spectaculaire mais eux aussi ils endoctrinent et portent atteinte à la liberté des femmes. Pour autant , je ne considère pas que tous les cathos sont des intégristes.
      °
      Z’avez pas remarqué que ,curieusement, ce sont les mêmes qui , sous prétexte d’atteinte inntooollllééérrraaabbbllleeee à la liberté de la femme , veulent interdire le « burkini » et qui approuvent et/ou regardent faire d’un oeil complice les assocs anti-IVG et Anti-Contraception ? Sarko , Fillon , cioti , estrosi ,Wauquiez etc ....La Droâââte quoâ !
      °
      Dans le cas du « burkini » ..ils font « du tintouin » pour convaincre l’électeurs lambda ( celui planté devant TF1 ) que nous sommes dans une « guerre de civilisation » et dans le deuxième cas qu’il s’agit juste d’ un « retour aux valeurs » ...
      °
      Pour moi il s’agit de la même chose .....ça s’appelle des « éléments de langage » et c’est de la manip !!!!! 
      @+



    • Tall Tall 17 avril 09:28

      @jmdest62

       
      C’est bizarre, j’ai un parcours analogue ( catho > athée ) et je n’arrive pas du tout à la même conclusion sur l’islam.

      L’islam, c’est de l’intégrisme « catho » à la puissance 3.

      Quand on voit comment les intégristes cathos traitent les non-cathos alors que Jesus n’a jamais dit de faire ça, bien au contraire ( il recolle l’oreille du légionnaire venu l’arrêter ) ...Imagine que Jesus aurait dit de casser de l’infidèle ... et qu’en mourant pour faire ça, on irait au paradis .... ça aurait donné quoi ??
       
      Et bien c’est ça l’islam ...
       
      Et c’est une guerre de civilisation !
       
      Car qui peut nier l’influence du christianisme sur notre civilisation et nos valeurs ?
      Elle est majeure, c’est clair ... et bien c’est la même capacité d’influence qu’a l’islam ... faut pas rêver
       


    • Tall Tall 17 avril 09:37

      @jmdest62

       
      Quant à l’immense majorité des croyants gentils et tolérants, ben oui, comme partout ... mais elle n’empêche rien. Cette masse est molle, plastique et toujours consentante. C’est le grand troupeau des veaux habituels. Sauf qu’il grossit + vite que les autres ce troupeau-là ... et c’est voulu !
      Faites 5 enfants au lieu de 3 a encore dit Erdogan récemment
      Et qui le dirige, ce troupeau de veaux ?
      Une poignée de radicaux .. comme pour tous les troupeaux.


    • Tall Tall 17 avril 09:50

      majorité des croyants gentils et tolérants

       
      je rectifie ma phrase : même pas ....ils consentent juste ce qu’il faut pour s’implanter en toute quiétude. Et ils exploitent la laïcité à sens unique.
       
      Christianisme et judaïsme sont compatibles avec la laïcité car ces 2 religions ne disent pas de casser de l’infidèle. Les goys, on s’en tient distant, mais c’est dieu qui les jugera.

      L’islam pas... lui, il dit : cassez-les !

      Il y pas mal de muslims qui, sur ce site et sur le web en général, pratiquent la taqiya : pourquoi ?


    • jmdest62 jmdest62 17 avril 11:25

      @Tall
      « je n’arrive pas du tout à la même conclusion sur l’islam. » 

      Je crois que nous ne sommes pas si éloigné.....
      Nous connaissons de ces religions que ce qui nous a été transmis de bouches à oreilles , de générations en générations ou par retranscription d’écrits traduits et retraduits ...interprétés et ré-interprétés ......
      au final chacun peut y trouver ce qu’il vient y chercher pour justifier ses actes et/ou trouver une justification à ses turpitudes.
      @+


    • jmdest62 jmdest62 17 avril 11:58

      @TallSalut
      « Il y pas mal de muslims qui, sur ce site et sur le web en général, pratiquent la taqiya : pourquoi ? »

      « Pas mal » c’est combien ? (un exemple au hasard (quoique !) : 800 personnes dans un meeting c’est « pas mal » pour AssHolino ...pour JLM c’est peanuts !  smiley)
      Si ils pratiquent la tagiya...comment savez vous qu’ils la pratiquent ? 
      paradoxal Non ?
      Je vous ai connu + Cartésien.
      Ce genre de phrase instille (volontairement ou non) la confusion et le doute car elle laisse sous-entendre que ;
       « beaucoup de musulmans dissimulent leur foi => ils ont qqchose à cacher => et quand on a qqchose à cacher c’est louche ! z’pas Mame Michud ? j’voule fait pas dire Mame Durand ! faut rien attendre de bon de cette engeance »
       CQFD
      @+

    • Tall Tall 17 avril 12:05

      @jmdest62

       
      Oui ... ben il ne reste plus qu’une seule question : dans combien d’attentats et de morts les humanistes comprendront que l’islam est une immonde saloperie ?

    • jmdest62 jmdest62 17 avril 12:07

      @Tall
      « Et qui le dirige, ce troupeau de veaux ? Une poignée de radicaux .. comme pour tous les troupeaux. »

      Et donc ? il faut éliminer le troupeau cad « l’immense majorité des croyants gentils et tolérants » ou la « poignée de radicaux »  ?

      @+

    • Tall Tall 17 avril 12:12

      @jmdest62

       
      ben si toi tu pratiques la taqiya là maintenant, t’aurais déjà l’air moins con que si tu es le vrai gros benêt humanissssstte qui n’a rien compris à l’islam

    • Tall Tall 17 avril 12:18

      @jmdest62


      Et donc ? il faut éliminer le troupeau ...
      non, il faut attaquer à la source ... et la source, ce ne sont pas les radicaux, c’est le coran qui légitime leur prêche 
      ça c’est la solution ... et c’est devenu le 2e parti des pays-bas
      encore quelques attentats, et ça le fera ...


    • jmdest62 jmdest62 17 avril 16:31

      @Tall
      « t’aurais déjà l’air moins con que si tu es le vrai gros benêt »

      J’ai donc le choix ? benêt ou islamiste ? Vous êtes vraiment trop bon !
      Juste après les arguments « limites », les insultes et ....Juste après les insultes ....la batte de baseball sans doute ? ( j’les préfère en bois ..c’est +écolo).
      Bel enchaînement dans le plus pur style de Jean Marie.  smiley
      N’oubliez pas , vous n’êtes , parait-il , plus d’extrême droite mais de centre gauche ...enfin ! d’après Philippot
      @+

    • jmdest62 jmdest62 17 avril 16:35

      @Tall
      « encore quelques attentats, et ça le fera .. »

      Quitte à « aider » un peu le destin ...c’est ça ?
      @+

    • Tall Tall 17 avril 17:13

      @jmdest62

       
      Mais vous êtes une guerre en retard avec vos propos censés vilipender le vilain facho ...
      Etre anti-islam n’a pas plus rien de honteux en 2017 .. 
      Après : Charlie, Bataclan, Bruxelles, Nice, Berlin, Londres, St-Petersbourg, Stockholm ..etc... on a dépassé depuis longtemps le stade des battes de base-ball
       
      Petit rappel : la flaque de sang séchée de l’islamiste de Nice sur la promenade des anglais a servi de vide-ordure pendant des jours sans que la voirie n’intervienne.

    • Tall Tall 17 avril 17:17

      L’islamiste a déclenché la guerre, il va devoir l’assumer maintenant ... 

      Vous allez comprendre ça le 7 mai

    • jmdest62 jmdest62 17 avril 18:20

      @Tall
      « Etre anti-islam n’a pas plus rien de honteux en 2017 .

       »Sans doute , mais je tenais à vous confirmer qu’ être anti-[anti-islam] ne fait de moi ni un salafiste ni un benêt .
      °
      « vos propos censés vilipender le vilain facho  »
      Vous extrapolez , j’ai juste écrit que la progression de votre rhétorique m’évoquait l’extrême droite alors que vous déclarez soutenir MLP qui est , parait-il , de centre-gauche.
      °
      " Charlie, Bataclan, Bruxelles, Nice, Berlin, Londres, St-Petersbourg, Stockholm ..etc...
      Vous êtes très sélectif dans vos citations ....vous avez oublié Maiduguri, dans le nord-est du Nigeria avec plus de 250 morts attribués à l’ex-Boko Haram. Rakka, capitale autoproclamée de l’Etat islamique, Sanaa, au Yémen, et Le Caire.
       Oslo , Anders Behring Breivik , c’était en 2011 ....
      @+

    • Tall Tall 17 avril 18:30

      @jmdest62

       
      le centre-gauche socio-économique n’est pas antinomique de l’anti-islamisme

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires