• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et après ? (part 2)

Et après ? (part 2)

Suite de la série-fiction sur les issues envisageables du quinquennat Macron.

Hypothèse n° 2 : un nouveau Nicolas Sarkozy (ou un nouveau Macron).

C’est aussi, immédiatement après la précédente (voir ici), et malheureusement, la seconde hypothèse la plus probable.

Là encore, il n’est pas question d’imaginer le retour de « Sarko » en chair et en os, mais d’imaginer un scénario proche de celui de 2007, lorsqu’il a « brillamment » succédé à Chirac. Un scénario qui présente d’ailleurs des similitudes très fortes avec le remplacement de Hollande par Macron en 2017.

Grâce à ses postes ministériels successifs, grâce à la complaisance de médias tout acquis qui reprenaient systématiquement ses points de vue1, Nicolas Sarkozy a pu dérouler une campagne présidentielle impeccable qui a duré… 5 ans, dès le lendemain de la réélection de Jacques Chirac. Comme paralysés par l’enjeu, ses adversaires n’ont pas même réussi à faire entendre qu’il était lui aussi un sortant, et qu’il avait lui aussi un bilan de ministre à passer à la loupe. Le pur produit du chiraquisme a donc pu tranquillement se présenter un « homme neuf », qui allait ringardiser le vieux monde et son ancien mentor.

Sous cet angle, le macronisme n’est qu’un sarkozysme en accéléré et en exagéré.

Jeune ministre des finances de François Hollande à partir de 2014, poste où il n’a guère eu le temps de s’illustrer et qu’il utilise sans scrupule comme tremplin pour se faire connaître, Emmanuel Macron fonde son propre mouvement en avril 2016 et déclare sa candidature en novembre, portant l’estocade à un Président qui se serait bien vu rempiler (cela dit à quoi aurait servi un second mandat Hollande, là était la question).

Sur la base du discours mille fois répété d’un François Bayrou (« rassembler les bonnes volontés à gauche et à droite pour faire enfin avancer le pays », « en finir avec les vieux clivages inopérants », « libéraliser la société pour gagner dans l’Europe et dans la mondialisation », etc, etc.… ) Macron a réussi à être, le temps d’une élection, celui qui va faire bouger la société tout en la protégeant des revirements excessifs promis par une Le Pen, un Mélenchon et même un François Fillon. En bref, pour reprendre la formule du Guépard « celui qui va tout changer… pour que rien ne change ».

Alors, compte-tenu de l’usure accélérée qu’il a subi en 2 années, et compte-tenu des enjeux, à savoir le maintien au pouvoir d’une oligarchie, il n’est pas insensé d’imaginer qu’une solution de remplacement émane des mêmes milieux dirigeants et autres leaders d’opinion qui ont promu sa candidature.

 

Qui pourrait en profiter ?

Quelqu’un pouvant gommer les excès du jeune sortant, voire, cerise sur le gateau, prétendre donner un tour plus social à sa politique – tout en faisant bien sûr exactement la même chose.

L’Express n° 3528 du 13 février 2019 a par exemple brossé un portrait plus que flatteur, élogieux, de Jean-Yves Le Drian :

Expérimenté, sage, sur la retenue, avec en prime une caution « de gauche », épargné par le temps court des crises sociales à répétition depuis ses ministères régaliens (Défense sous Hollande, Affaires étrangères sous Macron), « l’hypothèse Le Drian » évoquée alors par l’hebdo consistait à remplacer Edouard Philippe à Matignon.

Il n’est toutefois pas interdit de voir un tout petit peu plus haut dans la hiérarchie et un tout petit peu plus loin dans le temps.

Jacques Attali, qui a joué le prophète de la macronie dans son « 100 jours pour que la France réussisse »2 a aussi indiqué que le successeur d’Emmanuel Macron, à son humble avis, pourrait « être une femme », ce qui changera évidemment tout.

 

Inconvénients :

Là encore, le scénario du « changement de l’intérieur » a déjà été joué récemment à deux reprises, ce qui pourrait rendre les Français plus que méfiants. Toutefois, l’inconvénient est aussi un avantage, puisqu’il faut bien avouer que cela semble pour le moins fonctionner, même si les ficelles sont grosses.

(à suivre)

 

1 Voir à ce sujet, entre autre, « l’affaire Clearstream », qui a systématiquement été présentée comme une machination de Villepin dirigée exclusivement contre « la victime » Sakozy...alors que le premier ministre s’est borné à transmettre à la justice les fameuses listes truquées de comptes secrets, sans pour autant être lui-même l’auteur du faux. Qu’il se soit incidemment réjoui d’avoir trouvé matière à embarrasser son rival n’est pas un délit, et le vrai délit aurait été de cacher ce type d’information. Qu’importe : la théorie du vrai faux complot a été reprise à l’unisson dans tous les médias. Cette touchante unanimité n’était vraisemblablement qu’une vengeance tardive de l’élimination de Balladur par Chirac en 1995, qui s’était faite, à l’époque, contre tous les oracles médiatiques qui n’avaient d’yeux que pour Balladur.

2 Fayard, 2016. Voir « la suppression de l’ISF et son remplacement par un impôt sur le seul patrimoine immobilier » par le gouvernement macronien, qui est directement issu des proposions du livre dirigé par « le mentor de tous les présidents de la République depuis François Miterrand » (sauf Chirac peut-être...)


Moyenne des avis sur cet article :  1.3/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • leypanou 26 août 10:47

    le successeur d’Emmanuel Macron, à son humble avis, pourrait « être une femme », ce qui changera évidemment tout 

     : c’est dans l’air du temps.

    La Commission Européenne est maintenant dirigée par une femme, de même la BCE, pourquoi pas la France ? C Lagarde n’aurait pas été un peu plombée par l’affaire Tapie, l’oligarchie l’aurait probablement choisie ; mais, avec cette affaire, je pense que ce serait un peu trop difficile à faire passer.

    Comme l’égalité homme-femme faisait partie des thèmes majeurs -sans rire-

    du G7, tout est possible.

    De toute façon, un peuple crétinisé à fond par l’idéologie ambiante peut choisir n’importe qui.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 août 10:57

      @leypanou

      les Anglais ont essayé, ils ont eu des problèmes...
      deux fois, même...
      et avec la reine, ça fait trois, mais ça compte pour du beurre...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 26 août 11:08

      @leypanou

      rappel

       

      elles sont toutes prêtes, elles attendent


    • samy Levrai samy Levrai 26 août 10:51

      Article pipolitique comme les euro atlantistes du parti unique savent en faire... Pauvres mouches.


      • samy Levrai samy Levrai 26 août 11:04

        @exol
        Pauvre troll, tu vas devoir encore changer de pseudos sous peu, comme d’hab quand tu finis par te faire virer... tu ressembles pas mal à l’âne d’antan...


      • Drugar Drugar 26 août 11:11

        @samy Levrai

        « tu ressembles pas mal à l’âne d’antan... »
        C’est très méchant pour l’âne smiley
        Je partage ton analyse, sinon : il va être encore obligé de changer de pseudo sous peu le bot macroniste rouillé smiley


      • Drugar Drugar 26 août 11:47

        @exol
        Votre bêtise est sans limite. smiley smiley
        Vous êtes bien représentatif de la déliquescence avancée de la macronie et du système de domination que vous servez avec tant de zèle.
        Je suis persuadé que vous êtes un adepte fanatique de l’élargissement....de l’UE.


      • Drugar Drugar 26 août 11:08

        Spéculations stériles pour savoir qui de la Peste ou du Choléra l’oligarchie mettra en avant pour garder sa mainmise sur le pouvoir et son contrôles sur la population lobotomisée. 

        OSEF.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 août 11:13

          @Drugar

          Certes, certes, mais je suis le seul :

          les leçons de morale d’un parti qui convainc 1% des voix en France, sur la réalisation de son programme si j’ose dire par un pays étranger, vous trouvez que c’est... fertile ?


        • samy Levrai samy Levrai 26 août 11:18

          @Olivier Perriet
          Tes analyses sont juste pitoyables, tu devrais laisser tomber la politique et te concentrer sur la pipolitique... oh mince, tu le fais déjà.


        • Drugar Drugar 26 août 11:39

          @Olivier Perriet
          « Certes, certes, mais je suis le seul : »
          Pas du tout, c’est le créneaux de tout les média de masse aux ordre de l’oligarchie de faire ce genre de spéculations inutiles, justement pour tenter de garder les mougeons dans l’enclos. Vous ne faites pas mieux que BFM-TV en somme...

          « les leçons de morale d’un parti qui convainc 1% des voix en France,... » Votre « argumentaire » est vraiment rouillé. Il serait temps de se mettre à réfléchir.

          «  vous trouvez que c’est... fertile ? » Infiniment plus que l’en***age de mouches que vous nous servez...

          « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. »

          Arthur Schopenhauer


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 août 13:09

          @Drugar

          « Toute vérité franchit trois étapes. D’abord, elle est ridiculisée. Ensuite, elle subit une forte opposition. Puis, elle est considérée comme ayant été une évidence. »

          Il serait temps que cette vérité soit de l’ordre de l’évidence, vous ne trouvez pas ? à quel délai vous estimez qu’elle le sera ?
          Quand on sera tous morts ?


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 août 13:10

          @samy Levrai

          çe sera pour le 4e épisode, Et après partie 4

          Hypothèse 4 : François Asselineau, élu au 1er tour avec 80% des voix.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 août 13:11

          @samy Levrai

          ça sera pour après

          hypothèse 4 : François Asselineau, élu au 1er tour avec 80% des voix smiley


        • samy Levrai samy Levrai 26 août 14:00

          @Olivier Perriet
          Toujours bêtement champion de la pipolitique... un jour tu attraperas peut être un peu de maturité, tu arrives juste au niveau ado , pour l’instant.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 27 août 10:37

          @samy Levrai

          comment Sarkozy, Hollande Macron sont arrivés, c’est peut-être de la pipolitique, mais jusqu’à preuve du contraire c’est plus tangible qu’un parti qui fait 1% des voix, vous m’excuserez.

          ça peut toujours servir de comprendre


        • BA 26 août 22:55

          Mercredi 21 août 2019 :


          Pauvreté « extrêmement préoccupante  » en France, selon le Secours populaire.


          La pauvreté s’étend en France, ce qui est « extrêmement préoccupant », a déclaré mercredi à l’AFP à Deauville (Normandie, Nord-Ouest), la secrétaire générale du Secours populaire français, une association d’aide aux plus démunis.


          « Il y a une aggravation de la situation, un développement de la pauvreté sous des formes que nous n’avions pas connues. La situation aurait plutôt tendance à s’étendre, ce qui nous paraît extrêmement préoccupant », a affirmé Henriette Steinberg dans un entretien à l’AFP en marge de la Journée des oubliés des vacances (JOV) organisée mercredi à Deauville par l’association, au profit de 5000 enfants de la région parisienne. Les JOV fêtent leurs 40 ans en 2019.


          Les personnes âgées particulièrement touchées par la pauvreté


          L’aggravation de la pauvreté concerne en particulier « les personnes âgées », a-t-elle précisé. « Il y a les effets de la diminution du montant des retraites » désormais « calculées sur les 25 meilleures années et non plus sur les 10. Et des grands-parents qui se sont portés caution pour des emprunts de leurs enfants et qui doivent payer ce que les enfants ne peuvent payer ».


          La pauvreté peut aussi « concerner des petits patrons dont l’entreprise a été liquidée, dont les comptes sont bloqués, et qui nous disent ’’je voudrais que mes enfants aient à manger mais je n’ai plus ni chéquier ni carte bleue’’ », a précisé la numéro un du Secours populaire.


          Les jeunes sont également très touchés. En région parisienne, « nous avons eu 10.000 visites de jeunes de plus en 2018 par rapport à 2017 », a détaillé Jean-Louis Durand-Drouhin, responsable du SPF pour cette région, lors d’une conférence de presse à Deauville, jugeant la « situation très grave ».


          « 33% des enfants en France ne partent pas en vacances. C’est un chiffre considérable », a renchéri Didier Bariani, vice-président du conseil régional d’Ile-de-France.


          Le Secours populaire organise 50 « journées des oubliés » qui permettent à 50.000 enfants de partir encadrés par environ 15.000 bénévoles. Mais « nous ne pouvons pas le faire pour les centaines de milliers d’enfants qui ne peuvent pas partir », a ajouté Mme Steinberg.


          Cette dernière a également regretté « une diminution des services » d’aide : « L’idée de la puissance publique que les associations vont compenser est absolument impossible. Le Secours populaire n’est pas un service public », a-t-elle souligné.


          http://www.lefigaro.fr/flash-actu/pauvrete-extremement-preoccupante-en-france-selon-le-secours-populaire-20190821


          • Guiver Guiver 28 août 13:59

            Pourquoi ne pas avoir enchainé sur Marion Maréchal Lepen ?

            Le petit manège de ’la renaissance de la droite’ à commencé à tourné et elle a attrapé le ponpon.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 28 août 15:10

              @Guiver

              C’est pour après


            • kimonovert 28 août 19:32

              https://www.interieur.gouv.fr/Archives/Archives-elections/Election-presidentielle-2017/Election-presidentielle-2017-resultats-globaux-du-premier-tour

              Dans l’écurie des vieux canassons de retour et l’époque du mercato se profilant au calendrier, j’aimerais qu’il ne soit pas fi de mon poulain Hamon, issu des oeuvres de Marcel et de Chris... Clairement, l’arrivée s’annonce serrée entre les moins de 5 % du Grand steeple chaises musicales de 2017, ça c’est bien vrai mère Denis !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès