• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et la mascarade continue.... encore quatre d’échappés ! (...)

Et la mascarade continue.... encore quatre d’échappés ! (3)

Hier nous avons vu que les activistes islamistes algériens avaient des liens étroits avec le pouvoir. Aujourd’hui qu’est passée la vague de terreur qui a ensanglanté le pays, on peut le dire sans hésiter. D’autant plus qu’on semble à nouveau nous agiter à nouveau le chiffon rouge des attentats potentiels. Nous avons parlé d’un de ces forbans, en voici aujourd’hui un second. De la même envergure et à la même singularité : il a lui aussi...disparu. En Irak, les alliés du pouvoir s’échappent des prisons, en Algérie ils y rentrent, mais après on ne le voit plus, ce qui revient au même. Dans le plus pur style des films d’espionnage, on imagine en effet ce genre d’individu coulant des jours meilleurs ailleurs, pour services rendus à la nation. Je vous en avais dégotté un autre modèle, Ali Abdul Saoud Mohamed, fabriqué sur le même moule, il n’y a pas si longtemps. L’homme qui sortait de Fort Bragg, prenait l’avion et s’envolait vers l’Egypte ou vers Quetta, discuter directement avec les amis de Ben Laden ! Aujourd’hui je vous propose de revenir sur une autre manipulation d’envergure, franco-algérienne cette fois, qui peut servir d’exemple à ceux qui disent, comme moi, que toute information évoquant le terrorisme est à prendre avec des pincettes (surtout en ce moment !). Les pouvoirs en place en ont trop fait leur foulard rouge pour attirer les regards et masquer par la même occasion la surveillance ou la répression de leurs propres concitoyens. Retour en France, sur le « chef d’œuvre » de « Charly Pasqua ».... il y a 17 ans maintenant. 

Même tarif en effet pour Hassan Hattab, le fondateur du "Groupe salafiste pour la prédication et le combat" (GSPLC), que l’on soupçonne depuis le début fort d’être l’émanation directe des services secrets algériens : depuis sa reddition aux autorités algériennes, le 22 septembre 2007, personne ne l’a revu, cet autre Frankenstein créé de toutes pièces. Or en 2004, il avait bien été annoncé comme raide mort. En Algérie, donc, les morts soutiennent le pouvoir ! Son soutien au régime actuel avait toujours semblé surprenant : un mort étonnant, en quelque sorte. Même chose enfin pour Saïfi "Le Para" : personne ne l’a revu depuis 2005. "L’épouvantail bien commode" est comme son maître Ben Laden, devenu introuvable... Dans Le Monde Diplomatique, à voir ces "repentis" ou "capturés devenir invisibles, on a bien une petite idée de la chose : "ainsi l’Algérie passe-t-elle pour une cible d’Al-Qaida, et donc pour un allié naturel des Etats-Unis, comme la traque de Ben Laden avait justifié l’occupation de l’Afghanistan et l’implantation de bases militaires en Asie centrale, région stratégique pour Washington. El-Para serait-il, en mode mineur, l’épouvantail légitimant la présence militaire américaine dans le Sahel, présenté comme éventuelle base arrière d’Al-Qaida ?" Voilà qui est dit : Les américains avaient Al-Qaida comme excuse, les algériens le GIA. En France, ça a permis aux algériens d’éradiquer l’opposition à Bouteflika en la faisant passer pour terroriste. Faire remuer "El-Para", lui faire assassiner quelques touristes... pour mieux fondre sur la région après, au prétexte d’y ramener la paix en voilà une bonne idée. Les américains, pas fous, préfèrent en ce cas que les salafistes fassent allégeance à Ben-Laden : en voilà une autre bonne idée pour venir mettre leur grain de sel dans la région.

Le "monde diplo" qui continue sur sa lancée : "Une chose est sûre : le rapprochement entre Alger et Washington ne peut que profiter à un pouvoir militaire soucieux de faire oublier ses forfaits. Et l’expérience du DRS en la matière montre que, dans les années 1990 déjà, il avait su brillamment instrumentaliser le « terrorisme islamiste » pour contraindre l’Occident à le soutenir..." Le Para avait assez servi, il avait droit à sa retraite lui aussi ? Aujourd’hui encore, avec la fausse traque de l’Aqmi, les choses perdurent visiblement : le miel Al-Qaida à attiré la grosse mouche américaine... qui l’avait disposé exprès pour que l’Algérie l’appelle à son secours.

Tout cela réédite une histoire assez folichonne nous dit le Monde Diplo : en France aussi on avait fait dans la fausse prise d’otages, pour aider le gouvernement algérien à se débarrasser de ses opposants ! "Pour mettre Paris au pas et neutraliser les opposants algériens réfugiés en France, les chefs du DRS (la sécurité algérienne) et M. Jean-Charles Marchiani prennent l’opinion en otage en organisant, fin octobre 1993, le « vrai-faux » enlèvement des époux Thévenot et d’Alain Freissier, fonctionnaires français en poste à Alger. M. Edouard Balladur finit par autoriser M. Pasqua à déclencher l’opération « Chrysanthème », la plus importante rafle d’opposants algériens en France depuis le 17 octobre 1961. Satisfaits, les services algériens montent une opération « bidon » afin d’accréditer l’idée qu’ils sont parvenus à libérer les otages français des griffes de leurs « ravisseurs islamistes  ». Toute l’histoire, assez incroyable a été racontée ici dans cet excellent et effarant document que vous pouvez suivre entièrement tant il éclaire les manœuvres tordues d’un Pasqua et de son sbire Marchiani, devant un Juppé qui se fera rouler dans la farine dans l’histoire... il y a des politiques plus roués que d’autres, et Pasqua joue largement hors catégories ! Le seul à pouvoir après ses manigances se jeter lui-même les fleurs, qui ne sont pas, pour sûr, justement des chrysanthèmes, mais plutôt des roses, dont les épines piquent sérieusement Alain Juppé, le dindon de la farce !

Le système est en place : dès que le pot de miel est posé, la mouche arrive. En Algérie, la mouche s’appellera tout d’abord ZitounI. "Fin 1994, le DRS franchit un pas supplémentaire dans la « guerre contre-insurrectionnelle » en favorisant l’arrivée, à la tête du sanguinaire Groupe islamique armé (GIA), d’un « émir » qu’il contrôle, M. Djamel Zitouni. D’octobre 1994 à juillet 1996, celui-ci et son groupe vont revendiquer des actions sanglantes : détournement d’un Airbus d’Air France en décembre 1994, attentats dans le RER parisien en 1995, enlèvement et assassinat des moines de Tibhirine en 1996, massacres de civils... Tout cela sert, de facto, les objectifs des généraux éradicateurs : discréditer les islamistes, confirmer le soutien de Paris et torpiller toute perspective de compromis politique en Algérie. Dix ans après cette sanglante manipulation, le DRS algérien aurait-il réédité l’opération avec El-Para ?" Très certainement pourrait- on dire ! Aujourd’hui, où l’on évoque enfin ouvertement le rôle fort trouble d’un Zitouni dans la mort des moines de Tibérine, morts d’une bavure de l’armée algérienne couverte par les français, il conviendrait de réfléchir à toutes ses grossières manipulations. Et d’y faire attention, à entendre que des membres "importants" d’Al-Quaida se sont à nouveau échappés en Irak... il y a bien manipulation de ce mouvement, et entretien d’une déstabilisation constante avec l’entretien d’islamistes servant à fabriquer l’obligation d’une présence américaine pour la contrer. L’islamisme a bon dos, on ne cesse de vous le dire.

La journaliste d’une lettre confidentielle Nord-Sud Export, Nicole Chevillard s’en apercevra elle aussi en 1995, à la suite des attentats de Paris, notamment celui de la station de métro Maison-Blanche, où on a relevé 18 blessés. Elle se retrouve "convoquée par le patron de la Direction de la surveillance du territoire (DST), le préfet Philippe Parant, qui la reçoit avec Raymond Nart, numéro 2 de la DST en charge de la lutte anti-terroriste. Les deux hommes s’intéressent à l’étude que cette spécialiste des risques-pays au Maghreb a réalisée fin 1994 et début 1995 sur les structures de l’armée algérienne" nous apprend José Garçon de Libération.. Elle rencontre alors Rémy Pautrat : "C’est l’occasion pour la journaliste d’avoir une longue et étonnante discussion avec le préfet Pautrat en janvier 1996. Où il lui révèle qu’au cours d’une soirée arrosée, les principaux responsables des services algériens se "sont vantés d’avoir retourné Djamel Zitouni", l’émir des Groupes islamiques armés (GIA) (...) Or, Rémy Pautrat n’est pas n’importe quel préfet. Ancien patron de la DST (1985-1986), il a longuement fréquenté la communauté du renseignement sur les deux rives de la Méditerranée". L’accusation avait été reprise en haut lieu : "les soupçons étaient alors si forts que Jean-Louis Debré les exprima au cours d’un déjeuner avec des journalistes le 15 septembre 1995. "La Sécurité militaire algérienne, affirmait ainsi le ministre de l’intérieur de Jacques Chirac, a tenté d’orienter les policiers français sur des fausses pistes pour qu’on élimine des gens qui les gênent." Si Chirac le disait... et que venait donc faire Juppé, à nouveau dans cette histoire ? C’est simple : ne s’étant toujours pas rendu compte que Pasqua l’avait roulé dans la farine, il s’était permis une sortie inopinée qui avait fortement déplu au pouvoir algérien : "L’accueil favorable réservé par le ministre des Affaires étrangères, Alain Juppé, à "l’offre de paix" faite à Rome par l’opposition algérienne en janvier 1995 avait encore aggravé le contentieux. D’autant que les généraux n’avaient pas pardonné à ce dernier d’avoir affirmé, en 1993 au plus fort de la "sale guerre", que "le statu quo n’était plus tenable" en Algérie. "Dès lors, estime un connaisseur du dossier, le pouvoir algérien ne rêvait que de voir Juppé détrôné par Charles Pasqua, avec qui il entretenait les meilleures relations. Les bombes à Paris visaient aussi à déstabiliser Juppé devenu Premier ministre, et à assurer un soutien sans faille de Paris à Alger." Charly avait entre temps tiré toutes les ficelles encore une fois ! Et dire qu’ici il y en a qui sont venus se poser la question de savoir si c’était "un ange " !!!

Tenu du 16 septembre au 13 octobre 2009, le second procés de Rachid Ramda (en appel) à Paris révélera le jeu trouble d’un autre personnage trouble : Ali Touchent. "Présenté comme "le vrai responsable des attentats", cet "émir" des GIA est vite devenu un agent des "services" algériens (Libération des 16 février 1998 et 5 octobre 2002). Sa faculté d’échapper à au moins trois rafles de la police en France et en Belgique, alors que tous ceux qui l’ont approché étaient tués ou arrêtés, n’est qu’une partie du mystère qui l’entoure. Comment expliquer ainsi que ce "terroriste islamiste", recherché par toutes les polices après les attentats en France, se réfugie... à Alger où, non seulement il ne se cache pas, mais habite dans une cité de CNS (équivalent des CRS) proche de la caserne de Châteauneuf, une zone parmi les plus sécurisées de la capitale". Touchent sera déclaré mort... huit mois après son décès dans un "accrochage", "avec les forces de l’ordre". Touchent n’a pas eu droit aux honneurs des prisons algériennes où l’on sort par la porte détobée. Déclaré mort, c’est plus intéressant : toujours recherché en France, vivant il était plus embarrassant pour Alger, déclaré mort, la France ne le cherche plus.

A ce procès, saluons une dépostion étonnante, rappelée par Nicole Chevillard : "entendu le 7 octobre, Alain Marsaud, qui fut le chef du Service central de lutte antiterroriste au Parquet de Paris de 1986 à 1989, n’a pas, lui, fait preuve de la même « amnésie » : il a fortement dénoncé devant la cour le « concubinage des services français et algériens » dans les années 1980 et 1990 ; et il a rappelé qu’après les attentats de 1995, « chaque fois que les policiers remontaient les réseaux de Khaled Kelkal, ils tombaient sur la Sécurité militaire algérienne ».

Mieux encore : au procès du 8 octobre 2002, il n’y avait pas eu de Charly. Pasqua n’était pas là. Mais un autre squale aux dents acérées était venu témoigner, et jurer croix de bois croix de fer que non, c’est sûr, le gouvernement algérien n’était pas derrièreTouchent. Tout le contraire ce que venait de dire Marsaud. "Bernard Squarcini, n°2 des RG, a également jugé qu’il n’existait rien qui permettait de dire qu’Ali Touchent ait travaillé pour les services secrets français ou algériens. "Je ne sais pas sur quelles preuves flagrantes pourraient être basée une telle affirmation", a-t-il dit. Quant à la fameuse guerre des polices : il nie. Il n’y a eu aucun problème entre les services français de police et de renseignements. Ils ont parfaitement collaboré. Preuve en est qu’il ne leur a fallu que quatre mois pour arrêter les poseurs de bombes. En 1986, il avait fallu plus de treize mois avant que les auteurs ne soient interpellés explique-t-il. M.Squarcini confirme qu’en 1993, Ali Touchent " n’était pas un personnage intéressant. Avant 1995, c’était pas l’individu lambda mais presque. Si on l’avait arrêté en 1993, il aurait été relaché car ce n’était pas quelqu’un qui présentait alors un quelconque intérêt. "  Squarcini, surnommé "le squale", venu avant hier nous rejouer le coup de la menace islamiste après avoir huit ans avant blanchi une des personnes impliquées dans les attentats de Paris.... on croit rêver !

Squarcini, venu en décembre 2009 nous parler de l’Aqmi dans le Point  :  "Le terrorisme a changé de visage : nous ne luttons plus contre des réseaux soutenus par des Etats - Iran, Libye, Syrie... - mais contre un fanatisme religieux qui peut recruter des individus sur notre sol ou frapper nos ressortissants n’importe où dans le monde. L’attaque de nos soldats en Afghanistan, en août 2008, l’a cruellement prouvé ; elle a été suivie d’une communication d’Al-Qaeda qui, pour la première fois, s’adressait à la France. Avec un message clair : « Nous n’avons rien contre votre pays, mais faites partir vos troupes. » Les enlèvements de Français en Mauritanie ou au Mali le montrent aussi. Sans parler des actions que nous parvenons à déjouer". Ah, déjouer des Touchent, le beau métier...

Lors du procès, Nicole Chevillard avait insisté sur l’apparition en Algérie de meurtres inexpliqués de religieux chrétiens, qui s’étaient toujours bien entendus avec les musulmans : plusieurs en avaient sauvés et soignés alors qu’ils étaient au FLN, pendant la guerre d’Algérie. Or, la vague de meurtres restait incompréhensible sauf... si on regardait du côté du pouvoir algérien. "Un témoignage m’a été rapporté sur ce sujet par un confrère, Jean-Baptiste Rivoire, de Canal Plus, qui, lors d’une enquête, a pu rencontrer l’homme qui était à la tête d’un maquis dans la région de Tizi-Ouzou, en 1994. Selon ce témoin, personne, dans ce groupe de clandestins, ne songeait à faire le moindre mal aux Pères blancs, qui rendaient d’ailleurs de multiples services aux musulmans de leur entourage. L’ordre d’inquiéter les Pères serait venu directement d’Alger, de Djamel Zitouni, qui, faute de pouvoir se faire obéir des groupes présents sur place, aurait envoyé ses propres acolytes faire la sale besogne à Tizi-Ouzou". L’explication des meurtres des moines deTibhirine ! De Zitouni même ou d’une bavure de l’armée algérienne couverte par les autorités françaises, c’était bien le même plan en marche  !

Des coups tordus de ce genre, on en découvre encore tous les jours. Le dernier en date, celui de l’aventure survenue à Abdelmalek Amara, ancien inspecteur de police algérien. Résidant américain depuis 2009, où il avait gagné par tirage au sort une Green Card. Arrêté sans ménagement à Houston par la CIA et emmené de force dans un 4x4... la suite, c’est lui qui la raconte : "J’ai été destinataire de deux messages de la Maison-Blanche. Le premier cherchait à m’enrôler pour le compte de la CIA, après avoir subi des entrainements, avant de m’envoyer vers des pays arabes pour des missions d’espionnage. Le second cherchait à me recruter pour le compte de l’armée américaine, avant de m’envoyer faire le traducteur en Irak, ou dans un pays arabe ou les GI’s sont concentrés. Tout cela moyennant de fortes sommes d’argent. Evidemment, j’ai refusé. Par la suite, j’ai été enlevé et torturé par le FBI, au motif de liaison avec Al Qaida.Voilà l’autre côté du miroir : bientôt je vous parlerai d’une autre méthode encore, celle entraperçue ici de l’usage de la drogue ; et du contrôle de sa circulation en Afrique. Mais le miroir a une autre face, celle que l’on appelle diplomatie. Dans le côté obscur, il y a aussi de belles bavures, dont un responsable algérien de la CIA, renvoyé dans ses foyers pour viol.

A son propos, j’avais expliqué ici la présence américaine en Algérie, où ont aussi transité des avions de "renditions’, et où aujourd’hui d’autres avions circulent : "L’homme n’avait rien dit au départ, mais sous la torture, dont celle consistant à être enfermé dans une boîte de 50 cm de côté pendant 17 heures.... il avait dit ce qu’on lui avait soufflé. Les révélations avaient été dévastatrices pour les services secrets US et Egyptiens, et Warren expédié vite fait... en Algérie, ou une base secrète US était en cours d’édification, à côté de l’oasis d’Ihérir, dans le Tassili des Adjer, à 110 km nord-ouest de Djanet, à 220 km de la frontière libyenne... Une base ou sévissent d’étranges mercenaires, les sinistres "Executives Outcomes" appelés aussi NFD ou NSG (pour "Nicholas Frederick Duncan Ltd" et "Northbridge Services Group"), venus d’Afrique du Sud (et ce ne sont pas des noirs, ce qui donne une petite indication de leur idéologie Afrikaner) ayant à leur tête Emanuel Damink. et Stefan Desmond, deux anciens chefs de l’espionnage du temps de l’apartheid ! Un reportage saisissant d’ABCne faisait pas mystère des liens étroits entre l’armée algérienne et les forces spéciales américaines. La vue des deux drapeaux l’un à côté de l’autre étant révélateur. Le conseiller sur place pour les drones, dont le petit Raven, dans le reportage, n’avait rien d’un militaire.. mais bien d’un responsable de mercenaires. C’est en fait Georges Tenet, qui dans un livre avouait le scandale du cas Libi. Un Libi qui ne fera pas long feu après être renvoyé en Lybie... très vraisemblablement via la base US citée...". Lors de l’achat de Migs 29 jugés "défectueux" à la Russie, qui a-t-on vu venir à grand pas dénigrer les appareils ? Boeing, et son offre imbattable de... vieux F-16, présentés comme neufs ! Les ventes d’armes, toujours les ventes d’armes ! Il faut contrer les ventes de Rosoboronexport par tous les moyens ! Finalement, en juin dernier l’Algérie héritait de seize Su-30MKI/A à la place de ses Migs 29 SMT... en face, il y a le Maroc, avec... ses F-16. Les USA peuvent toujours se rabattrent sur les C-130...

Les USA sont donc bien présents en Algérie. Ça commence cette fois par un déni qui est déjà suspect : on ne le demandait même pas. "Le 26 juillet dernier, le coordonnateur de la lutte antiterroriste au département d’Etat américain, Daniel Benjamin, avait nié toute implication des troupes de son pays dans le raid mené par les commandos français, contre une base d’Al Qaîda au Maghreb islamique (Aqmi) au Mali pour libérer l’otage français Michel Germaneau, dont l’exécution a été confirmée par les autorités françaises. « Les Etats-Unis se sont toujours engagés dans la région du Sahel en termes d’assistance avec d’autres pays mais nous n’avons pas de troupes », a souligné Daniel Benjamin qui a récemment animé une conférence de presse au siège de l’ambassade des Etats-Unis à Alger. « Nous prêtons assistance à ces pays car nous pensons que ce sont eux qui connaissent le terrain, les moeurs et la culture de la région », a insisté le responsable américain." Ah, évidemment, vu comme ça...
 
Le piège Al-Quaida a fonctionné, l’Aqmi, vestige de la créature créée par les services secrets algériens, le GIA, est désormais à poursuivre comme Ben Laden, créature de la CIA : qui se ressemble... "Sur un autre plan, les Américains ne tarissent pas d’éloges sur l’Algérie. Selon le dernier rapport du département d’Etat, l’Algérie n’est plus inquiétée dans la mesure où cette organisation transnationale n’a plus de soutien populaire. « Les succès de la lutte antiterroriste des services de sécurité algériens, combinés avec le refus du terrorisme exprimé par les populations semblent avoir réduit l’efficacité d’Al Qaîda au Maghreb Islamique (Aqmi) durant ces deux dernières années », lit-on dans ce rapport publié avant-hier sur le site du département d’Etat. Avec les mêmes éloges la sous-secrétaire d’Etat adjoint américaine pour le Golfe et le Maghreb, Mme Janet Sanderson, a salué le combat des forces de sécurité algériennes contre le terrorisme en Afrique du Nord et dans la région du Sahel. « L’Algérie fait du bon travail en matière de lutte antiterroriste et ses efforts lui ont permis de contrecarrer le problème du terrorisme », a souligné Mme Sanderson, en juillet dernier, dans un entretien au journal Al-Hayet, au Caire". Ce qui signifie en clair que la présence de l’Aqmi, qui se prétend membre d’Al-Quaida, nous arrange, nous américains...
 
Bref, le coup du pot de miel a attirer les mouches, a marche à tous les coups. Les USA peuvent tranquillement amener à Ihérir leurs John Deere à six roues et leurs tentes réfrigérées...descendues de leurs C-130. l’Algérie est déjà prête à les accueillir. A l’horizon, les derricks de forage... américains.
 

Documents joints à cet article

Et la mascarade continue.... encore quatre d'échappés ! (3) Et la mascarade continue.... encore quatre d'échappés ! (3) Et la mascarade continue.... encore quatre d'échappés ! (3)

Moyenne des avis sur cet article :  3.59/5   (37 votes)




Réagissez à l'article

56 réactions à cet article    


  • lavabo 21 septembre 2010 10:54

    Article clairement anti-frontiste montrant que les américains sont vraiment des salopards d’ailleurs la photo de Pasqua et des moines de Tibérine sont là pour nous le prouver...........


    • morice morice 21 septembre 2010 10:54

      saluons les trois courageux venus voter négativement le sujet..


      ah ah ah !

      • morice morice 21 septembre 2010 10:55

        tiens, un des trois à laissé un étron.


        • lavabo 21 septembre 2010 10:56

          Mais vous aimez ca la merde....... et moi ca me fait de la peine de vous laisser tout seul


          • lavabo 21 septembre 2010 11:00

            morice, vous êtes déséspéré au point d’attendre que des gens votent votre article........ vous êtes en plein naufrage mon vieux ressaisissez-vous.......
            vous devriez nous refaire un article nous expliquant que Tourcoing serait sous lesw eaux dans quelques années smiley smiley smiley


            • brieli67 21 septembre 2010 11:08

              Lavabo, vous aimez l’ASTROLOGIE ?



              La Triplette de webmasters de Montpellier est au courant et vous cache des choses.

              Houba ! Houba ! Houba !

            • lavabo 21 septembre 2010 11:27

              Brieli,
              C’est certes intéressant mais vraiment trop loin de mes préoccupations. désolé.


            • morice morice 21 septembre 2010 11:03

              « morice, vous êtes déséspéré au point d’attendre que des gens »


              ce qui s’appelle pour vous prendre votre vessie pour une lanterne....

              ne vous inquiétez donc pas pour mes lecteurs. Hier encore, j’ai fait le plein. A votre grand désespoir...

              • A. Nonyme A. Nonyme 21 septembre 2010 12:55

                Ça c’est sur Morice, vous faites le plein de vos propres commentaires. smiley


              • morice morice 21 septembre 2010 13:45

                j’attendais le vôtre pour ne rien dire comme d’habitude : pile poil encore une fois...


              • morice morice 21 septembre 2010 11:05

                « Mais vous aimez ca la merde »


                ah, vous définissez ainsi cette manipulation : songez à l’actuelle alors.

                • Atavus 21 septembre 2010 11:06

                  Quel grand homme ce Pasqua, on n’en fait plus des comme ça de nos jours.
                  Avec lui, les problèmes d’insécurité étaient gérés de main de maître.


                  • morice morice 21 septembre 2010 11:13

                    les époux St-Aubin vous ont entendu, ça fait longtemps qu’ils le savent...



                  • brieli67 21 septembre 2010 11:15

                    Faut voir les vidéos de l’épisode Human B..... la maternelle de Neuilly


                    Sarko arrive en chapeaux de roues vers les midi et sort mollement du carrosse complètement « fatigué »
                    Très rapidement, il doit rejoindre sa voiture : faut observer comment le clebs se fait sermonner au tel !!!

                    On ne sait pas par qui mais on devine !

                  • frugeky 21 septembre 2010 11:06

                    Sarkosy, l’élève de Pasqua...
                    « Nous allons terroriser les terroristes ».
                    Mais avant, nous allons les armer, les entraîner, les payer, les tuer puis les réssuciter,...
                    Nos dirigeants sont certes malhonnêtes mais je ne pense pas qu’ils soient complètement bêtes. Laisser les USA venir jouer dans ce qui était notre ancien pré-carré, c’est leur laisser la place et nos intérêts avec. Nos dirigeants sont donc des traîtres à la patrie.



                      • Pyrathome pyralene 21 septembre 2010 11:46

                        Et oui, l’Algérie n’a pas de chance....il y a pas mal de pétrole et de gaz, comme ça on comprend beaucoup mieux les manips des services secret à la solde de l’impérialisme...
                        En ce moment, on agite le drapeau rouge et on invite sur les plateaux des médias, entre autres, le propagandiste attitré sifaoui en rajouter une couche, le but ? ralentir la fougue des manifestants et accélérer la « sécurisation »...mais aussi enfumer les « affaires » en cours.....
                        Ça sent vraiment trop mauvais actuellement....


                        • morice morice 21 septembre 2010 12:04

                          Ça sent vraiment trop mauvais actuellement....


                          fort mauvais, on dérive là, mais au bout il n’y a plus Pasqua mais des amateurs....

                          • morice morice 21 septembre 2010 12:20

                            ah, en voilà une idée : ce n’est pas Areva qui aurait été défaillant, non, c’est la faute à... la trahison..



                            ou comment se dédouaner de son incompétence....

                            on regarde :

                            ah ben ouais : hygiène et sécurité en Finlande... mais au Niger....

                            responsable sécu chez Areva : « le colonel Gilles Denamur »
                            les faits :


                            « Ancien attaché militaire à l’ambassade de France à Niamey (1996-1999), M. Denamur a été responsable de la sécurité des mines d’Areva au Niger pendant un mois et demi en 2007, avant d’être expulsé par le régime de l’ancien président Mamadou Tandja, qui le soupçonnait de complicité avec la rébellion Touareg ». 

                            on ne serait pas dans le syndrome afghan du « tu payes et je ne n’attaque pas là » ???

                            Y a-t-il une trahison au seindes services censés assurer la sécurité des salariés d’Arevaau Niger ? C’est en tout cas l’avis du conseiller sécurité du groupe français dans le pays, le colonel Jacques Hogard. Les preneurs d’otages « ont bénéficié d’une excellente information au sein du groupe Areva, c’est clair. On peut même appeler cela une trahison », a-t-il déclaré lundi 20 septembre sur RTL

                            Jacques Hogard : 
                            « Il est commandant du groupement de Légion Etrangère lors de l’opération Turquoise au Rwanda, en 1994). »
                            « Il rejoint ensuite l’état-major de la Légion étrangère, puis celui de l’armée de terre française et enfin le commandement des opérations spéciales (COS). »

                            le COS ; tiens tiens mais c’est fort lié au pouvoir ça....

                            e colonel Hogard prend sa retraite anticipée en 2000. Il fonde et dirige depuis E.P.E.E (Experts Partenaires pour l’Entreprise à l’Etranger), une entreprise de conseil spécialisée en intelligence stratégique et en lobbying à l’international. Jacques Hogard est diplômé du CPA (Centre de Perfectionnement aux Affaires), Executive MBA d’HEC.

                            Le 13 mai 2009, avec un certain nombre d’autres anciens officiers de l’armée française ayant servi au Rwanda entre 1990 et 1994, il est distingué par un décret du Président de la République et promu au grade d’officier de la Légion d’honneur.


                            privé, ancien du Cos, décoré et qui nous explique qu’Areva n’y est pour rien ???


                            gag : il a rédigé « Désinformation : le cas rwandais in Cahiers du CESAT (Collège d’Enseignement Supérieur de l’Armée de terre), n°13, septembre 2008 »...


                            trop fort... au Rwanda, la France a utilisé les avions de Viktor Bout pour acheminer des armes, pendant l’opération Turquoise... il en a à dire sur la désinformation, notre loulou...


                            RFI : Qu’est-ce qui fait son succès finalement ?

                            S.S. : C’était l’homme qui pouvait livrer tout à tout moment et je pense que lui, il a réussi avec un jeu de bonneteau ou si vous voulez de poupées russes, à avoir différentes sociétés et pouvoir à tout moment décoller de n’importe quel endroit de la planète et, souvent avec des plans de vol fictifs, transporter des biens. D’ailleurs il l’a fait dans un cadre officiel pour l’ONU, comme je le disais, mais il aussi transporté des troupes françaises pour l’opération turquoise, en 1994 au Rwanda. Donc il avait une face visible [voir le site internet défendant Victor Bout] et une face cachée, la face cachée portait sur des trafics d’armes et de diamants.


                            • morice morice 21 septembre 2010 12:28

                              qui est venu à la télé parler du Niger sur TF1 ? EPEE...


                              ah ah ah elle devient de plus en plus bonne l’info...




                              • morice morice 21 septembre 2010 12:32

                                il est où le COS ?? ben pas loin..


                                « Ce détachement de forces spéciales est arrivé directement de Mauritanie, où ils entrainent des forces spéciales mauritaniennes (GSI) depuis plusieurs mois, sur la base d’Atar. Il a été renforcé par des éléments en provenance de France. Le GIGN n’y participe pas. »

                                « Ce dispositif est déployé »au cas où« , c’est-à-dire si des renseignements suffisamment précis permettaient de déclencher une opération de vive force pour la libération des otages. Il pourrait s’agir d’une opération aéroportée (OAP), avec largage de parachutistes. La dernière OAP française a eu lieu en Centrafrique, en 2006 - l’opération Boali. »

                                • Oncle Fur Dimitris 21 septembre 2010 12:33

                                  "Bien sûr, personne ne peut penser que les autorités françaises soient elles-mêmes à l’origine de la prise d’otage. Par contre, les faits poussent à se demander si tout n’a pas été fait pour que cette prise d’otage si prévisible puisse se dérouler sans encombre« , expose l’observatoire. »Cet enlèvement permet à la France d’intervenir militairement dans cette zone et de protéger ainsi son accès aux mines d’uranium. Il faut rappeler que la majorité des réacteurs nucléaires français sont alimentés par l’uranium du Niger. Or la Chine, elle aussi avide d’uranium, a intensifié sa présence au Niger et concurrence la France pour l’accès aux réserves d’uranium"

                                  http://www.lejdd.fr/International/Afrique/Depeches/Niger-L-Observatoire-du-nucleaire-cible-l-armee-221659/


                                  • Philou017 Philou017 21 septembre 2010 15:01

                                    "personne ne peut penser que les autorités françaises soient elles-mêmes à l’origine de la prise d’otage."

                                    Personne ? hem. Pourquoi cette recrudescence d’otages Français ? Imaginons un scénario :

                                    Le gouvt Sarko ést en difficulté. Peut-on imaginer que des neo-cons Français de la mouvance Sarkosy ont demandé à leurs homologues Américains d’activer "Alqaida au Magheb" contre des citoyens Français ? Les Américains étant copains comme cochons depuis 2005 avec les militaires et le DRS Algériens, ceux-ci peuvent contacter leurs copains de l’Aqmi afin de réorienter les actions « terroristes » vers des Français, tout ceci afin de donner le change et de permettre à sarko 1er de jouer les zorros.

                                    Michel Germaneau est enlevé le 19 Avril. L’état Français lancera une action de force trois mois plus tard, alors que bizarrement des négociations sont en cours. Si l’opération réussit, cela redorera le blason de Sarko & Co. Hélas, l’otage est abattu.
                                    http://humanite.fr/02_08_2010-otage-assassin%C3%A9-au-niger-strat%C3%A9g...

                                    L’affaire Germaneau ayant capoté, on décide d’enlever d’autres otages, au Niger cette fois. Et bien sur des otages Français d’Areva, grande entreprise Nationale. Le raid, assez étonnant (on va chercher les otages loin à l’étranger), aurait visé en premier "une mission d’information" qui venait de France et de l’étranger.
                                    http://www.lepoint.fr/les-otages-au-niger-auraient-ete-victimes-d-une-tr...

                                    Ca marche pas, alors on se rabat sur .... la résidence des gens d’Areva, et on en enlève une demi-douzaine. Donc, c’est bien Areva et la France qui étaient spécifiquement visés. Curieux cette obstination à traquer des Français, ca manque pourtant pas d’entreprises étrangères au Niger....

                                    Septembre 2010 : de nouvelles menaces "terroristes pèsent sur la France". D’où vient l’avertissement ? d’Algérie bien sur. Une femme terroriste serait sur le point de commettre un attentat.
                                    http://www.leparisien.fr/faits-divers/risque-d-attentat-en-france-une-fe...

                                    En attendant, la « femme Kamikaze » parcourt les rues de Paris. Bientôt un Hortefeux rayonnant venant nous annoncer l’arrestation de la sus-dite terroriste au prochain 20H ?

                                    Tout ceci n’est qu’un scénario. Toute ressemblance avec des personnes et faits ayant réellement existé n’est peut-être pas fortuite....


                                  • morice morice 21 septembre 2010 16:12

                                    « L’affaire Germaneau »

                                    personnellement je pense qu’il est décédé hélas rapidement, et que les ravisseurs on entretenu le flou sur son décès : tous ses proches disaient qu’il ne tiendrait pas une semaine sans médicaments...


                                  • frugeky 21 septembre 2010 16:32

                                    @philou
                                    Ouais, d’accord avec vous.
                                    D’autant que y’a, nous dit-on, des forces prépositionnées qui pourraient intervenir rapidement mais que non elles n’étaient pas prévues pour ça.
                                    Ca plus les commentaires de morice sur la nécessité d’assurer les approvisionnements en uranium....
                                    Si la France de Sarko s’allie avec les USA et l’Algérie, alors oui, ça sent la grosse manip’.
                                    Et hop, une de plus...


                                  • morice morice 21 septembre 2010 16:37

                                    « Si la France de Sarko s’allie avec les USA et l’Algérie »

                                    Il y a un autre enjeu que l’uranium sur place, j’en parlerai ici bientôt. C’est du gros.


                                  • morice morice 21 septembre 2010 12:49

                                    @morice :
                                    C’est ahurissant ! 


                                    faudrait vous réveiller ; mon vieux...

                                    • morice morice 21 septembre 2010 12:52

                                      http://aobserv.nucleaire.free.fr/

                                      En particulier, le projet d’Areva de mine géante à Imouraren est d’une importance majeure pour l’avenir de l’industrie nucléaire française. Qui plus est, un putsch a eu lieu début 2010 au Niger et les nouveaux dirigeants du pays semblent moins soumis à l’ancien pays colonisateur qu’est la France. 

                                      Ce sont aujourd’hui 80% de la production française d’électricité qui sont menacés à rapide échéance si l’accès à l’uranium est coupé. Au lieu d’investir massivement dans les énergies renouvelables, les seules à être garantes d’une véritable indépendance énergétique, les autorités françaises se sont enfoncées depuis 50 ans dans l’impasse nucléaire et se retrouvent aujourd’hui à lancer une véritable guerre coloniale.

                                      Toutes proportions gardées, cette « Guerre du Niger » pour l’uranium est le pendant de la Guerre du Golfe menée par les USA pour le pétrole. Il est une nouvelle fois démontré que, outre les risques d’accident et la production de déchets radioactifs, le nucléaire a aussi des conséquences très néfastes sur la démocratie.

                                      « Après avoir tant vanté la supposée »indépendance énergétique de la France grâce au nucléaire« , MM Sarkozy et Fillon - leurs prédécesseurs n’auraient pas fait mieux - pourraient bien être obligés de rassurer les français en leur rappelant... que les importations de pétrole et de gaz ne sont, elles, pas suspendues, et qu’il est même possible d’importer massivement de l’électricité de chez nos voisins... car ils n’ont pas ou peu de nucléaire. CQFD.

                                      Les citoyens doivent prendre acte de ce que, contrairement à ce qui leur est raconté depuis 40 ans, le nucléaire n’apporte pas l’indépendance énergétique. De même, le nucléaire est cher, polluant, dangereux, inconciliable avec la démocratie, etc... »


                                      • morice morice 21 septembre 2010 13:06

                                        le pouvoir algérien a choisi son camp :

                                        Cette escalade dans la répression pour « délit de culte » était prévisible. A la veille du Ramadan, le Collectif SOS libertés dénonçait le « détournement des institutions au service d’une idéologie intolérante et liberticide », avant de revendiquer l’ouverture de cafés et de restaurants pour les non-jeûneurs. Créé lors de la campagne antichrétienne du printemps 2008, le collectif, composé d’artistes et d’intellectuels, milite pour « la liberté de conscience, synonyme du droit de chacun de pratiquer la religion de son choix, ou de ne pas pratiquer ».

                                        En agitant le chiffon rouge des « évangélistes et des mécréants », notamment en Kabylie, le pouvoir tente d’endiguer les conversions au christianisme. Mais aussi de casser l’islam traditionnel jugé trop « tiède avec les apostats », pour y incruster une pratique plus rigoriste. Des « brigades vertes », ouvertement financées par l’Arabie saoudite via des associations religieuses, ont été recrutées dans plusieurs localités, avec la complicité de l’administration. A Aghribs (40 km au nord de Tizi-Ouzou), ces néomissionnaires se sont heurtés à la résistance de la population. Fidèles à leur mosquée traditionnelle, où l’on prêche la tolérance et le respect d’autrui, les villageois ont bloqué la construction d’une mosquée intégriste, en brûlant les matériaux, que des inconnus ont déposés, la nuit, sur la place du village.

                                        Cette « guerre de religions » est, en fait, une manœuvre politique pour conforter l’alliance entre nationalistes et islamistes. Alors que la loi sur la « réconciliation nationale », adoptée par référendum en septembre 2005, accordait un délai de six mois aux « égarés des maquis » pour déposer les armes et échapper aux rigueurs de la justice, ce délai est prolongé dans les faits, au nom des « intérêts supérieurs de la nation ». Loin de neutraliser les poches de « terrorisme résiduel », cette complaisance a eu des effets pervers. Comme ces dizaines de jeunes désœuvrés qui prennent encore le maquis, le temps de se constituer une cagnotte par le racket, avant de se rendre pour bénéficier des avantages sociaux offerts par l’État pour la réinsertion des « repentis ».


                                        que ne ferait-on pas pour réduire les kabyles....


                                        • morice morice 21 septembre 2010 13:09

                                          autre extrait qui tombe pile dans ce que j’ai écrit :


                                          http://www.lefigaro.fr/international/2010/09/20/01003-20100920ARTFIG00720-algerie-mauvais-musulmans-et-chretiens-sont-traques.php

                                          Dans la recomposition en cours, les fatwas de Hassan Hattab sont relayées par la presse « national-islamiste » et les radios publiques comme une nouvelle stratégie de lutte antiterroriste ! Avec des éléments « repentis » du GIA, l’ex-émir fondateur du GSPC (ancêtre d’Aqmi) vient de lancer un « appel aux ulémas du monde musulman » leur demandant d’appuyer la « réconciliation nationale », pour assurer « la victoire de l’islam contre les croisés coloniaux et l’ennemi intérieur ». Pied de nez à la justice qui, sans rire, l’a déclaré « en fuite », avant de le condamner par contumace à la prison à perpétuité, Hassan Hattab est protégé par les autorités, après sa reddition annoncée officiellement en septembre 2007.

                                          ah ah, on est bien sur la même problématique : le pouvoir algérien s’appuie désormais sur l’extrémisme...

                                          • LE CHAT LE CHAT 21 septembre 2010 13:26

                                            je l’ai vu en meeting à Calais , ce brave Charlie ! quel bagoût , il aurait vendu une téloche à un aveugle ! la Corse était plus tranquille sous son règne !


                                            • brieli67 21 septembre 2010 13:52

                                              DONC pas de contre-indication médicale 

                                              pour faire marner et laisser moisir dans les cachots de la République l’ Ange de Sylvain R

                                            • morice morice 21 septembre 2010 14:07

                                              un si bel article, juste avant l’hagiographie de Jorg Haider...


                                            • morice morice 21 septembre 2010 13:42

                                              quel bagoût , il aurait vendu une téloche à un aveugle ! l


                                              plus de 25 ans de carrière chez Pernod-Ricard ça aide....

                                              que vous soyez allé le voir n’a rien d’étonnant donc... l’extrême-droite, avec lui, a toujours eu un leader... au sein même du RPR...
                                              tiens, au fait , un autre mec lié à l’extrême droite à écrit sur lui...

                                              à suivre : le réseau Hémard...
                                              « Cet article vient faire suite à d’autres articles parus à l’époque dans »Maintenant« (magazine passé sous silence aujourd’hui) et qui à l’époque évoquait comment certains ministres de la Ve République étaient impliqués dans certains traffics de stupéfiant dont Mr Pasqua. 
                                              De plus si Ali Bourequat et Mme Hémard sont accueillis aux Etats-Unis sous le statut de l’asile politique c’est que les autorités US ont des preuves sur les allégations de Mr Bourequat. 
                                              Le »San Francisco Chronicles« qui avaient enquété sur la french Connection et ses rapports avec Pasqua a été dévalisé de toutes les preuves accumulées par leurs journalistes lors d’un cambriolage il y a quelques années. 
                                              ...Ca fait froid dans le dos...mais c’est pas si étonnant, les politiques sont intouchables lorsqu’ils restent dans le rang en France »

                                              • LE CHAT LE CHAT 21 septembre 2010 14:19

                                                il était venu soutenir Yvan Blot  que tu dois connaitre .
                                                Je te rassure , y’a pas d’cat dans ch’ l’horloch’   smiley  smiley smiley smiley


                                              • LE CHAT LE CHAT 21 septembre 2010 14:24

                                                yvan Blot a écrit aussi ce bouquin   smiley le monde est petit ...


                                              • morice morice 21 septembre 2010 21:09

                                                vous les collectionnez, les tares.


                                              • LE CHAT LE CHAT 22 septembre 2010 09:02

                                                ben quoi , en passant du RPR au FN , il est devenu l’un des tous premiers conseillers généraux FN de notre pays dans la circonscription de Calais centre , ville qui s’est débarrassé des communistes grâce à l’absention du FN au second tour lors des dernières municipales !


                                              • fonzibrain fonzibrain 21 septembre 2010 13:43

                                                très bon morice, souvent je pense aux gens qui ne savent ce genre de chose, je me met à leur place, les pauvres.


                                                bref, tu penses qu’ils vont nous faire un attentat en france les faux al quaida ?



                                                  • morice morice 21 septembre 2010 13:46

                                                    « bref, tu penses qu’ils vont nous faire un attentat en france les faux al quaida ? »

                                                    vraiment, vous n’avez rien lu encore une fois ou rien compris....

                                                    • fonzibrain fonzibrain 21 septembre 2010 14:07

                                                      question stupide, tu as raison


                                                      il faudrait distibuer ce genre d’infos dans le métro,
                                                      ca ferait un attentat mental, et ça protégerait des vrais attenats

                                                      il faudrait aller manifester devant l’elysée pour les accuser d’avoir commis l’attentat dès que l’attentat aura eu lieu


                                                      • morice morice 21 septembre 2010 14:02

                                                        flash d’info :



                                                        ça ne vous rappelle rien ?


                                                        « Khaled Kelkal (28 avril 1971 à Mostaganem en Algérie - (29 septembre 1995 à Vaugneray) (arabe : خالد كلكال) était un islamiste algérien membre du Groupe islamique armé (GIA) et le principal responsable de la vague d’attentats commise en France à l’été 1995 ».

                                                        « Le 26 août 1995, il est impliqué dans un attentat raté contre la ligne TGV Paris-Lyon, où ses empreintes digitales sont relevées sur une bombe qui n’explose pas ».

                                                        comment est décrit Kelkal dans mon article ???
                                                        finira comment kelkal ?



                                                        • morice morice 21 septembre 2010 14:04

                                                          kelkal avait eu qui comme mentor ?


                                                          « Libéré pour bonne conduite, il retourne dans sa cité et fréquente les milieux islamistes. Il fait la connaissance d’Ali Touchent, proche du mouvement Tabligh, qui lui confie plusieurs missions en Algérie pour livrer des armes, de l’argent et des documents. Il devient de plus en plus fanatique. Ali Touchent le convainc de commettre des attentats en France. »

                                                          le mec déclaré pas dangereux par Squarcini...

                                                          • fonzibrain fonzibrain 21 septembre 2010 14:16

                                                            ils font lentement monter la pression, c’est dingue


                                                            • morice morice 21 septembre 2010 16:33

                                                              lentement vous rigolez ? Hortefeux a quasimment annoncé le rapt avant qu’il ne se produise !

                                                              ah au fait ; regardez donc ça... le Sirat machin, là, allumé de chez allumé, qui lui prête le briquet pour foutre le feu ?

                                                              Dieudonné ou Soral !!!

                                                              http://er-idf.over-blog.com/article-video-dieudonne-interviewe-par-sirat-alizza-48514923.html

                                                              et qui retrouve-t-on ici en vidéo complaisamment amenée par les mêmes que d’hab, le même mec, introduit par des mecs d’extrême droite..

                                                              la HAINE est entretenue choyée .. par des gens comme Dieudonné, qui se rapproche des islamistes violents uniquement parce qu’ils sont aussi antisémites, comme l’est l’autre taré là de Limoges... le gars fait un barouf avec 4 personnes ça devient une « manifestation »... je serais de LePen je serais ravi de l’avoir !


                                                            • toug toug 21 septembre 2010 14:52

                                                              @Morice

                                                              Vous pensez quoi de l’enlèvements des français au niger mis sur le dos de Al Qaida Maghreb anciennement GSPC ? Regarder ces quelques liens :

                                                              http://www.lesafriques.com/actualite/niger-un-haut-conseiller-d-areva-dans-la-tourmente.html?Itemid=89

                                                              http://www.city-dz.com/areva-l%E2%80%99uranium-du-niger-pourrait-passer-par-l%E2%80%99algerie/


                                                              • morice morice 21 septembre 2010 16:13

                                                                c’esr dans l’article mais il faut le lire...


                                                              • kitamissa kitamissa 21 septembre 2010 14:55

                                                                je parie que Pasqua était un ponte de la CIA ?

                                                                quel parcours,representant chez Ricard puis agent secret ....

                                                                ou alors terroriste à la solde d’Al Qaida ...

                                                                chez eux on boit pas de Ricard ,que de la flotte ou du petit lait .....

                                                                quel mec ce Pasqua ! ....on dirait pas comme ça à le voir !


                                                                • morice morice 21 septembre 2010 16:41
                                                                  flash info :

                                                                  TGV : une vraie fausse bombe au savon

                                                                  AFP
                                                                  21/09/2010 | 

                                                                  .

                                                                  — >
                                                                  Le colis suspect qui a perturbé le trafic TGV pendant plus de deux heures autour de la gare de Massy aujourd’hui avait l’apparence d’une vraie bombe mais contenait en réalité du shampoing. Le colis a nécessité l’intervention des démineurs, qui n’ont pas trouvé d’explosifs, ont en effet expliqué la préfecture, la RATP et la SNCF. "Au scanner, le colis suspect découvert en gare de Massy avait l’air d’une vraie bombe", a précisé une source policière à l’AFP. Mais lorsque les démineurs ont pu le détailler visuellement, ils se sont rendu compte que l’engin était « artisanal » et n’avait « rien d’explosif », selon cette source.

                                                                  Ce « tout petit paquet emballé dans du plastique », "conditionné comme s’il s’agissait d’un engin explosif", contenait en fait du shampoing, a précisé le parquet, ajoutant n’avoir pour l’instant pas d’éléments sur la personne qui a déposé cette fausse bombe. L’engin était réalisé avec du savon liquide, des fils, des piles et du papier essuie-tout, avait indiqué auparavant la source policière. Le SRPJ de Versailles a été chargé de l’enquête.

                                                                  Le colis avait été découvert vers 11 heures près d’une voie TGV à Massy, entraînant l’interruption du trafic, selon la SNCF. "Le trafic a repris depuis 13h35, le colis a été neutralisé par les démineurs", rapportait une porte-parole de la SNCF.

                                                                  Les fausses alertes au colis suspect ou consécutives à des appels téléphoniques malveillants sont monnaie courante en Ile-de-France, notamment dans les tranports en commun et les aéroports parisiens. Le laboratoire central de la préfecture de police (LCPP) est ainsi intervenu 1467 fois pour des objets suspects dans la capitale en 2009. Au premier trimestre 2010, le LCPP a été sollicité à 402 reprises.

                                                                  Au palais de justice de Paris, on rappelle que "le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information dans le but de faire croire qu’une destruction, une dégradation ou une détérioration dangereuse pour les personnes va être ou a été commise est puni de deux ans d’emprisonnement et de 30.000 euros d’amende". Est puni des mêmes peines le fait de communiquer ou de divulguer une fausse information faisant croire à un sinistre et de nature à provoquer l’intervention inutile des secours". (article 322-14 du Code pénal)

                                                                  • Jeff 21 septembre 2010 21:31

                                                                    En effet, Hassan HETTAB est d’une famille islamiste convaincu. D’abord par son frère ainé MOULOUD HETTAb éliminé par les services au début des années 1990. Le jeune HASSAN s’installe en KABYLIE en 1999 dans le maquis reliant YAKOUREN près d’AZAZGA à MIZRANA du côté de TIGZIRTavec ses denses forêts. C’est un axe promordial. Le fondateur du GSPC n’est pas HATTAB mais ABDELMADJID Ditchou qui a réussi à destitué HATTAB par un congrès tenu à contantine. Mais ce dernier est redevenu l’émir national après la liquidation de DITCHOU. Intronisé, comme fut ZITOUNI avant lui, avec une mediatisation sans égale dans la presse algérienne. HATTAB a été totalement retourné par l’entremise de sa belle famille. Les négociations ont débuté en automne 2002 et sa rédittion s’est concrétisée en 2004 par un discours de BOUTEFLIKA le citant Monsieur HATTAB. Il a servi d’appat pour finaliser la politique de réconciliation nationale de BOUTEFLIKA sous la houlette du général SMAIN LAMARI et son chef TOUFIK MEDIENE alias TOUFIK. Il s’est installé dans un village près de la ville de FREHA à quelques encablure d’AZAGA. Ses filles sont scolarisées comme tout citoyen lamda alors que sa photos et son nom figure dans toutes les commisariats et casernes du pays. Il vient recemment de lancer un appel à la reddittion de ses anciens compagnons via le journal du DRS « Al chourouk » en assocoation un panel de savants du monde musulman. Un autre produit du DRS est ABDERREZAK AL PARA "de son vrai nom AMMARI SAIFI ancien de l’école des parachute de BISKRA. Arrêter au TCHAD par des opposants du régime d’IDRISQS DEBY, il est récupéré par les LYBIENS, qui ont payé 4 millions de dollars, pour le livrer aux algériens. Son procés est reporté sans cesse aux calendres grecs. Le directeur des établissements pénitentiers algériens déclare dans un quotidien algériens que le nom d’Al PARRA ne figure dans aucunes prison. Drôle de lutte anti terroristes, l’ALLEMAGNE, dont 20 de ses ressortissants furent kidnapés avec un mortn ne réclame pas son extradition ni son jugement. Depuis plus deux décennies vit dans la logique de tension par des stratégies de contre guerriila. HATTAB ou AL PARA sont une marque déposée made in DRS.


                                                                    • morice morice 21 septembre 2010 22:45

                                                                      Un autre produit du DRS est ABDERREZAK AL PARA 


                                                                      on va voir ça demain, je pense...

                                                                      . Drôle de lutte anti terroristes, l’ALLEMAGNE, dont 20 de ses ressortissants furent kidnapés avec un mortn ne réclame pas son extradition ni son jugement. Depuis plus deux décennies vit dans la logique de tension par des stratégies de contre guerriila. HATTAB ou AL PARA sont une marque déposée made in DRS.

                                                                      exactement ! je n’avais pas pensé à l’extradition allemande, c’est un EXCELLENT argument en effet !

                                                                      • Olivier Perriet Olivier Perriet 22 septembre 2010 21:34

                                                                        Bon alors si je vous comprends bien, les GIA, GSPC, al quaïda au Maghreb sont des inventions du pouvoir algérien, couvert par la France.
                                                                        Concernant l’assassinat des moines de Tibhérine, que faudrait-il croire ?
                                                                        Zitouni, leader du GIA a tout de même revendiqué le meurtre.
                                                                        De toutes façons il était manipulé par les militaires d’Alger.
                                                                        Et puis, les moines auraient été tués lors d’une bavure de l’armée algérienne.

                                                                        Alors que penser ?
                                                                        Et surtout...pourquoi ?
                                                                        Pourquoi cette mascarade tragique, que vous avez la bonté de mettre en lumière ?
                                                                        L’armée algérienne avait « des intérêts évidents » pour exécuter ces moines ? Lesquels ? Et pourquoi les maquisards du GIA en auraient eu moins ?

                                                                        Bon le GIA a été crée par le pouvoir algérien, mais d’après le témoignage de Nicole Chevillard, il y avait quand même « d’authentiques maquisards » plus ou moins liés à Zitouni quand même (puisqu’ils savent qu’il était à Alger), qui n’étaient pas décidés à tuer les moines. Là encore, les deux hypothèses sont quelque peu contradictoires.
                                                                        Mais peu importe

                                                                        Je ne connais pas particulièrement cette histoire algérienne ; osons un parallèle avec l’effroyable imposture du 11/09/2001.
                                                                        Ces théories me font rire : on pointe du doigt des incohérences dans les versions officielles, et c’est vrai qu’elles ne sont pas extrêmement crédibles.
                                                                        Cependant la version servie est encore pire :
                                                                        aucun avion ne s’est abattu sur le Pentagone, il s’agissait d’un tir de missile, mais personne n’a rien vu, n’a osé parler (?) et rien n’a filtré alors que l’attentat a eu lieu en pleine ville en plein jour. respect ! Il a fallu attendre plusieurs années qu’un obscur gratte-papier d’outre atlantique lève le pot aux roses, armé de quelques vidéos et de connaissances sommaires en physique des matériaux (un avion se crashant sur un bâtiment n’aurait pas laissé cet impact).
                                                                        Le propre de ces théories du complot c’est qu’elles trouvent en elles-mêmes leur propre justification : dès qu’un argument est soulevé, la version peut changer ou varier (comme pour le cas du meurtre des moines), et au pire si aucune explication n’est apportée, c’est parce que le complot est trop bien ficelé et qu’aucun indice n’a été laissé derrière les exécutants.

                                                                        Mais alors, les mouvements terroristes islamistes ne sont qu’une vue de l’esprit ?
                                                                        Les services secrets sont assez puissants pour pousser des gens qui ne leur ont rien demandé à tuer et se faire tuer ?
                                                                        Dans ce style mais en plus crédible, il y a le livre de Jurgen Elsässer « Comment le jihad est arrivé en Europe ». Il y retrace notamment l’itinéraire de Ali Mohammed, l’agent double qui sortait de Fort Braggs pour aller boire le thé avec Ben Laden.
                                                                        L’explication qu’il donne est qu’il y a effectivement eu des agents doubles, d’autant plus au temps de l’alliance USA-monde musulman « modéré » (Arabie séoudite, pakistan, rebelles afghans....) contre URSS. Que les exécutants des attentats étaient connus des services secrets puisqu’ils passaient pour alliés il n’y a pas si longtemps.
                                                                        Cela ne nie pas le fait que la violence islamiste a sa propre dynamique et sa propre existence, comme vous le laissez croire.

                                                                        L’autre fond de vérité sur laquelle se base vos théories, c’est qu’il n’y a pas de rupture claire entre « islamistes terroristes » et nationalistes algériens, l’un et l’autre ont finalement la même base idéologique. Il y a un fond commun, et une déclinaison de positions, qui vont des plus modérées aux plus violentes.
                                                                        On le voit d’ailleurs maintenant avec le pouvoir algérien qui enfourche des chevaux de bataille communs avec les « islamistes » comme l’indique l’article du Figaro que vous citez (lutte contre les dé-jeuneurs, procès en génocide de la France...).

                                                                        Mais ce n’est que mon avis.
                                                                        Cordialement, professeur Morice


                                                                        • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 septembre 2010 17:35

                                                                          Le professeur Morice ne souhaite visiblement pas répondre à mes interrogations.
                                                                          La faute à la date tardive à laquelle ma réponse a été postée ?
                                                                          Ou au surplus de travail qui l’occupe ?
                                                                          à moins que ce ne soit la trop grande naïveté de mes propos smiley  ?
                                                                          Il doit avoir d’autres chats à fouetter, mais c’est dommage


                                                                        • ernst 24 mars 2012 06:07

                                                                          On se perd en route avec cet engouement anti-raciste qui monte des médias, comme après Carpentras. On dirait que raciste et Salafiste c’est pareil...A n’y plus rien comprendre...


                                                                          . Certes, Mohamed a fait des conneries de jeune : agraffer le sac d’une vieille dame, la rouer de coups, c’est pas de la religion, certes,, ça vaut un peu de tôle.Mais... Mais, . sur la BMW qui fait des 8, la pléthore d’armes, les trois petits nids d’amour qui ont valu un peu de temps pour trouver la bonne planque, mais sur le voyage en Israël, puis en Afghanistan dans la foulée, le téléphone d’Afghanistan à Squarcini pour dire qu’il aurait un peu de retard pour sa convocation...Rien à dire ?...Hein, Morice ?... Rien ?...chez nous on appelle ça un agent le mohammed Merah.

                                                                          Voilà un petit gars drôlement protégé, comme un fils. Qui donc lui a filé son deuxième passeport pour se rendre d’Israël a Kandahar ?... Vierge de visa israelien ?.. Qui, sinon une huile française de la DCRI. Pourquoi l’Afghanistan ?... Pour apprendre sérieusement le métier des armes, l’égorgement, le sourire kabyle comme on dit, le montage et le maniement d’un 11,43 par exemple. ? Le Président s’investit enfin dans l’apprentissage des jeunes on dirait...Kalach, P 38, 347 Magnum, armes de Hell’s Angels ou mieux encore de néo-nazi, de para-militaires d’extrême droite. Car c’est bien ce qu’on sous-entendait au tout début de l’horreur, non ?... Trente jours avant la non réélection du frimeur de service à l’Elysée, C’est bien Marine le Pen qu’on visait en tuant des « bougnoules » et un black. Puis un rabbin et ses enfants. Affreux crimes « racistes » en première pages des journaux, manifs de gauches enricomaciassés...

                                                                          Et puis, patatras !...La PJ croise trois traces de passage scooter-portable sur le lieu des crimes ( faut-il se sentir protégé pour garder son portable sur soi quand on part pour de si charmantes missions...) mais hésite sur les trois adresse de Momo-la-flinguette.

                                                                          C’est seulement là que le DCRI indique que...euh...oui...euh, enfin un peu, il connaît le sieur Mera...Ah !...Merah et donne l’adresse. Trois planques ?... c’est une organisation policière pour grand voyou maison ça, et pas taupe à la PJ le Momo, ils n’ont pas les moyens à la PJ, et puis ils auraient connu ses adresses tout de suite. Non, ce sont bien des moyens de DCRI : Y a rien qui choque ?... rien qui interpelle comme on dit ?...

                                                                          Que son grand frère soit balance à la même enseigne avec son commerce de passeur, de marchand d’armes me semble également plausible. Toute la famille Merah fait partie de la Grande Pasquale. Pour moi cela ne fait aucun doute. Allons, un type qui est au RSA qui se la pète en boite, en bagnoles farcies d’armes de gala, saute les filles, glande rien de la journée a trois garçonnières, c’est normal ça ?... Demandez aux RMistes pour du vrai ce qu’ils en pensent !...

                                                                          Et maintenant, passons à l’action des Raid... Que fait lä Guéant ?...Il est magistrat Guéant ?...Et rien ne tient dans le récit, dans le déroulement, dans la logique, ne correspond à rien dans des procédures répétées mille fois qui n’ont pas été appliquèes. Pas de robot détecteur d’explosifs ?... Pas de gaz chlorobenzène ?...50 gars entrainés n’arrivent pas, 30 heures durant à investir 40 m2 ?... Pas de caméra thermique non plus pour localiser la cible ?... douze heures d’attente pour finalement buter le gamin ?...Parce que c’est bien pour ça qu’il était là, Guéant, ça ne peut pas être pour autre chose, il n’était pas là en touriste. Et surtout pas sauver la vie d’un petit con qui avait effectivement, avec ce qu’il savait, « de quoi mettre à genoux la République »

                                                                          Parce que après avoir fait l’extrême nazi dans ses meurtres 1,2,3,4,5,6,7, fallait maintenant faire avaler l’extrême Salafiste s’il voulait sauver ses commanditaires, c’est à dire sa peau. on le laisse téléphoner à France 24, allo, je suis le méchant, allah ouakhbah !...Mais, Morice, c’est grossier, c’est signer qu’il est aux ordres ce revirement, c’est nous prendre pour des cons !... Mais il n’est pas dupe, le mohammed, il attend toute la nuit que Squarcini fasse le nécéssaire, explique aux cinglés de l’extérieur qu’il a fait ça sur ordre pour faire chier la le Pen, il a pas envie de crever à 23 ans... C’est un gentil, à preuve qu’il voulait servir la France c’est qu’il s’est engagé, même à la Légion. Faut le faire !... C’est dans sa première nuit qu’il a réfléchi, juste après être passé chez le lieutenant instructeur : « Vous savez combien vous allez gagner ? » 
                                                                           NON mon lieutenant«  
                                                                           » mille euros par mois".
                                                                          Quand on aime être aux taquets avec une BMW, ça fait réfléchir, mille euros...pas bézef...

                                                                          Il a un autre job en tête. Bagnoles, castagnes, bonisseur de la Bath !...Pas de bol, finalement, c’était un job de merde...

                                                                          La Hautecloque ( un si beau nom pour un menteur...) qui nous dit qu’il a pas répliqué aux tirs de la cible... 300 cartouches...que le forcené a surgi de la salle de bain quand il a entendu qu’on COMMENÇAIT de creuser le mur, alors qu’on voit un trou béant et brûlé qui signifie qu’une grenade est passé par là... à quelle heure ?... la veille au soir ?... Ils l’ont tué finalement à quelle heure le Mohammed ?...


                                                                          On ne saura jamais. Vous y croyez, vous, aux rapports d’autopsie ?... Bérégovoy non plus.




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès