• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Et même Michel Onfray a été victime d’erreurs médicales...

Et même Michel Onfray a été victime d’erreurs médicales...

Michel Onfray a une certaine notoriété : il a écrit de nombreux ouvrages philosophiques, il est médiatisé depuis longtemps... il a connu des soucis de santé, alors qu'il était jeune, un infarctus, à 30 ans, puis un AVC, et il a été aussi victime, il y a peu, de graves erreurs de diagnostic...

Il évoque ses déboires médicaux dans un ouvrage paru récemment, intitulé Le deuil de la mélancolie.

 

Tout de même, Michel Onfray a fait récemment un nouvel AVC, il a consulté pas moins de 4 médecins et aucun d'entre eux n'a su reconnaître cette pathologie !

Et pourtant, on sait combien il est urgent d'intervenir rapidement en cas d'AVC. C'est même vital, le plus souvent.

Un ORL, un médecin généraliste, un autre de SOS médecins, un cardiologue sont passés à côté du diagnostic.

 

Dès lors, on peut s'interroger à juste titre sur l'efficacité de notre système médical...

C'est inquiétant...

Michel Onfray fustige ces médecins qui ont minimisé ses troubles, il souligne leur incompétence, leur suffisance, leurs mensonges, leur duplicité...

 

L'un de ces médecins a même refusé l'idée d'avoir fait une erreur de diagnostic : il aurait caché la vérité à son patient pour lui éviter des émotions !

 

Certes, la médecine a fait des progrès considérables dans l'imagerie, les techniques d'investigation, la chirurgie...

Mais les médecins restent parfois d'indécrottables diafoirus : ils commettent des erreurs, ne tiennent pas compte du ressenti des patients, traitent les malades comme des choses, avec hauteur et arrogance.

Certains médecins manquent d'humanité : ils refusent d'évoquer les effets "secondaires" des médicaments, ils perdent le contact avec les patients, ils font preuve de suffisance...

 

Pour être réellement efficace, la médecine doit rester humaine, à l'écoute des malades et de leurs difficultés.

Le malade doit être écouté, traité dans sa globalité, on doit tenir compte de son passé médical.

Au total, aucun des médecins qui s'est trompé n'a présenté des excuses à Michel Onfray.

Un médecin ne se trompe jamais, bien sûr !

Comment pourrait-il se tromper ? Un médecin a fait de longues études, il est imbu de son savoir, il est catégorique, même s'il commet des erreurs...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/10/et-meme-michel-onfray-victime-d-erreurs-medicales.html

 

Documents joints à cet article

Et même Michel Onfray a été victime d'erreurs médicales...

Moyenne des avis sur cet article :  2.56/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

47 réactions à cet article    


  • Chourave Bécassine 13 octobre 09:57

    c’est pas une eskuze
    moi aussi j’ai été malade quand j’étais petit

    • Sergio Sergio 14 octobre 19:38

      @Bécassine


      T’es un homme ? 


    • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 10:17

      Bientôt avec la robotique et l’IA il n’y aura plus d’erreur de diagnostic , plus de médecins, plus d’anesthésistes presque plus de chirurgiens ni de personnel hospitalier , faudra simplement qu’il n’y ait pas de panne d’électricité prolongée ....


      • Decouz 13 octobre 10:24
        Titre un peu étrange : M.Untel devrait échapper aux erreurs médicales parce qu’il a une certaine notoriété.
        Ce serait alors pire, M.Untel, célèbre pour telle ou telle bonne ou mauvaise raison, doit bénéficier d’une traitement de faveur et être examiné avec plus d’attention.
        En réalité on sait bien que lorsqu’un homme politique important est malade, il a droit aux spécialistes les plus pointus, bénéficie des soins les plus attentifs etc
        Le scandale serait alors que M.Onfray n’a pas été traité comme une célébrité et a été aussi mal soigné que le citoyen lambda !

        • rosemar rosemar 13 octobre 10:54

          @Decouz

          De fait, le plus souvent, les personnes connues bénéficient des meilleurs médecins....et c’est le cas de Michel Onfray... alors comment est soigné le citoyen lambda ? C’est pire encore !!

        • Christian Labrune Christian Labrune 15 octobre 10:23
          De fait, le plus souvent, les personnes connues bénéficient des meilleurs médecins....et c’est le cas de Michel Onfray... alors comment est soigné le citoyen lambda ? C’est pire encore !!
          ============================================
          @rosemar

          C’est le contraire qui se serait produit : le citoyen lambda n’aurait pas attendu de pouvoir consulter les « meilleurs spécialistes » de sa connaissance, il aurait appelé le SAMU et se serait retrouvé aux urgences de n’importe quel hôpital. Tous, même en Normandie, sont parfaitement équipés pour prendre en charge immédiatement des cas de ce genre.

        • rosemar rosemar 15 octobre 13:12

          @Christian Labrune

          En effet, il se serait retrouvé aux urgences, peut-être à attendre des heures avant d’être pris en charge... on sait ce qui se passe aux « urgences » !

        • Decouz 13 octobre 11:04
          Il semble plutôt reprocher aux médecins non leur erreur de diagnostic, il admet que ce n’est pas une science exacte, mais le fait qu’il ne l’aient pas reconnu leur erreur.
          La perturbation de la vision est pourtant signalée au public comme un signe laissant suspecter un AVC, de plus avec des maux de têtes, et encore pour quelqu’un qui a des antécédents.

          • Decouz 13 octobre 11:06

            @Decouz
            qu’ils n’aient pas reconnu leur erreur.


          • rosemar rosemar 13 octobre 11:31

            @Decouz

            Michel Onfray dénonce d’abord des erreurs de diagnostic : comment ne le ferait-il pas ? un AVC, c’est grave...

          • foufouille foufouille 13 octobre 12:03

            @Decouz

            "La perturbation de la vision est pourtant signalée au public comme un signe laissant suspecter un AVC, de plus avec des maux de têtes"
            c’est le cas aussi avec trop de tension, hyperglycémie, etc

          • Decouz 13 octobre 11:12
            En même temps ils ne doivent peut-être pas se sentir à l’aise.
            Je pense d’une manière générale qu’un médecin doit avoir du mal à reconnaitre une erreur devant son patient, surtout lorsque les conséquences sont potentiellement graves, c’est une relation de confiance dans laquelle le médecin a encore un certain prestige d’autorité.


            • Au moment d’emmener ma mère aux soins palliatifs, nous ne voulions pas qu’elles ache et avons mis notre doigt devant la bouche en le signifiant aux ambulanciers. A peine dans l’ambulance. Allez Madame : aux palliatifs (mouroir). 


              • rosemar rosemar 13 octobre 11:33

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Quel manque d’humanité !

              • @rosemar


                Et avec le sourire. Comme si elle été emmenée au Club Med ;

              • foufouille foufouille 13 octobre 12:01
                "Tout de même, Michel Onfray a fait récemment un nouvel AVC, il a consulté pas moins de 4 médecins et aucun d’entre eux n’a su reconnaître cette pathologie !"
                encore pire que d’habitude surtout de la part d’une ignare en science et surtout en médecine.
                ce mec est un radin car le secteur 2 est rapide vu que ça revient cher.


                • Mr DOUDOU meslier 13 octobre 12:01

                  Mes amis , la médecine n’est pas une science exacte ! Que pensez-vous de cela ?


                  • foufouille foufouille 13 octobre 12:04

                    @meslier

                    que c’est heureux que tu sois juste infirmier.


                  • Mr DOUDOU meslier 13 octobre 12:24

                    Mr foufouille , je voulais dire , on ne répare pas un humain comme une auto ! Que pensez-vous de cela ?


                  • Dom66 Dom66 13 octobre 12:25

                    @meslier

                    Je sais c’est un marabout qui me l’a dit (D’Arbanville)


                  • foufouille foufouille 13 octobre 13:55

                    @meslier

                    c’est une bonne analogie même si l’usure dépend du conducteur et de l’entretien. la médecine est la science la plus complexe qui existe.


                  • Maitre Ratatouille Maitre Ratatouille 13 octobre 19:12
                    @Dom66
                    qui me l’a dit (D’Arbanville)
                    si c’est une création personnel ,chapeau... ! smiley  smiley

                  • gaijin gaijin 13 octobre 19:23

                    @meslier

                    la question c’est qu’en pensent les médecins ?


                  • phan 13 octobre 21:58

                    @Dom66

                    Présentement, Yusuf Islam racontait que cette dame a les mêmes symptômes cardiovasculaires qu’on fraie (un chemin)

                  • tiers_inclus 13 octobre 12:08

                    Tout de même, Michel Onfray a fait récemment un nouvel AVC, il a consulté pas moins de 4 médecins et aucun d’entre eux n’a su reconnaître cette pathologie !


                    Faux. Le diagnostic de risque d’AVC a forcément été validé, en plus c’est une récidive. En revanche il n’y a pas d’oracle pour déterminer la survenue de l’accident. Les signes précurseurs sont communiqués aux patients et leur documentation est publique. 

                    Je crains que Mr Onfray ne soit victime que de ses illusions scientistes. 

                    L’un de ces médecins a même refusé l’idée d’avoir fait une erreur de diagnostic : il aurait caché la vérité à son patient pour lui éviter des émotions !

                    Pourquoi pas si cela ne change rien ?

                    Pour être réellement efficace, la médecine doit rester humaine, à l’écoute des malades et de leurs difficultés.

                    C’est bien ce qu’a fait ce cardiologue en évitant de stresser Mr Onfray de manière inappropriée voire contreproductive.

                    Vous vous emballez un peu précipitamment sur ce cas particulier, même si tout n’est pas rose. 







                    • rosemar rosemar 13 octobre 12:24

                      @tiers_inclus

                      Quand le diagnostic a été enfin posé, après un IRM, Onfray a été hospitalisé, mis sous anticoagulants. Donc, il y a bien eu erreurs médicales.

                    • tiers_inclus 13 octobre 12:36

                      @rosemar


                      Pas nécessairement. Après l’accident on a pu discriminer la nature de l’AVC dans ce cas ischémique. Lui prescrire avant des anticoagulants aurait pu le conduire à un AVC hémorragique.
                      Le diable se cache dans les détails. Il faut toutes les données avant de conclure.

                    • Mr DOUDOU meslier 13 octobre 12:51

                      Mr tiers_inclus , présentement cher confrère , je suis d’accord avec votre diagnostic .


                    • foufouille foufouille 13 octobre 13:58

                      @rosemar

                      et non aucune erreur médicale, juste de la radinerie. dans son, cas je paierais de ma poche une IRM tous les ans.


                    • rosemar rosemar 13 octobre 18:28

                      @tiers_inclus

                      Quoi qu’il en soit, en cas d’AVC, il faut intervenir rapidement...

                    • tiers_inclus 14 octobre 00:00

                      @rosemar


                      Certes, mais qu’est-ce qui démontre que cela n’aurait pas été le cas ? 

                    • Sergio Sergio 13 octobre 13:42

                      Il a certainement dû négliger les signes transitoires de son AVC, pourtant ses derniers dérapages épistolaires auraient dû l’avertir. J’espère pour lui, que les allers-retours fréquents aux WC entre deux écrits, lui feront signifier un probable adénome de la prostate.


                      • bébert 13 octobre 13:48

                        Honte à toi , horrible mégère , qui fait d’un cas particulier d’un homme connu , une généralité. Qui es tu pour t’ériger en expert médical , alors que tes « soi disant »compétences sont littéraires. Et l’autre imbécile de la Mélu qui en remet une couche sur sa môman , comme si tout le personnel médical était de la sorte. Tu devrais au contraire soutenir ces gens et te battre pour qu’ils aient de meilleur condition de travail et que notre gouvernement ne privatise pas la sécu . Comme fonctionnaire tu es en dessous de tout de critiquer des gens du service publique.


                        • zygzornifle zygzornifle 13 octobre 17:56

                          Victime d’erreur peut amener a victime d’horreur ....


                          • Areole 14 octobre 00:36

                            Voilà une chose de faite pour aujourd’hui : les médecins sont imbus leur savoir, catégoriques et méprisants.

                            Pour demain il vous reste : les fainéants de fonctionnaires, les ploucs d’agriculteurs, les notaires véreux, les curés pédophiles, les coiffeuses idiotes et les policiers ripoux.
                             Vous avez du pain sur la planche Marie-Rose. 
                            Allez Marie Rose, un petit dernier pour la route...

                            • phan 14 octobre 07:41
                              Ce que Rosemar a oublié du noter : le cinquième médecin celui qui a prescrit un IRM a donné un bon diagnostic. Le premier médecin, l’ophtalmo, lui, en quinze secondes, a fait le diagnostic « ce n’est pas du tout ophtalmologique, c’est vasculaire, allez voir votre cardiologue ! » . Au lieu d’aller voir son cardiologue, Onfray a consulté son médecin traitant et un médecin de SOS médecin. Peut être ces deux médecins généralistes l’ont prescrit de l’Ibuprofène pour sa grosse migraine. Il a eu son attaque lorsqu’il a vu la note de son cardiologue (250€), heureusement il a une bonne mutuelle et une bonne campagne de publicité pour son bouquin (13€). 
                              Moralité : Onfray va faire comme Mélenchon, apprécier le Quinoa au mélange de légumes, c’est bon pour le cœur !

                              • phan 14 octobre 07:44

                                @phan
                                oups... de noter !


                              • rosemar rosemar 14 octobre 09:30

                                @phan

                                Non, le premier médecin consulté appartient à SOS médecins... son diagnostic : un pic de tension. Onfray lui suggère un AVC, il réfute ce diagnostic. Par téléphone, le médecin traitant confirme le diagnostic de pic de tension, idem pour un ORL.Un autre généraliste consulté dit : « c’est un problème de vitré » et prend un rendez-vous auprès d’un ophtalmo...

                              • foufouille foufouille 14 octobre 09:53

                                @rosemar

                                un pic de tension veut dire qu’il ne prend pas ses médicaments ou ne sont pas assez fort. un médecin a juste un tensio mêtre sur lui mais aucun appareil pour faire le diag AVC. il est tellement radin qu’il n’a pas pris VSL ou taxi pour aller aux urgences ..........


                              • phan 14 octobre 10:21

                                @rosemar
                                L’histoire de son AVC est passée sur les média, comme le buzz des prénoms français d’Eric Zemmour, uniquement pour vendre des bouquins.


                                « C’est en effet à Audrey Crespo-Mara, que Michel Onfray doit »le reste de vie«  qui lui est »imparti maintenant« . Avant le démarrage de l’émission que le philosophe devait faire sur LCI, la journaliste a insisté pour contacter son ophtalmo, alertée par les symptômes de son invité. »Et l’ophtalmo, lui, en quinze secondes, a fait le diagnostic, ce n’est pas du tout ophtalmologique, c’est vasculaire, allez voir votre cardiologue !« Ce qui n’a pas alarmé plus que ça le philosophe. Mais dans le taxi, il a reçu un texto d’Audrey Crespo-Mara. »Je vous en prie. Thierry a donné un coup de fil à un ami, qui va vous faire une IRM tout de suite.« Grâce à cet examen, les médecins ont constaté qu’il s’agissait bel et bien d’un AVC. Le philosophe conclut qu’il a vu »cinq toubibs« avant d’obtenir le bon diagnostic et que sans cette intervention, il ne s’en serait probablement pas sorti. »

                                C’est bien de vivre dans les déserts médicaux avec le concours de 5 médecins, et haro sur les diafoireux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès