• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Etam, le hijab interdit et les petites culottes de la discorde

Etam, le hijab interdit et les petites culottes de la discorde

Ce fait divers est finalement assez cocasse. Oumaima, une étudiante musulmane pratiquante portant le hijab, se présente à la boutique Etam de Montpellier pour demander un job de vendeuse. Cette enseigne vend essentiellement... de la lingerie fine pour les dames (!) Autrement dit, elle s'adresse plutôt à une clientèle occidentale branchée, libertaire et peu soucieuse de morale divine. Oumeina se fait, en juste conséquence, rambarrée par le patron du magasin, qui lui demande de se présenter non voilée (c'est la moindre des choses en principe) et d'expliciter les raisons qui la poussent à déposer son CV chez lui, quelques jours après la "journée de la femme" où les violences communautaires à l'encontre du sexe faible ont été abordées.

Si on suit la démarche d'Oumaima, un végétarien pourrait postuler à un poste de garçon-boucher et un allergique aux pollens à celui de fleuriste. De sa part, c'est soit de la provocation, soit de l'abrutissement. Elle a utilisé les réseaux sociaux pour narrer sa mésaventure, et dénoncer le "racisme" qu'elle a encaissé chez Etam.

La France n'étant plus depuis belle lurette une nation de citoyens courageux, le directeur général d'Etam a présenté ses excuses à la demoiselle et mis à pied son franchisé. Comme à l'accoutumée dans l'hexagone, c'est le brave type lucide et couillu qui est sanctionné, et la fausse victime glorifiée. Que cherche au juste à prouver Cédric Taravella, PDG d'une enseigne de marchands de petites culottes ? Que le "racisme" n'a pas sa place chez lui ? Quel racisme, puisqu'il s'agit ici d'une tenue inadaptée au poste à pourvoir, et que l'origine ethnique de la "victime" n'est pas mentionnée ? A-t-il peur des représailles de la part des "frères" d'Oumaima, et de voir quelques-uns de ses magasins partir en fumée ? Cherche-t-il à plaire aux ligues de vertus anti-racistes ?

On attend d'ailleurs avec impatience les réactions outrées des amies de la cause féminine, des militants de la laicité, des femen et autres Caroline Fourest qui n'ont pas encore fait part de leur indignation face à l'injustice vécue par notre vendeur en chef qui n'a fait que rappeler les règles du "vivre-ensemble" à la demoiselle, en oubliant sans doute que ce terme n'avait plus aucun sens dans une société consumériste comme la notre.

Si Etam fait partie de cette société du profit et du mercantilisme, la vente de lingerie sexy contribue à la libération de la femme. Les partisans de la morale peuvent s'en indigner, mais l'évolution des tenues féminines vont dans le sens de l'histoire. Revenir à des modes médiévales orientales, ce n'est pas l'esprit de l'occident moderne.

Baisser sa (petite) culotte face à la violence des extrêmistes de certaines communautés, qui allient brutalité et domination des femmes, en plus de contester les usages de la république, cela ne promet rien de bon pour l'avenir. Pour rappel, il y a vingt ans c'était la gauche populaire qui contestait dans les établissements scolaires l'islamisation des consciences et des pratiques. Aujourd'hui, c'est devenu un repoussoir pour le RN et les sectes d'ultra-droite. Cherchez l'erreur, ou plutôt le manque de courage intellectuel...

Comme pour Décathlon et son "hijab de course", il est très simple de dénoncer l'injustice vécue par notre marchand de soutien-gorges mis à pied, en boycottant les enseignes Etam. Que les dames qui se reconnaissent dans les valeurs émancipatives de l'Europe aillent faire leurs courses ailleurs. Après tout, Si Cédric Taravella veut se mettre à la mode orientale, c'est son droit, mais qu'il évite la confusion des genres. On ne peut mélanger obscutantisme et émancipation.

Source de l'article : https://actu.orange.fr/societe/fait-divers/etam-accusee-de-discrimination-contre-une-femme-voilee-la-responsable-d-un-magasin-mise-a-pied-magic-CNT000001dK9oB.html


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (42 votes)




Réagissez à l'article

79 réactions à cet article    


  • Chantecler Pink Marilyn 16 mars 10:56

    « la vente de lingerie sexy contribue à la libération de la femme.  »


    Tiens donc !

    Et la vente de papier d’emballage contribue à la libération des produits ?


    • Alren Alren 16 mars 14:10

      @Pink Marilyn

      Les femmes achètent-elles des sous-vêtements sexy, c’est-à-dire de luxe, sur injonction par exemple d’un homme ou pour se faire plaisir, puisqu’ils sont cachés à tous sinon à des intimes ou des médecins  ? (En passant, la plupart des femmes qui doivent consulter mettent des sous-vêtements sobres.)

      C’est évidemment pour se faire plaisir, pour se sentir élégante en secret.

      Donc, oui, les sous-vêtements chics participent pour celles qui en ont les moyens à une liberté que les femmes s’attribuent.


    • Paul Leleu 17 mars 00:20

      @Pink Marilyn

      « la vente de lingerie sexy contribue à la libération de la femme » ...

      j’ai tilté exactement sur la même phrase que vous !

      les français s’énervent maintenant dans tous les sens, et ça n’a plus tellement de sens.


    • Garibaldi2 17 mars 02:35

      @Paul Leleu

      Elles doivent être déjà vachement libérées sous leurs tentes ambulantes !!!!!

      ’’Le nouvel eldorado pour les marques de lingerie s’appelle Moyen-Orient. Même si ce marché est presque saturé par la présence de toutes les marques clés européennes comme Barbara, Chantelle, Lise Charmel, Passionata, Lejaby, Triumph, Princesse Tam Tam, La Perla, Wonderbra…Les saoudiennes restent de grandes consommatrices de lingerie et achètent deux fois plus de sous-vêtements que les Françaises.
      Elles ont toutefois une préférence pour la lingerie haut de gamme, notamment les marques de luxe européennes. Un marché très particulier puisque la publicité mettant en valeur le corps de la femme est impossible. De plus les femmes ne peuvent essayer avant d’acheter puisque puisque les cabines d’essayage sont interdites en Arabie Saoudite.
      La hausse des ventes d’articles de lingerie est particulièrement importante au Liban : +30% au cours des 5 dernières années. La Jordanie, la Syrie et l’Arabie Saoudite ont également doublé le volume de leurs ventes de corseterie en 2006 par rapport à 2005.

      Un phénomène qui ira crescendo avec le développement des centres commerciaux de luxe notamment à Dubaï, où de nombreux magasins mono et multi-marques s’implantent.’’

      L’article date de 2008 !

      https ://www.fashions-addict.com/Les-ventes-de-lingerie-explosent-au-Moyen-Orient_378___730.html


      ’’« L’Arabie saoudite est notre meilleur marché en ce moment », explique François Roberge, président de la chaîne de boutiques de lingerie La Vie en Rose lors d’une conférence sur l’entrepreneuriat qui s’est déroulée récemment à HEC Montréal.

      La chaîne canadienne compte déjà 25 boutiques en Arabie saoudite et M. Roberge estime que le marché local pourrait en accueillir jusqu’à 39. Pour un pays connu pour son conservatisme en matière de vêtements féminins, ce constat risque d’en étonner certains, mais pas M. Roberge.

      L’intérêt pour la lingerie est universel peu importe la culture. Selon M. Roberge, le succès de La Vie en Rose au Moyen-Orient est dû aussi à une culture où les femmes apprécient particulièrement le magasinage.

      La demande pour la lingerie ne s’arrête pas à la frontière de l’Arabie saoudite. La Vie en Rose compte plusieurs boutiques dans d’autres pays du Moyen-Orient, notamment aux Émirats arabes unis où on en compte déjà dix. Le Proche-Orient le plus important marché pour La Vie en Rose en dehors du Canada.

      Expansion

      Par ailleurs, La Vie en Rose, a annoncé mercredi avoir ouvert l’automne dernier un magasin dans la ville d’Alger en Algérie, dans l’un des plus importants centres commerciaux de l’Afrique du Nord. L’entreprise précise que jusqu’à maintenant, les ventes ont dépassé les attentes et que l’ouverture d’un deuxième magasin est prévue au printemps prochain.

      L’entreprise prévoit également ouvrir une septième boutique en Égypte, dans le Sun City Mall au Caire, au début de janvier 2012.

      Outre ses 150 magasins canadiens, La Vie en Rose compte plus de 50 boutiques internationales dans 8 pays. L’Algérie rejoint l’Arabie Saoudite, le Liban, les Émirats arabes unis, la Jordanie, l’Égypte, le Koweït et le Kazakhstan.’’

      Et l’article date de 2011 !

      Au Canada, magasinage = shopping

      https://www.tvanouvelles.ca/2011/11/30/larabie-saoudite---le-meilleur-marche-pour-la-lingerie


    • bcallens 16 mars 11:15

      Il faudrait regarder en détail les réactions qu’a eues le gérant probablement inopportuns (sont-ils prouvés ? ).

      Il lui était tout-à-fait possible de prendre le cv et de le mettre à la poubelle ensuite, en toute discrétion (c’est une façon de parler) et cette histoire se serait arrêtée là.


      • Arthur S Arthur S 16 mars 11:31

        @bcallens

        le fameux : « on vous écrira »


      • leypanou 16 mars 11:34

        @bcallens
        pas du tout.
        A sa place, j’aurais dit tout simplement : « je ne prends pas des gens comme vous ». Si on lui demande : pourquoi ? Il n’a qu’à répondre qu’il n’a pas à justifier son choix.
        Sinon, on peut aussi aller au boulot en bermuda ou en short ou torse nu pendant qu’on y est.
        Çà me fait toujours marrer ces cr.tinisés : il faut assumer son choix dans la vie.

        PS Heureusement d’ailleurs qu’elle a été bloquée à l’embauche, sinon, cela aurait encore fait une affaire comme celle de Baby je ne sais plus quoi qui est allée jusqu’au Conseil Européen des droits de l’homme.


      • karibo karibo 16 mars 11:35

        @bcallens
        La politique de l’ autruche, avec le mariage pour tous, c’ est sur il y en a qui aiment ça , mais svp, pas d’ amalgame, ni de généralité , merci pour eux !


      • Doume65 16 mars 12:08

        @bcallens
        « Il lui était tout-à-fait possible de prendre le cv et de le mettre à la poubelle ensuite, en toute discrétion »
        Ce que tu préconises est une société d’hypocrites. Sans vouloir te faire de procès d’intention, tu es mur pour voter laREM.


      • Alren Alren 16 mars 14:16

        @bcallens

        Je pense comme vous que c’était la meilleure réponse à une provocation réfléchie de la part de cette militante islamiste : mettre le CV à la poubelle.
        Il est clair qu’une vendeuse voilée aurait indisposé une partie de la clientèle et comme on sait, « Le client ou la cliente a toujours raison. »
        Si quelque chose ne lui convient pas, il ou elle n’achète pas.

        Pour des motifs de « politiquement correct », le PDG ne pouvait que blâmer son gérant, même s’il l’approuvait pour des raisons commerciales. Il a sanctionné le manque d’habileté de son subordonné.


      • Gloubi 16 mars 14:49

        @bcallens
        L’islamiste est venue pour provoquer, et la gérante est tombée dans le piège de la provocation.


      • L'apostilleur L’apostilleur 17 mars 08:51

        @Alren

        « ..le PDG ne pouvait que blâmer son gérant, même s’il l’approuvait pour des raisons commerciales. Il a sanctionné le manque d’habileté de son subordonné. »

        Avec un peu d’intelligence, il aura repositionné dans un autre magasin sa gérante qu’il aura félicitée « hors caméra ». 


      • Aimable 18 mars 16:39

        @Gloubi
        Elle est probablement venue présenter sa candidature étant sur d’être refusée tout cela dans le but faire signer un papier pour justifier sa recherche d’emploi , la réaction de ce commerçant a probablement été une aubaine pour elle .


      • Alren Alren 18 mars 19:23

        @L’apostilleur

        Je n’ai jamais dit que le PDG était habile et fin !

        Il aurait pu aussi faire traîner l’affaire en longueur le temps que cette minuscule information soit recouverte par d’autres actualités.


      • karibo karibo 16 mars 11:34

        Inacceptable !!!

        Nous ce qui nous choque c ’est votre obstination à nous imposer vos coutumes !

        Si les nôtres ne vous conviennent pas , retournez au bled et surtout RESTEZ-Y 

        entre vous !!!

        Comment peut-on tolérer des provocations pareilles, non seulement c’ est révoltant, mais à force, ils vont finir par une guerre civile , qui couve puisque étouffée, par nos gôchos de service mais jusqu’ à quand ?


        • Paul Leleu 17 mars 00:25

          @karibo

          je vois pas en quoi mettre un voile sur ses cheveux pour une femme devrait provoquer une guerre civile...

          et je me demande ce que vous appelez « nos coutumes »...

          depuis quand les français ont-ils des coutumes ? je croyais au contraire que nous étions « libérés de nos coutumes »...


        • L'apostilleur L’apostilleur 17 mars 09:01

          @Paul Leleu

          « ...depuis quand les français ont-ils des coutumes ?  » Les français sont libres d’en avoir ou pas. 
          Cet épisode serait passé inaperçu il y a une quinzaine d’année, mais aujourd’hui il s’inscrit dans un contexte qui le dépasse. Ces provocations communautaristes ne sont pas de nature à arranger l’intégration des musulmans en Occident ;


        • Doume65 17 mars 10:30

          @Paul Leleu
          « je croyais au contraire que nous étions « libérés de nos coutumes »... »
          Tu as trop écouté macron. C’est son rêve à lui, pas celui des Français, qu’ils soient « de souche » ou non, du reste.


        • Paul Leleu 18 mars 20:41

          @Doume65

          les français de souche ne sont pas fidèles à leurs coutumes... c’est juste un constat... ils adhèrent au contraire massivement aux modes informes de la mondialisation... on peut le regretter, mais c’est un fait...

          en outre, cet abandon de nos coutumes par les français de souche n’est pas dut aux immigrés... c’est vraiement une décision délibérée des français de souche.

          Reste à savoir pourquoi les français de souche haïssent, rejettent et ignorent leurs propres coutumes...


        • Fergus Fergus 16 mars 11:45

          Bonjour, FRS

          Vous oubliez qu’il existe chez les femmes voilées musulmanes de nombreuses amatrices de lingerie fine !  smiley



          • amiaplacidus amiaplacidus 16 mars 12:32

            @popov
            Je crois que je vais être politiquement très incorrect.

            Il n’y a que la lingerie de fine, parce que le reste ...


          • popov 16 mars 15:48

            @amiaplacidus

            Bonjour

            Mais non, ce n’est pas politiquement incorrect, c’est une fine remarque.

            Ce n’est pas comme si vous aviez dit « la fine lingerie, c’est pas fait pour les grognasses niqabées, pas plus que le rouge à lèvre et les tallons aiguilles pour les rhinocéros ».

            Ça c’est politiquement incorrect. 


          • Paul Leleu 17 mars 00:28

            @Fergus

            « Vous oubliez qu’il existe chez les femmes voilées musulmanes de nombreuses amatrices de lingerie fine ! »

            tout à fait d’accord. En tous cas, l’un n’empêche pas l’autre.


          • popov 17 mars 08:15

            @Fergus

            Bonjour

            Vous oubliez qu’il existe chez les femmes voilées musulmanes de nombreuses amatrices de lingerie fine

            Ne me dites pas que vous avez soulevé un coin du sac à patates pour vérifier. Pas vous Fergus !


          • L'apostilleur L’apostilleur 17 mars 09:03

            @Fergus

            « ..chez les femmes voilées musulmanes de nombreuses amatrices de lingerie fine !   »
            Chez certains islamologues c’est plutôt « les parties fines » 


          • Attila Attila 16 mars 11:49

            Même voilée, elle wahlabite !

            .


            • ZenZoe ZenZoe 16 mars 12:01

              Provocation minable par une sombre idiote et humiliation injustifiée de la responsable (c’était une gérante, pas un gérant) sans vérification préalable des faits (on n’a jusqu’à présent que la version de la provocatrice). On perd la boule, vraiment.

              PS : lingerie fine et voile sont compatibles contrairement à ce que pense l’auteur. Les Saoudiennes représentent un énorme marché pour les dessous affriolants


              • Chantecler Pink Marilyn 16 mars 12:11

                @ZenZoe

                c’est même un élément essentiel du jeu érotique, tout comme le regard des yeux de braise maquillés au khol qui dardent le mâle à travers la « meurtrière » du voile.
                En arabe, « aïn » signifie source, œil et fente (pour la vulve).


              • ZenZoe ZenZoe 16 mars 12:15

                @Pink Marilyn
                En arabe, « aïn » signifie source, œil et fente (pour la vulve).


                Intéressant, je ne savais pas, merci.


              • Paul Leleu 17 mars 00:51

                @Pink Marilyn @ Zen Zoe

                tout à fait d’accord avec vous... je reviens du Magreb, et j’en ai pris plein la vue... j’ai changé d’avis sur ces questions.

                les femmes qui usent du voile (en tous cas une partie d’entre elles) en usent comme un magnifique accessoir sensuel... le voile est un accessoire de langage protéiforme... ils peut dire beaucoup de choses différentes, dans une forme de langage non-verbal... certaines en usent avec beaucoup de littérature... j’y suis plus que sensible...

                En outre, la spiritualité alimente la sensualité... on peut pas dire que les françaises en général fassent preuve d’une grande et séduisante spiritualité ! C’est juste pas vraiment à la mode... c’est plutôt jeans troués, et vulgarité comme signe ultime d’émancipation...

                je reproche pas aux français(e)s de trouver que la cuite, la clope et les jeans c’est le must de la séduction féminine... chacun ses goûts... Moi j’apprécie beaucoup plus les tenues féminies classiques (jupes, bas, talons, décoletés, bijoux et autres jeux). Et j’apprécie les femmes qui me donnent autre chose qu’une place sur leur tableau de chasse entre deux gorgées de sky... ben oui...


              • Doume65 17 mars 10:36

                @Paul Leleu
                « je reproche pas aux français(e)s de trouver que la cuite, la clope et les jeans c’est le must de la séduction féminine »
                Qu’est-ce qui te fais croire qu’elles cherchent à séduire avec ce dipôle accoutrement-comportement ? Ne cherchent-elles pas en réalité à éloigner (plus ou moins consciemment) le mâle en rut ?


              • JC_Lavau JC_Lavau 17 mars 10:40

                @Doume65. Pis j’aime bien la délicatesse de leur langage au téléphone : « alors ça je m’en bats les couilles ! » argumente-t-elle.


              • Loatse Loatse 16 mars 12:57

                « Il n’y a pas de problème chère mademoiselle, toutefois je me dois de vous informer que nous envisageons de pourvoir nos magasins en sus d’un rayon lingerie très coquine, d’un rayon »sex toys« .. Nous attendons bien entendu de nos vendeuses que celles ci puissent conseiller sur nos produits, notre clientèle aussi bien féminine que masculine... »

                Vous être libre à partir de quand ?"


                • Paul Leleu 17 mars 00:58

                  @Loatse

                  vous savez, il existe une diversité d’érotismes... vous pensez sincèrement que la culture « musulmane » n’a pas de sensualité ?

                  et puis on peut être plus émoustillé par une fille qui « trébuche » un peu à l’idée de la chose, que par une fille assez maitrisée pour en parler avec la froideur requise... question d’inclinations...


                • Loatse Loatse 16 mars 13:22

                  sinon, blague à part (car bien entendu c’en était une, aujourd’hui vaut mieux préciser, quoique a t’on encore le droit de rire... jaune ?) blague à part disais je, j’ai lu le courrier de la marque, en lien... qui dit attendre de ses vendeuse une neutralité d’expression et d’apparence,..... bla bla diversité tout de même, bla bla inclusif (?)

                  genre panique à bord quoi... ce qui se comprend au vu des suites de l’affaire relatées plus bas, je cite :

                  « Pour autant », continue celle ci (la marque), « nous condammons fermement les réactions menaçantes dont nous sommes l’objet et appelons au calme »...

                  No comment...

                  ps : au vu de ces informations, boycotter ou appeler à boycotter la marque, c’est à mes yeux comme vouloir leur appliquer la double peine...


                  • popov 16 mars 14:48

                    @Loatse

                    Bonjoiur

                    La marque est fautive. Personne ne voudrait avoir une grognasse niqabée dans son magasin, mais la marque n’a pas été capable de prendre les mesures préventives.
                    Il est interdit de discriminer à l’embauche sur des critères religieux. En principe, j’approuve. Mais en contre partie, l’employeur devrait être autorisé à stipuler dans le contrat que toute revendication de la part de l’employé et liée à sa religion sera une cause de licenciement immédiat.
                    Il s’agit évidemment d’un piège, probablement ourdi par les blaireaux du CCIF. En l’absence de directives claires de la part de la direction, la personne chargée du recrutement doit faire preuve d’une extrême prudence, car l’audition est probablement enregistrée et toute parole pouvant être jugée « raciste » sera présentée au tribunal comme une preuve de discrimination.
                    Il faut donc rester poli, poser les mêmes questions qu’aux autres candidates et terminer l’entretien en disant à la personne qu’elle sera recontactée si sa candidature a été retenue.
                    Si la candidate niqabée pose des questions pièges, comme par exemple « est-ce que l’entreprise est hostile au voile », il faut se limiter à se référer à la loi qui interdit ce genre de discrimination. Ne pas s’engager sur des terrains dangereux comme les « valeurs défendues par l’entreprise ».


                  • L'apostilleur L’apostilleur 17 mars 09:09

                    @popov

                    « ..mais la marque n’a pas été capable de prendre les mesures préventives. » 

                    Parce que l’Etat ne l’autoriserait pas. Voyez les maires qui ont pris, (anticonstitutionnellement), des arrêtés antiburkini. 


                  • popov 17 mars 12:12

                    @L’apostilleur

                    La loi n’oblige pas une entreprise à engager une personne pour le simple fait qu’elle porte un voile.


                  • popov 17 mars 13:37

                    @L’apostilleur

                    En plus des aptitudes à faire le boulot convenablement, le gérant doit prendre en compte les aptitudes à s’intégrer dans l’unité de travail. Là, c’est assez subjectif et le gérant ne peut se justifier vis-à-vis d’une personne indésirable sans risquer d’enfreindre la loi. Dire « on ne prend pas de voilées », c’est con puisqu’illégal.
                    C’est à la marque qu’il incombe de former ses recruteurs de façon à choisir les meilleurs employés potentiels sans enfreindre la loi. 
                    Alors, soit la marque a formé cette gérante dans ce sens, et alors la gérante n’a pas suivi les instructions et mérite son licenciement, soit la marque n’a donné aucune directive et la gérante se retrouve dans une situation de bouc émissaire. Dans ce dernier cas, la marque est fautive. Et déclarer que l’attitude de la gérante ne correspond pas aux valeurs de la marque, c’est de l’hypocrisie : la seule « valeur » d’une firme, c’est de faire du pognon. Le reste c’est du blabla que personne ne croit.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès