• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Eugénisme lave plus brun ou quand l’amalgame aux enzymes lessive la (...)

Eugénisme lave plus brun ou quand l’amalgame aux enzymes lessive la culture

Depuis plusieurs semaines, en dehors de tout jugement de valeur concernant le mouvement des gilets jaunes et autres expressions contestataires de mécontentement, on entend surgir et resurgir des termes dont l’ignorance manifeste de leur vrai sens par leurs utilisateurs fait plus frémir que l’épouvantail que ceux-ci pensent brandir.

EUGENISME LAVE PLUS BRUN 

Ou

Quand l’amalgame aux enzymes lessive la culture.

 

Depuis plusieurs semaines, en dehors de tout jugement de valeur concernant le mouvement des gilets jaunes et autres expressions contestataires de mécontentement, on entend surgir et resurgir des termes dont l’ignorance manifeste de leur vrai sens par leurs utilisateurs fait plus frémir que l’épouvantail que ceux-ci pensent brandir.

Pourquoi brandir un épouvantail quand des citoyens lambda manifestent ?

Depuis toujours, les mouvements spontanés ont servi d’opportunités à des casseurs pour casser et à des politiciens ou syndicalistes, souvent en mal de popularité, pour récupérer (ou tenter de le faire) ledit mouvement. Dans les années 70, courait même le bruit que certains agitateurs casseurs n’étaient que des infiltrés à la solde des forces de l’ordre. Tout ceci pour dire, avec un certain Salomon, roi d’Israël quelque 950 ans avant notre ère, qu’il n’y a décidément rien de nouveau sous le soleil.

Un peu de vocabulaire.

Seule « nouveauté », si tant est que c’en soit une : l’utilisation de termes chocs comme outils historiques de stigmatisation amalgamés au contexte actuel, comme eugénisme/nazisme ou encore plus récemment, casseurs/peste brune.

Il convient à ce stade, de faire quelques précisions touchant à la fois à l’Histoire autant qu’au vocabulaire, référons-nous pour cela au dictionnaire en ligne de l’Académie Française, dont voici le lien : https://academie.atilf.fr/9/&hellip ;

  •  EUGÉNISME n. m. XXe siècle. Emprunté de l'anglais eugenism, composé à partir du grec eu-, « bien », et genos, « naissance, origine, descendance ».

1.POLIT. Étude et application de mesures censées contribuer à l'amélioration ou à la sauvegarde de l'espèce humaine ou d'une population particulière (on dit aussi Eugénique).

2. MÉD. Syn. d'Eugénique.

  • NAZISME n. m. XXe siècle. Dérivé de nazi. Nom donné à l'idéologie du IIIe Reich allemand. La montée du nazisme. L'écroulement du nazisme. La lutte contre le nazisme. (Voir National-socialisme.)
  • PESTE BRUNE ne figure pas dans le dictionnaire en ligne de l’Académie Française.

 

Reductio ad Hitlerum.

Bien avant les découvertes de la génétique, la sauvegarde ou l’amélioration des espèces en général, et de l’espèce humaine en particulier, a été un leitmotiv de l’humanité. Des Spartiates et Macédoniens qui ne se mêlaient pas entre eux, au refus de toute mésalliance des nobles de l’Ancien Régime, quitte à subir les affres de la consanguinité, lire pour s’en persuader ce que Louis de Rouvroy, Duc de Saint-Simon aurait écrit dans ses mémoires à propos du « fils dégénéré du grand Condé ». Notons au passage, que cette pratique, qui n’est autre qu’une forme d’eugénisme, fut encore appliquée aux XIXème  et XXème siècles par une certaine bourgeoisie. Certes, de Gregor Mendel à James Watson et Francis Crick, respectivement père de la génétique et découvreurs de l’ADN, et jusqu’à leurs nombreux successeurs, le risque éthique d’un eugénisme effréné est un danger on ne peut plus présent, au vu surtout, de ce qu’avec des connaissances heureusement restreintes, les « chercheurs » nazis ont fait en se servant de l’eugénisme. Le nazisme a utilisé l’eugénisme, mais l’eugénisme, qu’il soit ou non bien fondé (un débat intelligent sur ce sujet serait loin d’être superflu) n’est pas le nazisme ! Il faut bien le constater, toute découverte scientifique peut être détournée à des fins peu glorieuses, guerrières ou mercantiles la plupart du temps, ce ne sont pas Pierre et Marie Curie qui diront le contraire à propos de l’atome.

Le nazisme est l’idéologie du IIIème Reich. Le Nationalsozialistische Deutsche Arbeiterpartei (NSDAP de sinistre mémoire) abrégé en nazi de national et de sozialistische, est un parti politique allemand fondé en février 1920 par Anton Drexler et Dietrich Eckart. Successeur du Parti ouvrier allemand, ce parti national-socialiste des travailleurs allemands constitua pour l’idéologie néfaste d’Hitler un bon terreau, surtout en la personne d’Eckart, antisémite notoire, plus qu’en Drexler rapidement évincé par Hitler après sa non participation au putsch manqué de 1923. A partir des années 25 les Sturm Abteilungen (SA), issues du NSDAP et dirigées par Ernst Röhm, éliminé en 1934 lors de la nuit des Longs Couteaux, portèrent la chemise brune, d’où l’expression peste brune par extension. Les « Schutzstaffel », comprenez SS, escadron de protection pour Hitler, seront créés en 1925. Préférant l’approximation historique à l’apologie d’un régime exécrable, je me refuse à aller plus loin dans des détails qui seraient limite hors sujet.

Après ces corrections de vocabulaire et d’histoire, j’aimerais qu’on m’explique ce qu’ont en commun les risques éthiques des découvertes avec la horde de fanatiques qui a dévasté le monde des années 30 à 40, de même qu’entre des casseurs, certes hautement répréhensibles, avec les barbares des SA et de la SS ?

Messieurs et Mesdames grands manieurs de mots qui, à l’évidence dépassent, et votre pensée, et votre connaissance historique et votre culture, quels sont vos buts en sortant de votre lessiveuse historico-pseudo-culturelle vos « punchlines » (nouveau mot pour « phrase-choc ») que le plus minable des scénaristes de série Z américaine répugnerait à utiliser ? Diaboliser l’opposant par la terreur ? Détourner l’attention ? Esbroufer par un Canada Dry de culture ?

Il est clair que l’enseignement des périodes les plus noires de l’Histoire doit servir à ce qu’elles ne se reproduisent plus. Mais quand, sur tous les media ou presque, vous serinez que l’eugénisme est le nazisme et que gilets jaunes et peste brune sont équivalents à vos yeux (cas peu banal de daltonisme), prenez garde de ne pas vous mettre dans la situation du jeune berger qui criait : « Au loup ! » à tout propos, mobilisant tout son village en vain, et qui à force de crier pour un rien se retrouva seul face au loup quand ce dernier vint vraiment.

La culture, la vraie, sert à se faire son idée, pas à l’imposer, elle a ceci de commun avec la confiture que, comme vous, moins on en a, plus on l’étale. Vous devriez considérer aussi qu’elle est comme les parachutes, quand on en n’a pas, on s’écrase.


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • math math 30 novembre 08:30

    Pétain, va faire un discours sur BFMtélé ce soir à 20h, pour expliquer aux Français sa politique collaborationniste avec le IV Reich de Merkel..Brigitte terminera pour expliquer que le Jaune est la couleur des cocus... smiley


    • Claudec Claudec 30 novembre 16:21

      EUGÉNIQUE, subst. fém., EUGÉNISMEsubst. masc.
      Ensemble des recherches (biologiques, génétiques) et des pratiques (morales, sociales) qui ont pour but de déterminer les conditions les plus favorables à la procréation de sujets sains et, par là même, d’améliorer la race humaine. Eugénique positive, négative ; eugénisme volontaire. (TLF  CNRS)


      Définition peut-être plus juste que celle proposée par l’auteur, dans sa référence au nazisme, en ce sens que Hitler avait pour objectif la purification de la “race” aryenne et non pas humaine.


      • Germain de Colandon 30 novembre 18:44

        " La multiplication contre nature et de plus en plus rapide des faibles d’esprit et des malades psychiatriques, à laquelle s’ajoute une diminution constante des êtres supérieurs, économes et énergiques, constitue un danger pour la nation et pour la race qu’on ne saurait surestimer... Il me semble que la source qui alimente ce courant de folie devrait être coupée et condamnée avant que ne s’écoule une nouvelle année.

        "


        Goebbels ? Himmler ? Non, Winston Churchill au premier ministre Herbert Henry Asquith

        .


        Et aussi ce cher Théodore Roosevelt : "Je souhaiterais beaucoup que l’on empêchât entièrement les gens de catégorie inférieure de se reproduire, et quand la nature malfaisante de ces gens est suffisamment manifeste, des mesures devraient être prises en ce sens. Les criminels devraient être stérilisés et il devrait être interdit aux personnes faibles d’esprit d’avoir des descendants.

        « 


         » Le nazisme tombé en désuétude en 1945 – excellente année pour les bordeaux rouges, encore qu’on puisse lui préférer 1947 -, prônait le racisme, le militarisme, le progrès social et l’assiduité aux carnavals métalliques avec flambeaux et oriflammes à grelots. "

        Pierre Desproges (mais lui, c’est pour se fendre la pipe. Il me, il nous manque)


        Colandon



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès