• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faire des efforts, encore plus ? De qui se moque le candidat Macron (...)

Faire des efforts, encore plus ? De qui se moque le candidat Macron ?

“Difficile de mieux payer les enseignants, qui ne font pas plus d’efforts” Emmanuel Macron, mars 2022

 

On va se tutoyer, car le tutoiement peut-être signe de mépris, et le mépris tu le maîtrises à merveille.

 

Tu sais, j’ai fait des efforts.

 

J’ai fait des efforts pour boucler mes études, en bossant dans des fast-foods, dans des centres d’appels, rien d’exceptionnel, mais ça, ça n’est pas ton monde. Vu de l’Olympe, il suffit selon toi de voler vers la réussite sous les acclamations de la foule en liesse ou de traverser la rue.

J’ai fait des efforts, pour découvrir la veille pour le lendemain, mes classes, mon programme, les premiers cours que j’ai dû préparer absolument seul et comme un forcené, pour essayer d’être à la hauteur, tous les soirs et week-ends, à chaque instant libre, avec pour seule formation les conseils de collègues compatissants entre deux portes.

J’ai fait des efforts pour être payé avec quatre mois de retard, quand on débute, c’est génial.

J’ai fait des efforts en achetant plus de 800 euros de bouquins pour faire des cours avec des ressources solides (sans salaire).

Puis j’ai fait des efforts pour passer ce concours difficile, qui dévaste tant de candidats.

Je fais toujours des efforts, pour me lever à 6 h du matin et rentrer chez moi à 19h30, parce que tes réformes ont rendu les mutations aléatoires, imprévisibles et impossibles. 

Je fais des efforts en partageant ma connexion personnelle pour que je puisse utiliser le matériel numérique.

Je fais des efforts en achetant du matériel, sur mes fonds personnels, pour combler les 27 euros octroyés par élève pour l’année pour l’achat de stylos, peinture, pinceaux, ressources numériques, manuels, diverses fournitures.

Je fais des efforts en prenant un forfait pour les photocopies et impressions pour la classe.

Je fais des efforts en achetant les masques, lingettes désinfectantes et le gel hydroalcoolique, puisque rien n’a été fourni par mon employeur… l’Etat que tu diriges du sommet de ta pyramide.

J’ai fait des efforts pour tout réinventer en distanciel, avec pour seul moyen une connexion et des plateformes anémiques, en recevant parfois des critiques, car des collègues ont merdé.

J’ai fait des efforts, en retournant faire classe, en plein covid.

J’ai fait des efforts, pour ne pas ricaner en recevant mes premiers masques-slips. J’ai fait des efforts pour ne pas rire jaune de recevoir d’autres masques, il y a deux semaines, juste avant de pouvoir les enlever.

J’ai fait des efforts, pour foutre régulièrement en l’air des années de cours, qu’une réforme balaie avec mépris d’un revers de la main. 

C’est toujours la même histoire, quand on a réussi à éclaircir la bouillie infâme des programmes, et que l’on a enfin réussi à en faire quelque chose de motivant pour les élèves, on vient nous dire qu’à présent il faut impérativement faire tout le contraire.

Je fais des efforts, pour ne pas me révolter, quand je vois les AESH courir entre trois écoles pour un salaire dérisoire, pour aider les élèves à handicap, pendant que tu claironnes la réussite de l’inclusion.

Je fais des efforts pour ne pas hurler quand il n’y a aucun dispositif d’accompagnement éducatif ou comportemental pour les élèves nécessitant des pédagogies différenciées.

Je fais des efforts, en rédigeant les PPRE, PAP, demandes RASED, GEVASCO, PAI sans compter les projets pédagogiques.

J’ai fait des efforts, quand on a sorti des milliers d’établissements des dispositifs REP et autre, alors que les difficultés sociales persistent et s’accentuent, on casse le thermomètre, comme d’habitude, et on demande aux profs de tout solutionner.

Cela fait 30 ans que l’on diminue les services publics, et que les conditions se dégradent, et que l’on pense y remédier en...diminuant les services publics.

J’ai fait des efforts quand tu as affirmé l’importance de la laïcité, à grand renfort de drapeaux et d’une journée de formation...alors...que tu as supprimé des milliers d’heures de cours d’histoire et d’art etc. (Pareil pour le quart d’heure de lecture...et la suppression d’heures de français, quel cynisme). La Sainte Communication est sauve.

Ton projet c’est l’autonomie des établissements. Cela va parfois privilégier le copinage aux compétences, les profs vont de plus en plus communiquer au lieu de faire un travail de fond. Ton projet c’est détruire l’école publique, la caler sur la privée, en faire un outil libéral en plus.

Toi, tu ne sais pas ce qu’est l’école publique, tu n’es allé qu’à l’école privée, loin de la mixité sociale, culturelle, tu ne connais que ton milieu et ton microcosme.

Tu claironnais que ta grand-mère était institutrice, mais je doute qu’elle validerait tes compétences acquises en cinq ans sur ton livret.

Sincèrement, si tu passais une journée dans certains bahuts, avec les portes qui claquent, les collègues en grande tension nerveuse, qui gueulent à s’en faire péter les cordes vocales, avec des bagarres, de la détresse, loin des caméras et sans la scénographie d’usage, tu pourrais comprendre que les enseignants sont aussi un rempart, essentiel, pour l’avenir de nos jeunes.

 

Alors, j’ai fait assez d’efforts, pour être payé correctement.

Maîtres et maîtresses en détresse


Moyenne des avis sur cet article :  3.66/5   (32 votes)




Réagissez à l'article

63 réactions à cet article    


  • sophie 21 mars 10:32

    Mille excuses, je me suis trompée de vote, cet lettre est excellente, désolée.


    • Lynwec 21 mars 10:36

      @sophie

      J’ai voté de manière à corriger la note globale


    • Ruut Ruut 22 mars 09:04

      Masquer les élèves...
      Visiblement le discernement et l’esprit critique sont absents de la profession.


    • adeline 22 mars 11:42

      auteur
      aucun commentaires ?


    • voxa 21 mars 11:29

      Putain....

      Un saint.


      • Gégène Gégène 21 mars 11:33

        j’ai fait des efforts, y’a 5 ans, pour faire barrage de mon petit corps face au retour des heures sombres et nauséabondes . . .


        • Seth 21 mars 16:32

          @Gégène

          Vous avez oublié de préciser :

          ... un barrage de mon petit corps de rêve...

          Là... Ca parle mieux. smiley


        • MagicBuster 21 mars 11:35

          @Maître.sse.s en detresse

          Apprends déjà à parler le français, à respectez la loi et les concitoyens.

          https://information.tv5monde.com/info/france-l-ecriture-inclusive-formellement-interdite-par-le-ministre-de-l-education-nationale

          C’est toi le problème. Normal qu’on ne te paye pas plus.


          • ZenZoe ZenZoe 21 mars 14:31

            @MagicBuster
            oui.


          • cevennevive cevennevive 21 mars 15:17

            @MagicBuster, ZenZoe, bonjour,
            Oui ! C’est illisible et odieux.
            Bon, lorsque je vois un texte écrit ainsi, je passe à autre chose !
            Dire que j’ai enseigné le Français un (petit) temps dans ma vie, et que j’ai fait des études de lettres pour voir cela aujourd’hui !


          • Seth 21 mars 16:34

            @MagicBuster

            J’ai pensé comme vous que l’écriture inclusive commençait son incursion ici après son raz de marée chez Médiapart.


          • Adèle Coupechoux 21 mars 17:42

            @cevennevive

            Vous imaginez déclamer une pièce de théâtre ou un poème en écriture inclusive... ?  smiley
            C’est à vous dégouter de la culture et de la lecture !


          • Arnould Accya Arnould Accya 22 mars 11:16

            @MagicBuster

            Pourquoi vous regardez le doigt pointé et non la lune (ou le missile) qu’il pointe ?
            Quelle importance, quand on voit le sujet essentiel, de cette erreur commise par l’utilisation de l’écriture inclusive, énième ineptie bien-pensante de m... ??
            "C’est toi le problème. Normal qu’on ne te paye pas plus.

            "
            Cette conclusion est juste ridicule et odieuse. Phrase insultante de gamin qui mériterait une rouste.


          • Aristide Aristide 22 mars 12:04

            @Arnould Accya

            Le problème est dans l’incohérence ! L’intervenant utilise  « Maître.sse.s en detresse »  pour se nommer et conclut assez clairement son article en bon français par « Maîtres et maîtresses en détresse  ». 


          • Ruut Ruut 22 mars 14:16

            @Arnould Accya
            Pour pouvoir résoudre un problème, il est important de correctement le décrire, or l’écriture inclusive ne permet pas de décrire correctement les choses.


          • Désintox Désintox 22 mars 18:03

            @MagicBuster

            L’écriture inclusive est peut-être interdite dans l’Éducation Nationale, mais il me semble que les interdictions de Blanquer ne s’appliquent pas aux articles publiés dans Agoravox.


          • chantecler chantecler 21 mars 11:45

            C’est loin l’Amérique ?

            Tais toi et rame !


            • ETTORE ETTORE 21 mars 12:53

              Vous savez bien qu’actuellement, la seule preuve viable CON vous écoute, au sein ( ou au cul) de ce gouVERTneMENT, c’est :

              Si le porteur de la pancarte est mis en examen  !

              Si ce n’est pas le cas, .....C’est que votre besoin, votre idée, votre misère, votre dégoût, votre colère, etc etc inclusive ou pas.....Il et Ils, n’en ont rien à B..... !

              L’éducation, comme bien d’autres secteurs, sont promis à un avenir sabordé !

              On ne fait pas une nation soumise, avec des intelligents, doués de raison, et capables d’analyses, et même d’auto critique !

              Et voyez par vous même, cela ne date pas d’aujourd’hui, puisque nous en sommes à un point de non retour !

              Alors « QUI » est responsable, serait trois lettres et un point d’interrogation, qui s’aurait vous donner un début de réponse.

              Si toutefois, vous admettez, que le porteur de la pancarte « QUI ? » est lui même responsable, dans une certaine mesure, de ce qu’il critique aujourd’hui !


              • zygzornifle zygzornifle 21 mars 16:48
                De qui se moque le candidat Macron ?

                De ceux qui votent pour lui et de ceux qui votent contre lui, Macron ne tourne que pour lui et ceux qui l’on mis en place, il méprise tout le reste .....


                • zygzornifle zygzornifle 21 mars 16:50
                  Dis moi c’est qui, Macron ? 

                  Ce n’est pas bien compliqué ...

                  La masse musculaire de Macron et supérieure à son poids total.
                  Si la lumière va plus vite que Macron, c’est qu’elle a peur de lui.
                  Macron ne ment pas, c’est la vérité qui se trompe.
                  Macron n’essaie pas. Il réussit !!
                  Quand Macron scrute l’horizon, il voit son dos.
                  Quand Macron va au restaurant, c’est le serveur qui laisse un pourboire.
                  Quand Macron s’est mis au judo, David Douillet s’est mis aux pièces jaunes.
                  Macron est le seul homme à posséder une Bible dédicacée.
                  Macron peut encercler ses ennemis. Tout seul.
                  Macron a déjà compté jusqu’à l’infini. Deux fois.
                  Certaines personnes portent un pyjama Superman, Superman porte un pyjama de Macron.
                  Macron ne porte pas de montre. Il décide de l’heure qu’il est.
                  Dieu a dit : « que la lumière soit ! » et Macron répondit « on dit s’il vous plaît »
                  La seule chose qui arrive à la cheville de Macron… c’est sa chaussette.
                  Quand Google ne trouve pas quelque chose, il demande à Macron.
                  Macron fait pleurer les oignons.
                  Macron sait parler le braille.
                  Il n’y a pas de théorie de l’évolution. Juste une liste d’espèces que Macron autorise à survivre.
                  Macron et Superman ont fait un bras de fer, le perdant devait mettre son slip par-dessus son pantalon.
                  Un jour, au restaurant, Macron a commandé un steak. Et le steak a obéi.
                  Macron connaît la dernière décimale de Pi.
                  Macron peut taguer le mur du son.
                  Quand la tartine de Macron tombe, la confiture change de côté.
                  Dieu voulait créer l’univers en 10 jours. Macron lui en a donné 6.
                  Macron est capable de laisser un message avant le bip sonore.
                  Une larme de Macron peut guérir du cancer, malheureusement, Macron ne pleure pas.
                  Si Macron dort avec une lampe allumée, ce n’est pas parce qu’il a peur du noir mais parce que le noir a peur de lui.
                  Le Big Bang était la première éjaculation de Macron.
                  Macron était le seul trader a la banque du sperme.
                  Quand Macron mange une tartine de miel il mange les abeilles avec.

                  • Adèle Coupechoux 21 mars 17:33

                    Vous oubliez l’effort fourni pour maltraiter les élèves pendant plus de deux ans.

                    J’ai dû mal aujourd’hui à défendre des enseignants qui ont été aussi zélés pour appliquer et imposer des protocoles aussi humiliants.


                    • Adèle Coupechoux 21 mars 17:45

                      @Adèle Coupechoux

                      J’ai du mal.


                    • Albert123 21 mars 17:45

                      Faut il fournir des efforts pour se soumettre et finir cocufié ou pour désobéir et maximiser son autonomie ?

                      Ce texte, si représentatif de notre époque, est pétri du syndrome du bon élève conformiste, mais l’autorité, a laquelle vous vous soumettez, veut votre extermination, depuis 20 ans et vous fera faire le sale boulot avant de vous jeter le moment venu.

                      Parler la langue du maître, l’écriture inclusive, adhérer a ses valeurs et en faire la promotion ne vous apportera rien que du mépris de toutes parts.

                      votre stratégie n’est pas la bonne. Et la partie que vous ne voulez pas froisser en espérant d’elle un changement de cap, quelques menus privilèges ou autres aménagements, a désormais initié le dégraissage général.

                      après la santé, l’école et ses jeunesses ukrocovidiennes vont y passer, pour les covido retraités c’est pour après les élections quand ils auront contribués à remettre sur le trône l’équipe qui va les foutre à poil.


                      • sirocco sirocco 21 mars 17:46

                        @l’auteur

                        Je ne me rappelle pas avoir vu beaucoup d’enseignants dans les manifs de Gilets jaunes, sur les ronds-points ou dans les manifs anti-pass-sanitaire...

                        Ah mais oui, suis-je bête : vous attendiez sans doute un mot d’ordre de vos « leaders syndicaux » mot d’ordre qui n’est jamais venu, évidemment...

                        Bon ben continuez à attendre votre salut des syndicats.


                        • Buzzcocks 22 mars 10:42

                          @sirocco
                          Les enseignants n’ont peut être pas envie de bruler des voitures, saccager des monuments et piller de magasins. Et peut être pas envie de s’afficher avec Maxime Nicolle, véritable beauf de classe internationale.


                        • Yukimuras 22 mars 12:40

                          @Buzzcocks
                          Parce qu’il y en a eu beaucoup durant les manifs anti pass et mesures débiles ? ... 
                          C’était pourtant le lieu et moment pour défendre les intérêts des enfants qu’ils n’ont pas fait. Ils ont plutôt sautés à pied joint dans l’hystérie croyant qu’ils étaient en 1ère ligne d’un conflit armé ... 
                          Il y a eu beaucoup de zèle de leur part dans l’application des « mesures » allant jusqu’à maltraiter les enfants ...


                        • Taverne Taverne 22 mars 20:05

                          @sirocco

                          Comment faites-vous pour reconnaître un enseignant dans une foule ?


                        • mmbbb 23 mars 10:10

                          @Taverne c est le seul a ouvrir sa gueule 


                        • Armelle Armelle 21 mars 18:46

                          Notre enseignant de choc aurait-il oublié que l’effort n’a de sens que quand il engendre des résultats satisfaisants. Rien ne sert de foncer dans la butte comme un boeuf, sans avoir en objectif cette cible incontournable qu’est celle de « réussir » ; Atteindre l’objectif pour lequel on est payé, ça vous parle ? Ce n’est pas parce que l’organisme payeur a la facilité de « ponctionner » le contribuable pour payer ses ouailles que cela dédouane d’un quelconque défi de réussite. 

                          Et en parlant de réussite, on ne peut pas dire que ce soit la panacée ; 26 ème sur 27 au sein de l’OCDE, mais en revanche 5ème en termes de coût par élève !

                          Cherchez l’erreur !!!

                          Et puis, qu’avez-vous fait depuis 50 ans pour que notre enseignement retrouve ses lettres de noblesse ? Quoi ?

                          Quand on voit que cette disposition consistant au cumul de points existe toujours, faisant que les vieux briscards se retrouvent dans les établissements tranquilles et que du coup, les « bleus » eux, se retrouvent dans le zones difficiles, c’est un comble d’entendre parler d’« efforts » !!!

                          Quand on voit qu’en 2020 et 2021, deux années pourries pour les élèves et étudiants, n’ont pas empêché nos cadors de l’enseignement de fermer les classes dès le 15 juin !!!

                          La vérité, est que les enseignants en ont strictement rien à foutre du devenir de nos élèves, la seule chose qui compte c’est le salaire et le petit train train vacances et jours fériés... En fait vous ne récoltez aujourd’hui que ce que vous avez semé depuis des années !!! Je déteste Macron et ses humiliations à l’égard du peuple, mais là, je dois dire que son propos n’est qu’une vérité, ne vous en déplaise.

                          On a le sentiment que le défi qui vous concerne n’est que la réussite de vos études pour devenir enseignant et qu’ensuite, c’est farniente !!!

                          Réveillez-vous et tentez pour une fois, de faire un petit mea-culpa, et vous remettre en question, car si je ne m’abuse, vous ne me semblez pas avoir été les plus lésés de ces dernières décennies, et ce malgré vos chroniques et catastrophiques résultats.

                          A votre place, moi je ferai plutôt profil bas !!!


                          • Armelle Armelle 21 mars 18:52

                            Et je ne parlerai même pas de ce que vous avez osé fait subir aux élèves pendant ces deux ans, un constat qui caractérise parfaitement votre incapacité à percevoir le bon sens et votre déconcertante facilité à obéir aux ordres les plus débiles qui soient ; La bêtise dans toute sa splendeur... Alors il n’y a qu’une conclusion ; Pauvres enfants que sont les élèves...Pathétique...


                            • voxa 21 mars 18:55

                              Moi, ce que j’attends, c’est qu’ils soient payés correctement, mais aux résultats.

                              • Visites et vérifications impromptues des inspecteurs d’un organisme extérieur au mammouth.

                              • Vérifications absolues de tous les cahiers d’élèves.

                              • Vérification des absences. 
                              •  
                              • Obligation de faire leurs corrections et la préparation de leurs cours sur le lieu de travail, comme c’était autrefois.

                              Après cela, on pourra discuter d’une vraie, d’une réelle revalorisation des salaires qui ne soit pas basée que sur l’ancienneté, mais surtout sur le travail effectué et sur l’endroit où le travail est effectué. Il est évident qu’un poste bien peinard à la campagne mérite beaucoup moins qu’un poste dans une zone à turbulences.

                              Les enseignants étaient les hussards de la république, ils doivent le redevenir.



                              • dude03 23 mars 13:32

                                @voxa
                                Je connais des professeurs à la campagne avec des classes jusqu’a 30 élèves avec des triples, voir quadruples niveaux, et en plus, des enfants en difficulté mais très peu de moyen. 
                                J’en connais aussi en REP avec 12 élèves avec des aides matérielles et humaines, et avec une prime pour le professeur. 
                                Les postes peinards à la campagne, il n’y en a pas tant que ça. 


                              • saint louis 21 mars 21:52
                                Maître.sse.s en detresse ne devait pas s’attendre à ce genre de commentaires.

                                Quelle doit être sa déception de se sentir si peu soutenu dans sa quête de reconnaissance du public après celui des « élites ».


                                • Sarah Juste 21 mars 22:20

                                  @saint louis
                                  Je suis d’accord..les commentaires ne sont pas bienveillants du tout… macron est un despote qui se soucie de l’éducation comme de la liberté … il s’attaque d’abord au système de santé puis s’attaquera au dit mammouth … je suis instit aussi mais ce n’es rien pas par esprit de corps que je réagis ..les collègues m’ont déçue sur la question du masque mais il y a des circonstances atténuantes : tous les congeneres se sont mis à obéir, parents et personnels et les quelques dissidents ont dû capituler devant l’obéissance majoritaire.avec en plus cette grave accusation de mise en danger de la vie d’autrui. En septembre 2020, les résistants au masque se sont faits traiter de salauds ou ont été suspendus comm dans de nombreuses professions , médecins compris. Certains collègues effectivement par bêtise et/ou peur et où grégarisme ont sanctionné des élèves qui le portaient mal et je ne cautionne pas mais j’aime à croire que ce n’est pas la majorité et j’ai béni le fait d être en maternelle pour ne pas à avoir cette injonction de faire appliquer cette mesure stupide et maltraitante. 
                                  mais la majorité des français sur cette histoire d’obéissance m’a déçue et j’ai été désappointée… comme en anglais, c.est pire qu’une déception, c’est un rendez vous manqué ..,ils n’étaient pas là pour s’opposer au rapt de leur liberté.. mais si on doit vraiment blâmer une profession, ce sera plutôt les soignants qui n’ont jamais démenti avoir été débordé pendant le Covid alors que la majorité tournait à vide et avoir collaboré à vacciner les français, âgés, et plus tard les ados et encore maintenant des enfants..


                                • Armelle Armelle 22 mars 08:05

                                  @Sarah Juste
                                  « mais si on doit vraiment blâmer une profession, ce sera plutôt les soignants qui n’ont jamais démenti avoir été débordé pendant le Covid alors que la majorité tournait à vide et avoir collaboré à vacciner les français, âgés, et plus tard les ados et encore maintenant des enfants.. »
                                  Je +++++ ce propos, un triste constat qui nous renvoie dans la France de 1941...et l’on oublie aussi trop facilement la part du patronat qui, indépendamment des dispositions débiles acceptées et appliquées, a bien accepté aussi celle de la ponction à la source, retirant du même coup au citoyen, un levier de contestation efficace contre un état de plus en plus interventionniste avec un dessein plus que liberticide.
                                  Nous ne serons plus là dans 1 siècle, mais fort à parier que les citoyens du moment se poseront la question de savoir comment leur parents, grands parents ont-ils pu dans un tel état de collaborationnisme, de bêtise et d’égoïsme, leur laisser un tel monde, à ce point irrespectueux à l’égard des futures générations... !?!? Alors pour éviter cela, les livres d’histoire relateront un autre monde, les jeunes n’apprendront pas ce qu’étaient les années 80 et le vent de liberté qui soufflait paisiblement.
                                  La religion républicaine a pris l’ascendant sur la religion catholique, les brebis apeurées se ruent à la grand-messe tous les cinq ans pour choisir leur nouveau dieu et ses apôtres, élire son nouveau bourreau... Alors par ici mssieurs dames, allez donc voter, en revanche moi, je n’irai encore pas cette année, et brandirai encore plus haut mon avatar...


                                • charclot charclot 22 mars 09:36

                                  @Armelle
                                  La religion républicaine a pris l’ascendant sur la religion catholique, les brebis apeurées se ruent à la grand-messe tous les cinq ans pour choisir leur nouveau dieu et ses apôtres, élire son nouveau bourreau... 
                                  On peut toujours retirer la calotte qu’on a dans la tête ( ça fait trop du bien) mais jamais l’idée de la liberté et que cela agrée ou non tout les calotins du monde la république laïque est ce qu’il y a de moins pire pour accéder à soi même


                                • Armelle Armelle 22 mars 11:52

                                  @charclot
                                  « ...tout les calotins du monde la république laïque est ce qu’il y a de moins pire pour accéder à soi même »
                                  Arrêter avec votre laïcité de pacotille, que vos calotins du monde de la république oublie allègrement dès que se pointe à l’horizon un jour férié, dont 95% sont religieux...
                                  La croyance tout court est un naufrage, qu’elle soit religieuse ou républicaine. Et pour « accéder à soi-même » (comme vous dites !), il n’y a nul besoin de qui que ce soit...Ce sont les faibles qui ont besoin des autres pour cela !


                                • charclot charclot 22 mars 16:36

                                  @Armelle
                                  sauf gente dame que j’ai l’expérience des sectes de tous poils dans lesquelles j’ai vécu une grande partie de mon enfance. La laïcité n’est pas une secte c’est un système politique qui privilégie le bien être commun et individuel sur les groupes constitués dans le respect d’une loi commune...sauf que les jeux de pouvoir ne sont jamais aussi clairs qu’énoncés ??? De plus malgré tout vous êtes la bénéficiaire de ce système qui vous laisse, pour encore un peu de temps mais pas beaucoup, le droit d’organiser votre vie selon vos pensées... Revenons seulement 100 ans en arrière dans notre pays et les perspectives pour les femmes ne sont plus du tout les mêmes... Bref, la laïcité n’est pas un courant religieux mais le lieu où il est possible d’avoir la religion de son choix qu’elle soit athée ou non...


                                • Abolab 21 mars 22:20

                                  « Je, je, je, je, je, j’, je, je, je, je.... ton, toi, tu »

                                  Le « je » est l’origine de la volonté et donc de l’effort... le non-je, le toi, c’est la séparation d’avec le je, une division, impliquant le conflit...


                                  • charclot charclot 22 mars 09:33

                                    @Abolab
                                    pas vraiment le toi c’est aussi la reconnaissance de l’autre comme entité séparée du moi et acceptée comme un autre moi mais différent du mien, moi... et n’engendre pas systématiquement de conflit, des embrouillettes des discutions des remises en question mais pas forcement de conflits
                                    Toi tu m’as pris la tête par exemple


                                  • Abolab 22 mars 18:00

                                    @charclot
                                     Mieux vaut une prise de tête qu’un coup de boule ! smiley


                                  • eau-mission eau-pression 23 mars 12:37

                                    @Abolab

                                    Et si tu me dis d’être autre (de changer) pour que tu m’acceptes, dois-je te répondre « change d’abord », puis-je prendre le risque de changer sans te convenir davantage, acceptes-tu que mon changement te change ? Qu-est-ce qui a changé depuis 1974 ?


                                  • Durand Durand 23 mars 13:25

                                    @Tintin & Mildiou

                                    Changez, évoluez mais surtout, gardez votre équilibre ..., vous êtes irremplaçable ! ^^

                                    ..


                                  • Montdragon Montdragon 22 mars 08:10

                                    Pauvre tite cocotte !

                                    Ton vote est ta peine !

                                    Tu n’es pas formée pour faire de l’ethno-zoologie au quotidien, tu es formée pour éduquer des petits occidentaux dociles et travailleurs.

                                    Tu les aime tes petits protégés ?


                                    • paulau 22 mars 08:54

                                      @ Maître.sse.s en detresse

                                      Dommage cette utilisation de l ’ écriture inclusive, cela amène à douter du sérieux de votre texte.


                                      • charclot charclot 22 mars 09:27

                                        sans offense, le tutoiement est un signe de respect puisqu’il fait entrer dans la sphère intime alors que le vouvoiement est le contraire puisqu’il marque au contraire la distance. Le seul fait de vouvoyer  une personne c’est dèja faire preuve de mépris à son égard et cela n’empêche en rien d’être insultant par exemple : Nonobstant votre position à la fallacieuse responsabilité comprenez damoiseau impubère que vous et votre mégère douairière je vous conchie. La signification profonde du vouvoiement est lié à l’exercice du pouvoir et à la dualité du tenant de ce pouvoir : il est lui même qui parle au nom de l’état et est donc 2...


                                        • Clocel Clocel 22 mars 10:07

                                          Les hussards arc-en-ciel, c’est Soros le boss, pas Macron...


                                          • Olivier 22 mars 10:12

                                            Sur Macron, pas grand’ chose à dire : on connaît l’abjection de ce personnage, pitoyable marionnette des milieux de la finance et mauvais acteur, et qui n’a jamais eu que la violence et le mépris à la bouche. Mais avec lui, on peut penser que les Français n’ont que ce qu’ils méritent.

                                            Quant aux enseignants, je dirais qu’ils sont punis par là où ils ont péché : cela fait des décennies qu’ils jouent les (semi-) intellectuels progressistes, pratiquant eux-mêmes une intolérance totale contre les idées qui ne leur plaisent pas, et en fin de compte toujours soumis aux mots d’ordres du système. 

                                            Ils se plaignent de la violence dans les banlieues « sensibles » comme on dit pudiquement, sans jamais mettre en cause l’immigrationnisme et le progressisme, deux de leurs mantras préférés. 


                                            • Yann Esteveny 22 mars 10:31

                                              Message à avatar Maître.sse.s en detresse,

                                              Vous posez la question : « De qui se moque le candidat Macron ? ».

                                              La réponse est : « De vous entre autre, mais pas que, et depuis toujours ! »

                                              Avec un tel avatar montrant votre soumission idéologique au Régime, vous vous moquez de la langue française, de l’éducation, des enfants et des parents.

                                              Puis-je me permettre de vous suggérer de faire un effort ?

                                              Respectueusement


                                              • Abolab 22 mars 17:59

                                                @Yann Esteveny

                                                Oui, pourquoi pas Maître.ss.es en détresse ?

                                                ça correspondrait mieux à la politique éducative de Macron.


                                              • DantonQ DantonQ 22 mars 10:36

                                                L’origine de tous ces problèmes, y compris la bande de crapules incompétents notoires que nous avons au pouvoir actuellement, est à rechercher du côté de l’appartenance de la France à L’UERSS. La plupart des maux de notre pays s’explique par le fait que nous avons perdu notre souveraineté au profit d’une mafia supranationale jamais élue par personne et installée à Bruxelles et à Francfort pour la BCE. 

                                                C’est cette même mafia au drapeau bleu et étoiles d’or qui nous impose les GOPE et qui fait que, quelque soit le gouvernement au pouvoir et le locataire de l’Elysée, nous avons toujours la même politique que je rejettent les Français. 

                                                Je vous aurais bien dit de déposer le seul bulletin de vote qui puisse nous sortir de tout ce merdier dans lequel la France se débat, celui de François Asselineau, malheureusement comme vous le savez peut-être, il a été empêché de se présenter par les magouilles de Bayrou et de Macron qui décident, seuls, de qui peut se présenter ou ne pas se présenter en donnant des parrainages à qui ils veulent, et qui ont écarté  cela va de soi  le seul candidat antisystème qui représente un danger pour eux, à savoir François Asselineau. 


                                                • mmbbb 23 mars 10:29

                                                  @DantonQ les riches peuvent payer a leur mioches les bonnes écoles Les pauvres ont droit a la bouillie intellectuelle , ecriture inclusive , theorie du genre , un apprentissage lacunaire . Et c est ainsi !! 


                                                • zygzornifle zygzornifle 22 mars 11:24

                                                  Quand on voit les intentions de vote ou Macron est gagnant quelque soit son opposant on s’aperçoit que son mépris et ses mensonges sont gobés avec ferveur, les Français ne méritent pas un bon président .... 


                                                  • zygzornifle zygzornifle 22 mars 11:26
                                                    Depuis 40 ans

                                                    Voter n’a jamais amélioré les retraites
                                                    Voter n’a jamais donné plus de pouvoir d’achat
                                                    Voter n’a jamais permis de payer moins de taxes ni d’impôts ni autres prélèvements
                                                    Voter n’a jamais créé d’emplois

                                                    Voter est une illusion entretenue par ceux qui veulent le pouvoir....

                                                    • Armelle Armelle 22 mars 15:17

                                                      @zygzornifle
                                                      ...Que de vérités en si peu de mots !!!
                                                      Mais que voulez-vous la populace est élevée à la farine d’espoir, et quand ça coince à l’autre bout, il y a le remède miracle ; LUBRIFION, ...pour une bonne pénétration, préférez LUBRIFION, un produit qui a fait ses preuves ces deux dernières années...
                                                      « La bêtise, c’est faire toujours la même chose et en attendre des résultats différents ». A.E


                                                    • Armelle Armelle 22 mars 15:49

                                                      A l’auteur,

                                                      Je souhaitais, pour terminer mon propos plus haut, vous dire ô combien il est logique que vous récoltiez de tels éloges, non seulement de la part de Macron, mais aussi des lecteurs.

                                                      Finalement vous ne méritez que cela, car réfléchissez une seconde à ce à quoi aspire une gouvernance. Celle-ci ne veut pas de rebelles, ni de contestataires, ces gens là sont dangereux pour le pouvoir, alors pour éviter ces profils perturbateurs (mais néanmoins pertinents), on doit façonner l’individu dès le plus jeune âge ; à l’école donc. Et pour se faire, il a besoin de gens qui prônent la bonne parole, qui véhiculent la croyance en la légitimité et la bonté de l’état providence et de son indispensable existence. Alors on forme de jolis moutons, intelligents ou pas (ce n’est pas nécessaire, d’ailleurs pas !), a qui on va octroyer 5 mois de vacances dans l’année pour qu’ils deviennent accros et surtout incapables de faire autre chose de leur vie, pour façonner les enfants, pour les faire entrer dans le moule... 

                                                      Vous nous sortez en permanence la martingale des programmes, oh quelle est belle ma foi, en fait les programmes n’on jamais changé véritablement, les élèves apprennent bel et bien les mêmes choses depuis 50 ans...La vérité est que vous les enseignants, êtes atteints d’une maladie chronique qu’est la paresse intellectuelle, incapables de faire preuve de la moindre pertinence pour faire que votre enseignement deviennent attractif. Dans le privé, vous ne feriez pas une semaine !!!

                                                      Ce ne sont pas les élèves qui sont en échec (ils ne sont pas plus cons qu’il y a 50 ans), c’est l’enseignement à travers ses intervenants qui est en échec. Alors vous pouvez maintenant nous trouver tous les subterfuges de la terre, mais ne vous fatiguez pas, les citoyens ont maintenant compris à qui ils ont à faire !!!

                                                      Et après vous vous étonnez d’être à ce point méprisés ? 


                                                      • alinea alinea 22 mars 16:27

                                                        Il ne faut pas s’y prendre comme ça ! il faut le gnaquer le merdeux, il faut recréer de bonnes conditions avec les collègues sur la même longueur d’ondes ; il faut désobéir, mais ce coup- ci être nombreux et tenir.

                                                        Vous devez être fiers d’instruire nos enfants, pas merdeux de ne pas être vus par le gouvernement ; ainsi, faire face.

                                                        Je ne sais pas ce que pensent vos collègues, c’est peut-être dur aussi de ce côté-là ; mais par pitié de jouer pas le jeu du sadisme qu’ils répandent, depuis Sarkozy, tout partout dans notre société.

                                                        Vous êtes valeureux, vous êtes essentiels ; c’est pas une bonne période pour vous, il ne faut pas attendre d’en haut, enfin tant que ce sont les mêmes ; il y a moyen de changer hein !

                                                        Surtout, arrêtez la complainte, c’est l’aliment du sadisme. Ça lasse le badaud. Imposez tout ce qu’il y a à faire et qui vous régale. Faut être forts de l’union, oui !!


                                                        • mmbbb 23 mars 08:29

                                                          «  Ton projet c’est détruire l’école publique, la caler sur la privée, en faire un outil libéral en plus. » C est un poncif , déjà l EN c était le foutoir avec des profs souvent médiocres .

                                                          Vous devriez construire un mur des lamentions , je vous ai toujours entendu geindre .


                                                          • zygzornifle zygzornifle 23 mars 08:31
                                                            N’attendez pas la solution de vos problèmes des hommes politiques puisque ce sont eux qui en sont la cause !
                                                            (Alain Madelin)

                                                            • mmbbb 23 mars 09:38

                                                              @zygzornifle non l éduc est une institution éminemment politique .
                                                              les profs n ont que leur retour de leur « investissement idéologique » je ne vais pas les plaindre Pas de compassion pour ces crevards .
                                                              PS le privé a été sauvé , une selection par l argent et un systeme hypocrite , Dans ce média , une vidéo d un monsieur honnête, Btighelli , agrégé de francais , Il expliquait par exemple que la dérogation a la carte scolaire etait une pratique tres usitée .


                                                            • charlyposte charlyposte 23 mars 12:17

                                                              @zygzornifle
                                                              On va dire qu’ils sont des larbins au service de la FED et de la CIA le fion sur un fauteuil GAMER  smiley


                                                            • alinea alinea 23 mars 12:12

                                                              J’entends bien ce que vous dîtes, sur ce fil ; début des années quatre vingt j’étais déjà en pétard contre l’enseignement donné, j’ai fini par lâcher prise parce que le rouleau compresseur avançait trop vite !

                                                              Mais enfin, tous les profs qui ont été formés depuis sont dans le moule, comme dans le reste de la société :

                                                              Quand quelqu’un est en détresse, qu’il appelle à l’aide, la seule chose que vous répondez : c’est bien fait pour ta gueule, crève ?

                                                              C’est insensé, tout est à reconstruire, il faut commencer par l’entraide, par la compréhension de l’autre.

                                                              Et je vous jure bien que j’en ai eu des colères comme vous en avez là ; je ne pense pas que l’individu soit a priori innocent, loin de là, mais on est tous dans une telle merde qu’il faudra bien s’entraider, les malins qu’ont tout compris, les individualistes qui se sont faits tout seuls...

                                                              Je ne sais pas si vous êtes au courant, mais ce qu’on a au dessus de la tête c’est grave ; alors donner une leçon, pourquoi pas ! mais tout de suite derrière déclarer que si beaucoup sont d’accord, on s’y colle !

                                                              Vous avez des enfants ou des petits-enfants à l’école, hein ? Y’a ceux qui vont dans le privé parce qu’ils ont les moyens de faire fabriquer un petit génie libre et critique... et puis il y a les autres...

                                                              Je suis effondrée de tristesse, le but de vos réactions je ne le comprends pas ; soit vous êtes tout sirop compassionnel, soit de véritables harpies...

                                                              Bon, on va laisser Biden devenir le maître du monde, ça fera plaisir à bakerstreet, Aristide et tous les autres du genre, et nous on survivalistera dans les bois, nous, je veux dire, moi et quelques autres inconnus !!


                                                              • eau-mission eau-pression 23 mars 12:44

                                                                @l’auteur-e

                                                                Pourquoi l’écriture inclusive ? Vous enseignez la bi-sexualité ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité