• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Faisons le procès de la répression !

Faisons le procès de la répression !

Lundi 29 novembre se tiendra à Rennes le procès en appel de six jeunes défenseurs de l’hôpital de Carhaix qui avaient étés relaxés en première instance.
 
Ce procès n’est pas celui de casseurs. Ce procès s’inscrit dans un cadre global de répression systématique et systématisée des citoyens dès lors qu’il ont l’outrecuidance de défendre les services publics et plus généralement le bien commun contre les intérêts financiers des actionnaires et rentiers qui sont le vrai pouvoir dans ce pays que l’on appelait le « pays des droits de l’homme ».

En la personne de Sarkozy, les rentiers ont trouvé le parfait homme de main pour mener en leur nom et place ce combat. Ce combat passe par la casse du programme du CNR, la casse des services publics et des acquis sociaux, du droit du travail etc... mais aussi par la mise sous l’éteignoir de la liberté d’expression.

Pour ce faire la même méthode est utilisée à satiété : criminaliser les acteurs du mouvement social. Trainer en justice les citoyens qui défendent leurs emplois, qui défendent les services publics, qui défendent les droits de l’homme ou encore des faucheurs volontaires et des anti nucléaire. C’ est devenu un sport national en France.

Utiliser la justice et la manipuler non pour dire le droit mais pour la mettre au service de la guerre que mène les mandants de l’homme de paille Sarkozy est devenu la règle. La mise au pas de la justice participe également de la dérive actuelle vers une Poutinisation du gouvernement. Qui peut encore croire à la liberté et à l’impartialité d’un procureur dans un système ou il est directement sous les ordres d’un pouvoir politique lui même inféodé aux intérêts de classe de la bourgeoisie.

Que ce soient les militants du GANVA qui passeront en jugement le 8 décembre à Caen ou les six Carhaisiens jugés le 29 novembre le but recherché est le même : intimider et essayer de faire passer le message selon lequel il est dangereux de s’opposer à ce gouvernement. Le vrai danger est au contraire de se taire.

La vraie peur de ce gouvernement et on l’a bien vu au travers du conflit des retraites, c’est bien que se construise une véritable convergence entre les citoyens engagés dans les différents combats (sociaux, écologistes). Si les effets contre lesquels nous nous battons sont multiples, ils ont une cause unique : un capitalisme de plus en plus prédateur et destructeur.

Le 8 décembre à Caen et le 29 novembre à Rennes nous avons l’occasion d’apporter à la fois la preuve de notre solidarité avec les personnes poursuivie et d’affirmer notre détermination à faire respecter nos valeurs et nos droits.

Faisons le procès de la répression !!!

Le 29 à Rennes : Rassemblement devant le tribunal à 15h30, place du parlement de Bretagne.

Le 8 décembre à Caen : le mercredi 8 décembre 2010 à 12h00, devant le tribunal de Grande Instance de Caen, place Fontette.

Carland


Moyenne des avis sur cet article :  4.53/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • frugeky 29 novembre 2010 10:38

    On voit bien aussi que ce n’est pas stratégie spécifique à la France mais qu’elle est utilisée dans toute l’Europe pour museler toute opposition. D’où coopération entre les polices, silence dans les médias sur les manifestations à l’étranger ou plutôt service minimum (Italie, Angleterre, Portugal, Espagne,...).
    Attaquons les banques : retrait, pour ceux qui en ont les moyens, des liquidités qui permettent à celles-ci de faire des affaires sur le dos des peuples.


    • titi 29 novembre 2010 12:52

      « La vraie peur de ce gouvernement et on l’a bien vu au travers du conflit des retraites, c’est bien que se construise une véritable convergence entre les citoyens engagés dans les différents combats (sociaux, écologistes). »

      Oulalalala... en effet le gouvernement a vraiment tremblé de peur... la preuve c’est qu’il a eu vite fait de retirer sa réforme de retraites...

      Sérieusement. Le problèmes du « citoyen engagé » c’est qu’il croit parlé au nom de tous. Alors qu’il ne parle qu’en son nom et de ces petits camarades.
      C’est tellement vrai que lors du « mouvement social spontané » des personnels des raffineries Total, les piquets de grève exhibaient, entre autres, des drapeaux F.S.U ou Sud Cheminot...
      Preuve que même au sein des personnes les plus concernées, le discours peine, et qu’ils doivent appeler en renfort les contestataires professionnels.


      • cimonie raoul 29 novembre 2010 23:20

        Le 04 decembre à Paris (et malheureusement pas dans toutes les villes mais il ne tient qu’a nous de l’organiser) se tiendra le forum des resistances pour tous les agents de l’Etat :

        "Vous ressentez l’urgence de refuser le désengagement de l’Etat qui
        menace gravement les services publics et la cohésion sociale.
        Le forum des résistances dans les services publics est pour vous.
        C’est le 4 décembre à Paris,
        Inscrivez-vous vite !
        "

         http://4tous.net/ecoledemain/spip.php ?article609


        • herope herope 30 novembre 2010 00:10

          Il faudrait une convergence de toutes les mouvances d’opposition dans l’action pour que ce gouvernement réactionnaire et autoritaire est conscience que la parole appartient au peuple,
          et non un énième fiasco genre retraite, car sous la coupe des syndicats et des partis de gauche il n’y a rien a attendre.
          C’est à nous à construire nos luttes !

          www.fa-heropelyon.fr.gd

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès