• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Fallait être vraiment c.. 1980 immersion au large de Cannes de pneus usagés (...)

Fallait être vraiment c.. 1980 immersion au large de Cannes de pneus usagés pour servir de récifs artificiels, ces derniers se désagrègent

Fallait être vraiment c.. 1980 immersion au large de Cannes de pneus usagés pour servir de récifs artificiels, ces derniers se désagrègent 

Le 27 septembre comme tous les matins, sur ma boite mail, je lis les nouvelles de quelques sites abonnés.En lisant le titre de l'un d'eux, j'ai pensé très très fort : oh !, les cons, ce n'est pas possible, eh bien si.

… et fidèle à mon esprit, le fameux dialogue d'Audiard a resurgit : vidéo. version courte, version plus longue.

 

Développement de cette gigantesque stupidité, le titre à l'origine de ma colère !

 

Il faut que je vous précise que je lisais le titre d’un article de Futura Planète

Récif artificiel : Le fiasco des pneus en mer dans les Alpes Maritimes : L'article.

.. en même temps ma colère s'est renforcée lorsque s'est remémoré en moi, la triste époque où l'on balançait allégrement et impunément à la mer des fûts qui contenaient des déchets radioactifs ( voir le paragraphe en bas de mon article )

Curieux ( c'est ma nature ), sur le web, j'entreprends des recherches sur ce sujet, et je découvre cet article :

« Des faux récifs faits de pneus : une hérésie bientôt corrigée en Méditerranée » : source.

… et sur un autre site, je lis ceci :

 Forte des recommandations du célèbre naufragé volontaire Alain Bombard, la DDE des Alpes-Maritimes a planché sur un nouvel habitat. En 1980, les pneus sont devenus la maison des poissons. « La conscience écologique n’était pas la même qu’aujourd’hui, reconnaît Guillaume Bernard. C’était l’idée du moment avec les moyens du moment. » la suite. Libération 23/09/18. .. Ben mon neveu qui ne connaît pas l'action de désintégration et d'altération de l'eau de mer, ( même la plupart des enfants de 10 ans le savent !), ... et notre « Vieux homme de la mer » notre Alain Bombard lui le spécialiste des océans, avec son expérience de « Naufragé volontaire », qui a passé tant de jours très prêt de sa surface, ne savait pas que l'eau de mer avait un fort pouvoir de décomposition,...Alzheimer sur sa fin de vie ,.. ou tout simplement quels « éventuels espoirs financiers », allez savoir, toujours est-il que son « feux vert » pour ce type de récif artificiel m'étonne beaucoup ! D'ailleurs à l'époque du projet, parmi l'équipe de « zébulons », il n'y a pas eu un gugusse qui dise, « eh !,les gars, vous n'avez jamais bien regardé dans quels états se trouvent les pneus des trains d'atterrissages des gros n'avions qui au cours de la deuxième guerre mondiale ont été abattus quelque part en mer ». Ben oui, les pneumatiques pour les véhicules existent depuis 1889, et au moment qu'a germé cette débile idée de créer des récifs artificiels en mer avec des pneus , ces derniers existaient depuis environ une centaine d'années, donc une période qui a bien été suffisante pour constater dans quel état pouvait se trouver le caoutchouc après un très long séjour en mer, et ce par less simple examens des épaves de bateaux qui transportaient des véhicules. Regardez cette vidéo d'une quinzaine de minute, qui nous montre l'épave du M/S THISTLEGORM coulé en mer Rouge en octobre 1941,...restez attentif sur l'état d'une botte en caoutchouc après une vingtaine d'années d’immersion : . Ce cargo transportait de nombreux véhicules ( motos, camions etc ), Dans le commentaire écrit il est marqué ceci : Une épave célèbre de la mer rouge, coulée par l'aviation allemande lors de la dernière guerre, dans le détroit de Gubal et retrouvée par l'équipe Cousteau dans les années 50. Alors les spécialistes de la mer, concepteurs du projet du récif artificiel avec des pneus usagers ignoraient le phénomène que l'eau de mer a une action d'érosion et de dégradation sur les objets y compris sur les pneumatiques,... et ils n'ont pas eu la curiosité d'aller voir au moment de la mise en œuvre de leur projet, dans quels états se trouvaient les pneumatiques des véhicules une quarantaine d'années après leur immersion. Commentaires écrits de la vidéo : Une plongée superbe par eau claire ! : vidéo. ( Je pense qu'au moment du projet, si on avait remonté les pneumatiques, pas sûr que ces derniers auraient résisté seulement à la pression de gonflage )

Concernant l'opération en cours, regardez sur c reportage de FR 3 Cote d'Azur, l'état de pneus une fois retirés de leur immersion : photos, vidéo, et article.

De lire les différentes sources, l'opération enlèvement des pneus immergés s'est échelonnée entre 2015/2018. A noter qu'à l'époque de leur immersion, la firme de pneumatiques américaine Goodyear a plutôt « encouragée » ce procédé : 12 ,....alors que la firme française Michelin s'est investie elle plutôt dans l'opération de récupération : 1.

 

Pour cette opération « extraction pneus immergés », l’interview de Christophe Aubel, directeur général de l'agence française pour la biodiversité : vidéo.

 

Le temps nécessaire pour la décomposition des objets dans la nature !

Voila une bonne question, et connaître la réponse est très intéressant, et comme le sujet de l’article et le pneu, pour celui-ci, il est dit : 100 ans : 12 -3 , et plus spécialement dans le milieu marin, c'est généralement idem : source. Donc on ne nous fera pas croire qu'à l'époque où il a été pris la décision absconse d'immerger ces pneus ( 1980 ) l'on ne connaissait pas la réponse, alors pourquoi l'avoir ignorée, ...et passer outre !

Il est dit qu'un pneu n'était pas biodégradable, car une substance biodégradable est une substance qui peut, sous l’action d’organismes vivants, se décomposer sans effet dommageable sur le milieu naturel, la biodégradation : wiki, alors que le pneu en se décomposant libère des métaux et d'autres contaminants chimiques qui contaminent alors l'eau, les sols et les écosystèmes, voir les rubriques:Fin de vie, Recyclage, et Réutilisation : wiki. Certains conseillent d'utiliser du béton pour créer des récifs artificiels, là idem, le béton n'est hélas pas éternel, car ce dernier sous l'action : eau-clorures-sulfates se dégrade également : page 153 Les bétons en site marine,..et également sur ce site page 60. Donc pour le béton ; il existe bien un phénomène d'altération, sauf que dans le béton qui se dégrade, finira je pense par être réduit en matière de son origine, c'est à dire du... sable. Résumer le béton se décompose mais à l'inverse des pneus, sans trop dégager de produits polluants ( je ne suis pas expert en chimie, mais enfin c'est mon avis, mais pour avoir dans certaines zones marines plus de poissons, ben, le jeu en vaut peut-être la chandelle.)

Néanmoins, je pense surtout à tout ce pognon que cela a coûté ( immersion/repêchage des pneus )

 

Evoqué en début d'article : L'énorme scandale de la mer poubelle, avec notamment l'immersion en mer des fûts contenants des déchet radioactifs !

 

En France, il était ou il est de bon ton de dire que 75% de notre électricité est d'origine nucléaire, comme cet article du Figaro.fr en date de mai 2017 : l'article. Mais la réalité est autre, puisque selon EDF, c'est un peu plus de 60% : source EDF ( par le passé, ce chiffre était nettement plus important, vu sur le site de l'EDF. En 2017, La production française d'électricité d'origine nucléaire a représenté un total de 379,1 TWh en baisse de - 1,3 % par rapport à 2016 ) Sur l'évolution au fil des ans de la production d'électricité nucléaire en France de 1975 à 2015, voir la rubrique Evolution de la production brute d'électricité : wiki. Comme la majorité de mes compatriotes, j'aime bien actionner l'interrupteur ou brancher une prise, et voir que tout fonctionne. Néanmoins, je me souviens bien cette bien triste époque ( années 50 ), ou des fûts qui contenaient de déchets radioactifs étaient tout simplement immergés en mer : résultats Google :, résultats :vidéos. Dans cette recherche, le hasard a fait que j'ai notamment trouvé cet article d'Agoravox paru en octobre 2009 : Déchets nucléaires, un cauchemar durable, ainsi que celui de septembre 2013 : Les eaux de la Manche plus radioactives que celles de Fukushima...ce qui me fait dire, ... pauvre, très très pauvre mer poubelle !

Le constat est que l'on s’aperçoit maintenant que les dits fûts sont assez sensibles à la corrosion marine ( ben oui l'eau de mer ronge la ferraille ) une technique est utilisée, c'est la vitrification, deux autres solutions sont également utilisées : le bitumage, et le cimentage : . Actuellement le rejet en mer des déchets radioactifs est réglementé par la convention de Londres 1972 : source : Agence nationale pour la gestion des déchet radioactifs l'Andra. Ce que je voudrais savoir, si dans les étapes de la fabrication des fûts qui ont contenu des déchets radioactifs, des économies ont été faites au détriment de la sécurité ? Déchet radioactif kézako : wiki ? .Classification des déchets radioactifs : Là. La page de L'IRSN ( Institut de Radioprotection et Sûreté Nucléaire ) gestion des déchets radioactifs : La. Des déchets radioactifs ont été immergés en mer : résultats :Google. Une entreprise qui fabrique les fûts pour déchets radioactifs :La.

Nous le savons, les déchets radioactifs ont pendant de nombreuses années été immergés en mer.

Ouf, l'immersion en mer des déchets radioactifs est interdit depuis 1993 source ANDRA, autres sources : 1 -2 .

A noter que La convention sur la prévention de la pollution des mers résultant de l’immersion de déchets, communément appelée Convention de Londres ou LC72 réglemente tous les rejets en mers : Source wiki

 

Liens en annexes :

 

Sur ce sujet des récifs artificiels avec de pneus, résultats Google : .

Un récif artificiel en pneus démantelé au large de la Côte d'Azur : France Inter..

Pneus immergés, la fin d'une pratique : .

 

L'image qui illustre mon article à été copiée sur le site :Les pneus pourris de Golfe-Juan.

 

Gilbert Spagnolo dit P@py

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.4/5   (15 votes)




Réagissez à l'article

48 réactions à cet article    


  • cevennevive cevennevive 4 octobre 2018 12:27

    Bonjour Gilbert,


    A la bonne heure, votre article est passé ! J’avais peur qu’il ne reste dans les limbes.

    Pauvres mers, pauvres océans ! Récipiendaires de toutes nos saletés...

    Ce qui est drôle, c’est qu’aujourd’hui l’on se démène pour construire des assainissements dans le moindre petit village (à grands frais des propriétaires) et que personne ne s’émeuve de ces pneus ou autres cochonneries entassés là pour le « bienfait de la flore aquatique » !!!

    Même les quais de carénage des bateaux rejettent généralement leurs eaux empoisonnées dans les eaux côtières.

    Bien à vous.


    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 octobre 2018 13:02

      @cevennevive




      Merci pour ton soutien, si un article semble parfois en « flânerie »,ma philosophie, il ne fait jamais désespérer.


      Pour l’avenir de notre monde, surtout pour ce qui concerne celui des humains,...............

      par contre là , je suis très très inquiet.

      Depuis à peine 200 ans, des milliers de molécules chimiques ont fait leurs apparitions, certaines sans trop de dégâts, par contre pour hélas bien d’autres , c’est à coup sur une future catastrophe planétaire.

      D’ailleurs selon certaines sources ,dans certains pays l’espérance de vie commence à décroître :Google.


      D’autre part le plus inquiétant , se sont molécules chimiques et leurs impact très très dangereux qui causent sur les nouveaux-nés de plus en plus des malformations des organes génitaux., Ces enfants une fois adultes ne peuvent plus assurer la fonction de reproduction de l’espèce humaine !

      .. mais cela, c’est presque le silence radio, alors qu’il y a d’immenses patcaises pour des faits bien insignifiants ( sont hélas très très nombreux ) et qui eux ne menacent pas l’avenir des hommes !



      @+ P@py


    • Parlez moi d'amour Parlez moi d’amour 4 octobre 2018 22:15

      @Gilbert Spagnolo dit P@py


      Un jour, à la laverie, un vieux monsieur mettant de la lessive dans sa machine me dit « et dire que tout ça va à la mer, un jour elle fera des bulles » ...

    • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 11:09

      @Parlez moi d’amour

      Ah !, si il n’y avait que les liquides qui forment les bulles de savon qui « partent » à la mer !


      @+ P@py


    • Ruut Ruut 4 octobre 2018 12:38
      Comme d’hab. les responsables ne seront coupables de rien.....


      • troletbuse troletbuse 4 octobre 2018 12:42

        Ils auraient pu mettre des chambres à air gonflées pour servir d’accueil aux migrants. smiley


        • Doume65 4 octobre 2018 12:59

          «  la triste époque où l’on balançait allégrement et impunément à la mer des fûts qui contenaient des déchets radioactifs »
          Ben quoi, les futs de déchets nucléaires font pourtant de très bon récifs artificiels. Après, tu as le droit de ne pas aimer le poisson radioactif (ou nourri à l’amiante), mais n’en dégoute pas les autres. smiley


          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 octobre 2018 13:21

            @Doume65


            L’avantage de bouffer du tel poiscaille, c’est que luit pour voir clair, tu n’a pas besoin de lampe de poche, tu n’as qu’a ouvert la bouche comme un gobie,, et tu a un phare longue portée en action !



            @+ P@py




          • chantecler chantecler 4 octobre 2018 13:02
            Ce que j’ai retenu :
            la décomposition des pneus met à jour les carcasses acier qui deviennent des lames de rasoir pour les poissons .

            • HELIOS HELIOS 4 octobre 2018 13:13

               Se débarrasser de nos merdes à la mer est un sport qui, hélas, perdure...


              A l’époque, se débarasser des vieux pneus,parce qu’on ne savait pas les réutiliser comme combustible dans les fours de cimenterie ou les dechiqueter pour en faire des revetements explique l’utilisation ecologique qu’il en a tét fait.

              En faire des nids a poisson est une excellente idée, ce qui n’a pas marché, c’est qu’on a pas su les arrimer définitivement. Les cables ont rouillé, et les pneus se sont echappés.

              Cela dit, evidement, foutre ses poubelles a la mer est idiot, pour autant il ne faut pas fantasmer :
              La composition des pneus est faite de cables et toile metallique, de toile de polyester et de coton. et evidement de divers caoutchoucs, de noir de fumée et de silice.
              A part le polyester et les dérivés du petrole tout est naturel. 
              Les metaux lourds se retrouvent partout, donc dans les pneus, mais il ne faut pas devenir c... 

              Quand aux poissons, ce n’est pas la qualité de leurs « abris » qui les derangent le plus, mais l’absence d’écosystème complet. Vous pouvez mettre tous les abris que vous voulez, s’ils n’ont rien a bouffer, ils s’en vont.
              Et que bouffent les poissons ? d’autres bestioles et des vegetaux... que nous sterilisons chaque été avec nos agents anti UV qui fonctionnent bien, hélas, mais en retirant Ces UV qui faisaient vivre les planctons, les vegetaux marins on a tout tué, et ce n’est pas fini !

              Plus d’UV, plus de vegetaux, plus de plancton, plus de coquillage micro, mini et plus. ... et donc plus de petit poisson, plus de crabe ni d’arapede ou bigorneau... et sans ceux la, plus de poissons moyens, d’oursins... et donc plus de poissons plus gros etc.... et je ne vous parle par de tous ceux, en général parisiens, qui chaque bestiole rencontrée dans le sable ou sur les rocher,l’elimine ou le rapporte a la maison pour la soupe, lol !!!

              au fait, quelle est l’entreprise qui va avoir le marché du nettoyage de la mer ??? 

              • Aristide Aristide 4 octobre 2018 13:35

                Ce qui m’interroge c’est la vision simpliste de l’auteur, se targuant de savoir ce qui est bel et bon et qui serait à la portée d’un enfant. Ces sujets sont d’une extrême complexité, que ce soit la régénération des récifs, la sauvegarde des algues, ... La meilleure attitude est la modestie. C’est sur qu’en voyant aujourd’hui les résultats de ces actions, il est assez aisé de parler de pure connerie. Je ne défend en rien ce genre d’action dont les conséquences ne sont pas correctement évaluées. 


                Il me semble qu’il faudrait profiter de cette bévue pour exiger la mise en place d’études sérieuses, on voit tout de suite la difficulté de cela quand on connait la force des lobbies de toutes natures. Voilà donc que l’on a vanté les bio-carburants, sans se douter de l’influence néfaste sur la déforestation et la production au détriment de la nourriture.


                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 octobre 2018 14:24

                  @Aristide


                  Pour la moindre actualité, il faut arrêter de trouver excuses et autres dérobades, je persiste, la plupart des mômes de 10 ans ( même ceux qui habitent en ville ) savent très bien que n’importe quel objet laissé dehors dans la nature fini tôt ou tard pas se dégrader,.. alors dans la mer !


                  Gouverner , c’est prévoir, si l’on n’est pas capable, il faut laisser sa place.

                  Le hic, c’est que l’on élis pas les meilleurs , mais les plus ambitieux, énorme différence !



                  @+ P@py 


                • Arogavox Arogavox 4 octobre 2018 15:36

                  @Gilbert Spagnolo dit P@py
                   

                   Mais ceux qui se veulent ou se croient « meilleurs » ne peuvent être qu’en même temps 
                  - des prétentieux, et 
                   - des orgueilleux atteints d’une déficience d’entendement : incapables de comprendre la nécessité absolue et logique d’une réelle humilité devant la diversité des êtres et de l’univers dont ils ne constituent qu’une partie infinitésimale ! 
                    Capables de quoi ?

                   Alors je ne vois de différence 


                • nono le simplet nono le simplet 4 octobre 2018 13:37
                  c’est une histoire plus ancienne concoctée pat Goodyear dans les années 70 au large de la Floride
                  un fabricant de pneus écologiste ... et pas con smiley

                  • foufouille foufouille 4 octobre 2018 14:21
                    d’après wiki la toxicité est connue depuis 2009 mais le résumé est peu clair et en anglais.
                    pour les déchets radioactifs, c’est sans danger vu que ceux naturels sont plus élevés sauf pour un khmer vert.


                    • generation désenchantée 4 octobre 2018 15:58
                      maintenant c’est plus de pneus , c’est du char de combat


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 4 octobre 2018 19:02

                        @generation désenchantée


                        Je pense que les épaves métalliques ( bateaux, bagnoles, chars d’assauts etc ) sont bien moins polluantes que les pneumatiques.


                        D’après l’article, les épaves métalliques ça a l’air de fonctionner, mais comme je ne suis pas un scientifique, je ne sais pas quel est ou sera leurs degrés de pollution au bout de : 100,200 ans et plus ?


                        @+ P@py

                        P.S. Merci pour l’info.



                      • Giordano Bruno 4 octobre 2018 21:21
                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                        Si l’espèce humaine disparaît, et que dans quelques dizaines ou centaines de millions d’années une espèce intelligente apparaît sur Terre et qu’elle découvre ces trucs-là, elle va avoir du mal à comprendre.

                      • Sergio Sergio 4 octobre 2018 22:55

                        @Giordano Bruno


                        Ils diront, « les anneaux de ça tourne » sont à l’eau !

                      • Sergio Sergio 4 octobre 2018 23:03

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                        Rassurez-vous Gilbert, prenez l’exemple des requins marteaux ! Ils sont là depuis des millions d’années, la raie-guitare, la steel bien sur, le poisson scie (au carbone), la raie torpille, IN-OXY-DABLES je vous dis !



                      • Ruut Ruut 5 octobre 2018 07:42

                        @generation désenchantée

                        C’est le green washing sauce politique.
                        .... :)

                      • baldis30 5 octobre 2018 10:33

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py
                        bonjour,

                        « moins polluantes que les pneumatiques. »

                         parce que vous savez quels sont les corps simples incorporés à l’acier .... Au fait le « Casino » vient de supprimer un certain métal de ses produits alimentaires ... ah ... aucun rapport ... aucun rapport ... Tout le monde sait tout sauf les scientifiques qui sont des ignares ....


                      • foufouille foufouille 5 octobre 2018 11:09

                        @Gilbert Spagnolo dit P@py

                        je ne pense pas les épaves soient vidées de leurs huiles et joint, etc avant. certains bateaux dégaze la cuve de fuel en mer .......

                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 11:48

                        @Sergio


                        … et le poison scie lence,


                        @+ P@py


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 12:03

                        @Sergio

                        Le pneu, c’est sale et ça tourne !

                        OK ! , je sorts



                        @+ P@py


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 12:15

                        @baldis30

                        Merci pour l’info que je ne connaissais pas !


                        https://www.lyoncapitale.fr/actualite/additif-alimentaire-casino-bannit-le-dioxyde-de-titane-de-ses-produits/


                        sur l’article , je lis ceci

                        Un biscuit avait une couleur qui n’était pas attirante, on a tout simplement fait le choix de supprimer le produit”,

                        Mais si on prenait la peine d’expliquer aux gens la raison de la cause, au lieu que certains premiers de la classe décident de mettre un peu de E machin chouette pour donner un peu plus de couleur au produit, ça serait bien non, sont quand même pas débiles les consommateurs enfin j’pense !


                        @+ P@py


                      • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 12:21

                        @foufouille


                        C’est en général là qu’est le problème, bicause question coût enfin j’pense.

                        Donc comme d’hab,nous revenons toujours à l’éternelle question à savoir : pollution/pognon ou pognon/pollution !


                        @+ P@py


                      • baldis30 7 octobre 2018 12:12

                        @foufouille
                        bonjour,

                        surtout ceux qui ont été torpillé pendant WWII ...


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 octobre 2018 19:55

                        Pour sauver la Méditerranée faudrait couler en récif la connerie méditerranéenne ...ça risque de faire un continent .


                        • wawa wawa 4 octobre 2018 22:39

                          Un article qui fait beaucoup de bruit pour rien.


                          Le principe des recifs artificiels est interessant pour booster la vie marine. 
                          (creation de point de fixation, cachette, nurserie.)

                          Les pneu presentaient l’avantage d’avoir justement une énorme surface de contact, de sembler relativement inerte et de rien couter du tout. A l’usage, le pneu s’est revelé peu interessant pour cet usage car la vie marine n’aime pas trop se fixer sur la gomme polluée par metaux lourd (effet « antifooling »)

                          On se rend compte que c’est pas terrible, on les enlève (certes a grand frais, on aurait presque pu les laisser, çà changeait pas grand choses.

                          Combien de bouées d’amarage sont lestées avec du ciment coulé dans un pneu ?

                          • Sergio Sergio 4 octobre 2018 23:11

                            @wawa


                            (effet « antifooling ») l’antifooling est d’ailleurs un poison, utilisé comme tel !

                          • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 11:13

                            @wawa

                            Combien de bouées d’amarrage sont lestées avec du ciment coulé dans un pneu ?

                            Au point de vue mondial , très très bonne question ?


                            @+ P@py


                          • Sergio Sergio 4 octobre 2018 22:46

                            Je crois que c’était un essai pour des pneus ’pluie’ !


                            • Sergio Sergio 4 octobre 2018 22:49

                              Ce sont les poissons ’pilotes’ qui vont être contents ! je pouvais pas m’en empêcher


                              • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 11:17

                                @Sergio


                                Recyclage logique...les pneus tout terain ,.. dans le ravins


                                @+ P@py


                              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 octobre 2018 22:57

                                Au large de certaines iles de Polynésie il y a un système de corps semi-flottant ...ca marche bien et attire du poisson...donc des pêcheurs. J’ai connu des gars qui plongeaient là dessus et putain des bestiaux qui radinaient ... Les photos apparaissent aujourd’hui.


                                • Sergio Sergio 4 octobre 2018 23:06

                                  @Aita Pea Pea


                                  Vous parlez peut être des DCP, dispositifs de concentration de poissons, mis en place par l’IFREMER aux Antilles il y a plus de 20 ans, j’y travaillais

                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 octobre 2018 23:09

                                  @Sergio Polynésie aussi .


                                • Sergio Sergio 4 octobre 2018 23:20

                                  @Aita Pea Pea

                                  En Martinique, les DCP ont été utilisés pour promouvoir en particulier la pêche à l’espadon qu’on appelle « varé » en créole, c’est pour cela qu’au nord, quand on descend au marché au poisson de Belleville, on entend les épouses de pêcheurs crier ’ varé, varé .... ’ quand on passe en voiture. Je travaillais en plongée sous-marine et je n’ai jamais osé y plonger (trop dangereux), d’ailleurs c’est interdit, quoique !

                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 octobre 2018 23:42

                                  @Sergio

                                  J’ai connu des gars qui y plongeaient,plein milieu du Pacifique, 2000metres de fond...faut avoir les couilles...vu des photos des bestiaux qui trainaient .....brrrrrrrrt


                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 octobre 2018 23:51

                                  @Aita Pea Pea

                                  Je parle des DCP bien sur...


                                • Sergio Sergio 5 octobre 2018 00:04

                                  @Aita Pea Pea


                                  T’as raison, c’est en pleine eau et c’est du grand bleu, tu sais pas ce qu’il y a en dessous et sur les côtés. Permet moi de t’expliquer, si tu ne le sais pas, le DCP est constitué d’un câble relié à une gueuse posée à 2 ou 3 km de profondeur (IFREMER), le long de ce câble sont fixées des bâches de différents diamètres, colonisées par du plancton accroché par le courant. Du coup se fixent dessus différentes espèces de poissons juvéniles, mangés par des poissons plus gros et ainsi de suite, pour terminer par du très lourd à l’extrémité de la chaîne alimentaire, en dehors de l’homme, ce sont les requins, espadons ... En fait, c’est un récif artificiel en pleine mer, synthétique et probablement polluant, mais allons dire cela aux antillais qui pêchent avec leurs yoles artisanales, et qui en bavent pour joindre les 2 bouts. T"es tahitien avec un blaise comme ça ? 

                                • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 5 octobre 2018 00:16

                                  @Sergio

                                  Vécu une vingtaine d’années au fenua. Toujours une grande partie de ma famille là bas. Pour le DCP ça fonctionne iles du vent et sous le vent .. Dans les autres archipels pas besoin . Un poisson cru au lait de coco pour toi !


                                • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 11:44

                                  @Aita Pea Pea

                                  STP, tu peux nous en dire plus , et si possible avec photos ; Merci.

                                  Ah !, comme je reponds en prenant dans ma boite mail la réponse la plus ancienne, je suis content que deux spécialistes se sont retouvés .

                                  Puis comme je suis curieux, j’ai regardé ce que voulais dire le terme DCP, ben c’est ( Dispositif de Concentration de Poisson : wiki)

                                  @+ P@py


                                • Sergio Sergio 5 octobre 2018 00:28

                                  Merci à toi, et à un autre soleil comme on dit aux Antilles, bonne nuit


                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 11:55

                                    @Sergio

                                    Salut les ultras-marins,


                                    Faut quand même dire que l’internet c’est balaise, et nettement plus efficace que ceci  !


                                    @+ P@py


                                  • Sergio Sergio 5 octobre 2018 12:31

                                    @Gilbert Spagnolo dit P@py


                                    Bonjour Gilbert et merci d’avoir su prendre au second degrés mes vannes d’eau salée. Oui ultra-marin c’est vrai, dans l’eau il m’arrivait de filtrer l’eau et l’air dans le détendeur, souvent émerveillé par la faune et flore sous-marine et c’est vrai qu’en chaque lieu on découvre la pollution. Pour ma part, j’ai pu constater la destruction des coraux littoraux au nord de la Martinique (Saint Pierre) par les pesticides des bananeraies, et cela il a déjà plus de 20 ans, et l’on en parle qu’aujourd’hui en métro.
                                    Bien à toi, Sergio

                                  • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 5 octobre 2018 12:56

                                    @Sergio


                                    Que serait la vie, sans la compréhension du second degré, tout comme l’auto dérision !


                                    Pour ce qui concerne la très très grave pollution au Chlordécone en Guadeloupe et à la Martinique,,ben je pense qu’il faudrait revenir au supplice du fouet en place publique.( même punition pour bien d’autres choses ) ,...Je pense que ça donnerait à réfléchir à certains !


                                    @+ P@py

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès