• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > François Hollande - Poutine, Obama, la Syrie et « Les leçons du pouvoir » à (...)

François Hollande - Poutine, Obama, la Syrie et « Les leçons du pouvoir » à Macron

Ah ! comme Coluche nous manque, mais si l'enfoiré vivait encore, que pourrait-il dire de François Hollande... Peut-être, que "C'est l'histoire d'un mec, mais un mec normal..." qui a endossé un costume trop grand pour lui. Maintenant, ceux qui souhaitent tourner définitivement la page hollandaise ne liront certainement pas son livre "Les leçons du pouvoir". Comment ne pas les comprendre, car même s'il tente encore d'exister, Hollande c'est déjà du passé malgré quelques bonnes ou mauvaises feuilles publiées par la presse. 

D'ailleurs, qui peut encore s'intéresser aux révélations de François Hollande sur l'intervention prévue mais finalement avortée, des forces américaines, françaises et britanniques sur "plusieurs installations militaires syriennes". Quant aux portraits des grands de ce monde tourmenté que l'ancien Président de la République dessine de sa plume ; les Obama, Poutine, Merkel et d'autres encore, à chacun d'en estimer la valeur et l'originalité avec quelques extraits.

Sur la Syrie

Selon notre chef de guerre, c'est le 1er septembre 2013 que l'armada vengeresse devait intervenir contre Bachar al-Assad. Malheureusement ou heureusement, nous ne le saurons jamais vraiment, le 31 août, les députés britanniques refusent à David Cameron le principe de l’intervention. Obama va consulter le Congrès et finalement renoncer à l'opération. Pour Hollande lâché par ses alliés...

"La dérobade américaine produisit comme je l’avais prévu un effet désastreux sur le conflit syrien. La Russie en profita pour s’introduire pleinement dans le jeu".

"Une intervention aurait changé le cours des événements. La France y était prête et je pouvais en décider souverainement grâce à nos institutions. La défection de nos alliés m’en a empêché."

Sur Poutine

François Hollande rencontre Vladimir Poutine en juin 2012. Pour lui...

"C’est un homme tout en muscle et en mystère, aussi chaleureux et attentif qu’il peut être glacial et brutal, opposant toujours à son interlocuteur ce regard bleu qui lui sert tantôt à séduire, tantôt à inquiéter, expansif dans ses éclats de rires et cynique dans ses raisonnements, prononçant d’une voix placide les mots les plus acides."

La seule à ne pas être intimidée par Poutine, c'est Angela Merkel. Tous les deux ont l'avantage de la longévité du pouvoir. "Elle le connaît bien et depuis longtemps. Elle sait lui parler. Lui ne renonce jamais à l'intimider par un mélange de menaces, de compliments et de souvenirs."

"Quand il la recevait à Sotchi, il lui imposait la présence de ses chiens. Il savait pertinemment qu'elle ne les aimait pas."

 Poutine "s’accommode de l’Europe dès lors qu’elle est faible et divisée. Il joue avec les uns, usant de l’arme économique et énergétique et avec les autres en plaçant ses armées aux frontières. Il respecte la force, dont celle des Etats-Unis, mais il a montré qu’il ne répugnait pas à employer tous les moyens, y compris les plus indicibles, pour semer le trouble au cœur même de la démocratie américaine."

Sur Obama

"Tout en hauteur, avec une agilité qui décuple son élégance, un sourire qui éclaire une familiarité jouée aussi pour l'extérieur."

 "personnage, une icône, une page d’histoire, le premier président noir américain. C’est un orateur exceptionnel qui sait faire surgir une émotion par la magie de la parole, un intellectuel capable des raisonnements les plus charpentés et les mieux informés".

"La chaleur qu’il fait partager à des foules et cette simplicité souriante qu’il affiche avec un talent rare et un sens élaboré de la communication s’effacent dans des relations plus intimes ou dans les contacts personnels."

Voilà une description qui a tout de la brosse à reluire, pourtant François Hollande en veut toujours à l'ancien président des Etats-Unis pour sa timidité dans le dossier syrien. 

Par contre, François Hollande est beaucoup moins tendre avec son successeur à l'Elysée.

"Pour lui, une volonté clairement affirmée et beaucoup de séduction pourvoient à tout. C’est sa méthodeQu’en dirais-je de plus ? Il a été mon conseiller. Je ne suis pas le sien"

"tutoiement facile" d'Emmanuel Macron, ou de sa "tendance à embrasser ses visiteurs comme du bon pain, y compris Pierre Gattaz qui n’en demandait pas tant".

"Je remarque qu’il abandonne un salaire mirobolant chez Rothschild pour un traitement dix fois moindre auprès de moi, ce qui plaide en sa faveur. Mais peut-être ce sacrifice était-il aussi un investissement d’avenir."

Cependant, malgré toutes les critiques adressées à l'actuel président, Hollande considère qu'une intervention en Syrie est nécessaire après le franchissement de la fameuse ligne rouge de l'utilisation présumée du gaz par Bachar al-Assad. Certes, la situation en Syrie n'est plus la même qu'en 2013 et on ne peut qu'espérer que toutes les conséquences d'une intervention militaire imminente ont été bien mesurées. Mais, en ce qui concerne les leçons du pouvoir, François Hollande repassera, même s'il en rêve encore.

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.94/5   (16 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • Étirév 11 avril 15:24

    Notre Système est en voie d’effondrement, et le régime politique qu’il représente, totalement à l’agonie actuellement, apparait sous son aspect inepte le plus évident aux yeux de tous ou presque tous. Et c’est ainsi parce que toutes ses règles, toutes ses lois, et d’une manière générale tous ses rouages grippés sont contre Nature, et que la Nature, tôt ou tard, reprend ses droits.
    Rappelons rapidement ce qu’est, en réalité, une démocratie, ce régime de gouvernance considéré par les masses crédules et/ou ignorantes comme un immense progrès humain.
    La démocratie avilit en abaissant les bons, c’est une tyrannie qui s’exerce par un mouvement de traction morale, de bas en haut ; elle fait descendre, elle empêche les meilleurs de s’élever, elle abat les têtes qui dépassent le niveau des médiocres, empêchant ainsi l’éclosion des types supérieurs, elle supprime le respect et rend les petits insolents.
    le libre examen, que nous avons cru si longtemps être le dernier mot du progrès, est, au contraire, une cause de désordre et de discorde si on le donne à ceux qui ne savent pas s’en servir.
    Laisser les ignorants, qui sont les plus nombreux, choisir pour tous c’est livrer le monde au chaos, à la guerre, c’est retourner à la barbarie.
    Toute élévation du type humain demande un régime aristocratique.


    • leypanou 11 avril 16:24

      Hollande considère qu’une intervention en Syrie est nécessaire après le franchissement de la fameuse ligne rouge de l’utilisation présumée du gaz par Bachar al-Assad : intervention nécessaire avec utilisation présumée ? Il est vrai que le droit international n’est seulement que pour les « petits » pays. C’est ce qui a été tu hier sur l’émission bidon C dans l’air, avec les 4 invités qui sont tous d’accord, avec l’incontournable B Kodmani (toutes les émission C quelque chose sont tous de la même nullité).

      Si FH avait un minimum d’amour propre, il se ferait tout petit avec son mandat qui a été à mon avis le pire de la 5ème république : d’un parti avec la majorité à Assemblée Nationale, le Sénat, plusieurs grandes villes, la majorité des départements, de régions, il en a fait un parti riquiqui avec à peine une vingtaine de députés. Son comportement lamentable lors de l’affaire Léonarda a prouvé qu’il n’a pas l’étoffe d’un président de la république.


      • V_Parlier V_Parlier 11 avril 21:41

        @leypanou
        Le macrollandisme (dissimulé par une critique feinte de l’initiateur mou et hypocrite) n’a pas fini de nuire. Non seulement à nous mais à la paix mondiale. Il est à présent plus dangereux que l’Union Européenne elle-même.


      • gruni gruni 11 avril 17:16

         « un minimum d’amour propre »

        Non, Hollande a un maximum d’amour propre, et l’écriture de son livre le prouve. Car même s’il regrette ses erreurs, il considère également qu’il est un incompris et que l’avenir lui rendra justice.

        • V_Parlier V_Parlier 11 avril 21:42

          @gruni
          C’est peut-être ce qu’il pense mais dans ce cas il est vraiment stupide. Or moi je l’imagine plutôt bien pourri.


        • Fergus Fergus 12 avril 09:25

          Bonjour, gruni

          « Amour propre », sans doute, mais surtout aveuglement relativement aux causes du rejet dont sa gouvernance a fait l’objet.


        • gruni gruni 12 avril 09:40

          @V_Parlier


          « C’est peut-être ce qu’il pense... »

          Il est jamais facile d’admettre qu’on a été mauvais, surtout lorsqu’on veut comme lui laisser une trace dans l’Histoire. L’obsession de son ego peut effectivement rendre stupide.


        • gruni gruni 12 avril 09:54

          @Fergus


          De l’aveuglement sans doute Fergus, mais en fait, je crois qu’il n’était tout simplement pas apte pour la fonction. 

        • Fergus Fergus 12 avril 10:11

          @ gruni

          C’est également mon avis, et comme tu l’as écrit, « le costume était trop grand pour lui ».

          Sur ce plan-là, que l’on apprécie ou pas sa politique, Macron est incontestablement au dessus de ses deux prédécesseurs pour ce qui est d’habiter la fonction. Un constat qui est partagé par une très large partie des observateurs, tant français qu’étrangers au vu de sa détermination.

          Dommage qu’il ait jusque-là conduit une politique si résolument au service des puissants et des nantis. Mais c’était dans son programme, et ceux qui tombent des nues auraient dû en prendre connaissance avant !


        • gruni gruni 12 avril 10:45

          @Fergus


           « une politique si résolument au service des puissants et des nantis ». 

          Oui, et c’est pour essayer de convaincre qu’il n’est pas seulement le président des riches, qu’aujourd’hui « le président des villes » va faire un tour à la campagne. 


        • Michel Maugis Michel Maugis 11 avril 20:20

          Commentaires totalement inutiles

          GRUNI est pour la troisième guerre mondiale qui se prépare

          Car c’est certainement de cela qu’il faudrait parler.. pour l’éviter

          On se fout de cette ordure sioniste vendue pa l’Empire. Parler de lui c’est déjà de trop.

          • V_Parlier V_Parlier 11 avril 21:42

            @Michel Maugis
            Autant je vous trouve parfois excessif, autant ici le propos est adapté.


          • Fergus Fergus 12 avril 09:28

            Bonjour, Michel Maugis

            Il n’y aura pas de 3e guerre mondiale, et vous le savez !

            Dans le pire des cas, il y aura quelques frappes symboliques des forces de l’Otan sur quelques installations syrienne, et en réplique une réaction modérée des Russes. Après quoi, chacun des camps reprendra le cours des choses comme avant, avec ni plus ni moins de tensions sur-jouées.


          • gruni gruni 12 avril 09:44

            @Fergus


            Tout à fait d’accord avec toi Fergus. Mais c’est devenu une habitude ici, de prédire sans arrêt la troisième guerre mondiale. A la longue, un jour ou l’autre, il y en aura bien un qui aura raison.

          • Michel Maugis Michel Maugis 12 avril 12:01

            @Fergus


            Croyez vous que s’il n’y aura pas de 3 GM, ça n’aurait aucun rapport avec le fait d’en entrevoir la possibilité et de militer contre ?

            Et s’il elle arrive croyez vous que l’entretien de l’inconscience publique n’aurait eu aucun rapport ?

            Actuellement l’ Otanazie fait tout pour faire en sorte que la responsabilité de cette 3GM retombe sur la Russie.

            L’incantation « il n`y aura pas de 3GM » est irresponsable et démobilisateur de la lutte contre elle.



          • bob14 bob14 12 avril 05:34

            Les élucubrations Hollandaise..ou les confidences d’un homme de rien...Un « ZOZO » qui fait de la politique façon café du commerce...Pour gouverner en France, surtout être incompétent et menteur...c’est ce que préfère le bon peuple Gaulois !


            • gruni gruni 12 avril 09:49

              @bob14


              « être incompétent et menteur »

              C’est encore plus une spécialité américaine que française. 


            • ZenZoe ZenZoe 12 avril 09:35

              Hollande qui chouine pauvre buse, ah si Macron n’avait pas été plus fort que moi, je serais toujours président ! Eh oui !
              Allez, disparais chiffe molle, tu n’as jamais été président.


              • gruni gruni 12 avril 09:46

                @ZenZoe


                En fait, Hollande estime qu’il s’est sacrifié en ne se présentant pas. Il a même prétendu qu’il aurait pu gagner contre Macron. 

              • V_Parlier V_Parlier 12 avril 10:10

                @gruni
                Mmmouarfff ! Alors finalement c’est vrai ? il a dit ça ? Il serait donc encore plus débile que pourri ! smiley



              • Olivier Perriet Olivier Perriet 12 avril 10:34

                Bonjour,

                Malheureusement ou heureusement, nous ne le saurons jamais vraiment

                Heureusement, Gruni, heureusement.
                De toutes façons, il n’y a pas mieux.

                Assad est un âne, on le voit bien, lui qui préfère que la Turquie se saisisse d’Afrin plutôt que d’avoir des milices kurdes qui ne lui font pas allégeance à 100%, mais c’est surtout un problème pour lui-même et pour son pays, pas tellement pour le reste du monde.


                • gruni gruni 12 avril 10:53

                  @Olivier Perriet


                  Si Assad était seulement un « âne », Olivier Perriet. 

                • Michel Maugis Michel Maugis 12 avril 14:58

                  @gruni


                  « Si Assad était seulement un « âne  », »

                  Vous l’êtes certainement, en plus d’être lâche.

                  Non, Assad est loin d’être un âne. Il défend son pays contre les crapules que vous approuvez, comme Olivier Perret.

                  Les mots ont un sens et doivent s’employer avec un certain courage et non pour se plier à la doxa.

                  C’est sûr, en traitant Assad d’âne vous allez gagner énormément en crédibilité

                • Fergus Fergus 12 avril 15:39

                  @ Michel Maugis

                  Vous avez raison, Bachar el-Assad n’est probablement pas un « âne », mais à coup sûr un « criminel ».

                  Comme son père Hafez-el-Assad qui m’a valu naguère pas mal de boulot à Amnesty International.

                   


                • Michel Maugis Michel Maugis 12 avril 16:38

                  @Fergus

                  Et vous, vous êtes à coup sur un lâche !


                  Car vous avez la trouille d’utiliser ce mène mot pour qualifier les actions DE VOS PRESIDENTS sur des gouvernements laïcs.

                  Où est elle votre soi disant liberté d’expression ?

                  Vous n’avez pas répondu sur votre irresponsabilité à semer l’inconscience avec des incantations démobilisantes.



                • Cadoudal Cadoudal 12 avril 17:10

                  @Fergus
                  Amnesty international à Guantanamo ?

                  Lol....

                  Les Fabiusiens ont été évacués chez les Turcs, fin de l’histoire jusqu’à la reconquête des territoires envahis par les Turcs dans 6 mois...

                   


                • arioul arioul 12 avril 12:50

                  Hollande , Macron , Obama les chantres du libéralisme de progrès et de l’immigration de masse . A la poubelle toutes ces gauchiasses boboisées.


                  • Cadoudal Cadoudal 12 avril 17:20

                    @arioul
                    T’as oublié défenseurs des droits de l’Homme et de la laïcité Islamique, tu vas vexer leurs supporters si tu ne cites pas toutes leurs qualités...

                    Après les 100 missionnaires Algériens, les Saoud vont également envoyer 200 rééducateurs du vivrensemble une fois qu’ils auront fini de massacrer les Yémenites...

                    « Nous allons prendre des décisions conjointes avec l’Arabie Saoudite »

                    http://www.fdesouche.com/986495-emmanuel-macron-a-propos-du-financement-de-lislam-nous-allons-prendre-des-decisions-conjointe-avec-larabie-saoudite

                    Un peu comme si pour lutter contre le nazisme, on prenait RV avec Hitler.... J’ai du mal à suivre faudra m’expliquer...


                  • zygzornifle zygzornifle 12 avril 13:15

                    « Je remarque qu’il abandonne un salaire mirobolant chez Rothschild pour un traitement dix fois moindre auprès de moi, ce qui plaide en sa faveur. Mais peut-être ce sacrifice était-il aussi un investissement d’avenir. »


                    Pour qu’il se barre ça devait peut être sentir le roussi pour ses miches avant d’être giclé ....

                    • V_Parlier V_Parlier 12 avril 13:57

                      @zygzornifle
                      Et c’est probablement un investissement à long terme... ou aussi la gloire alors qu’il a déjà la richesse. On peut trouver tout un tas d’explications qui ne nous mènent pas forcément à l’adoration du personnage.


                    • troletbuse troletbuse 12 avril 13:35

                      Personne ne lira le livre, sauf Grounichou. Il fallait bien nous en faire part sinon personne ne l’aurait su
                      Poutine :les moyens, y compris les plus indicibles :
                      Lesquels ?
                      "tendance à embrasser ses visiteurs comme du bon pain,
                       Ben oui, y’a que vous qui ne savez pas qu’il est de la jaquette
                      Syrie :on ne peut qu’espérer que toutes les conséquences d’une intervention militaire imminente ont été bien mesurées.
                      Apparemment, vous y êtes favorable. Finalement vous n’avez aucun avis. Alors rangeze votre brosse à reluire et taisez-vous


                      • Dom66 Dom66 12 avril 13:36

                        Pourquoi mettre sur la même photo deux merdes (O et H) avec un homme ??


                        • V_Parlier V_Parlier 12 avril 13:58

                          @Dom66
                          A ce propos la mitrailleuse médiatique à propagande a redémarré plein pot ce midi : Comme l’OIAC vient de rendre un rapport sur l’affaire Skripal attestant que c’est du « Novitchok » de qualité militaire comme supposé, les journaux et France Info transforment ça en « l’OIAC confirme l’origine russe de la tentative d’assassinat ».

                          Or, rappelons que toute puissance non russe a les moyens de fabriquer cette substance, dixit un ex scientifique qui pourtant accuse Moscou : "Réagissant à l’affaire Skripal par un message publié sur Facebook, Vil Mirzaïanov a d’ailleurs estimé que « seule la Russie » pourrait être derrière l’attaque contré Sergueï Skripal. Néanmoins, il assurait dans le même message avoir révélé publiquement la formule permettant de synthétiser le « Novitchok » dans son livre Secrets d’Etat : Chroniques de l’intérieur du programme d’armes chimiques russe,disponible sur Amazon pour la modique somme de 30 dollars". Elle est pas belle la vie ?

                          En clair : L’OIAC n’a pas disculpé la Russie mais ne l’a pas incriminée non plus. Mais les rafales de mensonges vont pleuvoir encore aujourd’hui.


                        • Dom66 Dom66 12 avril 14:22

                          @V_Parlier

                          Merci de l’info. smiley

                          A mon simple avis, il n’y avait pas grand-chose d’autre à attendre de l’OIAC


                        • V_Parlier V_Parlier 13 avril 09:50

                          @Dom66
                          D’ailleurs, un petit diaporama pour faire le topo : https://www.youtube.com/watch?v=63BA7I2dQ4w .



                          • arthes arthes 12 avril 14:21

                            @gruni 

                            Coucou smiley

                            Comme il s agit d un livre que je ne lirai pas (nous sommes envahis de livres à lire) , bonne idée de donner quelques extraits de ce bouquin.
                            J aime assez l extrait qui concerne le ressenti sur Poutine , qui fait ressortir le contraste avec l esprit (si on peut appeler cela un esprit, mais ce n est que mon point de vue) américain via Obama.
                            Reste le ressenti sur l Europe...Avez vous lu un passage probant de votre point de vue a vous à cet égard ?
                            Question sincère. 







                            • gruni gruni 12 avril 14:48

                              @arthes


                              Coucou 

                              Si vous parlez d’extraits sur le ressenti de FH par rapport à l’Europe, non ! Mais je n’ai pas feuilleté toute la presse. Plus globalement, j’ai surtout lu des critiques sur l’UE.
                              Quant à votre sincérité, j’en ai jamais douté smiley

                            • Christian 12 avril 15:04

                              Vous savez ce qui manque aux dirigeants occidentaux actuels ? Des connaissances en Histoire.
                              Prenons le cas des dictateurs et essayons de comprendre leur dessein. En premier, cela me semble clair, il s’agit pour eux de s’allier une part de la population contre une autre, voire une classe sociale contre une autre, donc toujours diviser. Mais aucun, à ma connaissance, s’est mis à tuer le peuple sans faire cette distinction, le dictateur n’allait pas tout d’un coup, envoyer une bombe sur des habitations sachant par exemple que des amis ou des amis de ses proches s’y trouvaient. Le dictateur est capable de tuer, d’enfermer, de torturer, d’éliminer physiquement un autre peuple (Holocauste), ses opposants, mais jamais il ne tuera aveuglément les siens. En tout cas je ne l’ai jamais constaté dans toutes mes lectures et je serais fort étonné que l’on puisse me citer un exemple contraire.
                              Donc si Bachar el Assad, l’a fait, ce serait une première. On va peut-être me citer Saddam Hussein qui a gazé son propre peuple...non justement il a gazé...les Kurdes, mauvais exemple.
                              Donc si l’on possède un minimum de connaissances en histoire, il est impossible de trouver, ne serait-ce qu’un seul motif valable d’aller gazer une région qui vient d’être totalement reconquise contre les rebelles.
                              Malgré tout, Macron vient de dire qu’il y avait des preuves...on ne saura par contre jamais lesquelles...pauvres démocraties occidentales qui partent en lambeaux.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès