• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Funérailles d’Anne-Lorraine Schmitt

Funérailles d’Anne-Lorraine Schmitt

Il est extrêmement difficile de rendre compte de l’enterrement d’Anne-Lorraine Schmitt : on voudrait, parlant d’elle, être meilleur, être à la hauteur, et l’on n’est que soi-même.

La cathédrale de Senlis dresse ses flèches gothiques sur les vieilles maisons qui l’entourent, qui l’enserrent. Un millier de personnes sont sur le parvis, qui attendent, et demeureront debout pendant deux heures, dans un froid humide. Autant dans la cathédrale.

A l’intérieur, la foule récite la prière lancinante du chapelet, prière de pauvre qui n’a plus à offrir dans cette mélopée que la sécheresse de sa vie spirituelle.

Puis le silence. Un silence absolu dans cette cathédrale sonore, comble.

La croix, tout d’abord, s’avance, tenue par un enfant de chœur. Puis les thuriféraires, dont les encensoirs d’argent envoient vers le ciel des volutes de fumée, qui s’élèvent dans la lumière zébrée par les vitraux. Trente prêtres suivent. Puis Monseigneur James, évêque du lieu.

Et de nouveau le silence.

Du fond de la cathédrale, un scandement précis, sur les dalles, s’amplifie. Six porteurs marchent au pas. L’un d’eux porte le grand uniforme de l’école de Saint-Cyr. Ils portent le cercueil d’Anne-Lorraine. Ils sont ses frères.

La foule, ici, est la vie d’Anne-Lorraine : les pensionnaires de la maison de la Légion d’Honneur, les scouts, mouvement dans lequel elle s’était engagée, ses camarades de promotion de l’IEP Lille et du CELSA, des amis journalistes, professions à laquelle elle se destinait, de nombreux amis de sa famille, de nombreux membres de la communauté militaire - son père est le colonel Schmitt, collaborateur du général Dary, gouverneur militaire de Paris, et de nombreux anonymes, venus à l’invitation de la famille, qui se sont sentis atteints au cœur d’eux-mêmes, et qui avaient voulu témoigner, par leur présence, de leur compassion, de leur soutien.

L’existence de cette jeune femme est marquée de grands traits lumineux : intelligence vive, humour caustique, joie de vivre, détermination, vie chrétienne profonde, engagements, notamment dans le scoutisme, amis de tous les bords. Avoir des convictions fortes, différentes, n’est pas antithétique de l’ouverture d’esprit.

Prenant la parole, ses sœurs pour dire combien elles étaient désemparées par une vie qui devrait se dérouler désormais sans elle, ses frères pour dire leur fierté et leur amour. Et le colonel Schmitt, son père, relevant le courage de sa fille « Anne-Lorraine, tu as mis la barre très haut ». Dans la foule, un colosse pleure, silencieusement.

Deux heures marquées par une très grande dignité.

La France a perdu une de ses fines fleurs, dans l’éclat de sa jeunesse. Victime assassinée, massacrée par une bête fauve relâchée. Par qui ?

Une jeune femme qui est allé jusqu’au bout de sa vie, refusant la profanation de son corps. Une jeune femme qui s’est battue, seule, contre un homme au plein de sa force, et qui était venu armé. Cette femme parle à toutes les femmes qui, elles aussi, ont subi des outrages.

Une femme, brûlant d’un feu sacré, dont le testament est celui du courage. Qui enseigne que certaines valeurs sont si hautes, si précieuses, qu’elles peuvent quelquefois amener à poser sa vie en balance. Qui rejoint ainsi tous ceux qui sont morts pour avoir voulu défendre leur terre, leur liberté, leur honneur, ou leur foi.

Il est à craindre, toutefois, que notre époque ne soit plus capable de recevoir un message aussi pur : que signifie cette abstention gênée, dans la réaction gouvernementale ? Que signifie le silence écrasant qui a entouré ce crime révoltant ? Que cet exemple dérange ? Que nous ne savons plus admirer ? Que ceux qui sont vivants ne sont pas à la hauteur de ceux qui sont morts ?

Que le Ressuscité dans lequel vous aviez mis votre foi, Anne-Lorraine, vous accueille et vous garde. Pour nous, votre exemple demeure, et nous voudrions être des témoins d’un même courage.


Moyenne des avis sur cet article :  4.24/5   (294 votes)




Réagissez à l'article

418 réactions à cet article    


  • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 10:29

    Bonjour

    Bel article, mais qui c’est ?


    • Alake Alake 3 décembre 2007 11:31

      Anne-Lorraine Schmidt est une jeune femme qui a été assassinée dans le Rer D le dimanche de la mort des deux jeunes à Villiers-le-bel d’où le traitement peu médiatique de cette terrible histoire.

      @ l’auteur Très bel hommage.


    • cris_dm 3 décembre 2007 11:44

      il s’agit de la jeune fille assasinée dans le RER D. Un exemple pour cette jeunesse qui ne brûle pas les voitures ni les bibliothèques et qui ne fait malheureusement pas la Une des journaux de 20h.


    • La mouche du coche La mouche du coche 3 décembre 2007 15:19

      Rien compris à l’article. smiley


    • Odal GOLD Odal GOLD 3 décembre 2007 20:42

      Anne-Lorraine Schmitt, elle, je me demande bien pourquoi elle intéresse tant l’auteur, et pourquoi des larmes de concert avec Thibault Mortier seraient obligatoires ?

      Parce que c’était une bonne française bien élevée, de bonne famille et surtout une bonne croyante (comme Thibault Mortier) - contrairement aux autres « chiens écrasés » ?

      Parce que c’était une fille sans histoire (le mythe de la virginité et de l’innocence là encore) ?

      Combien de millions de drames de la vie qui sont tous au moins aussi terribles - et qui n’interpellent jamais aucun média, même à la rubrique des « chiens écrasés », et qui n’interpellent pas non plus Thibault MORTIER ?

      > http://odalgold.blog4ever.com/blog/lirarticle-106908-323999.html


    • Kamo31 3 décembre 2007 21:14

      Et alors, en quoi ça vous dérange ? Vous n’aimez pas les croyants (surtout les catholiques je présume, c’est la seule religion sur laquelle on peut cracher sans risquer un procès) ?


    • Pierre JC Allard Pierre JC Allard 4 décembre 2007 00:46

      @ L’auteur. Qu’elle qu’ait été son origine et sa vertu, je veux me contenter de prendre acte qu’elle été tuée par un récidiviste. En ajouter plus est un hommage à la victime, mais a le tort de fausser un débat fondamental : un individu coupable de deux crimes de violence graves ne devrait JAMAIS être remis en liberté. Mon opinion serait la même, si la victime n’avait pas le même profil et si le meurtrier était un ancient de l’ENA

      http://nouvellesociete.org/105.html

      Pierre JC Allard


    • tarzoon 4 décembre 2007 15:21

      il y a certains commentaires déplacés de la part de gens qui non aucun respect et aucune honte ....pourriez les effacer ?


    • Cithare 4 décembre 2007 21:29

      Juste pour info, cet homme n’était pas un multi-récidiviste. Il avait certes commis un crime, mais pas deux. Cela précisé, je tiens à redire à quel point j’ai été bouleversée par cet assassinat, et ce d’autant plus que ma famille connait la sienne. L’émotion ne doit pas empêcher la vérité.


    • Votre article est remarquable et très émouvant. Cette jeune femme courageuse mérite le plus grand respect. Sa vie était visiblement remplie d’expériences riches et passionnantes. Nous pensons tous beaucoup à sa famille éprouvée et ceux qui croient prieront pour elle.


      • Votre article est remarquable et très émouvant. Cette jeune femme courageuse mérite le plus grand respect. Sa vie était visiblement remplie d’expériences riches et passionnantes. Nous pensons tous beaucoup à sa famille éprouvée et ceux qui croient prieront pour elle.


        • Ornithorynque Ornithorynque 3 décembre 2007 11:23

          Merci pour cet article.

          Avec cette jeune Femme, nous avons le visage d’une Héroine, proche, contemporaine, accessible...

          J’espère un livre prochain sur sa courte vie, que j’aurai plaisir à offrir à des plus jeunes. Simplement pour qu’ils sachent, et qu’ils comprennent où l’héroisme va chercher ses racines et sa force.


          • HELIOS HELIOS 3 décembre 2007 11:31

            Elle aurait pu être ma fille !

            Pourtant, je suis fier de notre justice, car elle represente l’humanité qui n’existe pas dans la rigueur de la loi.

            La personne relachée l’a été sur la conviction d’un juge. Celui ci s’est trompé comme nous nous trompons nous mêmes si souvent. S’il faut reformer, reformons, amplifions, reorganisons, mettons de la collegialité dans ces décisions... toutefois je doute que cela change grand chose. Dans le domaine de l’humain, nous savons tous qu’il n’y a pas de certitudes.

            J’aurais été digne, mais j’aurais pleuré, hurlé avec les loups, comme vous tous, si tu avais été, Anne-Lorraine, ma fille.


            • armand armand 3 décembre 2007 11:39

              Helios :

              Comme vous je dis ’elle aurait pu être ma fille’. Mais je ne tolère pas qu’on remette en liberté des violeurs tout comme je n’admets pas qu’une peine, décidée par un jury, puisse être réduite de moitié.

              Quant à l’assassin, j’assume sans vergogne la position qui consiste à juger inutile de l’entretenir aux frais de la société pendant les dix, quinze, vingt (?) ans à venir.Dès lors qu’il n’ya aucun doute sur sa culpabilité. D’ailleurs si c’était ma fille je serais enclin à exécuter la sentence moi-même.


            • HELIOS HELIOS 3 décembre 2007 12:10

              Je vous suis, evidemment. J’aurais probablement été le premier à « chasser »... je ne sais pas vraiment comment j’aurais réagi, c’est toujours plus facile de raisonner à froid.

              Cela n’empeche pas de remettre en cause le reglement et d’obliger, entre autre, un suivi chimique de ce genre de comportement.


            • Kritik 5 décembre 2007 05:05

              Je comprends votre attitude mais comme ancien expert psychiatre je suis plutôt pour une « conservation » des délinquants psychiatriques aux fins de Recherches scientifiques sérieuses. (Que l’on ne conduit absolument pas en France, hélas !) La peine de mort est donc à éviter, tant du point de vue moral que pragmatique.La détention à vie doit être à vie, et menée dans des conditions décentes. Elle existe d’ailleurs pour un certain nombre de détenus dont on parle fort peu car ils illustrent par trop l’impuissance ignorante de la psychiatrie lourde des délinquants majeurs. Il faut responsabiliser les juges et les psy. qui osent prendre des décisions qui ne sont fondées que sur leur convictions (?) mais absolument pas sur un « Savoir » qui n’existe pas encore et dont pourtant ils se targuent.... Seul existe le diagnostic face aux actes et comportements, mais aucune prévision ni traitement de ce qu’on ne comprend pas encore ne peuvent être prétendus !


            • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 11:31

              Je repete ma question : Qui c’est ? C’est la premiere fois que j’en entends parler.


              • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 11:33

                Et puis c’est outrageusement chretien votre article.


              • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 11:35

                Tout le monde a l’air de connaitre. Ooh il y a quelqu’un qui explique qui c’est ? Car ca a l’air d’etre une victime assassinée, mais des victimes assassinée, il y en a tout les jours, pourquoi celle la a t’elle une homelie sur AV ?


              • Alake Alake 3 décembre 2007 11:36

                Je vous ai répondu un peu plus haut. smiley


              • Adama Adama 3 décembre 2007 11:41

                Fax, prenez exemple :

                Elle était catholique comme d’autres sont musulmans ou bouddhiste !

                Anne lorraine


              • Adama Adama 3 décembre 2007 11:45

                En empruntant le RER D, son chemin croisa celui de Thierry Dève-Oglou, un criminel d’origine turc, déjà condamné pour viol en 1996. Refusant courageusement de se soumettre à son agresseur et réussissant à blesser ce dernier, Anne-Lorraine reçue plus de 30 coups de couteaux avant de succomber à ses blessures.


              • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 12:18

                Merci pour la reponse. Vivant en belgique, je ne suis pas au courant de tout.... C’est vraiment horrible


              • Yohan Yohan 3 décembre 2007 16:11

                Il s’agit de la grande oubliée de la dernière semaine, assassinée par un violeur multi-récidiviste. La presse et par les partis politiques bien pensants, le nez dans le brouillard des émeutes, ont jugé préférable d’aller s’incliner sur la tombe des deux jeunes accidentés à moto plutôt que de se rendre à Senlis pour réconforter la famille de la victime. Si la victime s’était appelée Rachida, nul doute que son viol aurait fait écho. Il est vrai que derrière la compassion de façade, on pense d’abord aux voix à grapiller.


              • Yohan Yohan 3 décembre 2007 16:18

                @stalker

                Merci, J’allais le dire


              • Adama Adama 3 décembre 2007 11:31

                Merci de ce bel hommage rendu à cette femme courageuse.

                ברוך דיין אמת

                Shalom.


                • Gazi BORAT 4 décembre 2007 08:47

                  @ adama

                  La mention de la nationalité de l’agresseur était superflue car elle n’apporte pas d’explication à son acte..

                  Le fait qu’il soit chrétien (lui aussi) non plus..

                  gAZi bORAt


                • Kamo31 3 décembre 2007 11:58

                  Non faxtronic, il n’y a pas de femmes tuées tous les jours dans ces conditions et dans un lieu public, faudrait arrêter de raconter n’importe quoi.

                  Je n’avais pas la chance de connaitre cette jeune femme pleine de qualités mais il ne se passe pas un jour sans que je pense à ce drame (ce qui m’étonne un peu car en règle générale je ne suis pas du genre porté sur l’émotion et les sentiments).

                  Je crois savoir porquoi on a peu parlé de ce crime.

                  Dans un premier temps, les médias nationaux avaient pas mal relayé ce drame. Mais une fois que l’identité de la victime et du coupable ont été connus, tout a été rangé dans les cartons.

                  Pourquoi me direz-vous ?

                  A mon avis simplement parce que Anne-Lorraine représente par sa vie, son attitude, ses études, ses convictions, tous ce que les medias et les valeurs modernes décadentes qu’ils propagent détestent le plus. Elle est catholique, elle est brillante et, comble de l’horreur, elle est courageuse. Bref, elle ne rentre dans aucun critère de ce qui interesse la presse, pire, elle est un contre-exemple pour une jeunesse que les media voudraient pouvoir manipuler à leur guise avec la Star’ Ac et autres débilités du genre.


                  • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 12:20

                    Eh ben voila, on m’a dit qui c’etait, et en effet c’est un crime horrible. Je le repete, je vis en belgique, donc je ne connaissais pas l’affaire.


                  • faxtronic faxtronic 3 décembre 2007 12:26

                    Mais bon, il s’agit d’u fait divers, terrible mais simplement un fait divers. Pas la peine d’en faire une affaire d’etat. Mais elle eest terrible en effet.

                    - L’assassin est selon les commentaires d’oringe turc. mais il s’appelle thierry. En appeler au lynchage des immgrés pour cela est atroce.

                    - Les medias sont debiles partout dans le monde, car defendant des interets privés. Neanmoins il est bon de pas verser dans le pathos.

                    Ici aussi on a eu des cas de gamin troués a la gare du midi (bruxelles) pour un Ipod, par un roumain.


                  • tarzoon 4 décembre 2007 15:27

                    comme c’est simplement un fait divers on devrait pas en parler ???? mais imagine si un français aurait tuer pour la violer un femme d’origine turc en aurait on plus parler ?? là est la question et non minimiser pour la simple raison qu’elle etait simplement « française » !!!


                  • Kritik 5 décembre 2007 05:12

                    Quand même, à propos de femmes tuées chaque jour, oui chaque jour ! il y a les « Femmes battues »..... Le crime qui nous navre ici est « spectaculaire », et d’ailleurs, FOU.. .Aussi Fou mais « privé », est le crime « domestique » dont la presse ne parle pas non plus.... Une « Civilisation » de lâches, d’hypocrites et de d’« audimateurs » sic, est-elle encore digne de s’intituler Civilisation ?


                  • evivbulgroz 9 décembre 2007 20:10

                    Cher(e) Kamo31,

                    je suis effaré par ce que vous dites, parce que je sais que vous avez très certainement raison.

                    Mais aurait-elle voulu que sa mort soit médiatisée ? Ses parents et amis ont-ils envie d’être interrogés par des journalistes faussement émus ? Ont-ils envie d’organiser des marches revendicatives que l’on veut toujours présenter comme dignes. Il n’y a que les peines cachées qui soient dignes...

                    Ils laissent cela, aussi, à ceux qui ont intérêt à détruire, à salir, à gangréner, et à se plaindre sans jamais tenter d’agir BIEN... et ils ont raison de se préserver de toute cette crasse hideuse autant qu’ils le peuvent, alors que le mal fait irruption de la pire des façons dans leur vie.

                    Le souvenir de cette jeune femme les aidera, j’espère, dans leur deuil, en se disant notamment que sa vie, elle, au moins , avait, et a eu un sens.


                  • Kamo31 9 décembre 2007 20:48

                    Oui effectivement, je suis tout à fait d’accord avec vous.


                  • clay91 16 décembre 2010 11:56

                    Commentaire ahurrissant mais certainement rédigé sous l’émotion. Il faut donc d’aprés vous être scout et catholique pour être brilliant dans cette société !!!! Tout autre forme de jeunesse étant décadente ??? Pathétique comme analyse !


                  • Emile Mourey Emile Mourey 3 décembre 2007 12:04

                    Ancien officier de carrière et auteur d’Agoravox, je me joins au Lieutenant-Colonel Beau pour présenter au Colonel Schmitt et à sa famille mes plus sincères condoléances.

                    Emile Mourey, chevalier de la Légion d’Honneur et du Mérite, Saint-cyrien de la promotion « Ceux de Dien Bien Phu ».


                    • Gazi BORAT 4 décembre 2007 10:56

                      taratata taratata..

                      Fermez le ban !

                      (Où l’art de n’en rater pas une pour faire étalage de ses médailles..)

                      gAZi bORAt


                    • Gazi BORAT 4 décembre 2007 11:03

                      1. Pitié, mon Dieu c’est pour notre patrie Que nous prions au pied de cet autel : Les bras liés et la face meurtrie, Elle a porté ses regards vers le ciel,

                      R. Dieu de clémence, O Dieu vainqueur ! Pardonnez notre offense, Au nom du Sacré-Cœur, Pardonnez notre offense, Au nom du Sacré-Cœur !

                      2. Pitié, mon Dieu ! Sur un nouveau Calvaire Gémit le Chef de votre Église en pleurs ; Glorifiez le successeur de Pierre Par un triomphe égal à ses douleurs.

                      3. Pitié, mon Dieu ! La Vierge Immaculée N’a pas en vain fait entendre sa voix ; Sur notre terre ingrate et désolée Les fleurs du ciel croîtront comme autrefois.

                      4. Pitié, mon Dieu ! Pour tant d’hommes fragiles, Vous outrageant, sans savoir ce qu’ils font ; Faites renaître, en traits indélébiles, Le sceau du Christ imprimé sur leur front !

                      5. Pitié, mon Dieu ! Votre Cœur adorable A nos soupirs ne sera pas fermé ; Il nous convie au mystère ineffable Qui ravissait l’Apôtre bien-aimé.


                    • Gazi BORAT 5 décembre 2007 07:49

                      Incroyable !

                      Même la transcription d’un cantique on ne peu plus « catho-tradi » se fait « moinsser » sur ce fil !!

                      gAZi bORAt


                    • maxim maxim 3 décembre 2007 12:23

                      une jeune fille exemplaire victime d’une ordure que la société a relaché ,parce que cette société qui est la nôtre est devenue lâche sous prétexte de tolérance ,et sous prétexte que l’humain peut s’amender une fois sa dette payée à notre belle société ,on remet en liberté des monstres ......

                      des salauds prêts à tout pour assouvir des instincts que la pire des bêtes sauvage n’a pas .....

                      j’ai honte pour notre monde .....pour ce qu’il devient pour ce qu’il vehicule .......

                      paix éternelle pour Anne Lorraine ....

                      tourments eternels pour le salaud .....

                      il y a des fois ou l’on devrait remettre la guillotine en fonction .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès