• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gilet jaune virtuel

Gilet jaune virtuel

Quoique n’ayant pas de véhicule, je soutiens le mouvement des gilets jaunes et ai signé leur pétition pour quatre raisons.

1/ J’ai signé parce qu'avant de taxer le diesel il faut équiper le pays de système alternatifs : exemple dans les villes il y a des transports en communs mais en campagne sans voiture on ne peut rien faire ... même pas travailler « en traversant la rue » !

Une partie des habitants du petit village de Trept Isère situé à 60 kms de Lyon où j’ai résidé travaillent à l’est de Lyon. 

Ce sont soit des familles originaires de ce petit village qui y ont une maison de famille, soit des périurbains attirés par les prix de l’immobilier bien moins onéreux qu’à Lyon ou à Bourgoin ou dans la ville nouvelle de l’Isle d’Abeau.

Qu’on le veuille ou non, une résidence excentrée n’est pas forcément un choix mais souvent un pis aller résultant d’une absence d’investissement de l’Etat

  • d’une absence d’investissement de l’Etat dans la construction de logements sociaux (non respect des quotas HLM en ville) ,
  • d’une absence de réhabilitation des logements anciens comme à Marseille
  • d’une réduction de l’aide personnalisée au logement alors que le prix d’une location flambe en ville (il ne faut pas contrarier les propriétaires).

Bref, une politique assumée d’anti mixité sociale par des générations de politiques et récemment à nouveau illustrée par la réduction de 5 euros de l’APL pour pouvoir faire cadeau de l’ISF aux plus fortunés.

Selon un site de récapitulation des moyens de transports La gare de la Part Dieu à Lyon est à 42 minutes de Trept en train et taxi pour une somme de 33 à 43 euros par trajet, ou à 2 heures et 2 minutes en train et bus pour 15 à 21 euros ou à 40 minutes en taxi, en uber, ou en voiture, le voyage en voiture avant l’augmentation du carburant étant estimé à 9 euros.

Cette situation dans laquelle nombre de ruraux se reconnaîtront devait être transitoire. Le tram desservant l’aéroport de Saint Exupéry devait être prolongé jusqu’à la petite ville de Crémieu permettant à tout le secteur de rejoindre Lyon Est en une heure. Las, ce projet est actuellement abandonné, faute de moyens financiers pour remettre en état l’antique voie ferrée qui précisément desservait Crémieu.

Le choix politique de taxer le carburant va non seulement réduire le pouvoir d’achat du monde du travail mais il va impacter celui de tout le monde à travers le renchérissement des prestations à domicile : réparation de gros électro ménagers, travaux de gros entretien de la maison , livraisons diverses, venue de personnels de santé : infirmières, médecins, kiné, aide à la personne sans autonomie etc…

Il va aussi appauvrir les propriétaires de ces maisons périurbaines en dévalorisant leur bien. A titre indicatifs les maisons de village anciennes et réhabilitées se vendaient 160000 euros il y a 20 ans, elle tournent autour de 100000 euros en ce moment et l’immobilier plus récent est également à la baisse.

Ces maisons étaient aussi pour la famille un premier capital dont la vente servait souvent à se rapprocher des lieux où les enfants pouvaient poursuivre leurs études supérieures et à financer ces études devenues de plus en plus longues.

On voit donc que c’est tout l’équilibre financier familial qui est en réalité impacté par une mesure que de bonnes âmes présentent comme une mesure de sauvegarde de la planète pour les générations futures ….

2/ J’ai signé parce que la taxe en question ne va abonder que marginalement le budget de la transition énergétique alors que cette transition est porteuse d'emplois.

C'est donc une QUADRUPLE PEINE pour le monde du travail.

  • Non seulement on empiète sur son pouvoir d'achat au quotidien,
  • on détruit l’équilibre financier d’une vie de travail,
  • mais on ne finance pas non plus la transition énergétique,
  • donc on ne favorise pas L’EMPLOI dans les solutions alternatives à l'usage du pétrole.et les énergies nouvelles et c’est l’emploi des jeunes générations qui en pâtira.

Par exemple, on ne met pas le paquet, comme en 1973, pour rendre le chauffage des logements moins onéreux, ce qui avait boosté le travail des entreprises du bâtiment.

J’ai exercé les fonctions de syndic de copropriétés et j’ai le clair souvenir des dispositions prises en 1973 par l’Etat qui m’avaient permis de rénover les chaufferies et isoler les bâtiments en deux saisons :

Concrêtement le compte travaux des copropriétés et les primes aux travaux de rénovation de chaufferie et isolation permettaient de commander les travaux dès la première saison de chauffage suivant le renchérissement du fuel pour 1/3 de leur montant. Les deux tiers suivants étaient financés par les économies réalisées.

L’intégralité des 3000 logements dont j’avais la charge ont été traité en deux saisons de chauffage, les locataires et copropriétaires bénéficiant des économies réalisées dès la 3ième saison.

On ne voit aucune mesure de cette ampleur dans les propositions de l'actuel gouvernement. Il n'y a qu'une seule sensibilité politique qui parle d'un plan de transition énergétique c'est la France Insoumise.

On ne tient pas compte non plus des équilibres financiers des entreprises qui ont besoin d’une vaste surface pour exercer leurs activités et qui ne peuvent par conséquent s’installer en plein centre ville compte tenu du prix du bâti.

Un maçon, un plombier, un menuisier vit en périurbain car il a besoin d’espaces de stockage pour ses matériaux, machines et véhicules. 

Le pouvoir d’achat des usagers de ces services étant en berne, il n’est pas certains qu’ils puissent répercuter le coût des transports sur leurs devis donc l'emploi sera à nouveau négativement impacté. Ce ne sont pas ces métiers qui dégagent des dividendes faramineux et totalement déconnectés de la rentabilité réelle des entreprises !

 3/ J’ai signé parce que les voitures ne sont pas les plus pollueuses.

On ne taxe pas l'industrie qui empeste la ville de Lyon par exemple ou la ville de Grenoble.

On ne taxe pas le transport routier alors qu'on sait qu'on ne peut pas continuer à faire circuler autant de camions livreurs de tout et n'importe quoi venant de l'autre bout du monde alors qu'on pourrait produire sur place.

On pourrait utilement remplacer le transport routier par le TRAIN moins polluant .... voire remettre en fonction les canaux fluviaux.

4/ Enfin j’ai signé parce que cette taxe est d’abord un alibi pour renflouer au jour le jour le budget de l'Etat mis à mal par les cadeaux fiscaux faits aux plus aisés, ISF en tête ....

C’est aussi un mauvais coup pour la cause écologique qui nécessite une planification rationnelle de transition que des mesures inappropriées retardent pour la plus grande joie de « nos premiers de cordée » comme TOTAL.

Enfin si l’on en croit les déclarations de Monsieur CASTANER , « la nuit du samedi 17 au dimanche 18 sur les points tenus par les gilets jaunes a été alcoolisée ».

On entend là tout le mépris de nos dirigeants pour les réelles difficultés de vie de leurs concitoyens et la manifestation d’une absence totale de réelle connaissance des situations de terrrain.

Voilà pourquoi QUOIQUE N'AYANT PAS DE VEHICULE puisque j'ai la chance d'habiter en ville, je soutiens le mouvement des GILETS JAUNES ET DIT BRAVO A CETTE INITIATIVE.


Moyenne des avis sur cet article :  4.46/5   (46 votes)




Réagissez à l'article

121 réactions à cet article    


  • Tall Tall 18 novembre 15:13

    C’est sûr que s’il y avait une once de souci écologique chez Macron, Nicolas Hulot ne serait pas parti. Déjà qu’il était là en écolo-alibi pas trop intransigeant ou un peu naïf ( au choix ), et il est quand même parti ... faut pas demander.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès