• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Gilets Jaunes : Un cahier de Revendications adressé à l’Assemblée (...)

Gilets Jaunes : Un cahier de Revendications adressé à l’Assemblée Nationale

 

« Députés de France, nous vous faisons part des Directives du peuple pour que vous les transposiez en LOI… »

Une liste de 42 revendications qui circule de plus en plus sur le net…

Effectivement adressée à l’Assemblée Nationale, elle a le mérite d’exister et de mettre la classe politique au défi de répondre à des besoins simples et évidents qui sont concrètement les préoccupations de la plupart des gens des catégories populaires qui soutiennent le mouvement.

D’une origine encore incertaine, elle reçoit l’approbation d’un grand nombre de blogueurs qui y voient la preuve éclatante que le mouvement des Gilets Jaunes n’est pas contrôlé par les fascistes !

Après de nouvelles recherches, voilà ce que l’on peut trouver :

https://www.francebleu.fr/infos/societe/document-la-liste-des-revendications-des-gilets-jaunes-1543486527

C’est le seul lien qui évoque, de façon limitée et succincte, un éventuel historique de la genèse de cette liste revendicative.

Elle est annexée en doc « scribd » jointe à l’article :

https://fr.scribd.com/embeds/394450377/content?start_page=1&view_mode=scroll

Je pense donc que c’est la référence qu’il faut utiliser, pour ne pas induire de manipulations politiques, d’où qu’elles viennent.

Luniterre

**********************

La liste des 42 revendications des Gilets Jaunes

adressée à l’Assemblée Nationale :

**************************

1. Zéro SDF : URGENT.

2. Impôt sur le revenu davantage progressif (plus de tranches).

3. SMIC à 1300 euros net.

4. Favoriser les petits commences des villages et centres-villes. (Cesser la construction des grosses zones commerciales autour des grandes villes qui tuent le petit commerce) + de parkings gratuits dans les centres-villes.

5. Grand Plan d’Isolation des logements. (faire de l’écologie en faisant faire des économie aux ménages).

6. Que les GROS (Macdo, google, Amazon, Carrefour…) payent GROS et que les petits (artisans, TPE PME) payent petit.

7. Même système de sécurité social pour tous (y compris artisans et autoentrepreneurs). Fin du RSI.

8. Le système de retraite doit demeurer solidaire et donc socialisé. (Pas de retraite à point).

9. Fin de la hausse des taxes sur le carburant.

10. Pas de retraite en dessous de 1 200 euros.

11. Tout représentant élu aura le droit au salaire médian. Ses frais de transports seront surveillés et remboursés s’ils sont justifiés. Droit au ticket restaurant et au chèquevacances.

12. Les salaires de tous les Français ainsi que les retraites et les allocations doivent être indexés à l’inflation.

13. Protéger l’industrie française : interdire les délocalisations. Protéger notre industrie c’est protéger notre savoir-faire et nos emplois.

14. Fin du travail détaché. Il est anormal qu’une personne qui travaille sur le territoire français ne bénéficie pas du même salaire et des même droits. Toute personne étant autorisée à travailler sur le territoire français doit être à égalité avec un citoyen français et son employeur doit cotiser à la même hauteur qu’un employeur français.

15. Pour la sécurité de l’emploi : limiter davantage le nombre de CDD pour les grosses entreprises. Nous voulons plus de CDI.

16. Fin du CICE. Utilisation de cet argent pour le lancement d’une Industrie Française de la voiture à hydrogène (qui est véritablement écologique, contrairement à la voiture électrique.)

17. Fin de la politique d’austérité. On cesse de rembourser les intérêts de la dette qui sont déclarés illégitimes et on commence à rembourser la dette sans prendre l’argent des pauvres et des moins pauvres mais en allant chercher les 80 milliards de fraude fiscale.

18. Que les causes des migrations forcées soient traitées.

19. Que les demandeurs d’asiles soient bien traités. Nous leur devons le logement, la sécurité, l’alimentation ainsi que l’éducation pour les mineurs. Travaillez avec l’ONU pour que des camps d’accueil soient ouverts dans de nombreux pays du monde, dans l’attente du résultat de la demande d’asile.

20. Que les déboutés du droit d’asile soient reconduits dans leur pays d’origine.

21. Qu’une réelle politique d’intégration soit mise en œuvre. Vivre en France implique de devenir français (cours de langue française, cours d’Histoire de la France et cours d’éducation civique avec une certification à la fin du parcours).

22. Salaire maximum fixé à 15 000 euros [mensuel, ndlr].

23. Que des emplois soient crées pour les chômeurs.

24. Augmentation des allocations handicapés.

25. Limitation des loyers. + de logement à loyers modérés (notamment pour les étudiants et les travailleurs précaires).

26. Interdiction de vendre les biens appartenant à la France (barrage aéroport…)

27. Moyens conséquents accordées à la justice, à la police, à la gendarmerie et à l’armée. Que les heures supplémentaires des forces de l’ordre soient payées ou récupérées.

28. L’intégralité de l’argent gagné par les péages des autoroutes devra servir à l’entretien des autoroutes et routes de France ainsi qu’à la sécurité routière.

29. Le prix du gaz et l’électricité ayant augmenté depuis qu’il y a eu privatisation, nous voulons qu’ils redeviennent publiques et que les prix baissent de manière conséquente.

30. Fin immédiate de la fermeture des petites lignes, des bureaux de poste, des écoles et des maternités.

31. Apportons du bien-être à nos personnes âgées. Interdiction de faire de l’argent sur les personnes âgées. L’or gris, c’est fini. L’ère du bien-être gris commence.

32. Maximum 25 élèves par classe de la maternelle à la Terminale.

33. Des moyens conséquents apportés à la psychiatrie.

34. Le Référendum populaire doit entrer dans la Constitution. Création d’un site lisible et efficace, encadré par un organisme indépendant de contrôle où les gens pourront faire une proposition de loi. Si cette proposition de loi obtient 700 000 signatures alors cette proposition de loi devra être discutée, complétée, amendée par l’Assemblée Nationale qui aura l’obligation, (un an jour pour jour après l’obtention des 700 000 signatures) de la soumettre au vote de l’intégralité des Français.

35. Retour à un mandat de 7 ans pour le Président de la République. (L’élection des députés deux ans après l’élection du Président de la République permettait d’envoyer un signal positif ou négatif au président de la République concernant sa politique. Cela participait donc à faire entendre la voix du peuple.)

36. Retraite à 60 ans et pour toutes les personnes ayant travaillées dans un métier usant le corps (maçon ou désosseur par exemple) droit à la retraite à 55 ans.

37. Un enfant de 6 ans ne se gardant pas seul, continuation du système des aides PAJEMPLOI jusqu’à ce que l’enfant ait 10 ans.

38. Favoriser le transport de marchandises par la voie ferrée.

39. Pas de prélèvement à la source.

40. Fin des indemnités présidentielles à vie.

41. Interdiction de faire payer aux commerçants une taxe lorsque leurs clients utilisent la carte bleue.

42. Taxe sur le fuel maritime et le kérosène. 

 

*************************

Le doc PDF original enregistré sur « Scribd » :

Les-revendications-des-gilets-jaunes

 

https://tribunemlreypa.files.wordpress.com/2018/12/les-revendications-des-gilets-jaunes.pdf

 

*******************

Également reprise sur TML, une autre approche, sur le thème "Vivre de son travail sans assistanat", à la fois plus générale et plus fondamentale, mais pas incompatible avec cette liste de revendications, donc :

.

L’augmentation des taxes sur les carburants, c’est la goutte de trop qui a fait déborder le vase de la colère populaire.

A travers tous les reculs sociaux subis ces dernières années dans tous les domaines, à commencer par celui des retraites, à travers toutes les hausses de prix imposées sur tous les éléments vitaux, alimentation, gaz, électricité, en plus du carburant, c’est bien la valeur du travail qui se trouve dépréciée pour toutes les catégories populaires, alors que les bénéfices financiers qu’elle génère ont explosé de manière exponentielle, malgré la crise, et creusé des inégalités énormes et carrément scandaleuses.

Non contents de leurs privilèges exorbitants, les « têtes » du système se bourrent les poches au dépend du fisc tout en donnant des leçons de « civisme » aux simples citoyens, ce qu’illustre l’affaire Carlos Ghosn.

Toutes les revendications exprimées par le mouvement des Gilets Jaunes se trouvent donc socialement justifiées et sont soutenues par l’immense majorité de la population.

Totalement déconsidéré et délégitimé par son attitude arrogante et méprisante, le gouvernement Macron-Philippe devra tôt ou tard céder du terrain sur toutes ces questions.

Pourtant, l’histoire des grandes luttes sociales du passé nous lègue une précieuse leçon : les victoires strictement quantitatives dans ces domaines sont des victoires sans durabilité si elles n’ouvrent pas la perspective d’une alternative au système. Il faut donc justement se rappeler que nous serons à nouveau dépouillés de nos maigres acquis tout neufs si nous n’allons pas dans une autre logique que celle, précisément, du système actuel.

Au delà des revendications immédiates justifiées, c’est bien le rejet total du système actuel qu’exprime le mouvement des Gilets Jaunes. Ce rejet ne saurait se satisfaire d’un simple tour de passe-passe gouvernemental ou d’une dissolution de l’Assemblé Nationale ramenant au pouvoir les résidus des anciens partis politiques déjà rejetés en 2017 !

Ce que nous voulons conquérir réellement c’est la valeur sociale intégrale de notre travail.

Les ouvriers de chez Renault, tout comme leurs camarades japonais et toutes les autres catégories de travailleurs ne s’échinent pas pour produire « l’argent de poche » des Carlos Ghosn et consorts, mais des voitures qui devraient d’abord et avant tout correspondre également aux besoins des travailleurs, comme le démontre la présente crise fiscale et écologique.

Hors ce n’est pas le cas et les travailleurs ont besoin de véhicules économiques, écologiques, pratiques et solides, et non de voitures transformées en objets de consommation régulièrement jetables pour assurer les profits des actionnaires et des PDG prévaricateurs.

Ils ont aussi besoin de transports en commun sûrs, économiques et écologiques pour pouvoir se passer de leur voiture partout où c’est possible

Ce qui compte, dans le projet d’une alternative au système actuel, c’est donc bien d’abord la définition des besoins sociaux réels. Et cela, dans tous les domaines, tant en production de biens qu’en termes de services. C’est en fonction de ces besoins sociaux essentiels, définis démocratiquement, que doivent s’organiser les services, la production et le partage du travail, et non en fonction du bénéfice financier.

Le travail partagé entre tous permettra à la fois de répondre aux besoins de tous et d’éliminer du même coup le fléau du chômage et du capitalisme. Ce n’est que sur cette base que peut s’établir la véritable valeur sociale du travail, dont les travailleurs sont actuellement dépouillés par le système en place.

Cette valeur sociale du travail enfin établie sera la nouvelle valeur d’échange entre travailleurs permettant de refonder un nouveau système économique à la fois véritablement social et écologique.

Collectif « Pour la valeur sociale du travail ! »

valeursocialetravail@protonmail.com

************************

Sur TML :

https://tribunemlreypa.wordpress.com/2018/12/02/gilets-jaunes-un-cahier-de-revendications-adresse-a-lassemblee-nationale/

*********************

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.81/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

151 réactions à cet article    


  • Arogavox 3 décembre 13:15

    chercher sur le Web : « doléances Kdo » ...


    • Alren Alren 9 décembre 17:10

      @Arogavox

      Chercher aussi sur le programme collectif : l’Avenir en commun.
      L’essentiel des revendications s’y trouve déjà.
      Plus la sortie de l’euro, donc de l’UE, ainsi que de l’Otan et le référendum révocatoire donc un élargissement du référendum d’initiative populaire.


    • Luniterre 9 décembre 17:23

      @Alren

      Le mouvement des Gilets Jaunes ne doit pas être réductible à la FI... En réalité, ce ne serait évidemment pas un « élargissement », mais bien un retour à la politique politicienne intégrée au système, ce que le mouvement des GJ rejette précisément, et avec juste raison.


      La « liste des 42 propositions » reste donc le plus grand dénominateur commun actuellement possible


      La question du « frexit » est connexe mais secondaire : elle viendra inévitablement si une alternative économique et sociale se construit, car une telle alternative répondant réellement aux besoins sociaux sera nécessairement incompatible avec l’UE.

       

      Alors que le « frexit », en tant qu’objectif politique en soi, n’est nullement incompatible avec la continuation de l’exploitation capitaliste, comme le prouve le « brexit ».

       

      Mettre le « frexit » en avant comme revendication sociale, ce n’est pas seulement prendre le problème à l’envers, c’est carrément un piège politique, et particulièrement contre-productif, actuellement.

       

      Luniterre



    • Julien S 3 décembre 13:36

      Le point 31 mériterait d’être précisé. 

      Est-ce qu’ouvrir une maison de retraite à 5000 euros par mois est « faire de l’argent sur les personnes âgées » ? 

      En effet le prix usuel en province est 2000 euros pour un hébergement banalissime voire dans des simples chambres d’hôpital reconverties, étroites, immeublables, à deux personnes. 

      Celui qui a beaucoup plus à y mettre ira évidemment « faire faire de l’argent sur lui » là où il trouvera plus de luxe, c’est inévitable. 


      • Luniterre 3 décembre 14:14

        @Julien S

        Ce programme est discutable sur bien des points, pas seulement le 31, mais il peut néanmoins constituer une première base commune de débat, inexistante jusqu’à présent, en fait.


        Ce n’est que si le mouvement trouve une base revendicative commune qu’il pourra aboutir à constituer une force alternative au jeu habituel des partis et des syndicats.


        C’est en s’organisant pour débattre efficacement d’une plate-forme revendicative unitaire que le mouvement pourra parvenir à trouver le moyen d’intervenir de tout son poids réel, qui est immense.


        Luniterre



      • Durand Durand 4 décembre 10:29

        @Luniterre

        .

        « Ce programme est discutable sur bien des points, pas seulement le 31 »

        Je trouve que dans l’ensemble, les sujets traités sont assez bien identifiés, même si la liste n’est pas exhaustive...

        Mais effectivement, ce programme est discutable et la première chose à en dire, c’est que la quasi totalité de cette liste est incompatible avec les traités européens et la politique communautaire de Bruxelles... Si cette liste à un avenir, les GJ devraient rapidement s’en rendre compte et demander le Frexit...

        En tout cas, on avance !

        .


      • zygzornifle zygzornifle 9 décembre 14:03

        @Julien S

        Pour 2000 € on a une croisière sur un bateau avec tout le luxe et le personnel alors qu’en EHPAD on vit dans sa pisse devant la télé a manger de la soupe en boite ....


      • rogal 3 décembre 14:13

        RIP avant tout ; c’est la clef universelle.

        Si les macronards s’y refusent ou font semblant, qu’ils dégagent ! Et que d’autres les remplacent alors pour l’instaurer, la pique dans les reins.


        • Le421 Le421 3 décembre 17:04

          @rogal
          Requiem In Pace ? Pour qui ? Pour Macron ou pour la Vème République ??  smiley


        • Et hop ! Et hop ! 3 décembre 22:22

          @rogal : Les Marseillais viendront chercher le responsable chez lui.

          https://www.youtube.com/watch?time_continue=29&v=Er208iWvU0U


        • Giordano Bruno 3 décembre 14:43

          Quelle est la légitimité de cette liste ? En quoi est-elle représentative de la volonté des gilets jaunes ? Il y manque certains points à mes yeux essentiels, pluas importants que la plupart de ceux que j’ai lus notamment :

          Sortie de l’Europe.

          Nationalisation et contrôle citoyen des grands médias afin d’empêcher leur fonction de propagande au service des puissants.

          Ecriture d’une nouvelle nouvelle constitution par des citoyens tirés au sort.

          Je pense que, sans ces 3 points capitaux, nous avons toutes les raisons de poursuivre la lutte, que les autres revendications aient ou non reçu une suite favorable.


          • JulietFox 3 décembre 16:30

            @Giordano Bruno

            Mince. Y’a pas : demain on rase gratis !Fallait bouger bien avant, mais vous avez (les GJ) laissé faire le boulot par d’autres qui s’y sont usés bien avant, ceux -là même que vous ne voulez pas voir vous soutenir.
            Alors moi, qui ai tant donné, je vous regarde faire, et quand vous aurez tiré les marrons du feu, j’en profiterai. Chacun son tour.


          • Le421 Le421 3 décembre 17:06

            @Giordano Bruno

            — Sortie de l’Europe.

            Voui.
            On quitte l’Europe et hop !!
            Demain, le smic est à 1.500€.
            Je ne comprends pas, c’est si simple et personne n’y a pensé !!  smiley


          • Giordano Bruno 3 décembre 17:48

            @Le421

            Tant que la France est dans l’Union européenne, elle ne maîtrise pas sa politique. Elle doit se plier aux Grandes Orientations de Politique économique établie par les commissaires européens. La marge de manoeuvre qui lui reste est très faible. La liste de revendications établie par certains gilets jaunes ne peut pas être mise en oeuvre tant que la France sera dans l’Union européenne, même si le gouvernement le souhaitait.


          • Le421 Le421 3 décembre 20:29

            @Giordano Bruno
            Et PAF !!
            GOPE, Article 50, UE, vas-y que je balance...
            Même si vous identifiez une des causes, ne laissez pas croire que le Frexit, comme vous dites, c’est le vaccin contre le cancer.
            C’est là où on ne sera jamais d’accord.
            On pourrait avoir des dirigeants en France qui sachent ce qu’ils veulent, sans sucer les bi..s à Bruxelles.
            Mais bon...
            Je sais que vous ne le comprendrais jamais et je n’essaie pas de faire boire un âne qui n’a pas soif. Ma sœur est Témoin de Jéhovah, j’essaierais pas de la convertir en musulmane...


          • Giordano Bruno 3 décembre 21:15

            @Le421

            « ...ne laissez pas croire que le Frexit, comme vous dites,... »
            Justement, relisez-moi. Je n’ai pas utilisé ce mot, que je n’aime pas du tout.

            « ... c’est le vaccin contre le cancer. »
            Je n’ai pas du tout écrit cela. Je dit seulement que sortir de l’Union européenne redonne de la marge de manoeuvre aux dirigeants sans avoir à subir les sanctions de Bruxelles.

            Que souhaitez-vous ? Rester dans l’union et enfreindre les consignes de Bruxelles ? Quel intérêt ? Pourquoi être incohérent ? Soit on veut rester dans l’UE, et il est normal d’en accepter les règles, soit on ne veut plus être assujetti à ces règles et on la quitte.


          • Cyril22 3 décembre 21:51

            La question n’est pas de savoir ce que souhaite tel ou tel d’entre nous, mais quelles sont les revendications soutenues par une très grande majorité des Gilets Jaunes. Y a-t-il eu une consultation et un sondage significatifs sur chaque point ? Sinon c’est un catalogue à la Prévert où ceux qui étaient autour de la table ont additionné leurs doléances (commerces de centre ville, allocation de garde d’enfants entre 6 et 10 ans, etc. ). Et si certains veulent sortir de l’UE, sont-ils ou non largement majoritaires ?


          • Luniterre 3 décembre 22:06

            @Cyril22

            D’après les maigres sources dont on dispose, ce programme serait le fruit, à partir de la Sarthe, d’une consultation élargie à 30 000 participants, mais il est vrai qu’on manque d’infos à ce sujet. Dans ce mouvement, les initiatives sont multiples et retombent souvent aussitôt que lancées. Celle-ci a le mérite non seulement d’exister, mais de tenir. Reste donc à la développer et à la faire évoluer pour se rapprocher encore mieux des besoins réels !

            Luniterre


          • Et hop ! Et hop ! 3 décembre 22:31

            @Giordano Bruno : Commencez par apprendre à écrire avec précision.

            « Sortir de l’Europe » ????? 

            Vous confondez l’Europe qui est un continent et dont il est impossible de sortir, et l’Union Européenne qui est un traité de libre échange qu’il est possible de dénoncer à tout moment sans formalités, comme celui de l’OTAN ou de l’OMC, comme le font les USA quand un traité ne leur plait plus.

            Dénoncer le traité de l’UE ne fait pas sortir de l’Europe.

            Les Gilets Jaunes sont des gens du peuple qui refusent des réformes et des mesures qui leur rendent la vie impossible.

            Il n’y a pas besoin de refaire une constitution, il faut revenir à la Constitution de 1958, ajouter l’interdiction des partis politiques, le référendum d’initiative populaire et des moyens de campagnes électorales identiques pour tous les candidats et gratuits.


          • Yanleroc Yanleroc 3 décembre 22:38

            @Le421
            On pourrait avoir des dirigeants en France qui sachent ce qu’ils veulent, sans sucer les bi..s à Bruxelles.

            Tu en a connu ? Non car c’ est
            IMPOSSIBLE !
            Pour des tas de raisons, c’ est comme pour les Gilets, pas de dirigeants et tu gardes toute ta puissance de feu, de négociation et surtout de mobilité !
             C’ est le libre-arbitre qui essaie de se frayer un chemin !


          • Giordano Bruno 4 décembre 09:31

            @Et hop !

            @Giordano Bruno : Commencez par apprendre à écrire avec précision.

            « Sortir de l’Europe » ????? 

            Commencez donc par apprendre à comprendre ce que vous lisez ou à ne pas faire semblant de ne pas comprendre. Vous savez très bien que le mot Europe n’est plus aujourd’hui seulement utilisé seulement pour désigner un continent ou la mère de Minos, mais aussi l’Union européenne. Cet usage, et dans son sillage, cette acception, sont aujourd’hui amplement avérés.


          • William 4 décembre 09:41

            @Luniterre
            « qui trop embrasse mal étreint », une liste hétéroclite où l’essentiel est noyé dans l’anecdotique ne peut pas être prise au sérieux, le gouvernement pourrait lâcher quelques points subalternes en laissant de côté l’essentiel, Cela aurait au moins du être hiérarchisé.


          • Durand Durand 4 décembre 11:02

            @Le421

            . . « GOPE, Article 50, UE, vas-y que je balance... »

            On dirait que le banc de merluchons est dépassé par celui des poissons jaunes ! C’est énervant, hein ?!!!

            .


          • kirios 4 décembre 12:05

            @Giordano Bruno
            j’y ajouterai  :
            unique calcul des retraites pour tous privé , public , élus .

            même s’il est trop bien payé , pour 5 ans d’exercice , micron se rapprocherait des sans dents
             contrôle strict des frais de fonctions des élus et hauts fonctionnaires.


          • kirios 4 décembre 12:12

            @kirios
            bien entendu , la question institutionnelle est primordiale : il est indispensable que le citoyen , par expression démocratique autant que nécessaire, ait le contrôle de ceux qui veulent être ses représentants .


          • CN46400 CN46400 4 décembre 12:57

            @Giordano Bruno
            « Tant que la France est dans l’Union européenne, elle ne maîtrise pas sa politique. »
            A Bruxelles ce sont les principales bourgeoisies européennes, dont la française, qui commandent. Macron y pèse plus lourd que Barnier et Mosco réunis. Avant de paraître, les directives sont adoubées par Paris, Berlin, Rome etc....C’est d’ailleurs pour cela qu’il n’en existe aucune qui soit favorable aux prolos européens en général...


          • Et hop ! Et hop ! 5 décembre 13:50

            @Giordano Bruno : Le mot Europe est abusivement utilisé à la place de celui de Union Européenne pour faire croire que c’est un état de fait naturel qu’on ne peut pas changer.

            Donc parler de « sortie de l’Europe », c’est participer au mensonge de la propagande européiste.

            L’UE n’est qu’un vulgaire traité de libre-échange comme les anglo-saxons en ont imposé partout depuis des siècles, comme tous les traités signés il est possible de le dénoncer à tout moment, et la France continuera à être dans l’Europe comme ça a toujours été le cas depuis les Celtes.


          • Et hop ! Et hop ! 5 décembre 13:55

            @CN46400 : « A Bruxelles ce sont les principales bourgeoisies européennes, dont la française, qui commandent. »

            Il ne s’agit plus vraiment de bourgeoisies, c’est-à-dire de familles de patrons-propriétaires, mais de technocraties, c’est-à-dire de fonctionnaires, de spécialistes et de dirigeants salariés, plus exactement de commis, mis en place par les actionnaires pour accomplir des missions et remplir des objectifs, contre d’importants privilèges et intéressements.


          • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 3 décembre 14:56

            La gugussisation du mouvement des gilets jaunes est en marche. Un groupuscule s’est arrogé le pouvoir d’énumérer ce que le « peuple » doit exiger. C’est un bel exemple de tentative de récupération gauchiste, en forme de « preuve éclatante (sic !) que le mouvement des Gilets Jaunes n’est pas contrôlé par les fascistes ! »

             

            Des gens sérieux limiteraient leur revendications (démocratiques !) à ceux ou trois, caoables de faire l’unanimité. Exemple :

             

            1 Vote sur le mode de scrutin

             

            a) système actuel

            b) proportionnelle intégrale

            c) dose de proportionnelle

            d) proportionnelle avec bonus à la formation arrivée en tête

             

            1a) Introduction de la possibilité de modifier les listes établies par les états-majors des partis (panachage, biffage, cumul*)

             

            * possibilité d’accorder deux suffrages à un même candidat.

             

            2. Elections législatives anticipées appliquant le mode de scrutin choisi par le peuple

             

            P.S. Dans l’attente de la désignation d’une Assemblée constituante et de la fin de ses travaux – trois ou quatre ans minimum
            - , le Congrès (Assemblée + Sénat) vote des modifications de la Constitution, qui sont, ensuite, soumises au peuple.

             


            • Luniterre 3 décembre 15:09

              @Cateaufoncel3

              En fait, si vous aviez lu attentivement ces revendications, vous auriez compris qu’elles n’émanent évidemment pas d’un parti ou d’une organisation « de gauche » !

              Et encore moins, « gauchiste »...

              Pour ma part, je les relaye comme base de discussion possible, pour ouvrir le débat vers une plate-forme unitaire fédérant le mouvement.

              C’est aussi ce que font la plupart des blogueurs qui la relayent. Il n’y a aucune volonté d’imposer une liste « toute faite ».

              Si cette liste circule autant, c’est qu’elle représente déjà une sorte de « moyenne des avis » et c’est de là qu’elle serait issue, de toute manière, selon les sources.

              Une moyenne à améliorer, donc !

              Luniterre


            • Le421 Le421 3 décembre 17:08

              @Cateaufoncel3

              C’est un bel exemple de tentative de récupération gauchiste,

              Ben, c’est sûr.
              Taper sur les très riches pour donner un peu aux pauvres, c’est pas Wauquiez qui va décider ça. Et le jour où MLP dira clairement qu’elle rétablit l’ISF, les poules auront des dents.
              Faut choisir son camp, camarade !!  smiley  smiley  smiley


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 3 décembre 17:27

              « En fait, si vous aviez lu attentivement ces revendications… »

               

              Figurez-vous que je les au lues attentivement, mais sans jamais perdre de vue, moi, ce qu’elles coûteraient à la collectivité et la manière dont ladite collectivité pourrait dégager des moyens pour les financer.

               

              P.S. Une mesure, au moins, manque dans cet inventaire à la Prévert : si les délocalisations des entreprises sont interdites, il faudrait aussi prohiber celle des cerveaux – déjà ruineuse pour l’entreprise France -, qui ne s’en ressentiront pas d’accepter un salaire limité à 15’000 euros mensuels. Avant impôt !


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 3 décembre 17:30

              @Le421

              « Taper sur les très riches pour donner un peu aux pauvres... »

              Ah, parce c’est à cela que tendent les 42 mesures sus-énumérées ? Et bien, ça ne saute pas aux yeux, Vraiment pas.


            • Le421 Le421 3 décembre 20:31

              @Cateaufoncel3
              Vous voulez celle que nous avons éditée sur le site de Sarlat ?
              Déjà, on parle d’ISF... Pour commencer.
              Et je ne crois pas que la liste proposée dans l’article soit exhaustive... Ou alors, j’ai mal lu.


            • Le421 Le421 3 décembre 20:36

              @Cateaufoncel3
              Fin du CICE, salaire max à 15.000€...
              Des détails.
              Carlos Ghosn, si on lui file 15.000 balles pour faire son mois, il meurt au bout d’un an !!
              Lui, c’est 45.000€... Par jour !!
              Superman, Iron Man, Spiderman et tous les Avengers réunis, c’est du pipi de chat à côté de ce franco-libanais !!


            • Luniterre 3 décembre 21:27

              @Cateaufoncel3

              Une composante essentielle de ce mouvement, c’est que ce sont des gens de diverses catégories sociales, mais qui veulent simplement vivre décemment de leur travail.


              Et qui constatent que cela devient impossible... Idem pour les retraités modestes qui ne peuvent plus vivre décemment du fruit de leur travail passé.


              Mais le problème est en même temps la solution. Remettre la valeur travail au centre du débat, actuellement, ce n’est pas une formule de style. Cela doit s’entendre au sens littéral de la valeur créée par le travail. C’est le principe qui est expliqué dans le texte suivant les revendications.


              C’est la correspondance entre ce qui est créé par le travail et les besoins sociaux réels qui crée, ipso facto, un équilibre budgétaire sur lequel aligner le système monétaire.


              C’est même le seul moyen de réaliser, en même temps, la transition écologique. Dans le système actuel ce qui est labellisé « vert », efficace ou non, est fait pour le marché « bobo » et pour faire du fric en plus, et non pour répondre aux besoin des gens qui ont peu de moyens financiers et de plus en plus de mal à survivre.


              Répondre aux besoins sociaux réels tout en respectant la planète, cela exclut de faire du bénéfice financier, de par le fait, et n’intéresse nullement le système actuel.


              Alors qu’un équilibre économique en valeur-travail peut le faire. C’est donc à la fois une transition écologique, économique et sociale, et qui exclut le principe d’accumulation du capital, et en premier lieu, du capital financier.


              Luniterre


            • Cyril22 3 décembre 21:57

              @Cateaufoncel3
              pour avoir discuté avec des Gilets Jaune de terrain (et non pas de tribune), ils n’ont absolument pas comme préoccupation majeure des questions institutionnelles.
              Certains représentants autodésignés sont totalement hors sol, tel celui qui, à la stupéfaction des journalistes qui l’interrogeaient, a sorti comme demande la nomination du général de Villiers en tant que chef du gouvernement. Qui, sur les ronds points, en a seulement entendu parler ?


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 3 décembre 22:02

              @Le421

              « Lui, c’est 45.000€... Par jour !! »

               

              En ramenant son salaire mensuel à 15’000 euros, cela permettrait d’offrir aux 470’000 salariés du groupe Renault Nissan, une augmentation de l’ordre de 9 cts d’euro par jour. Byzance, quoi !!!


            • Cateaufoncel3 Cateaufoncel3 3 décembre 22:15

              @ Cyril 22


              « …ils n’ont absolument pas comme préoccupation majeure des questions institutionnelles. »

               

              Sans doute, mais mis à part les monomaniaques du tirage au sort, personne ne peut être contre une « helvétisation » du système électoral français.


            • Et hop ! Et hop ! 3 décembre 22:49

              @Cateaufoncel3 : Ces mesures ne coûteraient rien à la collectivité, et elles enrichiraient tout le monde.

              Ce qui coûte très cher à la collectivité c’est de privatiser les autoroutes et la Française des Jeux qui rapportent énormément d’argent à l’État,
              ce qui couûte très cher à la collectivoté c’est de payer 45 milliards par an d’intérêts (soit la totalité des recettes de l’impôt sur le revenu) pour des emprunts que l’État n’avait aucune utilité de faire, et encore 75 milliards de plus pour les emprunts des communes, des régions, des départements, de la Sécurité sociale, des caisses de retraites, des universités, de EdF, de la SNCF, de tous les établissements publics ;
              ce qui coûte très cher à la collectivité c’est le personnel en surnombre et beaucoup trop dépensier à la tête de l’État,
              ce qui coûte une fortune à la collectivité c’est la production incessante de lois et de réglements qui changent tout le temps et qui font perdre à tout le monde du temps et de l’efficacité,
              ce qui coûte un prix monstrueux à la collectivité c’est l’immigration, c’est qu’il y ait 6 millions de personnes privées d’emploi qui ne produisent rien, ne cotisent pas, ne paient pas d’impôts,
              ce qui coûte affreusement cher c’est d’avoir une balance commerciale déficitaire, y compris en production agricole.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Luniterre


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès