• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Harcèlement

Harcèlement

On ne parle plus que de harcèlement sexuel ces derniers temps et même le gouvernement tient à présenter en 2018 un projet de loi sur les violences sexuelles faites aux femmes, pour les prévenir, les réduire et mieux les sanctionner.
Or, on ne parle pas du harcèlement moral, notamment au travail. Cependant que la Loi les lie :
"- Article L1121-1 du code du travail  : « Les dispositions du code du travail régissent les droits et obligations des parties engagées dans une relation contractuelle de travail, dans le respect des libertés individuelles et collectives, auxquelles il ne peut être apporté aucune restriction qui ne serait pas justifiée par la nature de la tâche à accomplir ni proportionnée au but recherché.  » Ces termes définissent les droits à la dignité de la personne au travail. La question du harcèlement moral et les agissements de harcèlement sexuel s’y rattachent."

J'aimerais que ce projet de Loi en tienne compte.

Pour ma part, j'ai connu les deux : harcèlement sexuel de rue et harcèlement moral en privé et au travail. Et pour ma part, j'ai autant été affectée par l'un et l'autre. Mais certainement plus par le harcèlement moral au travail, qui lui est quotidien.

Quand on subit un harcèlement de rue, par exemple, on repousse l'agresseur et souvent, tout se passe bien (malgré les insultes). Quand on subit un harcèlement moral de son conjoint, on divorce ou on se sépare et là aussi, cela met fin à aux agissements pervers de l'autre. Mais par contre, lorqu'on subit un harcèlement au travail et ce, malgré les Lois, ce dernier perdure, jusqu'à vous inciter à démissionner. Je parle là d'un harcèlement émanant d'un Directeur ou d'un Chef de Service. Je ne puis en parler, puisque soumise au secret professionnel. Mais je n'ai qu'un exemple à donner, parmi tant d'autres :

http://www.lemonde.fr/sante/article/2016/01/17/le-suicide-d-un-medecin-de-l-hopital-georges-pompidou-revelateur-de-dysfonctionnements_4848821_1651302.html

C'est ce harcèlement que je connais à ce jour. J'ai frappé à plein de portes et la seule qui m'ait entendue est le Tribunal Administratif, dont j'attends toujours, depuis juin 2016, la décision. Je ne sais même pas si ce dernier ira dans mon sens, le Directeur clamant à qui veut l'entendre qu'il a toujours gagné au TA...

Alors oui, je suis pour que tout harcèlement soit puni. Mais pas seulement le harcèlement sexuel. Chaque victime, de tout harcèlement, quel qu'il soit, se trouve dans une situation pour le moins sensible, dangereux. Et lorsqu'il s'agit de harcèlement sur son lieu de travail, cela est d'autant plus difficile que bien souvent l'Omerta est de mise, afin de ne pas perdre son travail. Quand on a un prêt à payer, des enfants à élever, bien souvent, on se tait. Pour ne pas faire de vagues. Et on se laisse manipuler, dénigrer, enfoncer, tuer...

Alors, que faire face à nos bourreaux ? Les Lois se doivent d'avancer en ce sens, puisque le travail est devenu l'épanouissement de tous. Il faut protéger les travailleurs aussi.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

132 réactions à cet article    


  • Choucas Choucas 8 décembre 2017 15:18

     
     
     
    COLOGNE, HIDJAB EN MATERNELLE, CAFÉ OUVRIER, BURKINI, DAECH ...
     
    les féministes islamo gauchstes doivent faire diversion
     
     


    • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 9 décembre 2017 14:59

      @Choucas, vous êtes en train de dire quoi là ?


    • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 10 décembre 2017 10:28

      @ysengrin
       L’Animus, l’Anima... Je crois détenir une part importante d’Animus, c’est pourquoi je ne me sens pas victime. Je ne me suis jamais soumise, que ce soit face à un homme ou face à un employeur. « On ne nait pas femme, on le devient ». Cette phrase de Simone Beauvoir prend tout son sens ici. Même dans la nature il y a des « femelles » qui prennent le contrôle. Comme la Mante Religieuse par exemple. Nous ne valons pas moins que les hommes, nous les femmes, nous ne devenons que ce que nous voulons bien être.


    • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 10 décembre 2017 11:44

      @ysengrin

      Effectivement, que les femmes soient victimisées, est une forme de mépris. Oui, si elles le veulent, elles ont toutes capacités à se défendre. Encore, faut-il qu’elles en aient envie ?

      Je ne pense pas que nous vivions dans deux mondes. Il n’y a qu’un seul monde, le nôtre. Nous nous devons juste de nous efforcer de vivre en tant qu’êtres humains.
       
      La religion monothéiste nous a inculqué que la femme était toujours la plus faible. Et bon nombre d’hommes y ont cru, y croient encore. Porter le voile, le niqab pour se soustraire du regard des hommes, afin de ne pas éveiller le moindre désir de ces derniers, démontre bien que la faiblesse vient de l’homme et non de la femme. Pour moi c’est cela : L’homme cherche à conditionner la femme, afin de ne pas lui même se sentir faible.

      De là, dire que nous nous retrouvons dans deux monde, merci les religions monothéistes ! Non, nous faisons partie du même monde. Mais simplement nous avons chacun(e) la vision de ce monde qui nous accueille, je crois.

      Je ne me sens pas moins qu’une éléphante, qu’une tigresse, ou autre. Simplement, je demande qu’on me respecte pour ce que je suis, au même titre que l’autre.

      Merci Ysengrin, j’aime bien discuter avec toi ;)


    • PhilippeDu92 PhilippeDu92 8 décembre 2017 15:38

      Le travail, c’est une partie d’échecs.


      • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 9 décembre 2017 15:04

        @PhilippeDu92 Non pas une partie d’échec, juste le fait que des personnes soient soumises ou pas... Celles qui ne le sont pas, se voient accusées de tous les torts, tandis que celles qui ferment leur gueule se voient gratifiées par la hiérarchie. C’est aussi simple que ça. Les Echecs sont autre chose. Sun Tzu est plutôt mon mentor.


      • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 9 décembre 2017 17:11

        La pessimiste « joyeuse » ?
        Vu ce que l’on traverse à ce jour, je me demande de quel côté je suis. Spinoza parlait de la Joie, tandis que Niestzsche parlait du Nihilisme.
        Aujourd’hui mon combat se trouve entre les deux. Je ne sais plus qui je suis, et pour qui je suis. J’ai juste l’impression que ce monde tourne à l’envers. Je ne suis pas Catho, Muslame, Juive, Végétarienne, Végan, non je ne suis rien de tout cela. Je suis juste moi. Une femme qui ne désire que vivre selon son mode de pensée.
        Je suis juste quelqu’une qui cherche une espèce de vie, d’existence, à travers la Vie qui m’a été donnée il y a des années. Je ne me considère pas comme quelqu’un de précieux, de riche, qui pourrait comme le dit Macron : être son devenir. Je ne crache pas sur l’incapacité vu notre société à m’élever.
        Je n’oublie pas que ce devenir est celui que m’octroie mes pairs aussi. Et si pairs il n’y a pas, comment y parvenir ? Alors oui, Macron nous parle de nous élever. Mais facile à dire pour quelqu’un qui fait partie de la bourgeoisie et difficile à faire pour quelqu’un qui provient du bas de l’échelle. Et là, on va me répondre : tant pis pour toi !
        Et là je répondrai : je n’ai pas besoin d’avoir suivi des années d’études pour comprendre que l’être humain courre à sa perte. Je n’ai pas eu besoin de faire partie de Science Po pour vous dire que vous, les nantis, vous serez bientôt anéantis. Pour avoir craché sur ces gens que vous considérerez comme des parias, de pauvres personnes qui ne méritent pas de vivre parce que pas à mêmes de s’élever plus haut que vous.
        N’oubliez pas que nous sommes plus nombreux que vous et ce que vous craignez tous est de nous voir monter aux barricades.
        La majorité fait encore partie de ce monde : cette majorité dont vous avez tous peur. N’oubliez pas que vous détenez l’argent et le pouvoir, mais nous détenons la force. La force de vous anéantir dès lors que nous aurons pris en compte TOUS que vous ne cherchez qu’à nous anéantir. La guerre des classes est de mise. Continuez à nous dominer et vous verrez. Notre réponse sera sans appel. Nous sommes plus nombreux. Et vous n’êtes rien si ce n’est par votre argent. Mais nous, les mal aimés, les assistés, les pauvres, nous pouvons vous anéantir malgré vos armes. Vous n’êtes rien que des chiffres sur un papier. Nous sommes la force. Nous sommes l’avenir. Et ce, aux quatre coins du Monde. Tremblez, car nous sommes là.

        Pardon pour ne pas mettre d’image mais j’espère que vous pourrez lire cet article sans être attiré par des photos. Je trouve cela tant ridicule. Seuls pour moi les mots ont leur importance alors oui, si vous avez lu cet article sans voir d’image, c’est que vous êtes de mon clan.

        Bisous aux courageux et merde aux lâches.


        • xana 11 décembre 2017 09:56

          « Alors, que faire face à nos bourreaux ? Les Lois se doivent d’avancer en ce sens, puisque le travail est devenu l’épanouissement de tous. Il faut protéger les travailleurs aussi. »

          Bonjour,
          bien que de sexe masculin, et encore ingénieur, et encore senior, j’ai aussi subi le harcèlement au travail, et cela dans au moins deux entreprises différentes.
          Dans ma position on pourrait croire qu’il m’a été facile de me défendre de ce harcèlement, mais je peux affirmer qu’il n’en a rien été. Je dirais même que le but de ce harcèlement était de me pousser à la démission (une forme de licenciement sans procès et sans indemnité), voire au suicide, en tous cas se débarrasser de mon encombrante présence à moindre frais.
          Pourquoi ? Désaccords envers les méthodes de gestion humaine de la Direction, et cela dans les deux cas. Un petit subalterne aurait été éjecté pour pas cher, un ingénieur senior coûtait beaucoup trop cher à licencier.
          J’ai été à plusieurs reprises tenté de m’en sortir par le suicide. Heureusement j’ai trouvé un moyen de lutter et de vaincre (voir plus bas) non sans y laisser quelques plumes moi aussi.
          Voila pour mon expérience personnelle.

          J’ajouterai que par comparaison avec le harcèlement sexuel, le harcèlement moral d’un salarié se différencie de deux manières :.
          1 - Il se produit de manière continue, toute occasion est bonne pour humilier la victime, depuis son arrivée au bureau jusqu’à son départ le soir, et pour ceux qui ont des déplacements professionnels fréquents cela peut aussi se prolonger pendant les nombreuses heures de transport, chez les partenaires ou clients etc.
          2 - Si le harcèlement sexuel s’exerce en cachette (la victime peut se servir de la présence de tiers pour se protéger), le harcèlement moral d’un salarié s’effectue en présence des collègues, qui (par lâcheté plus que par haine particulière) vont entrer dans le leu eux aussi pour complaire à la direction hiérarchique. Tout le monde y participe dans la crainte de se faire mal voir et de se voir harceler à son tour. Il n’existe aucun soutien, et il serait illusoire d’espérer qu’un collègue accepte de témoigner pour vous contre la Direction.
          3 - Dans mon cas, n’ayant jamais pu compter sur des témoignages, je m’en suis sorti en accumulant des preuves documentaires sur différentes irrégularités et en constituant de gros dossiers qui m’ont permis de neutraliser mes harceleurs en leur faisant du chantage à la dénonciation. Cela m’a permis de me mettre raisonnablement à l’abri, mais en perdant totalement la confiance réciproque a fini de me dégoûter complètement de mon entreprise et de mon travail pourtant passionnant.

          Jean Xana

          • Self con troll Self con troll 11 décembre 2017 13:50

            @xana
            J’imagine l’auteur (le dictionaire que j’ai consulté ne prévoit pas le féminin) beaucoup plus jeune que vous et encore plus que moi qui viens de prendre ma retraite.

            Si le mal-être au travail ne date pas d’hier, je suis d’avis qu’il se généralise.
            Quand ma fille (30 ans aujourd’hui) cherchait son orientation professionnelle, je l’ai approuvée d’acquérir des connaissances en qualité. Dans une vision optimiste du travail en équipe, les fonctions « qualité » ont un rôle important à jouer pour prévenir les blocages psychologiques de tous ordres, et le harcèlement. Si j’étais optimiste il y a quelques années, ce n’était pas par naïveté, à cet âge et après de nombreuses expériences professionnelles.

            A moins que je ne sois un éternel naïf, ce que ma fille serait fondée à me reprocher, après avoir travaillé dans plusieurs entreprises.

            La raison de mon intervention ici, c’est de compléter le récit de Jean Xana de celui de mes 3 dernières années d’activité contractualisée. Mon statut étant alors celui de fonctionnaire, les raisons économiques qu’on peut croire dominantes dans la volonté d’exclure JX étaient tout à fait secondaires. Or, dès le premier jour dans un poste que j’avais solllicité et où on m’avait recruté (donc dans une situation de départ a priori optimale,) j’ai subi l’exclusion grossière du groupe de la part du chef d’équipe.

            A son propos, il serait bon de dénoncer le syndicaliste qui se donne pour mission essentielle la défense du statut de syndicaliste.

            Mais je veux d’abord exposer mes interrogations sur l’attitude des collègues (je précise tout de suite que je n’ai pas trop mal vécu ces années grâce aux personnes qui ont eu une attitude normale avec moi, dont certains collègues qui l’ont fait hors des regards officiels.)
            La réaction générale a été hors de proportion de la perturbation que causait ma modeste personne à l’histoire grandiose qu’ils pensaient vivre. C’est mon regard expérimenté qui dérangeait.

            Le problème essentiel à mes yeux est que la structure à laquelle on m’avait affecté, comme c’est très souvent le cas dans le secteur public, après l’abandon dissimulé du rôle de l’état, et de plus en plus fréquemment le cas dans le privé , cette structure n’avait plus de raison d’être. Le développement des techniques, les créations technologiques, il faudrait de l’imagination pour les intégrer au fonctionnement de nos sociétés. Cette qualité étant rare, les gens se réfugient dans des délires collectifs pour oublier le vide de leur existence.

            Ne m’en voulez pas d’avoir été influencé par ce mot d’ordre ancien : l’imagination au pouvoir !


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 11 décembre 2017 14:27

            @Self con troll

            ne vous en voulez pas. J’ai eu 52 ans hier et je deviens nostalgique. Lorsque le travail était encore là pour nous élever. Or, ce jour, il n’est là que pour nous utiliser en tant que matricule. Vous répondiez à Jean, je me permets de le faire de mon côté aussi.

            Ce que j’enseigne à mes enfants à ce jour (qui ont tous dépassé la majorité), c’est vivez comme vous l’entendez et fuck le travail. Ce n’est plus qu’une activité alimentaire.

            Amicalement,

            Io Camille


          • Self con troll Self con troll 11 décembre 2017 15:08

            @Io Camille Kaze
            Je vous comprends.
            Avec mes enfants comme ici, je me considère plus comme un témoin que comme un conseilleur.

            Ces témoignages se doivent d’être lucides, la meilleure façon de les épurer n’est-elle pas de les partager comme ici ?

            Amicalement, jeunette


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 17:13

            @Self con troll

            Je vous retrouve... Quelque part nous sommes tous deux identiques. Mais en aucun cas ce n’est là une déclaration. Juste un constat. Te sens-tu humain ? Moi non. Je me sens plus animale et je sens chez toi ce même désir. Tu te montres provoquant mais au final, n’est-ce pas justement une carapace qui t’aide à te prémunir contre les plus charognard ?

            Je m’intéresse à toi comme je pourrais m’intéresser à d’autres. Je sens que derrière ta carapace, il y a quelqu’un de sensible, d’animal (je ne parle plus d’humain parce que le terme humain de nos jours n’équivaut plus qu’à la destruction de toute vie). Je te sens au-delà de cela. Tu es déçu mais tu n’ose pas dire les choses même en tant que Troll. Tu te protège derrière un pseudo qui finalement ne te sied pas. Pardon.


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 18:46

            @Io Camille Kaze
            Hello
            Une remarque pratique : j’aurais très bien pu ne pas voir ce post. J’avais lu ta réponse sur l’autre article, déjà de vastes sujets : confiance, cabanes...

            J’aime ce tutoiement car ma présence ici, c’est moins pour élargir ma culture, que pour me situer dans notre époque. Pour me faire une idée de ce que ressentent vraiment les gens. En trollant au besoin, ceux qui le méritent. Même que certains le prennent bien.

            Il aurait été intéressant que ceux qui pensent apporter des réponses institutionnelles à ce que tu dénonces viennent sur ce fil. Est-ce un signe de leur impuissance qu’on ne les ait pas vus ?

            Une autre fois, je donnerai les éléments objectifs qui m’ont fait considérer la dernière hiérarchie à laquelle j’ai eu affaire comme une bande d’imposteurs. Sans relire ton article, j’imagine que tu as été traitée comme une personne qui risquait de mettre à jour les objetctifs égoïstes de certains.

            J’ai eu un fou rire quand l’idée de mon pseudo m’est venue. J’avais été présent sur ce site quelques temps auparavant, avec exactement le même style qu’aujourd’hui (sauf que j’espère améliorer la composante troll.) Figure toi que certains, qui répondaient régulièrement à mes posts, ne me causent plus. Le « con » central doit les faire fuir. De l’art de la carapace.

            Faut que je cause à @Shaw. A bientôt chez les zadistes.


          • #Shawford Shawford 21 décembre 2017 19:09

            @Self con troll

            Je t’attends, en attendant peut être Io là où je t’attends, et que je salue au passage smiley smiley


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 19:19

            @Shawford
            Certains attendent Godot, nous attendons Io, rappelle nous le 16ame stp



          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:15

            @Self con troll

            "Il aurait été intéressant que ceux qui pensent apporter des réponses institutionnelles à ce que tu dénonces viennent sur ce fil. Est-ce un signe de leur impuissance qu’on ne les ait pas vus ?" Je me le demande. Et rien ne m’étonne, à dire vrai.

            Pour le paragraphe suivant, j’ai juste dénoncé une mauvaise organisation qui faisait que nous devenions des esclaves. Après ça n’appartient qu’à moi. Comment penser que des gens comme nous puissent être libres ? Tandis qu’ils sentent qu’ils se sentent limités ? Je sais pas.


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:23

            @Self con troll

            J’aime bien les cons qui vont dans mon sens... Pour moi sont les cons, ceux qui ne les comprennent pas. On est du même monde apparemment ? Le 5ème élément ? ;)


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:31

            @Shawford

            Je te salue aussi, vilain ! ;)


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:37

            @Shawford

            Je te salue aussi Shawford ce soir ! Dans ta Deloean ? Vers le futur ou le passé ?


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 20:38

            @Io Camille Kaze
            Il passe comme ça, furtivement. Faut faire comme les cyclistes : prendre la roue.

            Je trouve que « con » devrait être invariable. Parce qu’il faut que ça sonne, quand on le dit. Du style « bon Dieu, mais c’est bien sûr ! »

            Je te fais un aveu, et tu peux me trouver con. Entre autres lacunes filmesque, y’a le 5ème élément.


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:40

            @Self con troll

            Purée mon fournisseur me fait défaut, peux tu me dire de quoi il s’agit ? .°


          • #Shawford Shawford 21 décembre 2017 20:42

            @Io Camille Kaze

            Tranquille, dans le présent, sans envolées (pas ici en tout cas, tu as le lien sur là où on est quelques uns à discutailler, métaphysique notamment, dont Self, y’a l’URL au dessus). smiley

            Je me prépare pour les fêtes sinon, en famille. smiley


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:44

            @ Shawford :

            Sans empathie voudrait dire : Psychopathe ? Tu es au courant que je suis Aide Médico Psychologique qui travaille avec des personnes en situation de handicap ? ^^


          • #Shawford Shawford 21 décembre 2017 20:46

            @Io Camille Kaze

            Y’a pas plus empathique que moi ! ! ! ! ! !  smiley

            Mais sinon, pourquoi en parle t’on, ici et maintenant ?


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 20:54

            @Self con troll

            Ben vu que je suis aussi un troll on dirait qu’il y a duel entre nous... et d’autres. Je prends aussi la route si celle que l’on me dicte me parait dégradée (dégradante ?) Perso, le 5ème élément n’est qu’une fiction : je vis ma vie à ma façon et Troll ou pas en face de moi, je suis toujours debout.


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 20:54

            @Io Camille Kaze
            Sans empathie, c’est parce que @Shaw a le sang chaud. Mais y’a aussi Self con troll comme antidote.
            Et puis en hiver, ça fait du bien quand ça chauffe là haut.


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 21:01

            @Shawford

            Les fêtes en famille... Génial ! Je reçois effectivement mes enfants mais juste parce que la plupart d’entre eux ont des congés, à partir du 27.

            C’est rigolo, se faire passer comme des anarchistes et finalement se plier aux fêtes dictées par l’église ou le consumérisme... ;) Je n’en dirais pas plus... Mais je comprends vote élan. On suit les dictats et on se sent bien à faire plaisir à tout le monde à telle date.


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 21:05

            @Shawford

            Genre... Me prends pas pour une conne.


          • #Shawford Shawford 21 décembre 2017 21:05

            @Io Camille Kaze

            Allez parlons a minima de tradition et d’opportunités de se réunir qui sont pas si fréquentes. smiley


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 21:08

            @Self con troll

            Tu ne serais pas les deux ? Vous vous ressemblez mais l’un est plus rentre dedans que l’autre... Tu sais le net n’a plus ses secrets pour moi : j’ai connu une avocate de Paris qui se faisait passer pour un vilain garçon. Une avocate inscrite au barreau de Paris. Plus rien ne m’étonne. ^^


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 21:11

            @Shawford

            Et de quoi je parlerais avec toi ? Parle toi et je te répondrai s’il le faut.


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 21:13

            @Io Camille Kaze
            Me prends pas pour une conne

            Bon, je ne t’ai pas connevaincue.
            T’imagines 2 secondes un pseudo « Self Conne Trolle » ?
            Ou « Ia Camille Parmiggiana »" ?


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 21:14

            @ Shawford :

            C’est bizarre, j’ai remarqué que vous étiez toujours là aux même heures tous les deux toi et Self...
            Seriez-vous la même personne ? envoyez moi un emai au même momentl. Je pourrais être rassurée. ^^


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 21:16

            @Io Camille Kaze
            Si tu creuses l’arrière boutique d’Avox, tu verras que même le grand bad furtif nous a confondus.
            @Shaw me corrige « m’a confondu ».
            J’en perds mon latin.
            Ouvre ton mail, si t’es bien Io


          • #Shawford Shawford 21 décembre 2017 21:17

            @Io Camille Kaze

             smiley smiley

            Self, fais qqchose, j’en ai marre ! smiley


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 21:18

            @Shawford
            Self toi même !


          • Io Camille Kaze Io Camille Kaze 21 décembre 2017 21:19

            @Self con troll

            Je pensais bien qu’il y avait anguille sous roche et là je crois que j’ai levé" le boa ! ;) Nice to meet you  ! https://www.youtube.com/watch?v=ZRXGsPBUV5g


          • Self con troll Self con troll 21 décembre 2017 21:19

            @Io Camille Kaze
            envoyez moi un emai au même momentl. Je pourrais être rassurée

            Normalement, Foufouile l’anti-brouille devrait venir t’expliquer que ça ne garantit rien.
            Je te propose l’intercession de Râ, ou l’abominable facebook


          • #Shawford Shawford 21 décembre 2017 21:22

            @Self con troll

            Ou furtif-vox mais la dame semble vouloir l’ignorer

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès