• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Honte de prendre la voiture ?

Honte de prendre la voiture ?

Comme il semble déjà loin le temps où la voiture était symbole de liberté, de joie de vivre et d'indépendance. Aujourd'hui, après la honte de l'avion, voici la honte de l'auto. Les écolos ont le vent en poupe et le vert et à la mode pour nos guides politiques, avec l'aide bienveillante et zélée des médias. Tout est bon pour culpabiliser l'infâme automobiliste pollueur n°1 de la planète. Rendez-vous compte, la bagnole largement plus polluante que l'avion. Honte sur les conducteurs cracheurs de particules fines et de gaz à effet de serre !

J'apprends avec étonnement que les jeunes seraient beaucoup moins attirés par le permis de conduire qu'avant. Est-ce seulement pour des raisons écologiques ou plutôt une question d'argent ? Dire que dans le passé le permis était synonyme d'indépendance, il semble que de nos jours la jeunesse ait opté pour un "autre outil libérateur : le smartphone !" C'est vrai qu'avec cet appareil sophistiqué d'une modernité fantastique vous pouvez voyager dans le monde entier au doigt et à l'oeil.

Les jeunes seraient-ils plus impliqués dans la sauvegarde de notre terre commune et donc finalement plus avisés que les anciens ? La réponse n'est pas simple, tous les jeunes ne s'intéressent pas à l'écologie et tous les vieux ne sont pas des idiots indifférents au sort de la planète.

Tenez, je viens de lire l'éditorial d'un journaliste qui prétend, au second degré peut-être, qu'elle est finie l'époque ou "nous rivalisions dans l'abattage des kilomètres pour nous conformer au modèle imposé par l'industrie du tourisme et ses alliés, les constructeurs automobiles et les compagnies aériennes." Ah bon vraiment ! Selon lui, "la valeur montante aujourd'hui, c'est la résistance au mouvement qui va de l'immobilité au rétrécissement des déplacements. L'anti-bougisme a, si l'on peut dire, le vent en poupe..." Sans doute pour certains, mais il ne faut pas en faire une généralité, les jeunes et pas qu'eux, aiment toujours aller voir très loin hors de nos frontières, si l'océan est plus bleu ou l'herbe plus verte. Pour ensuite poster toutes leurs photos sur les réseaux sociaux. 

Alors non ! La mort annoncée de la voiture est prématurée, car si la moitié des Parisiens n'ont pas d'automobile (un Parisien pourra peut-être expliquer pourquoi mieux que moi ?), "Le marché français des voitures particulières neuves a progressé de près de 3% en 2018 avec 2.173.481 immatriculations, a annoncé mardi le Comité des constructeurs français d'automobiles."

Fin de la vente des véhicules à carburants fossiles d'ici à 2040

Nicolas Hulot, le démissionnaire électrique de la République avait en juillet 2017 fixé l'objectif de la fin des voitures particulières qui utilisent des énergies fossiles pour 2040. Voilà donc le grand remplacement des voitures polluantes programmé. "Cela concernerait les véhicules 100 % thermiques. Il devrait donc toujours exister des hybrides et pas seulement des 100 % électriques. Et la mesure s'appliquerait aux véhicules neufs".

Donc pour ceux qui n'auront pas les moyens, même avec l'aide de l'Etat de s'offrir une voiture électrique ou hybride, il restera la solution du vélo ou de la marche à pied, du bus voire du métro pour les citadins. Pour les autres... Le Gilet Jaune !


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • San Jose 6 août 09:55

    C’est léger pour un article. 


    • Paul Leleu 6 août 21:58

      @San Jose

      je pense que la bagnole n’est pas vraiment un sujet... personnellement j’aime conduire, et des jolies voitures... mais quand je vivais à Paris je n’avais pas de voiture, et ça ne me manquait pas... à choisir, je préférais la vie parisienne (sauf que c’est devenu hors de prix pour avoir un minimum de confort).

      concernant la pollution des voitures, je pense qu’il faut distinguer 2 choses : le réchauffement climatique, et les poumons des citadins... on peut chipoter pendant des heures sur le rôle des voitures dans le climat... ce qui est certain, c’est qu’elles sont mauvaises pour les poumons des citadins... je pense que c’est ça le premier sujet...

      le problème des grandes villes (type Paris) c’est que le prix du logement chasse les moins aisés vers les (grandes) périphéries, augmentant la dépendance à la bagnole, et les inégalités d’accès aux centres-villes à cause des lois antipollution...

      La question première me semble surtout de savoir si les grandes-villes vont devenir des zones réservées aux millionaires et au tourisme international... ou bien si on décide d’y maintenir les populations... ce qui sur Paris nécessiterait de diviser à mon sens les loyers par 3, pour aboutir à quelque chose de décent... autant dire qu’on en est loin !


    • Ruut Ruut 6 août 10:03

      C’est sûr que le racket routier n’est pas très motivant si tu as le choix et habite en ville, desservie généreusement par les transports en commun.

      Par contre fait la même enquête a la campagne loin des transports publics et tu réaliseras que la Voiture c’est avant tout une obligation de survie.

      Mais non, la pression fiscale sur les automobilistes est si forte, que conduire ne fait plus rêver, surtout se trainer a 80 sur des 2 fois 2 voies ou des belles lignes droites.

      Je ne parle même pas des zones de stationnement toujours de plus en plus chères.

      Quand aux modèles électriques, ils sont si laids….

      Pas de pompes H2.
      Etc…..


      • gruni gruni 6 août 10:42

        @Ruut

        La voiture est devenue trop chère pour une partie de la population, c’est certain. Pourtant, en dehors des grandes villes, sans voiture la vie devient très compliquée. Dommage, voir ce qui va se passer dans 30 ans me paraît inenvisageable pour moi. De toute façon le carburant sera hors de prix, il faudra donc trouver une solution, et là ?


      • njama njama 6 août 11:04

        @gruni
        Les taxes sur les carburants représentent 60 % du prix ! l’État ne renoncera pas à ces recettes fiscales qui sont une manne énorme.
        La « TIPP flottante » était une bonne idée du Gouvernement Jospin en 2000 pour stabiliser les prix des carburants mais elle n’aura eu qu’une courte vie

        https://www.connaissancedesenergies.org/sites/default/files/album_images/str ucturation-des-prix-a-la-pompe-2018.png


      • troletbuse troletbuse 6 août 11:09

        @njama
        Le compteur Linky est arrivé.. Ainsi, l’état pourra surtaxer l’électricité consommée pour le chauffage, pour les batteries, les ventilateurs, le fer à repasser, etc.... Comme bon lui semble. Il trouvera toujours une excuse : en été, les climatiseurs, en hiver le chauffage


      • gruni gruni 6 août 11:17

        @njama

        D’ici 30 ans la technologie aura fait des progrès considérables. Les voitures devraient consommer beaucoup moins. Donc l’état taxera ailleurs le manque à gagner. Je m’inquiète pas trop pour le citadin, les villes trouveront des solutions pour la mobilité des habitants. Elles étouffent déjà. Y aura-t-il un exode encore plus important de la campagne vers les métropoles ? Pas simple de se projeter dans 30 ans.


      • lloreen 6 août 15:11

        @gruni

        "il faudra donc trouver une solution, et là ?

        « .
        La solution est là depuis longtemps...Mais elle est »le« problème des oligarques propriétaires des énergies dites fossiles ou »renouvelables« ...qui ne renoncera dans aucun cas à cette »source miraculeuse".

        Après avoir gagné leurs milliards tirés du pétrole, les Rockefeller passentà l’étape suivante.
        https://www.letemps.ch/monde/heritiers-rockefeller-abandonnent-energies-fossiles

        Qui continue de leur rapporter les milliards dont ils ont besoin pour alimenter leur programme spatial secret pendant que l’humanité se déplace en boîtes à sardines à roulettes ou en trottinette... le tout sous l’oeil désapprobateur de Greta Thunberg.
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Air_Force_Space_Command


      • Le421 Le421 6 août 19:06

        @gruni
        Le carburant à 5€ le litre, j’en rêve !!
        Tous ces salauds de pauvres arrêteront enfin de me gêner sur les routes...  smiley


      • vesjem vesjem 7 août 09:43

        @troletbuse
        bonjour drôledebuse (selon les critères fergussiens/grunivoques)
        le compteur linky a été créé dès l’origine pour différencier les consommations électriques « ordinaires » de celle de la charge des batteries autos ; de sorte de pouvoir taxer cette dernière à hauteur des taxes carburant fossile (pour que l’état y trouve son compte
        le compteur linky sait faire çà


      • jalin 7 août 09:51

        @gruni

        Pour le moment, il y a de plus en plus de grosses bagnoles neuves type gros SUV ou monospace en France. Après, les mecs disent que le carburant leur coûte un bras, comprenne qui pourra.


      • JL JL 7 août 09:52

        @vesjem
         
        ’’le compteur linky sait faire çà ’’
         
        Encore faut-il que l’administration fiscale soit autorisée par le législateur ; et qu’elle soit en mesure d’apporter la preuve irréfutable que la mesure est juste.
         


      • gruni gruni 7 août 10:08

        @jalin

        « il y a de plus en plus de grosses bagnoles neuves... » des trafiquants jalin !

        Sur le fond vous avez raison, qu’ils aient au moins la pudeur de ne pas se plaindre.


      • troletbuse troletbuse 7 août 10:09

        @vesjem
        J’ai reçu ce mail d’EDF
         :

          e.quilibre vous permet de :   Fixer votre objectif annuel de consommation en euros.     Le suivre tout au long de l’année.     Bénéficier chaque mois, si vous le souhaitez, de nos conseils par e-mail ou SMS pour tenir le cap.

      • troletbuse troletbuse 7 août 10:17

        @troletbuse
        Ainsi je peux chaque minute vérifier ma conso dans ma voiture, dans le train, en avion, au boulot, en vacances.
        Une grande avancée technologique  smiley
        Cela peut vous faire une conversation avec votre voisin :
        Tiens, hier, j’ai consommé 3 kwh et toi ? Linky s’arrête au KWH, pas d’autres unités. La régression en marche.
        Si je fixe un objectif annuelle, peut-être que linky me coupe l’électricité dès l’objectif atteint ? Astucieux, non ?
        Mais je peux vivre le soir dans l’obscurité, me casser la figure sur des obstacles ; je peux manger mes aliments crus ; je peux laver ma vaisselle à la main, laver mon linge au lavoir si il existe encore ; je peux repasser en mettant mes pantalons entre le sommier et le matelas, come à l’armée.
        Le plus simple étant de fermer votre disjoncteur.
        Une question qui me chagrine : Quelqu’un à-t-il vu la canicule ? je suis inquiet.


      • troletbuse troletbuse 7 août 10:19

        @troletbuse
        J’ai oublié : je peux aussi couper mon ordinateur et mon smartphone et demander à EDF qu’il m’envoie ses factures et publicité et conseils par la poste smiley


      • vesjem vesjem 7 août 23:55

        @JL
        techniquement, sans aucun problème
        juridiquement, une formalité


      • vesjem vesjem 8 août 00:00

        @troletbuse
        en effet, toutes ces raisons sont bidon
        la seule est la taxation, grâce à linky, de la conso « charge batterie » dans chaque foyer, en compensation du manque à gagner sur les énergies fossiles


      • vesjem vesjem 9 août 09:22

        @troletbuse
        je crois même qu’il y a une option spéciale linky dans laquelle on peut se faire mettre en voiture également, ceci gratuitement (pour le moment) ; mais çà va sûrement devenir payant ; profitons-en vite maintenant...


      • troletbuse troletbuse 6 août 10:04

        Tiens Grounichou a omis de faire son article de propagande la semaine dernière. Pourtant, à Fameck, il s’en passe des choses. Il y a eu un mort et c’était pas un accident de la route. Mais chutt, hein Grouniche.


        • troletbuse troletbuse 6 août 10:30

          @troletbuse
          Même pas une allusion à Micronomo qui a décidé de cette politique d’escroc


        • troletbuse troletbuse 6 août 10:39

          @troletbuse
          Et toi ? Patrol AV ?


        • foufouille foufouille 6 août 10:45

          le permis revient à plus de 1000€ et le smic est de ?


          • Raymond75 6 août 11:41

            Il y a des zones où il faut une voiture par adulte et des zones où la voiture est non seulement inutile mais est un problème quotidien, donc il ne faut pas généraliser et surtout éviter les leçons de morales globalisantes chères à nos écologistes.

            Dans les grandes métropoles, à commencer par Paris et sa proche banlieue, une voiture ne sert à rien et vous pose des soucis de stationnement quotidien. Son entretien est coûteux et le permis cher et compliqué. On peut s’en passer très facilement acr il y a des transports en commun très développés, ce que font ’les jeunes’ dont vous parlez, comprendre les jeunes urbains.

            Mais lorsque vous vivez à la campagne, dans des petites villes de province ou en grande banlieue, sans voiture vous ne pouvez pas vivre tout simplement : il n’y a plus de commerces de proximité, pas de transports en commun, les activités professionnelles sont rares et éloignées, les distractions aussi ! Culpabiliser ces populations est honteux, d’autant plus que l’on a incité les Français moyens à devenir de petits propriétaires, dans des lotissements pas chers car loin de tout. Ces zones n’ont rien à voir avec Boboland !

            Autre chose : on ne produit plus de petites voitures simples et faciles à entretenir, comme les 2CV et les 4L. A force de normes débiles imposées ’pour notre bien’, les véhicules sont des monstres de technologie, chers, que l’on ne peut entretenir soi même, et dont les réparations sont très coûteuses. Il n’y a donc que les couches aisées de la population qui s’achètent des voitures neuves, de plus en plus grosses, de plus en plus lourdes, de plus en plus stupides, et toutes ou presque sont fabriquées à l’étranger.

            En fait ce que l’on nous demande, c’est d’acheter des voitures neuves mais de ne pas nous en servir !!! On nous prend pour des c....

            Il faudrait d’urgence produire des petites voitures simples qui consommeraient 3 l / 100, et créer un vaste plan de recherche pour les véhicules à hydrogène ; la voiture électrique au bilan carbone discutable sur l’ensemble de son cycle de vie ne me semble pas avoir d’avenir.


            • gruni gruni 6 août 12:19

              @Raymond75

              Je suis assez d’accord avec votre commentaire. Mais j’habite une petite ville où il y a encore des commerces de proximité, une pharmacie, dentistes, infirmières et maison de santé. Par contre pour voir un spécialiste il faut faire des kilomètres. Bon, ne pas faire de généralités avec mon cas personnel, je considère la voiture comme indispensable, je n’ai plus les jambes pour pédaler.


            • foufouille foufouille 6 août 12:43

              @gruni
              c’est pas écolo, il faut songer à l’euthanasie ou acheter une mobylette électrique.


            • Le421 Le421 6 août 19:09

              @gruni
              Pour trouver un ophtalmo par ici, c’est 120Km A/R et trois mois d’attente.
              Donc, on peut y aller à pied, on a le temps !!
              smiley


            • gruni gruni 6 août 19:38

              @Le421

              Oui, les ophtalmos sont débordés, le mien c’est trois mois d’attente, à condition d’être client depuis un certain temps. Autrement c’est six mois.


            • Fergus Fergus 6 août 11:46

              Bonjour, gruni

              « si la moitié des Parisiens n’ont pas d’automobile (un Parisien pourra peut-être expliquer pourquoi mieux que moi ?) » 

              J’ai moi-même vécu longtemps à Paris sans voiture pour la bonne raison que c’était inutile dans mon cas pour les déplacements domicile-travail et que le week-end, je prenais des trains ou des cars pour aller me balader en IDF. Restaient les vacances, mais entre les lieux où la voiture n’est pas nécessaire (par exemple Chamonix ou Interlaken) et les locations, posséder un véhicule ne m’était pas indispensable. Cela l’est devenu lorsque j’ai commencé à encadrer des jeunes footballeurs pour transporter des gamins et du matériel sur des stades de banlieue. Actuellement, j’ai des parents et des amis parisiens qui n’ont eux-mêmes pas de voiture.

              Pour ce qui est des déplacements en province, c’est une autre histoire : la voiture y est quasiment nécessaire, faute de transports en commun en nombre suffisant de lignes et de créneaux horaires hors dessertes scolaires. A ce sujet, je reste admiratif du système suisse de desserte des petits villages par les cars postaux. Afmiratif également des Pays-Bas où, malgré un système politique très libéral, les transports en commun sont omniprésents et peu onéreux. 


              • Raymond75 6 août 12:05

                @Fergus

                Bonjour Fergus ; en effet la Suisse est un modèle pour les transports en commun, et pourtant il s’agit d’un pays de hautes montagnes enneigées en hiver !

                Mais la Suisse n’a pas connu de guerres et de dévastations pendant plus de deux siècles : ils n’ont pas eu besoin de reconstruire leur pays tous les 40 ans, mais de l’aménager lentement, méthodiquement et surement !


              • gruni gruni 6 août 12:25

                @Fergus

                Bonjour Fergus

                Je dois dire que je comptais sur ton témoignage d’ancien Parisien. Merci de l’avoir donné. Ici en Moselle Est, les bus sont nettement insuffisants. Il suffit de voir la circulation automobile sur la départementale aux heures de pointe pour comprendre la nécessité d’avoir une auto ou moto.


              • Ruut Ruut 6 août 12:29

                @Raymond75
                Après Macron il va y avoir du travail de dingue pour réparer tout ce qu’il aura détruit.


              • JL JL 6 août 12:44

                @Ruut
                 
                 je ne crois pas que la réparation des dégâts macroniens soit prévu par les GOPE.


              • simir simir 6 août 16:58

                @Raymond75
                Il y a une ville qui est en plein milieu de la frontière suisse ; Saint Gingolph.
                Coté suisse le train y passe toujours.
                Coté français la voie ferrée est dans un état d’abandon grave.
                Pourtant tous les matins la route longeant le lac Léman aller à Evian ou plus loin est archi saturée.
                Même histoire sans doute que le train qui va du Sud de la France jusqu’à Rungis
                35 millions d’€ pour réparer les wagons c’est trop cher mais pendant ce temps la SNCF verse 500 millions de dividendes à l’état.


              • ETTORE ETTORE 6 août 12:23

                Ces tordus écolo savent « soustraire » et « additionner » que pour leurs pommes.

                Les « écolosbof »de villes contre les « écolorats des champs ».

                Eux qui font pousser une misérable tomate cerise polluée en pleine ville et se pâment d’admiration devant cette graine de nature exubérante qu’ils ont maltraités si souvent et dont ils sont les occupants nauséabonds de ces villes bétonnées, contraires à toute « idée d’écologie », mais voilà....ils pédalent....eux, malgré le florilège de moyens de déplacement que leur offre leur fourmilière connectée.

                Les petits vieux de la campagne, n’ont qu’à monter sur des patinettes électriques pour aller faire leurs courses à 20 lieux de là au Lidl de la ville la plus proche.

                Et si d’aventure, de par son escapade écolo, il finit à l’hôpital....il y trouveras des convaincus tout aussi verts, pour lui faire comprendre que, passé un certain âge, il devient polluant pour la planète, donc....exit !

                Etre vert, c’est bien du recyclage et pas que des idées.


                • HELIOS HELIOS 6 août 12:30

                  On a du mal a imaginer une telle régression : remplacer le déplacement en voiture par un déplacement a bicyclette ! 

                  Ne croyez pas que c’est une blague, les « verts » y pensent déjà.

                  Et le problème ne vient pas de la pollution mais de l’intégrisme des écolo pour lesquels le masochisme est une valeur fondamentale : ce qui est facile est mal !

                  C’est pour cela que les constructeurs, toujours prets a tout pour gagner du fric ont cru contourner le problème superficiel de la pollution en remplaçant les moteurs thermiques par des moteurs électriques. Ils n’avaient pas saisi que les verts, sous des apparence raisonnables, de diminuer la pollution voulaient en fait supprimer l’automobile individuelle.

                  En vendant 2 fois plus cher des véhicules qui leur coûtent environ 2 fois moins cher les constructeurs se gavent avant de mourir et ils le savent.

                  C’est la loi du plus fort, un monde encadré, surveillé, normalisés où le moindre soupçon de liberté devient impossible, l’automobile doit disparaître et je ne m’étonnerai pas qu’un système d’encadrement des déplacements n’apparaisse pas un de ces jours... d’abord sous forme d’une aide au prix devenu exorbitant puis d’une inscription et enfin d’une autorisation.

                  j’espère me tromper, hélas.....


                  • McGurk McGurk 6 août 12:57

                    C’est dû à toutes ces mesures répressives qu’on nous invente chaque année, telles que la diminution de la vitesse à 80km/h ou bien les radars mobiles délégués au sociétés privées piégeant les automobilistes qui feraient inconsciemment

                    un petit écart de conduite.

                    Il n’est même pas question d’écologie mais d’une décision politique, comme dans les années 70 avec le plan consistant à inventer l’économie post-industrielle, de passer à un nouveau modèle de société. Les arguments fallacieux sont nombreux : pollution, écologie, sécurité routière et morts sur les routes à cause « du vilain automobiliste », etc.

                    Leur plan est, tout comme de nombreux autres d’ailleurs, voué à l’échec simplement parce que les transports surtout en région parisienne et encore plus sur Paris sont saturés au dernier degré. Les transports en commun ne sont pas assez nombreux pour satisfaire la demande, ni adaptés au nouveau volume de population qui devrait alors se déplacer autrement.

                    Rien qu’à Paris, le réseau de métros est facilement dépassé lorsqu’il y a un problème (et c’est souvent le cas, en particulier en fermant des axes principaux pour « réparations ») et celui-ci date principalement du siècle dernier. Le tracé est assez ridicule pour la plupart des lignes (ex : ligne circulaire de trois stations des Buttes-Chaumont, les quatre stations de la ligne de Champs, etc.) sans parler des quartiers isolés avec des moyens de transports très indirects pour relier le centre de la capitale (ex:quartier de la Villette).

                    Une capitale et sa couronne devraient avoir un réseau efficace, bien organisé et pas cher de transports afin de permettre ce genre de transformation radicale de la société. Pour l’instant, on part plutôt dans l’autre sens. Le côté punitif (très français qui plus est) l’emporte sur la raison et la logique...

                    Je précise que le côté « écologique », dont on nous rebat continuellement les oreilles, des voitures électrique n’est qu’une entourloupe car on va simplement continuer à polluer mais d’une autre manière. D’autant que les conséquences sur l’environnement, à l’échelle de la planète, seront encore plus graves que d’aller faire des forages sous terre.


                    • vesjem vesjem 7 août 09:35

                      @McGurk
                      tout-à-fait d’accord :
                      67% de l’électricité mondiale est produite par énergie fossile ;
                      ce qui revient à dire que ceux qui roulent à l’électrique , roulent en réalité très majoritairement au charbon et au pétrole, 2 sources d’énergie très bonnes pour la planète, comme chacun sait...


                    • Ruut Ruut 8 août 08:32

                      @vesjem
                      Sauf que la production d’électricité est avant tout un choix politique dans sa forme de production.

                      Le Client n’as donc aucune raison de se sentir coupable des choix de ses responssables politiques autre que celuis d’avoir, voté pour eux ou de s’ètre abstenu, si c’est le cas.


                    • vesjem vesjem 8 août 13:21

                      @Ruut
                      effectivement, nulle culpabilité, juste un état des lieus ;
                      d’ailleurs, en ce moment sur les mainstreams, grosse propagande sur la disparition des espèces avec un amalgame sur le réchauffement climatique ;
                      pas un mot sur les PESTICIDES qui en sont la cause réelle


                    • popov 6 août 13:24

                      @gruni

                      Bonjour

                      Pas de panique, tout est prévu. Quand il n’y aura plus de pétrole, on le remplacera par un carburant inépuisable. Et pour vous taxer, le gouvernement vous fera porter en permanence une espèce de linky.


                      • gruni gruni 6 août 19:28

                        @popov

                        Je ne doute pas un instant de l’imagination du gouvernement de 2040

                        Il vaudra bien celui de 2019


                      • vesjem vesjem 8 août 15:20

                        @gruni
                        voici la version d’Aldo Sterone sur le « réchauffisme »
                        https://www.youtube.com/watch?v=hdaeDjmlaS0


                      • AlLusion AlLusion 6 août 14:13

                        gruni,

                         Ce qui vraiment changé et qui fait que le trafic aérien ne fait qu’augmenter, c’est la fréquence des voyages.

                         Les jeunes font parfois des milliers de kms en avions, pour jouir de vacances de très courtes durées.

                         Il y a plusieurs décennies, c’était le plaisir de voyage qui était important.

                         Maintenant, il faudrait au mieux arrivé à destination par téléportation pour commencer à en obtenir du plaisir.


                        • popov 6 août 14:57

                          @AlLusion

                          Pour le plaisir du voyage : faites un aller-et-retour Moscou—Vladivostok sur le transsibérien, avec une « escale » à Irkoutsk sur le la Baïkal.


                        • Fergus Fergus 6 août 17:56

                          Bonjour, popov 

                          L’une de mes amies, passionnée de train, l’a fait et en est revenue quelque peu déçue. Elle a en revanche adoré le « Transmongolien ». 


                        • gruni gruni 6 août 19:43

                          @AlLusion

                          Oui, j’ai plusieurs exemples dans la famille... les plages sont tellement plus paradisiaques ailleurs et les hôtels moins chers hors saison. J’ai pas vérifié !


                        •  Bonne idée @ popov dans un voyage qu’importe la destination seul compte le chemin parcouru et surtout avec qui  !  smiley

                           Ps..c’est pas trop tiède en ce moment à travers la Sibérie ? 


                          • Pale Rider Pale Rider 6 août 16:14

                            En ce qui me concerne, c’est le vélo presque tous les jours ; la mobylette, et la voiture (j’en ai 4 qui, ô horreur, ont entre 28 et 18 ans).

                            Donc, je joue sur tous les tableaux.

                            Je me disais ce matin même que nous vivons une époque paradoxale, notamment en Europe : abolition des frontières, instauration de l’euro, tout cela pour faciliter les échanges et les déplacements. Mais, inversement, on multiplie les chicanes, les ralentisseurs, etc. ; le 80 sur route n’est toujours pas aboli ; et on voit que des fiefs locaux se recréent, comme au Moyen-Age (qui était d’ailleurs très européen). Ça a commencé avec Londres et le bannissement partiel des voitures ; puis les Parisiens qui multiplient la chasse aux pauvres en rejetant la pollution automobile outre-périphérique (sans se priver pour autant d’avoir constamment le derrière dans un avion). Et j’apprends hier que la ville de Bruxelles nous menace d’une amende salée si nous ne faisons pas enregistrer notre véhicule, quel qu’il soit, avant de venir user son bitume.

                            Résultat : projetant avec Madame d’aller visiter la Belgique, nous exclurons Bruxelles de notre circuit puisque nous n’y sommes pas vraiment les bienvenus. Je pense que la fin de mon existence va aboutir progressivement à un repli sur mon département désertique et oublié de tous (où, néanmoins, on nous impose des restrictions de vitesse conçues depuis Paris). Le problème, c’est pour nos enfants. Je me demande si j’ai bien fait de me reproduire... -/-)


                            • Fergus Fergus 6 août 18:01

                              Bonjour, Pale Rider

                              Les « chicanes » et autre « ralentisseurs » sont une vraie plaie.

                              En revanche, les 80 km/h sont une excellente chose qui est d’ailleurs très largement acceptée désormais, raison pour laquelle si peu de préfets sont revenus en arrière, et pour si peu de tronçons quand c’est le cas.


                            • Le421 Le421 6 août 19:00

                              @Pale Rider
                              Les villes ne veulent pas de nos sales bagnoles, ça tombe bien, je n’y fout plus jamais les pneus... Tant pis pour les commerçants, mais c’est l’jeu ma pôv Lucette !!


                            • Pale Rider Pale Rider 6 août 19:22

                              @Fergus
                              Bonjour, cher Fergus. Le 80 n’est pas annulé par pure lâcheté des élus locaux. Dans mon département, c’est impossible à respecter (quand on a moins de 85 ans, comme c’est mon cas encore pour pas mal d’années). Récemment, j’ai voyagé dans l’ouest : Rennes Mont-Saint-Michel : autoroute gratuite de A à Z. Cotentin : beaucoup de 4-voies. Les départements de l’ouest : ça va encore, mais ça se raréfie, pour devenir des 2/1 voies en Indre-et-Loire, puis dans le centre, RIEN (à part une misérable autoroute nord-sud qui n’a aucune utilité pour les locaux). Dans tout mon département, il y a 15 km de 4-voies à 110 en tout et pour tout. Même les métropoles locales ne sont reliées que par des routes pénibles à 2 voies avec traversées laborieuses de localités et, en plus, 4 radars en 65 km sur l’une de ces routes que certains reconnaîtront. Un véritable enfer. C’est donc invivable et injustifié, surtout en plaine quand vous faites 50 km de ligne droite. On est dans l’arbitraire le plus total.
                              En revanche, en Lozère, vous avez des routes limitées à 80 sur lesquelles il est suicidaire de rouler à plus de 60...
                              Voilà l’état de la politique routière en France... smiley


                            • Paul Leleu 6 août 21:47

                              @Pale Rider

                              sincèrement, en milieu rural tu n’es pas obligé de respecter les limitations de vitesses... sauf sur les « routes à gendarmes »... c’est chiant pour les déplacements lointains où tu es obligé de suivre une nationale « radareuse » que tu connais pas... mais sur les départementale en grandes lignes droites que tu connais, tu n’as quasi aucune chance se te faire pincer...

                              il y a une certaine mauvaise foi dans le « anti-80 »... bien sûr moi aussi je trouve cela inutile... mais d’un autre côté sur les routes « radareuses » on roulait déjà sagement à 85km/h, et sans dépasser...

                              donc, ça change pas grand chose... même si c’est un peu plus chiant par endroits je le reconnais


                            • Pale Rider Pale Rider 7 août 09:52

                              @Paul Leleu
                              Très bien analysé. Mais vous aurez remarqué que, au lieu de rouler sagement à 85, certains roulent maintenant à... 75 ou moins. Quand on en arrive là, une bonne mobylette des années 60-70 suffit.


                            • Paul Leleu 7 août 16:19

                              @Pale Rider

                              c’est pas faux !!! ... cependant il y avait déjà autrefois de demeurés qui roulaient à 70 sur les routes... il y en a même qui roulent à 70 sur l’autoroute ! ...le truc, c’est que j’évite au maximum les routes « radareuses » où tu restes bloqué derrière de tels personnages...


                            • Ruut Ruut 8 août 08:34

                              @Fergus
                              En Belgique c’est 70 Km/h qui devient la norme.
                              ça ne devrait donc pas trop tarder en France.


                            • charly10 6 août 18:49

                               À propos de la décision d’arrêter la production des moteurs thermiques, j’ai apprécié, il a quelques temps sur LCI, la réponse de Loic LE FOCH PRIGENT, a un jeune député européen, qui se vantait d’avoir participer à cette décision « Hulotesque ».

                               Le Floch Prigent ex PDG de Total, en termes bien appuyés, je cite :

                              « Que la France et quelques états européens prennent la décision de ne plus construire de véhicules  thermiques après 2040, n’empêchera pas qu’il y aura toujours dans le monde des véhicules à moteur thermique. La France et l’Europe ne sont plus le centre du monde économique et ne sont pas majoritaires en matière de décisions planétaires »

                               « Les réserves de pétroles actuelles connues sont estimées à au moins 150 ans , et tant qu’il y aura du pétrole , il y aura des moteurs thermiques »

                              Loic Lefloch Prigent  Emission  LCI DU 26/06/19 23.30  sur l’affaire Carlos Ghosn

                               


                              • charly10 6 août 19:12

                                @charly10

                                Au temps pour moi correction ; 

                                Loïk Le Floch-Prigent fut président d’Elf Aquitaine (1989-1993), de Gaz de France (1993-1995) et de la SNCF (1995-1996). 


                              • Paul Leleu 6 août 21:41

                                @charly10

                                Le Floch ferait mieux de fermer sa grande gueule...

                                ensuite, le premier problème des véhicules thermiques c’est dans les grandes villes et agglomérations... rien à voir avec le changement climatique... c’est juste que tu respires de la merde...

                                parce-que le débat c’est pas de savoir si les voitures polluent ou non la planète... le débat c’est de savoir si les voitures dans ta rue polluent tes poumons... et la réponse est clairement oui...

                                quant au débat sur l’accessibilité des centre-villes à toutes les catégories de la populations, c’est pas juste une question de bagnole... le premier problème c’est l’explosion des prix du logement, qui dégage vers les lointaines périphéries les moins aisés... et multuplie donc la dépendance à la bagnole...

                                mais j’imagine mal Le Floch nous proposer sérieusement de diviser par 3 le prix des loyers à Paris... n’est-ce-pas...


                              • Xenozoid 6 août 21:45

                                @Paul Leleu

                                oui l’exclusion des classes sans fric des cetre névralgiques(touristiques et économique ,business) a un nom la gentrification,ici au paybas ils utilisent l’immobilier aussi et l’infrastructure


                              • Xenozoid 6 août 21:46

                                @Xenozoid

                                des cetre  =des centres


                              • Paul Leleu 6 août 22:10

                                @Xenozoid

                                je pense que le problème est idéologique pour beaucoup de personnes...

                                remettre en question le prix des loyers (surtout si on les divise par 3), c’est porter atteinte à la sacro-sainte propriété privée, y compris des petits propriétaires...

                                alors beaucoup de gens préfèrent regarder ailleurs... et on compense en se reportant sur les transports et sur la bagnole... c’est plus politiquement correct... sauf qu’à la fin on en arrive à cette situation de saturation des transports en commun et de trop de gaz d’échappements...

                                on touche un peu aux limites d’un système... il faut progressivement remettre en cause la culture du « petit propriétaire » (pour ce qui est du parc loactif urbain), et orienter les petits investisseurs vers d’autres secteurs que l’immobilier pour leur patrimoine... et simultanément, réinciter les gros bailleurs à réinvestir le secteur locatif... autrefois (jusque sous Jospin) la loi les obligeait les banques et assurances a posséder de l’immobilier dans leurs capitaux de garantie... du coup, ils les mettaient en location de la manière la plus stable possible pour pas se prendre la tête (stabilisation des loyers et des locataires). Pour ces gros bailleurs, un impayé ou un loyer un peu bas n’était pas un problème direct, car ils géraient leur parc à longue vue... alors qu’un petit propriétaire n’a pas les épaules larges, et dépend existantiellement de loyers élevés et de garanties hallucinantes


                              • Le421 Le421 6 août 18:58

                                La meilleure solution serait d’interdire tout véhicule à moteur dans les villes de plus de 10.000 habitants.

                                Seuls seraient autorisées les périphéries avec les hypers... Qui ont tout compris depuis belle lurette !!

                                Je passe sur le 80 sur autoroute, 50 sur route normale, 25 en agglomération et tutti quanti !! smiley


                                • HELIOS HELIOS 6 août 19:33

                                  ... ce nest pas le 80, ou le 50 qui posent problème, c’est l’obligation !

                                  une vitesse conseillée et un fait une vitesse obligée en est une autre... selon les circonstances, les conditions les heures etc, c’est fortement variable et la sanction n’est plus un radar, mais un problème de responsabilité et d’éducation.

                                  Se prendre une prune a 4h du mat sur une 4 voies à la sortie d’une agglomération n’est plus supportable d’autant que le permis administratif de se déplacer est compromis lui aussi. Et la police le sait tres bien, d’où tous ces suicides. Elle n’est plus là que pour réprimer et non pas sécuriser la population avec la bienveillance qui correspond.

                                  Je sais bien qu’on trouvera toujours quelqu’un pour défendre la limitation de vitesse quelle que soit sa valeur, on trouvera toujours aussi des gens « biens » qui vous vendront la sécurité, le respect de la loi etc.. tout est là le monde se soumet, la dignité disparaît et on découvre petit à petit comment un peuple vieilli et sera remplacé. Ce n’est pas une évolution intelligente mais une perte totale de ce qui fait l’âme humaine, c’est a dire l’innovation, l’adaptation, la défense de ses valeurs etc tout ce qui s’efface au quotidien maintenant,

                                  Que vous dire de plus, va-t-on mettre des panneaux pour que les jeunes ne jettent pas des enfants par la fenêtre du 5 eme étage ou que des acculturés écrasent, même par accident, un maire qui défend la propreté de sa commune ?

                                  Ou sont nos valeurs huamines, les Macron, Hidalgo, ... Perrichon sont tous des assassins culturels qui dénaturent une société par leur dogme... et c’est bien pour cela que dans les trains, avant, il y avait en differentes langes (j’ecris la traduction)

                                  § do not lean out of the window  ne passe pencher par la fenêtre  c’est un conseil...

                                  § e pericoloso sporgersi  il est dangereux de se pencher...  c’est une information...

                                  § il est interdit de se pencher par la fenetre  c’est une interdiction...

                                  On voit bien a travers ces exemples comment la SNCF (l’etat) a cette époque traite ses citoyens et rien ne change aujourd’hui, et au lieu d’humaniser la societé, ces gens là la reduisent a une population de décérébrés.

                                   


                                  • Paul Leleu 6 août 21:35

                                    @HELIOS

                                    le problème, c’est que c’est le peuple qui a trahi en premier... en choisissant la sous culture de merde du rock et de la télé... ensuite, le peuple a plébiscité des valeurs de merde, et voté pour des élus libéraux...

                                    et maintenant, nous avons des valeurs de merde, une culture inexistante, et des élus traitres... mais pourquoi ?

                                    parce-que le peuple français les a mis là...

                                    alors après, on peut toujours gueuler... mais ça sert à rien si on se remet pas nous-mêmes en cause


                                  • HELIOS HELIOS 7 août 00:11

                                    @Paul Leleu

                                    Vous savez que de savoir qui a commencé n’est plus vraiment d’actualité.

                                    Helas, il faut(drait) réagir et pour cela il faut avoir des « Valeurs » qui sont en général portées par une symbolique plus ou moins spirituelle et en tout cas culturelle tout cela dans un environnement stable avec un minimum d’homogénéité.

                                    Tout cela n’est plus possible, notre spiritualité s’arrête sur les écrans des tablettes et autres téléphones,notre culture est celle de la virtualité déresponsabilisante tout cela emballé dans une école sans aucune efficacité, volontairement altérée sur la forme et sur le fond.
                                    Les rares outils de communications sains, qui favorisent la réflexion, se propageraient grâce a notre langue, langue aujourd’hui sacrifiée au nom d’un système économique fortement délétère aussi bien pour la santé que pour la planète. Le vecteur de tout cela est bien la encore les supports audiovisuels qui n’ont plus aucune indépendance, la déontologie étant foulée au pied.

                                    et, au final, pour que rien ne puisse reculer et revenir en arrière, l’ouverture des territoires crée un déracinement culturel intense qui ne pourra être compensé par une union spirituelle impossible.

                                    Cerise sur la gâteau, l’immense canular (fake news) de la responsabilité humaine dans le réchauffement climatique entraîne une rupture insurmontable pour nos sociétés offrant une excuse tres facile a tous ceux qui ont un brin de pouvoir et en profitent pour en abuser aux dépends de tous.

                                    bref... vous avez raison, il n’est plus temps de gueuler, mais d’agir. Mais à voir comment les situations se retournent, j’ai bien peur que ce soit vain.
                                    Si 6 mois de manifs tous les samedi n’ont rien pu faire, je ne vois plus que le sang.... c’est encore une fois, hélas, l’unique option pour tenter non pas de revenir, la rétroactivité est tres difficile, la déconstruction est périlleuse, mais pour changer lentement d’orientation  il n’y a que le temps qui peut le faire  et avance vers une société nettement plus humaine. Cela ne peut être envisagé globalement, donc cela oblige une forme de limitation d’ampleur donc une déconnexions des grands accords internationaux, d’un retour a des frontières filtrantes (pas fermée, mais contrôlées) et dans une restructuration de la loi pour éviter la concurrence entre l’autorité nécessaire et le pouvoir économique prédateur.... nous voyons que nous en sommes loin, très loin d’où : le sang.


                                  • Le421 Le421 7 août 08:35

                                    @HELIOS

                                    emballé dans une école sans aucune efficacité, volontairement altérée sur la forme et sur le fond.

                                    Je partage entièrement votre avis.
                                    Il serait en effet plus difficile de faire marcher droit des gens cultivés et intelligents que des busards smartphonisés comme on a maintenant.
                                    Lors du meeting aérien de ce week-end à Sarlat, j’ai vu des comportements de personnes ainsi que des questions ou remarques plus proches de l’asile psychiatrique que du citoyen normal... A se demander si certains ne le font pas exprès !! Pire. Il semblerait que non...


                                  • Paul Leleu 7 août 16:09

                                    @HELIOS

                                    il me semble que vous accordez un rôle moteur à la superstructure (avant-garde éclairée, parti, élus, prophètes, etc.). Et vous innocentez à peu près le peuple... c’est un point de vue, mais ce n’est pas le mien.

                                    Il me semble plutôt que les changements de structures se font à la suite des changements profonds dans le peuple... (même si cela exige au passage des combats sanglants en surface... le changement de fond a déjà été réalisé).

                                    Je lisais récemment « La Crise de la conscience européenne » de Paul Hazard. Qui explique bien comment entre 1680 et 1715, les mentalités ont radicalement changées (on pensait comme Bossuet, et on s’est mis à penser comme Voltaire). Et il n’est pas le seul auteur à le souligner.

                                    Les GJ eux-mêmes adhèrent profondément à la société de consommation. Leur lutte consiste d’abord à pouvoir jouir eux-aussi de leur petite place au soleil (je ne critique pas, je constate). Une remise en cause radicale viendrait d’une remise en cause des valeurs, de l’esthétique profonde, de la spiritualité de notre société. A commencer par nos valeurs individuelles les plus intimes. Hors, il me semble qu’on en est très loin. Les gens râlent sur la vie chère, mais ils ne remettent pas en question les valeurs auxquelles ils adhèrent.


                                  • Paul Leleu 7 août 16:14

                                    @Le421

                                    pour ma part, je suis assez satisfait de l’évolution récente... les nouvelles technologies permettent de mettre fin à la grande hypocrise des décennies précédentes...

                                    avant, nous étions aussi cons et nuls... mais on donnait le change... c’était la phase 1 du consummérisme... très violent et très hypocrite... on ne pouvait rien dire... des hordes de cons adhéraient au rock ou au foot, et on était prié de trouver cela génial sous peine de passer pour un vieux réac’ coincé...

                                    aujourd’hui, avec les smartphones et les réseaux sociaux, on ne peut plus se voiler la face... nous avons bien affaire à de demeurés régressifs autocentrés... mais au moins, il n’y a plus d’hypocrisie... on peut en parler... et c’est un progrès notoire... une sorte de « Glasnost » :)


                                  • titi 6 août 20:40

                                    @Gruni

                                    Pourquoi les jeunes ne passent pas leur permis…

                                    bah c’est tout simple… pourquoi vouliez vous une mob à 14 ans et une voiture à 18 ? Pour sortir et retrouver vos potes au troquet, au baluche, ou en boite.

                                    Désormais les jeunes se retrouvent sur snap’, discutent sur WA échange des souvenirs sur FB. Pas besoin de moyen de locomotion pour cela.

                                    Et si vous pensez qu’ils s’intéressent plus à la voiture, vous vous trompez.

                                    Le truc c’est qu’ils ne veulent pas de la Dacia de leurs parent mais plutôt de la SuperCar de M’Bappé, ou des sœurs Kardashian.


                                    • Paul Leleu 6 août 21:31

                                      j’ai vécu longtemps à Paris... évidemment sans voiture... c’est vraiment un des grands atouts de la vie parisienne... et aujourd’hui encore c’est un aspect que je regrette... tu fais tout à pieds ou en métro...

                                      par contre, j’avais le permis pour les escapades en province (location ou emprunt de voiture).


                                      • troletbuse troletbuse 6 août 21:42

                                        Normal que Micronomo soit contre le moteur à explosion, lui marche à la voile et à la vapeur.


                                        • yapadekkoaqba yapadekkoaqba 6 août 22:05

                                          Cette photo a quelque chose de déjà vu ; il manque quelques drapeaux dans le décor.


                                          • Philippe Stephan Philippe Stephan 7 août 07:46

                                            Sinon les moteurs à injection d’eau,ça marche chez BMW

                                            la production était prévu pour 2020

                                            Bosch prévoit de démocratiser l’injection d’eau dans les moteurs dès 2019

                                            l’équipementier Bosch, annonce que l’injection d’eau trouverait autant son intérêt sur une citadine que sur une supercar. Bosch prévoit d’ouvrir le marché : "nous sommes en contact avec plusieurs constructeurs, nous pouvons dire que nous nous attendons à voir débarquer l’injection d’eau d’ici 2019".

                                            - le taux de compression du moteur (de 9,5 à 11:1

                                            *-L’abaissement de la consommation obtenu est de 8 % en conditions normales, mais peut atteindre 28 % en à pleine charge comme lors d’une forte accélération maximale d’une vitesse stabilisée élevée comme sur une autoroute non limitée.

                                            https://www.lepoint.fr/automobile/innovations/l-injection-d-eau-avenir-du-moteur-a-essence-pour-bmw-07-07-2015-1942913_652.php

                                            BMW M4 GTS - Circuit d’injection d’eau

                                            https://www.youtube.com/watch?v=VXyV4jV6F38&feature=youtu.be


                                            • Le421 Le421 7 août 08:48

                                              @Philippe Stephan
                                              Le principe est assez simple et je ne comprends pas hormis le lobbying des industriels du pétrole pourquoi on n’a pas avancé dans ce sens.
                                              L’eau, c’est deux molécules d’hydrogène pour une d’oxygène.
                                              Il suffit de craquer le mélange, haute température avec le réacteur Pantone ou électrolyse comme Meyer, pour obtenir des gaz améliorant fortement le fonctionnement d’un moteur à explosion classique.
                                              Des « semi-amateurs » ont travaillé avec succès sur ces systèmes, il apparaîtrait comme évident que c’est une simple question de volonté.
                                              Et puis...
                                              Comment taxer le type qui mettra de l’eau dans son réservoir ??
                                              Compter les gouttes de pluie qui tombent ?
                                              Bah ouais... C’est surtout là que ça coince.
                                              Comme pour le 80. La sécurité sacro-sainte n’y est en cause que dans le matraquage publicitaire. Le but est d’augmenter la fiscalité sur les voitures de façon indirecte avec une justification fumeuse et imparable.


                                            • Le421 Le421 7 août 08:50

                                              @Philippe Stephan
                                              Je pense aussi que dans l’AA, on avait les C160 Transall qui utilisaient l’injection eau/méthanol au décollage pour augmenter fortement la puissance disponible.
                                              Quand on veut, on peut !!


                                            • HELIOS HELIOS 7 août 12:30

                                              @Philippe Stephan

                                              L’injection d’eau pose divers problèmes techniques qui sont peu étudiés et de toutes façons tres couteux à résoudre.

                                              Ce sont des problèmes chimiques essentiellement et leur solution passe par des alliages d’acier ou d’aluminium rendant l’opération coûteuse.

                                              En fait on a toujours le choix... de changer une culasse « usée » prématurément ou de la construire inusable ! rien n’a été tranché a ce jour puisque il y a très peu de recherches dans ce domaine, et il y en aura de moins en moins.

                                              l’autre solution, ne resolvant pas la totalité du problème est comme d’habitude maintenant, l’usage de l’électronique, pour limiter l’injection d’eau lorsque le moteur n’est pas ou n’est plus dans le domaine de fonctionnement acceptable notament de température. mais il reste les cas d’arrets prématurés qui ne pourront pas etre réglés.

                                              J’ai personnellement « joué » avec cela en même temps d’ailleurs que la création de culasse sans soupapes (cylindre de distribution) mais c’etait déjà trop tard, les temps nouveaux étaient venus et les moteurs turbo pilotés par cartographie, comme d’ailleurs l’usage de l’automobile avaient changés.


                                            • Michel DROUET Michel DROUET 7 août 09:24

                                              Le « voiture bashing » est comme beaucoup de choses dans l’actualité : l’hystérisation d’un problème... Le balancier médiatique part dans un sens ou dans l’autre et oublie de s’arrêter de temps à autre au milieu ce qui pourrait permettre un débat sain et équilibré, à la construction d’alternatives par exemple, avec, et non contre... Au final, chacun campe sur ses positions et on repart jusqu’à la prochaine fois, sans avoir parlé du problème.

                                              Bonne Journée


                                              • gruni gruni 7 août 10:03

                                                @Michel DROUET

                                                « un débat sain et équilibré, » voilà bien ce qui manque le plus, comment s’étonner ensuite que plus personne ne s’y retrouve. Le pire étant de constater que les choses ne s’améliorent pas, ça serait même en aggravation. Nous boirons le calice jusqu’à la lie Michel DROUET.
                                                Tiens, il paraît qu’un Drouet veut se présenter à la présidentielle...


                                              • Michel DROUET Michel DROUET 7 août 19:27

                                                @gruni
                                                Je vous rassure, ce n’est pas moi...


                                              • zygzornifle zygzornifle 7 août 16:10

                                                Je fait ce que je veux , comme je veux , ce n’est pas les 1% que représente la France dans la population mondiale qui changera quoi que ce soit en se serrant la ceinture , déjà que ce gouvernement montre par son comportement ce qu’il faut faire et je verrai ensuite ..... 


                                                • BA 7 août 17:43

                                                  Climat : l’année 2019 accumule déjà des records.


                                                  Records de températures, incendies sans précédents, « spectaculaires » fontes de glace en juillet : "Ce n’est pas de la science fiction. C’est la réalité du changement climatique", commente l’Organisation météorologique mondiale. Et la situation va « empirer ».


                                                  Avec ses records de chaleur de l’Europe au pôle Nord, l’année 2019 devrait être une des plus chaudes jamais mesurées, signe du réchauffement climatique provoqué par les activités humaines.


                                                  Selon les données du service européen Copernicus sur le changement climatique publiées lundi 5 août, le mois de juillet 2019 a été le mois le plus chaud jamais mesuré dans le monde, juste au-dessus du précédent record de juillet 2016.


                                                  L’écart de 0,04°C entre ces deux mois est si faible qu’il est possible que d’autres organismes de référence – comme l’Agence atmosphérique américaine NOAA dont le bulletin pour juillet est attendu -, ne parviennent pas à la même conclusion.


                                                  Mais même si juillet 2019 était seulement ex-aequo avec juillet 2016 (près de 1,2°C au dessus du niveau pré-industriel), ce serait déjà remarquable : contrairement à cette année, 2016 a en effet été marquée par un puissant El Niño qui contribue à la hausse des températures.


                                                  "Juillet a réécrit l’histoire du climat, avec des dizaines de records de températures au niveau local, national, ou mondial", a commenté le secrétaire général de l’Organisation météorologique mondiale (OMM) Petteri Taalas, notant que ces températures élevées avaient été accompagnées de « spectaculaires » fontes de glace en Arctique, au Groenland et dans les glaciers européens, ainsi que d’incendies "sans précédents" dans l’Arctique.


                                                  "Ce n’est pas de la science fiction. C’est la réalité du changement climatique", a-t-il ajouté, soulignant que la situation va « empirer ».


                                                  Records en série en Europe 


                                                  L’Europe a subi deux canicules en moins d’un mois, une première exceptionnellement précoce fin juin et une deuxième très intense en juillet.


                                                  Lors du premier épisode, le continent a enregistré une température d’environ 2°C supérieure à la normale et la France a pulvérisé son record absolu de chaleur avec 46°C mesurés le 28 juin à Vérargues, dans le sud. Le précédent record était de 44,1°C en 2003.


                                                  Lors du deuxième épisode fin juillet, les températures sont restées sous cette barre en France, mais le seuil des 40°C, qui n’était franchi que de façon exceptionnelle dans l’Hexagone il y a encore un demi-siècle, a été dépassé dans de nombreuses villes dont Paris qui a explosé son record (42,6°C, contre 40,4°C en 1947). Et un tiers des plus de 600 stations de mesure du pays ont battu leur record absolu.


                                                  Au pic de cette canicule, le 25 juillet, plusieurs pays européens ont également battu leur record absolu : l’Allemagne (42,6°C), la Belgique (41,8°C), le Luxembourg (40,8°C), les Pays-Bas (40,7°C) et le Royaume-Uni (38,7°C).


                                                  Les chercheurs du réseau World Weather Attribution estiment que les températures lors de ce deuxième épisode auraient été « environ 1,5°à 3°C moins élevées » si l’Homme n’avait pas altéré le climat. Les canicules à répétition sont un symptôme sans équivoque du réchauffement de la planète, même si les scientifiques sont réticents à attribuer un événement météo extrême spécifique quel qu’il soit au dérèglement climatique.


                                                  Pôle Nord 


                                                  Mi-juillet, le mercure a atteint 21°C à Alert, endroit habité le plus septentrional de la planète, à moins de 900 km du pôle Nord, établissant un « record absolu » de chaleur pour cette station.


                                                  Le précédent record (20°C) remontait à juillet 1956 mais, depuis 2012, plusieurs journées comprises entre 19 et 20°C ont été enregistrées dans cette station sur le rivage de l’océan Arctique.


                                                  2019 dans le top 5


                                                  Les quatre dernières années ont été les plus chaudes jamais enregistrées sur la planète, selon l’ONU. 2018 s’était classée au 4e rang, avec une température moyenne à la surface du globe d’environ 1°C supérieure à l’époque pré-industrielle. Avec +1,2°C, l’année 2016 marquée par el Niño est pour l’instant l’année la plus chaude, devant 2015 et 2017.


                                                  "L’OMM estime que 2019 devrait être dans le top 5 des années les plus chaudes et que 2015–2019 sera la période consécutive de cinq ans la plus chaude jamais enregistrée", a déclaré Petteri Taalas, soulignant le besoin d’actions « urgentes » contre le réchauffement.


                                                  La première moitié de l’année a déjà été particulièrement chaude. Ainsi, selon Copernicus, "tous les mois de 2019 se sont classés parmi les 4 mois en question les plus chauds" et juin 2019 a été le mois de juin le plus chaud jamais mesuré.


                                                  https://www.sudouest.fr/2019/08/06/climat-l-annee-2019-accumule-deja-des-records-6415558-706.php ?


                                                  • ETTORE ETTORE 7 août 22:04

                                                    On va attendre cet hiver, et nous verrons arriver tous les prophètes de la glaciation future.

                                                    Avant, il y auras l’automne, et les pluies et les feuilles mortes qui tombent, signe que les saisons passent et ne se ressemblent plus, ni dans la durée, ni dans les conséquences.

                                                    Petit à petit l’homme prendras conscience de sa petitesse sur cette planète.

                                                    Pour l’instant il cuit à la lumière de son égo.


                                                    • Jean S 8 août 06:36

                                                      Monsieur Gruni bonjour,

                                                      Il ne s’agit ni d’idéologie ni d’écologie, ni de santé publique mais d’incurie politique !

                                                      Le pétrole que les arabes entre autre nous vendent à prix d’or se tari inexorablement et c’est tout !

                                                      Les expériences au Brésil de remplacement par une agriculture forcenée d’oléagineux est un échec écologique et sociétal pour les plus démunis qui frôle le génocide.

                                                      Les politiques, l’ingégnerie incompétente de la sous traitance forcenée sont incapables de trouver à court terme des solutions viables, le politique du tout de suite à encore perdu la face et le fait payer !

                                                      La politique pont de Gène nous ingouverne partout en Europe, Français vous n’êtres pas seul sur terre ! C’est toute l’ Europe qui pue le diesel !

                                                      Ce n’est pas Areva à la limite de la faillite qui va sauver la planète !

                                                      Les banquiers ne sont pas prêt à investir dans le néant, il préfère ne plus donner d’intérêt à l"épargne et a imposer la faillite des petits épargnants au lieu de faire leur métier !

                                                      On aura beau pleurer Gilet Jaunes handicapés à vie, ils se foutent de nous ! Ils veulent notre fric durement gagné pour se payer des homards !

                                                       

                                                       

                                                       

                                                       

                                                       


                                                      • zygzornifle zygzornifle 8 août 09:03

                                                        Moins honte de prendre ma poubelle que de manger du homard et me rincer le gorguoillot avec un litron a 500 balle la bouteille Onfray du con-tribuable en bramant comme un cerf en chaleur je suis innocent c’est un coup monté par un vilain tout pas beau de journaliste  ...


                                                        • zygzornifle zygzornifle 8 août 09:06

                                                          Tout ces putains de véhicules des flics , gendarmes , CRS et autres arracheurs d’œils plus l’armée, pompiers etc tournent au diesel , que le gouvernement nous montre déjà qu’il ne pollue pas et on suivra .....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès