• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Iles enchantées

Iles enchantées

Enfin seuls !
         On y pense depuis longtemps :
     Construire ou reconstruire un monde nouveau, une humanité régénérée, dans un lieu à l'écart, si possible sur une île, où de nouveaux rapports humains pourraient être instaurés en toute tranquilité. Pour une vie rebâtie sur de nouvelles bases, un monde idéal. 
  Depuis Platon, en passant pas la Renaissance, notamment chez Thomas More, cette nostalgie surgit périodiquement sous des formes diverses, surtout dans des périodes jugées troublées, avec des appellations diverses : Ile des Bienheureux, îles Fortunées....
   Une aspiration qui se fait jour aujourd'hui du côté de la Silicon Valley, qui serait un lieu parfait si les mastodontes qui dominent le monde pouvaient coexister en toute harmonie, loin des masses médiocres qui ne veulent pas travailler, des pauvres qui puent.
   Loin surtout du pouvoir politique, cette anomalie qui n'existe qu'en spoliant les plus méritants, ceux qui ont fait fortune à la sueur de leur front. Ce Léviathan qui taxe, qui impose, qui fait de la redistribution néfaste pour le dynamisme économique, qui enfreint par ses lois la liberté totale d'entreprendre. Les paradis fiscaux ne suffisent pas à échapper aux contraintes néfastes de l'Etat.
   Bref, il s'agit de créer un entre-soi parfait.
     Un monde ultralibéral enfin réalisé. Un monde libertarien tel que Hayek n'aurait pas osé y penser.
  Ici le paradis sera autogéré et il n'y régnera que complicité, luxe, calme et volupté...
 Ce serait l'univers exclusif des happy fews, des self made men des nouvelles technologies et des start-up qui ont grandi à la force des neurones. Bref, un hâvre de paix mérité.
   Un des têtes pensantes, Peter Thiel, ne manque ni d'idées ni d'audace.
 Il s'agit de créer une île, flottante et libre, pour des libertariens enfin comblés,, pour ceux qui le méritent.
  Le créateur de Paypal fait rêver les plus grands.

    Quand 1% de la population détient la moitié de la richesse mondiale, c'est exaltant, quoi qu'en dise le  FMI. La pauvreté des uns fait la jouissance des autres...Une jouissance qui pourrait bien un jour durer sans fin si l'homme augmenté numérisé parvient à l'éternité.
 Le petit-fils de Milton Friedman projette déjà la construction d'îles flottantes parfaitement autonomes :
             « Il y a tellement de choses importantes et enthousiasmantes que nous pourrions faire, mais nous en sommes empêchés parce qu’elles sont illégales », déplorait Larry Page, fondateur de Google. C’est exactement ce à quoi Patri Friedman envisage de répondre, et ce n’est pas anodin que ce trentenaire ait fait ses premiers pas dans la vie professionnelle comme ingénieur logiciel chez Google. C’est à l’intention de ces patrons, dans le but de se débarrasser de tout carcan gouvernemental, pour innover à plein tube sans qu’une loi ou un impôt ne vienne les contraindre, que Friedman veut créer des cités autonomes, sans État, sur la mer. Patri Friedman est issu d’une lignée d’économistes pour lesquels la liberté ne doit avoir aucune limite. Ses grands-parents, Milton et Rose Friedman, sont d’ardents défenseurs du libéralisme, qu’ils ont théorisé jusque dans ses pires vices, comme le chômage naturel. Son père, David Friedman, promeut une forme d’anarcho-capitalisme, où les lois, l’ordre et l’État deviendraient des produits privatisés. « L’influence de mon grand-père est génétique », explique Patri Frideman. « Nous sommes tous deux petits, et de fervents libertariens. » Le petit-fils est même plus radical que son aïeul, puisqu’il préfère la suppression pure et simple de l’État, ce qu’il entend bien réaliser dans des cités offshore. C’est ainsi qu’il a fondé le Seasteading Institute, dans le but de rassembler des financements, et négocie actuellement avec le Honduras, qui pourrait envisager l’installation du projet au large de ses côtes. Un choix logique, puisque ce pays est dirigé par une droite ultralibérale, à la suite d’un coup d’État de l’armée qui a déposé Zelaya en 2009. Mais l’idée première de Patri Friedman était d’installer sa cité flottante dans la baie de San Francisco, puisque les libertariens sont plus qu’intimement liés à la Silicon Valley, cette oasis technophile coupée des réalités sociales où règnent l’ultra-individualisme et la recherche de la rentabilité à tout prix. D’ailleurs, dans l’esprit de Patri Friedman, parce qu’elle gagne des milliards de dollars, Google n’est-elle pas mieux gérée que les États, lourds et endettés  ? « J’ai la vision de dizaines de millions de personnes qui vivraient dans des pays Apple ou Google. Les géants des nouvelles technologies gouverneraient et leurs résidents n’auront pas le droit de vote. Si les gens sont libres d’aller et de venir, on peut développer des dictatures à succès », explique Friedman. Car si la liberté d’entreprendre ne doit pas avoir de limite, ces libertariens ne sont pas de grands démocrates. « La liberté n’est pas compatible avec la démocratie », assène même Peter Thiel, devenu milliardaire pour avoir créé PayPal et principal mécène de Patri Friedman, en plus de financer des recherches pour devenir immortel...
      Et si les pauvres ont envie d'être riches, il suffit qu'ils travaillent...Ce n'est pas bien compliqué.
        Donc tout le monde pourra accéder à ce rêve nouveau, régénéré, où tout sera possible, même la vie éternelle...
            Amen !
              Jusqu'où peut aller l'art d'ignorer les pauvres !...        
                                                  Des projets qui font rêver ou frémir ?...


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

27 réactions à cet article    


  • Gatling Gatling 21 novembre 2017 15:41

    Moi perso ça me remonte le moral, tous ces riches qui s’isolent ....


    • HELIOS HELIOS 21 novembre 2017 16:42

      ... des iles autonomes ? et où vont ils prendre le cuivre de leurs smartphone, le ciment de leurs maisons et le lithium de leurs batteries ? chez les pauvres bien sur, ceux qui creusent, polluent, detruisent le paysage, la nature etc...


      • Alren Alren 22 novembre 2017 13:00

        @HELIOS

        où vont ils prendre la nourriture, les vêtements tous les objets manufacturés dont ils auraient besoin dans leur îlot-prison soumis aux tempêtes s’ils sont loin des côtes, et vite ennuyeux au possible ?

        Une utopie fasciste ...


      • Fergus Fergus 21 novembre 2017 17:06

        Bonjour, Zen

        Si un grand nombre de gens fortunés se regroupent sur une île pour vivre entre eux, mieux vaudrait pour eux qu’ils se dotent d’une défense sophistiquée : cette concentration de nuisibles - la majorité des fortunes ont été construites de manière illégale ou amorale - pourrait bien donner des idées de destruction. smiley


        • ZEN ZEN 21 novembre 2017 17:31

          Bonjour, 

          Il s’agit bien sûr de contre-utopies nés dans le cerveau de certains cinglés de la Silicon Valley, qui sont déjà en régime de haute concentration, mais qui expriment une tendance montante consistant à s’échapper des règles communes et de favoriser encore plus les privilèges par concentration territoriale.
          Dans le 16° arrondissement, la Villa Montmorency en est une expression, comme la commune de Bondues dans le Nord, où la pointe Nord de la Sardaigne, par exemple.
          La tendance à vivre en vase clos, en quartiers privés, avec gardes armés et défenses électroniques en tous genres n’est plus une utopie...
          Une île symbolique, mais un île quand même...

          • Fergus Fergus 21 novembre 2017 19:22

            @ ZEN

            La villa Montmorency, ce compound à la française strictement réservé aux gens fortunés, j’y ai consacré un article en 2011 : Villa Montmorency : le « ghetto du Gotha ». Ce n’est évidemment pas un hasard qu’elle se situe dans le 16e arrondissement où un élu local avait qualifié les logements sociaux que Delanoë envisageait d’y implanter d’« immondices inhabitables réservées aux sans-papiers » !



          • foufouille foufouille 21 novembre 2017 17:32

            c’est une vieille idée qui existe depuis longtemps mais il faudra bien alimenter son île en énergie et nourriture. sans oublier une armée pour les défendre. si un paquebot de luxe est attaqué, il sera défendu par son méchant état.


            • pallas 21 novembre 2017 18:18
              ZEN

              Bonsoir

              Nos élites sont d’une stupidité confondante.

              Leurs Paradis ne sera que le pire des Enfers, policé, tout acte surveillé, la gentillesse obligatoire, ils seront ultra connectés, donc tout le monde sachant tout sur qui que soit, pourquoi j’écris cela ?.

              L’égo démesuré et l’impunité qu’ils affichent va entrainer des conflits, donc ils seront obligé d’aller crée cela, de plus pour se protéger du monde extérieur voulant entrer ou la défense contre la piraterie, obligation de garde du corps, et il faudra les contrôler aussi, quoi de mieux qu’une machine n’est ce pas ?.

              Pour terminer, leurs iles seront ravagées par la montée des eaux et l’acidification des océans, un combat permanent et sans fin.

              Leurs Utopie deviendra une gigantesque prison, et ils péteront un plomb au final, en faisant des ilots abandonnés.

              J’aime beaucoup smiley, qu’ils construisent ça, le projet est valider à 100%, mon accord très favorable smiley

              Salut


              • rogal 21 novembre 2017 18:41

                @pallas
                Effectivement, il serait intéressant de pouvoir observer ce qui se passerait dans un tel lieu. Souhaitons donc que ça se réalise.
                On peut jouer à essayer d’imaginer ce que ça pourrait cacher. Par exemple, y trouvrera-t-on des abris antiatomiques de luxe, comme il s’en construit en Nouvelle-Zélande ?
                Il sera peut-être nécessaire d’y envoyer quelques espions, déguisés en super-riches.


              • pallas 21 novembre 2017 19:07

                @rogal

                La réponse est toute claire et limpide.

                Leurs corps sont fragiles du à la médicalisation extrême, n’ayant plus de défense immunitaire viable.
                Ils sont ultra connectés, toute action et geste contrôler, jusqu’a même la santé.

                Vivant dans un monde feutré, une prison.

                Leurs Utopies n’a d’égal que l’arrogance, car simplement ne faisant pas preuve de « modération ».

                C’est magnifique smiley

                Qu’ils s’enferment et peut importe le lieu, ils se construisent un asile (hôpital).

                Salut


              • Pauline pas Bismutée 21 novembre 2017 21:19

                @rogal

                Des abris antiatomiques de luxe en Nouvelle Zélande ? Pas entendu parler de ça (seulement de l’achat de super propriétés avec passeport kiwi jeté dans la transaction)

                Ben ils ont intérêt a être sacrement solides les abris, avec les tremblements de terre !

                Et il vaut mieux aussi qu’ils soient bien planqués, les riches a la con, car quand les Maori décideront du partage des richesses ... genre armée de All Black humeur Haka en colère ... smiley

                Sinon très bonne idée, comme ça on saura ou les trouver, les riches, ou cas ou .... (voir plus haut) smiley


              • rogal 21 novembre 2017 21:32

                @Pauline pas Bismutée
                ’’Anti-atomique’’ c’est pour simplifier. Des dizaines d’articles sur le sujet. Par exemple dans Match.


              • Pauline pas Bismutée 21 novembre 2017 21:47

                @rogal

                Merci pour le lien ... peut-être « de luxe », mais en cas de guerre nucléaire, mourir a petit feu en vivant sous terre comme des rats en finissant sans doute par s’entre bouffer ...
                l’horreur totale, mieux vaut être vaporisé direct ... (avis perso, évidemment)


              • rogal 22 novembre 2017 06:22

                @Pauline pas Bismutée
                En cas de guerre nucléaire totale, certes. Au cas où une ou deux bombinettes poluerait l’atmosphère, pourquoi ne pas se terrer quelques mois ?
                Les abris anti-atomiques ne sont en rien nouveaux ; ceux des super-riches sont sans doute plus sélects. L’intéressant est plutôt qu’ils pourraient servir dans d’autres circonstances, comme des explosions révolutionnaires. Ce que les promoteurs de ces projets avancent dans leur communication n’a aucune raison de coïncider avec les finalités véritables. Il est de la nature de la ploutocratie de jouer à cache-cache.
                Peu après la crise financière de 2008, des journalistes avaient rapporté que le forum de Davos bruissait de conversations sur la manière de planquer ses abattis en cas d’émeutes étendues : îles privées, etc.
                La solution d’immeubles-bunkers souterrains est l’inverse de celle qui se pratiquait de mon temps (au XIe siècle) : on bâtissait un refuge en pierre sur une hauteur escarpée, là où l’air est plus sain ; on appelait ça un château-fort.


              • Pauline pas Bismutée 22 novembre 2017 09:31

                @rogal

                Tout a fait d’accord. D’ailleurs la stabilité politique d’un pays est l’argument principal de vente des promoteurs et agents immobiliers pour larguer leurs « géants coffres forts ». Vient ensuite la position géographique, etc ... C’est pour ces raisons que des très riches ont choisi la Nouvelle Zélande pour
                aller se terrer au cas ou (comme le cofondateur de paypal, Peter Thiel).

                Mais stabilité politique jusqu’ a quand ? La différence entre les riches et les pauvres est grandissante
                la bas aussi... d’où ma remarque concernant les Maoris.

                Beaucoup ne réalisent pas que la protection des riches a déjà commence : de manière discrète (assurances, fric planque, etc...) et moins discrète :« compounds », villages avec murs très hauts,
                portes blindées, gardes, chiens, cameras partout.
                Un des résultats est que ce sont ceux qui ont le plus a perdre qui se font agresser et cambrioler ; pas de protection, pas d’assurance, et les flics, c’est pas la peine...
                Comme dans les films de science fiction ou les pauvres finissent par s’écharper entre eux.

                Bon ça devient déprimant... a vos machettes ! smiley

                PS les châteaux forts (le Crac des chevaliers !), comme les cathédrales, de fabuleux exemples de l’ingeniosite humaine ... clavier pas français, galère pour les accents ...


              • Clouz0 Clouz0 21 novembre 2017 19:52

                Oh, les pauvres !


                Donc on découvre que chez les riches il y a autant de cons que chez les pauvres, ou chez les blancs ou les noirs, ou chez les Russes ou les Amerloques. 
                - Chez les hommes, quoi. 
                Rester entre soi et se barricader des autres, faire des communautés, ça rassure l’homme, mais ça lui rétréci les idées.

                • HELIOS HELIOS 21 novembre 2017 21:30

                  @Clouz0


                  Hey, les idées n’ont pas de frontière !

                  ... vivre entre soi chez soi n’est en rien rétrécir ses idées...

                  ... au fait vous partageriez votre femme, juste pour amplifier vos idées (et les siennes, sûrement...)

                • lloreen 21 novembre 2017 22:04

                  « Et si les pauvres ont envie d’être riches, il suffit qu’ils travaillent...Ce n’est pas bien compliqué. »

                  Il suffit qu’ils réclament leur dû. C’est aussi simple que cela.


                  • francois 22 novembre 2017 09:38

                    @lloreen
                    N’allez pas nous réveiller spartaclown, SVP.


                  • lloreen 22 novembre 2017 11:33

                    @francois

                    Leur dû est la souveraineté individuelle, inaliénable, certainement des liasses de monnaie de singe créée à partir d’une soi-disant dette.
                    Il faut finir par le comprendre une bonne fois pour toutes.

                    Ce qui s’échange (monnaie fiduciaire) n’a aucune parité avec le minerai (Ag47 ou Au79), ce ne sont que des reconnaissances de dette !
                    Il n’ y a des « riches » et des « pauvres » dans une réalité tronquée. Les « riches » sont des individus ayant abusé de l’ignorance organisée de la grande majorité en utilisant à leur avantage la programmation mentale des religions dans le but d’instaurer un attentisme favorisant la manipulation des masses (attente de faux messies, autre monde paradisiaque ou infernal)et en détournant les principes du droit naturel de façon à maintenir les masses en esclavage, utilisant la peur et la menace pour les maintenir dans un état de soumission contraire à l’ordre naturel des choses.

                    Si « les pauvres » ont librement décidé de se soumettre et de se laisser abuser il n’y a qu’eux qui puissent émerger de leur hypnose.
                    Il est possible à tout moment de sortir d’un état de servitude, j’en veux pour preuve l’exemple en lien. L’exemple de ces OST n’en est qu’un parmi d’autres. L’effet domino est là, totalement dans l’ordre naturel des choses...

                    Par conséquent, un jour où l’autre, il faudra bien que les « riches » et les « pauvres » en tirent les conclusions.
                    http://www.frontenacnews.ca/north-frontenac-news
                     


                  • lloreen 22 novembre 2017 11:34

                    @lloreen
                    pardon : (...) certainement pas des liasses de monnaie de singe.


                  • Dudule 21 novembre 2017 22:30

                    Voila qui serait vraiment intéressant...

                    Enfermer des sociopathes qui ne supportent pas que le voisin ait plus de pognon ou un plus gros yacht, tellement persuadés de leurs « mérites » et imbus d’eux mêmes qu’ils s’exonèrent des devoirs sociaux les plus élémentaires (payer des impôts, payer décemment leurs employés...), dans un milieu clos et restreint ?

                    Des types qui croient vraiment être supérieur à tout le monde, y compris le plein de sous d’à côté qui pense exactement comme lui (c’est à dire qu’ils se prennent mutuellement pour des merdes arrivistes tout en se croyant chacun un génie hors du commun), tout ces types confinés dans un espace très limité ?

                    Que les Hunger Games commencent !

                    Il faudra bien mettre des caméras partout que l’on puisse bien voir la tuerie. Record d’audience assurée. La Française des Jeux pourrait organiser des paris.

                    Bien sûr, on évacue que les enfants, les autres se démerdent, il faut poursuivre l’expérimentation jusqu’au bout, et il faudra faire un blocus de l’île que les mecs ne faussent pas les résultats en se tirant en yacht ! A moins que ça ouvre une possibilité de combats navals, à voir, ça peut aussi être drôle des riches co..ards plus ou moins vieux qui se foncent dessus en jets skis...

                    Je suis pour !


                    • generation désenchantée 22 novembre 2017 13:31

                      @Dudule
                      c’est plus hunger games , c’est American Nightmare
                      le numero 4 qui se tourne et sortirait en 2018 si j’ en crois le titre dans sa version originale qui risque de se rapprocher de ce que tu décrit
                      The Purge : The Island


                    • francois 22 novembre 2017 09:37

                       "Jusqu’où peut aller l’art d’ignorer les pauvres !... Des projets qui font rêver ou frémir ?...


                      Le consommateur est la ressource du riche. Quand le consommateur sera mort, le riche sera mort aussi.

                      • eddofr eddofr 24 novembre 2017 16:03

                        En fait, Peter THIEL est un agent infiltré de la cinquième internationale Communiste (normal que vous ne la connaissiez pas, elle est clandestine).


                        L’objectif est de regrouper tous les oppresseurs du peuple au même endroit.

                        Ainsi, le jour ou le Grand Leader Ouvrier Unificateur [bis]* (je vous donnerais pas son nom, c’est un secret aussi) donnera le signal de la révolution, il suffira de les faire encercler par un blocus maritime et ils auront fabriqué le Goulag pour les enfermer.

                        *G.L.O.U. (à répéter deux fois par respect)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès