• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Impossible capitalisation

Impossible capitalisation

Le principal effet de la réforme Macron, si elle est mise en œuvre, sera de faire baisser le montant des retraites. Un des objectifs, plus ou moins affiché, serait d'inciter les français à opter pour une retraite "par capitalisation". Nous allons voir dans cet article pourquoi c'est impossible.

Tout d'abord, quelle est la différence entre les retraites par répartition et par capitalisation ?

  • Dans la retraite par répartition, les cotisations des actifs permettent de payer les pensions des retraités.
  • Dans la retraite par capitalisation, les actifs cotisent à des fonds de pension, qui placent l'argent, pour le restituer plus tard au retraité.

Actuellement, tous les pays avancés ont une retraite par répartition. Au mieux, la capitalisation est un appoint.

Pourquoi il est impossible de passer à la capitalisation

Dans les pays développés, les pyramides des âges tendent à devenir de moins en moins "pyramidales". Pour la clarté du raisonnement, imaginons un pays où toutes les classes d'âges ont le même effectif, de 0 jusqu'à 80 ans.

Dans notre pays imaginaire, tout le monde commence à travailler à 20 ans, prend sa retraite à 60 ans et vit jusqu'à 80 ans. La vie active dure donc 40 ans et la retraite dure 20 ans. Le pays dispose d'un système par répartition et les retraités gagnent autant que les actifs. Par conséquent, si un actif gagne 3000€, alors 1000€ sont prélevés pour payer les retraites et il lui reste 2000€.

Survient une réforme. On décide de passer à la capitalisation. 1000€ par mois sont donc prélevés pour alimenter un fonds de pension.

Jusqu'ici, tout va bien.

Le petit problème, c'est que les retraités n'ont pas disparu pour autant, qu'ils n'ont pas de fonds de pension et qu'il faut toujours prélever 1000€ pour payer leur retraite ! Notre salarié voit donc ses revenus diminuer de moitié : il ne lui reste plus que 1000€ par mois.

On constate ainsi que le passage de la répartition à la capitalisation est possible... à condition d'euthanasier tous les retraités actuels, et aussi tous ceux qui arriveront à l'âge de la retraite pendant une quarantaine d'années, le temps que le fonds de pension ait acquis une maturité suffisante.

En fait, le passage de la répartition à la capitalisation imposerait à la génération intermédiaire de payer deux fois la retraite.

C'est évident. Cela montre de façon immédiate et indiscutable que c'est impossible. Pourtant, personne ne le dit et je me demande bien pourquoi.

Les faux arguments de la capitalisation

Les tenants de la capitalisation ont développé une série d'arguments, tous plus farfelus les uns que les autres.

Le plus drôle consiste à dire les salariés cotiseraient pour leur propre retraite et non pour celle de leurs aînés. C'est une escroquerie pure et simple, car de toutes façons, ce sont les actifs qui créent les richesses. In fine, ce sont donc toujours les actifs qui paieront les retraités, quel que soit le système utilisé ! Les fonds de pension de vous mettront jamais à l'abri d'une baisse de la natalité. Par contre, ils exposeront votre retraite aux risques boursiers !

Les fonds de pensions apporteraient aussi aux entreprises les capitaux dont elles ont besoin. Dans cette vision des choses, nous manquerions d'épargne pour investir. En fait, l'épargne des français atteint déjà des niveaux records sans fonds de pensions. Si l'épargne déjà existante était investie dans le secteur productif, nous aurions sûrement un pays plus prospère.

Les fonds de pensions seraient plus intéressants que la répartition car l'argent fructifie. Un euro investi dans un fonds de pension rapporterait donc deux ou trois euros quarante ans plus tard, alors qu'un euro reste un euro dans le système par répartition. L'hypothèse implicite de ce raisonnement, c'est qu'il y a une croissance économique. Cependant, vous bénéficierez aussi bien de la croissance dans un système par répartition ! En effet, là où vous avez cotisé 1€ à 20 ans, les générations suivantes cotiseront 2 ou 3 euros quarante ans plus tard pour payer votre retraite !

Les risques de la capitalisation

Je ne crois pas que le risque de krach boursier soit le plus à craindre. Les partisans de la capitalisation ne se privent pas d'exhiber des graphiques qui montrent que sur de longues périodes, les crises boursières sont effacées.

Un premier risque, c'est que votre future pension soit absorbée par des frais importants. Alors que la sécurité sociale redistribue pratiquement tout l'argent qu'elle collecte, il en va autrement des entreprises privées, qui en gaspillent une grande partie en dividendes, publicités, rémunérations pharaoniques de leurs dirigeants, corruption, frais généraux... Je ne suis pas sûr que les retraités retrouvent tous leurs petits.

Un second risque est la "soviétisation" de l'économie. Si les retraites tombent aux mains de fonds de pensions géants, ceux-ci feront la pluie et le beau temps dans toutes les entreprises, comme le faisait le "Gosplan" en Union Soviétique. Je suis toujours étonné que les néo-libéraux ne perçoivent pas ce risque...

Enfin, un troisième risque, c'est que l'argent des retraites, au lieu d'être investi utilement, serve à gonfler des bulles spéculatives aussi improductives que dangereuses. Nous en avons trop vu au cours des dernières décennies pour ne pas nous méfier !

Pourquoi la capitalisation a-t-elle des partisans ?

Résumons : la capitalisation est pratiquement impossible à mettre en place, elle n'a aucun avantage et introduit de nouveaux risques.

Alors pourquoi a-t-elle des partisans ?

Tout simplement parce qu'il y a des capitalistes !

Avec la sécurité sociale, les capitalistes ne gagnent rien. Par contre, avec des fonds de pensions aux mains de firmes privées, de juteuses opérations seraient possibles !

Les partisans des fonds de pensions sont donc les capitalistes.

Et aussi les gogos !

 

Source de l'illustration :

Icons made by Freepik from www.flaticon.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.39/5   (18 votes)




Réagissez à l'article

86 réactions à cet article    


  • Matlemat Matlemat 11 décembre 2019 10:26

     Ce n’est pas possible de passer d’un coup de la répartition à la capitalisation mais le gouvernement actuel comme certains avant, n’essaye-il pas de nous forcer à passer progressivement à la capitalisation, et peu importe que nous payons plus que ce que nous recevons ?

     


    • Yaurrick Yaurrick 11 décembre 2019 12:20

      @Matlemat
      Et pourquoi ne laisse t-on pas chaque citoyen décider de comment il veut préparer sa retraite (que ce soit de la répartition, de la capitalisation, un mix des deux) ?
      C’est incroyable de toujours voir que les payeurs n’ont pas leur mot à dire.


    • Matlemat Matlemat 11 décembre 2019 12:28

      @Yaurrick
       Oui, on devrait gérer son argent comme on veut, mais il y a un problème, si tout le monde opte pour la capitalisation, qui va payer pour les retraités actuel ? La aujourd’hui en France on veut nous faire glisser vers la capitalisation pour le profit des banques et assurances.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 12:35

      @Yaurrick
      C’est vrai, ça, le pauvre MEDEF censuré, quelle honte !

      Faut-il vous rappeler que les cotisations font partie du salaire ?

      Sauf évidemment dans vos paradis, que sont le Vietnam ou le Bangladesh, où un peu de riz doit suffire ...


    • foufouille foufouille 11 décembre 2019 12:36

      @Yaurrick

      Faudrait d’abord changer la mentalité de crevure escroc des assurances françaises.


    • Yaurrick Yaurrick 11 décembre 2019 13:21

      @Fifi Brind_acier@foufouille
      Personne n’a jamais dit rien de tel, au contraire, je ne cesse de répéter que les salriés n’ont pas de controle sur la moitié de leur salaire.
      Au bout du compte, le seul système juste ce serait que chacun devrait pouvoir choisir comment et où ces sommes sont ventilées : vous êtes libre d’abonder au système de retraite de votre choix, je fais la même chose de mon coté.


    • Matlemat Matlemat 11 décembre 2019 13:58

      @Yaurrick
       «  vous êtes libre d’abonder au système de retraite de votre choix »

       On ne peut pas laisser les retraités crever, vous comprenez ou non ?


    • ZenZoe ZenZoe 11 décembre 2019 15:10

      @Yaurrick
      De nombreux pays ont opté pour un mix des deux : un minimum garanti (sous conditions de ressources ou pas selon les pays), et une épargne personnelle (soir alimentée par le salarié et l’employeur, soit juste personnelle). Je trouve que ces systèmes sont les plus équitables et laissent plus de liberté (à ses risques et périls d’ailleurs, mais c’est le prix de la liberté).


    • Yaurrick Yaurrick 11 décembre 2019 15:49

      @Matlemat
      J’avais bien compris et même précisé qu’on pouvait avoir un mix des 2. Ce que ZenZoe a aussi mentionné. Il n’empêche que la viabilité du système actuel n’est absolument pas acquise.


    • Garibaldi2 11 décembre 2019 18:11

      @Yaurrick

      Vous ne comprenez rien. Les caisses de retraite placent déjà une bonne part de vos cotisations sur les marchés financier et immobilier en fonction de règles définies par la tutelle. Il y a 165 milliards de fonds de réserve placés par les régimes de retraite, dont plus de 17 milliards pour les artisans-commerçants. C’est sur ces fonds que lorgnent les assurances.

      Le vrai problème des caisses de retraite c’est que l’état exonère les entreprises de certains cotisations, sans verser la contrepartie aux caisses de retraite, qu’il y a 50% des chômeurs qui sont non indemnisés (donc pas de cotis), que le chômage de masse perdure et que les bas salaires sont trop bas. Sans parler du travail ’’au noir’’ qui ne cotise pas.


    • Yaurrick Yaurrick 11 décembre 2019 18:35

      @Garibaldi2
      Il est quand même contradictoire de penser que les entreprises et les salariés ne soient pas assez taxés et juste après déplorer que le chômage et le travail au noir perdurent.


    • Garibaldi2 11 décembre 2019 18:57

      @Yaurrick

      Le travail au noir est une concurrence déloyale. Que les grandes entreprises payent autant que les petites serait déjà un grand progrès.

      Et comme je le dis, ce sont les salariés qui payent tout et le partage entre employés et actionnaires est de plus en plus en faveur des actionnaires.


    • Yaurrick Yaurrick 11 décembre 2019 19:18

      @Garibaldi2
      Je suis d’accord sur l’imposition qui doit être identique, mais celle-ci ne doit pas être à la valeur qu’on a actuellement qui est un coup de massue.
      Le partage de la VA est un sujet complexe, mais ce sont quand même les salariés qui empochent la plus grande partie. Et rien n’empêche les salariés de devenir actionnaires si c’est si évident.


    • Garibaldi2 11 décembre 2019 20:21

      @Yaurrick

      Entre 1997 et 2007, la part des bénéfices distribués aux actionnaires dans les sociétés non financières est passée de 34,2% à 44,5% (en excluant l’intéressement). La part consacrée à l’autofinancement s’est contractée logiquement de 64,5% en 1997 à 54,8% en 2007. Et 12 ans après ... !!!

      Ce ne sont pas les actionnaires qui créent la richesse dans les entreprises, mais les salariés. Si vous mettez un billet de 100€ sur un établi, vous ne le verrez jamais créer un meuble tout seul.

      Sauf dans les entreprises cotées il n’est pas possible à un salarié de rentrer au capital de son entreprise sans l’accord des actionnaires (ou porteurs de parts).


    • Yaurrick Yaurrick 13 décembre 2019 19:26

      @Garibaldi2
      De la même manière qu’un salarié sans capital (matériel ou immatériel) n’aura qu’une productivité quasi nulle... L’état naturel de l’homme c’est la misère.


    • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 10:29

      Merci pour l’article, et avec des taux d’intérêts négatifs, ça rapporte combien d’épargner pour sa retraite ? Les Suédois en sont revenus, ce système les oblige à travailler plus longtemps.

      .

      Libération : Il y a eu beaucoup de perdants en Suède. Et Libé est un journal qui appartient à Drahi, pas vraiment un marxiste, ni un Gilet jaune....


      • Matlemat Matlemat 11 décembre 2019 10:45

        @Fifi Brind_acier
         Les taux négatifs c’est pas pour tout le monde, pour le citoyen normal c’est interdit d’acheter des bons du trésor indiens ou chinois au taux de 6 ou 7 % même plus je crois, l’argent va aussi dans les bons US à 2 ou 3 %.

         Les taux négatifs prouve le manque de confiance dans des banques en elles même en Europe et aussi que prêter aux états est considéré comme sûr.

         Mais prêter à la Grèce à taux négatifs, ça me dépasse...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 11:54

        @Matlemat
        pour le citoyen normal c’est interdit


        Ce ne sont pas les citoyens qui investissent, ce sont les fonds de pension à qui ils confient leur épargne.
        .
        Charles Sannat explique les conséquences des taux négatifs.
        On va vers une crise monétaire, ou une faillite, enfin une situation pas zen du tout.
        .
        Achetez plutôt des actifs vendables ou échangeables, des croquettes pour chat, des boites de conserves, des pneus, du riz, des nouilles etc


      • Matlemat Matlemat 11 décembre 2019 12:46

        @Fifi Brind_acier
         Pour nous les citoyens, des rendements minables à 1%, pas vraiment garantis, pour les institutions, des rendements un peu risqués mais juteux dans les pays émergents.
         
         Les taux négatifs sont aussi une aubaine pour les états qui peuvent diminuer leur dette.

         Les taux négatifs c’est parce qu’on attends les faillites des banques les plus pourries pour repartir sur de bonnes bases, mais ça traîne car on les sauve à chaque fois, et on pense que ça va continuer.

         L’argent physique c’est bien et certaines crypto-monnaies déflationnistes aussi.

         L’immobilier protège aussi mais on a une bulle en France.


      • Garibaldi2 11 décembre 2019 18:19

        @Matlemat

        Dès lors qu’il est légal d’avoir un compte bancaire à Bombay, rien n’empêche son détenteur d’acheter des instruments financiers indiens si l’Inde n’interdit pas ces transactions.


      • troletbuse troletbuse 11 décembre 2019 11:03

        P’tain. Desintox qui devient complotiste. Un comble. :->


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 11:55

          @troletbuse
          Il doit être concerné, rien de tel que la réalité pour retomber les pieds sur terre...


        • Désintox Désintox 11 décembre 2019 13:57

          @troletbuse
          Je ne vois pas en quoi mon article serait complotiste.


        • troletbuse troletbuse 11 décembre 2019 17:44

          @Désintox
          Je vous juge avec les mêmes critères que vous.
          Vous contredisez les tordus qui nous gouvernent, donc vous êtes complotistes.
          Au fait, pour NDP, vous avez des nouvelles sur l’enquête. Ont-ils retrouvé le mégot ?
           smiley


        • San Jose 11 décembre 2019 11:05

          On peut bien avoir capitalisé énormément : si l’économie se casse la figure les droits acquis ne valent plus rien. Si en revanche l’économie ne se casse pas la figure, il n’y a pas de raison qu’elle ne puisse payer les pensions par répartition. De toute façon c’est en dernière analyse les entreprises qui d’une façon ou d’une autre paient les pensions. La propagande pour la capitalisation est une manipulation destinée à faire payer les pensions par les bénéfices des entreprises au lieu de les faire payer sur leurs frais généraux avant bénéfice. L’intérêt du transfert est évident. 


          • ZenZoe ZenZoe 11 décembre 2019 15:18

            @San Jose
            La propagande pour la capitalisation est une manipulation destinée à faire payer les pensions par les bénéfices des entreprises au lieu de les faire payer sur leurs frais généraux avant bénéfice.

            Voudriez-vous avoir la gentillesse d’expliquer ce que vous dites, ça me parait très intéressant et je ne suis pas une crack de l’économie.


          • Garibaldi2 11 décembre 2019 18:28

            @San Jose

            Ce ne sont pas les entreprises qui payent leurs charges mais leurs salariés qui les payent, sauf si les actionnaires (ou le petit patron) sont obligés de remettre au pot pour équilibrer les comptes.

            Si un employé ne rapporte pas un bénéfice, après déduction de toutes les charges (sociales, fiscales, de fonctionnement ...), l’employeur ne l’embauche pas car il n’y a pas intérêt.


          • San Jose 11 décembre 2019 19:15

            @ZenZoe
            .
            Je veux dire que si j’étais un riche actionnaire vivant de mes dividendes, je préférerais que les retraites soient payées par les dividendes des autres actions, celles que les fonds de pension par capitalisation ont pu s’acheter avec l’argent de leurs assurés, plutôt que voir mes propres dividendes amoindris par des cotisations de répartition que l’entreprise aurait payés avant de compter ses bénéfices. 
            Accessoirement si j’étais dirigeant d’entreprise, je préférerais aussi présenter des dividendes plus flatteurs pour ma gestion en n’ayant pas eu de cotisations de retraite de répartition à payer. 


          • Garibaldi2 11 décembre 2019 20:06

            @alexis42

            Vous feriez un bien mauvais gestionnaire. Si mon employé ne me rapporte pas au moins 2500€, donnez-moi une seule bonne raison de l’embaucher ? S’il me rapporte plus de 2500€, toutes charges sociales et fiscales déduites, je peux l’embaucher, la différence sera mon bénéfice avant impôts personnels.

            Si ma vache me coûte 100€ par mois et qu’elle ne me rapporte que 90€ par mois, je n’en ai besoin ...


          • San Jose 11 décembre 2019 21:16

            @Garibaldi2
            .
            Je crois qu’il vaut mieux ne pas insister ! Vous avez raison. 


          • Sparker Sparker 11 décembre 2019 11:19

            Des fonds de pensions ça peut faire faillite, je sais il y a le « too big, too fall » et « Fannie Mae et Freddy Mac » ont été nationalisées, bon Trump veut les reprivatiser, ça grince un peu aux states...

            C’est kiki paye plusieurs fois à la fin ?


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 11:45

              @Sparker
              Une économie aussi, ça peut faire faillite.
              Il est grand temps de sortir de l’ UE & de l’euro, pour ressembler davantage à la Suisse qu’à la Grèce, où les retraites ont été baissées pour la 12 fois....


            • tashrin 11 décembre 2019 12:21

              globalement d’accord, et j’ajouterai un point : les niveaux de salaires...

              Capitaliser pourquoi pas, mais avec quoi ? les salaires actuels sont à peine suffisants pour vivre à l’instant T, alors capitaliser en vue d’une retraite... C’est de la science fiction

              Les partisans du systeme par capitalisation sont surtout les personnes dont les revenus sont élevés, et qui se sentent spoliés par un mecanisme de protection sociale imposé et redistributif. En substance, ils prefereraient le chacun pour sa gueule, convaincus que leur situation s’en trouverait améliorée. Peu importe que cela ne concerne qu’une infime fraction de la population


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 12:39

                @tashrin
                S’il ne s’agit que d’une petite partie de la population, ce n’est pas intéressant pour les fonds de pension, ils cotisent déjà pour des trucs semblables...
                Les salariés et les pauvres sont bien plus nombreux !


              • tashrin 11 décembre 2019 14:14

                @Fifi Brind_acier
                ca n’empeche pas qu’ils sont justement.. pauvres


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 18:44

                @tashrin

                ca n’empeche pas qu’ils sont justement.. pauvres

                Si vous étiez financier, vous auriez davantage d’imagination... ! Ils n’ont que ça à faire, se faire bronzer et imaginer les moyens de niquer les pauvres.
                .
                Vous savez sans doute qu’en dehors des grandes villes, l’Afrique n’est pas encore électrifiée. A la fin de cet article, vous trouverez l’exemple de ce financier qui a créé en Afrique de l’ouest l’entreprise M-Kopa Solar, alors que les habitants vivent avec moins de 2 $ par jour :
                .
                "Les lampes solaires sont programmées de telle sorte qu’elles s’éteignent automatiquement dès que les clients manquent à leurs paiements quotidiens.

                Le package de démarrage fournit un système d’énergie solaire qui se compose d’un panneau, de trois lampes, d’une radio et d’un kit de recharge de téléphone portable. » Le tout à des prix totalement usuraires !


              • Scuba 11 décembre 2019 13:19

                "En fait, l’épargne des français atteint déjà des niveaux records sans fonds de pensions.

                "

                bin ouais, les français épargnent, car ils savent que le système actuel par répartition ne leur permettra pas d’avoir une bonne retraite. Donc ils se font leur propre retraite par capitalisation, en épargnant.

                Le débat entre répartition et capitalisation est donc tranché : ceux qui peuvent se payent eux-même leur retraite par capitalisation, et tant pis pour les autres !!! smiley


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2019 08:52

                  @Scuba
                  Non, ce n’est pas lié aux retraites, les Français ont toujours été de grands épargnants, contrairement aux américains qui vivent à crédit.


                • Scuba 12 décembre 2019 16:22

                  @Fifi Brind_acier

                  les français sont de grands épargnants pour palier à la faillite de leur système social. La retraite n’est pas la seule cause, il y a aussi le chômage, de moins en moins couvert, et un système de santé totalement défaillant (voir les grèves dans les hôpitaux) qui rembourse de moins en moins les soins.


                • San Jose 11 décembre 2019 14:08

                  Le dramaturge et chroniqueur Henri Lavedan proposait il y a cent ans que chacun reçoive de l’héritage de ses parents une part proportionnée, en sus de luii-même, au nombre d’enfants qu’il a eus. 

                  Exemple : 

                  100 000 francs d’héritage à partager et deux enfants dont l’un est resté vieille fille acariâtre tandis que l’autre est devenu père attentionné de huit enfants.

                  Il y a donc 10 personnes dans l’affaire, ce qui conduit au partage suivant : 10 000 F pour la laissée-pour-compte et 90 000 F pour l’alcoolique qui engrossait sa femme chaque soir de paie. 


                  • San Jose 11 décembre 2019 14:16

                    Encore qu’en 1900 un ouvrier aviné avait rarement pour père un homme laissant cent mille francs, ce qui fait cinq mille napoléons, trente-deux kilogrammes de pièces d’or ! Prenons des chiffres plus réalistes : 200 francs d’héritage, 20 F pour la fille et 180 F pour le fils. 


                  • Spartacus Spartacus 11 décembre 2019 14:43

                    Pour une fois il y a un fond de vérité.  smiley

                    La répartition ne fait pas payer la première génération qui « laisse sa dette » aux autres générations ; C’est donc un emprisonnement et une atteinte aux libertés des générations futures qui doit solder le reste a charge pour sortir de ce piège.

                    C’est bien d’avoir admis que c’était bien une atteinte aux libertés comme système

                    Néanmoins, il est parfaitement possible de passer de la répartition à la capitalisation en séparant les 2 le temps d’une génération. Environ 40 ans sont nécessaire pour une rupture complète. C’est vrai aussi.

                    Sur les procès d’intention de la capitalisation, sont ridicules..

                    Surtout pour la gestion. La répartition actuelle est en faillite, la gestion est déficitaire, et les fonctionnaires se foutent d’une balance en équilibre...La CRDS est ni plus ni moins qu’une taxe sur la mauvaise gestion. 

                    Voici de vrais arguments

                    -1-La capitalisation est la plus juste et socialement la plus utile aux individus.

                    -2-Elle correspond réellement à la carrière de l’individu.(pas aux 6 derniers mois des castes ou un bon 45% vole les autres avec ce principe)...

                    -3-Elle est mieux adaptée aux carrières hachées et monde moderne.

                    -4-Les notions de sanctions discriminatoires par des pénalisations n’existent plus. T’a moins cotisé, tu as ce qui correspond, tu n’es pas décoté et humilié si tu n’a pas un nombre fatidique d’années.

                    -5-Elle est économiquement extrêmement positive pour l’emploi et la richesse commune, puisque’elle incite aux politiques et mentalités d’investissements alors que la répartition entraîne des politiques natalistes et d’aides aux familles nombreuses.

                    -6-Elle enrichi la génération qui cotise et en plus aide les générations suivantes et ne pénalisent pas financièrement celui qui meure trop tôt. Au décès l’épargne est transférée aux héritiers.

                     La cotisation de ceux qui meurent trop tôt n’est pas volée par le système.

                    -7-Elle permet l’indépendance aux politiciens et fonctionnaires.

                    -8-Elle permet la liberté de choix et partir quand on le souhaite.

                    -9-Elle est transparente. A chaque moment il est possible de savoir ce que tu aura.

                    -10-On peut acheter au cours de sa vie des années et prévoir de partir plus tôt.

                    -11-La capitalisation libère du carcan de l’état

                    -12-La démographie est désastreuse pour la répartition, avantageuse pour la capitalisation, qui elle peut profiter de la démographie des autres pays ou profiter des croissances partout sur terre.

                    -13-la capitalisation permet d’éviter les conflits en créant des intérêts croisés entre les habitants de chaque pays ce qui limite l’esprit belliqueux des dirigeants agressifs par ses propres populations.


                    • JL JL 11 décembre 2019 14:58

                      @Spartacus
                       
                       ’’La répartition ne fait pas payer la première génération qui « laisse sa dette » aux autres générations’’
                       
                      Curieuse interprétation du mécanisme en place ! C’est au contraire, l’inverse qui risque de se passer : au lieu qu’il y ait une génération gagnant comme le pseudo spartacus subodore bêtement, il y aurait une génération perdante.
                       
                       Tous les arguments évoqués en faveur de la capitalisation ici par le commentaire sont démentis par les faits ou bien réfutables aisément.


                    • Spartacus Spartacus 11 décembre 2019 15:06

                      @JL
                      Ce qui est curieux n’est pas cette interprétation, mais celle du conditionnement social qui fait croire que c’est de la solidarité.

                      En fait la première génération n’a pas payé et a laissé sa dette...

                      Il n’y a pas "une génération, mais toutes les générations qui suivent qui sont perdantes.....
                      Elle doivent éponger une dette dont elle n’est pas responsable, tout en en crént une pour les autres qui suivent.

                      Quand a la réfutation, elle demande qu’a être débattue.... Et c’est bien le problème,il n’y a pas de débat.


                    • JL JL 11 décembre 2019 15:21

                      @Spartacus
                       
                       ’’la première génération n’a pas payé et a laissé sa dette’’
                       
                       C’est absolument faux : cette première génération, qu’on ne pouvait évidemment pas euthanasier en sortant de la vie active, n’a pas bénéficié de revenus supérieurs du fait qu’elle ne cotisait pas pour les générations précédentes. A mon avis, cet argent non dépensé en cotisations, serait plutôt allé par défaut dans l’escarcelle du patronat.
                       
                       Pour ce qui est du débat, ok, faites en un article, nous en débattrons.


                    • San Jose 11 décembre 2019 17:07

                      @Spartacus
                      .
                      Cette première génération qui aurait laissé sa dette n’existe pas. Le montant des retraites (qu’elles soient en argent ou comme jadis en nature sous forme de prise en charge) a certes crû progressivement au XXe siècle, mais il a toujours été nécessaire, et le plus souvent obligatoire, de prendre les vieux en charge. Eux-mêmes l’avaient donc fait avant leurs enfants. 


                    • Désintox Désintox 11 décembre 2019 19:39

                      @Spartacus
                      « La répartition ne fait pas payer la première génération qui « laisse sa dette » aux autres générations ;  »
                      La première génération aurait donc dû prendre une petite pilule pour l’euthanasie à 65 ans. Toute la pensée spartakienne est ainsi résumée ! Et le pire, c’est que c’est vrai !

                      Pour le reste, voici mes réponses ces arguments bidons :

                      « 1-La capitalisation est la plus juste et socialement la plus utile aux individus. »

                      Évidemment : seuls les plus riches ont pu capitaliser. Les autres peuvent crever ! C’est la justice spartakienne.

                      "2-Elle correspond réellement à la carrière de l’individu.(pas aux 6 derniers mois des castes ou un bon 45% vole les autres avec ce principe)..."

                      Les retraites actuelles sont fondées sur la carrière de l’individu. Les 6 derniers mois de la fonction publique compensent l’absence de retraite complémentaire.

                      « 3-Elle est mieux adaptée aux carrières hachées et monde moderne. »

                      Bien au contraire, c’est la prise en compte des 25 meilleures années qui permet de compenser les périodes de chômage. Avec la capitalisation, on les paye plein pot.

                      "4-Les notions de sanctions discriminatoires par des pénalisations n’existent plus. T’a moins cotisé, tu as ce qui correspond, tu n’es pas décoté et humilié si tu n’a pas un nombre fatidique d’années.« 

                      Ce sont les pauvres qui seront décotés et se retrouveront avec des retraites de 500€ par mois.

                       »5-Elle est économiquement extrêmement positive pour l’emploi et la richesse commune, puisque’elle incite aux politiques et mentalités d’investissements alors que la répartition entraîne des politiques natalistes et d’aides aux familles nombreuses« 

                      Cela favorise la création d’énormes masses d’argent, de bulles spéculatives et des comportements de fonds vautours qui déstabilisent l’économie.

                      Les politiques natalistes sont un choix indépendant du système de retraite. Quel que soit le système, ce sont toujours les actifs qui payent pour les retraités.

                       »6-Elle enrichi la génération qui cotise et en plus aide les générations suivantes et ne pénalisent pas financièrement celui qui meure trop tôt. Au décès l’épargne est transférée aux héritiers."

                      Alors ce n’est plus un système de retraite. Vous qui passez votre temps à vanter les revenus au mérite et l’autonomie, alors expliquez nous : les héritiers, ils ont fait quoi pour mériter leur héritage ?

                      Moi, je suis pour une taxe à 100% sur l’héritage.

                      « 7-Elle permet l’indépendance aux politiciens et fonctionnaires. »

                      C’est cela ! Le politicien est indépendant de l’électeur et le fonctionnaire est indépendant de l’État... Vous en avez d’autres comme ça ?

                      « 8-Elle permet la liberté de choix et partir quand on le souhaite. »

                      En effet, il suffit d’être riche... Mais n’est-ce pas déjà le cas ?

                      « 9-Elle est transparente. A chaque moment il est possible de savoir ce que tu aura. »

                      Pas du tout : les futures pensions dépendent des futurs cours de la bourse... Non seulement il est impossible de les prévoir à l’avance, mais en plus, les retraités peuvent voir leur pension baisser du jour au lendemain si le fond de pension a mal joué à la bourse.

                      « 10-On peut acheter au cours de sa vie des années et prévoir de partir plus tôt. »

                      En effet, il suffit d’avoir beaucoup de fric ...

                      « 11-La capitalisation libère du carcan de l’état »

                      ... pour tomber dans celui des banques et des assurances privées.

                      "12-La démographie est désastreuse pour la répartition, avantageuse pour la capitalisation, qui elle peut profiter de la démographie des autres pays ou profiter des croissances partout sur terre."

                      ... à condition que les pays en question n’aient pas l’idée saugrenue de taxer les dividendes à 80% pour financer l’éducation, la santé, la transition écologique, etc.

                      Un pays en forte croissance démographique a d’énormes dépenses d’éducation et n’a donc pas les moyens d’entretenir les pensionnés des pays occidentaux.

                      "13-la capitalisation permet d’éviter les conflits en créant des intérêts croisés entre les habitants de chaque pays ce qui limite l’esprit belliqueux des dirigeants agressifs par ses propres populations."

                      Elle permet aussi de combattre le cancer, l’acidification des océans, la peste porcine, le black friday, l’islamisme, la dyslexie, l’hypermétropie, les déjections canines, et même le français hasardeux de certains commentaires.


                    • San Jose 11 décembre 2019 20:18

                      @Désintox
                      .
                      Citation  : je suis pour une taxe à 100% sur l’héritage
                      .
                      Et même 200% si l’héritage est constitué d’une maison individuelle. 

                      Avec l’argent électronique il doit être possible de fliquer suffisamment le père à héritage durant sa vie pour s’assurer qu’il ne refile jamais discrètement d’argent à ses enfants par anticipation, et même qu’il ne leur fasse aucun cadeau ni ne les dépanne jamais, car ce serait du détournement de l’héritage qui doit aller tout entier à l’état.


                    • JL JL 11 décembre 2019 14:52

                      Bon article qui fait bien le tour de la question.

                       

                      ’’le passage de la répartition à la capitalisation est possible... à condition d’euthanasier tous les retraités actuels, et aussi tous ceux qui arriveront à l’âge de la retraite pendant une quarantaine d’années, le temps que le fonds de pension ait acquis une maturité suffisante.’

                       

                      Il y aurai bien une autre solution, et je crois que bien des affairistes y pensent : c’est de réussir à faire abonder les fonds de pension par l’État. Il faut veiller au grain, car sinon, cela se ferait aux dépens des contribuables.


                      • uleskiserge uleskiserge 11 décembre 2019 16:33

                         

                         

                        Dommage qu’il n’y ait personne pour re-placer dans un contexte plus général cette réforme des retraites car celle-ci a bien évidemment tout à voir avec les réformes du droit du travail, des droits des chômeurs, du financement des services publics - de l’hôpital en particulier -, qui l’ont précédée ; reformes conduites par les locataires de l’Elysée et de Matignon ; premier niveau de la remise en contexte de cette réforme des retraites.

                         

                        A un deuxième niveau contextuel, on trouvera l’U.E qui réclame ses réformes depuis 20 ans et que la France peine à conduire ; une France en retard sur la remise en cause d’une logique de financement approprié d’une société solidaire et performante en termes de protection et de sécurité sociale ; comprenez : une France en retard de précarité généralisée et de paupérisation croissante d’une partie importante des salariés. 

                         

                        Au-dessus de l’U.E… à un troisième niveau, on trouvera le mondialisme : projet de mise en concurrence de tous contre tous… ( de toutes les économies ) à la tête duquel on trouvera le Capital ; un Capital mondialisé qui n’a de cesse depuis trente ans de faire face à la menace d’une baisse drastique des profits - des taux de retour sur investissement – qui, aujourd’hui, a deux causes principales : la fin d’une énergie bon marché ; la fin d’une exploitation irresponsable d’énergies fossiles qui tuent notre planète, étouffent et empoisonnent sa population, avec pour conséquence, la fin de la croissance (énergies abondantes et bon marché) ou bien plutôt, la fin d’un modèle de développement uniquement basé sur cette croissance, le tout dans le cadre d’une transition écologique qui ne peut avoir lieu que dans la récession. Pas de croissance pas de profit ! Or, la baisse des profits n’est pas une option pour le Capital mondialisé. Reste alors une solution : la baisse drastique des taxes, des prélèvements, de la redistribution, des salaires et des protections ; notons que les GAFAM soutenus par les présidences étasuniennes successives – qui rechignent à être taxés, sont déjà dans cette logique du refus de l’impôts. 

                         

                        Reste un dernier niveau, comme un retour à la case départ, qui concerne les acteurs de la conduite des réformes évoquées plus haut, à savoir la classe politique en générale et les locataires en particulier des lieux d’exécution de cette logique mondialiste du Capital : Matignon et l’Elysée en ce qui concerne la France ; à ce dernier niveau, tout personnel, hyper-individualiste et intéressé, un niveau au ras de pâquerettes, on trouvera un seul souci : les perspectives de plan d’évolution de leurs carrières à tous au plus haut niveau, à l’international principalement, car tous ont intégré ce qui suit : laisser plus de pauvres derrière soi en quittant ces postes d’exécution des directives du Capital mondialisé (le maître d’Ouvrage) avec l’U.E comme maîtresse d’œuvre, est un impératif pour quiconque souhaite prétendre à ces carrières. Car enfin, pourquoi alors se donner autant de mal !

                         

                        En Europe, Tony Blair ( aidé par Thatcher qui l’a précédé) et Gerhard Schröder seront sans doute les premiers à s’y conformer ; à propos de Merckel, on peut déjà prédire qu’elle n’aura pas dérogé ; quant à Macron, étant donné le « retard » pris par la France, on peut déjà le nommer champion toutes nationalités confondues, de cette loi d’airain : plus de précarité, plus de pauvres, toujours et encore plus… après le passage d’exécutants (appelons-les « Premier ministre, Chancelier ou Président » ) membres d’une caste cooptée par un Capital dont on aurait vraiment tort de sous-estimer les qualités de prévoyance, d’anticipation… notamment au sujet de l’urgence climatique et ses conséquences sur la croissance et les profits. Rien de surprenant à cela, puisque gérer c’est prévoir. 


                        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 18:50

                          @uleskiserge
                          Il arrive que les grands esprits( et les grands intérêts) se rencontrent....

                          En Juillet 2019, Macron a reçu les PDG des fonds de pension, dont Larry Fink, celui de BlackRock , assis à côté de lui sur la photo.


                        • Désintox Désintox 11 décembre 2019 19:01

                          @uleskiserge
                          « Dommage qu’il n’y ait personne pour re-placer dans un contexte plus général cette réforme des retraites »

                          Écrivez un article !


                        • Cadoudal Cadoudal 11 décembre 2019 19:15

                          @Désintox
                          -Écrivez un article !

                          Cilisiounistes...lol...

                          T’as vu que j’ai fais court et inclusif, facilement compréhensible, je vais le proposer à la modération des citoyens éclairés...

                          je compte sur ton appui..


                        • Désintox Désintox 11 décembre 2019 21:07

                          @Cadoudal

                          JE NE M’ADRESSAIS PAS À VOUS.


                        • popov 11 décembre 2019 16:43

                          Bizarre...l’argument des gouvernements européens suivant lequel les migrants allaient payer les pensions, c’était donc un mensonge ?


                          • CLOJAC CLOJAC 11 décembre 2019 17:15

                            @popov

                            « l’argument des gouvernements européens suivant lequel les migrants allaient payer les pensions, c’était donc un mensonge ? »

                            Pas du tout, c’est aussi vrai que l’UE allait assurer la stabilité économique, l’euro le plein emploi et Micron l’abondance pour tous.
                            Simplement, faut pas être pressé ! smiley


                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 11 décembre 2019 18:54

                            @popov
                            C’est vrai, c’est Delevoye en novembre dernier :

                            En l’occurrence, l’ancien ministre de Jacques Chirac, devenu, par la grâce de l’amnésie politique, une incarnation de la conscience sociale, s’exprimait vendredi 29 novembre devant un parterre de jeunes de Créteil pour défendre sa réforme.

                            «  La démographie européenne et son vieillissement font que, si on veut garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de populations entre guillemets “étrangères” pour équilibrer la population active en 2050 en Europe. »


                          • Désintox Désintox 11 décembre 2019 18:59

                            @popov
                            Commentaire sans rapport avec l’article.

                            Tous les moyens sont bons pour faire dériver les débats vers des thèmes racistes.


                          • Cadoudal Cadoudal 11 décembre 2019 19:10

                            @Désintox

                            « On devrait gazer tous les « Blancs », cette « sous-race »...lol...

                            https://ripostelaique.com/hafsa-askar-de-lunef-a-incite-au-meurtre-de-tous-les-blancs.html

                            Là, tu vas me dire hors sujet, comme tes petits camarades...lol...

                            Mais quand même certains invités nous donnent parfois un bon coup de main pour résorber le déficit de nos caisses de retraite :

                            Vu l’âge (65, 75, 75 et 79 ans) des personnes traitées, Fissenou Sacko pourra rejoindre prochainement le service départemental d’incendie et de secours de son domicile, comme son cousin grimpeur.

                            https://www.francebleu.fr/infos/faits-divers-justice/quadruple-meurtre-de-noel-2016-fissenou-sacko-ecrit-ses-regrets-aux-familles-des-victimes-1576063677


                          • Désintox Désintox 11 décembre 2019 21:06

                            @Cadoudal

                            ENCORE !!!!!!!!!!

                            ÇA FAIT 50 FOIS QUE VOUS CITEZ CETTE FAUSSE DÉCLARATION QUI NE FIGURE QUE DANS LES SITES NÉO-NAZI !

                            RAS LE BOL !


                          • popov 12 décembre 2019 00:36

                            @Désintox

                            Commentaire sans rapport avec l’article.

                            Au contraire, je suis en plein dans le vif du sujet qui est la réforme du système des pensions de retraite.
                            Si les migrants allaient réellement sauver ce système comme le clame le gouvernement, pourquoi faudrait-il le réformer ?

                          • popov 12 décembre 2019 01:02

                            @Fifi Brind_acier

                            « La démographie européenne et son vieillissement font que, si on veut garder le même nombre d’actifs dans la machine économique, il va falloir 50 millions de populations entre guillemets “étrangères” pour équilibrer la population active en 2050 en Europe. »

                            Et ces 50 millions d’actifs seront actifs en quoi ? C’est précisément chez les migrants qu’il y a le pourcentage de chômage le plus élevé. Je me demande si les actifs parmi les migrants seront au moins capables de payer les allocations de chômage des migrants inactifs. Quant à payer les pensions, il s’agit d’un mensonge pur et simple : si c’était vrai, le gouvernement n’aurait pas besoin de réformer le système des pensions.

                          • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2019 08:58

                            @popov
                            Allez le demander à Delevoye !
                            Lui n’a pas de problème pour ses fins de mois, en plus de son salaire de Ministre il émargeait dans un think tank à 5300 euros par mois, ce qui est interdit !


                          • popov 12 décembre 2019 14:06

                            @Fifi Brind_acier

                            Il paraît qu’il va démissionner de ce poste privé et rembourser le salaire perçu illégalement. Quel brave homme !
                            Au fait, en France, quand un voleur rend ce qu’il a volé, cela le met-il à l’abris de poursuites pénales ?


                          • Legestr glaz Legestr glaz 12 décembre 2019 14:12

                            @popov
                            Pas du tout !


                          • Cadoudal Cadoudal 12 décembre 2019 14:14

                            @Désintox
                            Tweeter, RT, Slate et la LICRA Néo-Nazis ?
                            Et ta cousine elle est Périgourdine, spice de bouffon ?

                            La Licra joint en outre une capture d’écran sur laquelle on voit ce qui est présenté comme un tweet de l’intéressée : « On devrait gazer tous les blancs, cette sous-race. »

                            Il semble que la Licra ait rebondi à la diffusion sur Twitter de nombreuses captures d’écran de tweets attribués à Hafsa Askar, faisant état d’un racisme ciblant spécifiquement les Blancs. « Js [je suis] une extrémiste anti blancs » et « le monde serait bien mieux sans blancs », aurait-elle notamment tweeté, selon ces captures d’écran.

                            https://francais.rt.com/france/46905-gazer-blancs-sous-race-licra-tweet-raciste-unef
                            http://www.slate.fr/story/176139/unef-syndicat-anticolonialistes-decoloniaux-histoire-gauche-tweets-notre-dame
                            https://twitter.com/FallaitPasSuppr/status/1117894827520086016?ref_src=twsrc%5Etfw



                          • Désintox Désintox 12 décembre 2019 19:50

                            @Cadoudal

                            Je ne crois pas à la véracité de votre citation. Et puis de toutes façons, ça fait 50 fois que vous citez ce qui est au mieux un propos de comptoir d’une personne sans importance, et plus sûrement une invention.

                            La récurrence et l’insignifiance de votre commentaire démontrent votre mauvaise fois.

                            Et en plus, c’est sans rapport avec l’article que vous prétendez commenter. Le racisme est décidément votre raison de vivre.


                          • Cadoudal Cadoudal 12 décembre 2019 20:16

                            @Cadoudal
                            Je vais la citer à chaque fois que je te croiserais, moi je l’aime bien ma petite Marocaine, elle est mignonne...

                            « On devrait gazer tous les « Blancs », cette « sous-race »

                            https://francais.rt.com/france/46905-gazer-blancs-sous-race-licra-tweet-raciste-unef

                            Effectivement, ça peut pas être du racisme, car le racisme est puni par la loi...

                            Effectivement, à part les Néo-nazis du Figaro, personne ne connait cette étudiante Marocaine...lol...

                            Dérapages de l’Unef : à quand la sanction ?



                            https://www.youtube.com/watch?v=nMn3cPT0HA8

                            C’est pas pour demain, généralement il faut attendre la fin d’un génocide avant que nos bons juges daignent prendre parti...lol...

                            « le blanc sera le juif du vingt-et-unième siècle »

                            https://www.dedefensa.org/article/dame-greta-et-la-chasse-au-petit-blanc


                          • Désintox Désintox 13 décembre 2019 14:08

                            @Cadoudal
                            « Je vais la citer à chaque fois que je te croiserais. »

                            La vieillesse, quel naufrage.


                          • Cadoudal Cadoudal 13 décembre 2019 14:10

                            @Désintox

                            « On devrait gazer tous les « vieux », cette « sous-race »

                            https://francais.rt.com/france/46905-gazer-blancs-sous-race-licra-tweet-raciste-unef


                          • ribouldingue ribouldingue 11 décembre 2019 19:39

                            Ça y est Gérard Majax vient de nous sortir son lapin de son chapeau. Comme tout le monde s’y attendait edouard s’est contenté comme son mentor lui a dicté de jouer la politique du sourd . Donc pas de changement concernant la valeur du point : 1 point =10 euros soit 0,55 euros en 2020 après l’inflation le point vaudra 0,0055 cts. Les 1000 euros seront maintenus pour les carrières en dents de scie ce sont les ayants droit par succession qui payeront le manque à gagner pour arriver à 1000 euros. Autres reculades. Il se pourrait que peut-être la pénibilité vienne en ligne de compte mais ce n’est pas sûr. En clair, edouard n’a rien apporté de plus. Ah si ! Grandes nouveautés. Donc la génération de 1975 financera sa propre retraite par point et par capitalisation puisque le système par répartition c’est terminé . La génération de 1975 doit souscrire à des assurances privées dès maintenant. Mais où va-t-on ce sont nos gosses qui vont payer cette cochonnerie tout ça pour complaire au président des archi milliardaires. Rideaux ! Pourtant c’est simple pour financer convenablement les retraites. Petit 1 : De l’argent il y en a dans les caisses du patronat. Petit 2 : Taxer les dividendes reversées aux actionnaires. Petit 3 : Remettre l’ISF en place pour que cet argent alimente les caisses de retraite. Réclamons un référendum pour ou contre la réforme macron. On voit bien que cette réforme est claire comme de l’eau de roche mais seulement pour ce gouvernement. Si vous voulez une retraite vous partirez minimum à 64 ans et souscrire à une assurance privée. Il est temps que les lycéens et les étudiants se fassent entendre car c’est maintenant eux qui sont montrés du doigts.


                            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 11 décembre 2019 22:36

                              «  Dans la retraite par répartition, les cotisations des actifs permettent de payer les pensions des retraités »


                              Donc, le régime des fonctionnaires et les régimes spéciaux ( RATP , SNCF Industries Gazières " ne sont pas des régimes par répartition ....


                              En effet , pour ces gens là , leurs cotisations ne couvrent qu’une faible partie des retraites mais c’est le contribuable qui paie la différence smiley


                              Alors appliquons leur vite un vrai régime de répartition !


                              • Garibaldi2 12 décembre 2019 10:39

                                @Sharpshooter - Snoopy86

                                Le régime de retraite des indépendants est aussi un régime spécial, et si leur régime complémentaire est à l’équilibre et détient 17 milliards de réserve, leur régime vieillesse de base est déficitaire et doit être renfloué par l’intercompensation.

                                Merci d’expliquer comment les mineurs de fond actuellement à la retraite vont pouvoir équilibrer leur régime spécial, alors qu’il n’y a plus de mines de charbon en exploitation en France ?!


                              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 12 décembre 2019 16:51

                                @Garibaldi2

                                Les deux exemples que vous donnez démontrent bien qu’un régime unique n’aurait rien ni d’injuste ni d’abherrant ...


                              • Désintox Désintox 12 décembre 2019 19:44

                                @Sharpshooter - Snoopy86
                                « Donc, le régime des fonctionnaires et les régimes spéciaux ( RATP , SNCF Industries Gazières » ne sont pas des régimes par répartition ...."

                                En effet, il n’existe pas de caisse de retraite des fonctionnaires. Quand l’État engage un fonctionnaire, il doit lui payer son salaire, puis sa pension de retraite. C’est comme ça depuis très longtemps.

                                Par contre, c’est différent pour les régimes spéciaux.

                                Le déficit de certains régimes de retraite provient de la démographie de certaines professions. Par exemple, il y a beaucoup moins d’agriculteurs qu’avant. On ne peut donc pas demander aux agriculteurs actifs de payer les agriculteurs retraités.


                              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 13 décembre 2019 17:26

                                @Désintox

                                Quand l’État engage un fonctionnaire, il doit lui payer son salaire, puis sa pension de retraite. C’est comme ça depuis très longtemps.

                                C’est bien la profonde injustice du système actuel !
                                Les « ponctionnaires » perçoivent de l’Etat donc du contribuable de confortables retraites pour lesquelles , à la différence des travailleurs du privé, ils n’ont cotisé que des clopinettes ! 


                              • nono le simplet nono le simplet 13 décembre 2019 17:44

                                @Sharpshooter - Snoopy86
                                et c’est un ancien militaire qui le dit ...


                              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 13 décembre 2019 18:11

                                @nono le simplet

                                Tu parles, 3ans comme volontaire de service long ....
                                Imagine ma retraite smiley



                              • popov 12 décembre 2019 06:29

                                @désintox

                                Je vais vous faire un aveu : j’ai trouvé votre article excellent, et je trouve que ce système de pension par capitalisation est une escroquerie.

                                Si des organismes privés veulent se lancer dans ce commerce de pensions, c’est qu’ils espèrent en tirer des bénéfices plantureux. Et sans avoir rien investi, à part un minimum pour l’administration de ces fonds.

                                Pourquoi leur faire ce cadeau ? À mon avis, il faudrait imposer à ces fonds de pension la prise en charge d’un pensionné pour chaque actif qui entre dans le système. Pour le fond de pension, ce serait un investissement à long terme en vue des bénéfices futurs. Pour ne pas avoir à concocter des règles compliquées, le retraité pris en charge serait tiré au sort. Ça pourrait être aussi bien un petit retraité recevant une pension minimum qu’un ministre.


                                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 12 décembre 2019 09:24

                                  @popov
                                  Pourquoi leur faire ce cadeau ?


                                  Parce que l’Union européenne est néolibérale, qu’elle a été faite par et pour les riches et les multinationales, comme les fonds de pension.
                                  .
                                  D’ailleurs Bruxelles soutient Macron
                                  La réforme des retraites est « nécessaire et porteuse d’espoir ».
                                  Mais l’espoir, on ne sait pas trop pour qui ??


                                • Hervé Hum Hervé Hum 12 décembre 2019 09:39

                                  deux petites remarques,

                                  d’abord, il est faux et donc, participe de l’intoxication des cogito, le fait d’écrire ". La vie active dure donc 40 ans et la retraite dure 20 ans

                                  ".

                                  En effet, ce que défendent les manifestants actuels est tout, sauf l’arrêt de la vie active, mais exactement le contraire, la prolongation de la vie active. Cette fois ci, non plus contrainte, mais libre. Car, la retraite n’a d’intérêt véritable que si elle est active, pas si elle est inactive ou état dit grabataire. Cette retraite là, personne n’en veut, sauf ceux qui n’ont plus d’autres ambitions que de pourrir la vie de leur descendants ! Bref, il y a là, une solution évidente à la crise du financement des retraites...

                                  La seconde chose, c’est que la retraite par capitalisation existe déjà, de fait. La seule différence étant quelle est limitée aux seuls capitalistes, soit donc, les propriétaires de l’économie, tant de l’appareil productif que de l’épargne monétaire. Pour les autres, comme vous l’écrivez, défendre la retraite par capitalisation est se faire l’idiot utile des capitalistes et ils sont, hélas, très nombreux, car très peu sont à même de posséder un capital suffisant pour suffire à leurs besoins !

                                  Dernière chose, l’unique manière de faire un pseudo système de retraite par capitalisation qui concernerait l’ensemble des travailleurs, est de faire tourner la planche à billet et d’en conserver la masse monétaire en épargne, donc, hors de porté de l’économie dite réelle. Sauf que c’est ce qui est déjà fait, mais encore une fois, pour les seuls capitalistes et n’est en aucun cas accessible aux autres, c’est à dire aux prolétaires économique. Les lois de la physique l’interdisent d’elles mêmes...


                                  • Désintox Désintox 12 décembre 2019 19:39

                                    @Hervé Hum
                                    "d’abord, il est faux et donc, participe de l’intoxication des cogito, le fait d’écrire ". La vie active dure donc 40 ans et la retraite dure 20 ans"

                                    Je parlais clairement d’un pays imaginaire, pour les besoins de ma démonstration. Je n’ai évidemment pas dit que cela correspond à la réalité.


                                  • Hervé Hum Hervé Hum 13 décembre 2019 16:41

                                    @Désintox

                                    Certes, mais je ne crois pas que la différence que vous faites entre vie active et retraite s’applique seulement à votre pays imaginaire, mais aussi à la réalité.

                                    Ce qui s’applique à votre pays imaginaire est le fait que tout le monde a un travail et suit le même parcours idéal, pas la différence entre vie active et retraite.


                                  • Désintox Désintox 15 décembre 2019 18:57

                                    @Hervé Hum
                                    J’admets que l’expression « vie active » peut-être trompeuse.


                                  • Et hop ! Et hop ! 13 décembre 2019 00:42

                                    «  Alors pourquoi a-t-elle des partisans ?

                                    Tout simplement parce qu’il y a des capitalistes !

                                    Avec la sécurité sociale, les capitalistes ne gagnent rien. »


                                    Effectivement.


                                    C’est comme pour EdF

                                    qui fournissait l’électricité la moins chère d’Europe,

                                    qui était très performant et très en avance techniquement,

                                    qui payait très bien son personnel,

                                    et qui faisait des bénéfices pour l’État : pourquoi la réformer ?

                                    Parce que ce n’était pas une société cotée en bourse, donc qu’elle ne payait pas de dividendes à des actionnaires.

                                    Une fois privatisée, le prix de l’électricité double, les investissements cessent, le personnel devient très mal payé, pour que les dirigeants et les actionnaires puissent s’enrichir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

Désintox

Désintox
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès