• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > INQUIETUDE : Quelques questions à Monsieur Nicolas HULOT Ministre (...)

INQUIETUDE : Quelques questions à Monsieur Nicolas HULOT Ministre d’état, restées sans réponse :

La gravité de la situation écologique et les défis du XXIe siècle qu’elle suppose exige qu’elle soit placée au coeur des débats et des politiques à conduire, ce qui est loin d’être le cas. Comme les découverts écologiques se sont ajoutés d’une année sur l’autre à l’instar des déficits publics qui se cumulent dans la dette, la dilapidation du capital naturel commence de plus en plus tôt. Or Les difficultés financières et économiques de l’Europe et de la France sont à la fois reliées aux difficultés d’approvisionnement en énergie, à la menace du réchauffement climatique, au décalage entre les ressources disponibles et la croissance démographique. la faiblesse des stocks alimentaires et l’effondrement de la biodiversité ne peuvent être désormais éludés de nos choix politiques et ce à tous les niveaux, en particulier quand il s’agit du Gouvernement qui se réfère quotidiennement à la COP 21, laquelle aurait fait de Paris le fer de lance planétaire de la lutte contre le dérèglement climatique, ce dont se fiche royalement l’Américain TRUMP…

Les questions destinées à Mr. HULOT s’adressent également aux citoyens qui sont en vacances, à ceux qui ne peuvent pas partir en vacances. Aux supporters et fans de sportifs, comédiens et spectacles abrutissants divers, aux jeunes et moins jeunes.

A propos du plastique

1 - L’utilisation industrielle du plastique n’a guère que cinquante ans d’existence. Or il existe déjà ce qu’il est convenu d’appeler un septième continent de plastique flottant sur les océans et les mers, pour ne pas parler des fragments microscopiques que l’on retrouve partout. Les déchets plastiques flottants s’accumulent dans huit gyres tropicaux (énormes tourbillons d'eau océanique). Dans le Pacifique, un de ces gyres représente une surface de 6 fois la France soit, 3,6 millions de kilomètres carrés. Tout le monde connait la loi d’envahissement d’un étang par une plante aquatique loi de type exponentielle le « dernier jour » la surface envahie de l’étang passe de la moitié de l’étang à la totalité de l’étang..

La question que l’on peut poser aux élèves de CM2 : Au rythme de croissance actuel de l’utilisation de plastique, dans combien de temps la totalité des surfaces maritimes seront transformées en un continent de plastiques flottant ?

Remarque : Illusion du jetable, si on voulait recycler, l’ « avantage » du jetable disparaitrait, ce ne serait plus du jetable. 

Concernant la voiture électrique et l’annonce de sa prolifération qui selon le Ministre d’Etat serait salvatrice de l’environnement

2- voiture, électrique ou pas.

Pour ce qui est de la France il y a pratiquement autant de véhicules à moteur thermique ou électrique que d’habitants. On renouvelle sa voiture mettons tous les dix ans moins en réalité. Extrapolons cette densité de véhicules à moteur à l’ensemble des habitants de la planète et posons- nous la question : que reste-t-il de terres arables ?

Posons-nous également la question : Combien de minerais, de plastiques,d’énergie sont nécessaires pour construire une voiture ? Combien de surface de route pour permettre le déplacement de cette flotte de véhicules ? Quelle surface pour leur stationnement ? Combien de pneus ?de batteries, d’essence, d’huile pour leur fonctionnement. On recycle tout ça ? recycler c’est retourner à la case départ, restituer le minerai à l’état natif. recombiner le CO2 à l’état de charbon etc .

Par ailleurs a-t-on estimé le coût environnemental, énergétique, CO2 en Publicité pour vanter, par exemple une « Ford KA » pour des traites à 99 euros par mois.

Impossible d’échapper à la loi d’entropie

Croire que la surface terrestre peut être envahie durablement par des véhicules automobiles, c’est un peu comme pour les plantes aquatiques de l’étang, mais là, le développement sera stoppé par l’épuisement des matériaux nécessaires à leur production.

3 - Ecrans de télévision, smartphones, ordinateurs par milliards, produits avec quoi : des métaux rares : néodyme, cobalt, lithium, cuivre. Dans combien de temps seront-ils épuisés ? recyclés comment ? Alimentés en énergie électrique, avec quoi ? Des éoliennes ? Quand le vent souffle ? Pour produire des éoliennes combien de béton, de ferraille, de cuivre, de néodyme ? Quelle durée de vie d’une éolienne ? On recycle le béton ? On met les éoliennes où ? Sur les surfaces des parkings ? Quelle surface occupée ? Quelle durée de vie ? Quelle énergie pour les construire ? Avec de l’électricité éolienne ? faites le bilan énergétique d’une éolienne … 

4 - Pire, quelle médecine ? Prenons un octogénaire souffrant de multiples pathologies ayant survécu à la tuberculose dans son enfance grâce aux antituberculeux, diabète insulino-dépendant, Addison, polyradiculonévrite, compression médullaire, polyglobulie etc. etc. Faisons le bilan des examens biologiques, des examens radiologiques, combien d’argent métal rien qu’en radios ? Des échographies, des scintigraphies, des scanners, des IRM, des pets- scanners (imagerie par éléments radioactifs émetteurs de béta plus notamment fluoro désoxyglucose permettant la détection des métastases) 

Extrapolons ce système de santé à l’ensemble de la population du globe.  Est-ce possible  ?

Et que dire des tonnes de médicaments plus ou moins utiles. Mais le pire, tout cet appareillage médical n’existe que dans la mesure où il existe une industrie mondiale de l’électronique des calculateurs.

5- Enfin de plus en plus d’humains, plus de maisons, plus de routes, plus d’eau potable et d’irrigation, plus de CO2, plus de CH4, plus de pollutions, perturbateurs biologiques, hormones .. Plus d’excréments qu’on ne recycle plus, tout à l’égout. Combien de kilos de papier hygiénique, de couches culottes, de kilos de publicité papier pour chaque Français moyen. Extrapolons à 7 milliards d’individus, où prendrons-nous le bois pour fabriquer ce papier ? ….

Question : combien pensez-vous que cela va durer de temps ?

Relisons quelque ouvrages d’écologie académique, chose absolument ahurissante aucun de ces « scientifiques » ne prennent en compte dans leurs analyses des écosystémes de la présence de l’homo sapiens dans ces écosystèmes !

Exemple Sciences naturelles 2. Eléments d’Ecologie, cours DEBRUNE, édition Belin

Introduction à l’écologie page 7 citons : « L’écologiste considère l’homme en tant qu’être vivant participant aux équilibres naturels de la terre, mais il ne faut pas que le rôle de l’homme prenne une place prépondérante dans les préoccupations de l’écologiste qui doit rester,avant tout, un naturaliste »

Commentaire, l’homme étant un animal politique, pas de politique. 

Pour ce qui est des écologistes « environnementalistes », aucun, même HAINARD ne met en cause la ruralité, or c’est une certitude l’agriculture est le facteur numéro un de la sixième extinction. Dans science et vie de Mars 2017 un article, page 65, montre que dès la maîtrise du feu les hominidés ont très probablement bouleversé les écosystèmes naturels. Il y a vingt mille ans l’homme dégradait déjà la nature. On brule encore de nos jours la forêt amazonienne. Les aborigènes australiens utilisaient le feu pour créer des écosystèmes favorables à la survie de l’homme.

Reste le refus d’admettre que les lois de l’écologie, les lois qui régissent la vie sur terre s’appliquent à l’homo sapiens. Pourtant on est loin de l’animal machine de Descartes, déjà dénoncé par la Fontaine « discours à madame de la Sablière ». Actuellement on sait que notre patrimoine génétique est à 98 % en commun avec les chimpanzés, que dans le monde animal il existe une intelligence et une affectivité qui nous sont commune. Alors dernière question :

Combien la planète terre peut-elle héberger d’homo sapiens ? Combien de temps pourra-t-elle supporter les 9 milliards voire plus d'hommes annoncés ?

Un nombre croissant de données montre de façon irréfutable que les changements climatiques récents résultent essentiellement de l'activité humaine, dont le mode d'influence est certes complexe. Qu’il s'agisse de ce que nous consommons, des types d'énergie que nous produisons et utilisons, du lieu où nous vivons, du pays, ville, périphérie ou zone rurale, riche ou pauvre, de notre âge, jeunes ou vieux, de notre nourriture et même de la mesure dans laquelle femmes et hommes jouissent de l'égalité des droits et des chances, nous sommes entrés dans une nouvelle ère que les Scientifiques dénomment « ANTHROPOCENE ». Nous vivons désormais dans l’ère post-croissance économique sur une Terre à l’agonie de par le seul effet du nombre. A quoi servirait-il, par exemple, de vouloir imposer plus de sobriété énergétique, ce qui est souhaitable et absolument indispensable, si le nombre de producteurs - consommateurs, aux appétits en nombre d’esclaves mécaniques particulièrement gourmands en énergie ne cesse d’augmenter…

Pour conclure

Nous devons agir aujourd’hui préventivement pour une décroissance qui soit la plus rapide et équitable possible, si demain nous ne voulons pas que nos sociétés se diluent dans le chaos et la violence, car la décroissance économique s’imposera de toute façon…de gré ou de force… le GIEC nous annonce des températures atteignant 50° à Paris en 2100…

 

Documents joints à cet article

INQUIETUDE : Quelques questions à Monsieur Nicolas HULOT Ministre d'état, restées sans réponse :

Moyenne des avis sur cet article :  3.3/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • devphil30 devphil30 26 août 2017 08:26

    La décroissance se fera par la guerre , une méthode millénaire pour limiter la population des indigents.

    La capacité de reproduction des homo erectus et sa longévité s’accroit depuis 1/2 siècle par les progrès de la médecine et de l’alimentation.
    Cette tendance va diminuer avec la pollution , le stress , les ondes , les pesticides.

    Actuellement les armes pour détruire l’humanité sont prêtes , il faut trouver comment les employer sans tout détruire afin de permettre au 500 millions de rester en vie.

    Comme l’indique le Stonehenge américain
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

    Merci pour votre article mais à mon avis la tendance n’est pas à la décroissance.

    A ce jour même en arrêtant toute activité humaine polluante à base d’hydrocarbures , il faudrait un siècle pour remettre le climat en place.

    Sachant que le processus de réchauffement est engagé et telle une plaque chauffante nous allons continuer à chauffer voire à bouillir même si on arrêtait de polluer avec du CO2.

    Une dernière chose à ne pas négliger est la fonte du permafrost en Sibérie qui va libérer une grande quantité de méthane , gaz connu pour accroitre le réchauffement.

    C’est l’histoire de la grenouille qui chauffe à petit feu , nous allons atteindre le point chaud avant l’ébullition

    Philippe 

     


    • Croa Croa 26 août 2017 09:41

      À devphil30,
      La guerre est pire que la paix en terme de destructions. Mais je crains crains que tu n’ai raison donc bientôt il ne restera rien de la Terre d’habitable d’ici peu car les gens sont fous (et surtout ceux que nous nous choisissons pour rois, par exemple Macron, ces gens étant toujours des serviteurs du système destructeur.)


    • mmbbb 26 août 2017 19:02

      @devphil30 le hic est que la croissance demographique est exponentielle ! Et comme le constate l auteur le genre humain a ete tres fort ; en quelques decennies il a ete capable de polluer tous les ecosystemes. Si le rechauffement climatique est confime ( CO2 ou pas ) l autre hic est que le deplacement de population aboutira inévitablement a des conflits . 


    • bob14 bob14 26 août 2017 08:56

      (Reste le refus d’admettre que les lois de l’écologie, les lois qui régissent la vie sur terre s’appliquent à l’homo sapiens.).. ?
      Il n’y a pas de lois écologique..du flan du vent..Il y a une planète avec ses cycles variables et dessus divers animaux dont le plus nuisible l’humain !
      La planète existera longtemps après notre disparition et se remettra lentement mais surement de nos déchets !
      Les lois des hommes sont de la merde...


      • foufouille foufouille 26 août 2017 11:40

        @bob14
        mais si voyons, un khmer vert a la science infuse.


      • JC_Lavau JC_Lavau 26 août 2017 09:02

        Même si l’auteur énumère quelques évidences, il demeure que le GIEC est un escroc aux ordres, payé pour mentir aux peuples.


        Voici trois ans, j’avais déjà démonté ici ces supercheries « climatiques », mais qui lit Agoravox ? Même pas les agoravoxiens !

        • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 août 2017 14:53

          @JC_Lavau


          «  mais qui lit Agoravox » à part les nucléopathes ?

          on a compris que c’est pas le CO2 qui réchauffe la planète (sauf l’auteur) du simple fait que la photosynthèse restitue l’énergie de combustion du carburant, fossile ou pas.

          Par contre, une simple règle de trois montre que l’énergie nucléaire est suffisante pour réchauffer l’atmosphère de 2°C/siècle et en plus c’est un processus irréversible car la nature ne reconstitue pas l’U235 après fission comme elle le fait avec le CO2 !

          http://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/conference-sur-le-climat-la-france-161586

        • JC_Lavau JC_Lavau 26 août 2017 15:11

          @Homme de Boutx. 

          Chaque fois qu’il voit une nuée,
          Le pauvre halluciné
          S’écrie : « C’est Dulcinée ! »


        • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 août 2017 17:30

          @JC_Lavau
          t’as raison, défoule toi ! les agoravoxiens apprécieront ! 


          t’as même pas un bout d’argument déjà rongé à leur donner ! 

          pourtant tu manque pas d’imagination en général.. à défaut de rigueur !

        • leypanou 26 août 2017 09:31

          de gré ou de force… le GIEC nous annonce des températures atteignant 50° à Paris en 2100… : c’est le genre de prévision qui ne repose sur rien, la météo n’étant même pas capable de prévoir avec précision sur un temps très court.

          Et puis, en 2100, personne actuellement ne sera plus là pour reprocher quoi que ce soit au GIEC. C’est comme les 250 millions de réfugiés climatiques en 2050.

          Des chiffres bidons sortis pour impressionner le cré...dule (un autre mot aurait été mieux approprié) de base.


          • Croa Croa 26 août 2017 09:57

            Je pense que la Terre peut supporter 9 milliards d’hommes, ce qui sera effectivement le pic incontournable (sauf guerre généralisée) de la masse humaine en cours de croissance impossible à arrêter immédiatement mais qui devrait l’être naturellement vers la fin du siècle. SAUF que pour cela il est impossible d’offrir à tous le niveau de vie d’un français. Il faudra donc améliorer la vie des peuples sous-équipés avec sobriété (plutôt des bicyclettes que des automobiles, direct des leds en terme d’éclairages et pas de réseaux électriques mais de l’électricité autonome.) En ce qui concerne nos pays « riches » UNE DÉCROISSANCE SERA EFFECTIVEMENT IMPÉRATIVE , ce qui ne signifie pas un retour à la bougie mais bien à renoncer au superflu (détailler est inutile mais un niveau de vie à la cubaine suffira à priori pour ne pas consommer plus que notre part de planète. Se passer presque de viandes sera aussi nécessaire, bref toutes choses finalement pas impossibles.)


            • mmbbb 27 août 2017 19:02

              @Croa Regardez une photo de ^Pekin dans les annees 1980 et auourd hui le Pekinois est dans sa voiture Audi s il veut montrer sa position sociale et le bo bo parisien ou lyonnais pedale Mais neanmoins le Bo Bo prend souvent l avion donc in fine le compte est le meme


            • sarcastelle sarcastelle 26 août 2017 10:24

              Que reste-t-il à exploiter sur la planète de minéraux fluorés ? Je suis inquiète pour mon prochain PET-scan s’il y a pénurie de fluor-18. 


              • foufouille foufouille 26 août 2017 11:41

                un truc existe : l’espace qui est remplit de minéraux.


                • mmbbb 26 août 2017 12:49

                  Je passe un bonjour a Nicole


                  • Julien Julien 26 août 2017 14:13

                    Bravo pour votre article. Ce sont effectivement les questions qui devraient être posées aux politiciens et débattues tous les jours à la TV. Par exemple, a-t-on demandé à Hulot s’il est plus propre d’équiper un véhicule avec une batterie au Lithium, que de simplement rouler au bio-carburant (oui oui, le bio-carburant prend de la nourriture aux gens --- et alors ? Il fallait moins se multiplier) ?

                    Il y a trop de fictions débilisantes à la TV, il faudrait que des journalistes harcèlent littéralement les politiciens de ces questions fondamentales pour le long terme, et que cela fasse l’objet de l’émission à 20h50 ; audience ou pas. Cela devrait avoir lieu sur la télévision publique.

                    Ce qui me fait peur aussi, c’est la très faible conscience environnementale dans les pays émergents. De ce que je comprends, les gens y voient juste leur confort personnel, regardent Transformers sur écran géant, et prennent leur 4x4 ou BMW pour faire 2km. Encore plus qu’ici. On m’a rapporté qu’en Inde, les Indiens prenaient un collègue pour un fou parce qu’il allait au boulot en vélo. Là-bas il faut se faire porter ou rouler, question de prestige social (la grosse bedaine n’est pas un problème).


                    • baldis30 26 août 2017 14:23

                      @Julien
                      bonjour,

                       Avez-vous demandé à Nicolo Ulla combien un canot pneumatique équipé d’un moteur de 200 CV consomme de carburant à l’heure ?  smiley


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 août 2017 14:31

                      @baldis30
                      vous confondez pas canot et capote ?


                    • Croa Croa 26 août 2017 23:51

                      À Homme de Boutx,
                      C’est bien de canot qu’il s’agit. Hulot en possède effectivement un et le moteur surpuissant c’est vrai !
                      (Si je ne mets pas le lien c’est que je ne l’ai plus, qu’il est tard et que si t’as des doutes tu chercheras bien par toi même smiley )


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 août 2017 13:52

                      @Croa
                      petit amalgame entre ulla et olla ! ça flotte aussi bien gonflée


                    • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 août 2017 14:29

                      ça me fait penser à tout ces gens « bien » qui, tout en promenant leur chien, collectent leurs excréments dans des poches plastiques pour les exposer pour la postérité dans le premier fourré venu !


                      « Recombiner le CO2 à l’état de charbon » : savez-vous que la nature s’en charge « naturellement » tout en refroidissant la planète !

                      .. par contre, elle ne sait pas Recombiner l’U235 après fission ! 
                      vous me direz, comme les nucléopathes qui squattent l’agora que c’est insignifiant, mais 
                      calculons ensemble : 

                      puissance électrique installée du parc nucléaire mondial 378GW soit 3311 TWh électrique max avec un rendement de 25% répartis sur 510 millions de km2, sachant que pour chauffer l’atmosphère au sol de 1°C il faut 1270W/m2, on arrive à un réchauffement annuel dérisoire de 0,02°C.. soit 2 °C/siècle !

                      est-ce réellement insignifiant autant d’énergie non recyclable capable de réchauffer l’atmosphère de 2°/siècle ?


                      • JC_Lavau JC_Lavau 26 août 2017 15:18

                        @Homme de Boutx. Le pauvre halluciné a encore oublié que les nuages changent drastiquement l’albedo terrestre.

                        Toutes les glaciations se produisent durant une période plus nuageuse, car la Terre est plus bombardée de rayons cosmiques lors d’une traversée de bras galactique, dont l’actuelle traversée, Pliocène-Quaternaire.

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 août 2017 17:12

                        @JC_Lavau
                        et lorsque les nuages empêchent la neige de durcir le soir, réduisant considérablement le nombre de jours de gel, interdisant même la production de neige artificielle, on appelle cela comment : une glaciation inversée ou un non refroidissement ? 
                        lorsque les nuages d’altitude, justement celle des avions, divisent simplement par deux le refroidissement comment veut-tu que les rayons cosmiques compensent 50% du rayonnement initial bloqué ?


                        mais je ne parlais que de nucléaire dont l’énergie primaire rejetée de manière totalement IRREVERSIBLE dans la nature suffirait à chauffer l’atmosphère de 2° par siècle alors que la photosynthèse du CO2 comme toute réaction réversible, refroidit la planète en conséquence de la combustion initiale donc équilibre le réchauffement initial !

                      • JC_Lavau JC_Lavau 26 août 2017 18:24

                        @Homme de Boutx. Tu prends le flux solaire sur une surface qui lui est normale. Tu multiplies par le sinus de la hauteur du Soleil sur l’horizon. Tu multiplies par [1- l’albedo moyen du sol ou de la mer], proche de celui dans le visible seul.

                        Tu recommences avec l’albedo d’un nuage.
                        Tu soustraits ces deux apports solaires nets. Cela te donne la différence entre les deux flux non immédiatement renvoyés vers l’espace.
                        Pratique : en montagne, un nuage passe devant le Soleil, j’enfile un vêtement, que je retire quand le nuage est passé.
                        Alors la puissance industrielle qui t’obsède est dérisoire devant les effets de la couverture nuageuse sur le rayonnement solaire reçu.

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 26 août 2017 23:12

                        @JC_Lavau
                        encore une fois tu mélange un phénomène transitoire avec un état physique stable et équilibré avec l’ensemble des phénomènes transitoires que tu pourrais décrire ainsi partiellement, omettant des paramètres essentiels à une quantification précise !

                        et que sera l’albedo des nuages lorsqu’on ne verra plus le soleil sous un ciel bleu azur !


                      • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 2017 08:13

                        @Homme de Boutx. Reviens nous voir pour en parler dans une quinzaine de millions d’années, quand le Système Solaire sera sorti du bras galactique mineur où nous sommes à présent.


                        Et puis non, même ainsi, ton rêve ne se réalisera jamais : tu as encore oublié les cycles d’évaporation et de condensation de l’eau. Même dans quinze millions d’années, il y aura toujours un Pot au Noir, même si l’Océan Atlantique sera plus large, et le Pacifique un peu moins large. Et il y aura toujours des quarantièmes branés autour d’un Antarctique dégivré. Ils seront plus larges.

                        Tu ferais mieux de nous raconter comment tes vieux s’y sont pris pour obtenir un tel foudroiement de ton cerveau. Ça s’est passé comment ?

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 août 2017 08:32

                        @JC_Lavau
                        tout ça pour faire oublier qu’à la base on parlait de nucléaire !


                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 août 2017 11:18

                         @JC_Lavau « les glaciations se produisent durant une période plus nuageuse, car la Terre est plus bombardée de rayons cosmiques »

                         comment expliques tu que, en général, pour liquéfier un gaz, il faut lui extraire de l’énergie alors que les rayons cosmiques en apportent ?

                        en général, les nuages d’altitude bloquent le refroidissement en laissant passer la rayonnement solaire et les nuages bas sont en tel déséquilibre qu’ils ne peuvent qu’être que transitoires ou masqués par des nuages d’altitude et plus généralement apparaître de nuit dans sans effet d’albédo !



                        ton histoire de bras galactique, c’est pas plutôt un refrain de la rengaine de « l’esprit de serre du CO2 et pas du nucléaire » ? (mais tu dois avoir des enregistrement) ?

                        quant au nucléaire chacun peut faire le calcul à partir de l’énergie nucléaire primaire, de la surface de la terre sachant qu’il suffit de 1,25 kWh pour réchauffer 1 m2 de l’atmosphère de 1° et en conclure que


                         l’énergie nécessaire pour réchauffer l’atmosphère de 0,02°C (2°C/siècle) au sol est du même ordre de grandeur que l’énergie nucléaire primaire gaspillée annuellement à 75% 


                        De plus, chacun sait que la nature peut dissocier une molécule de CO2 par photosynthèse en lui fournissant de l’énergie (donc refroidissant la planète) mais pas reconstituer une molécule d’U235 dont l’énergie de fission est disséminée sur la planète où elle est piégée par les nuages car pour 1° d’augmentation de température, le rayonnement augmente de 1,4% mais le taux d’humidité de l’air de 6% au sol donc les nuages, sur une planète recouverte à 75% d’eau !

                      • JC_Lavau JC_Lavau 27 août 2017 17:51

                        @Homme de Boutx. Tu as déjà oublié l’expérience CLOUD ?

                        Les carbocentristes détestent son résultat : il fout par terre toute la mythologie qu’ils propagandent sur tous les médias aux ordres..

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 août 2017 19:15

                        @JC_Lavau
                        pas de résultats flagrants... indirectement sur les aérosols.. mais une confirmation du CERN « Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique de la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une incidence considérable sur le climat. »


                        donc la vapeur, la chaleur.. plus que le CO2

                      • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 août 2017 19:15

                        @JC_Lavau
                        pas de résultats flagrants... indirectement sur les aérosols.. mais une confirmation du CERN « Les nuages exercent une forte influence sur l’équilibre énergétique de la Terre ; des changements d’à peine quelques pour-cent ont une incidence considérable sur le climat. »


                        donc la vapeur, la chaleur.. plus que le CO2

                      • zygzornifle zygzornifle 26 août 2017 18:03

                        Hulot est parti en vacances avec son bateau qui consomme 49l a l’heure .....


                        • Homme de Boutx Homme de Boutx 27 août 2017 13:57

                          @zygzornifle
                          il aurait pu avoir un bateau nucléaire... va reconstituer de l’U235.. chacun sait que la nature peut dissocier une molécule de CO2 par photosynthèse en lui fournissant de l’énergie (donc refroidissant la planète)


                        • mmbbb 27 août 2017 19:03

                          @zygzornifle c a c est plus bandant :

                          https://www.youtube.com/watch?v=vMH27INzr6g


                        • zygzornifle zygzornifle 26 août 2017 18:04

                          les écolos en postes au gouvernement sont bien pires que la pollution qu’ils combattent .....


                          • Croa Croa 26 août 2017 23:55

                            À zygzornifle,
                            N’appelles pas ces imposteurs des écolos, je t’en prie !


                          • rhea 1481971 26 août 2017 21:24
                            • C’est simple au environ de 7600000000 habitants sur terre les capacités
                            • cognitives de l’homo sapiens vont baisser c’est transcris dans la grande
                            • pyramide, je peux vous fournir le calcul. Nous serons toujours nourris
                            • mais de plus en plus bête et cela prendra la forme d’une épidémie.

                            • Attilax Attilax 27 août 2017 18:48

                              Petite piqure de rappel : http://youtu.be/JA5ftCNunRE Merci George...


                              • Sozenz 27 août 2017 20:29

                                l ’écologie des etats , belle hypocrisie .
                                c est comme quand on parle de tabagisme et d alcoolisme .
                                il y a de plus en plus de marques de cigarettes ; et la vente d alcool est toujours là .
                                faut que business se fassee .
                                on retire les sac plastiques , mais on fait de plus en plus de packaging .
                                on dit épuiser les ressources de la terre , mais de plus en plus de magasins de conneries et de ramasses poussière inutiles , sont toujours présents .
                                on produit du matos pourri fut une époque un frigidaire durait 30 ans au moins . une voiture pareil . combien maintenant ?

                                puis cette rengaine du« on devient trop nombreux » . que ceux qui se sentent trop nombreux partent .. la porte est grande ouverte ... ah oui pardon ce sont les autres qui sont trop nombreux ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



-->