• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Insectes et biodiversité : plus menacés que jamais

Insectes et biodiversité : plus menacés que jamais

Depuis plusieurs années déjà, les chercheurs tirent la sonnette d’alarme quant à la diminution voire à l’extinction de plusieurs espèces d’insectes. Aujourd’hui, c’est une étude menée par les chercheurs de l’Université de Munich (Allemagne), qui nous apporte des résultats encore plus inquiétants.

photo abeille- libre de droits {JPEG}

 

Une étude de grande ampleur jamais réalisée

Les études précédemment réalisées se concentraient sur la biomasse (poids total de tous les insectes) ou sur une espèce en particulier. Or, les scientifiques de cette dernière recherche ont collectés plus d’un million d’insectes sur 300 sites en Allemagne et ont étudié 2 700 espèces. Cette étude apporte des preuves irréfutables qu’une grande partie de tous les groupes d’insectes sont en déclin (incluant araignées et mille-pattes), ce qui n’avait pas encore été démontré auparavant. En seulement une décennie, on compte un tiers d’espèces en moins. Ce qui alarme encore plus les chercheurs, c’est que ces déclins se font aussi en zones protégées.

L’agriculture : premier facteur mis en cause

L’impact de l’agriculture intensive est énorme puisqu’il va même toucher les zones protégées, y compris des forêts « vierges ». En effet, tous les sites étudiés (prairies, forêts, zones protégées) voient leurs insectes disparaitre. Cette agriculture de masse détruit les habitats et les pesticides déciment les insectes. Ce sont bien sûr les prairies, proches des champs cultivés, qui sont frappées de plein fouet. On note une diminution de 67 % de la masse totale des insectes dans ces zones. Les chercheurs affirment même qu’il n’était plus possible d’observer certaines espèces les plus rares, car elles semblaient avoir déjà disparu.

Les insectes jouent un rôle fondamental dans notre biodiversité et selon les chercheurs, il est urgent de changer notre gestion des terres agricoles. Une coordination régionale et nationale semble impérative entre les agriculteurs/ les autorités locales et les initiatives de conservation de la nature. Il faut freiner cette extinction de masse au risque de voir tout notre écosystème perturbé.

 

Sources :

https://www.futura-sciences.com/planete/actualites/insectes-biodiversite-declin-insectes-plus-important-prevu-68949/

https://www.notre-planete.info/actualites/1830-disparition-rapide-insectes-agriculture

https://www.sciencepresse.qc.ca/actualite/2019/11/01/declin-insectes-plus-grande-discretion


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • Sozenz 26 novembre 14:36

    https://www.20minutes.fr/planete/2660027-20191125-million-signatures-trouver-tenter-sortir-europe-pesticides

    pour 2035 ....

     vive les ecologistes qui veulent teter du pesticide jusqu’ en 2035

    toujours plus tard ...


    • Spartacus Spartacus 26 novembre 14:38

      On a tellement envie d’avoir des araignées et des milles pattes dans nos rues...  smiley

      La dingue, la malaria, la maladie de chaga, la maladie du sommeil, le chikungunya ou le paludisme et oblige la moitié de la population non industrialisée (proche de la si « belle bio-diversité ») a vivre sous moustiquaire et une durée de vie plus limité qu’au japon ou Suisse les pays les plus industrialisés du monde ou question moustiques c’est pas le quotidien.


      Et puis la diabolisation des « agriculteurs », c’est bien à la mode chez les urbains écolos conditionnés qui rêvent de moustiques et vivent dans une idéalisation totalement farfelue de la nature...


      Toutes les 2 minutes, un enfant meurt du paludisme et des moustiques. Et chaque année, plus de 200 millions de nouveaux cas de cette maladie sont notifiés

      et les bobos européens pleurent la disparition des moustiques...

      https://www.who.int/fr/news-room/facts-in-pictures/detail/malaria



      Surréalisme de l’incongruité des centres d’intérêt des bobos.

      La moitié de la terre est menacée par les moustiques et eux pleurent leur disparition.

      Les gens n’ont pas de pain, qu’ils mangent des brioches auraient -ils dit dans une autre époque..


      • Sozenz 26 novembre 14:47

        @Spartacus
        il n y a pas que les moustiques .....
        et quand on pollue les eaux ... on tue les grenouilles et les poissons qui bouffent les larvent .
         bref . arrete de ramener a un simple exemple pour justifier la merde de l humain sur l écosystème .

        https://www.bioalaune.com/fr/actualite-bio/11595/chine-des-paysans-pollinisent-main-car-abeilles-ont-disparu

        et ça .. tu en parles ? non ...


      • pemile pemile 27 novembre 09:52

        @Spartacus « une idéalisation totalement farfelue de la nature... »

        On s’en fout d’la nature, du goudron et du béton partout, des décors fleuris en plastique, de la nourriture synthétique, y’a pas plus sain pour éviter « d’avoir des araignées et des milles pattes dans nos rues »


      • jjwaDal jjwaDal 28 novembre 08:25

        @Spartacus
        Qui êtes vous pour savoir tout plus et mieux que les scientifiques spécialistes de ces questions ?
        Une anecdote véridique : Un scientifique (bobo, gauchiasse, tout ce que vous voulez) s’inquiétait, il y a plus de 40 ans d’avoir les pires difficultés à trouver des financements pour pouvoir étudier les organismes extrémophiles des sources chaudes. Il faut dire qu’à l’époque des millions de Spartacus l’aurait renvoyé cultiver des patates au lieu de « se branler » sur ce sujet sans aucune importance quelconque (surtout économique).
        « Ah, les bobos et la science pure... Et pendant ce temps là les gamins crèvent de faim, blablabla... ».
        Il se trouve qu’il a découvert un enzyme dans ces organismes permettant la réplication à haute température de matériel génétique, qu’un prix Nobel (Karen Mullys) incorpora dans sa technique de polymérisation en chaîne pour... détecter le virus du SIDA à un stade précoce chez l’être humain.
        On n’aurait pas eu de technique rapide de dépistage du virus sans ces enzymes et donc ces recherches.
        La ligne du bas ? On ne sait jamais ce qui sera utile ou pas et pour quoi faire...
        Le rapport ? Juste une illustration du fait que vous ne savez rien et en parlez avec l’assurance d’un expert. Vous devriez vous calmer un peu avant de passer pour un « je ne sais quoi ».


      • Sozenz 26 novembre 14:39

        ils sont payés combien ces scientifiques à la con pour défoncer les portes ouvertes ?

        s ils y avait des interventions rapides contre les pesticides ; il y aurait beaucoup moins à bouffer pour toutes ces personnes .

        ils en ont rien a battre tous ces salopards ; ils veulent juste croquer du gateau même si celui ci est empoisonné . .


        • MagicBuster 26 novembre 14:52

          Il parait que manger les insectes c’est l’avenir ....

          Il va surement en falloir beaucoup pour nourrir 10 milliards d’humains.


          • Sozenz 26 novembre 15:04

            @MagicBuster
            ils en disent quoi les végans ?


          • ppazer ppazer 26 novembre 17:33

            @MagicBuster
            La réflexion la plus sensée serait plutôt de se demander comment éviter d’atteindre 10 milliards d’humains (et même beaucoup moins).
            Il va bien falloir un jour qu’on en finisse avec cette culture pro-vie humaine, cette culture pro-natalité, et qu’on ait une vraie politique de gestion démographique.

            Plus il y a d’humains, plus il y a de consommation de ressources, de rejets de gaz à effets de serre, d’entassement dans les villes avec immobilier qui explose et accroissement des inégalités, d’artificialisation des sols, d’agriculture intensive avec des produits dégueulasses et extinction des espèces, etc.

            L’effectif démographique est la cause clé de tout. Et c’est un sujet hyper tabou.
            La population mondiale a été multipliée par 5 en à peine 150 ans : c’est du délire.

            Si la régulation n’est pas choisie (et encore, je pense qu’il est trop tard pour ça), elle sera subie, avec apauvrissement des ressources, développement des conflits, développement de la pauvreté et des maladies.
            D’une manière ou d’une autre, l’effectif démographique baissera drastiquement. Et ça ne sera pas drôle.


          • ppazer ppazer 26 novembre 21:06

            Ca dérange et ça met mal à l’aise ce que je dis. N’est-ce pas ?


          • eau-pression eau-pression 27 novembre 10:37

            @ppazer
            C’est assez sidérant que des gens qui ne se privent de rien prétendent oeuvrer dans la perspective de nourrir des milliards d’habitants supplémentaires. A croire que chez les paysans, on a sélectionné les esprits tordus.

            Perso, je ne vois pas comment convaincre des méfaits du tout hors-sol dont je suis paysannement convaincu.
            Un raisonnement aussi simpliste que le leur serait qu’une démographie non maîtrisée est sur une courbe exponentielle croissante, alors que l’augmentation des rendements est du style linéaire (affine pour les puristes).
            Le maintien des rendements à grand coups de phosphates extraits du sol, ça ne leur pose pas de problème.

            On peut aussi se dire que c’est par la démagogie que les lobbies sont passés aux commandes, et qu’ils n’ont pas d’autre choix que la course aux performances hors-sol pour y rester. La démagogie ayant tué le paysan d’expérience, comment le ressuciter ? Les formations en paysans-agronomes, je n’en connais pas.


          • Sozenz 27 novembre 12:49

            @ppazer
            tu fais un systeme equilibre , sain juste ethique et y a abouffer pour 12 milliards de personnes .
             mauis ce que l on veut te faire faire ; c est de faire pondre du jeune pour bosser et que ça n aille pas plus loin que 60 ans .
             donc le respect de la vie et faire du sain c est pas l objectif . des callus je te dis ..

            les gens savent bien que ce n est pas top ; et beaucoup font moins de momes ; mais si ça ne pond pas assez on fait venir des pondeuses pour avoir la relève de main d oeuvre .
            tu veux parler d un truc tabou et ben parle de cela .

            autre theme tabous . c est l appropiation des terres par des gros qui vont produire de la merde, et qui vont dire . toi tu manges , toi tu ne manges pas . 


          • Plus robert que Redford 28 novembre 23:48

            @ppazer
            Beuh, non, ça me dérange pas du tout
            C’est juste pousser le raisonnement jusqu’à sa fin logique...
            Y’a pas d’affect là dedans.
            Continuez
            Courage !


          • zygzornifle zygzornifle 27 novembre 09:30

            Heureusement il y a le moustique tigre et le frelon asiatique qui eux sont en progression constante , la tique aussi se porte bien .....


            • Julot_Fr 27 novembre 10:02

              @zygzornifle

              La ou je suis, le moustique tigre est si agressif qu il disparatrait rapidement sans laches recurrents, ce kamikaze apparu il y a a peu pres 5 ans attaque meme de jour et est donc une cible facile pour un massacre saisonier qui dure qlq jours jusqu a ce qu il disparaisse


            • Julot_Fr 27 novembre 09:58

              Nos fachistes fanatiques verts se foutent des insectes, ils se focalisent sur plus de taxes c est tout.. ils ne pointeront jamais le doigt sur les problemes causes par leur multinationales.. agri extensive (destruction des haies), engrais, pesticide, onde de portable, trainees blanches d avions (geo engineering)



              • Sozenz 27 novembre 12:59

                @Julot_Fr
                ben oui , ils s en tapent .
                 ce qui les interesse c est le chèque .
                ça suce, à tout va, à tous les étages .

                par contre ça va mettre en avant les végan quitte a ce que de pauvres mômes deviennent déficients par dénutrition...
                et apres ça va chanter que l on vit plus longtemps ;
                les générations qui viennent, à ce rythme , je ne sais pas jusqu’ à quel âge il vont tenir . mais certainement pas autant que nos anciens actuels .
                la plus part des jeunes que je vois , sont déjà malades .
                il n y a jamais eu une telle explosion d’ allergies en tout genre

                "Depuis dix ans, les allergies alimentaires sont devenues deux fois plus fréquentes
                par Véronique Julia, France Inter

                publié le 27 avril 2017 à 13h09

                Le Congrès francophone d’allergologie est réuni jusqu’à vendredi à Paris pour évoquer cette année les allergies alimentaires. En dix ans, leur fréquence a plus que doublé."


              • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 27 novembre 17:15

                @JC_Lavau
                il y à même de l’eau qui tombe du ciel ,plein de m/cube,c’est lourd ,environ une tonne.


              • Abou Darbrakam Abou Darbrakam 27 novembre 11:06

                PovZinSecKteYsOnMOrtAKoZDesEkulé

                Paslol.


                • eau-pression eau-pression 28 novembre 00:06

                  @l’auteur

                  Bon, on a été gentil, on a fait comme papazer a dit, on a donné notre opinion. Vous pouvez nous dire maintenant si c’était pour un sondage ?

                  La prochaine fois, on va pas se fatiguer pour le questionnaire du mémoire trimestriel du gamin ; sauf s’il nous promet des chocolats.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès