• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Israël : vers un apartheid renforcé

Israël : vers un apartheid renforcé

Un pas important de plus.

                Beaucoup d'Israëliens, qui ne sont pas tous juifs ou croyants le disent et s'en alarment.

  Certains Israëliens ont la tête ailleurs, alors que d'autres, et non des moindres, sonnent le tocsin.

       IL y a une absolue priorité actuellement.

 Le chef d'orchestre israëlien Daniel Barenboim s'exprime là-dessus avec véhémence.

   On se demande si c'est la vraie nature du régime qui se révèle ainsi ?

   En effet, sachant qu'il y a tant d'arabes en Israël, on peut s'inquiéter, dans l'intérêt même du pays, du fait que le Parlement israélien a adopté jeudi 19 juillet un projet de loi définissant Israël comme "l'Etat-nation du peuple juif", dont un article controversé qui prévoyait de réserver de nouvelles localités à des juifs a été amendé. Ce texte adopté par 62 voix contre 55 stipule notamment que l'hébreu devient la seule langue officielle d'Israël. Aucune loi n'ayant été votée à ce sujet depuis la création de l'Etat d'Israël en 1948, l'hébreu et l'arabe étaient jusqu'à présent tous les deux considérées comme des langues quasi-officielles, utilisées dans tous les documents étatiques. Le projet de loi stipule également que les "implantations juives en Israël relèvent de l'intérêt national".

  Une régression, que cette démocratie seulement définie pour les citoyens juifs.

   Un réel renforcement des discriminations, les arabes étant déjà des citoyens de seconde zône, qui ne réclament, en tant qu'Israëliens, que d'être des citoyens à part entière et parfois de ne plus être des arabes méprisés.

 La droite extrême, majoritaire à la Knesset, se rend-elle compte qu'elle prépare des jours plus que difficiles en votant une telle loi ?

 L'obstination et l'aveuglement continuent sous Netanyahu, dans sa vision à court terme et étroitement identitaire et nationaliste.

  Un Netanyahu qui ne craint pas des fréquentations douteuses en politique étrangère, même vis à vis de régimes peu favorables à la judéité : Nos amis les antisémites, comme titrait Haaretz ; ironiquement, mais amèrement....

  Et il est de moins en moins admis de critiquer la politique d'israel, comme si cela revenait à se ranger du côté de l'antisémitisme. Sophisme bien rodé, mais qui passe de moins en moins bien.

    [Composant près de 18 % de la population israélienne, soit près de 1,4 million d'habitants, ces descendants des Palestiniens restés sur leurs terres après la création de l'État d'Israël possèdent en théorie les mêmes droits que leurs compatriotes juifs israéliens. Ils disposent même de 13 députés au Parlement (la Knesset), au sein de la Liste unifiée, une coalition regroupant le parti d'extrême gauche Hadash ainsi que trois formations arabes...]

     Est-ce que les critiques minoritaires qui fusent à Tel Aviv parviendront à se faire entendre ?

       ... C'en est fini du camouflage hypocrite : le parlement israélien a adopté le 19 juillet une loi qui reconnaît la vraie nature de l’État d’Israël : nationaliste, ségrégationniste, raciste et communautaire. Par 62 voix contre 55, avec deux abstentions et un absent, la Knesset a approuvé un texte qui définit Israël comme « l’État-nation du peuple juif ». La loi proclame « le droit d’exercer l’autodétermination nationale dans l’État d’Israël est propre au peuple juif », déclare l’hébreu seule langue nationale, rétrograde l’arabe à un « statut spécial » et affirme que « Jérusalem entière et unifiée »est la capitale de l’État.

  Ce document législatif qui confère « une valeur nationale » au « développement et à la consolidation d’implantations juives » entre dans la catégorie des « lois fondamentales » qui font, en Israël, office de constitution. C’est dire son importance historique.

  Abolie, donc, la vieille fiction de « l’État juif et démocratique » telle qu’il était défini par la déclaration d’Indépendance. « Si l’État est juif, il ne peut être démocratique, observe dans Haaretz l’éditorialiste Gideon Levy, car il n’existe pas d’égalité, dans ce cas, entre les citoyens juifs et les citoyens non-juifs. S’il est démocratique, il ne peut être juif car la démocratie ne peut instaurer un privilège fondé sur l’ethnicité. Israël déclare qu’il est l’État-nation du peuple juif et non l’État de ses citoyens ou l’État des deux peuples qui vivent en son sein, poursuit Gideon Levy, il a donc cessé d’être une démocratie égalitaire, pas seulement en pratique, mais aussi en théorie. C’est pourquoi cette loi est aussi importante. C‘est une loi de vérité ».

   Cette « loi de vérité », qui organise l’établissement de communautés séparées, fondées sur l’ethnicité ou la religion et crée les conditions d’une situation légale d’apartheid dénoncée par les défenseurs des droits humains, a été a adoptée après un débat incendiaire au terme duquel les 13 députés représentant la minorité arabe (près de 20 % de la population israélienne) ont quitté la salle après avoir déchiré le texte soumis au vote.

   « C’est la fin de la démocratie, a tweeté le député arabe Ahmed Tibi, membre de la Knesset depuis près de vingt ans. Et le commencement officiel du fascisme et de l’apartheid. Un jour noir. Un nouveau jour noir. » Yael German, député du parti centriste d’opposition Yesh Atid estime, de son côté, que « cette loi est une pilule de poison pour la démocratie ». « C’est une loi raciste », résume Dan Yakir, conseiller juridique de l’Association pour les droits civiques en Israël (ACRI).

  Proposée et défendue par la majorité d’extrême droite, ultranationaliste et religieuse sur laquelle s’appuie Benjamin Netanyahou, elle a été combattue en vain par ce qui reste du centre et de la gauche dans ce parlement qui dérape un peu plus vers le culte de l’intolérance et de la violence à chaque élection. Un dérapage que Netanyahou, menacé par plusieurs poursuites judiciaires pour corruption et enrichissement illicite, se garde bien de contenir, multipliant au contraire les postures et propos démagogiques à l’encontre des Palestiniens et de leurs droits, pour conserver le soutien du noyau dur de ses partisans.

      Même le président de l’État, Reuven Rivlin, pourtant membre du Likoud, – parti du premier ministre –, et le procureur général de l’État Avichai Mandelblit, ancien procureur militaire, ont manifesté leurs réserves ou leurs réticences. En vain. « Cette loi, a averti le chef de l’État, sera une arme entre les mains des ennemis d’Israël ». « Attention aux ramifications internationales », a insisté le magistrat. Ni l’un ni l’autre, manifestement, n’ont été entendus par le premier ministre et sa majorité de colons et de religieux, favorables à la ségrégation entre les citoyens juifs et arabes et partisans de l’annexion de la Cisjordanie occupée.

   Il est vrai que depuis la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël, puis le transfert de l’ambassade américaine de Tel-Aviv vers Jérusalem, et les multiples manifestations d’amitiés et signes d’encouragement prodiguées par Donald Trump, Netanyahou juge avoir les mains libres pour agir à sa guise. Ce dont il ne se prive pas.

  Après avoir fait abattre par les tireurs d’élite de l’armée plusieurs centaines de Palestiniens non armés qui manifestaient le long de la barrière qui sépare Israël de la bande de Gaza, il a renforcé le blocus de ce territoire surpeuplé qui manque déjà de tout – à commencer par l’eau potable – avant d’ordonner des frappes aériennes contre des cibles du Hamas. Le tout dans l’impunité totale et l’indifférence quasi globale de la communauté internationale. Malgré le risque d’embrasement que les attaques du Hamas et les offensives israéliennes font peser sur la région.... [René Bacckman]


Moyenne des avis sur cet article :  4.54/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

144 réactions à cet article    


  • scorpion scorpion 25 juillet 08:52

    On va pas se mentir, le gouvernement Israélien (Vous remarquerez que je dis bien le gouvernement et non le peuple juif, je précise pour ne pas être accusé d’antisémitisme.) avec l’appui des US et du gouvernement Macroniste, se comporte comme des SS, de véritables nazis. Ces pourritures devraient être jugée pour génocide du peuple Palestinien et crime contre l’humanité. 


    • Jonas 25 juillet 21:10

      @scorpion " le gouvernement Israélien (Vous remarquerez que je dis bien le gouvernement et non le peuple juif, je précise pour ne pas être accusé d’antisémitisme.) avec l’appui des US et du gouvernement Macroniste, se comporte comme des SS, de véritables nazis."


      Il y a officiellement dans le monde 57 états musulmans, où les musulmans sont privilégiés du fait de leur religion par rapport aux autres personnes, est-ce que cela fait des gouvernements algériens, marocains ou sénégalais, des États nazis ?

    • kako 26 juillet 14:39

      @Jonas
      Sauf que ce vous dites est faux ! Il n’y a, dans ces pays, aucun texte fondamental qui donne un statut privilégié aux musulmans par rapport au juif ou au chrétien ... La grande différence avec ces états musulmans, c’est qu’ils n’érigent pas l’apartheid comme modèle de société. Israël, oui. Et même si c’était le cas, en quoi ce serait signifiant, qu’Israël s’aligne sur le pire des autres ? Alors même que cet Etat se veut d’être exemplaire ?

      D’autre part, le Maroc, l’Algérie ou l’Iran, ou la Turquie ne sont pas des Etats créés artificiellement, sur les terres d’un autre peuple. 

    • papat 25 juillet 08:59

      Le plus significatif est l’accoutumance du public israélien à cette faillite morale. Bien que convaincu de la corruption de son actuel dirigeant, il se déclare prêt à voter pour lui. Il n’y a pas lieu de s’en étonner puisque l’acte premier de la fondation d’Israël est basé sur le vol des terres de Palestine et sur le mensonge répété aux candidats du partage de cette rapine de l’existence d’ « une terre sans peuple pour un peuple sans terre ».

      Contrairement à l’oubli escompté des réfugiés palestiniens de leur dépossession par les ’pionniers’ de la plus vaste escroquerie de l’histoire, les millions de Palestiniens et leurs descendants spoliés et chassés réclament avec force leur droit au retour. Les manifestations pour ce droit tous les vendredi à Gaza depuis le mois de mars ne s’essoufflent pas malgré la multiplication des martyrs à Gaza, tirés comme des lapins par des snippers sionistes abrités lâchement derrière des hauteurs artificielles.


      • JC_Lavau JC_Lavau 25 juillet 09:05

        @papat. Voir aussi leurs munitions perfectionnées, optimisées pour terroriser toute résistance populaire, et pour déborder les quelques moyens hospitaliers des chirurgiens gazaouis.


      • redneck redneck 25 juillet 08:59

        Quand l’auteur commente sans avoir lu le texte en entier et sans connaitre le concept de droit ni l’histoire, ça déballe n importe quoi.

         
        Cette loi ne fait que réaffirmer qu’Israël est l’État du Peuple juif, la patrie historique du Peuple juif et cela figure mot pour mot dans la déclaration d’indépendance.
         
        Le fait que l’État d’Israël soit l’État du Peuple juif, le fait que l’hébreu soit la langue de l’État sont une évidence qui ne devrait poser de problème à personne et si justement cela pose problème à certains, c’est bien la preuve que cette loi était nécessaire.
         
        Rappel de la Déclaration d’indépendance de l’Etat d’Israël :

        « Nous proclamons la fondation de L’ÉTAT JUIF DANS LE PAYS D’ISRAËL, qui portera le nom d’État d’Israël ».

        • papat 25 juillet 09:15

          @redneck

          La population arabe d’Israël et des territoires occupés est aussi importante que la population juive. L’attribution de terres « publiques » volées à la population arabe indigène au profit des seuls immigrés juifs était déjà l’une des nombreuses questions clairement discriminatoires de l’apartheid. Elle est même en contradiction avec la loi israélienne. Aujourd’hui, la création de colonies uniquement pour les juifs est imposée par la Constitution. La création et l’expansion manifestement illégales de colonies exclusivement juives sur des terres palestiniennes volées est maintenant rationalisée en tant que prescription de la loi fondamentale. Les Palestiniens musulmans et chrétiens doivent maintenant payer des impôts pour leur propre expropriation.

          Existe-t-il un peuple bouddhiste, un peuple catholique ? Doivent-ils posséder leur propre pays et leur propre terre ? Non. Même si c’est bizarre. Les Juifs originaires d’Ethiopie, d’Inde, de Lituanie, d’Iran et de Pologne sont-ils une race commune ? Pourquoi alors est-il supposé y avoir un » peuple juif » comme le stipule la nouvelle loi ?

          Il est historiquement fou qu’un certain nombre d’humains, vivant dans des douzaines de pays pour la plupart d’Europe de l’Est, se définissent soudainement comme une » race » unique en vertu de leur foi dans les mêmes contes de fées religieux. Le concept reflétait et rendait possible le racisme des fascistes. L’ethnicité autodéclarée a ensuite revendiqué des terres lointaines en Asie de l’Ouest sur la base d’anciennes histoires de temples pour lesquels il n’y a que peu ou pas de preuves archéologiques.


        • ZEN ZEN 25 juillet 09:15

          @redneck


          Vous avez du remarquer que j’ai surtout laissé la parole à des Israëliens et que je ne parle pas de « peupel juif ».. Critiquer le gouvernement actuel de ce pays est peut-être un crime...Lisez Haaretz, entre autres...

        • redneck redneck 25 juillet 09:34

          @ZEN
           

          Evidement que ce n’est pas un crime de critiquer le gouvernement d’Israel, il n’y a qu’en France que la censure d’Etat est la plus forte.

          https://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/1178058-la-france-grande-championne-de-la-censure-de-contenus-facebook-en-2015-statista/


        • velosolex velosolex 25 juillet 14:03

          @ZEN
          Bon article. Le malaise est grand. Comment parler d’Israêl, et critiquer sans être taxé d’antisémite ?..Seuls les juifs auraient droits d’en parler. Mais qu’est ce qu’un juif au fait, et un israélien ?...Les définitions fâchent déjà les protagonistes. La religion, l’histoire, la mythologie, le storrytelling, la langue de bois, la lacheté, l’opportunisme, et pour dire la crétinerie profonde de certains ultras rappelant directement le pire de l’aparheid sont invités au bal. Espérons que cela ne finira pas comme celui de « la mort rouge », d’edgar Poe !


        • chantecler chantecler 25 juillet 16:31

          @redneck

          Mouarf !
          Parce qu’il n’y a pas de propagande en Israël ?
          Parce que votre information est libre à la différence de la notre ?
          Tout est fait par ce gouvernement d’extrême droite (B.N , Likoud) pour faire peur à la population israélienne , passablement âgée , pour lui rappeler et les heures sombres et lui faire croire que ses voisins et autochtones ne pensent qu’à les exterminer .
          Bonjour le conditionnement .....
          Faut voir certaines vidéos : si une pauvre rocket tombe dans le désert , tous aux abris et masques à gaz !
          Plus régime très punitif , naturellement !
          Votre soit disant démocratie est en toc , façon Potemkine.
          Et puis bonjour l’hypocrisie : dans notre pays les proisraéliens (politiques , médias) réclament l’ouverture des frontières , l’accueil en grand nombre des immigrés, réfugiés, etc ....
          Dans le votre tout est bouclé : réservé uniquement aux juifs .
          Farceurs !

        • redneck redneck 26 juillet 07:41

          @chantecler
           

          Toi t’es complètement à la masse
          « Parce que votre information est libre à la différence de la notre ? »

          De quoi tu parles tete de noeud ? quelle information ? c’est quoi la votre ?
          les journeaux gauchistes ou islamo satanique ?

          je comprends à ton histoire de roquette ? t’habites où tete de noeud ?
          ici en France on a pas de roquette qui tombent dans le désert !

          Complètement taré le mec.


        • kako 26 juillet 15:03

          @redneck
          Schopenhauer, disait « quand on n’a plus d’arguments à opposer, on procède à des attaques personnelles » ! Donc quand vous commencez à traiter votre contradicteur de noms d’oiseaux, c’est que vous n’avez plus d’arguments ; on l’a bien compris ! 


        • JC_Lavau JC_Lavau 25 juillet 09:00

          La guerre de la caste sioniste contre le reste du monde, contre leurs prochains mais « goys » se poursuivra aussi ici, féroce comme toujours.


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 juillet 11:26

            @arioul. Encore et toujours, la guerre de la caste sioniste contre le reste du monde, contre leurs prochains mais « goyim ».

            Je suis né goy et mourrai goy. Rien que par ma naissance, je suis déjà un sous-homme...
             
            De même que né mâle et hétérosexuel, je serai jusqu’après ma mort accusé d’être « masculiniste » et « homophobe », par les tueuses conjurées. Un coupable de naissance.

            Oserai-je comprendre que tu es assigné tueur de goyim depuis ta naissance ? Car tel est ton comportement sur ce site.
             
            L’article ne rappelle pas que l’état-voyou a exfiltré ses tueurs délégués, déguisés de casques blancs. https://www.youtube.com/watch?v=rBecVSZ7dCY

          • JC_Lavau JC_Lavau 25 juillet 11:46

            @arioul. Tiens ? Le couplet « Victimes ! Victimes ! Victimes ! ».

            Rappelons que Killary Rodham Clinton donnait pour instructions, quand elle était Secretary of State : « Il faut détruire la Syrie, parce que c’est favorable à israël ».
            Victimes ?

            Les quelques uns en France qui osent manifester pour la séparation du CRIF et de l’Etat sont tabassés sévère. Puis fichés.

          • redneck redneck 25 juillet 12:37

            @JC_Lavau
             

            « Je suis né goy et mourrai goy. Rien que par ma naissance, je suis déjà un sous-homme... »

            Et bien moi je suis né goy, conservateur et non musulman ;
            Et pour les musulmans ou les gauchistes je suis un sous homme.

            Et mes soeurs non voilées sont des putes pour les muses !

            je n’ai jamais été emmerdé par des juifs mais par contre par des muses ou des gauchistes, c’est tous les jours.
            Rien que de voir comment les voilées ou les barbus te regardent, tu comprends vite qu’ils te voient comme de la merde.

            Quand aux gauchistes ils se croient moralement supérieur et te traite de fascistesà chaque fois que tu les contredits
             


          • velosolex velosolex 25 juillet 15:28

            @arioul
            Le problème est déjà relevé dans votre commentaire. L’illusion d’être « chat perché », de ne pas avoir à rendre de compte. Le mieux serait de parvenir à se hisser au dessus des parties prenantes. Il y a au moyen orient une montée de la haine, sur fond d’injustice patente, qui se renforce dans la mégalomanie d’un pouvoir israélien sûr de sa force, sûr de son droit naturel. L’effet Trump ?....Hors, rien de plus artificiel que ces colons venus des quatre coins du monde et tentant de donner une légitimité à ce qui a été un coup de pied au cul pour les populations arabes. Les palestiniens ont pris la place du peuple juif, dans le jeu du mistigri , ou plutôt du pouilleux. 

            On ne sait d’ailleurs pas plus ce qu’est un palestinien qu’un juif, ou ce qui les sépare. Même socle ethnique, et sans doute que les palestiniens ont un patrimoine génétique bien plus proche des peuples qui peuplaient ces régions il y a trois mille ans, que les ukrainiens, russes, polonais, devenus juifs, par la grâce du prosélytisme religieux, et proclamant une kalash à la main qu’ils sont sur la terre de l’ancètre, quand ils foutent un coup de pied au cul à un natif dont la famille est là depuis la nuit des temps. Se pose le problème de la religion qui fait socle identitaire, mais aussi l’appartenance à une communauté. Qui peut dire ce qu’est une juif, ce qui fait sa spécificité ? La religion...Bien des juifs sont athées. Le socle identitaire plus surement. C’est à dire un carnet d’adresses.....
            On le sait le grand exode juif qu’aurait décidé Rome est une invention du même ordre que la marche de Moïse dans le désert cherchant la terre promise. Il y eut une profonde sympathie pour l’état d’Israël à sa création, et jusqu’à la guerre des six jours. Ces populations opprimées, sans terre, pouvaient enfin trouver refuge dans un pays sans hommes....Le même mensonge que celui qui préfigura le génocide indien en Amérique, et qui caricatura le passage de l’adolescence à l’age mûr....
            Voilà qu’Israël a l’idée lumineuse de faire des citoyens B dans ses propres frontières. Pourquoi ne pas leur coller un croissant jaune sur leur veste....Il semble que le passé bégaye, pour ceux qui ne sont pas capables d’en sortir une leçon, et c’est bien triste. 

          • JC_Lavau JC_Lavau 25 juillet 16:19

            @velosolex. STP, respecte le français ! La conjonction de coordination est « or », pas « hors », qui est une préposition de lieu.


          • velosolex velosolex 25 juillet 17:55

            @lavau 

            Sans aucun doute vous pourrez trouver d’autres erreurs. Je tape très vite souvent sans me relire. Le problème avec le clavier est qu’il décompose les mots, et qu’ainsi il facilite les coquilles, qui ne passaient à la plume, qui elle, garantissait peut être, grâce à l’attachement des lettres, une qualité orthographique et une grammaire inconsciente. J’espère tout de même faire passer l’essentiel de ma pensée. On ne tape pas comme on écrit, écrivait devrais-je dire. L’époque est psychotique, et il en est des fautes de français que comme en pensée politique. On perd le sens de l’ensemble pour faire de grosses fautes de décomposition, la tête dans le guidon. Alors que l’urgence est à nos portes, et que l’incendie est partout, on va demander au pompiers s’ils ont bien des tuyaux aux normes....Il y à quelques temps, en me relisant j’avais parlé de la faim du monde, en voulant parler de la fin du monde. J’ignore si un correcteur d’orthographe pourra apporter un peu de discernement aux hommes. 

          • velosolex velosolex 25 juillet 18:08

            @arioul
            Le problème du retour du religieux, et de ces fous de dieu est une conséquence de l’humiliation des populations arabes par les américains, qui sont tombés comme des fruits murs dans les mains des intégristes. 

            Le départ de cette joyeuse farce, avec nos brillants étudiant islamiques armés par les usa, est partie d’Afghanistan, mais peut être faut il chercher dés les années 60, quand l’iran démocratique et moderne du docteur Mossadegh fut condamné par un coup d’état préparé par l’oncle Sam, dont Trump est devenu la pire figure de gorgone, transformant Bush et Reagan en hommes du monde.
            Aucun pays actuellement n’est à l’abri de la propagande religieuse mortifère, faisant perdre tout sens du réel, et gâchant l’avenir. On le voit avec Israel maintenant, l’édification de tous ces murs...La perte de rationalité, et d’humanisme, avec retour au repli identitaire, c’est pas la meilleure arme pour affronter les grands défis. Ceux qui ne respectent pas les frontières, et même

          • redneck redneck 25 juillet 18:19

            @velosolex


            Trump est un génie.
            Les murs sont nécessaires pour se protéger des betes sauvages.
            Humiliation ? n’importe quoi
            qu’ils se sortent les doigts du cul, arretent leurs coraneries et se mettent à travailler au lieu de ne rien foutre 40 jours tous les ans.

            (2018-600)*40 jours de ramadan = 56720 jours= 155 ans de retard sur le reste du monde civilisé

            voilà CQFD


          • Christian Labrune Christian Labrune 25 juillet 18:26

            @velosolex

            Dans ce que vous venez d’écrire, on trouve absolument tous les poncifs les plus éculés de la propagande antisémite made in AgoraVox. C’est du même niveau que les Protocoles. S’il s’agissait de concourir pour entrer dans l’une des grandes confréries de l’internationale antisémite, celle des Frères musulmans par exemple, avec une telle copie, vous seriez admis sans difficulté, et même avec mention.
             
             Rien qui révèle, en revanche - mais c’est bien normal -, une connaissance même minimale de ce que fut l’histoire d’Israël, de ce qu’est sa réalité aujourd’hui, et de ce que sont les questions qui y sont actuellement débattues. Les bouquins, pourtant, ne manquent pas dans les bibliothèques, et on peut s’informer quotidiennement de ce qui se passe là-bas.

          • robert robert 25 juillet 19:03

            @Christian Labrune

            en attente du résultat du test je vous interdit le site lol

          • velosolex velosolex 25 juillet 19:22

            @Christian Labrune

            Comment fut inventé le peuple juif, par Shlomo Sand (Le Monde ...Il n’y a guère que les juifs, ou faut il dire les israéliens, ou peut être ceux qui ne pensent pas au son du clairon, qui ont un peu de recul pour redonner le gout de l’histoire et de la curiosité,et montrer que partout il y a des rebelles. Quand ils sont érudits et ne crient pas comme des excités, c’est mieux. 
            La bible n’est pas un livre d’histoire, qui doit servir de guide aux chercheurs. C’est juste une fadaise, au mieux un livre de mythes fédérateurs, mais qui fait office de parole divine pour les ultras. Cela en dit davantage sur eux, leur paranoia et leur état mental que sur l’histoire du monde. N’importe quel historien honnête ramène l’état juif initial et ses mythes à des faits pittoresques, totalement exagérés par des prophètes habiles pour faire monter la chantilly. Une certitude, le prosélytisme, en particulier dans les pays de l’est, fut la grande raison de l’expansion de la religion juive. Rien à voir avec une déportation romaine, impossible d’ailleurs à réaliser au niveau de l’intendance. L’armada anglo américain de 44 ni aurait pas suffi. 
            Sortir cette vieille blague des protocoles de Sion pour assimiler ceux qui ne marchent pas au pas, est un vieux truc manipulateur, qu’on nous ressert à la moindre critique. Je partage avec vous l’amour des livres, semble t’il, mais sans doute ne les ouvrons nous pas à la même page. 



          • Ouallonsnous ? 25 juillet 20:08
            @arioul

            Tu es toi un pitoyable abruti, mais nous ne t’en voulons pas car la bêtises de tes écrits suffit à te caractériser !

          • Garibaldi2 26 juillet 01:21
            @Christian Labrune

            Je pense que vous devriez aller expliquer à Zeev Sternhell (historien, membre de l’académie israéliebbe des sciences et lettres, professeur à l’université hébraïque de Jérusalem, spécialiste de l’histoire du fascisme) qu’il se trompe quand il écrit dans Haaretz, le 19/01/2018 :

            ’’En Israël pousse un racisme proche du nazisme à ses débuts’’.

            ’’...POUR MIKI ZOHAR, LES PALESTINIENS “SOUFFRENT D’UNE LACUNE MAJEURE : ILS NE SONT PAS NÉS JUIFS”

            La raison en est simple et clairement énoncée : les Arabes ne sont pas juifs, c’est pourquoi ils n’ont pas le droit de prétendre à la propriété d’une partie quelconque de la terre promise au peuple juif. Pour Smotrich, Shaked et Zohar, un juif de Brooklyn, qui n’a peut-être jamais mis les pieds sur cette terre, en est le propriétaire légitime, mais l’Arabe, qui y est né, comme ses ancêtres avant lui, est un étranger dont la présence est acceptée uniquement par la bonne volonté des juifs et leur humanité. Le Palestinien, nous dit Zohar, « n’a pas le droit à l’autodétermination car il n’est pas le propriétaire du sol. Je le veux comme résident et ceci du fait de mon honnêteté, il est né ici, il vit ici, je ne lui dirai pas de s’en aller. Je regrette de le dire mais [les Palestiniens] souffrent d’une lacune majeure : ils ne sont pas nés juifs »
            .’’

            source :
            https://www.haaretz.com/.premium-in-israel-growing-fascism-and-a-racism-akin-to-early-nazism-1.5746488

          • Christian Labrune Christian Labrune 26 juillet 11:39

            @velosolex


            Tout ce que vous savez d’Israël, apparemment, sort d’un bouquin de Shlomo Sand dont vous reproduisez, comme s’il s’agissait de vérités universelles, les thèses racialistes qui auront fait rigoler tous les historiens sérieux. C’est la propagande d’un juif antisémite. Désormais, tout en continuant à percevoir une confortable retraite d’ancien professeur d’université en Israël. Il ne veut plus être juif. C’est bien le moins. Je vous laisse quand même à deviner le sort qui serait le sien s’il était un fonctionnaire de l’Autorité ou du Hamas, ennemi de la Cause palestinienne ! La démocratie a quand même du bon...

            A la bibliothèque de Beaubourg, vous trouverez une dizaine de mètres de rayonnages sur l’histoire d’Israël, et bien plus si vous vous intéressez aussi à la géographie, à l’art, à la culture, à la tradition talmudique. Faites-y un tour, vous paraîtrez tout de suite plus sérieux.

          • velosolex velosolex 26 juillet 12:09

            @redneck
            Trump est la pire catastrophe actuelle. Pour les juifs, c’est pire que pire. Il leur donne un sentiment d’impunité totale, l’illusion d’être au dessus des lois morales. Trump évoque ces monstres bibliques, ces mollochs ivres de sang, stupides, vaniteux, sûrs de leur bon droit et de leur force, qu’on pourra reconnaître dans les personnages de Pharaon, empêchant Moïse de partir d’Egypte. Trump a potentialisé totalement la paranoïa, et la seule certitude que les murs étaient la seule solution pour affronter l’avenir. 



          • Ouallonsnous ? 26 juillet 12:30
            @Garibaldi2

            "LES PALESTINIENS “SOUFFRENT D’UNE LACUNE MAJEURE : ILS NE SONT PAS NÉS JUIFS”

            On ne naît pas juif, on devient juif par aliénation à leurs textes religieux, juif n’est pas une ethnie !

          • redneck redneck 25 juillet 09:09

            Israël est un état juif.
            Que certains s’évertuent à ne pas l’accepter c’est leurs problèmes.
             

            si l’on part du principe que l’extreme gauche communiste, les antisemites et les antisionistes de tous bords, sont contre la loi... 
             
            c’est que c’est probablement une très bonne loi !

            • Raymond75 25 juillet 09:13

              @redneck
              La France est elle un État juif ? et si non, que faire des Français juifs ? rétablir les lois discriminantes de Pétain ?


            • redneck redneck 25 juillet 09:25

              @Raymond75
               

              La France est une république bananière, violence gratuite, usurpation de fonctions, retour des barbouzeries, et tentative d’étouffer l’affaire.

              Le ponpon, c’est tout de même Collonb ! Lui, il ne connaissait pas Benalla (alors qu’il apparait sur des dizaines de photos à moins de 3 mètres de lui en public...il ne s’est jamais posé la question de savoir QUI était ce gugusse qui côtoyait son ami Micron ????), il pensait vaguement que c’était une sorte de policier... Bref, un ministre de l’intérieur complètement à coté de ses pompes
               
              La France est largement en tête de la censure sur facebook, bien devant l’Inde ou la Turquie.
              https://www.journaldunet.com/ebusiness/le-net/1178058-la-france-grande-championne-de-la-censure-de-contenus-facebook-en-2015-statista/

              Alors franchement loi sur l’état nation d’Israel c’est du pipi de chat à coté du foutoir en France


            • Christian Labrune Christian Labrune 25 juillet 09:40
              Alors franchement loi sur l’état nation d’Israel c’est du pipi de chat à coté du foutoir en France
              ......................................................
              @redneck

              Dommage qu’on ne puisse « plusser » qu’une seule fois une intervention !

            • OMAR 25 juillet 18:02
              Omar9
              .
              Tiens, encore une autre intervention d’un nazisioniste qui se croit face à Gaza et qui a assurément oublié sa prise quotidienne de Captagon...

            • redneck redneck 25 juillet 18:12

              @OMAR
               

              Captagon c’est pour les islamistes de votre espèces.
              Moi, c’est bières et cochonnaille

            • OMAR 25 juillet 18:32
              Omar9
              .
              @redneck
              .
              Tiens ? Vous mangez de la cochonnaille, maintenant ?
              Ah ! Parce que vous êtes sioniste, pas juif !!!

              La cochonnaille, avec ou sans harissa ?
              .
              J’dis ça juste pour vos hémorroïdes...
               ;
               ;


            • Raymond75 25 juillet 09:10
              Il y a trois conceptions qui président à la nature d’un État :

              - Un État nation, qui regroupe des citoyens qui partagent un destin commun, et qui reconnait universalité des droits, sans discrimination ethnique, de religion ou d’opinion. Chaque citoyen dispose des mêmes droits individuels et à les mêmes devoirs à l’égard de son pays. La liberté de conscience est garantie pour chacun. Ce sont les démocraties libérales.

              C’est le cas de la France, bien que tout ne soit pas parfait, et c’est ce que décrit la ’Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen’, devenue ’déclaration universelle des droits de l’homme’ (et pour les petites filles, dans la langue française les ’droits de l’homme’ ne sont pas les droits des messieurs).

              Ces États peuvent être contestés de l’intérieur par des ’communautés’ qui revendiquent des droits spécifiques.

              - Un État qui a pour vocation de regrouper une communauté, prétendument ethnique, généralement associée à une pratique religieuse qui sert de liant identitaire. C’est le cas d’Israël et de beaucoup de pays du Moyen Orient, qui sont des théocraties.

              Dans ce type d’État, la logique conduit inexorablement a créer des citoyens de deuxième zone, ceux qui ne font pas partie de la communauté. Cet État se replie sur lui même, conduit à considérer que l’extérieur le menace, et finalement abouti dans les faits à un apartheid plus ou moins officiel.

              C’est ce que devient officiellement Israël, sous la domination d’un système électoral intégralement proportionnel, où la majorité repose sur des partis extrémistes minoritaires,mais qui font et défont les majorités de gouvernement.

              - Enfin, il y a les dictatures qui privent de droits leurs propres citoyens, en s’appuyant sur une idéologie qui cherche des justifications soient dans une idéologie politique, soit dans les ’traditions’.

              La logique communautaire éloigne de la démocratie et conduit à la dictature, pour imposer les droits d’une seul groupe sur les autres.

              • covadonga*722 covadonga*722 25 juillet 10:14

                @Raymond75
                Dans ce type d’État, la logique conduit inexorablement a créer des citoyens de deuxième zone, ceux qui ne font pas partie de la communauté.


                tout a fait un peu comme le principe de la Charia ou les dhimmis ne faisant pas partie de la oumma , sont tolérés paient des impots spéciaux et se voient refuser certaines fonctions .j’ai bon la ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès