• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Je n’aurais pas voté

Je n’aurais pas voté

Je n'aurais pas voté Trump ; je n'aurais pas voté Clinton. Je me suis laissé dire qu'il y avait de fabuleux endroits de pêche aux US. Enfin d'après harrisson ; j'aurais bien aimé l'entendre, tiens, au sujet de ces élections.

Ce n'est pas forcément faire œuvre de courage que de s'abstenir, mais nous ne sommes pas obligés non plus de jouer leur jeu. Du reste, j'aurais fait comme plus de la moitié des Américains.

Entre Juppé et Le Pen, la pêche me conviendra.

Si nous regardons d'un peu plus près l'équivalence dans ces élections à six mois d'intervalle, nous refroidissons nos ardentes émotions. Il était « inimaginable » de voir Trump à la tête des États-Unis, comme il nous est inimaginable de voir chez nous Le Pen. La raison en est assez simple, l'un et l'autre ne s'appuient pas sur une idéologie qui a racines dans notre Histoire, car si l'extrême droite ne date pas tout à fait d'hier et expose quelques dogmes, ni l'un ni l'autre ne s'en réfère explicitement. Nous ne le savons que par quelques accointances qu'ils ne cachent pas, et par quelques lapsus révélateurs. Mais ce que nous savons de manière ferme, c'est qu'ils ne veulent pas sortir du capitalisme, préfèrent nous faire accroire au retour possible du fordisme, un capitalisme à papa qui bichonne ses exploités, enfin façon de parler, mais qui ignore ou conspue l'intrus quel qu'il soit. Mais cet intrus a plusieurs visages, ce qui le différencie de l'ennemi de notre président. Pour eux, c'est celui qui a passé les frontières et s'installe là sans plus de désir que ça de s'adapter mais qui venant de loin accepte toutes les conditions pour survivre ; il met donc côte à côte deux réalités non conjugables, celui qui est sur place depuis toujours, qui compte bien gagner sa vie et profiter de toutes les luttes gagnées par ses aïeux pour améliorer l'ordinaire, et celui qui vient de si loin, d'un lieu où l'on crève de faim et pour qui le moindre job à cent sous lui permettra de bouffer. Celui-ci est évidemment manipulé par un patronat tout heureux de rencontrer main d'œuvre si complaisante. Le bougre qui débarque est dans la survie, prend ce qu'il trouve et n'a pas d'image rêvée d'american way of life pour lui gâcher le plaisir ; celui qui est sur place, si. Cette concurrence déloyale est, à ma connaissance la seule cause à combattre pour la droite, on jette, on se protège des intrus ; pour la gauche, le combat est plus osé ; on combat l'injustice, on combat les patrons ; pour nos gouvernants, ce problème n'existe même pas. Et puis il y a l'assisté, ce paresseux qui boit son RMI à la terrasse du bistrot, pendant que l'immigré se fait exploiter dans une cave et que le bon Français se tue au travail. Si l'extrême droite arrive, oh quelle surprise, un peu partout, c'est bien qu'elle n'est jamais combattue sur le fond, avec des arguments, et des actions positives, mais qu'elle est négligée avec désinvolture, comme seuls les nantis savent le faire ! Aussi, la seule manière d'être contre les abus de l'oligarchie et de leurs sbires politiques est-elle d'y adhérer dans un mouvement mu par une force d'inertie flagrante. Et cela, du simple fait que l'oligarchie a eu l'excellente idée de se déguiser en gauche, et entache les véritables valeurs de celle-ci.

Nous voyons très bien en ce moment la collision entre la mondialisation des financiers et transnationales, et l'internationale révolutionnaire ; la première fait tellement de dégâts que lorsqu'ils se pointent avec leur révolution mondiale, ils se font jeter. C'est un fait, les mouvements prolétariens, populaires, sont contagieux pour la bonne et simple raison que le sort de ceux-ci est le même où que se trouve le capitalisme. On culpabilise donc les circonvolutionnaires en leur disant : la volonté de repli est d'extrême-droite, alors qu'en réalité c'est le seul instinct possible face à la dépersonnalisation d'un pouvoir inatteignable et le désir de ramener celui-ci à une distance telle que l'on puisse l'atteindre. Quoique... je ne m'étendrai pas sur l'amour des droitiers pour le pouvoir.

Je sais, d'autres choses sont en jeu, entre autre le désir de s'abandonner en toute quiétude dans sa vie quotidienne, qui pourtant ne manque pas de nous apporter son lot de galères. Les gens politisés qui s'engagent sont de plus en plus rares au fur et à mesure que le quotidien est dur à assumer. Ce n'est pas un hasard si l'on trouve tant de représentants des classes moyennes dans les rangs des partis. Les classes moyennes ont encore un peu de mou pour se préoccuper du monde, de manière plus large que la lutte immédiate et vitale dans sa propre entreprise. L'écologie, pourtant essentielle, en est la preuve, non seulement il se trouve au sein de ses acteurs presque exclusivement des « bobos » mais la conscience même de son urgence ne semble guère s'ouvrir dans les extrêmes, les plus riches, ou les plus pauvres. La droite donc, qui préserve les riches et s'adresse aux pauvres avec toute la démagogie nécessaire à en faire son soutien, se fout de l'écologie, la mentionne parfois parce qu'elle est « à la mode » mais elle sait pertinemment qu'elle ne trouvera ni public ni électeurs dans cette mouvance.

Pour en revenir à Trump, c'est bien la première chose qu'il fait : l'extirper de son programme ; on se doute que ce n'est pas par extrémisme vert qu'il rejette les pauvres ridicules « accords » faits en ce domaine à Paris ! Je ne parle pas du réchauffement climatique puisque je suis dans le doute et dans le doute, je m'abstiens.

Pour en finir avec cette droite et cette gauche, je vous donne à comparer ces deux réactions :

 

 

 

 

Et maintenant quoi ?

On attend que nos maîtres changent, s'adoucissent ? On guette le bon mot, le rire ? On se réjouit de la déconfiture de nos ennemis ?

D'accord. Mais notre salut tient-il là ?

Bien sûr que non, si on s'y attarde, c'est qu'on en a les moyens ! on sait ou devrait savoir que rien, jamais, ne vient d'en haut. Les maîtres, même ceux que l'on a élus, ménagent ceux dont ils ont besoin et servent toujours les mêmes, ce qui les différencie des guides et des puissants, selon ma définition ; il nous reste donc tout à faire. La liste est impossible, c'est à chacun de voir. En tout cas, un mouvement se fait jour, qui a commencé avec la Grèce, puisque beaucoup de consciences, là, se sont ouvertes sur la réalité de notre dictature, puis le Brexit qui a agacé et fait grincer des dents en haut lieu, et Trump maintenant, qui interloque nos dirigeants comme si l'on avait soudain scié un pied à leur fauteuil ! D'ici les élections il faudrait bien couper un autre pied en attendant de les brûler tous, fussent-ils Louis XVI !

Et comme apparemment nous ne sommes pas mûrs pour les révolutions de rues, qui comme par hasard s'arrêtent au moment pile d'une grève qui pourrait devenir générale et gêner, preuves nous ont été données qu'ils ont les moyens de le faire et trouvent quelques soutiens, contentons-nous des urnes, là, pas de syndicat, pas de mots d'ordre, pas d'armes pointées sur nous, le petit isoloir est notre dernier repère de liberté, sans violence.

J'ai bien aimé entendre la dernière petite phrase que Mélenchon prononce dans sa vidéo !!

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.21/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

88 réactions à cet article    


  • Jelena Jelena 12 novembre 2016 08:18

    Juste une petite réflexion en passant... Le libéralisme a tué le communisme, le nationalisme (le repli sur soi) tuera le libéralisme ? Assiste t-on à la fin d’un système ?


    • alinea alinea 12 novembre 2016 09:26

      @Jelena
      Ah bon ? J’en étais restée au libéralisme qui a tué l’Ancien Régime royaliste !
      Je pense que le néolibéralisme a tout tué, jusqu’à la culture, et si je milite pour un retour à la souveraineté, qui ne suffit pas à garantir la Démocratie mais qui est un moindre mal, je ne la vois pas comme un repli sur soi !


    • Jelena Jelena 12 novembre 2016 09:46

      @alinea >> J’en étais restée au libéralisme qui a tué l’Ancien Régime royaliste !
       
      Il est vrai qu’en France, vous n’avez pas eu Tito/Staline, ceci expliquant cette différence de point de vue. smiley
       
      >> je ne la vois pas comme un repli sur soi !
       
      Si la France sortirait de l’UE et rejetterait CETA-TAFTA-OTAN, ce serait « un repli sur soi ».


    • chantecler chantecler 12 novembre 2016 09:49

      @Jelena
      Bonjour ,
      Faudrait arrêter de confondre patriotisme (économique ou non avec une dose de protectionnisme ) avec le nationalisme qui est une expression quasi guerrière d’un sentiment lié à un état qui se propose de conquérir au dépend d’autres états .
      On se défend au nom d’un patriotisme , on attaque au nom d’un nationalisme .


    • roman_garev 12 novembre 2016 10:03

      @Jelena

      « Le libéralisme a tué le communisme »
      Le communisme n’a jamais existé nulle part.
      Le libéralisme a tué en Europe le socialisme bolchévique (stalinisme), mais justement dans sa phase stagnante (géronto- et ochlocrate).
      Le libéralisme en Chine s’est marié avec le socialisme bolchévique à la chinoise.
      Des formules brèves ne révèlent jamais la vérité à laquelle elles prétendent.

    • alinea alinea 12 novembre 2016 10:12

      @Jelena
      Oui Jelena, j’avais bien compris !! je marquais juste cette différence entre l’est et l’ouest ; le néolibéralisme est une maladie contagieuse mais nous sommes quand même un certain nombre à avoir résisté !
      L’UE va éclater, se diviser en tout cas, quant à TAFTA, si les ordres du chef changent, ce sera tout bénef pour nous ! Les salauds vont sauter un à un, après, attention à faire gaffe à n’en pas remettre d’autres d’une autre variété !


    • alinea alinea 12 novembre 2016 11:54

      @Cadoudal
      Ce qui serait bien c’est que vous mettiez à jour sur le programme de la France Insoumise ! sur ce que dit Mélenchon de l’immigration, cela vous éviterait des collisions dangereuses !!  smiley
      Tous les coopérants et les colons sont devenus racistes ! étrange non ?


    • Jelena Jelena 12 novembre 2016 13:48

      @Chantecler >> Faudrait arrêter de confondre patriotisme (...) avec le nationalisme
       
      Je ne confonds rien... Actuellement en Pologne, Hongrie, Serbie et Croatie, ce n’est pas « droite patriotique » qui est au pouvoir, c’est « droite nationaliste ».
       
      @Roman >> Le communisme n’a jamais existé nulle part.
       
      Le « vrai communisme » n’a existé nulle part, c’est ce que disent tous les communistes... Mais Tito, Staline ou Castro sont pourtant qualifiés de communistes.


    • Jelena Jelena 12 novembre 2016 13:49

      @Alinea : Trump sera t-il le Gorbatchev de l’UE ? Je ne sais pas... Un président même si c’est celui des USA, peut il lutter contre les multinationales et Wall Street ?
       
      En fait je pense que le changement de politique sera surtout d’ordre militaire (plus de guerre contre le la Russie - car elle ne peut être vaincue - donc Otan inutile).


    • alinea alinea 12 novembre 2016 14:16

      @Cadoudal
      Mélenchon n’est pas raciste, c’est ce que beaucoup lui reprochent !
      Ce qu’il propose pour l’immigration ? L’arrêter en amont, en arrêtant les guerres, évidemment, et en ayant des relations avec les pays du Maghreb et l’Afrique, en partenaires équitables ; finis les pillages et les petits chefs à la merci des occidentaux.
      Ils ne parle pas aux petits blancs ? Ah bon ? Et moi alors, je suis quoi ?
      Vous faites une confusion grave et terrible entre la politique actuelle, qui n’est même plus sociale démocrate, et la politique réellement socialiste qu’on propose !
      Les beurs de Mantes-la-Jolie, sont-ils allés faire un tour à Bollène ? Orange ? Il n’y a bien qu’une partie de ceux de Béziers qui semblent contents. Le socialisme n’est pas question d’ethnie !! mais le « fascisme » si !!


    • alinea alinea 12 novembre 2016 15:06

      @Cadoudal
      Écoutez, le coup des blonds aux yeux bleus, si vous ne l’avez pas compris, ce n’est pas une raison, pour six ou sept ans après le donner comme caractéristique de Mélenchon !
      Je n’ai jamais été gauchiste et surtout pas repentante ! Je n’ai pas compris votre tirade sur les gouvernants africains, mais je doute de « leurs » pouvoirs !! ils sont placés, posés, achetés ; point barre. Et quand ce n’est pas le cas, ils se font zigouiller. Alors ça, il faut que ça change, hein ?


    • mmbbb 12 novembre 2016 15:27

      @ jelena c’est le cas de la Suisse est ce que la Suisse est repliée sur elle meme ? non la Suisse est un pays performant , voir l universite de lausanne qui a reussit a faire marche un chimpanzé paralysé . L OTAN la bonne blague , les missiles installes en Pologne sous le pretexte de nous proteger d’une menace iranienne , il faudrait que ces dirigeants arretent de nous prendre pour des cons Nous avions une opportunité unique d’avoir des liens detentus avec la Russie et ces salopes de Merkel Hollandes ce chien cette chienne, se sont alignes sur la politique americaine . L Ukraine relisez Bzrezinski, le bordel a ete mis a dessein et notre heros national BHL qui a allait danser avec les representrants de l extreme droite Un comble il faut le faire ! Ils auraient le gazer cette salope  Tout est fait sciemment pour reveiller les nationalistes .


    • Legestr glaz Ar zen 12 novembre 2016 18:00

      @alinea

      C’est vrai alinéa, Mélenchon a de très bonnes idées sur l’immigration et sur la modification des traités. 

      Il pourrait dire qu’il va éradiquer le chômage en augmentant les emplois que cela vous paraitrait « normal » et faisable et vous sauteriez au plafond. La croyance en l’existence du Père Nôel s’arrête bien avant les 10 ans. 

      Vous êtes incapable de réfléchir aux modalités à mettre en oeuvre pour « modifier » les traités. Vous n’en avez strictement aucune idée. Mais vous êtes certaine que Mélenchon parviendra à rassembler les 26 autres pays autour de ses idées de l’Union européenne. Votre idéologie vous empêche de réfléchir. 

      Question : comment procédera Mélenchon pour « modifier » les traités et les faire valider par les 26 autres pays ? Il retourne la table ? C’est totalement enfantin comme réflexion. Et il « modifie » quoi dans les traités ? Vous le savez ? Il y a 500 articles ! Il prend les électrices et les électeurs pour des imbéciles. C’est le Tsipras français. 

      Vous feriez bien de vous interroger au lieu d’écrire des articles qui sont des impasses puisque vous n’avez pas engagé de réflexion concernant le point clé qui est : comment faire pour imposer aux 26 autres pays d’autres traités. Votre atttitude dépasse l’entendement. 



    • alinea alinea 12 novembre 2016 18:32

      @Cadoudal
      Je n’ai pas encore regardé votre lien, je vais le faire tout de suite après.
      En ce qui concerne le sénateur, il n’a aucun programme d’aide pour l’Afrique, justement envie d’en sortir de cette merde ! C’est pourtant assez clair ! mais je pense qu’il y aura forcément un moment tampon, surtout depuis que Kadhafi n’est plus là !


    • alinea alinea 12 novembre 2016 20:31

      @Cadoudal
      Le Zaïre, c’est pas là qu’ils étaient allés les Hutus ? Tu parles d’une région ! Et Boko Haram, ils sont dans le coin aussi ? Tu n’as pas l’impression que si l’occident n’y avait jamais foutu sa merde, tout cela serait, comment, plus restreint ?
      je dois avouer que je suis de très loin les histoires africaines, car si ailleurs c’est très compliqué, là, c’est inextricable !
      C’est vrai que chacun chez soi et on commerce si on peut, ne me déplaît pas comme mode mondial ; on en est loin, et quand il s’agit de rattraper les conneries des autres, c’est toujours beaucoup plus difficile.


    • alinea alinea 12 novembre 2016 20:54

      @Cadoudal
      Qu’est-ce qu’il y a qui ne va pas là ?


    • alinea alinea 12 novembre 2016 20:57

      @Cadoudal
      Des gouvernements ? ou de pieuses ONG ?


    • alinea alinea 12 novembre 2016 21:33

      @Cadoudal
      Je ne vois pas le rapport avec la franc Maçonnerie mais bon ! et je n’ai pas vue sa fille dans votre lien ! faisait-elle quelque chose de mal, je veux dire du genre dont on a l’habitude depuis...depuis... la nuit des temps ?


    • alinea alinea 12 novembre 2016 22:43

      @Cadoudal
      Je ne sais rien de cela !! ça m’étonne ce genre de magouilles de sa part ; la vérité est peut-être entre les deux, non ? parce que, on peut toujours trouver à redire à tout quand c’est pas sa marine qui n’agit pas !! non, vous n’allez ps comprendre ça, donc quand l’initiative ne vient pas de sa marine ; on sait les bienfaits lepénistes en Algérie, donc on peut avoir toute confiance ! disons qu’un père, chef de parti, c’est plus proche comme empreinte génétique qu’une appartenance à la Franc- maçonnerie qui fut, comme chacun sait, un acteur essentiel de l’évolution sociale en France.


    • xantrius 12 novembre 2016 23:40

      @Jelena bonjour,
      Sur la question de l’état-nation et de l’internationalisme il y a beaucoup de confusion. Voici quelques interrogations et réflexions :
      Est-ce que la souveraineté du peuple est possible sans état-nation mis en œuvre par le peuple pour exercer et défendre cette souveraineté ?
      La formation des nations n’était pas la même partout. La nation française comme résultat de la révolution était constitué sur des valeurs universelles, valable sans définition territoriale, mais de facto valable sur un territoire ou la souveraineté de la nation était défendu, si nécessaire avec des armes.
      Au contraire la formation du Reich allemande était de début une unification économique de 25 royaumes et principautés sous domination prussien sans aucune souveraineté du peuple.
      Les droits de l’homme universelles sont à la base d’une vision internationaliste.
      Aujourd’hui s’est la question des différences entre le nationalisme, qui est en effet un repli sur soi en excluant « les autres » aussi sur le territoire de l’état-nation - et de la souveraineté du peuple comme collectif émancipé, organisé pour être maitre de son destin, incluent toutes et tous qui partagent les même valeurs émancipatrices, sur un territoire ou son pouvoir peut faire valoir cette souveraineté.
      De la se décline le refus de toute limitation de souveraineté, comme par des traités CETA-TAFTA-OTAN et le traité de Lisbonne et autres.
      De la se décline aussi un internationalisme entre états-nations souveraines, ou la souveraineté est la condition pour régler des conflits des intérêts à une manière paisible et orienté au intérêt générale de l’humanité pour des problématiques comme changement climatique etc.


    • Jelena Jelena 13 novembre 2016 09:36

      @xantrius : Je suis globalement d’accord avec votre commentaire... Et plutôt que d’avoir des marchés de libre échange, les états-nations appliqueront des taxes aux produits étrangers afin de favoriser les produits locaux.
       
      C’est ce que compte faire Trump vis-à-vis de la Chine et c’est ce que fait la Pologne vis-à-vis des supermarchés étrangers (taxe qui fut ridiculement qualifiée de « xénophobe » par la France, car les Carrefour-Auchan y sont nombreux).


    • alinea alinea 13 novembre 2016 10:39

      @Cadoudal
      Je ne suis pas très fainéante, mais je n’ai pas le temps pour tout ! La seule chose que je voulais dire c’est que faire partie de la franc-maçonnerie ne fait pas de quelqu’un un connard ou un salaud, tandis que ne pas en être serait une garantie !
      Je me doute que les milieux dans lesquels on évolue se resserrent autour des proches ! mais ça ne m’intéresse pas ; c’est pour tous pareil, et comme je n’aime pas la constitution de petits clans et de petites élites, je préfère ne pas m’y attarder, et je pense que cela ne m’ôte rien.
      Un petit cours d’Histoire
      https://www.youtube.com/watch?v=gxvtYn-GGEY


    • alinea alinea 13 novembre 2016 16:42

      @Cadoudal
      Je ne sais pas ce que l’intelligence vient faire là !! mais votre dernière phrase prouve qu’elle n’a pas encore tous les éclairages. J’ai trouvé intéressante cette vidéo, mais si j’avais su que la petite historienne était maçonne, j’aurais fermé le poste avec horreur !
      Je n’aime pas l’histoire qu’on nous a racontée à l’école pour construire le roman national ; j’avais lu et écouté aussi Vuillemin qui tranche sur l’orthodoxie consensuelle.
      Voilà ; sinon si il y a une chose dont je suis sûre c’est que Mélenchon ne supporte pas la charité pour l’Afrique ; ceci dit au point où on l’a mise, est-il possible qu’il pense, dans un premier temps, à des aides sans retour ! ça changerait. mais je n’en sais pas plus de détails. On aura bientôt le programme !
      Je me laisse berner par personne, en tout cas pas longtemps, et les deux interviewers de l’émission ne sont pas ma tasse de thé, mais le contenu m’intéressait ! Les Chouans traîtres à la Patrie, et le Roi !!!
      Ce sont des historiens qui le disent, pas moi !
      Chacun son camp, l’extrême-droite, et le socialisme ;je n’échange que des choses de la vie avec les premiers, les bêtes, la vigne, boire un coup, mais ici ils sont rares chez les anciens sauf quelques fils d’émigrés, les autres,, ils sont roses ou rouges, de tradition camisarde !


    • alinea alinea 13 novembre 2016 22:35

      @Cadoudal
      je ne comprends pas ce que vous voulez dire. l’Afrique est pillée pour notre confort ; on pourrait avoir avec elle des échanges, d’égal à égal, sauf qu’il n’y a guère eu, à ma connaissance, de transfert de technologie ; cela peut commencer comme ça, forcément « gratuit » ( paiement de dette au fond) ; on forme, on outille, s’ils le veulent. Le fait que s’ils ne le veulent pas, il se trouvera toujours un pays pour continuer le pillage ! Il faut dire que les occidentaux ne sont pas vraiment prêts à laisser tomber leurs joujoux ! mais je me suis laissé dire que les Africains les adoraient aussi.
      On vire Bolloré d’Afrique : qu’est ce qui se passe ?
      C’est une vraie question.


    • alinea alinea 14 novembre 2016 20:20

      @Cadoudal
      Eh bien,vous avez le sens de l’échange et de la conversation, c’est tout à votre honneur ; par malheur vous ne savez pas lire et vous avez des filtres devant les sens !
      Je ne voudrais pas troubler votre vérité africaine de blanc qui y gagne sa vie !!


    • olivier cabanel olivier cabanel 12 novembre 2016 08:45

      merci de cet excellent article.

      j’ajoute, comme d’hab.
       smiley

      • alinea alinea 12 novembre 2016 09:20

        @olivier cabanel
        Quel honneur et plaisir de te lire !! Merci


      • alinea alinea 12 novembre 2016 14:19

        @Cadoudal
        Votre dédain n’exprime que votre arrogance haineuse !!
        Pour le jardin, ça ne fait que 38 ans que j’en fais !! et le beau sénateur socialiste, qui n’est pas mon genre d’ailleurs, ça fait quarante huit ans que je le connais, plutôt que je l’ai connu, car les sénateurs, c’est pas mon truc non plus !


      • philippe baron-abrioux 12 novembre 2016 08:57


         Bonjour Alinéa ,

         en lisant votre article , on constate aisément que vous êtes en plein dans cette actualité qui découle de l’élection de Trump aux U.S. A .

        le choix qui était celui proposé aux électeurs américains ,si vous aviez été électrice dans ce pays , ne vous aurait visiblement pas concernée , au point que vous auriez préféré aller à la pêche .

         choix étonnant venant de quelqu’un qui à la fin de l’article écrit joyeusement : « le petit isoloir est notre dernier repère de liberté » mais à la cohérence nul n’est tenu visiblement surtout si vous êtes toujours aussi attachée aux libertés , toutes ,comme vous le prétendez dans de précédents articles ou commentaires .

         là bas ,aux U.S.A, comme ici , le vote blanc existe et évite parfois que certains candidats qui eux sont allés à la pêche aux voix les plus extrêmes ne puissent se prétendre investis d’un vote qu’il présente comme celui du peuple , celui qu’ils prétendent représenter et défendre comme le dit Trump le milliardaire parlant au nom du peuple .

         chacun pratique la pêche au moment qui lui plait mais les conséquences n’en sont pas les mêmes .

        j’ai remarqué aussi un certain décalage avec l’actualité : le R.M.I n’existe plus depuis plusieurs années , Madame , il a été remplacé par le R.S.A . (voir travaux de Martin Hirsch )

         rien de bien grave !

         et ce vilain buveur, au R.M.I. à la terrasse d’un bistrot, qui , peut être , ose en plus fumer et que vous montrez du doigt avec une belle facilité , avez vous pensé un instant que pour lui c’est peut être son seul moment de sociabilisation , de possibilité d’échange avec d’autres , y compris buveurs invétérés , fumeurs inconscients des risques de cancer dont ils se fichent tous au moment où ils se retrouvent .

         et ces « écolos » , « bobos » ?

         que d’amalgames faciles ! quel peu de cas vous faites de ceux qui ne pourraient , selon vous , n’être que de sombres crétins ou d’ignobles profiteurs d’une société avec laquelle vous êtes visiblement en décalage dans le temps et bien incapable de formuler quoi que ce soit pour essayer d’y apporter la moindre contribution positive .

        pratiquez plutôt le cerf volant , au moins vous ne blesserez aucun être vivant !
         
        et serez peut être en accord avec votre élément .

         bonne fin de journée !

         P.B.A


        • alinea alinea 12 novembre 2016 09:14

          @philippe baron-abrioux
          Je ne vois pas de contradiction ! En France, le système est différent, et c’est sûr que je ne voterai pas si le choix était Le Pen/Juppé. Nous, nous avons un premier tour.
          Vous me lisez rarement apparemment, mon humour vous a échappé, et sachez que je touche le RSA, mais que le RMI est inscrit dans les consciences comme l’invention de Jospin, enfin de cette gauche encore un peu adroite quand il s’agissait de ne pas trop laisser tomber les gens ; j’ai écrit là ce qui se disait à l’époque, et encore aujourd’hui dans une frange de la population, au sujet des assistés.
          Quand aux écolos, je le suis tant que beaucoup, ici, me traitent de « bobo », c’est ici aussi, « les effluves du vent social ».
          J’ai fabriqué des cerfs-volants !! je préfère tirer à l’arc, mais pour l’instant je soigne bêtes et bouts de campagne.
          Je vous souhaite une bonne journée aussi, et de tâcher de ne plus blesser ceux que vous n’avez pas compris.
          Au plaisir de vous lire


        • philippe baron-abrioux 13 novembre 2016 09:23

          @alinea

           Bonjour Alinéa ,

           en premier lieu pour répondre à vos dernier mots ,« surtout ne pas blesser ceux que vous n’avez pas compris » , si je vous ai blessée , veuillez m’en excuser !
          je n’aime pas blesser .

           d’autre part je n’ai pas parlé de contradiction mais j’ai utilisé le mot « incohérence » : il me semblait être plus approprié après avoir lu le mot liberté rapproché de ce que nous offre le droit de vote qui , je le rappelle, est obligatoire dans certains pays .

           et je sais bien aussi que nos choix , même si je ne remets pas en doute notre honnêteté au moment de les faire , peuvent paraître incohérents ou capillotractés . sans doute cela découle t il pour une part de la multitude des choix qui nous sont proposés , au moins ici en France .

           nous sommes des enfants gâtés de la « démocratie » , nous n’en avons pas toujours ou pas suffisamment conscience et parfois nous jouons avec nos bulletins de vote à des petits jeux qui nous retombent à chaque fois sur le coin du nez ou dont nos gouvernants font le choix de ne tenir aucun compte , comme en 2005 .

           NOTRE constitution accorde au Président de notre République des pouvoirs considérablement plus importants que le Président des U.S.A : c’est ainsi et ces pouvoirs n’ont jamais cessé d’être étendus ou encore plus facilités .

           OUI , nous avons un premier tour , et du fait des primaires (qui sont autant de miroirs aux alouettes selon moi ) , nous en aurions même plusieurs : plusieurs premiers tours ? cela vous semble t il négligeable ou innocent ? une pré sélection ou un étalage d’égos seulement respectables par ceux qui les ont qualifiés pour être exposés sur le devant de la scène du spectacle organisé pour divertir le bon peuple ?

            ET QUE FAIRE ENSUITE , puisqu’à cette présidentielle succèderont les législatives ?

            s’abstenir encore pour éviter d’amplifier le résultat ou prendre le chemin des bureaux de vote pour essayer au moins de corriger le tableau de chasse de celle ou celui qui aura le mieux su capter les voix des votants ?

           OUI , il est parfois difficile d’avoir à « choisir » quand on a l’impression que le choix que l’on a à faire n’est qu’une violence que l’on se fait pour en éviter d’autres encore plus dévastateurs pour ce qui nous reste de « démocratie » à faire vivre .

           les élections américaines permettent des glissements nous amenant à évoquer NOS présidentielles en cherchant même à établir d’éventuelles comparaisons avec certains de nos « candidats » déclarés ou prêts à se lancer .
          des noms circulent ,des hypothèses sont avancées , des scénaris sont montés , des projections avancées , des « intentions de vote » sont chiffrées alors que tous les experts « savent se tromper » comme on vient de le voir aux U.S.A .

          QUEL SERA LE CHOIX FINAL ?

           qui votera , pour qui , à quoi et qui s’abstiendra et pour quelles bonnes ou mauvaises raisons ?

          SI LE DUO FINAL que vous évoquez ne vous convient pas (ni à moi ) , vous ferez bien ce que vous voudrez (c’est Notre liberté qui nous le permet ) mais essayons TOUS de ne pas aboutir par nos attitudes à cautionner ce qui nous laisserait encore plus éloignés de ce qui constitue notre socle de citoyenneté , bien différent des intentions parfois exprimées par ceux qui n’auront de cesse de restreindre par tout moyen ces restes de Liberté , celle que nous aimons tant !

           bonne fin de journée !

           P.B.A

           

            


        • alinea alinea 13 novembre 2016 10:03

          @philippe baron-abrioux
          Bonjour, et merci de votre réponse,
          blessée, pas vraiment, c’est juste de m’être sentie à côté de la plaque, incapable de me faire comprendre, car être discutée ou critiquée, cela m’est précieux pour avancer, affiner mon point de vue, ma pensée, ou bien la changer parce que j’apprends quelque chose qu j’ignorais ; mais j’ai l’impression de passer mon temps à me justifier, c’est fatigant et stérile, et je sais très bien que j’en suis la cause !
          Quant aux primaires, elles ont le mérite de mettre au grand jour toutes les petites magouilles politiciennes de personnes qui, semble-t-il, à côté de cela n’ont pas grand chose à dire. Nos élections sont trop personnalisées, j’aimerais bien, oui, une sixième république qui nous sorte de ces engouements ou rejets dignes de l’ancien régime ! On parle rarement de la société que les uns ou les autres proposent, mais des uns et des autres qui sont trop ceci, ou pas assez cela ; on se fie à son « intuition », ou bien aux ragots, vérités ou contre vérités colportées comme des rengaines.
          Être neufs, dévoués au commun et impliqués, et du coup faire confiance par et pour les actes, plutôt que faire des calculs comme on fait des plans sur la comète en s’imaginant que l’un est moins pire que l’autre alors que l’histoire récente nous prouve qu’on est toujours surpris, décontenancés par les reculs qu’on nous impose.
          Sans confiance, je ne peux pas participer ; je ne le pose pas en principe, la liberté de chacun, c’est vrai, ne peut s’inscrire que sur ce bout de papier qu’on glisse ou qu’on ne glisse pas dans la fente de l’urne.
          Ce que propose la droite, dans sa démagogie simpliste, a toutes les chances de le remporter ! Voilà. Mais cette droite sera-t-elle plus gauche à gouverner que cette gauche factice et maladroite ?
          La démocratie, c’est se plier aux désirs d’une majorité !! La moitié de la moitié qui s’exprime ?


        • philippe baron-abrioux 13 novembre 2016 18:44

          @alinea
           de nouveau,
          merci pour votre réponse.

           « j’ai l’impression de passer mon temps à me justifier , c’est fatigant et stérile, et je sais très bien que j’en suis la cause »écrivez vous .

           le plus souvent je refuse d’être dans ce type de demandes : elle ne servent à rien et étant viscéralement attaché à la liberté et à son corollaire indispensable , la responsabilité , je m’en remets à la raison de chacun pour élaborer ses choix .

          je sais bien aussi que parfois nous nous laissons dominer par les passions qui nous animent et de cela aucun n’est protégé (et tant mieux !) .

          « On parle rarement de la société que les uns ou les autres proposent » dites vous . je partage cet avis car je le constate très régulièrement . cela impliquerait l’existence d’un PROJET pour cette société et pour chacune des parties qui la composent .

          je ne cesse de dire et d’écrire sur ce site et sur un autre que ce qui me semble primordial c’est bien le PROJET et que , le moment venu , il sera toujours possible de trouver celle ou celui qui en sera le Porteur et le Serviteur .
           je suis certain qu’il existe des femmes et des hommes capables d’en concevoir un , d’en prévoir les points essentiels , de les présenter de manière intelligible par tous , de les organiser de façon à les rendre recevable par nos représentants élus et à un gouvernement en tenant compte des réalités de la situation du pays .
           se fier à son« intuition » comme vous l’écrivez est parfois acceptable et compréhensible mais ne saurait être notre seule façon de procéder avant d’envisager de passer à l’action politique . nous sommes bien souvent incapables d’appréhender la complexité de l’action politique , tant dans la conception que dans les conséquences de toute décision .
           pour cette raison entre autres , un PROJET ne peut se concevoir qu’avec , dès le début du travail de réflexion , le soutien et l’appui permanent d’un groupe pluridisciplinaire élargi à la société civile (par des personnes reconnues pour leurs compétences domaine par domaine ) et qui tout au long acceptera l’évaluation de ses travaux , par une autorité mixte composée de politiques (élus ou non du niveau local , national et international dont européen ) et des corps intermédiaires représentatifs et existants de fait ou de droit (courants de pensée , syndicats , associations , O.N.G, groupes de pression , lobies , etc ;..) .

          la société dont on ne parle pas assez , j’en suis d’accord , et qui ne se reconnait plus dans personne , doit impérativement recenser toutes les qualités qu’elle recèle ( et dont elle sait faire preuve en bien des occasions ) , en faire un inventaire précis sur lequel il est possible de faire converger des personnes capables de les incarner et de les intégrer au projet .
           cette société est diverse et sa diversité est une chance pour tous , encore faut il faire état et mettre en avant tout ce dont elle est capable , partout et sous des formes pas assez mises en lumière .
          inutile ici de laisser place aux querelles de chapelle mais de se baser sur les actions , les créations concrètes et les projets en cours : on verrait ainsi de façon claire que notre société n’est pas aussi frileuse et statique que ce que l’on entend ce qui concourt au pessimisme qui nous est servi .

          LA CONFIANCE , il est grand temps de la restaurer , en affichant les réussites , les avancées techniques, humaines, scientifiques ,sociétales qui en témoignent et qui ont irradié notre société et dont le plus grand nombre jouit d’ores et déjà .
           le déclinisme ambiant aggravé par un climat de doute et de peur actuel n’ a raisonnablement pas lieu de devenir notre mode de pensée durable . la société a été tétanisée par la terreur mais elle a su aussi se relever et démontrer ses capacités de résilience , de refus devant la peur et son envie de poursuivre sa marche .

          la démocratie , selon moi , c’est aussi et surtout ce qui valide de ne pas plier devant l’adversité , ni la terreur mais être capable de reprendre nos forces encore mobilisables , de ne pas tomber dans les délices des solutions toutes faites, d’accepter l’effort nécessaire s’il est juste , d’assurer la protection la meilleure à tous ceux qui vivent ici , de permettre à chacun de progresser dans son domaine et de se déterminer en toute connaissance de cause sur un Projet de société dans laquelle il accepte de vivre en paix avec tous .

          bonne fin de journée !

           P.B.A

           


        • alinea alinea 13 novembre 2016 20:03

          @philippe baron-abrioux
          je n’aime pas ne pas être comprise ! c’est la base entre nous tous, nécessaire à l’échange ;nous ne sommes pas tous au même niveau et il y en a qui vont vite et ne cherchent pas trop à comprendre ; je ne suis pas dominée par mes passions, mais je ne suis pas prof et n’ai pas de pédagogie à tenir.
          Pour ma part j’ai trouvé un projet de société qui me convient, pas qu’il soit mon idéal ou mon utopie, mais je mets tout en œuvre pour l’expliquer et le défendre. Du reste c’est facile ! c’est le seul projet de société qui soit proposé pour ces futures élections. Tout le reste n’est que rabibochage in extremis, aussi fiables qu’ils furent par le passé, ou bien des promesses corporatistes, catégorielles ou démagogiques.
          Le dure fatalité qui s’abat sur les exclus, et leur rejet, je vous l’ai vu défendre dans mon texte d’une ironie cynique ; j’ai compris pourquoi après avoir lu votre présentation !
          J’aurais beaucoup à dire sur ce sujet mais j’ai peur de ne pas être représentative, si toutefois représentation peut être faite, chaque destinée étant si différente. Très majoritairement, c’est le mépris qui s’abat, cette pulsion primaire qui fait le lit de l’extrême droite. Quel est son projet de société , à cette extrême droite ? Je n’en sais fichtre rien, et pourtant je m’informe, peut-être juste : nous serons là pour vous débarrasser des embarrassants, comme cela se fait déjà dans certaines villes de France.
          Je ne crois pas que la politique soit si complexe que cela ; on nous le fait accroire, histoire de nous rabaisser et nous laisser hors jeu, mais quand on voit les incompétences, les " sorties de certains, franchement, il n’y a pas à rougir de notre position !
          Quant à la confiance, elle demande beaucoup de nous ; il ne faut pas qu’elle soit une croyance - mais qui sait la détecter en soi ?- ni une projection de ses désirs ou idéaux, juste une clairvoyance, une conscience et, peut-être et surtout, une adhésion active. Je m’implique, je n’attends rien !!
          Enfin bref !! au bout du compte il faut toujours s’en remettre au sort, et c’est peut-être le refus de ce qui nous dépasse, qui fait courir les gens au devant du pouvoir !


        • fred.foyn 12 novembre 2016 09:07

          C’est bien Français que de rester le cul sur sa chaise..résultat votre pays part en couilles..ça ne vous dérange pas quelque part ?
          J’ai voté Trump, pas par conviction, juste pour éviter de voir la « Mégère » a sa place...et si les Français en 2017 deviennent enfin intelligent, ils voteront MLP pour un changement de système politique des années 40...Faut évoluer dans la vie.. !


          • alinea alinea 12 novembre 2016 09:19

            @fred.foyn
            Ai-je porté le moindre jugement sur ceux qui ont voté Trump ? Je suis beaucoup plus féroce à l’égard de Clinton ! 56% des Américains n’ont pas voté, et le monde continue de tourner.
            Quand à ma chaise, c’est plus commode pour écrire ; pour le reste, je fais mon bois, je défriche avant de commencer le jardin !


          • fred.foyn 12 novembre 2016 09:26

            @alinea...bonne journée sur votre chaise clouée sur le sol pour l’éternité..et pas la peine de mettre un moins..ça fait un peu con non ?


          • alinea alinea 12 novembre 2016 09:28

            @fred.foyn
            Si je plusse à trois quand je suis ravie d’un commentaire, je n’ai jamais moinssé !!


          • fred.foyn 12 novembre 2016 09:29

            @alinea...en plus faux cul...la totale avec le clan des parasites Mélenchon !
            pauvre france...


          • alinea alinea 12 novembre 2016 09:36

            @fred.foyn
            Vous avez remarqué que je ne suis pas seule sur ce fil ? On ne va pas parler politique, hein ? smiley


          • cevennevive cevennevive 12 novembre 2016 09:24

            Merci alinea de nous avoir donné la réaction de JL Mélenchon. Les médias nous ont fait passer, à foison, celle de Marine le Pen, mais pas pas beaucoup celle de Mélenchon.


            Personnellement, je n’irai pas à la pèche le jour du premier tour, ce sera Mélenchon. Quant au deuxième tour...

            Pour ce qui est de l’élection Etatsunienne, peu me chaut que Monsieur Trump soit élu. Ce qui me donne un certain espoir, c’est l’éventuel arrêt de cette mondialisation féroce, c’est peut-être la fin de l’angoisse d’une nouvelle guerre, c’est aussi la preuve flagrante, chez nous, de l’impéritie des journalistes qui jouent tous la même partition, et surtout du ridicule des politiques obligés, aujourd’hui, de se contorsionner pour expliquer pourquoi ils avaient tort !!!

            Et la réaction de Mélenchon me fait plaisir.

            Belle journée alinea.


            • alinea alinea 12 novembre 2016 09:35


              Bonjour cevennevive,
              Moi je suis plutôt contente que Trump soit élu ; comme tu le dis pour faire la nique à tous ces salauds si sûrs d’eux et si mal emmanchés qu’ils ne savent même pas réagir avec « classe » !! mais aussi parce que les mouvements qui s’annoncent sont un réveil, après, rien ne garantit que ce réveil nous apporte bonheur et félicité, faut pas rêver ! la bête acculée a encore plus d’un tour dans son sac.
              Moi aussi je vote au premier tour, quand au deuxième, cela dépendra ! smiley
              J’ai bien aimé aussi la réaction de Mélenchon, elle est très « classe », mais dit quand même les choses clairement !!
              Belle journée à toi aussi


            • Fergus Fergus 12 novembre 2016 11:57

              Bonjour, cevennevive

              Je partage totalement votre avis. Merci de l’avoir formulé ainsi.


            • Fergus Fergus 12 novembre 2016 11:53

              Bonjour, Alinea

              « je me suis laissé dire qu’il y avait de fabuleux endroits de pêche aux US. »

              Il y en a également chez nous. Mais surtout en Irlande ou dans l’ex-Yougoslavie. A ce propos, je t’invite à lire un texte de 2011 dans lequel j’ai décrit l’un de mes ex-collègues, parfait démocrate mais surtout monomaniaque de la pêche en rivière. Un expert en la matière. Cet article au contenu léger porte curieusement un titre en rapport avec la situation que nous connaissons : Quand l’électeur prend la mouchesmiley

              Moi non plus, je n’aurais voté ni Trump ni Clinton. Et moi non plus, je ne voterai Le Pen ou Juppé (et a fortiori Sarkozy).


              • alinea alinea 12 novembre 2016 11:56

                @Fergus
                Et toi aussi, à l’occasion, tu te fais massacrer pour ça, hein ?
                Je vais regarder ton article, ça me détendra !! merci


              • alinea alinea 12 novembre 2016 12:10

                @Fergus
                Ah qu’il me fut doux de relire ce cher Brieli qui m’aimait tant !!
                Monsieur Bompart était donc un pêcheur digne de ce nom !! Tu devrais écrire des polards, Fergus, j’adore les polards et ton style est vraiment plaisant, - plaisant au sens vrai, soudain me relisant, j’ai trouvé le mot un peu insipide, pourtant, qui plaît, c’est faire plaisir, que demander de plus ?


              • alinea alinea 12 novembre 2016 12:11

                @Sharpshooter - Snoopy86
                Tiens, ça faisait longtemps !! smiley


              • Aristide Aristide 12 novembre 2016 13:01

                @Fergus


                Je n’avais pas vu que vous vous joigniez à notre chère révolutionnaire dans cette neutralité Le Pen- Juppé.

                J’attendrai donc le lendemain de l’élection pour vous lire et nous expliquer tout le mal de ce choix auquel vous n’aurez pas participé, quelque soit le résultat d’ailleurs. Un vrai vainqueur, vous serez en position de distribuer tous les bons points, tirer à feux nourris sur les politiques en place, ...

                La neutralité dans une prise de décision a des avantages indéniables ... à condition de ne pas l’oublier dés que les premiers résultats de cette décision arrivent. Mais bon, je crains que nous ayons encore à subir les explications assez bien argumentées des méfaits de toutes ces politiques.






              • Fergus Fergus 12 novembre 2016 17:08

                Bonjour, Aristide

                Vos incessants persiflages sur tous les sujets me laissent de marbre, fort heureusement.

                Libre à moi de voter blanc au 2e tour si je n’ai le choix qu’entre Le Pen et Juppé ou Sarkozy.

                Et libre à vous de voter pour l’un de ceux-là, si - comme semble l’indiquer votre commentaire - vous avez des affinités avec le FN ou avec la droite néolibérale !


              • Fergus Fergus 12 novembre 2016 17:48


                @ Alinea

                Merci pour ton commentaire sur mon pêcheur monomaniaque. J’ai rédigé pas mal de choses, mais jamais de roman policier, et ce n’est sans doute pas maintenant que je vais m’y coller. En revanche, j’ai écrit pas mal de nouvelles, dont certaines en forme de mini-polars ou en rapport avec la justice, dont celles-ci : La jeune fille au scarabée et Un crime de notre temps. Ecrire ce genre de choses est un plaisir pour moi.

                Je regrette moi aussi le départ de Brieli, même si certains de ses commentaires m’aient parfois semblé quelque peu hermétiques.

                Désolé de ce hors-sujet. Retour à Trump et Clinton...


              • alinea alinea 12 novembre 2016 19:13

                @Fergus
                Une à la fois !!!
                La jeune fille au scarabée, c’est une trame ! tu peux développer voir délirer sans fin !
                T’es pas flemmard au moins ? Parce que l’hiver arrive et comme tu es aussi observateur que ton héros, je suppose qu’il ne te sera pas difficile d’y mêler moult scènes !
                Ça me donne des envies à moi !! j’ai un roman en tête dont je suis sûre qu’il faudra que je m’y colle ; mais la solitude de l’écriture, c’est une épreuve, d’autant plus que je ne fais pas dans la fantaisie ! si je m’y accroche - j’en ai déjà des bouts, c’est que je serai définitivement guérie !
                J’adorerais lire un roman de Fergus !! ce n’est pas du tout une flatterie, ce n’est pas mon genre, mais juste que tu possèdes cette précision, cet humour et aussi cette tempérance qui te fait aimer les humains ! sans parler d’une plume qui a l’air de couler de source ! faire ça sérieusement sans se prendre au sérieux, et régaler les autres, c’est pas mal, non ?


              • Fergus Fergus 12 novembre 2016 20:35

                @ alinea

                « J’adorerais lire un roman de Fergus » 

                C’est très gentil de ta part. Il se trouve que j’en ai publié un en 2006 chez Publibook, une sorte de roman biographique quelque peu égrillard directement inspiré par la vie d’une de mes cousines, un personnage haut en couleurs à tous points de vue. Ancienne joueuse de rugby et ambulancière passée à la thanatopraxie, elle a été appelée une nuit de 1996 pour prendre en charge à l’IML une certaine... Patricia, en réalité la princesse Diana tout droit débarquée du tunnel de l’Alma où elle s’était crashée dans la voiture d’Al-Fayed. Cet épisode ne figure pas dans le bouquin, mais plusieurs des anecdotes qui y sont relatées sont, sinon véridiques, du moins proches de la réalité. Le livre se nomme « Moi, Antoinette Védrines, thanatopractrice et pilier de rugby ». Il doit sans doute en exister des versions PDF sur le net. smiley

                Si tu as envie d’écrire un roman, n’hésite pas : l’exercice est des plus enrichissants sur le plan intellectuel. Et dans mon cas, je me suis même payé des moments de fou-rire. Enfin, tout dépend du sujet traité...

                Lance-toi, Alinea !


              • alinea alinea 12 novembre 2016 20:47

                @Fergus
                J’en ai écrit quatre déjà !! et une vingtaine de nouvelles ! C’est bien pourquoi je sais ce qu’est la solitude de l’écriture ! à chaque fois, ou presque, ça tuait mon couple ; pour te dire si je suis une joyeuse luronne qui prend tout à la légère !
                J’ai eu un grand amour écrivain aussi, qui parlait de sa table de travail comme d’une table de torture ! smiley
                Enfin, je vois que tu t’esquives ! smiley j’ai noté cependant ton titre.


              • alinea alinea 12 novembre 2016 21:09

                @Fergus
                J’en ai lu ça déjà !! entièrement d’accord avec toi ; mais quand tu dis ça à certains, ça ne plaît pas toujours !!
                "« A cet égard, n’en déplaise aux âmes bien pensantes, il faut reconnaître que le mariage est l’une des formes les plus répandues de la prostitution. Avec le travail, lorsqu’il est subi. Vendre son cul, vendre ses muscles, vendre sa tête, quelle différence ? Seul le plaisir exonère de la prostitution. Plaisir de faire l’amour, de bâtir, de diriger, de travailler tout simplement. Dès que le plaisir s’estompe puis disparaît pour céder la place à une dépendance purement vénale ou à une routine déprimante, la prostitution triomphe. Une prostitution admise, codifiée et affublée d’un faux-nez, celui de la réalisation par le travail. Un leurre pour ceux, toujours plus nombreux, qui se réfugient dans la vie associative ou les activités extra-professionnelles pour fuir cette aliénation. En définitive, la majorité d’entre nous sont des putes qui s’ignorent. Et nous n’y pouvons rien : tout notre système socio-économique est basé sur cette réalité. »


              • Fergus Fergus 13 novembre 2016 09:43

                Bonjour, alinea

                « J’ai lu ça déjà !! »

                Comme les promoteurs immobiliers, il m’arrive de pratiquer « la découpe ». Et c’est ainsi que plusieurs parties d’Antoinette Védrines se sont déjà trouvées publiées sur AgoraVox. smiley

                Dont l’extrait que tu cites et qui provient du tout début du roman. Eh oui, ce genre de discours ne peut pas plaire à tout le monde, bien que basé sur la simple observation des réalités de la société. Je persiste en effet à penser qu’à de rares professions ou fonctions près, c’est rarement dans le boulot salarié que l’on s’épanouit, mais plus souvent dans le bénévolat, particulièrement lorsqu’il est tourné vers les autres.

                Je n’avais pas compris que tu avais déjà autant écrit. Je serais moi aussi intéressé de lire quelques textes de ton cru, et cela d’autant plus que tu abordes sans détours les questions de société.


              • alinea alinea 13 novembre 2016 10:22

                @Fergus
                Mais je ne suis pas publiée ! avec le recul, je pense qu’il me faudrait faire un énorme boulot sur mes vieux textes pour les rendre montrables ! J’y décortique plutôt l’âme humaine !! et j’avais tellement le goût de la précision et de la « vérité » que ça en étouffe le déroulement de « l’histoire » !! Je n’ai pas le talent de la narration, c’est gênant, non ? smiley
                C’est pourquoi j’aime tant lire ceux qui le possèdent !
                Le salariat est un esclavage, et je situe sa nuisance dans le rythme monotone, irréductible qu’il impose, notre rythme biologique y est contraint donc il contrarie la santé !
                J’ai eu quelques expériences de salariat, dans les vignes tu me diras !, et j’avais dit OK, mais je viens quand je veux et je pars quand je veux ; on me faisait confiance, et avec raison, le boulot était toujours fini en temps et en heure tant je sais donner des coups de bourre, et que je travaillais à peu près deux fois plus vite que les autres ; tout bénef pour le « patron », et moi j’étais toute heureuse de donner le meilleur de moi !! L’idée de ne pas donner le meilleur de soi quand on s’engage m’est tout à fait incompréhensible ! Pourtant, alors, le salariat n’est plus un esclavage.


              • Aristide Aristide 13 novembre 2016 11:16

                @Fergus


                Je ne me défile pas dans une neutralité bien commode ... Posture.
                Pour mes affinités, vous devez comprendre comme les oies, blanches bien sur, de celles qui sont innocentes de tout ...

              • Fergus Fergus 13 novembre 2016 11:30

                Bonjour, Aristide

                Celui qui se défile, c’est celui qui ne met aucun bulletin dans l’urne. Celui-là se trouve de facto amalgamé - contre son gré - à tous ceux qui ne vont jamais voter pour toutes les mauvaises raisons possibles.

                Ce n’est pas mon cas : je vais toujours voter. Et si je vote blanc - ce qui ne m’est encore jamais arrivé lors d’une présidentielle -, c’est pour signifier que je désapprouve le choix des finalistes qui m’est proposé. C’est, ne vous en déplaise, une manière constructive de faire évoluer la démocratie en amenant les analystes politiques, mais aussi les appareils des partis, à se poser la question du rejet des finalistes.

                C’est pourquoi je vous serais obligé de garder vos leçons de morale politique pour vous !


              • alinea alinea 13 novembre 2016 16:44

                @Cadoudal
                je n’ai pas déroulé mon CV !! mais ai-je une fois dit que je savais les attentes des prolos français ?


              • Aristide Aristide 13 novembre 2016 21:17

                @Fergus


                Pas de morale, encore moins de morale politique, oxymore parfait, mais un simple rappel à une réflexion minimale. Parce que blanc bonnet et bonnet blanc entre Le Pen et Juppé, ... il faut en tenir une sacré couche de révoltitude ou d’un extrême gauchisme de bon aloi. Vous seriez NPA ou LO, rien à attendre de tels illusionnistes, mais là vous qui vous réclamez de tout ce que Mélenchon représente en terme de « république » ... Vous n’êtes pas obligé de suivre les consignes de vote de l’insoumis ex-sénateur, là aussi une sorte de rencontre paradoxale..

                Mais bon, cela vous laissera le loisir une fois passé l’election de taper quelque soit le résultat sur celui qui est au pouvoir.




              • Aristide Aristide 12 novembre 2016 12:24

                Il est toujours surprenant, pour moi, pour voir comment on peut ne pas prendre ses responsabilités de citoyen. Je comprend assez le gars dans la mouise, le retraité impotent, le jeune qui ne s’est pas réveillé ou qui s’en fout, ... enfin tous ces abstentionnistes qui ne se réclament de rien, ne donnent des leçons à personne, ne déblatèrent sur la politique à longueur de forum, ...


                Mais voilà, les révolutionnaires en carton de toute engeance, les vrais communistes, les faux socialistes, les vrais anti-capitalistes, les insoumis... enfin tout ce qui remplissent des pages de solutions idéales à tous les problèmes, savent ce qu’il faudrait faire et quelle politique mener, savent désigner les dominants, la finance et tout le tsoin-tsoin, .. et bien voilà que devant la réalité du vote ils tapent en touche.Bonnet blanc et blanc bonnet, qu’ils disent. 

                Affligeante attitude qui fait fi du réel, ils préfèrent rester éternellement dans une posture de distributeurs de bons points, prompts à juger, prompts à ... tout mais pas surtout pas choisir ou d’éliminer le pire. 

                Voilà donc que « au premier tour on choisit, au deuxième on élimine », devient « au premier tour on proteste au second on s’abstient ». On s’abstient jusqu’au lendemain pour fustiger le résultat et se poser jusqu’à la prochaine en redresseur de tous les torts.

                • alinea alinea 12 novembre 2016 12:39

                  @Aristide
                  Ça serait bien que vous m’expliquiez ce que l’on peut faire quand on a le choix de voter Juppé ou Le Pen ! Je ne vois pas. Vu d’ici,, je n’aurais pas voté Trump, mais si j’étais américaine, je serais différente par la force des choses, aussi, eussé-je voté Trump probablement vu que la gauche américaine n’existe pas sur le podium ! mais telle que je suis là, non, non !


                • Aristide Aristide 12 novembre 2016 12:50

                  @alinea


                  Si vous ne voyez aucune différence, c’est votre problème, je ne vais pas faire votre éducation. Je ne m’étonne pas que vous votiez pour Trump sur la seule base de votre « révoltitude » envers la classe politique.

                  C’est vrai que de tenir compte des projets de suppression de ce que l’on nomme « Obama care », la position générale envers tout ce qui n’est pas blanc, les chicanos qui mangent le pain ...... enfin toutes ces positions des plus réactionnaires.

                  C’est assez évident que vous voteriez pour faire comme tous les bas du front de chez nous, pas une seule mise en cause, cela serait moins grave, mais j’ai plutôt l’impression que vous voteriez pour essayer de vous convaincre de votre posture. 

                • alinea alinea 12 novembre 2016 14:24

                  @Aristide(! !
                  J’ai lu récemment des choses intéressantes sur l’ Obama care ! J’ai écrit, (enfin il me semble smiley ) que je ne voterais pas Trump ; c’est pas parce que vous auriez voté Clinton et que vous votez PS que vous êtes dans le vrai !!
                  Moi, j’aime bien le mouvement, la stagnation, ça use les nerfs.


                • alinea alinea 12 novembre 2016 14:27

                  @Cadoudal
                  sauf « la gauche » ( où Clinton ou Hollande sont-ils de gauche ? ça fait partie de mon article ça !! ) donc si ce n’était cette boutade involontaire j’en suis sûre, j’approuverais votre com, dîtes-donc !!


                • Karol Karol 12 novembre 2016 14:38

                  Bonjour Alinéa,

                  Je suis bien d’accord avec vous. Je ne comprends comment on peut se réjouir de la victoire de Trump même si on peut expliquer la défaite de Clinton. En France pour moi aussi c’est Mélenchon au premier tour. Quand au second ....


                  • alinea alinea 12 novembre 2016 15:10

                    @Karol
                    Une grande marche sur la Bastille ? c’est mieux que la pêche ! smiley


                  • Xenozoid 12 novembre 2016 18:09

                    @alinea


                    fuck the system

                  • alinea alinea 12 novembre 2016 19:47

                    @Xenozoid
                    Ça fait longtemps que je le fuck !! moi ça me convient, mais je ne fais pas œuvre utile !!
                    je le fuck par tous les bouts ; je suis hyper honnête, hyper morale, fiable et de parole, hyper frugale, hyper écolo, hyper sédentaire, bref, je rase les murs, je me grisonne pour qu’on ne me remarque pas, je ne fais aucune concession aux transnationales, Big Pharma, Big Chimie, Grande Distribution... et j’ai la prétention de croire que si nous étions quelques millions comme ça, plus rien n’irait pour les salauds ! je parle d’ici, parce que ailleurs, ils sont comme ça sans le vouloir ! et on a l’air de dire que c’est une tristesse de ne pas avoir accès à « tout ça » !!
                    Alors je suis un peu mitigée sur l’authenticité de la bonne volonté des militants de tout poil qui considèrent que le juste partage, c’’est tous comme nous !! j’ai dix, vingt fois moins qu’eux, et ça me va !
                    je te smiley Xeno


                  • PrNIC PrNIC 12 novembre 2016 18:33

                    « Entre Juppé et Le Pen, la pêche me conviendra. »

                    et ça leur fera une belle jambe ....Si aucun des deux ne te convient , vote CONTRE LES DEUX !


                    • alinea alinea 12 novembre 2016 18:40

                      @PrNIC
                      Comment on fait ça ?
                      J’ai toujours rêvé d’un vote négatif, mais quand j’en ai parlé, personne n’a bronché ; pourtant ce serait super
                      On aurait le droit de voter : un pour, un contre ; je vote pour Mélenchon et contre Sarko, par exemple ; au final, on voit qui reste !! bon, comme dans ma commune, si ça se trouve il resterait Bayrou, ou Dupont Aignan ; mais bon si on y réfléchit, on peut perfectionner le modèle ! smiley


                    • PrNIC PrNIC 12 novembre 2016 19:21

                      @alinea

                      Tu peux voter CONTRE les deux des seconds tours ou CONTRE tous les candidats qui ne te conviennent pas en VOTANT BLANC ....qui malheureusement est comptabilisé SANS ETRE CONSIDERE comme un vote EXPRIMé . ( c’est le comique de cette 5iem république obsolète : tu te déplaces pour voter , tu t’exprimes en votant « blanc » ....qui n’est pas un vote exprimé )

                      lors de la présidentielle CHIRAC -LE PEN , au lieu de me précipiter avec mes tripes pour choisir CHIRAC le moindre mal à la place du pire , j’ai voté CONTRE les DEUX en votant B L A N C

                      ancienne pétition : http://www.petitions24.net/moindre_mal__vote_blanc


                    • alinea alinea 12 novembre 2016 19:33

                      @PrNIC
                      Alors ça, c’est un rapport à soi-même ! moi je me suis abstenue ! c’est une question de caractère, je m’extirpe d’un truc où je ne sens pas pouvoir être en accord avec moi-même en y participant ! je ne peux me forcer au nom de rien, mais si en plus c’est pour rien, je n’ai aucun remord !


                    • alinea alinea 12 novembre 2016 20:08

                      @sampiero
                      Dis donc sampi, tu ne peux pas me trouver un truc qui ne fasse pas télé avec deux « animateurs » qui causent dans le micro ! Je suis trop rustique pour supporter ça !!
                      Mais la musique corse, j’aime, alors moins de flon flon, moins de grande cavalerie sono, et harmonie mélodie en continu ?
                      Tu trouveras ça dans tiroirs ?
                       smiley


                    • PrNIC PrNIC 12 novembre 2016 20:14

                      @alinea

                      petite histoire sur un certain restaurant ( à toi de choisir .....bon dimanche )

                      http://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/le-vote-blanc-au-milieu-du-gue-134082


                    • alinea alinea 12 novembre 2016 20:37

                      @PrNIC
                      L’adresse n’est pas valide ! mince !!


                    • alinea alinea 12 novembre 2016 20:38

                      @sampiero
                      je vais essayer ça !! merci



                    • velosolex velosolex 13 novembre 2016 08:54

                       « Enfin d’après harrisson ; j’aurais bien aimé l’entendre, tiens, au sujet de ces élections. »

                      Facile, il suffit de lire ses livres, de voir sa vie. Rien ne l’étonnait sur les choses humaines, surtout avec l’âge. Finalement, on comprend pourquoi on doit mourir, indépendamment du vieillissement biologique. A un certain moment donné, l’humanité vous sort pas les trous du nez, avant que les vers ne finissent le boulot. 
                      Un peu comme pour Leonard Cohen, (Que Suzanne prenne soin de lui, lui offre du thé au jasmin !, mais surtout pas de Donald comme majordone, au chelsea Hotel !) 
                      Des types sympas qui habillaient la vie, changeant les maux en mots, n’avaient pas la grosse tête, et étaient capables de discuter le bout de gras avec n’importe qui, pourvu que ce soit un pêcheur, un poète, on n’immporte qui les mains dans les poches crevés, pourvu d’un paletot idéal, assis en bout de jetée et regardant le soir se coucher. 
                      Que pensaient ils d’Hitler ? ...Il y avait la chanson du partisan, de Leonard, que j’écoutais de façon religieuse quand j’avais 17 ans, et qui parlait d’un résistant caché par un vieille homme dans un grenier.
                       Il n’y a rien à dire de ce Donald, un soudard, un géolier, un pervers, un type vulgaire, un démagogue qui fait sa pelote sur le malheur. La vulgarité même. 
                      Jim et Leonard, Ils sont morts sans surprises, alors que le soir tombait.

                      • alinea alinea 13 novembre 2016 09:38

                        @velosolex
                        On a leurs écrits, leurs chansons ; je vais retourner m’y rebercer : les humains comment à me sortir par le trous de nez.
                        Harrisson venait souvent en France ! Des vivants ! Tout a-t-il été écrit, peint, chanté ? Ou bien notre monde de toc et de plastique a-t-il stérilisé aussi les esprits, les têtes,les cœurs ? Ou bien y a-t-il des jeunes du même tonneau que je ne connais pas ?
                        C’est un refroidissement qui contient mal une haine, une rancœurs prêtes à sortir au moindre stimulus, et puis le winners !
                        Allez, ce doit être la pleine lune, le ciel s’enneige, me faut rentrer le bois...


                      • Jelena Jelena 13 novembre 2016 12:38

                        Pauvre petit velosolex... A présent que les Clinton ont connu la défaite, quelle satisfaction peut lui apporter la vie si il n’y a plus bombardements de l’Otan ?!?
                         
                        Le vieil homme au cerveau gangrené se cherche et regarde autour de lui... Il ne trouve pas. Dépité, il se verse un verre afin de noyer son chagrin.


                      • velosolex velosolex 13 novembre 2016 13:36

                        @Jelena

                        Il y a plusieurs ages dans la vie, il y a plusieurs sortes de gens. 
                        Certains portent l’amour en eux et d’autres la haine.
                        Mais d’autres vous vous inspirent le rire, ou pire, l’indifférence
                         A quelle catégorie de gens, Elena 
                        croyez vous appartenir ?

                        Il y a des gens avec qui l’on voudrait boire un verre, et d’autre pas !. 
                        Ils portent un masque de mardi gras, et le gout de piquette en eux. 
                        Et vous donnent la gueule de bois avant même la première gorgée de bière !

                        Plutôt passer un week end avec Diogène dans son tonneau,
                         Qu’avec Donald , ce gros cornichon, dans son pot de conserve doré. 

                        Tant de raisons dans la vie de devenir alcoolique
                        Otan en emporte le vent.....
                        So long, Jim !

                      • velosolex velosolex 13 novembre 2016 13:47

                        @alinea

                         A l’heure de la furie des écrans, il était resté un homme de principe et de fidélité, et de valeurs, assis en bordure du grand fleuve
                        . D’abord de la chose littéraire, qui nous aide à vivre. 
                        Mais cela n’avait peut être pas suffit 
                        Car Jim avait perdu sa compagne de toujours, il y a quelques mois, et cela a catalysé sans doute un peu son départ.
                        Il y a des choses qu’on peut transmettre, d’autres pas. 
                        Des pages qui restent coincés en nous sûrement. 
                        Le dernier chapitre, qu’on tarde toujours à explorer. 
                        Son souffle qu’on retient, jusqu’au moment où on le restitue enfin, à l’oiseau qui nage, au poisson qui vole.
                        Like a bird on a wire.
                        Harrisson et Cohen étaient des jouisseurs, mais surtout des mystiques, éclairant le principe du plaisir, de la qualité de cette flamme particulière, qui brûle encore plus quand on s’éloigne d’elle, et sans laquelle la vie vaudrait beaucoup moins d’être vécue
                        So long Alinea

                      • alinea alinea 13 novembre 2016 14:34

                        @velosolex

                        Le ciel est blanc, tout est silencieux et calme, pas un souffle d’air ; je viens de traverser la plaine avec mes chevaux en laisse, dans une harmonie paisible que je voudrais voir durer toujours. Je vais débarrasser mon rocking-chair du fatras de couvertures et de coussins rangés là pour laisser le canapé à la chienne ; mes chiennes, l’une vieille, presque aveugle et quasi sourde, et l’autre, jeune encore mais si blessée, finies, les grandes promenades à pied, ou à cheval avec elles derrière, quand je retenais les galops pour ne pas les semer. J’y mettrai une bonne lumière car ma vue baisse et je replongerai dans les mondes inconnus des romanciers.

                        Pourquoi me suis-je fourvoyée si longtemps dans l’histoire horrible du fric du pouvoir, des guerres, comme si m’y attisant, j’y pouvais quelque chose ; je n’en ai récolté que de sombres colères et ça et là d’agressives invectives.

                        Je n’ai pas de fleuves mais des oueds à peine en eau à l’heure où je parle, mais qu’elle est belle la Fage, ou le Fageas, ou l’Aigoual qui borne au loin mon horizon.

                        La dernière pente ne sera pas une glissade mais un doux abandon.


                      • jjwaDal jjwaDal 13 novembre 2016 20:38

                        Contrairement à vous, j’aurai voté, clairement pour Bernie Sanders pendant les primaires et avec la pince à linge sur le nez pour Trump pour faire barrage à tout ce que Mme Clinton représente. En effet, elle représentait cette politique de cauchemar qui voit l’armée américaine mettre le bazard un peu partout, cette économie qui se tamponne complètement de l’impact réel sur les USA et sa population (il faut bien faire plaisir aux copains, même s’ils ne réprésentent pas un millième des bulletins de vote potentiels...),
                        cette arrogance qui surveille sans vergogne le peuple et l’incarcère pour des pécadilles quand elle et ses semblables pouvaient esquiver la loi et même l’ignorer, etc...
                        Elle a fait 6 millions de votes en moins qu’Obama et emporte en suffrage avec quelques centaines de milliers de bulletins de plus qu’un adversaire qui a presque tout fait pour avoir l’élite contre lui et une bonne partie de la population excédé par son sexisme, sa xénophobie et son archaisme sur quelques points. Et il a gagné...
                        Pour lire la presse US, il me semble que les principales raisons de la myopie des américains envers les tares évidentes de ce nouveau président, sont évidentes. Il a dit fort et clair qu’il est hors de question d’engager l’armée US sur de multiples fronts pour des objectifs flous et extraordinairement coûteux pendant que l’amérique réelle crève, hors de question de précipiter les russes dans les bras des chinois (ce qui va d’ailleurs accélérer la dédollarisation de l’économie mondiale et écorner gravement leur privilège d’émetteur de la monnaie de « référence »), de faire des traités économiques dont le but évident est de saigner les américains sans que l’économie se porte mieux pour cela, etc...
                        Autant de lueurs d’espoir pour des américains qui ne croient plus en la démocratie représentée comme chez nous par deux partis faisant les mêmes politiques anti sociales.
                        Nous avons aussi un choix à faire en 2017 et je serais surpris que Mme Le Pen n’ait pas ses chances, face à des candidats clairment là pour nous enfoncer un peu plus dans cette politique folle où on sauve les banques avant de sauver les sociétés, où le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes est farouchement combattu, où on dépèce les Etats de leurs prérogatives, où notre politique étrangère est celle de l’OTAN et donc des USA, etc...
                        Aucun espoir d’un côté, un faible espoir de l’autre, qui ne tenterait pas le coup. Les américains l’ont fait, les anglais aussi, je pense les français sont mûrs pour ce choix.


                        • alinea alinea 13 novembre 2016 20:50

                          @jjwaDal
                          Eh bien les Français auraient tort parce qu’il y a à gauche un programme qui tient la route !!
                          Je crois me souvenir qu’Obama avait aussi dit, avant que d’être élu, que l’Amérique n’avait plus vocation à être les maîtres du monde ; du reste, cela lui valut au Caire un prix Nobel !
                          On ne peut se fier à rien, juste au passé si notre mémoire ne flanche pas !


                        • jjwaDal jjwaDal 13 novembre 2016 21:18

                          @alinea

                          Alinea... Mélenchon n’a aucunement envie de fermer les frontières à une immigration qui par temps de crise économique est clairement une forme d’invasion, que ces gens fuient la misère où le chaos qu’on a créé chez eux... Il n’a aucune intention de provoquer une sortie de la France d’une communauté qui est une arme de destruction massive des Etats et se tamponne du droit des peuples à choisir leur destinée. Que son programme vous plaise je peux le comprendre . Dans une élection présidentielle il prendra une tôle et donc la seule alternative pour les français sera Le Pen.
                          Si vous lisez l’anglais je vous conseille un article de l’intercept, qui montre l’ampleur du choix, inévitablement désastreux, que les américains avaient à faire. Si c’est effectivement un « combattant de la chrétienté » (son vice président) qui doit éduquer ce clown sur son nouveau métier, on peux commencer à envisager le cauchemar qui attend nos amis américains.


                        • alinea alinea 13 novembre 2016 21:29

                          @jjwaDal
                          Le cauchemar on le vit déjà ; il ne peut que s’empirer vu que rien ne lie le peuple dans une force invincible.
                          À vous lire, Mélenchon ne serait qu’un Hollande qui veut sortir de l’OTAN, nationaliser, au moins une banque pour commencer, et sortir de l’UE s’il est impossible d’y faire ce que l’on a à faire pour sauver notre pays ; je présenterai, commenterai et analyserai ce programme, en attendant les interventions des autres !
                          Ce sera très bientôt.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité