• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > JÉSUS de NAZARETH

JÉSUS de NAZARETH

L’HOMME PAR QUI L’HUMANITÉ SERA JUGÉE

Pour les croyants chrétiens, Jésus de Nazareth est le Messie promis par Yahvé pour sortir l’Humanité du marasme dans lequel elle a été entrainée par le péché. Ce péché peut se résumer dans les trois grandes tentations auxquelles il a été soumis. On se souviendra qu’au sortir du Jourdain, où il a été baptisé par Jean-Baptiste, il s’est réfugié dans le désert. Après quarante jours de jeûne et de réflexion, le « diable », selon la légende, se présenta à lui, le mettant à l’épreuve de trois tentations. Ces dernières mettent en évidence les trois grands pouvoirs qui sont à l’origine du marasme dans lequel se trouve l’Humanité. Ils nous atteignent tous et toutes à des degrés divers. En voici brièvement la présentation.

1. La tentation du « pouvoir » de l’ « avoir » Mt. 4,2-4

2. La tentation du « pouvoir » de « dominer » Mt. 4,8-10

3. La tentation du « pouvoir » de « paraitre » Mt. 4,6-7

https ://www.universdelabible.net/lire-la-segond-21-en-ligne/matthieu/4.1-11/

Ces trois pouvoirs représentent des forces qui sollicitent les ambitions humaines et qui conduisent à des comportements où seuls comptent ces derniers. Qu’ils soient à l’origine d’injustice, de mensonge, de discrimination sociale, de guerre, peu importe. Leurs auteurs en font des cibles incontournables, pouvant seules les combler pleinement.

Déjà au temps de la naissance de Jésus, ces pouvoirs s’étaient taillé une place chez les élites dominantes, tant chez les grands prêtres que chez les puissances politiques et sociales.

LE PASSAGE DE JÉSUS DE NAZARETH EN GALILÉE ET À JÉRUSALEM

Il faut noter que son arrivée dans notre monde est plutôt discrète. Il est né à la campagne, dans une crèche entourée d’animaux. Si ce n’eut été de cette légende des rois mages, conduits à cette crèche par une étoile qui brillait plus que toutes les autres, sa naissance serait passée inaperçue. Seuls les bergers qui se trouvaient dans les environs en auraient été témoins.

Son enfance s’est déroulée dans la plus grande normalité. Il a grandi au côté de son père, Joseph, charpentier, de profession, et de sa mère, Marie, femme plutôt discrète. En dehors de certaines anecdotes, dont celle du roi Hérode, ayant été informé qu’un nouveau-né était prédestiné, selon les écritures, à être Roi, ordonna de tuer tous les nouveau-nés de la région. Il y a également celle du temple où, l’enfant à l’âge de 12 ans, fit la leçon aux grands prêtres du Temple. Toutefois, sa véritable mission commença avec le Baptême reçu de Jean-Baptiste au Jourdain. 

Son mode de vie demeure ce qu’il y a de plus simple. Il se fond dans la foule sans attirer l’attention sur lui-même. Là où il se démarque, c’est, à la fois, dans ses gestes auprès des malades, des aveugles, des infirmes et dans ses paroles adressées à ses disciples et aux foules qui le suivaient. C’est dans ce vécu quotidien que nous découvrons le vrai visage de ce Jésus de Nazareth. Il se porte à la défense de Marie Magdeleine que les pharisiens veulent lapider. Il guérit des malades, redonne la vue à des aveugles, assure la distribution du pain aux foules qui le suive etc.

Il a su faire parler les paraboles comme celles du bon samaritain ou encore de l’enfant prodigue. Nombreuses sont les paraboles qui incitent à agir de façon à produire des fruits de vie et à investir pour générer plus de richesses à partager. En aucun moment, il n’apparait comme un éteignoir de croissance et de développement.

Là où il s’inscrit en profondeur c’est dans la justice, la vérité, le partage, la solidarité avec les humbles et laissés pour compte. Si j’avais à détacher les quatre interventions les plus significatives du passage de ce Jésus sur cette terre, ce serait :

1. Le sermon sur la montagne, également appelé les Béatitudes

2  L’enfant prodigue

3. La sermonce aux docteurs de la loi

4. Le jugement dernier

CONCLUSION

L’idée principale de cette intervention n’est pas de raconter l’histoire de ce Jésus dans le détail, mais de mettre en relief le fait que ce Jésus de Nazareth est l’homme, choisi par le père, pour juger les humains que nous sommes. 

« 30 Dieu, sans tenir compte des temps d'ignorance, annonce maintenant à tous les hommes, en tous lieux, qu'ils aient à se repentir,

31 parce qu'il a fixé un jour où il jugera le monde selon la justice, par l'homme qu'il a désigné, ce dont il a donné à tous une preuve certaine en le ressuscitant des morts...

Act. 17, 30-31

Nous avons ainsi l’avantage de connaître celui qui nous jugera, un homme parmi tant d’autres qui aura partagé notre itinérance terrestre, qui en aura connu les avenants et aboutissants. Plus que tout, il aura été une des victimes de ces pouvoirs, dominant notre monde. Ce juge sera le même que ce père de l’enfant prodigue qui aura su pardonner à son fils repentant et l’accueillir les bras grands ouverts. Il nous jugera également en fonction de notre bonne foi et de nos solidarités avec nos frères et sœurs les humains. Le récit du jugement dernier nous en donne une bonne idée. Quant aux charmeurs, manipulateurs, hypocrites ce sera un jugement fatal, sans retour. 

Tout avocat, lorsqu’il se présente à la Cour pour défendre un client, se préoccupe de savoir qui en sera le juge désigné. Question d’en connaître les forces et les faiblesses. Dans le cas du jugement dernier, nous pouvons dès lors avoir une bonne idée de celui qui en sera le juge. La bonne foi, la sincérité, la reconnaissance des faits, seront bien reçues par le juge. Par contre les hypocrites, les menteurs, les manipulateurs, les tricheurs auront de bonne chance de se retrouver à la géhenne éternelle.

« …les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l`étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Apoc.21,8

Nous sommes bien loin de tout ce catalogue de péchés que nos institutions religieuses ont prescrit à tous leurs fidèles. Le Jésus de Nazareth nous ramène à l’essentiel de notre quotidien et nous invite à agir, en tout temps, de bonne foi et en solidarité avec ceux et celles que nous croisons dans notre vie.

Oscar Fortin

Jour de PÂQUE en ce 21 avril 2019 

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.84/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 22 avril 09:13

    Ce vieux Jésus, un sacré farceur ! smiley


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 avril 09:19

      Ancien catholique fervent, l’agnostique que je suis devenu reste fermement attaché à Jésus de Nazareth pour cette principale raison : il a tenté, en se sacrifiant, de pacifier la croyance en Dieu.

      Il n’a toujours pas réussi et, selon moi, les chrétiens doivent en chercher les causes jusque dans les Évangiles.

      Certainement pas, en tous cas, en participant à la gigantesque entreprise de crétinisation islamo - gaucho - papale qui veut absolument faire croire que, face à la violence religieuse actuelle, il faut considérer toutes les religions comme également criminogènes... ou également pacifiantes !


      • oscar fortin oscar fortin 22 avril 09:43

        @Pierre Régnier : il s’agit évidemment d’un article qui s’adresse aux croyants chrétiens. Parler de résurrection à des non croyants serait un peu fort. Pour ceux qui y croient c’est quelque chose de signifiant...

        Merci pour votre intervention


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 avril 12:05

        @Pierre Régnier

        Je me suis trompé sur un détail important :

        Face à la violence qualifiée de « divine », qui dure, les chrétiens doivent en chercher DES causes jusque dans les Évangiles et non pas LES causes.


      • L'apostilleur L’apostilleur 22 avril 12:10

        @Pierre Régnier

        « .. toutes les religions comme également criminogènes... ou également pacifiantes !.. »

        Il est vrai que chacune a eu sa triste période. Aujourd’hui les islamistes en remettent une couche qui ne peut que réveiller des heures sombres.


      • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 avril 13:59

        @L’apostilleur

        C’est la conception théologique qui doit être examinée sérieusement dans les religions et dans leur rapport à la violence.

        La très imparfaite religion issue de la mission que s’est donnée Jésus de Nazareth a un objectif pacifiant. Certes, les appels à massacrer des populations entières, qui sont attribuées à Dieu dans l’Ancien Testament, ne sont toujours pas explicitement rejetées. Jésus lui-même ne l’a pas fait, mais il s’est sacrifié pour que, désormais Aimez-vous les uns les autres soit compris comme la fondamentale consigne du Dieu des chrétiens.

        Le drame religieux actuel vient de la terrible relance, 6 siècles après l’auto-sacrifice de Jésus, de la croyance en « de bonnes raisons » de haïr et de massacrer attribuées au Dieu de l’islam par son « messager » Mohamed, lui-même contre exemple en humanité et grand massacreur de ceux qui ne le suivent pas.

        Une autre cause, cependant, de la violence religieuse dont souffre actuellement toute l’humanité, est dans l’attitude lamentable de ceux que je qualifie d’athées obscurantistes.


      • arthes arthes 22 avril 15:14

        @oscar fortin

        OK

        Qu’est ce que la résurrection (phénomène qui échappe à l’entendement mais qui peut être considéré comme une hypothèse intéressante) signifie pour vous ?
        Une piste : la réincarnation ?
        Deuxième question ; que pensez vous de l’idée de la réincarnation ?

        ça fait 2 posts où je vous pose une question, ouverte, sincère, j’ai vraiment envie d’avoir des réponses aux deux.


      • oscar fortin oscar fortin 22 avril 16:50

        @arthes : l’enfant dans le sein de sa mère pourrait se poser la question de savoir ce qui va se passer lorsqu’il passera à un autre espace hors de sa mère. Je pense que l’humanité est en cheminement vers une forme de perfection qui lui permettra de surpasser le temps, l’espace, la souffrance et que son destin se trouve dans une dimension supérieure atteinte après la mort. La mort n’est pas la fin de l’être, mais de sa temporalité. C’est ce que je pense. La résurrection est cette transformation qui donne à ce que nous sommes les propriétés de la transparence, de la transcendance et de l’esprit. Lorsque j’y serai arrivé, je viendrai vous en donner plus de détails. Bonne fin de journée à vous. Nous sommes toujours des itinérants vers un monde meilleur et plus parfait.


      • arthes arthes 22 avril 17:52

        @oscar fortin

        Vous n’avez pas répondu à ma première question qui concerne la place et la signification de Christ , à laquelle Njama m’a donné claire réponse : l’accréditez vous ?

        Autrement dit, question encore plus précise : Qu’est ce qu’il se passe lors du bapteme de Jésus, et quelle signification doit on donner à l’évènement du Golgotha ? Et à la résurrection ?

        Et pour terminer, l’homme trinitaire, cela évoque quoi en vous ?

        La croyance doit elle être le sceau sacré de l’ignorance ?


      • oscar fortin oscar fortin 22 avril 18:36

        @arthes : À votre première question je répondrai que la Résurrection est le passage à un état d’existence d’une autre dimension. Après sa résurrection Jésus a réapparu à ses disciples à diverses occasions. Il a même mangé en leur compagnie. Il pouvait apparaitre et disparaitre à volonté francisant les obstacle comme peuvent le faire les esprits. Il va de soi que lorsque je serai ressuscité, je pourrai vous en dire plus. Entre temps, je crois au Nazaréen ressuscité et bien vivant dans une autre dimension qui nous échappe pour le moment. Si je savais, je ne croirais pas, je saurais. Je crois d’une foi qui s’harmonise très bien avec la nature humaine et ses aspirations.

        Quant à la réincarnation, je n’y vois pas grand intérêt à partir du moment que ce serait du pareil au même.

        bonne fin de journée à vous.


      • arthes arthes 22 avril 19:19

        @oscar fortin

        Vous éludez mal.

        Mais je n’insisterai pas.

        Bonne nuit....Obscure.


      • Ilan Tavor Ilan Tavor 22 avril 09:54

        Jésus était un rabbin galiléen de doctrine pharisienne dans la mouvance des hassidim, c’est à dire piétiste.
         
        Lui et ses disciples utilisent un vocabulaire, des manières d’enseigner et un canon des Ecritures (autorité de la tradition orale supérieure à l’Ecriture ; tripartition pharisiennes des Ecritures du TaNaK : Torah Neviim, Ketouvim, Loi, Prophètes et Autres écrits dont les Psaumes), adhère à des croyances (résurrection des morts, anges…) communes dans le monde pharisien de l’époque.
         
        Sa piété est celle des hassidim dont les psaumes (25% des citations de l’Ancien testament dans le Nouveau) sont le manuel de vie et de prière.

         

        Il pratique une prière solitaire étonnante dans le monde juif de l’époque et typique des hassidim, utilise un enseignement ou le geste performatif (miracle, mise en scène, prise à partie des auditeurs…) se joint à la parole typique des hassidim tels que nous les décrit le Talmud. 

         

        Rien ne laisse penser que Jésus ou ses disciples aient voulu créer une autre religion que le judaïsme qui est d’abord une pratique spirituelle comme la plupart des religions et écoles de sagesse antiques. Jacob son frère de sang (jacques), Even (Pierre) ou Shaoul (Paul de Tarse), étaient juifs et ils ont continué de pratiquer le shabbat, monter au temple pour les solennités du judaïsme, etc...

         

        Il est absolument clair que les disciples de Jésus ont cru après sa mort que leur maître était encore vivant. Ce qui est une croyance banale du judaïsme : Elie, Moïse, David sont proclamés « vivants », tous les morts en réalité.



        • Jonas 22 avril 10:16

          @Ilan Tavor "Rien ne laisse penser que Jésus ou ses disciples aient voulu créer une autre religion que le judaïsme qui est d’abord une pratique spirituelle comme la plupart des religions et écoles de sagesse antiques."

          Ah bon ? Pourquoi a-t-il été crucifié sur une croix d’après vous ?


        • Jonas 22 avril 10:21

          @Ilan Tavor «  »Rien ne laisse penser que Jésus ou ses disciples aient voulu créer une autre religion que le judaïsme qui est d’abord une pratique spirituelle comme la plupart des religions et écoles de sagesse antiques.« 

          L’Ancien Testament est l’ancienne Alliance passée entre Dieu et le peuple hébreu (Moïse), qui tente de faire la différence entre le Bien et le Mal, le Vrai du Faux, par la soumission aux lois divines.
          L’Ancien Testament montre que l’Homme est soumis au péché originel, pendant des siècles, le peuple témoin (les hébreux) désobéit sans cesse à Dieu. Des Prophètes (Esaïe, Ezechiel, Daniel, Jonas, Jérémie,...) annoncent alors la venue du Messie qui scellera la nouvelle Alliance (Nouveau Testament) entre Dieu et l’Humanité par l’Incarnation de sa Parole en Jésus-Christ rédempteur.
          L’Agneau de Dieu (Agnus Dei), venu »élever« le message de Dieu par Son sacrifice sur la croix : rendre l’homme responsable de ses actes, le Bien et le Mal ne se distingue plus que dans le coeur de l’Homme, et non pas par les lois divines.

           »Nos pères ont mangé la manne dans le désert, selon ce qui est écrit : Il leur donna le pain du ciel à manger. Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, MOÏSE NE VOUS A PAS DONNÉ LE PAIN DU CIEL, mais mon Père vous donne le vrai pain du ciel ; car le pain de Dieu, c’est celui qui descend du ciel et qui donne la vie au monde.« 
          Jean 6:31-33

           »Vos pères ont mangé la manne dans le désert, ET ILS SONT MORTS. C’est ici le pain qui descend du ciel, afin que celui qui en mange ne meure point. Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel. Si quelqu’un mange de ce pain, il vivra éternellement ; et le pain que je donnerai, c’est ma chair, que je donnerai pour la vie du monde."
          Jean 6:49-51


        • Ilan Tavor Ilan Tavor 22 avril 10:31

          @Jonas
           
          C’est l’aristocratie sacerdotale juive et ses chefs, les grands prêtres, qui demandent que Jésus soit mis à mort. Si Jésus se prononce en faveur de l’impôt dû à l’empereur de Rome, il conteste par contre le paiement de l’autre impôt que payaient également les Juifs : l’argent « sacré », une somme destinée à Dieu, en fait versée aux prêtres, source de grandes richesses pour l’aristocratie sacerdotale. 
           
           Jésus est donc condamné par une élite soucieuse de maintenir sa domination. 
           
          Du point de vue des Romains, le climat est insurrectionnel, Jésus est coupable d’avoir aspiré à devenir un roi juif, comme d’autres messies autoproclamés.
          Au tournant de l’ère chrétienne, on compte des milliers de crucifiés : 2 000 lors de la seule répression de la révolte de Simon

           


        • Jonas 22 avril 11:03

          @Ilan Tavor "Si Jésus se prononce en faveur de l’impôt dû à l’empereur de Rome, il conteste par contre le paiement de l’autre impôt que payaient également les Juifs : l’argent « sacré », une somme destinée à Dieu, en fait versée aux prêtres, source de grandes richesses pour l’aristocratie sacerdotale.« 

          Vous pouvez me montrer où vous avez lu ça s’il vous plaît ?

          La cause de sa condamnation à mort qui amènera sa crucifixion par les pharisiens, est parce qu’il se proclame Jésus Christ Fils de Dieu :
           »le souverain sacrificateur, prenant la parole, lui dit : Je t’adjure, par le Dieu vivant, de nous dire si tu es le Christ, le Fils de Dieu. Jésus lui répondit : Tu l’as dit. De plus, je vous le déclare, vous verrez désormais le Fils de l’homme assis à la droite de la puissance de Dieu, et venant sur les nuées du ciel. Alors le souverain sacrificateur déchira ses vêtements, disant : Il a blasphémé ! Qu’avons-nous encore besoin de témoins ? Voici, vous venez d’entendre son blasphème. Que vous en semble ? Ils répondirent : Il mérite la mort. Là-dessus, ils lui crachèrent au visage, et lui donnèrent des coups de poing et des soufflets...« 
          Matthieu 26:63-67

          --------------------------
           »Du point de vue des Romains, le climat est insurrectionnel, Jésus est coupable d’avoir aspiré à devenir un roi juif, comme d’autres messies autoproclamés.« 

          Ponce Pilate et les romains ne condamnent pas Jésus parce qu’il a aspiré à devenir roi des Juifs, ils cèdent à la pression des pharisiens, qui veulent sa condamnation à mort :
           »Pilate leur dit : Que ferai-je donc de Jésus, qu’on appelle Christ ? Tous répondirent : Qu’il soit crucifié ! Le gouverneur dit : Mais quel mal a-t-il fait ? Et ils crièrent encore plus fort : Qu’il soit crucifié ! Pilate, voyant qu’il ne gagnait rien, mais que le tumulte augmentait, prit de l’eau, se lava les mains en présence de la foule, et dit : Je suis innocent du sang de ce juste. Cela vous regarde. Et tout le peuple répondit : Que son sang retombe sur nous et sur nos enfants !"
          Matthieu 27:22-25


        • kader kader 22 avril 15:24

          @Jonas
          luc 20 21
          Maître, nous savons que tu parles et enseignes droitement, et que tu ne regardes pas à l’apparence, mais que tu enseignes la voie de Dieu selon la vérité. 22Nous est-il permis, ou non, de payer le tribut à César ? 23Jésus, apercevant leur ruse, leur répondit : Montrez-moi un denier. De qui porte-t-il l’effigie et l’inscription ? De César, répondirent-ils. 25Alors il leur dit : Rendez donc à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu.…


        • Attila Attila 22 avril 18:56

          @Jonas
          « L’Ancien Testament montre que l’Homme est soumis au péché originel »
          Si le « péché originel » était dans l’Ancien Testament, ce serait un dogme du judaïsme. Au contraire, même les juifs les plus orthodoxes l’ignorent, voire le condamnent : « La doctrine du « péché originel » est rejetée par le judaïsme, car elle est considérée comme un dévoiement. » Lien
          .
          Jésus de Nazareth n’en a jamais parlé. Le « péché originel » est une interprétation de Saint Augustin (300 après JC) reprise par l’Église catholique au concile de Trente en 1546.

          .


        • OMAR 22 avril 19:41

          Omar9
          .

          « on va commencer par le commencement

          on jete le coran et la bible...

          faux etre idiot pour quoi toutes les salétés de ces bouquins ».

          @Kader in Agora du 04 Avril (Islamité et Chrétienté...).

          .

          Explique-nous tes contradictions consistant à te référer à des livres dont tu dénonces la fausseté, le mensonge, la supercherie et la fiction.



        • Jonas 22 avril 20:06

          @Attila « Si le « péché originel » était dans l’Ancien Testament, ce serait un dogme du judaïsme. »

          Le judaïsme ne reconnaît pas le péché originel, je parlais du christianisme.
          La chute de l’homme qui devra travailler la terre, et de la femme qui enfantera dans la douleur, car ils ont péché en trahissant la confiance de Dieu (Genèse 3:6-32).

          ------------------------------------------
          "Le « péché originel » est une interprétation de Saint Augustin (300 après JC) reprise par l’Église catholique au concile de Trente en 1546.« 

           »Il s’est élevé devant lui comme une faible plante, Comme un rejeton qui sort d’une terre desséchée ; Il n’avait ni beauté, ni éclat pour attirer nos regards, Et son aspect n’avait rien pour nous plaire. Méprisé et abandonné des hommes, Homme de douleur et habitué à la souffrance, Semblable à celui dont on détourne le visage, Nous l’avons dédaigné, nous n’avons fait de lui aucun cas.
          Cependant, ce sont nos souffrances qu’il a portées, C’est de nos douleurs qu’il s’est chargé ; Et nous l’avons considéré comme puni, Frappé de Dieu, et humilié. Mais il était blessé pour nos péchés, Brisé pour nos iniquités ; Le châtiment qui nous donne la paix est tombé sur lui, Et c’est par ses meurtrissures que nous sommes guéris.
          Nous étions tous errants comme des brebis, Chacun suivait sa propre voie ; Et l’Éternel a fait retomber sur lui l’iniquité de nous tous.
          Il a été maltraité et opprimé, Et il n’a point ouvert la bouche, Semblable à un agneau qu’on mène à la boucherie, A une brebis muette devant ceux qui la tondent ; Il n’a point ouvert la bouche. Il a été enlevé par l’angoisse et le châtiment ; Et parmi ceux de sa génération, qui a cru Qu’il était retranché de la terre des vivants Et frappé pour les péchés de mon peuple ?
          On a mis son sépulcre parmi les méchants, Son tombeau avec le riche, Quoiqu’il n’eût point commis de violence Et qu’il n’y eût point de fraude dans sa bouche. Il a plu à l’Éternel de le briser par la souffrance... Après avoir livré sa vie en sacrifice pour le péché, Il verra une postérité et prolongera ses jours ; Et l’oeuvre de l’Éternel prospérera entre ses mains. A cause du travail de son âme, il rassasiera ses regards ; Par sa connaissance mon serviteur juste justifiera beaucoup d’hommes, Et il se chargera de leurs iniquités.
          C’est pourquoi je lui donnerai sa part avec les grands ; Il partagera le butin avec les puissants, Parce qu’il s’est livré lui-même à la mort, Et qu’il a été mis au nombre des malfaiteurs, Parce qu’il a porté les péchés de beaucoup d’hommes, Et qu’il a intercédé pour les coupables.« 

          Esaïe 53:2-12

           »Le lendemain, il vit Jésus venant à lui, et il dit : Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde."
          Jean 1:29


        • kader kader 22 avril 20:48

          @OMAR

          Je fais une différence très nette entre les prophètes et les « livres ».
          Pour moi, il n’y a que 3 prophètes qui concernent notre époque et notre civilisation, qui sont venus inspirés ET envoyés par dieu
          Bouddha, Jésus, Mohamed.

          Les autres sont inventés ou inspirés de personnages réels.

          Abraham est une copie d’Akhenaton
          Moise de Ramses 1er
          David de Touthakamon (l’enfant qui s’est opposé à Aton Ay et qui a ordonné que les monothéistes soient exilés plutot que tués.)
          Salomon de Meremphta (qui a sauvé de la famine les exilés de Canaan)

          Les Hébreux, descendants des fidèles d’Akhenaton exilés à Canaan, (d’ailleurs pendant le nouvel empire (-1500 à -1000) Canaan était une province Égyptienne, fuir l’Egypte pour aller en Egypte...), ont toujours admirés, comme tous les exilés ou immigrés fiers de leurs origines, les grands Pharaons et se sont longtemps sentis égyptiens. Ils ont juste changé les noms et leur histoire égyptienne quand la Perse à vaincu l’Egypte, car là, il valait mieux pour eux ne rien avoir en commun avec l’Egypte. Voila pourquoi l’histoire a été changée, cachée, mais pas effacée.

          Lis ce poème magnifique de Victor Hugo
          https://blog.mondediplo.net/2012-10-21-Victor-Hugo-et-la-mort-de-Mahomet

          Encore une fois les prophètes n’ont rien écrits. Car la Loi ne se respecte à la lettre, mais par l’esprit (de la Loi).

          Les livres « saints » ont volé la Vérité.

          Tous n’est pas faux dans les livres bien sur il y a de très belles choses.
          Mais les livres ne viennent ni de Dieu ni des prophètes. Il faut jeter ces livres car ils ont trompé le monde pendant trop longtemps.


        • popov 23 avril 11:58

          @kader

          bonjour

          qui sont venus inspirés ET envoyés par dieu Bouddha, Jésus, Mohamed.

          Et Zoroastre ?


        • njama njama 23 avril 12:08

          @kader
          Les hébreux alias habirou, apirou, abirou pourraient être les descendants de Eber personnage de la Genèse
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Apirou
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Eber

          bref une tribu...
          voir aussi les Lettres d’Armana tablettes d’argile, lettres diplomatiques rédigées pour la plupart en akkadien cunéiforme retrouvées sur le site d’Amarna, nom moderne d’Akhetaton, la capitale du Nouvel Empire d’Égypte antique sous le règne d’Amenhotep IV...
          https://fr.wikipedia.org/wiki/Lettres_d%27Amarna


        • kader kader 23 avril 22:10

          @popov
          oui Zoroastre Akhenaton etc
          mais je parlais des prophètes qui ont une influence sur notre époque ;


        • kader kader 23 avril 22:24

          @njama
          je ne suis pas vraiment d’accord.. les Yahouds d’Akhenaton ont été mélangés à bien d’autres peuples au fils des siècles.
          Le lien que je fais est uniquement entre les croyances égyptiennes et celles des hébreux.


        • Pale Rider Pale Rider 22 avril 11:24

          Cet article n’est pas mal, mais il colporte des légendes tenaces et non bibliques :

          • La Bible parle de mages et non de rois mages ; en fait, des astrologues (également astronomes, à l’époque).
          • Le Sermon sur la Montagne est beaucoup plus ample que les Béatitudes, qui n’en sont qu’une petite partie.
          • Rien ne dit que ce soit Marie de Magdala que Jésus a sauvée de la lapidation. On la met à toutes les sauces, cette dame ! La femme sauvée de la lapidation est anonyme.

          • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 avril 12:42

            @Positronique

            Perso en Malaguti . Boite 5 quittée 75 .


          • monde indien monde indien 22 avril 13:13

            Ce que disait le nazaréen était très simple . Je ne suis pas croyant mais pour moi il était un mec extra . Il était pour les pauvres et contre les riches . Il l ’ a dit 1000 fois . Malheureusement l ’ église catholique romaine , et même la protestante , en ont fait tout autre chose . Et même , ami Fortin , ton image de Jésus avec sa couronne n ’ est pas la meilleure . Notre ami Jésus a effectivement malheureusement terminé en supplicié , mais ce n ’ est pas ça son message , de même que le message de Che Guevarra n ’ est pas d ’ avoir terminé sa vie troué de balles sur une montagne de la Cordillère des Andes .

            Non , le message du Jesus , comme celui du Che , fut de dire : révoltez-vous ! La société humaine n ’ est pas celle-là !

            http://mondeindien.centerblog.net/


            • Pierre 22 avril 14:00

              @monde indien
              Et réincarné en Méluche !


            • arthes arthes 22 avril 15:18

              @Pierre

              Non, en Ruffin smiley

              Méluche, c’est l’ancien monde (comme Macron dans le fond, qui n’est que le passeur du relais, qu’il le sache ou non).


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 avril 15:25

              @arthes

              Salut. Plutôt l’impression que Ruffin devienne aussi con que les autres


            • arthes arthes 22 avril 15:39

              @Aita Pea Pea

              Yes, peut être, peut être pas, s’pas la question en fait de savoir s’il va deviendre aussi con (chuis pas naïve non plus) , j’ai pas de poulains à vrais dire, ma propre vision est anarchie autorégulée, donc sans chef, sans parti, sans gourou, mais c’est impossible à incarner (pour le moment), faut être réaliste, en revanche pour faire éclater l’oligarchie (pour résumer) et trouver une personne qui assure l’intérim, je le vois pas trop mal placé, avec une droite conservatrice qui retrouverait de la vigueur en opposition, et exit LREM, le RN en bout de course de son rôle d’idiot utile, et les autres partis sattélisés.

              C’est un peu comme j’imagine les choses à venir, si elles doivent vraiment bouger.....


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 avril 15:58

              @arthes

              Mon avenir est de retourner dans le Pacifique, où les hommes sont encore des bonhommes et les femmes qui contrôlent tout d’adorables amantes .


            • Pierre Régnier Pierre Régnier 22 avril 16:14

              @monde indien

              Attention à ne pas tomber dans les assimilations grotesques très à la mode.

              Contrairement à Jésus le Che a, lui, activement participé à l’élimination physique de ses adversaires.

              Contrairement à ce que dit votre site ce ne sont pas « certains esprits tordus qui protestent que nous sommes en république laïque ».

              Nous sommes bien réellement dans une république laïque, mais dans une république qui a sacralisé une forme de laïcité garantissant l’islamisation de la France.

              Avec le concours de ceux des athées qui, anarchistes ou pas, sont des athées obscurantistes.


            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 22 avril 16:38

              @Positronique

              Romantique pas trop ... Surtout en musique...j’adore Satie et son renouveau sans blabla sur quelques notes ...


            • arthes arthes 22 avril 17:28

              @Aita Pea Pea

              Et le mien il est ici : https://youtu.be/SiOMjzNUPvs

              C’est un voyage intimiste à l’intérieur de soi qui y emmène, mais au milieu des humains, on ne peut y échapper, où que l’on se trouve...Et c’est bien comme ça.

              Cela dit , j’aimerais bien connaître les îles du Pacifique, moi qui aime tant la mer ...


            • popov 23 avril 12:38

              @arthes

              Bonjour

              Et ça ?


            • arthes arthes 23 avril 14:53

              @Popov

              Bonjour,

              Et bingo smiley

              Car : 

              Ah mais la, c’est la « voie/le chemin des Dieux », c’est bien celle de mon « au bout du monde », je ne l’ai jamais vu autrement...


            • kader kader 22 avril 20:54

              Pour les croyants chrétiens, Jésus de Nazareth est le Messie promis par Yahvé

              Ah bon ? C’est nouveau cela.

              Le sanhédrin a déclaré Shimon Bar Kokhba être le messie en 134. La triste fin de cette révolte contre les romains dans la forteresse du Betar est connu de tous.

              Les juifs attendent toujours leur messie.

              Jésus fut arrêté par les juifs, livré aux romains.

              Yahweh est le dieu qui défend les Israélites. En retour, ceux-ci reconnaissent son pouvoir et acceptent sa souveraineté. Cet engagement mutuel est volontaire. La relation s’accompagne d’une alliance, conçue comme une sorte de traité qui engage les deux parties. Le peuple s’engage à respecter les commandements de Yahweh. Ces prescriptions régissent leur vie civile et religieuse.

              https://fr.wikipedia.org/wiki/Yahweh


              • Sparker Sparker 22 avril 21:11

                Bah, j’avais compris que le Jesus avec son message avait touché des âmes en leur fondement mais que les porteurs ne le savaient pas encore, ils l’appelaient maître et était pendu à ces lèvres.

                Le Maître mis à mort comme il l’avait annoncé, les âmes converties avait cru à la fin, à la mort du message mais trois jours après ils s’aperçurent qu’il était bien vivant, ce message, au tréfonds de leur âmes et ils en été les détenteurs à leur tour, le message n’était pas mort mieux il était ressuscité par sa vigueur. Ils étaient libéré de la tutelle et devenait des « saints » et ils prirent la route...

                Après avoir pris conscience de ça, ils voyaient le message partout à l’oeuvre, dans les actes du quotidien et aimaient le remarquer, en signe de reconnaissance, en disant « j’ai vu le Christ aujourd’hui » mais au travers de son incarnation dans l’esprit des choses.


                • Sparker Sparker 22 avril 23:06

                  @Positronique

                  Aie aie aie... !!


                • JulietFox 23 avril 10:54

                  Où était votre dieu, au Sri Lanka.

                  Laissez venir à moi tous les petits nenfants ?

                  La, les religion(s) objet de tous les massacres du monde.

                  Cathos contre protestants

                  Chiites, contre sunnites, etc...etc...


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 avril 12:01

                    @JulietFox

                    Ne croyez-vous pas, tout de même, qu’il est important de regarder, dans les bases théologiques des religions, s’il y en a qui appellent à l’amour et à la paix, et d’autres qui appellent à la haine et aux massacres ?

                    Dans le premier cas, les croyants qui haïssent et massacrent trahissent leur religion.

                    Dans le second cas, ils lui sont fidèles.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 23 avril 16:53

                    @JulietFox
                     Les religions sont faites pour éviter les responsabilités au « nom de .... » (vous remplacez les ... par qui vous voulez)


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 23 avril 18:52

                    @L’enfoiré

                    Aujourd’hui, en France et en Europe, c’est surtout un type d’athéisme et son égal mépris pour tous les croyants qui pousse à fuir la principale responsabilité  : le devoir de tous de résister à l’aggravation de la violence religieuse.
                    Cet athéisme est atteint d’une forme d’obscurantisme au moins aussi dangereux que l’obscurantisme déiste.
                    C’est surtout lui qui installe la prétendue égale dangerosité entre les religions pacifiantes dans leur théologie et celle qui, au même endroit, est clairement, comme l’islam, criminogène.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 24 avril 14:09

                    @Pierre Régnier
                     Personnellement je ne comprends pas ce genre de raisonnement.
                     Tous devraient résister à quelque chose qui n’a pas de raison fondamentale d’exister.
                     Je mets toutes les religions religieuses ou non dans le même sac.
                     Je ne vais pas rechercher toutes les exactions qui ont existé dans l’histoire. Elles fourmillent.
                     Commencez peut-être à vous respecter et à avoir la foi en vous et en votre responsabilité vis-à-vis des autres.
                     


                  • Pierre Régnier Pierre Régnier 24 avril 18:45

                    @L’enfoiré

                    J’ai bien compris que vous ne comprenez pas le genre de raisonnement de ceux qui, comme moi, croient à l’actuelle nécessité de s’engager dans la résistance à l’islamisation de la France.
                    Si je vois celle-ci comme un terrible danger c’est parce que l’agnostique que je suis a une très solide foi démocratique et républicaine.
                    Interessez-vous donc aux terribles exactions que vous avez sous les yeux. Ne trichez pas, comme nos gouvernants et nos grands médias, dans cette nouvelle forme de négationnisme, qui répète bêtement et inlassablement que l’islam n’est pas une religion plus dangereuse que les autres.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 26 avril 13:15

                    @Pierre Régnier,
                    1. Je ne suis pas agnostique mais athée. C’est à dire que mon négationnisme n’est pas où vous le pensez.
                    2. Toutes les religions ont du sang sur les mains sauf peut-être certaines philosophies asiatiques..
                    3. Lisez calmement ce billet qui aura une suite demain.
                    4. Ecoutez ce podcast qui explique que la chrétienté est actuellement visée par toutes les autres.


                  • L'enfoiré L’enfoiré 27 avril 14:59

                    @Pierre Régnier,

                     Un billet qui pourrait vous intéresser « Le cerveau est câblé pour obéir ».


                  • arthes arthes 27 avril 15:10

                    @L’enfoiré

                    Cela ne fait que démontrer les zones du cerveau affectées par les stimulis, le stimuli en question pour cette expérience n’est qu’une propension au sadisme, cela nous vient de l’extérieur mais agit en nous à l’intérieur, le cerveau n’étant qu un réfletceur de ce que le système neuro lui envoie comme données.
                    C’est juste de la mécanique neuro/biologique.
                    Mais les ordres, ils viennent du « je/moi » que l’on en ai ou non conscience.
                    Le cerveau est l’outil du moi...Non ?


                  • Florian Mazé Florian Mazé 23 avril 11:41

                    Le vrai péché mortel, en définitive, n’est-il pas de faire quelque chose et de ne pas en assumer les conséquences ? Ce qui, au sens strict, s’appelle être un tricheur. J’avais aussi lu cela quelque part. C’est un peu différent, en effet, d’un simple catalogue mécanique de péchés. Mais je ne suis pas théologien...


                    • L'enfoiré L’enfoiré 23 avril 16:51

                      Que lui a-t-il fallu pour s’imposer pendant 2000 ans ?

                      Une dose de charisme, quelques bribes de miracles, un discours qui allait dansl’air du temps avec des promesses d’éternité et des tuniques (peut-être jaunes) qui suivent. ’L’immortalité pour objectif final" existe toujours, mais il a seulement évolué dans la manière d’y parvenir dans le temps. 


                      • Xenozoid Xenozoid 23 avril 16:54

                        @L’enfoiré

                        Que lui a-t-il fallu pour s’imposer pendant 2000 ans ?

                        inventé la capote


                      • Crab2 24 avril 10:32

                        Religions sans conscience n’est que ruine de l’entendement – suite :

                        https://laicite-moderne.blogspot.com/2019/04/religions-sans-conscience.html


                        • Désintox Désintox 24 avril 15:30

                          "Par contre les hypocrites, les menteurs, les manipulateurs, les tricheurs auront de bonne chance de se retrouver à la géhenne éternelle.

                          « …les lâches, les incrédules, les abominables, les meurtriers, les impudiques, les enchanteurs, les idolâtres, et tous les menteurs, leur part sera dans l`étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort. Apoc.21,8"

                          Ainsi, pour avoir été menteur, incrédule ou impudique pendant quelques décennies, nous serons condamnés à un supplice épouvantable pour l’éternité ?

                          Après, on s’étonne des attentats intégristes...


                          • Julyo Julyo 26 avril 11:39

                            @Désintox
                            Juste avant, il y avait :
                            « La bonne foi, la sincérité, la reconnaissance des faits, seront bien reçues par le juge. »
                            Vous avez été, pendant quelques décennies, mais vous n’êtes plus...vous êtes aux abris, donc. smiley
                            « supplice épouvantable pour l’éternité » je ne le crois pas ;  « l`étang ardent de feu et de soufre » c’est le moyen qui ne peut qu’être symbolique de la seconde mort. Y restera pu rien. Tout aura été nettoyé par le « feu ».
                            Pour ceux qui sont concernés les …les lâches, les incrédules,...et autres menteurs impénitents, bon débarras ! Sans souffrance, bien entendu.


                          • Deepnofin Deepnofin 28 avril 13:26

                            J’ignore si c’est le fait de l’auteur, mais mon message, que j’avais posté le 22 avril, vient d’être censuré. Je me permets de le reposter, avec mes remerciements.

                            En réponse à Positronique :

                            Tout ce qui suit n’est que mon opinion, mes interprétations.

                            Je crois que Dieu ne juge pas, dans la mesure où nous sommes tous Dieu, et nous nous jugeons nous-mêmes. Lorsqu’on fait du mal à autrui, c’est avant tout à soi-même qu’on entrave le chemin du bonheur. Mais les péchés et les erreurs ont un but : celui de nous faire évoluer, de nous faire apprendre de nos erreurs, et de tracer la voie du Bien, de la Vérité, de l’Amour, du Bonheur Véritable. C’est là la principale utilité du passé, qui n’existe plus que dans nos coeurs et nos esprits.
                            La Création est parfaite, y compris dans son « imperfection ». Le Bien et le Mal sont des créations de l’esprit individué (fruit défendu de l’Arbre de la Connaissance du Bien et du Mal, c’est cette individuation qui nous a « chassé du Paradis »). On a besoin de ces notions pour comprendre l’essence des choses, se comprendre soi-même, comprendre l’Univers, la Vie, et retourner au Sacré, dans le Présent.
                            On comprends vite, mais il faut nous expliquer longtemps.

                            Quand je dis que nous sommes tous Dieu : nous ne sommes pas les créateurs conscients de l’Univers, mais le Créateur est en toute chose de l’Univers. Il est la Lumière Vive, l’Âme Universelle. Donc, il est en nous, et nous sommes Lui. Nous sommes faits à son image.
                            Que ceux qui pèchent ne redoutent pas l’Au-delà, mais comprennent que le Paradis, le Royaume des Cieux, c’est Ici et Maintenant, comme l’a dit Jésus. Qu’ils se pardonnent eux-mêmes, que nous leurs pardonnons, comme nous nous pardonnons à nous-mêmes. En tout cas c’est l’idéal à viser, car dans le Pardon est la Rédemption. Si Jésus nous a sauvé de nos péchés, c’est parce qu’il savait que l’Humanité était une enfant qui avait besoin de commettre encore bien des erreurs pour découvrir le chemin.

                            Toutes les atrocités qu’on subit aujourd’hui, époque de l’Apocalypse, de la Chute des Voiles (notamment grâce à Internet, notre Bibliothèque d’Alexandrie moderne, « 6ème sens » de l’Humanité), si elles tendent à s’accélérer, comme Marx l’avait prédit (chute du Capitalisme), c’est bien que l’Humanité, elle en a gros ! Ça fait des ères qu’on subit toujours plus ou moins les mêmes choses, à cause de nos grandes failles provoquées par l’individualisme ! Il est grand temps de se pardonner et de s’unir enfin, c’est la voie de notre Salut, le seul moyen pour qu’on se sauve et qu’on sauve l’Humanité. Et c’est vers là où on se dirige inéluctablement, puisque la Création est parfaite, et que Dieu n’a pas créé l’Homme pour qu’il disparaisse, mais pour qu’il soit transcendé et « retourne » au Paradis (= Nirvana, Saint-Esprit, Pierre Philosophale...).

                            PS : tout ceci n’est que ma compréhension bien sûr ! Je ne détiens pas la Vérité ! Mais j’ai l’impression que les textes sacrés & plein d’autres écrits & mon expérience de la Vie concordent avec ces hypothèses. En tout cas c’est là où j’en suis actuellement !
                            Joyeuses Pâques ! (22/04 = 88 = nombre au symbolisme particulier !)

                            PS bis : si c’est le fait de l’auteur, la censure ne me parait pas être quelque chose que Jésus aurait apprécié. Si l’on a des choses à redire, qu’on le fasse ! C’est comme ça qu’on avance, pas en supprimant les messages qui ne plaisent pas. C’est pas comme si j’étais un troll, j’essaye, comme la plupart d’entre vous, de nous faire avancer.


                            • njama njama 28 avril 13:59

                              @Deepnofin

                              un commentaire que j’avais posté le 22 avril a également été supprimé
                              fait de l’auteur ? ou de la modération ?

                              Je citais les versets 32/1 à5 de la récente Révélation d’Arès (en ligne ici ) et rappelais que les docétes (une des nombreuses doctrines du christianisme primitif ne croyaient pas en la nature humaine de Jésus et que la crucifixion n’était donc qu’une illusion...


                            • Deepnofin Deepnofin 28 avril 15:09

                              @njama Oui, je me souviens de votre message, qui avait été plébiscité d’ailleurs. Merci pour vos informations, je ne connais ni la Révélation d’Arès ni les docètes :)


                            • zak5 zak5 28 avril 17:17

                              @njama
                              explique nous donc comment un musulman comme toi ne croit pas que Jésus entièrement humain ne pouvait pas être tué ?

                              Les docètes avaient une logique en disant que jésus ne pouvait pas être tué puisqu’une qu’il avait qu’une nature exclusivement divine, mais les musulmans pourquoi ne croient-ils pas que Jésus a été tué ? Le Coran n’accuse t il pas les juifs de tuer les prophètes ? alors pourquoi pas Jésus ?


                            • njama njama 29 avril 11:56

                              @zak5
                              On s’est mal compris, dsl. Hypothèse, si Jésus l’homme était de nature divine, il ne pouvait donc mourir (vraiment), logiquement, d’où l’idée d’un faux-semblant de mort, et la mort par crucifixion n’aurait été qu’une illusion. Je pense que l’idée de docètes a été retenue par certains musulmans dans le fatras de superstitions véhiculées par des chrétiens de premiers siècles en Orient, puis colportée dans des hâdiths ou des rumeurs, mais n’oublions pas néanmoins que dans le Coran la naissance de Jésus procède (également) d’une Volonté divine, l’Annonce à Marie... (Sourate 19 Maryam)
                              Personnellement français issu d’un milieu catholique, il y a belle lurette que j’ai délaissé leurs dogmes, je ne crois pas en la nature divine de Jésus, car les dès seraient pipés (par Dieu) dans cette histoire, et quels mérites à ses exploits pourrait-on attribuer à cet homme nazaréen s’il était de naissance divine ?
                              N’étant pas trinitaire, et plus clairement monothéiste strict au sens de la Torah ou du Coran, éventuellement je pourrais me dire chrétien unitarien, mais il se trouve que au plan spirituel je n’adhère pas à une chapelle particulière. Je me suis bcp intéressé à l’Islam au travers du soufisme et de la lecture du Coran, mais je me suis aussi bcp intéressé à d’autres spiritualités exotiques.
                              Je ne crois pas dans la Trinité, en cette « spéculation ontologique alambiquée » *... et ne vois pas l’intérêt d’en faire une pomme de discorde entre croyants.

                              * A propos de la Trinité, André Gounelle, ancien doyen de la Faculté de théologie protestante de Montpellier
                              https://protestantsdanslaville.org/gilles-castelnau-spiritualite/gc461.htm


                            • njama njama 29 avril 12:32

                              @zak5
                              Selon la Bible Élie n’a pas connu la mort, son fils est témoin qu’il fut emporté sur un Chariot de Feu (je cite de mémoire). Que l’on y croit ou non est affaire de croyances, la question relève de l’eschatologie pure, et à ma connaissance personne ne s’est jamais exprimé sur ce qu’il devient de nos âmes post-mortem.
                              La Révélation d’Arès nous présente Élie comme « glorifié » *, ce qui ne nous avance pas bcp, puisque nous ne sommes pas vraiment en mesure d’évaluer sémantiquement ce que cela pourrait signifier exactement ! Cette même Révélation nous dit que Jésus n’est pas Fils de Dieu par naissance, mais qu’il l’est devenu par Volonté divine en raison de « Ses Exploits... ».
                              Dans l’univers de la foi, des croyances unitaire, dualiste, trinitaire, l’explication me parait plus limpide, elle procède d’une chronologie dans l’existence du Nazaréen, mais aussi et surtout d’une justification. Rien ne précise pour autant dans ce texte s’il fut fait « un » Dieu de son temps terrestre humain, ou suite à sa crucifixion ??? peu importe au fond peut-être, les chrétiens de tous poils s’y retrouveront, et les non-chrétiens monothéistes penseront que c’est du domaine de l’eschatologie.

                              * "Je suis Celui Qui a parlé par Élie, le premier échappé au vœu d’Adam, son père, de M’attendre en terre, renonçant à l’héritage de la terre, renonçant à M’en payer tribut, échappant à la fosse, et qui à être le premier par la splendeur du tombeau que lui aurait érigé son peuple préféra devenir le dernier dans Mon Lieu, un ver infime réchauffé à jamais par l’éclat de Ma Gloire, une poussière portée par Mes Anges dans Mon Séjour Que ne limite aucune étoile, Qui n’a ni levant ni couchant, dont la blancheur fait paraître les soleils plus pâles que des lunes.
                              Je suis Celui Qui a parlé par Jésus, Mon Second Fils, celui qui, après Élie, déjà glorifié, a renoncé au vœu d’Adam de dominer la terre et les nations pour le prix d’un tombeau glacé où M’attendre, et qui fut plus glorifié encore. Celui que J’ai oint Moi-même.


                            • zak5 zak5 28 avril 17:09

                              La religion du Christ comme racontée par les évangiles est une utopie, comme l’annonce dans Esaïe

                              « Le loup et l’agneau paîtront ensemble  ; le serpent se nourrira de la poussière  ; le lion, comme le bœuf, mangera du fourrage, et le serpent se nourrira de terre »


                              D’ailleurs les évangiles ont été construits essentiellement avec les prophéties d’Esaïe. Esaïe parlait de la vie céleste, et le Christ disait « Je viens du ciel » 


                              l’épouvantable simplicité de l’esprit sémitique (comme disait Renan) ne pouvait imaginer un tel monde que déconnecté des réalités de ce monde


                              L’idée que nous seront jugé par un Homme qui a traversé les méandres de cette vie sur terre, ses injustices, ses souffrances et le règne absolu du hasard, est très bien trouvée, je trouve même que c’est l’une des idées les plus délicate que l’homme ait pu imaginé, c’est probablement l’essence même de la civilisation occidentale 


                              l’autre idée géniale, elle est théologique (la Samaritaine) : Dieu est esprit, et ceux qui l’adorent, c’est en esprit et vérité qu’ils doivent l’adorer ».


                              Personnellement c’est tout ce que je prends dans le Christianisme













                              • zak5 zak5 28 avril 17:26

                                @zak5
                                j’ai oublié aussi :

                                Lorsque vous priez, ne soyez pas comme les hypocrites, qui aiment à prier debout dans les synagogues et aux coins des rues, pour être vus des hommes. Je vous le dis en vérité, ils reçoivent leur récompense.

                                 

                                Mais quand tu pries, entre dans ta chambre, ferme ta porte, et prie ton Père qui est là dans le lieu secret ; et ton Père, qui voit dans le secret, te le rendra


                                ca aussi je trouve génial 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès