• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kagamé - Wrong (suite .... mais que vient faire le « Pegasus Project » (...)

Kagamé - Wrong (suite .... mais que vient faire le « Pegasus Project » là-dedans ??? )

Dans mon dernier billet[1], sur : « Do not Disturb – The story of a political murder ….. [2]” de Michela Wrong[3], j’écrivais : «  Si le temps et la santé me le permettent, j’essayerai d’aborder dans un autre article » :

- les affaires « Paul Rusesabaginqa » et « Hubert Védrine[4] » ;

- le rapport Duclert ;

- la vidéoconférence avec Johan Swinnen. »

Pour « Védrine », « Duclert » et « Swinnen » je devrai reporter mes « élucubrations » à plus tard compte tenu du volume à consacrer à Rusesabagina et au « Pegasus Gate ».

 

Paul Rusesabagina. Etrange affaire que celle du « héros » du film : « Hôtel Rwanda »[5]. Ancien Directeur – Adjoint de l’Hôtel des Milles Collines de Kigali (souvent appelé l’Hôtel des Milles Combines)[6], il quitte le Rwanda en 1996, brouillé avec Kagamé, soit deux ans à peine après la fin du Génocide des Tutsis. Il se réfugie, alors, en Belgique où il obtient la « grande » nationalité. Il aurait « renoncé » à son « origine » rwandaise et n’était donc plus dans les conditions consulaires qu’offre le statut de la double citoyenneté. Il résidait souvent aux USA où il aurait demandé, aussi, la nationalité américaine. Il avait été décoré en novembre 2005 de la « Médaille de la Liberté » à la Maison Blanche, des mains de George W. Bush, devenant, en quelque sorte, « ressortissant US », d’honneur. Il avait été membre du RNC fondé par Nyamwassa, Karegeya (†), Rudasingwa et Gahima, mais ayant quitté ce « mouvement » et il avait créé son « propre parti »(?) le Mouvement Rwandais pour le Changement Démocratique, en sigle MRCD (Sic) qui serait lié à une « branche armée », le Front National de Libération du Rwanda, en sigle FNLRD (Resic). Le 27/08/2020, voulant se rendre des USA (San Antonio, Dallas ou Chicago ?) au Burundi (Bujumbura) via Dubaï (EAU - Emirats Arabes Unis) il aurait été « embarqué, à l’insu de son plein gré » lors de cette escale, sur un vol « privé » à destination de Kigali[7] où il a été arrêté et inculpé, le 01/09/2020 sous le coup d’un mandat international émis par le gouvernement de Paul Kagamé. L’histoire abracadabrantesque tient du rocambolesque si elle n’était pas tragique. Le gouvernement rwandais prétend avoir eu la collaboration de gouvernements étrangers (belge et/ou américain, qui démentent). En tout cas la justice belge « aurait ordonné » une perquisition avec saisies d’ordinateurs dans la résidence de Rusesabagina à Kraainem en banlieue de Bruxelles (Belgique). De plus on vient d’apprendre que :

« ..... le téléphone de Carine Kanimba, fille de Paul Rusesabagina, ..... a été ciblé à plusieurs dizaines de reprises par le logiciel espion Pegasus[8], conçu par l'entreprise israélienne NSO Group ». Cette nouvelle étant rapportée :... « dans le cadre d'une enquête menée par consortium de médias internationaux et basée sur une liste de contacts obtenue par le réseau Forbidden Stories et l'ONG Amnesty International[9] ». (Rien que cela !) :

https://www.youtube.com/watch?v=rtOnh0J5118&t=42s

et/ou

https://glpost.com/who-was-targeted-from-rwanda-with-israel-nso-pegasus-spyware-since-2016/

et surtout

https://www.youtube.com/watch?v=vSnd3QOOxaY&t=163s

Il faut savoir que le Secrétaire d'État belge en charge de « la Digitalisation et de la Protection de la Vie Privée », Mathieu Michel[10], n’est pas un étranger pour ceux qui s’intéressent à la tragédie des Grands Lacs. Ma source belge me signale que Mathieu Michel, est le frère de l’ex-Premier Ministre belge, ex-Ministre de la Coopération au Développement, Charles Michel, actuel Président du Conseil européen. Il est le fils de Louis Michel, ex-Vice-Premier Ministre et Ministre Fédéral des Affaires Etrangères (99 – 04), ex-Commissaire Européen à la Recherche, Commissaire Européen au Développement et à l'Aide Humanitaire (04 –09). (Rien que cela !). Mon correspondant me rappelle : « Louis Michel a rencontré (dans la ferme d’Ugo Merlo à Ganjo Masisi – Nord Kivu) Laurent Nkudabatware qui, avec Jules Mutebuzi ( à Kigali en 2014 ?), aurait été un les « bouchers » Rwandais de Bukavu – Sud Kivu (2004) : « Le président Kagamé m'a autorisé à dire à M. Nkunda que (...) son exigence d'avoir une négociation globale sur tous les problèmes de la RDC était inadéquate"[11].(Sic Louis Michel). Il faut aussi savoir que Louis Michel est à la « base de l’actualisation européenne du Processus de Kimberley ». A ce propos, je cite :

« Par ailleurs, l’opacité qui caractérise ce commerce (diamants) ou encore le transit croissant des pierres par des centres peu scrupuleux en matière d’éthique, tel que Dubaï (EAU), ne permettent pas d’assurer un acheminement transparent  » citation de : « Réformer le processus de Kimberley » selon Elise Rousseau dans le Monde Afrique du 28/8/2018 :

https://www.lemonde.fr/afrique/article/2018/08/28/diamants-de-sang-pourquoi-il-faut-reformer-le-processus-de-kimberley_5346971_3212.html

« Un des rapport de l’ONU montre que....l’Ouganda et le Rwanda exportent davantage de diamants, non seulement vers Anvers, (Belgique) mais aussi vers d’autres centres commerciaux, qu’ils n’en importent. Puisqu’ils n’ont aucune production propre, on peut se demander d’où proviennent ces diamants ». Bonne question !

http://www.senate.be/crv/GR/gr-33.html

 

Or donc le sieur Mathieu Michel (comme dit plus haut, le Secrétaire d'État, actuel, en charge de la « Digitalisation et de la Protection de la Vie Privée ») serait en fait le « compagnon » de la fille cadette de Georges Arthur Forest[12]. Mais que vient donc faire ce Georges Arthur Forst[13] dans cette affaire, me direz-vous ? Eh bien, ceci me ramène à Michela Wrong car elle cite (PP 328-332) le « Rapport du Groupe d'experts sur l'exploitation illégale des ressources naturelles et autres richesses de la République démocratique du Congo[14] » ; publication préliminaire d’avril 2001. Dans ce rapport sont repris les noms du trafiquant d’armes, le Russe Viktor Bout, de l’homme d’affaire Zimbabwéen John Bredenkamp[15] († 2020) et .... je vous le donne Emile[16] : .... du Belgo-congolais (depuis 1995), le magnat surnommé « Vice-Roi du Katanga », Georges Arthur Forest, lui-même. Rien que du beau monde. Or Mathieu Michel (comme dit précédemment compagnon de la fille de Georges Arthur Forest qui entre-temps a été « embaronné » par S.M. le Roi des Belges[17]) est aussi le « patron politique » d’un certain Frank Robben qui en Belgique s’est vu décerner le « Grand Prix annuel Spécial Big Brother » créé par le « Chien de garde du web belge Ministry of Privacy [18] ». Or éclate en Belgique come un peu partout dans le monde le scandale du « Pegasus Project » dont question plus haut ......... mais il serait trop long de relier dans cette saga tous les partenaires, compères et même, les plus sincères et chers ennemis .... sans que cela ne nous ramène inévitablement à Paul Kagamé et à ses liens avec les pratiques décrites dans le livre de Michela Wrong : « Do not Disturb – The story of a political murder ... » : trafics de matières premières, espionnages, arrestations arbitraires, enlèvements disparitions, suicides suspects, assassinats, chantages, etc. .... On remarque que dans cette structure réticulaire, décrite par Michela Wrong, se trouvent aux nœuds des réseaux complexes toujours les mêmes personnages quelques soient les cheminements qu’on doit suivre pour « tracer » leur « résistible ascension ».

Mon correspondant belge me signale à cet effet qu’un des pôles des pratiques de l’espionnage international serait Bruxelles, capitale européenne et siège de l’Otan. Parmi les principales puissances mondiales espionnant au « plat pays » on trouverait, sans surprise, sur les deux premières marches du podium la Chine et la Russie ... et curieusement suivies sur la troisième marche par .... le Rwanda !!!! A ma question de savoir qui dans les services officiels de renseignements belges utilisent le traçage électronique ? Mon correspondant me répond : « Suivez mon regard ! »

(A suivre, donc !)

 

 

[5] Film italo-américano-anglo - sud-africain réalisé par Terry George (2004), avec Don Cheadle, dans le rôle de Rusesabagina. (Tourné en Afrique du Sud et « sorti » en 2004)

[6] « Hôtel SABENA » (Société Anonyme Belge d’Exploitation de la Navigation Aérienne)

[7] Challenger 605 de la compagnie GainJet, immatriculée en Grèce et dont le siège social est sis Vouliagmenis Avenue 1 Themistokleous st, 16674, Glyfada, Athènes.

[8] Kagame used the Pegasus software made by Israeli firm NSO Group to spy on senior officials of the Ugandan government. https://glpost.com/kagames-regime-used-israeli-spy-tech-against-ruhakana-rugunda-sam-kutesa-and-david-muhoozi/

https://www.youtube.com/watch?v=vSnd3QOOxaY&t=163s

[10] Rien à voir avec le Mathieu Michel « Deputy CEO » de la Caisse Régionale du Midi »

[13] Fils d’un père néo-zélandais et d’une mère juive séfarade. De nationalité belge depuis 1995. Ancien consul honoraire de France à Lubumbashi. Ancien conseiller au Commerce extérieur belge. Seconde fortune d’Afrique, en 2016.  Marié à deux reprises. Père de quatre enfants dont la cadette Rowena, styliste responsable design et communication de la Cristallerie du Val-Saint-Lambert (Liège – Belgique). Aurait envisagé de créer une succursale de cette entrepris à .... Dubaï (EAU)

[16] Sic, notre regretté Coluche.

[17] Et oui, cela se « fait » encore en Belgique ; pour « services rendus » à la nation !


Moyenne des avis sur cet article :  1.33/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

16 réactions à cet article    


  • Bertrand Loubard 26 juillet 16:31

    Bien que je ne m’attende pas à plus des 1.250 « clics » sur le titre de mon article (ce qui me fait estimer à 300 les « lecteurs » effectifs), je suis presque certain de n’avoir aucun commentaire comme c’est le cas depuis mes 6 deniers papiers parlant du Rwanda (2 commentateurs différents en 2 mois) .... C’est un peu décevant car je suis certain que les commentaires, les critiques et les corrections seraient bien opportunes et me permettraient aussi de mieux recadrer ma perception de la situation en m’aidant à ne pas tomber dans la « paranoïa ». Or l’absence de ces réactions me confirmerait « certaine ambiance » dans le milieu des critiques et observateurs « lambda » de la tragédie des Grands Lacs...
    Bien à moi !


    • Xenozoid Xenozoid 26 juillet 16:35

      @Bertrand Loubard

      cela démontre aussi que c’est en deça des préocupations,primaire des gens civilisés,en plus d’un profonde ignorance du reste..non ?


    • Bertrand Loubard 26 juillet 20:13

      @Xenozoid
      Merci pour votre commentaire.
      Je pense que beaucoup de lecteurs qui voudraient « parler » de « ce » texte, le critiquer ou du moins le commenter se rendent compte que cela impliquerait inévitablement leur « traçage ». La prudence vis-à-vis du totalitarisme est la mère des vertus ... malheureusement aux pays de fausses bannières la confusion entre la prudence et la méfiance est de mise...
      Bien à vous.


    • Xenozoid Xenozoid 26 juillet 16:53

      a propos de film sur l’afrique et ces conflits,je ne peux pas me rappeller le film que j’ai vu dans un semi/festival a sedona(arizona) qui mettait en avant la difficulté de pardoner pour faire la paix....si je me rapelle tout, l’histoire vas sur 2 acteurs de la guerre civile qui essai de faire la paix,et cela fini par un des deux qui se fait rotir vivant...tu connais. ?

      PS : ce n’est pas un film d’horreur


      • Bertrand Loubard 26 juillet 20:15

        @Xenozoid
        Je ne connais pas ce film ... Mais peut-être en vous adressant au site du festival en connaissant la date de la projection et/ou d’autres infos, indices ou détails ... vous pourriez peut-être retrouver le titre de ce film, son réalisateur, les acteurs, le scénariste ...etc.
        https://sedonafilmfestival.com/contact/
        Bien à vous.


      • Xenozoid Xenozoid 26 juillet 20:22

        @Bertrand Loubard

        merci,mais j’ais déja essayer,ce n’était pas ce festival... et pourtant dans ma tête il y est associer.


      • Bertrand Loubard 26 juillet 20:43

        @Xenozoid
        Désolé de ne pas avoir pu vous aider .... Si vous retrouvez le « doc », signalez-le moi...cela me ferais plaisir.
        Bien à vous.


      • Xenozoid Xenozoid 28 juillet 13:13

        @Bertrand Loubard

        j’ai trouvé, le fait d’en parler avec toi, m’a titiller ma mémoire(merci),et voila le film

        Night of Truth (La nuit de la vérité) – Burkina Faso, 2004

        https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Nuit_de_la_v%C3%A9rit%C3%A9


        et la bande annonce


      • Bertrand Loubard 28 juillet 14:07

        @Xenozoid
        Merci pour les infos et les références. J’essayerai de visionner ce film avec le plus grand intérêt. Il faut bien reconnaître que le cinéma africain est relativement mal connu en Europe occidentale. Personnellement, j’en suis resté à « Mandabi - Le Mandat » qui est un film franco-sénégalais réalisé par Ousmane Sembène et sorti en 1968, et qui a reçu le Prix de la critique internationale à la Mostra de Venise. Cela date évidemment ... mais avec l’âge « on » vieillit ...
        Bien à vous.


      • Xenozoid Xenozoid 28 juillet 15:49

        @Bertrand Loubard

        Le jour où le facteur apporte à Ibrahima Dieng un mandat de 25 000 francs CFA de la part de son neveu, immigré à Paris, Ibrahima se montre généreux. Dans le quartier la nouvelle se répand et il aide sa famille et ses voisins, mais sans carte d’identité la poste refuse de lui remettre l’argent, ce qui est l’origine d’un long parcours du combattant dans les méandres de l’administration sénégalaise.

        ok ça doit etre kafka x1000,je vais chercher un Torrent, si je trouve la nuit de la vérité aussi, je te mettrais le hash


      • Bertrand Loubard 26 juillet 20:40

        A peine terminée la phrase : « ... On remarque que dans cette structure réticulaire, décrite par Michela Wrong, se trouvent aux nœuds des réseaux complexes toujours les mêmes personnages quelques soient les cheminements qu’on doit suivre pour « tracer » leur « résistible ascension »..... » que mon correspondant belge me signale que M.M. Franck Vandenbroucke (Ministre de la Maladie Publique belge) , Marc Van Ranst (Conseiller de sécurité sanitaire) et Frank Robben (« Poulain » « du Ministre Mathieu Michel, et Patron « Pegasus » de tous les Services de Protection de la Vie Privée, des services de digitalisation des données des citoyens belges, organisateur du trackage informatique des non-vaccinés, de l’informatisation des Ministère de la Justice, de la Santé, des Finances, de la Défense Nationale, de la Police, de la gendarmerie, des Servies de renseignements des Ministère de l’Intérieur et des Affaires étrangères....) se retrouvent au sein d’une polémique lancée par l’ « Europe » (au sein et non au centre car le Commissaire Européen à la Justice est lui aussi un belge : Didier Reynders, du même parti que Michel Mathieu mais pas de la même « tendance ») .... « Polémique » qui semble bien être dénoncée par un ex-recteur de l’Université de Liège, Franklin Dehousse, ancien représentant de la Belgique dans les négociations européennes, ancien juge à la Cour de justice de l’Union européenne .... qui ne doit pas être du même parti que les précédentes « personnalités » citées.
        Bien à moi.


        • Xenozoid Xenozoid 28 juillet 14:29

          @Bertrand Loubard

          bertrand...puis-je faire une critique sur la forme de l’article,qui empêche de « bien »voir le fond... ?
          c’est tres fouillis,et fouillus, ce n’est pas facile a suivre en faite pour un ignorant,ça fait un peut télégraphe...malgré les liens en bas de la pâge... voila pas facile a lire je le ferais en 1 fois,pour l’instant j’ai pas réussi....

          bien a vous


        • Bertrand Loubard 28 juillet 16:14

          @Xenozoid
          Merci pour la critique que j’apprécie beaucoup plus que certains silences qui me gênent et me laissent perplexe. Je comprends bien que mon style est (parfois, toujours ?) ampoulé malgré mes efforts pour tenter de l’apurer. En fait il y a tant de bouillonnement dans les informations qui se bousculent qu’il m’est parfois difficile de sérier sereinement... cela deviendrait quelque chose de trop long et peut-être, encore, de plus confus.
          Les échos qui me proviennent d’Afrique comme les « actualités » d’Europe depuis plus d’un quart de siècle me confirment qu’à une échelle appropriée peuvent apparaître des « constantes ». Ce sont, en quelques sortes des invariants qu’on retrouve entre les situations, les personnes, leurs initiatives et les constats. Tout cela pourrait se « représenter » d’une certaine manière dans un espace fractal où, à chaque échelle d’observation, on retrouve la même structure .... (https://fr.wikipedia.org/wiki/Fractale).
          J’essayerai d’être plus clair la prochaine fois.
          Bien à vous.


        • Xenozoid Xenozoid 28 juillet 16:24

          @Bertrand Loubard

          je connais les fractales que j’utilisait en 3d aussi, quand j’en faisait beaucoup

          le plus dure est en fait de savoir ou commencer

          bien a vous


        • Xenozoid Xenozoid 28 juillet 16:28

          @Xenozoid

          savoir où ou quand


        • Bertrand Loubard 28 juillet 18:47

          @Xenozoid
          Tout à fait d’accord avec vous. Personnellement, je pense que des gens comme Henri Pointcarré, Mandelbrot et tant d’autres plus ou moins accessibles, m’ont permis d’approcher (en tant qu’amateur Lambda) ces univers de la dynamique des systèmes, du chaos, des mathématiques et des géométries. Il est vrai qu’y étendre des domaines de la sociologie et de l’anthropologie ou de la psychologie, a de quoi choquer les spécialistes ... mais permet à l’amateur de « planer » (pas trop réalistement) mais aussi parfois de « découvrir » des convergences et/ou des constances étonnantes ....
          Bien à vous.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité