• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > Kurdes : trahison, tragédie, problèmes de l’OTAN et écologiques de (...)

Kurdes : trahison, tragédie, problèmes de l’OTAN et écologiques de plus

Essentiellement motivé par des raisons de politique intérieure et sa réélection, en ordonnant le retrait des forces spéciales américaines, Donald TRUMP livre à l’armée turque les kurdes des unités de protection du peuple (YPG) après qu’ils aient éliminé Daech. Trahison avec une tragédie et des problèmes écologiques de plus dans la région. Ce qui pose aussi le problème de l’OTAN.

JPEG

Trahis par TRUMP, les Kurdes victimes à nouveau de la Turquie d’ERDOGAN

Comme le déplore la Députée Européenne Michele RIVASI (EELV) concernant l’agression Turque, suite à la trahison Américaine de TRUMP : «  Le Président Turc ERDOGAN cherche par là même à anéantir une expérience politique fondée notamment sur l’écologie, la démocratie directe, l’émancipation des femmes, l’égalité réelle, l’autonomie, la laïcité et les espoirs de paix qu’elle porte. Au Rojava (une région autonome qui se situe dans le nord-est de la Syrie), Kurdes et Arabes, dépassant les mortifères divisions confessionnelles et communautaires, tentent de bâtir une société laïque, démocratique, écologique et égalitaire. Un contre-modèle à la dictature islamo-conservatrice qui sème la terreur dans la Turquie d’ERDOGAN ».

Si ERDOGAN se permet cette agression dans cette région de Syrie, ce n’est pas la première fois que les Kurdes, le plus grand peuple de la planète à être privé d’une nation qui se partage entre la Turquie, l’Iran, l’Irak et la Syrie, sont lâchés par les Américains. Ils sont abandonnés après avoir été utilisés dans la guerre contre les terroristes islamistes de Daech où ils ont payé le prix fort.

Un scénario souhaité par ERDOGAN pour mieux anéantir les Kurdes et pénétrer en Syrie

Les terroristes islamiques de Daech allaient et venaient par la frontière avec la Turquie, où ils trouvaient appuis et encouragements, commettant d’ignobles massacres. Au fond, cette situation voulue et entretenue par ERDOGAN faisait partie de son scénario. La Turquie a dès lors, avec l’aide des USA, prétendu vouloir instaurer une « zone de sécurité » à l’intérieur du territoire syrien pour protéger sa frontière. En gage de bonne foi, les Kurdes ont coopéré. En réalité, ce projet était l’occasion pour ERDOGAN de sonder les défenses Kurdes pour mieux préparer l’agression et pénétrer en Syrie. L’agression Turque s’est faite après avoir prévenu poliment les États-Unis, qui ont promis de laisser faire. L’oeuvre de la trahison des USA était ainsi consommée, même si aujourd’hui TRUMP déclare une série de sanctions, notamment économiques, envers la Turquie. Il a ainsi indiqué qu'il allait publier prochainement un décret autorisant des sanctions contre les fonctionnaires turcs et porter, notamment à 50% les tarifs sur l'acier turc. Il prévoit aussi d'arrêter les discussions qui portaient sur un accord commercial de 100 milliards de dollars entre les deux pays. Mais, demain qui nous dit qu’il ne changera pas encore d’avis ? d’incohérence en Incohérence politique de plus ! quel crédit peut -on lui accorder  ?

Les terroristes islamistes de Daech ont perdu une première bataille devant la ville kurde de Kobané, à la frontière turque, en janvier 2015. Après cela, les Kurdes de Syrie se sont montrés des alliés très fiables et très efficaces dans la guerre que la coalition internationale menée par les USA a conduite contre Daech. Il y a quelques mois, celui-ci s’effondrait militairement. En apportant la totalité des troupes au sol, les Kurdes ont payé d’au moins dix mille morts cette victoire.

Aujourd’hui en politique étrangère, le cynisme de Donald TRUMP qui n’a que les yeux rivés sur sa réélection et sa tambouille électorale à l’intérieur des USA le conduit, non seulement à la trahison, mais à la tragédie avec des problèmes au sein de l’OTAN et écologiques de plus dans la région. La Turquie d’ERDOGAN, en bombardant le nord-est de la Syrie et en y prenant position depuis mercredi 9 octobre, n’agresse pas seulement un pays voisin, la Syrie, en violant son territoire, elle se lance à l’assaut des unités de protection du peuple (YPG) dans le nord-est de la Syrie. Ces unités Kurdes à qui les pays occidentaux doivent d’être débarrassés de la menace de l’organisation terroriste criminelle Daech dans cette région.

Dans cette affaire, par leur cécité, la France comme d’autre se sont rendu complices de la trahison des USA de TRUMP et de l’agression de la Turquie d’ERDOGAN.

Une décision de TRUMP, cependant contestée au USA et qui pose problème à l’OTAN

La décision de TRUMP va par ailleurs à l’encontre des recommandations des responsables du Pentagone et du département d’État Américain, favorables au maintien d’un contingent de troupes pour contrer toute résurgence de l’organisation « Etat islamique (EI) » et éviter de lâcher leurs alliés kurdes, cibles de la Turquie, qui les considère comme une « organisation terroriste ». A cet effet, les critiques les plus vives contre l’abandon des combattants kurdes face à une offensive Turque sont venues des Etats-Unis. Sur Twitter Brett Mc GURK, ancien envoyé spécial américain pour la Syrie, parlant d’un « cadeau fait à la Russie, à l’Iran et à l’EI » indique que « Donald Trump n’est pas le chef des armées. Il prend des décisions impulsives sans connaissance ni délibération. Il envoie des militaires au danger sans aucun soutien. Il bafouille puis laisse nos alliés exposés lorsqu'il fait face à un coup de fil difficile ».

le lâchage des alliés kurdes par Donald TRUMP est d’autant plus grave que l’agression est commise par un membre de l’OTAN, avec la complaisance d’un autre membre de l’OTAN, ce qui prose le problème de l’utilité et de l’existence de cette organisation. C’est potentiellement lourd de conséquences. L’onde de choc provoquée par ce nouvel accès d’isolationnisme Américain déstabilise une région déjà ravagée par huit années de conflit. Fuyant les bombardements Turcs, des dizaines, voire des centaines de milliers de civils vont se retrouver sur les routes, faisant peser la menace d’une crise humanitaire et écologique.

La victoire sur les criminels Islamistes de Daech, acquise il y a seulement quelques mois, pourrait être remise en cause. Les quelques 10 000 prisonniers, dont 400 à 500 Français, probablement plus, ex-combattants terroristes islamistes gardés par les combattants kurdes, pourraient profiter du chaos provoqué par l’offensive turque, pour disparaître dans la nature, voire repartir à l’attaque.

Wladimir POUTINE peut s’en « lècher les babines politiques », mais attention aux conséquences

ERDOGAN affirme que La Turquie ne stoppera pas l'opération qu'elle mène en Syrie rejetant les menaces en ce sens. « Peu importe ce que certains disent, nous ne stopperons pas cette" opération qui vise les Unités de protection du peuple (YPG) dans le nord-est de la Syrie", a t-il déclaré lors d'un discours à Istanbul. Or, en se retirant, sur le plan politique TRUMP laisse de fait le champ libre à la Russie, trop heureuse de renforcer son influence dans la région. L’intervention Turque, elle, en armant et utilisant des supplétifs syriens anti-ASSAD avides de revanche contre leurs rivaux kurdes, relance en plus, ce qui pourrait être un nouvel épisode la guerre.

Avec l’accord survenu entre le régime Syrien de Bachar AL-ASSAD et les Kurdes, on entre dans une nouvelle phase du conflit. En effet, hier, le régime de Bachar AL-ASSAD qui entretient parfois des rapports tendus avec la minorité kurde mais a dénoncé l’opération d’Ankara, a annoncé l’envoi de troupes dans le nord pour « affronter l'« agression » Turque. Peu après, les Kurdes, qui ont instauré ces dernières années une autonomie de facto sur de vastes régions du nord et du nord-est syrien, ont dit avoir conclu un accord avec Damas pour un déploiement de l’armée syrienne près de la frontière « en soutien aux Forces démocratiques syriennes (FDS) », dominées par les YPG.

Par le jeu des alliances, en cas de dérapage vers un conflit qui s’internationaliserait, l’Iran et la Russie ne peuvent que soutenir la Syrie, alors que les USA, comme la France membres de l’OTAN devraient être au coté de la Turquie autre membre de l’OTAN. Ainsi l’attitude politique incohérente de TRUMP pourrait avoir de graves conséquences. A moins que pour une fois, la France et ses partenaires Européens (Allemagne, Grande Bretagne) adoptent une position différente à celle de 2018, quand, fidèles supplétifs des USA, ils sont allés bombarder Damas au coté des Américains.

Avec cette affaire gravissime doit se poser le problème de fonctionnement de l’OTAN et désormais sa dissolution

Doit-on maintenir l’OTAN (Organisation du Traité de l’Atlantique Nord) ? Avec l’aval des USA, membre de l’OTAN, la Turquie autre membre de l’OTAN, en violant le territoire Syrien, commet une agression contre les Kurdes alliés des Occidentaux dans la lutte contre les terroristes Islamistes de Daech. Sans concertation préalable avec les autres membres de l’organisation et à fortiori sans leur accord l’attitude des USA pose désormais le problème du fonctionnement, de l’utilité et l’existence de l’OTAN.

Pourquoi ne pas profiter des exigences de TRUMP pour engager une dissolution de l’OTAN ?

En effet TRUMP ne cesse de réclamer un effort supplémentaire de ses alliés Européens et exige qu’ils respectent l’engagement pris en 2014 de consacrer 2 % de leur PIB à leurs dépenses de défense en 2024. Quand Ensuite c’est 4 % du PIB qu’il leur demande de consacrer à la défense. Une quinzaine d’Etats membres, dont l’Allemagne, le Canada, l’Italie, la Belgique et l’Espagne, sont sous la barre de 1,4 % en 2018 et seront incapables de respecter leur parole, ce qui ulcère le président américain. Toutefois pour se rapprocher de l’objectif des 2 % de leur PIB consacrés à la défense, l’Europe et le Canada verseront 100 milliards de dollars supplémentaires en 2020.

Donald TRUMP ne se cache pas qu’il souhaite que les Européens se « débrouillent » pour assurer leur sécurité et « martèle » que les Américains n’ont pas à financer la défense des Européens. C’est l’unique sujet que le président républicain a soulevé à propos de l’OTAN, à son arrivée au pouvoir, en 2017. Ainsi, la France doit ressortir de l’alliance militaire Transatlantique pour créer une dynamique permettant sa dissolution  ? Ce qui obligerait à la mise en place d’une vraie défense Européenne qui ne coûterait pas forcément plus cher et qui va s’avérer de plus en plus indispensable face aux effets de la situation écologique écologique, problème démographique, immigration économique et climatique, épuisement de l’eau et des énergies fossiles à accès facile etc.

Il est évident que si l’Europe entend jouer un rôle dans les conflits militaires, tel que cette violation du territoire Syrien et de l’ agressions de la Turquie contre les Kurdes, il faut que l’UE se passe du parapluie des USA et assure seule sa défense. Ce n’est pas en dénonçant et condamnant verbalement cette agression de la Turquie qui stoppera l'opération qu'elle mène en Syrie, y compris, comme l’ont annoncé les deux Ministre français des armées et des affaires étrangères, de lui suspendre les ventes d’armes. Après les Pays-Bas et l’Allemagne, la France a décidé de « suspendre tout projet d’exportation vers la Turquie de matériels de guerre susceptibles d’être employés dans le cadre de l’offensive en Syrie ». Vu l’armement qui a déjà été exporté et dont s’est doté la Turquie, cela ne va pas la faire « boiter » ...

Seule la force et l’isolement de la Turquie par des sanctions économiques auront raison des ambitions d’ERDOGAN de renouer avec son passé colonial.

Mais pourquoi la Turquie veut-elle anéantir les Kurdes ? Il faut se référer au fil de l’histoire. Allié de l’Allemagne et vaincu à l’issue de la Première Guerre mondiale, l’Empire ottoman englobait au temps de sa splendeur le nord de la Syrie et de l’Irak, où se trouvent les villes d’Alep et de Mossoul. A la sortie de la guerre, les grandes puissances victorieuses ont préparé la chute de l’Empire ottoman et la recomposition territoriale à venir.

La France et la Grande-Bretagne, résultant des accords SYKES-PICOT conclus en 1917, s’entendent pour régler le sort des territoires orientaux de l’Empire. Comme puissances victorieuses, elles imposent aux autorités ottomanes de nouvelles frontières sur leur flanc sud, avec la Syrie et l’Irak. Comme puissances mandataires, elles tracent des frontières linéaires conventionnelles figurant le lieu de rupture des souverainetés. La république Turque qui succéda à l’empire dut ainsi renoncer à ses possessions coloniales et c’est dans ces années troubles, à la suite du génocide Arménien de 1915, imperturbablement nié par la Turquie, que furent massacrées par centaines de milliers les populations chrétiennes du pays, Grecs Pontiques et Assyriens. Sous l’actuel président ERDOGAN, affilié à l’islamisme « des Frères musulmans », la Turquie veut renouer avec son passé impérial et pense avoir des droits, elle l’a dit et redit, sur le nord de la Syrie. Maintenant qu’elle y est, d’ailleurs, sauf à y être contrainte par la force elle n’en partira plus, comme de Chypre, qu’elle a envahi en 1974.

Surtout ne pas céder à ERDOGAN quand il menace d’inonder les pays Européens » de plusieurs millions de réfugiés »

ERDOGAN, sur de sa force, menace les Européens en indiquant que s’il continuaient de qualifier d’invasion son opération militaire, « il inonderait l’Europe de plusieurs millions de réfugiés ». La duplicité Turque et la trahison Américaine laissent sans voix. TRUMP justifie sa volte-face qui est une incohérence politique de plus en disant que les pays européens ne veulent pas juger leurs ressortissants islamistes prisonniers des Kurdes et affirme « maintenant, c’est la Turquie qui se chargera d’eux ». Cela même, au moment où les forces américaines viennent de cueillir dans les prisons kurdes quelques douzaines de détenus islamistes extrêmement dangereux pour ne pas les laisser s’évaporer dans la nature. Comme on n’en est pas à une contradiction près, le président américain n’hésite pas à menacer la Turquie de l’anéantir économiquement si elle va trop loin !!… Avec le Président Américain on est plus à une incohérence près...

Pour stopper l’agression présente des Kurdes en Syrie et en prévenir d’autres, les menaces et condamnations verbales ne suffisent plus, il faut aller plus loin à la fois par la menace de l’utilisation de la force et un blocus économique de la Turquie, tout en aidant l’opposition laïque à se « débarrasser » de ERDOGAN… Mais ce n’est pas la France seule, qui avec le temps est devenu un « nain politique », ou l’OTAN qui pourront effrayer et stopper les ambitions Turques. Au fond par l’accord avec les Kurdes, c’est une bonne occasion pour Bachar AL-ASSAD de reconquérir son territoire, actuellement occupé par l’agression Turque, et avec ses alliés éliminer les dernières poches tenues par les Islamistes de Daech dans le Nord Ouest de la Syrie. La France si elle veut encore avoir un petit rôle à jouer dans cette région, il ne lui resterait plus qu’à renouer les relations diplomatiques avec le régime Syrien et l’aider à éradiquer le cancer Djihadiste, mais, malgré sa condamnation sans équivoque de la Turquie, n’est-ce pas trop en demander à Emmanuel MACRON ?…

Penser aussi à l’aspect écologique de l’agression Turque

Si les quantités de missiles destructeurs d’habitats, semant mort et désolation ont un impact tout aussi destructeur sur l’environnement et en rejet de gaz à effet de serre pour le climat, bien qu’il soit difficile d’évaluer les quantités rejetées, mais dont on peut considérer qu’elles sont très importantes, l’aspect démographique qui peut se poser en Turquie n’est pas à ignorer.

Sauf à y être déloger par la force, lorsque depuis la fin de la seconde guerre mondiale la Turquie s’installe dans un pays, elle y reste comme à Chypre. Et s’il s’agissait aussi d’un besoin d’expansion territoriale du à la question démographique de ce pays de 783 562 km2 qui a plus que triplé sa population depuis 1960. Passant de 27 millions d’habitants en 1960 à 84,5 millions en 2019 ( 12,5 en 10 ans, 2009 – 2019 ) et dont le fait religieux y contribue, cette expansion démographique ne va pas se stopper. ERDOGAN, à la tête d’un parti politique proche des « frères musulmans » ne peut qu’être encouragé dans cette voie… Et les Kurdes continuer à être persécuter...

Par comparaison, la population de la France, 643 801km2 (territoires extra-marins compris) était de 45 millions d’habitants en 1960 et 67 millions en 2019, soit une progression de 50 % contre 300 % pour la Turquie. Si les problématiques démographiques ne vont pas manquer de se poser avec acuité à la planète, ils se poseront de façon plus complexe et seront la cause de conflits violents dans certaines régions du globe, dont celle du moyen orient, surtout motivés par des données cultuelles et climatiques, notamment, avec l’épuisement des ressources en eau douce qui soutien la vie terrestre.

Pour conclure

A l’évidence, pour ERDOGAN, les terroristes islamiste de DAECH ne semblent pas être un problème prioritaire. Dans cette affaire, par leur cécité, la France, comme d’autres, se sont rendu complices de l’agression Turque contre les Kurdes de Syrie. Mais aujourd’hui, que pourraient-ils faire d’autre dès lors qu’ils sont liés par des accords en tant que pays membres de l’OTAN et dont ils sont respectueux ? Il est évident que cette passivité forcée risque d’être lourde de conséquences, à moins que la France fasse preuve d’un peu de courage politique en sortant de l’OTAN pour créer ainsi les condition de sa dissolution... Mais pendant ce temps les missile pleuvent sur les Kurdes et la communauté internationale reste impuissante..

 

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  1.36/5   (14 votes)




Réagissez à l'article

54 réactions à cet article    


  • njama njama 15 octobre 11:05

    Depuis le temps qu’on dit que les US n’ont rien à faire en Syrie, comme les français d’ailleurs, que Trump rapatrient ses boys c’est déjà une partie de la solution.




    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 11:11

      « après qu’ils aient éliminé Daech.  »

      oui, enfi, bon !

      DAESH, c’est un peu comme Bin Laden en son temps, on le ressortait de sa boite quand on en avait besoin : coucou me revoilou, et il a fallu un scenario abracadabrantesque pour que le méchant soit éliminé des contes pour enfants

      DAESH vient de refaire surface

      les récits et les tactiques changent en fonction des élections aux USA et en Israël, mais la stratégie reste la même : assurer localement la gestion des grands groupes industriels et financiers occidentaux qui on tjuré d’avoir la peau du dernier chef d’état élu à la tête d’un pays indépendant dans cette région géostratégique cruciale.


      • Clocel Clocel 15 octobre 11:12

        Don’t worry... De grandes pointures intellectuelles sont sur le coup ! smiley


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 11:21

          @Clocel

          « Le rôle des intellectuels est très important, car ils sont plus crédibles que les politiques.”

          Elisabeth Badinter - Humoriste, dans « Lire » du 1er mars 2015, un article consacré à l’humour et le second degré.


        • Clocel Clocel 15 octobre 11:34

          @Séraphin Lampion

          Les intellectuels à gros seins ont au moins deux arguments très valables ! smiley


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 11:40

          @Clocel

          même s’il y en a toujours un plus gros que l’autre !


        • kimonovert 15 octobre 11:53

          @Clocel

          Et aussi à 2 ailes eux esses...des fois !


        • JC_Lavau JC_Lavau 15 octobre 11:17

          Wow ! « rejet de gaz à effet de serre pour le climat » !

          Rappel : 
          http://www.science-climat-energie.be/2018/08/06/le-co2-et-le-climat-avec-et-sans-effet-de-serre/
          Le coup des « gaz à effet de serre » est l’une des pires escroqueries du demi-siècle  qui en est pourtant fertile.



          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 11:24

            @JC_Lavau

            Les grands mythes ont la vie dure : « E pur si muove ! »


          • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 15 octobre 12:36

            @JC_Lavau
            Je vous remercie pour ce lien. Par une première lecture rapide je trouve cet article très intéressant et je vais le « décortiquer ».


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 octobre 14:34

            @Daniel MARTIN. Il serait facile de prouver expérimentalement cette affirmation de réémission vers la Terre depuis les molécules dites « à effet de serre »  : il suffirait de donner le spectrogramme du rayonnement thermique reçu par la Terre depuis un ciel clair, sans nuages et avec le moins possible d’aérosols. Or c’est un spectrogramme que vous ne trouverez nulle par. Certes il demeure possible que telle ou telle équipe l’aient réalisé, mais que jamais ces éventuels réalisateurs n’ont pu publier ce résultat : c’est un résultat négatif - au bruit de fond près par les aérosols - qui ne sont le plus souvent pas publiés, d’autre part ce résultat négatif dérange la mythologie régnante.
            Il serait intéressant aussi de mesurer l’énergie photonique reçue par ciel nocturne idéalement clair. Tarataboum, on peut toujours se brosser.

            En revanche, comme ces absorptions résonantes par les gaz CO, CO_2, O_3, H_2O sont opaques, le rayonnement I.R. reçu du Soleil est partiellement barré à leurs fréquences de résonance. Vérifier si l’énergie barrée à la remontée est supérieure à celle barrée à la descente... Ah oui, mais la mythologie pourrait en souffrir...


          • popov 15 octobre 15:19

            @JC_Lavau

            Bonjour

            Le temps moyen entre deux collisions moléculaires dans l’atmosphère étant beaucoup plus court que le temps de vie des modes de vibration de la molécule de CO₂, il me semble peu probable que les photons absorbés soient réémis. Les molécules de CO₂ excitées se désexcitent principalement par le canal cinétique. Autrement dit, les IR absorbés ne sont pas réémis ; leur énergie est convertie en énergie cinétique des molécules atmosphériques.
            L’absorption des IR par le CO₂ devrait donc produire un réchauffement de l’atmosphère et non du sol. Et comme l’atmosphère est à une température plus basse que celle du sol dès qu’on s’élève un peu en altitude, il n’y a aucun mécanisme qui permette le transfert de ce surplus de chaleur atmosphérique au sol.


          • popov 15 octobre 16:02

            @JC_Lavau

            Je viens de voir votre lien. Il dit essentiellement la même chose que mon commentaire ci-dessus, mais de façon plus détaillée et donc plus convaincante.
            Merci pour le lien.


          • Cadoudal Cadoudal 15 octobre 17:00

            @popov

            @Cadoudal

            Bonjour

            Je suis souvent d’accord avec vous, mais ici, je crois que vous vous trompez de cible.
            Pour quelqu’un vraisemblablement de culture islamique, écrire un article comme celui-ci, cela demande du courage et de la lucidité. 

            https://www.agoravox.fr/tribune-libre/article/je-suis-un-griot-218526#forum5585364

            Il m’a viré le Beidane...
            « la culture d’amour, de félicité et de tolérance de mon peuple... »

            Je vois que tous les suceurs de babouche sont venus le soutenir, peuvent pas s’empêcher de se mettre à plat ventre dès qu’ils croisent un Mouloud, y a même le Vélosolex qui voulait lui céder Tombouctou...lol......

            Moi je connais la Mauritanie et son Histoire, quand les faux culs de Maures auront construit un mémorial à Nouakchott, on pourra commencer à causer, en attendant ça reste pour moi tous des faux culs racistes...

            1981
            Abolition de l’esclavage en Mauritanie

            http://memorial.nantes.fr/chronologie-des-abolitions/

            Quant au système de caste et au statut des griots, rien à voir avec l’Islam...


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 octobre 17:19

            @popov. Oui, à ces basses températures, ces raies de résonance demeurent des raies sombres, d’absorption. Autrement dit, un CO₂  ou un HO qui absorbent se contentent de bientôt céder leur énergie de vibration à la translation : ce gaz est un poil plus chaud, et rien ne peut l’obliger à rayonner.
            Le seul effet est que le gradient thermique atmosphérique n’est pas 100 % adiabatique, autrement dit que les nuages et la troposphère sont un poil plus élevés. La belle affaire !
             
            Toutefois, ce gaz contient des aérosols inévitables, qui vont prendre la température ambiante, et eux pourront rayonner sensiblement comme des corps noirs : de phonons à I.R. . Toutefois ultra-minoritaires dans la masse gazeuse atmosphérique.
            Et seconde objection : pour un aérosol plus petit que 100 nm, c’est fichtrement grand, un photon I.R. qu’il faudrait émettre. Il faut trouver le moyen de coupler un phonon, avec un polariton, pour coupler à du champ EM. 


          • popov 15 octobre 18:58

            @JC_Lavau

            Pour les aérosols de particules métalliques, il y a les résonances multipolaires de la théorie de Mie (Born & Wolf, Principles of Optics).
            Quand les particules en suspension sont beaucoup plus petites que la longueur d’onde, le champ électrique incident est pratiquement homogène sur tout le volume de la particule et on peut passer à l’approximation quasi-statique et se limiter à la résonance dipolaire.
            Le couplage est du type EM—plasmons de surface.


          • JC_Lavau JC_Lavau 15 octobre 22:32

            @popov. Je voudrais bien faire le raccord entre l’expérience, parfois éprouvante pour le marin, du temps blanc, et la nature des aérosols. On ne détecte pas vraiment de la brume, mais la distance de visibilité est limitée. Bien sûr, il y a des sels d’embruns. Peut-être de l’eau, peut-être salée.
            Par vent de sirocco, pas d’hésitation, c’est de la poussière saharienne, qu’on retrouve ensuite sur le mobilier de terrasse et sur les voitures. Essentiellement argileuse, avec oxydes de fer ocre jaune.

            Il n’y a pas dans la nature d’aérosols métalliques, mais des aqueux, des salins, et des silicatés. Les premiers sont ioniques, et les derniers surtout diélectriques covalents.

            Il y a bien un article sur la transmittance des aérosols, mais il s’agit du visible et de l’UV : 
            https://www.researchgate.net/publication/297541563_Case_studies_of_spectral_ atmospheric_transmittance_in_the_ultraviolet_and_visible_regions_in_At hens_Greece_II_Aerosol_transmittance


          • JC_Lavau JC_Lavau 16 octobre 03:27

            @popov & Lavau.
            En fait on a la réponse, au moins qualitative. Toutes les périodes avec glaciations sont quand le Système Solaire traverse un bras galactique, donc reçoit nettement plus de rayons cosmiques, qui nucléent efficacement la condensation de l’air sursaturé. La couverture nuageuse haute intercepte nettement plus de puissance de rayonnement solaire qu’elle n’intercepte de puissance de rayonnement terrestre  il suffit de comparer la puissance émise à 6000 K sur les fréquences des raies absorbantes du CO₂ et HO, avec celle émise vers 300 K. De plus la puissance émise par la Terre à la fréquence de la raie à 4,3 µm du CO₂ est dérisoire. Alors que cette raie d’absorption fonctionne à plein sous le rayonnement solaire.
            Or cette interception ne provoque sur place que la modification du profil thermique, le rend moins raide que le profil strictement adiabatique ==> nuages plus hauts, tropopause plus haute.
            Ces aérosols glacés hauts émettent vers l’espace et vers la Terre à leur température locale, environ 230 K. Pas lourd !
            Les aérosols bas, entre 0 et 100 m d’altitude, qui embousent le marin sont certes à température plus élevée, mais là encore interceptent bien plus de puissance le jour que la nuit.
             
            Quant à l’affirmation des petits malins qui proclament « Quand il y a des cirrus, on n’a pas moins chaud », ils oublient juste les lois de la circulation atmosphérique. Les cirrus marquent le début d’un front chaud, quand l’air chaud qui arrive par le haut tasse l’air préexistant ; compression adiabatique ==> il fait plus chaud au sol, avant même que le secteur chaud n’arrive au niveau du sol. Rien n’est donc égal par ailleurs. La pluie ou la bruine viennent du secteur chaud, qui est renvoyé en altitude, où il a plus froid et condense.


          • popov 18 octobre 05:25

            @JC_Lavau

            Merci pour ces informations. Je ne sais rien du temps blanc, en fait, je n’en n’avais jamais entendu parler.
            À vue de nez : blanc = diffusion non sélective = particules beaucoup plus grosses que la longueur d’onde dans le visible = optique géométrique.
            La nature de ces particules ? Est-ce que cela ressemble à la brume qui sort des humidificateurs à ultrasons ?
            Sur les aérosols, j’ai trouvé ceci. Il s’agit d’une thèse de doctorat, donc c’est très dilué et ça se lit sans trop d’efforts.


          • Spartacus Spartacus 15 octobre 11:24

            Oui les occidentaux doivent de barrer de ce bordel.

            Ils n’ont rien à y gagner.

            Les Américains étaient là bas pour détruire Daesh, pas pour aider des révolutionnaires qui veulent faire un pays sur 4 pays.

            Les Kurdes ont détruit Daesh avec notre aide, oui, mais les ennemis de nos ennemis que l’on aide par les circonstances ne sont pas forcement nos amis.

            Le PKK, le PYD sont des gens qui en 2017 ont cru après leurs victoires sur Daesh, qu’ils pourraient virer les turcs de Turquie dans la partie Kurde..

            Ce sont des révolutionnaires Marxistes, prélevant un impôt révolutionnaire, narcotrafiquants et faisant des attentats pour se créer un pays.

            Et vous voudriez que les occidentaux aillent se faire tuer pour eux ?

            Les ennemis de nos ennemis ne sont pas nos amis.

            Les Turc, les Kurdes ou daesh ne sont pas nos amis. 

            Ils ne nous défendraient pas si nous étions attaqués. 

            Les occidentaux, avec nos dettes et nos problèmes on a plus a faire ici que d’aller s’acheter des problèmes insolubles là-bas.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 11:28

              @Spartacus

              « Ce sont des révolutionnaires Marxistes  »

              ah la vache, les salauds !
              vite, faut appeler le grand inquisiteur pour qu’il chasse définitivement Satan de ce territoire


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 15 octobre 11:34

              @Spartacus

              de résentes études on montré que le glyphosate est totalement inefficace sur les révolutionnaires marxistes ! il faut trouver un autre pesticide naturel


            • Clocel Clocel 15 octobre 11:43

              @Séraphin Lampion

              L’eau bénite... Y parait que dans certains cas, ça marche !


            • JC_Lavau JC_Lavau 15 octobre 11:50

              @Spartacus : « Les Américains étaient là bas pour détruire Daesh ». Ah que c’est beau la crédulité et la confusion mentale sous ordres !
              17 septembre 2016, l’attaque aérienne américaine sur Jabal Tardeh était parfaitement coordonnée avec l’attaque ISIS qui s’est enchaînée dessus.
               

              At around 8:00 p.m on Saturday, September 17th,US airstrikes targeted Syrian Arab Army (SAA) positions inJabal Thardeh mountains, in western Deir Ezzor Governorate. The unprovoked attack resulted in thekilling of at least 80 Syrian soldiers, and injuring over 100. In attacking Syrian forces, the United States has directly violated the ceasefire agreement enacted earlier onMonday, jeopardisingthe ongoing diplomatic process to find a resolution to the Syrian conflict.

              In addition to a serious breach of the ceasefire, it appears that the US airstrikes aimed at the SAA were intended to help ISIS forces recapture the hilltop at Jabal Tardeh, which the Syrian army had taken from the terrorist group days earlier. ISIS indeed re-captured the position in Deir Ezzor on Saturday afternoon, with the aid of the US airstrikes.



            • kimonovert 15 octobre 14:46

              @Spartacus

              « Les Kurdes ont détruit Daesh avec notre aide, oui, mais les ennemis de nos ennemis que l’on aide par les circonstances ne sont pas forcement nos amis. » Exact, mais se sont nos alliés ! Tout est un contexte d’intérêt commun a l’instant t...A l’époque du web, ça va vite, ça fuse, ça infuse, ça transfuse, ça confuse ! Un bordel planté au milieu d’un merdier...


            • Samson Samson 15 octobre 21:59

              @Spartacus
              « Les Américains étaient là bas pour détruire Daesh, pas pour aider des révolutionnaires qui veulent faire un pays sur 4 pays. »

              Oui bon, s’ils n’avaient pas créé Daesh, ils n’auraient eu aucune raison de mettre le Moyen-Orient à feu et à sang sous prétexte de l’éradiquer.
              ... et ils n’auraient jamais même pu trahir les dindons de la farce après les avoir abreuvé de fausses promesses, ...


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 12:55

              @Spartacus
              Vous êtes tellement obsédé par la Gauche et les Communistes, que vous réfléchissez de travers ! Votre grille de lecture est obsolète et inopérante.

              Il ne s’agit pas d’histoires Droite/ Gauche, mais de redécouper le Moyen Orient en se servant de mercenaires boostés à l’ Islam archaïque par l’Arabie Saoudite, pour servir de chair à canon. Et accessoirement, de mettre la main sur le pétrole irakien, syrien et iranien...

              Les opinions publiques, en particulier l’opinion publique US, depuis le Vietnam, ne veulent pas voir leurs boys revenir dans des cercueils. Elles n’aiment pas les guerres non plus.

              On leur a donc raconté la fable « de guerres contre le terrorisme », alors que ce sont des guerres, « avec l’aide de mercenaires terroristes » ! Mais silence radio, sinon, vous êtes complotiste, fasciste, populiste et au moins antisémite !

              C’est le Pentagone qui a lancé les guerres après le 11 septembre.
              Les pays européens ont suivi, car ils sont dans l’ OTAN.
              Tout ce boxon, ne rigolez pas, c’est avec vos sous, comme disait Coluche !

              Le projet de redécoupage du Moyen Orient.


            • MagicBuster 15 octobre 12:01

              Finalement les kurdes syriens sont avec les syriens contre les turques  ?

              Les kurdes ( et les turques ) jouent double jeu  ;

              voire même triple jeu.

              On est allié des kurdes et ennemi de bachar : On fait comment  ? ?

              Je me marre


              • soi même 15 octobre 12:12

                Un peut d’éclaircissement dans cette affaire : ( Offensive turque en Syrie : le décryptage de Bassam Tahhan ) pour comprendre que l’État artificiel du Rojava est une création occidental dans la bonne tradition colonialiste Onusienne, donc les maîtres œuvres français sont BHL et Kouchner , un État fantôme donc la réalité Turc se charge de démantelé.

                Qui règle en rien le sort des Kurdes si ce n’est, qu’il est probable dans un avenir proche que l’on va assisté à l’éclatement de la Turquie en deux pays, car des actes de cette nature, l’histoire ne fait pas de cadeaux.


                • soi même 15 octobre 12:24


                  Alors que la Turquie attaque, Shaked appelle à la création d’un Etat kurde


                  https://fr.timesofisrael.com/alors-que-la-turquie-attaque-shaked-appelle-a-la-creation-dun-etat-kurde/


                • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 10:54

                  @soi même
                  Ils défendent un état kurde au nord de la Syrie, surtout parce que dessous, il y a du pétrole ! Et ce pétrole va permettre à la Syrie de reconstruire son économie sans rien demander à personne, ce qui est inacceptable.


                • ETTORE ETTORE 15 octobre 12:43

                  La Turquie fait partie de l’OTAN !

                  (Enfin oui et non...non ou oui ? on sait pas trop )

                  Dans le cadre de l’OTAN, si la Turquie était attaquée sur SON terrain ....

                  Serions nous obligés (pacte OTAN) à lui prêter main forte ?

                  As t’on vraiment besoin d’« allié » de cet acabit ?

                  As t’on vraiment besoin qu’on nous tienne les mains dans la fange arabe, avec juste le drapeau américain comme emblème à ne pas éclabousser ?

                  Est ce que les kurdes installés en France, vont retourner dans leur pays, pour se battre ?

                  Voyez, nous en France, on est juste contents que l’hymne turc, n’ait pas été sifflé pendant un match de foot.

                  On as les civilités qu’on mérite, alors l’écologie, en plus dans tout ça.....nous allons créer une commission d’enquête....ça, on maîtrise !


                  • roman_garev 15 octobre 12:59

                    @ETTORE
                    Si la Turquie est expulsée (ou se retire d’elle-même) de l’OTAN, que restera-t-il de cette OTAN (sauf, évidemment, les USA) ? Zéro. Les soi-disant armées européennes ne sont bonnes à rien (et resteront dans cet état dans un futur plus qu’immédiat), c’est à pleurer ou à ricaner (selon le côté).


                  • kimonovert 15 octobre 13:45

                    @roman_garev

                    Michel Trollgarev, celui qui explique sa maladie aux autres...


                  • popov 15 octobre 14:35

                    @roman_garev

                    En effet, en Europe, le seul pays de l’Otan qui a une armée de terre crédible, c’est la Turquie.


                  • izarn izarn 15 octobre 23:49

                    @ETTORE
                    Le pays des kurdes syriens c’est la Syrie. Point barre.
                    Pourquoi voulez vous qu’Assad envahisse la Turquie ?
                    Ca n’a pas de sens !
                    Par dessus le marché c’est lui l’agressé !


                  • ETTORE ETTORE 16 octobre 01:47

                    @izarn
                    je sais bien ! En l’état actuel du conflit !
                    La question était sous jacente...
                    La turquie attaque les kurdes et déclare de facto l’annexion de cette région..... désormais, gagnée de haute lutte sic !
                    (Car vu la lâcheté de l’Europe, qui va la contredire ?)
                    La Syrie peut, dès lors, contre-attaquer sur un sol devenu.... Turc ...
                    Alors, il se passe quoi ?....pour l’agressé ?


                  • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 11:02

                    @roman_garev
                    Les européistes béats ne sont pas à cours d’idées, ils profitent du chaos ambiant pour faire avancer l’agenda d’une Europe fédérale, chère à Napoléon Macron.

                    Si l’UE ne fonctionne pas, ce n’est parce que c’est un mauvais projet, mais parce qu’il n’y a « pas assez d’ Europe » , il en faut plus.

                    Il faut ajouter des Instances nouvelles, en plus de celles déjà supranationales, et qui ne fonctionnent pas. Comme l’idée de sortir de l’ OTAN pour créer une armée européenne. C’est déjà quasiment acquis depuis 2017.

                    « L’UE a signé un accord historique pour unifier 23 armées en une méga armée »
                    Evidemment, sans demander aux citoyens s’ils sont d’accord.


                  • eau-pression eau-pression 15 octobre 13:02

                    Je voudrais juste signaler à l’auteur écolo que mon pseudo prend tout son sens dans ces histoires de Kurdes.

                    L’eau joue un rôle stratégique qui doit bien valoir celui du pétrole par là bas.


                    • kimonovert 15 octobre 13:46

                      @eau-pression

                      ...pure ou de boudin ?


                    • popov 15 octobre 14:47

                      En guise de protestation, les pays de l’UE pourraient commencer par fermer les mosquées turques et expulser leurs imams : ce sont des agents du gouvernement turc.

                      Ensuite, pour chaque « réfugié » que la Turquie laisserait fuiter de son territoire, il faudrait lui renvoyer un migrant turc, qu’il ait acquis une nationalité européenne ou pas, en commençant par ceux qui fréquentent les mosquées turques et ceux qui ont un casier judiciaire.


                      • kimonovert 15 octobre 17:55

                        @popov

                        Les immigrés turcs sont tous encartés aux loups gris : https://fr.m.wikipedia.org/wiki/Loups_gris Sinon... Mef !


                      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 18:35

                        @kimonovert
                        Voici ce qui est écrit dans votre document :
                        "En Europe

                        Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Votre aide est la bienvenue ! Comment faire ?

                        Le premier « Foyer Idéaliste » a été fondé le 18 juin 1978, sous l’égide d’Alparslan Türkeş, en Allemagne à Francfort sous le nom de « Fédérations des associations des Idéalistes turcs démocrates en Europe » (Avrupa Demokratik Ülkücü Türk Dernekleri Federasyonu en turc)[22].

                        Des militants des Loups gris se sont infiltrés avec des succès divers dans la politique locale de certaines communes aux Pays-Bas[23], en Suède et en Belgique[24]. Aux élections communales belges de 2006, deux dirigeants locaux de foyers idéalistes étaient candidats, Fuat Korkmazer sur la liste démocrate-chrétienne flamande à Gand[25] et Murat Denizli sur celle du PS à Schaerbeek[26]."

                        Il n’y a nulle part écrit que les immigrés turcs sont tous encartés aux loups gris.


                      • izarn izarn 15 octobre 23:40

                        La seule chose à faire pour la France c’est de déguerpir de Syrie.

                        Aprés avoir violé le territoire Syrien, l’avoir bombardé sur des mensonges manifestes au sujet d’Al Assad.

                        Ensuite Daesh ce sont les USA, les saoudiens, aidés de la Turquie, de la France et du RU : Tout le monde sait ça, sauf nos merdias qui continuent leurs mensonges.

                        Le « Rojava » est un concept qui à l’époque ou l’on croyait que Bachar Al Assad allait capituler, était destiné à démembrer la Syrie entre la Turquie, Israel, ISIS...Et les kurdes syriens.

                        La Russie s’en est mélée, et ce fut la défaite totale de ce projet criminel.

                        Donc l’indépendance des kurdes, c’est terminé, et leur seul recours c’est de se retrouver en Syrie avec Al Assad.

                        La rigolade macabre et criminelle est terminée. Seul Erdogan cherche à se farcir illégalement les kurdes qu’il déteste.

                        Mais rassurez vous, Bachar et les russes ne le laisseront pas faire. Pour l’instant il profitent de l’aubaine, mais Erdogan devra reculer.

                        L’OTAN la dedans n’a rien à y voir puisque c’est la Turquie qui est l’agresseur.

                        La France malheureusement depuis Sarko, Hollande et Macron fait partie des agresseurs et des fabriquants de criminels abusivement nommés « rebelles ». Mélenchon raconte n’importe quoi, la France n’a pas à aider les kurdes, c’est totalement illégal, et ça ne nous regarde pas.

                        Y en a marre de ces foutaises, la France macromélenchonique doit déguerpir de Syrie et expier ses fautes...Et pas se la jouer salvatrice de la veuve et de l’orphelin ; c’est pathétiquement ridicule, vu ses crimes contre les syriens.


                        • Daniel MARTIN Daniel MARTIN 16 octobre 09:19

                          @izarn
                          Je suis bien d’accord avec vous, j’ajouterai qu’il ne pas oublier l’Iran qui pour d’autres raisons que les Russes ne peut que soutenir ASSAD. Une nuance toutefois concernant le « Rojava » car cette initiative d’autonomie pouvait aussi servir ASSAD tant dans sa politique intérieure qu’extérieure. Il ne faut pas oublier que la Turquie et la Syrie ont eu des relations d’amitiés fortes au point de vouloir constituer un marché commun. Après l’arrivée de Erdogan celui- ci a exigé d’ASSAD qu’il nomme un Ministre « frère musulman ». ASSAD à refusé évoquant que le choix des ministres ne se faisaient pas sur des bases confessionnelles, car laSyrie est laïque. Ce à quoi Erdogan lui a rétorqué qu’il aurait des problèmes. Pour ce qui concerne la France, oui elle doit se désengager de Syrie et engager un rétablissement des relations diplomatiques avec ce pays.


                        • ETTORE ETTORE 16 octobre 01:49
                          ETTORE 16 octobre 01:47

                          @izarn
                          je sais bien ! En l’état actuel du conflit !
                          La question était sous jacente...
                          La Turquie attaque les kurdes et déclare de facto l’annexion de cette région..... désormais, gagnée de haute lutte sic !
                          (Car vu la lâcheté de l’Europe, qui va la contredire ?)
                          La Syrie peut, dès lors, contre-attaquer sur un sol devenu.... Turc ...
                          Alors, il se passe quoi ?....pour l’agressé ?


                          • Jonas 16 octobre 09:44

                            « Pour le magnifique peuple Kurde , 

                            La chasse est lancée par le »Frère musulman« Erdogan , contre les Kurdes , déjà plus d’une centaine de morts et 160 000 réfugiés. Ces kurdes qui avaient sauvé de la mort des chrétiens , des yézédis et d’autres , sont aujourd’hui récompensés pour leur courage et leurs 11 000 morts en les livrant à la soldatesque turque.  

                             La Trahison du président le plus intelligent , comme il s’est qualifié , sur son outil de prédilection. Tweeter , 

                            .Pour justifier sa trahison , le président américain , le plus inculte et a l’ignorance abyssale déclare » Les Kurdes ne nous ont pas aidés pendant la Seconde Guerre Mondiale ".Comme si la Turquie a été d’une quelconque aide lors des deux guerres. Il faut rappeler : 

                            1) C’est parce que l’Empire ottoman a été allié de l’Allemagne lors de la Grande Guerre , que l’Empire à été dépecé après la défaite de l’Allemagne . 

                            2) Pendant la Seconde Guerre mondiale la Turquie s’est cantonnée dans un rôle d’observateur ou neutre pendant presque toute la durée de la Seconde Guerre. Puis elle a déclarée la guerre à l’Allemagne en février 1945, quelques mois seulement avant l’effondrement du régime nazi. 

                            Ce qui a placé la Turquie dans les rangs des vainqueurs , et comme elle était menacée sur ses frontières par l’URSS , qui poussait ses avantages en mer Noire , elle s’est trouvée immédiatement à bénéficier du Plan Marshall , en disposant de la garantie militaire que lui a donnée le président Truman. Par la suite grâce aux américains , elle est rentrée dans l’OTAN.

                            . Le président Trump , tweet , plus rapidement que son ombre. 


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 10:49

                              @Jonas
                              Trump n’a pas twitté que cette phrase ! Il a dit aussi ce que les néo cons européens, qui ont du sang jusqu’aux coudes dans les guerres illégales et pétrolifères, n’ont pas trop envie d’entendre, genre Sarkozy, Hollande, Fabius, BHL ou le Drian, conseiller de Macron :

                              « Combattre entre plusieurs groupes, on le fait depuis des centaines d’années. Les USA n’auraient jamais dû mettre les pieds au Moyen Orient. Ces guerres stupides et sans fin, c’est fini. Les US ont dépensé trois trillions de dollars au Moyen Orient, en combats et opérations de police. Des milliers de nos magnifiques soldats y sont morts ou en sont revenus grièvement blessés. Des millions de gens sont morts de l’autre côté. Intervenir au Moyen Orient, c’est la pire décision jamais prise… dans l’histoire de notre pays. Maintenant, nous sommes en train de rapatrier, à pas comptés et avec toutes les précautions requises, nos soldats et nos militaires. Nous nous recentrons sur notre grand dessein. »


                            • Jonas 16 octobre 14:15

                              @Fifi Brind_acier
                              Trump est le stakhanoviste des tweets, c’est peut-être une des raisons pour lesquelles un grand nombre de ses collaborateurs démissionnent à la chaîne. 

                              Je me suis évertué , à citer celui ,par lequel , il justifie l’abandon des kurdes. Ce n’est pas un fait banal, mais un événement crucial qui révèle , l’inconséquence d’un président , qui laisse choir , des femmes et des hommes a qui il a promis protection et ce sont battus pour préserver la vie des soldats américains en laissant sur le carreau 11 000 des leurs. Ce qui a permit à Trump de crier « Nous avons vaincu Daesh ». 

                              Pour le reste , j’ai toujours été contre les interventions des occidentaux aux Moyen-Orient comme en Afrique, parce que à part quelques spécialistes , ils ne connaissent ni la culture , ni les mentalités ni la psychologie ni l’ imprégnation religieuse de ces régions. D’ou les fiascos des interventions. 

                               Ar ailleurs ce sont les pays arabo-musulmans africains faibles et incapables de régler les nombreux conflits de leur région , qui sollicitent souvent en coulisses les pays Occidentaux pour intervenir. Comme au Koweït , après l’invasion du dictateur irakien Saddam Hussien. En Libye , c’est la Ligue Arabe qui a poussé pour l’adoption de la Résolution 1973, ouvrant le droit a l’intervention militaire. Lisez la Résolution 1973 , sur la Libye. 

                              Ce sont les pays musulmans , qui ont assiégeaient Chirac et Clinton , pour qu’ils interviennent contre la Serbie , sans l’autorisation de l’ONU et contre l’opposition de a Russie et de la Chine. Les bombardements des américains sur la Serbie ont permis de sauver des milliers de musulmans , alors que les pays musulmans restent des spectateurs ,comme pour les ROHINGYA de Birmanie ou les musulmans Ouïgours du Xinjiang , que la Chine enferme dans des camps d’internements les obligeants à hisser sur les minarets des drapeaux chinois et à les endoctriner contre la religion. . 


                            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 16 octobre 10:41

                              L’écologie mise à toutes les sauces !

                              Quand le Pentagone a décidé d’envahir 7 pays, puis de continuer la guerre en Afghanistan, je vous dis pas comme les bombes à uranium appauvri, c’est écolo !

                              Détruire les 3 pays laïques du Moyen Orient, l’Irak, la Libye et la Syrie, c’était vachement écolo aussi, ainsi que la main mise sur le pétrole de ces 3 pays, le pétrole, ça fait baisser le CO2, non ?

                              Surtout qu’il s’agissait en plus de redécouper tout le Moyen Orient pour fabriquer des petits pays bien soumis, genre Kurdistan sur le modèle d’Israël.

                              Laisser mourir de faim les populations du Yémen avec les armes livrées par la France aux Saoudiens, c’est sans doute écologique, puisque ça diminue la population, et donc le CO2 ...

                              Mais voilà que resurgit l’idée de se débarrasser de l’ OTAN, et pour faire quoi ?

                              Rendre la souveraineté aux pays européens ? Pas du tout !

                              Au contraire, aller vers plus de supranationalité, comme le souhaite Napoléon Macron, et mettre en place une armée européenne.

                              Voyant que les carottes sont cuites, que les Kurdes de Syrie vont être intégrés à la 5e armée syrienne, et qu’ils auront des ministres dans le Gouvernement syrien, voilà nos européistes qui profitent du chaos ambiant pour faire avancer le projet de « plus d’Europe », vers le fédéralisme européen !

                               


                              • Jonas 17 octobre 08:54

                                @Fifi Brind_acier

                                La bonne blague !
                                << Détruire les 3 pays laïques du Moyen-Orient, l’Irak, la Libye et la Syrie ...)
                                Si je puis me permettre , vous répétez les mêmes blagues que colportent les uns les autres , les journalistes . Trop souvent les journaux les plus subventionnés de l’OCDE que sont les français, envoient des journalistes dans les pays arabo-musulmans , ignorants la langue , l’histoire , les moeurs et les coutumes de ces pays. Un journaliste low cost remplissant des lignes pour la rédaction revient beaucoup moins cher qu’un journaliste chevronné ayant connaissance par ses études, son long séjour dans le monde arabo-musulman.

                                Pour ne parler que des trois pays cités par vous comme laïcs , je vous vous rappelle  que la laïcité , mot récent en arabe « ’almanyah » n’a strictement rien a voir avec notre laïcité occidentale d’autant , que quel que soit l’habillage a l’exception du Liban ( mosaïque de religion, et suivant un Pacte national , le président doit être chrétien, le premier ministre musulman sunnite et le président du parlement un musulman chiite) l’islam est religion d’Etat.

                                Irak : Toutes les différentes Constitution mentionnent  : Islam comme religion d’Etat et la base fondamentale des constitution ( 1958/1963/1964/1968...1990 etc. 

                                Libye : Depuis le coup d’Etat , de Muammar Khadafi, renversant le roi en septembre 1969 jusqu’a la Constitution de décembre 1969, l’islam est religion d’Etat et l’arabe sa langue officielle. 

                                Syrie ; Le président de la République doit être musulman et la doctrine de l’islam est sa principale source. Même le parti Baas qui se dit laïc ( a la manière arabe) un de ses fondateurs pourtant chrétien, Michel Aflak, déclare : << L’islam est la meilleur expression du désir d’éternité et d’universalité de la nation arabe.Le message de l’islam , c’est de créer de l’humanisme arabe." Cet humanisme nous submerge d’émotion , avec les différents carnages. 


                              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 17 octobre 09:35

                                @Jonas
                                Voui, mais ce sont 3 pays multiconfessionnels ! Comme la Russie d’ailleurs.
                                Je ne crois pas que les médias occidentaux aient encensé cet aspect de la Syrie.
                                Ils n’ont eu de cesse que de vouloir la détruire. Pourquoi ?
                                « Les guerres de Syrie »

                                « La Syrie n’a jamais eu bonne presse auprès des élites politiques dirigeantes de l’Hexagone. Et pour cause : ce pays récalcitrant, farouchement attaché à sa souveraineté, porte-étendard du nationalisme arabe, résolument anti-impérialiste, dernier rempart contre l’entreprise sioniste en Palestine, membre central de ce qu’il est désormais appelé Axe de la Résistance qui l’unit au Hezbollah libanais, à la résistance palestinienne, à l’Iran et à l’Irak, un axe adossé à une Russie ressuscitée sur les décombres de l’Union soviétique. Un pays séculier, attaché aux principes du non-alignement définis par la Conférence de Bandung de 1955, qui s’est tenu du côté de tous les mouvements de libération à travers le monde et qui n’a pas hésité à s’engager au côté du peuple algérien dans sa guerre de libération nationale. Last but not least : il a toujours porté la cause palestinienne dans son cœur envers et contre tous, y compris dans la tourmente qui a failli l’emporter depuis 2011. Autant de raisons pour le vouer aux gémonies » Michel Raimbaud

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès