• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’agriculture dans l’Histoire de France, au passé, au (...)

L’agriculture dans l’Histoire de France, au passé, au présent... et pour demain

JPEG

L'agriculture dans l'Histoire de France, au passé, au présent... et pour demain.

Les paysans font partie de notre Histoire avec un grand "H", ils ont un rôle moteur.

Étymologiquement, le mot "paysan" veut dire "gens du pays".

Les paysans ont toujours été attachés à la terre, comme moyen de production et seule source de revenus.

Quelques chiffres de la paysannerie française :

Au Moyen-Age : les paysans sont au nombre de 10 millions sur 15 millions.

A la fin de l'Ancien Régime (fin 18ème) : 18/27millions.

Au milieu du 19ème : 20/35 millions.

En 1955, 6,5 millions sur 43 millions...pour arriver aujourd'hui à moins de 500 000….

Mais que se passe-t-il donc ?

Il y a eu un laisser-faire politique, un laxisme... volontaire…

Aujourd'hui, depuis le 20ème siècle, la terre est accaparée par des grandes firmes multinationales et les paysans contraints de produire toujours plus sans gagner davantage.

La terre est aussi grignotée par l'urbain ou autres types d'activités pour satisfaire le besoin de quelques-uns alors que l'agriculture ( la culture de la terre) rend service à tous.

Nous devons opérer un retour à la terre avec par exemple des non labours semi directs, c'est-à-dire qui ne rentrent pas en profondeur pour ne pas détruire tous les écosystèmes et minéraux que contient la terre.

Cela doit constituer un véritable tournant politique majeur.

Nous ne pouvons plus accepter le modèle imposé depuis les années 1970 ( par le diktat d'une Europe supranationale folle en libéralisme, en profit et en rendements et des gouvernements français successifs se fichant pas mal de la condition des paysans), qui repose sur l'agro-industrie productivisme avec des fermes industrielles, sur la dérégulation et la libéralisation, sur l'agrandissement des fermes et l'écrasement des coûts de production...

Nous ne pouvons plus l'accepter car ce modèle nous coûte notre sécurité et notre souveraineté alimentaire.

De tous temps, les producteurs alimentaires n'ont jamais été entendus... sauf lors de différents états-généraux.

Mais déjà là, c'était les plus gros producteurs qui s'y rendaient (les plus grands céréaliers, vignerons)... les petits étaient déjà défavorisés.

Si ils ne pouvaient pas se faire entendre, ils restaient une seule issue : la révolte, qu'on appelle communément "la jacquerie".

Comme aujourd'hui, les paysans ont crû aux états-généraux de l'alimentation de 2017-2018 où ils ont vu des promesses fleurir comme une meilleure rémunération, une meilleure reconnaissance de leur noble profession, la plus honorable mais souillée.

Mais les promesses finissent toujours par s'envoler, sans avoir laissé de traces.

Que ce soit hier, aujourd'hui, demain, ces producteurs alimentaires incarnent la survie de l'humanité.

Parce que garants d'une certaine qualité alimentaire, acteurs éternels du bien-être animal et acteurs du maintien de nos territoires avec des habitations et bâtiments agricoles, de gîtes ruraux, parce qu'ils entretiennent nos paysages aux milles saveurs, odeurs, mêlés aux héritages du temps passé et aux adaptations du temps présent...

Parce qu'ils font partie intégrante de notre Histoire, de notre présent et de notre avenir, parce qu'ils ont un rôle à jouer, ne laissons pas disparaître nos agriculteurs, les laboratores.

La philosophie agricole à adopter serait « Libre pour gagner, réguler pour ne pas perdre ».

Pour nourrir l'humanité il faut une volonté politique considérable à l'échelle mondiale.

L'avenir de l'agriculture française doit se construire avec des exploitations familiales et vivrières (la terre est faite pour produire de quoi nourrir les hommes).

Oui, entre "Martine à la ferme" et le système agro-productiviste industriel, choisissons la voie d'une Agriculture au service des paysans, des territoires et des consommateurs.

Si il n'y a plus de paysans, il n'y a plus de pays, il n'y a plus de Nation.

Ne laissons pas mourir nos campagnes, car des campagnes désertes et silencieuses ne ressembleraient qu'à un monde utopique qui résulterait de la haine anti-campagnarde et des ténébreuses décisions politiques. 

Valentin Lagorio,

secrétaire national chargé de l'agriculture au RPF,                                                     secrétaire général adjoint à l'UPF. 


Moyenne des avis sur cet article :  3.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

203 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 octobre 09:03

    « Étymologiquement, le mot « paysan » veut dire « gens du pays ». »

     

    Étymologiquement, le mot « pays » vient de « pagis » qui signifiait « tribu » en gaulois.

    En 14-18, quand un trouffion retrouvait un gars de chez lui, il l’appelait un « pays ».

    On peut remonter encore plus loin pour justifier de réalités qui n’ont plus rien à voir avec celles qui ont forgé notre vocabulaire (même si cette démarche permet d’éclairer des comportements étranges comme celui de trinquer ou se serrer la main), mais il serait dangereux de remonter au-delà du néolithique, quand les peuples étaient nomades, parce que les démonstrations tomberaient vite à l’eau et la « souche » n’aurait plus guère de sens.

    Aujourd’hui, il n’y a plus de paysans, mais des agriculteurs, des éleveurs, des mécaniciens et des gestionnaires qui n’ont plus du tout le même rapport à la terre que les « paysans ».


    • exol 28 octobre 09:44

      @Séraphin Lampion
      Si je voulais l’étymologie d’un mot , j’ai pas besoin de tes lumières , arrêtes de noircir des pages pour ne rien dire. Pirla ;


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 octobre 11:59

      @exol

      Ma quante seghe mentali che ti fai


    • velosolex velosolex 30 octobre 14:31

      @Séraphin Lampion
      La peur rôde sur les campagnes. -Celle du paysan, il est vrai, victime d’un monde productif et mortifère, qui fut longtemps nié, et qui continue à l’être, en dépit de tout sens. 
      -Peur des riverains, atteints de maladies cancéreuses, ou neurologiques, et qui font maintenant le rapport avec l’exposition, quand les cas se multiplient dans le voisinage. (voir l’affaire du rimera, celle des enfants nés sans membres)
      -Peur des consommateurs, qui ont compris maintenant qu’un belle pomme rouge cache bien d’autres choses, et qu’il risque à terme d’en voir de toutes les couleurs. 
      Conséquence, la crispation, la paranoïa, qui faute de décisions gouvernementale, prennent du champ, et de l’expansion sur fond de violence à venir. Le terme « d’agro bashing » inventé par la FNSEA pour tenter de se transformer en victime, ne fait que remette un étage à la bombe


    • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 09:15

      UPF ? RPF ? ça existe encore ?


      • San Jose 28 octobre 09:17

        @nono le simplet
        .
        Je comptais ironiser sur le sujet, mais puisque vous m’avez devancé je vais prendre sa défense. 


      • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 09:37

        @San Jose
        du temps de « môssieur charles » et de « l’allumé du bocage » ... mais ça date pas d’hier ...


      • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 octobre 11:31

        @nono le simplet
        Si vous saviez combien il y a de Partis politiques en France... des dizaines !!
        Rien qu’à Gauche, j’en ai compté 34.


      • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 11:55

        @Fifi Brind_acier
        c’est pas trop ça le problème ... le RPF a été dissous au début des années 2000
        et était un « pont » entre le RPR et l’UDF ... dissous mais donc reconstitué ...


      • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 28 octobre 12:37

        @nono le simplet
        Attention, le RPF dans lequel je suis, c’est le Rassemblement du Peuple Français, mouvement du Général de Gaulle de 1947 à 1955), réveillé en 2013. 
        Voici le site internet : https://www.rassemblement-du-peuple-francais.org/

        Le RPF dont vous parlez est le « Rassemblement pour la France ». 


      • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 12:40

        @Valentin Lagorio
        merci pour la précision ... qui était nécessaire


      • JC_Lavau JC_Lavau 28 octobre 09:25

        Article nécessaire, et largement insuffisant.


        • Fergus Fergus 28 octobre 12:32

          Bonjour, JC_Lavau

          Mais article qui raconte des sornettes par omission : si l’Union Européenne impose depuis des décennies le modèle productiviste, l’auteur oublie de préciser que ledit modèle a été copié sur celui qu’a imposé en France la FNSEA depuis sa création en 1947 !


        • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 28 octobre 12:40

          @Fergus
          J’ai déjà pris position contre la FNSEA, qui est effectivement responsable, complice avec les gouvernements successifs depuis une cinquantaine d’années, d’emprisonner les agriculteurs (dans leur majorité) dans un système mondialo-libéral avec la non-régulation des productions qui entraîne une volatilité des prix et la signature de traités de libre-échange qui nous empoisonnent. J’aurais du le mentionner effectivement, mais je l’ai déjà fait à plusieurs reprises. 


        • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 octobre 13:12

          @Fergus
          Le fait que la FNSEA soit inspiratrice du modèle agricole de l’UE, cela change quoi ?

          Ce sont deux fonctionnaires du Ministère des Finances qui ont inventé la dette à 3% du PIB, pour faire plaisir à Mitterrand.
          Un critère à la noix qui n’a aucune valeur économique.

          Cela confirme la légende selon laquelle « il faut toujours confier la direction des Commissions à des Français, on est sûr qu’ils ne défendront pas les intérêts de la France ». Pas de quoi pavoiser.


        • velosolex velosolex 30 octobre 17:54

          @Fifi Brind_acier
          C’est pas en sortant de L’UE qu’on réglera ce problème. Bien au contraire. Les condamnations quant à la qualité dégradée des eaux, ou de la qualité de l’air, comme dernièrement Bruxelles vient d’amender la France, à propos du dioxyde de carbone, seraient encore un peu plus ignorées, si cela peut se faire c’est vrai. 
          A l’intérieur de L’UE, la France se distingue par son addiction aux pesticides, et aux poisons de toutes espèces. La vision de l’agriculture actuelle s’est faite après guerre, en rasant les bocages, en niant le paysage, en concevant les terres non comme un volume, un espace où les gens vivaient et avaient établi des ponts, des liens, mais comme un simple surface à exploiter comme une vache.
          Les vaches, n’en parlons pas. Elles ne bouffent plus souvent que du maïs, et des antibiotiques, et la plupart des problèmes de digestion que les gens ont en buvant du lait, en termes d’intolérance, tient à sa qualité dégradée. 
          Le gouvernement ne voit pas le problème à ce que les riverains continuent à se faire empoisonner, sauf dans les villes, où les pesticides sont devenus interdits d’utilisation par les services municipaux. Contradiction flagrante, et soumission aux lobbys, sur le dos de populations impuissantes. Des lobbys sont devenus si puissants en France, qu’on peut parler de mafias, dans le sens entier du terme. La FNSEA et L’EDF sont actuellement les deux monstres qui font la politique, et établissent une politique à contresens de l’intérêt du pays, imposant des modèles dépassés, que ce soit celui des produits de synthèse pour l’agriculture, ou du nucléaire, pour l’énergie. ..Mafias, ou cancers ?...J’hésite. Mais les métastases sont nombreuses et se propagent d’un organe à l’autre. 


        • foufouille foufouille 28 octobre 09:33

          Et qui a vendu sa ferme hors de prix ? Le culto. Qui a laissé pourrir de nombreuses baraques pour poser un tracteur ?

          Pour rappel , on avait encore des risques de famines avant le fameux labour inutile avec engrais inutile ou engrais naturel mais avec un paquet de bactéries.


          • eau-pression eau-pression 28 octobre 10:19

            @foufouille
            Qui a pris les sous du Crédit Agricole pour chasser son voisin ?


          • Raymond75 28 octobre 10:11

            Les prix des terrains agricole sont en hausse permanente, ce qui ne permet pratiquement plus à des jeunes de s’installer, ni à des entreprises moyennes d’être rentables ; qui vend ces terrains ?

            Les agriculteurs, pourtant subventionnés (ce qui n’est pas une insulte mais un constat) s’endettent massivement au point de ne plus pouvoir rembourser, et pour certain (un tous les deux jours) de se suicider. Qui signe ces contrats ?

            Les lotissements explosent autour des agglomérations, les provinciaux préférant l’habitat individuel à l’habitat collectif. Qui vend ces terrains, voire qui incite les maires à déclarer ces zones agricoles constructibles ?

            Les agriculteurs, comme les pêcheurs, ont fait un effort de modernisation et de formation considérable depuis les années 50. A cette époque nombreuses étaient encore les fermes familiales à la limite de l’autosuffisance, qui produisaient dans des conditions d"hygiène souvent douteuses. Mais les uns comme les autres ont perdu la main ...

            Les coopératives qui devaient aider chacun à mutualiser les matériels et à se regrouper face aux acheteurs sont devenues les auxiliaires de l’industrie alimentaire, et ne défendent que les intérêts des grands propriétaires.

            Tout comme les ouvriers, les artisans, les PME, le monde agricole subi les excès de la finance internationale et de la mondialisation. Ils ne sont ni plus ni moins à plaindre, et ont leur part de responsabilité.

            La société actuelle est hors de contrôle ; peut être que cela aboutira à une révolte générale (on en voit les prémisses) qui, après une crise terrible, jettera des bases économiques et sociales plus saines, avec l’intérêt général comme objectif. C’est ce qui est arrivé en 1945, et ce sont ces acquis que l’on s’acharne à détruire ...


            • eau-pression eau-pression 28 octobre 10:20

              @Raymond75
              Un bémol pour la formation : on n’enseigne plus vraiment l’agronomie (cf Bourguignon)


            • oncle archibald 28 octobre 12:18

              @Raymond75 : "nombreuses étaient encore les fermes familiales à la limite de l’autosuffisance, qui produisaient dans des conditions d"hygiène souvent douteuses"

              Vous les insultez là ! Croyez vous les agriculteurs assez nuls pour produire des aliments qu’ils ne pouvaient pas eux-même manger ? Croyez vous qu’il y avait plus de morts dans les fermes du fait d’un pâté douteux qu’actuellement du fait qu’ils ne peuvent plus payer leurs traites ? 


            • Fergus Fergus 28 octobre 12:40

              @ oncle archibald

              Autant je suis d’accord avec votre commentaire ci-dessous, autant je donne raison à Raymond75 sur ce point. Lorsque j’étais gamin, les conditions d’hygiène  y compris dans ma propre famille de paysans d’Auvergne  laissaient effectivement à désirer. Et ce n’est pas un hasard s’il y a avait à l’époque d’assez nombreux cas de listériose, de salmonellose et de botulisme dans les campagnes.


            • eau-pression eau-pression 28 octobre 12:54

              @Fergus
              Ben moi, ma famille normande vous dirait « p’têt ben qu’oui, p’têt ben qu’non » !
              Non d’abord, parce que les perturbateurs endocriniens n’étaient pas d’actualité, et que @tonton a pas tord : il restait du bon-sens et du savoir dans nos campagnes, et qu’aujourd’hui la traçabilité qu’on nous vend s’évapore dans la nature au moindre faux-pas (lasagnes, lait maternisé).
              Un petit oui ensuite, n’idéalisons pas le paysan d’antan.

              Bilan : on est passé du monde de la réputation au monde du fake et du greewashing. Restons français, soyons gaulois !


            • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 12:58

              @oncle archibald
              Croyez vous les agriculteurs assez nuls pour produire des aliments qu’ils ne pouvaient pas eux-même manger ?

              marrant, ils ont tous un jardin garanti bio ! smiley
              je ne retrouve plus cette vidéo du producteur de carottes reconnaissant qu’il n’en mangerait pas et que, de toutes façons, sa femme n’en voulait pas ... smiley


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 octobre 16:57

              @Fergus

              « Et ce n’est pas un hasard s’il y a avait à l’époque d’assez nombreux cas de listériose, de salmonellose et de botulisme dans les campagnes.  »

              BHL aussi a été victime de botulisme


            • Fergus Fergus 28 octobre 21:16

              Bonsoir, Séraphin Lampion

               smiley


            • velosolex velosolex 30 octobre 14:17

              @nono le simplet
              Oncle Archibald joue à l’idiot, ou fait semblant. 
              Remplaçons paysans par chimistes un bien noble métier lui aussi. 
              « Croyez vous les chimistes assez fous pour produire des pesticides qui seraient dangereux pour leur pomme ? »
              Tiens la pomme...Qui aurait le courage ou la folie de ne pas éplucher une pomme du commerce. Ou même de la manger, quant on sait qu’avec le raisin, c’est un des fruits les plus traités. Les riverains ne me démentiraient pas...
              Ces producteurs ne sont pas des pommes. Ils s’habillent en cosmonaute pour traiter à deux pas des terrasses des voisins, qui prennent parfois l’apéro dehors. Si la tête leur tourne, c’est pas forcément qu’ils ont trop bu. 


            • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 octobre 11:27

              L’auteur devrait songer à quitter en urgence l’ Union européenne et son système de libre échange, qui met les productions françaises, malgré les aides de la PAC, en concurrence ouverte avec les producteurs espagnols, allemands, italiens etc.

              Sans parler des autres pays du monde, le Brésil, le Kenya, ou la Nouvelle Zélande.

              Les Traités ne sont pas réformables, il faudrait l’unanimité des 27 pays.

              Ce qui n’arrivera jamais, car plusieurs pays européens tirent leur épingle du jeu et n’accepteront pas de réforme des Traités.

              Certains pays n’ont pas de SMIC agricole, comme l’ Espagne et l’ Allemagne.

              D’autres, comme les pays de l’Est, ou l’Amérique latine, ont des bas salaires.

              Ils sont tous en train de faire mourir l’agriculture française.

              « Allons-nous laisser mourir l’agriculture française ? »

              PS : la PAC vient du budget européen.

              Le budget européen est abondé par les impôts de tous les pays européens.

              Sortir de l’ UE permettra de continuer à payer la PAC, sans passer par Bruxelles.


              • Valentin Lagorio Valentin Lagorio 28 octobre 12:45

                @Fifi Brind_acier
                Je suis tout à fait d’accord avec vous. Il est urgent de sortir de cette secte, car on y rentre facilement mais pour en sortir....
                La politique de la chaise vide pourrait être mise en place, avant une sortie pure et simple, « je suis couillonée, eh bien voilà, je ’en vais » (Charles de Gaulle) 


              • Fifi Brind_acier Fifi Brind_acier 28 octobre 13:20

                @Valentin Lagorio
                Du temps de de Gaulle, il n’y avait pas de sortie légale possible.

                Maintenant, il y a l’article 50, qui permet d’informer les autres pays qu’on se barre, et d’ouvrir les négociations de sortie pour régler les questions techniques.
                Sauf en cas de mauvaise foi avérée, sinon on arrête les négociations.
                On ne va pas se faire balader comme Bruxelles et Theresa May !

                « Mise au point sur l’article 50 »

                Vous avez déjà rencontré François Asselineau ?


              • oncle archibald 28 octobre 12:12

                Il y a une réelle prise de conscience des paysans de l’intérêt qu’il y a à produire moins mais meilleur et à vendre directement. Ceux qui ont su prendre cette décision avant les autres ne se plaignent pas et obtiennent de leur travail des revenus très convenables.

                Ceux qui ont voulu aller jouer dans la cour des industriels de l’agro alimentaire sont pour la plupart tellement endettés qu’ils ne s’en sortent pas, j’oserai dire tant pis pour eux qui ont accepté de devenir les supplétifs des grandes multinationales.

                Un rééquilibrage s’impose, il se fera, nécessairement ! Et si une bonne guerre survient, empêchant le commerce international, on verra promptement tous les agriculteurs redevenir localement l’essentiel de ce qu’ils ont toujours été : ceux qui produisent ce que nous mangeons. On se prosternera à leurs pieds pour obtenir un poulet ou un panier de pommes de terre.


                • Fergus Fergus 28 octobre 12:36

                  Bonjour, oncle archibald

                  « Ceux qui ont su prendre cette décision avant les autres ne se plaignent pas et obtiennent de leur travail des revenus très convenables. »


                  Je partage totalement votre point de vue sur cette quation agricole. Même dans ma propre famille, mes cousins paysans, naguère engagés dans la voie mortifère de l’agriculture productiviste de type FNSEA sont passés au bio et s’en portent nettement mieux !


                • Fergus Fergus 28 octobre 12:37

                  Erratum : question et non « quation ».


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 12:43

                  @Fergus
                  j’avais pensé « équation » mais ça marche aussi ...


                • foufouille foufouille 28 octobre 12:53

                  @Fergus

                  sauf que les clients qui peuvent acheter bio et surtout vente directe sont une petite partie de la population.


                • Raymond75 28 octobre 13:05

                  @foufouille

                  En effet le bio est cher, et en France 80 % de la population est citadine.

                  Que veux dire ’circuit court’ dans l’Ile de France, qui regroupe 12 000 000 d’habitants ?


                • foufouille foufouille 28 octobre 14:10

                  @Raymond75

                  Même à la campagne, le supermarché est toujours moins cher que le bobo direct et bio.


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 14:44

                  @foufouille
                  le supermarché est toujours moins cher que le bobo direct et bio.

                  sauf que c’est faux ... en vente directe chez le producteur on trouve un prix équivalent et même parfois moins cher comme prés de chez moi pour les tomates ou les fraises à la saison mais il faut les récolter soi-même ... on trouve même des tomates à 1€ le kg en fin de saison comme en ce moment ... j’y vais mercredi pour faire du coulis ...pour faire mes pizzas et mes sauces tomate pour l’année ...
                  un coulis de tomates sans adjuvants pas trop dégueulasse ça vaut dans les 1.5-2 € le litre, le mien aussi mais le goût n’a rien à voir ... absolument rien à voir ...


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 15:02

                  @foufouille
                  à la saison des fraises j’allais il y a quelques années en récolter avec des amis, le prix étant dégressif plus on en récolte ... moins cher qu’en grande surface ... pareil pour les autres fruits ... c’est la main d’œuvre,e conditionnement et le transport qui coûtent cher ... si tu ajoutes un intermédiaire ...
                  c’est vrai qu’après il faut faire des conserves, des confitures ... et ça prend du temps ...
                  cette année, pas de jardin d’été comme je déménageais ... donc je recommence juste à avoir mes propres légumes d’hiver ... salades, betteraves rouges ... bientôt poireaux ... j’ai planté mon ail et mes échalotes grises ... mais pas de tomates, pas de courgettes ... je dois donc acheter ... et un peu en grande surface ... sauf les tomates ... pas question de payer 3 € des tomates dégueulasses ... ni de salades à 1€ pièce ... j’ai mes bonnes batavia et bientôt mes premières laitues d’hiver ..


                • oncle archibald 28 octobre 15:04

                  @foufouille : Sauf que les paysans intelligents se crachent dans les mains et vont au devant des consommateurs pour vendre leurs produits en direct.

                  Je connais très bien et depuis très longtemps une famille de viticulteurs dans le Minervois.

                  Les grands parents vendaient toute leur récolte au « degré hecto » à des négociants qui venaient au domaine entonner avec des camions citernes.

                  J’ai dessiné en 1975 l’étiquette de la première mise en bouteille du père qui vendait environ un quart de sa récolte en direct et le reste aux négociants comme son père.

                  Le petit fils qui exploite actuellement la propriété de 18 hectares ne vend pas un seul litre autrement qu’en bouteilles. Il a réencépagé et produit 6 vins différents, trois rouges un rosé et deux blancs, plus de l’huile d’olive. Il a acheté le plus gros utilitaire possible avec le permis VL et fait plusieurs foires par an dans le Nord, en Belgique et en Bretagne. Il a aussi un réseau de restaurants clients sur ses trajets, qu’il approvisionne en passant.

                  En général à partir du mois de Mai il n’a plus rien à vendre sauf la partie qu’il a réservée pour assurer la vente directe au domaine. Lui et sa femme bossent comme des dingues mais s’en sortent financièrement très très bien.


                • foufouille foufouille 28 octobre 15:32

                  @nono le simplet

                  Je n’ai jamais vu ton pas cher en direct sauf promo rare donc donne un lien.

                  Même si tu peux ramasser tout seul, c’est toujours plus cher que le grand supermarché.

                  Pour le jardin, il faut avoir la santé.


                • foufouille foufouille 28 octobre 15:55

                  @oncle archibald

                  je dis juste que c’est rare pas hors de prix. Je me souviens d’une coop qui vendait du vin en vrac direct au tonneau.

                  il existe des clients pour le plat de côte bio livré à 10€ le kilo.


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 16:05

                  @foufouille
                  Je n’ai jamais vu ton pas cher en direct sauf promo rare donc donne un lien.

                  un lien pour attacher les tomates alors smiley
                  ça se passe pas sur le oueb ... faut téléphoner, y aller voir ... avoir des infos par des copains ... c’est pas la vie 2.0, c’est la vie un point c’est tout smiley


                • foufouille foufouille 28 octobre 16:27

                  @nono le simplet

                  si justement, il existe en dehors de gagavox des sites internet avec des listes de producteurs de ventes directes, certains ont aussi un site internet. même les AMAP, assos hors de prix.

                  ton truc est donc invérifiable car pour les copains uniquement.

                  c’est comme pour certains villages que j’ai connu, toutes les animations, brocantes, etc sont juste inscrites pour les copains à l’entrée du village ce qui fait que ce sont les impôts qui paye car non rentable.

                  Pareil pour les graines pour animaux ou le foin pas cher qui pourrit souvent : pour les copains.


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 17:04

                  @foufouille
                  Pareil pour les graines pour animaux ou le foin pas cher qui pourrit souvent : pour les copains.

                  on a pas les mêmes copains ... ici il faut être réactif et rien ne « pourrit » ... y en a rarement pour tout le monde ... premiers arrivés, premiers servis ...


                • foufouille foufouille 28 octobre 17:19

                  @nono le simplet

                  En champagne et en bourgogne ; la balle de foin pourrissait dans les champs pendant la sécheresse et c’était vendu 120€ la balle.

                  pareil pour les graines en vrac sur le sol du hangar ou les poires pourries au pied de l’arbre.

                  par contre il voulait te vendre son kg de merde spécial « pondeuses » 2€ .......


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 17:22

                  @foufouille
                  il existe en dehors de gagavox des sites internet avec des listes de producteurs de ventes directes

                  j’imagine que oui ... mais ça c’est quand t’as besoin de clients ... quand t’as pas besoin, le bouche à oreille et les marchés suffisent ...
                  pour les AMAP, c’est vrai c’est cher ... 11 € la semaine pour un mec seul qui a un jardin comme moi ... mes achats en légumes c’est 10 € par mois en moyenne sauf cette année où je suis à 15 € ... je n’achète jamais de conserves sauf sardines, thon, maquereau, taboulet ou maïs de temps en temps ...j’ai pas mangé de raviolis depuis plus de 20 ans ...


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 17:32

                  @foufouille
                  par contre il voulait te vendre son kg de merde spécial « pondeuses » 2€

                  2€ le kg ? tu crois pas que tu exagères un petit peu ? un tout petit peu ... smiley

                  la balle de foin pourrissait dans les champs pendant la sécheresse et c’était vendu 120€ la balle.

                  le foin qui pourrit pendant la sècheresse c’est pas banal ...on se croirait dans un roman d’Hugo ...


                • foufouille foufouille 28 octobre 17:40

                  @nono le simplet

                  une AMAP, c’esr 10 à 20€ le panier donc 2 à 5 le kilo avec aide souvent de type contrat aidé.

                  la conserve bio est encore plus cher et même un pot de cornichons.


                • foufouille foufouille 28 octobre 17:57

                  @nono le simplet va à gamm vert c’est le prix avec « mineraux vitamines et cie ».

                  j’ai vu des tas de balles pourrir dans les champs


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 18:17

                  @foufouille
                  va à gamm vert c’est le prix

                  pas de bol ... j’ai acheté un sac de 25 kg le mois dernier à la Cavac prés de chez moi de farine+ minéraux ... pour mes nouvelles poules pas encore habituées au « régime » maison ... 25 kg 10.90€ soit 44 cts le kg
                  et les granulés spécial pondeuses c’est dans les 10 € les 25 kg mais ça je n’en achète plus depuis longtemps ...
                  oh foufouille tu dérailles !!!!!!!


                • nono le simplet nono le simplet 28 octobre 18:58

                  @foufouille
                  j’ai vu des tas de balles pourrir dans les champs

                  tu dois confondre le foin et la paille de blé ... ça se ressemble ...
                  et la paille ne pourrit pas comme ça ... pendant longtemps mon voisin, n’ayant pas de place dans les bâtiments, stockait ses bottes rondes de paille dehors ... il prenait seulement la précaution qu’elles ne se touchent pas ... en fin d’hiver il fallait juste enlever les 2-3 premiers tours de botte qui avaient pourri ... et j’en parle savamment puisque je l’ai fait plus d’une fois ...
                  quand au foin il doit rester quelques jours dehors tant qu’il chauffe ... ça peut durer une semaine ...


                • foufouille foufouille 29 octobre 08:40

                  @nono le simplet

                  si le petit sac de « graines » spécial pondeuse était bien vendu 2€ le kg mais c’était il y a plus de cinq ans.

                  c’était bien du foin qui pourrissait sous la pluie et la neige, j’en avais une juste à côté de chez moi.

                  les baraques en ruines est courant aussi.


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 09:08

                  @foufouille
                  c’était bien du foin qui pourrissait sous la pluie et la neige, j’en avais une juste à côté de chez moi.

                  ah c’est plus sous la canicule mais sous la neige maintenant ... tu inventes au fur et à mesure ... smiley
                  j’achète des aliments pour poules depuis plus de 10 ans ... et il y a 10 ans c’était moins de 10€ les 25 kg, donc moins de 0.40€ le kg ... encore une fois tu inventes ... smiley


                • foufouille foufouille 29 octobre 09:49

                  @nono le simplet

                  encore une fois, tu n’es pas le centre du monde, il faudrait sortir de ton trou perdu.

                  j’en ai vu pourrir toute l’année, toi comprendre ?

                  pour le prix des graines, c’était très variable même chez les agriculteurs car c’était une mode d’avoir des poules.

                  50c chez un culto en direct !

                  https://www.zoomalia.com/animalerie/melange-pondeuse-bio-p-34745.html ?gclid=EAIaIQobChMIw4v8uIrB5QIVV5nVCh2v3A9aEAQYASABEgJQo_D_BwE#l78961?mkwid=s_dc&pcrid=71431734870&pkw=&match=&tri=

                  ça existes toujours paye toi internet !!!



                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 10:15

                  @foufouille
                  oué tu me parles gamm vert, puis de y a 5 ans, puis de la ferme truc machin qui est à moins de 1€ le kg en passant ... et en plus tu dis que c’est moi qui déconne ...
                  TU DÉRAILLES A PLEINS TUBES


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 10:19

                  @foufouille
                  j’en ai vu pourrir toute l’année, toi comprendre ?

                  lol ... oué les bottes ont commencé à pourrir pendant la sécheresse sous la pluie ... j’ai compris ... la pluie en poudre ... tu fumes de l’afghan ... smiley


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 10:23

                  @foufouille
                  50c chez un culto en direct !

                  oué et 2€ le kg chez les culbutos ... mdr


                • foufouille foufouille 29 octobre 10:27

                  @nono le simplet

                  j’ai mis des liens donc tu es bien délirant.


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 10:35

                  @foufouille
                  j’ai mis des liens donc tu es bien délirant.

                  ah oué ? un lien gamm vert à 2 € le kg ? tu me donnes des liens à moins de 1€ le kg ... même pas capable de reconnaître que tu as écrit une connerie avec tes 2€ le kg ...
                  qu’est ce que je discute avec un mec aussi mal honnête ? smiley


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 10:40

                  @foufouille

                  @nono le simplet
                  va à gamm vert c’est le prix avec « mineraux vitamines et cie ».


                  @nono le simplet
                  si le petit sac de « graines » spécial pondeuse était bien vendu 2€ le kg mais c’était il y a plus de cinq ans.

                  .
                  c’est faux ... archi faux !


                • foufouille foufouille 29 octobre 10:55

                  @nono le simplet

                  j’ai des liens de ce genre de truc donc fais toi soigner. J’ajoute que le prix était variable suivant les villages car la coop différente. pareil pour juste le maïs, blé et avoine en sac de 25kg, le prix était variable.



                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 11:31

                  @foufouille
                  Ils ne le vendent plus en ligne, c’est tout.


                  ah !!! de la vente en ligne ... donc avec le port, non ? ou le port en plus, plutôt ... 5.90€ ... oh putain c’est pour les américains ... 27.40€ les 8 kg ça fait 3.42 le kg ...
                  tu m’étonnes qu’ils en vendent plus ... je me demande même s’ils ont trouvé des cons pour en acheter ...
                  bon, n’empêche que c’est pas le prix courant ... mais alors pas du tout ...


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 11:37

                  @foufouille
                  j’ai des liens de ce genre de truc donc fais toi soigner.

                  oué t’as des liens ... moi je vais dans les magasins et j’achète ...
                  et pour le blé ... encore une connerie ... 10.10 € les 25 kg à la Cavac et 8.50 € à la Cuma ...


                • foufouille foufouille 29 octobre 11:39

                  @nono le simplet

                  tu es lourdingue, il y en avait pas chez toi donc ça n’est pas possible.

                  Et oui des tas de gens qui vivaient en ville avant, achetaient ce truc sur conseil du vendeur.

                  Les graines en sac de 25 étaient beaucoup moins nombreuses.


                • foufouille foufouille 29 octobre 11:41

                  @nono le simplet

                  un seul agriculteur vendait à ton prix, les autres c’était 50c le kilo ou plus.

                  faut sortir de ton centre du monde.


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 12:02

                  @foufouille
                  tu es lourdingue, il y en avait pas chez toi donc ça n’est pas possible.

                  bé si, y a un Gamm Vert chez moi ... un Villa Verde ... un Jardiland ... et je vais y faire un tour de temps en temps ... j’habite pas en Amazonie smiley


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 12:09

                  @nono le simplet
                  je rajoute que j’achète souvent à la Cavac, même si c’est plus cher, parce que c’est à moins d’un km de chez moi par les petites routes de campagne où je vois des éoliennes et des bottes de foin qui ne pourrissent pas dans les champs ...
                  faire 30-40 bornes en ville pour gagner 1 € ou 2, ça vaut pas le coup ...


                • foufouille foufouille 29 octobre 12:14

                  @nono le simplet

                  vente directe ici et c’est pas tes prix :

                  http://www.ferme-avicole-bauduin.fr/alimentation-ferme-avicole.html


                • Aristide Aristide 29 octobre 12:28

                  @nono le simplet

                  le supermarché est toujours moins cher que le bobo direct et bio.

                  sauf que c’est faux ... en vente directe chez le producteur on trouve un prix équivalent et même parfois moins cher comme prés de chez moi pour les tomates ou les fraises à la saison mais il faut les récolter soi-même ... on trouve même des tomates à ....


                  Sauf que c’est vrai et faux , source Agriculture biologique 


                  POURQUOI LES PRODUITS BIO SONT-ILS PLUS CHERS ?

                  Il s’agit d’un mode de production qui nécessite plus de main d’œuvre et peut présenter des rendements plus faibles.

                  Ce surcoût peut être diminué par l’achat de produits bruts, de saison et locaux. D’ailleurs, l’Agence Bio et ses partenaires participent à la structuration de filières bio du producteur au distributeur dans le but d’apporter au consommateur des produits de qualité au prix juste tout en assurant une rémunération juste du producteur.

                  En outre, l’observatoire des prix de l’association familles rurales indique : « Il est possible de trouver du bio moins cher que certains produits conventionnels. » L’association précise qu’en moyenne le lait, les œufs et le jus d’orange coûtent près de 35% plus cher en bio. Cependant, «  le bio de premiers prix est systématiquement moins cher que son homologue conventionnel en marques nationales. »


                  Il n’y a pas comme souvent une vérité tranchée, c’est ce que l’on nomme la mesure et le réflexion à base de sources fiables à l’inverse d’oppositions d’expériences personnelles souvent contestables ...



                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 13:22

                  @Aristide
                  Sauf que c’est vrai et faux
                  bé non ... pas la peine de la ramener pour écrire une ânerie ....
                  c’est faux de dire que c’est « toujours » moins cher comme de dire « jamais » d’ailleurs ...


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 13:36

                  @foufouille
                  vente directe ici et c’est pas tes prix :

                  tu viens de démontrer qu’on peut trouver plus cher que le prix correct ... quel exploit, quelle découverte  smiley
                  tu sais quoi ? c’est valable pour à peu près tout ... lol
                  pour moi, un sac de blé de 25 kg à 10€ c’est du vol, de l’arnaque pour gogos ...
                  moi je l’ai soit gratuit chez mon copain soit, quand il n’en a plus, chez un voisin qui le vend aux copains à 10 € les 50 kg ... et encore, il fait un bénéfice correct puisque le blé vaut 0.18 € le quintal en ce moment ... et le « petit » blé il le donne ...


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 13:44

                  @nono le simplet
                  erreur ... 18 € le quintal bien sûr ... rendu à La Pallice pour chez nous ...
                  explication concernant mon voisin ... il stocke une partie de son blé dans des cellules en attendant pour vendre que le prix soit élevé ... il spécule ...


                • foufouille foufouille 29 octobre 14:03

                  @nono le simplet

                  Tu n’as pas vraiment le choix si aucun agriculteur ou aucune coopérative ne vend aux particuliers.

                  Tu fais comme les autres mais c’est toujours moins cher que d’acheter des œufs même à 1€ le kilo de graines.


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 14:33

                  @foufouille
                  Tu n’as pas vraiment le choix si aucun agriculteur ou aucune coopérative ne vend aux particuliers.

                  en centre ville de Nantes, c’est sûr qu’il ne doit pas y en avoir beaucoup ... remarque des poules non plus d’ailleurs ... à part dans les rues chaudes bien sûr et elles adorent le blé ...


                • foufouille foufouille 29 octobre 14:51

                  @nono le simplet

                  J’étais à la campagne et le seul choix était le gamm vert local ou internet.

                  J’ai choisi internet moins cher avec la livraison en gros à l’époque.

                  Pareil pour le bois, le stère était à 45 pour de la merde.


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 16:41

                  @foufouille
                  Pareil pour le bois, le stère était à 45 pour de la merde.

                  y a 5 ans ? ... je pose des questions parce que ton propos est confus, mélangeant dates, lieux ...


                • foufouille foufouille 29 octobre 17:12

                  @nono le simplet

                  c’est certain que tout le monde a du bois gratos chez toi mais pas chez les autres.


                • nono le simplet nono le simplet 29 octobre 17:34

                  @foufouille
                  c’est ta réponse ? je demande quand ?


                • Xenozoid Xenozoid 29 octobre 17:35

                  @nono le simplet

                  talk to the hand


                • foufouille foufouille 29 octobre 17:46

                  @nono le simplet

                  5 ans dans l’yonne, bouffon.


                • véronique 30 octobre 00:23

                  @oncle archibald
                  Si pour les agriculteurs bio, la vie était rose, tous les agriculteurs passeraient en bio.
                  Les agriculteurs bio se plaignent aussi, demandent des dérogations parfois, et parfois même abandonnent le bio, ou cessent leur activité.
                  Bio ou pas, les agriculteurs ne fixent pas leurs prix, sauf ceux qui font de la vente directe, mais ils sont très peu nombreux.
                  Bio ou pas, tous les agriculteurs sont sous la coupe des multinationales (oui ça concerne aussi l’agriculture bio).

                  De toutes façons, croire que l’agriculture bio peut résoudre tous les problèmes, c’est une illusion. Des rendements très inférieurs, donc une emprise foncière plus importante, un surcroît de travail alors que la main d’oeuvre est chère et peu abondante, et puis si tout le monde se met au bio, ce qu’on commence à observer sur certains produits bio, à savoir la chute des prix, va se généraliser à l’ensemble du bio.


                • nono le simplet nono le simplet 30 octobre 04:06

                  @foufouille
                  5 ans dans l’yonne, bouffon.

                  Bouffon c’est dans l’Yonne ? connais pas ...
                  donc il y a 5 ans, en pleine cambrousse, tu payais les granulés à poule 2 € le kg et tu achetais ton bois à Gamm Vert 45 € le stère (?) ... mais c’était pas du bon bois (? ??) ...
                  y a 5 ans, ici, le bois (chêne, frêne) livré et coupé,fendu à 50 se vendait 50-60 € ... j’en ai trouvé à 40 € mais en 1m, non fendu et à aller chercher à 30 bornes ... dans les « grandes surfaces » je ne sais pas exactement, n’en ayant pas acheté mais c’était plus cher que 60€ c’est sûr ...en mars 2009, pris de court, j’ai acheté un stère de chêne à la Cavac 55 € ... ton prix est bizarre ... mais bon, admettons ...
                  moi « je payais pas mon bois » comme tu dis ... bé voyons ... 4 ou 5 we passés à tronçonner, fendre, transporter, ranger et mettre à l’abri c’est gratuit ?
                  non, c’est pas mal de litres d’huile de coude sans parler du gazole, de l’essence et de l’huile tout court ...


                • velosolex velosolex 30 octobre 14:29

                  @Fergus
                  Malheureusement, ils sont loin d’être majoritaires, et d’être aidé par l’état, qui fait toujours des ponts d’or et des lignes de crédit à l’agriculture, dite « conventionnelle ». Un terme totalement adapté pour cet empoisonnement moderne qui date d’un peu plus de 50 ans, et dont on commence à s’apercevoir qu’elle laisse des déserts derrière elle. Mais la FNSEA vient d’inventer l’agro bashing pour se transforme en victime, dans une belle pirouette, alors que l’information des citoyens lui pose maintenant problème. Ainsi le qualficatif « paysan-jardinier de la France » ne passe plus. C’est vrai qu’on a jamais vu un jardinier empoisonner l’eau du puits ;.....


                • velosolex velosolex 30 octobre 17:39

                  @véronique
                  Je connais bien des producteurs bio, et ils ne sont pas sous la coupe des multinationales…. Paniers, ventes par internet, distribution à demeure, il y a plus d’une astuce pour s’en sortir. Un surcroit de travail ? Peut être, mais au moins la fierté et la santé retrouvées. Employer plus de gens, n’est pas un handicap, mais un bénéfice, dans une campagne qui agonise. De plus bien plus d’une étude montrent maintenant que cette alternative donne sensiblement les mêmes rendements...Le problème essentiel vient de la peur de se confronter à de nouvelles techniques, face à l’habitude, les solutions faciles. Les déclarations de la FNSEA déclarant que les paysans nourrissent la France, sont faits pour les ballots, les gens non informés. Ce n’est pas avec le maïs qu’on nourrie les gens, mais avec les produits importés. La France n’a que trois jours d’autonomie alimentaire devant elle... L’essentiel de la production de céréale est destinée à nourrir les animaux d’élevage intensif, destinés à l’export, et faire des cartons au Maghreb, ou en Asie, ruinant l’économie locale qui ne peut pas suivre les prix. Même et surtout les meilleures terres, comme celles de la Beauce, sont épuisés, les sols contaminés, les eaux empoisonnés, créant des maladies invisibles. L’impact sanitaire n’est pas plus calculé dans ce coût de cette agriculture, que les dommages sur le sol et le paysage, dont les inondations sont le résultat du remembrement. Inutile de parler des pesticides. C’est accablant. Face à cela certains paysans cherchent l’intimidation, s’organisent comme une mafia, niant la réalité de l’empoisonnement, les yeux fixés sur les bénéfices. Si on peut comprendre leur désarroi, on ne peut les suivre dans cette voix quasi mafieuse, d’omerta et de menaces


                • velosolex velosolex 30 octobre 18:08

                  @oncle archibald
                  Dans le minervois ceux qui s’en sortent le mieux se sont orientés vers le bio. J’ai un parent qui s’est converti. Il organise lui même aussi son circuit de vente. Le problème est qu’en gardant sa production, et en vinifiant lui même, le degré d’alcool est monté maintenant à 15 degrés...Les coopératives qui font de savants mélanges résoudent ce problème bien sûr...Le vin est excellent au demeurant mais ce degré est un problème que les années ne resoudent pas.......
                  Ben oui le vin tasse sérieux normalement, en raison de la montée de la température que certains nient ici. Mais il est plus difficile de convaincre un cep de vigne qu’il n’a pas chaud qu’un agoravoxien. Moi qui a fait tout de même fait 6 ou sept fois les vendanges il y a une quarantaine d’années, je constate les dates ont reculé un peu partout d’au moins un mois depuis les années 70.....Un sacré thermomètre de la catastrophe. Certains ont même grillés cette année du coté de l’héraut. Du jamais vu. 
                  Pour les vendanges, j’entendais dernièrement une émission sur France culture, ou le propriétaire affirmait qu’il ne pourrait s’en sortir maintenant en embauchant au tarif français et en hébergeant des saisonniers. C’était pourtant une pratique courante il y a 40 ans, et pas que dans le haut médoc, pas franchement défavorisé à ce niveau. Mais la jeune journaliste à pris cela pour parole d’or. 


                • JC_Lavau JC_Lavau 30 octobre 18:38

                  @velosolex. DONC, et attendu que la propagande, quand elle est localement hégémonique, ne peut ni se tromper ni nous tromper, tu as donc tout compris, et tout est de la faute du dioxyde de carbone anthropique !


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 04:24

                  @velosolex
                  j’ai fait les vendanges dans les années 70 à Cessenon/Orb avec un copain ...
                  on était hébergé et on avait un gros cubi de rosé et un petit de pastis (frelaté) par chambrée de 4 (ou 6) retenus à la semaine en fonction du niveau des cubis (vraiment pas cher) ... j’étais porteur ... en fait, pas de hottes mais des sortes de brouettes, les comportes ... pas mal d’étudiants, des espagnols souvent en famille ... par contre j’ai été obligé d’arrêter avant la fin ... début septembre ... les cours reprenaient à la fac ... dans l’Aude, maintenant ça commence mi-septembre ou le 9 août dans le Fitou ... complétement bizarre, déréglé ...
                  là où j’habite maintenant il y a une grosse treille ... avec mon nouveau voisin qui a un pressoir et l’accord du propriétaire (je dis ça pour ne pas être traité de voleur comme pour les champignons ...lol) on a fait 30 l de jus de raisin et 40 l de pineau dont 10l pour moi ... 5l de pineau classique et 5l de pineau des îles comme dit mon voisin ... jus + rhum blanc + sirop de canne ... j’en ai bu de l’année dernière ... très bon ... un petit cadeau à envoyer aux copains smiley


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 04:53

                  @velosolex
                  De plus bien plus d’une étude montrent maintenant que cette alternative donne sensiblement les mêmes rendements..

                  et si on observe la teneur en protéines, les rendements élevés de l’industrie agricole sont contre balancés par des teneurs en protéines basses ...
                  beaucoup de blé mais de qualité médiocre ...
                  si le taux de CO2 favorise la pousse, la valeur nutritive chute d’autant ...
                  et si en plus on tient compte des intrants, engrais, pesticides ... la balance penche vers le bio ...
                  de toutes façons malgré tous les efforts les rendements stagnent, voire baissent dans certaines régions avec un appauvrissement des sols en matières organiques


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 04:56

                  @Xenozoid
                  talk to the hand

                  c’est pas faux ... lol ... je dirais même « talk to the wall »


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 04:59

                  @nono le simplet
                  talk to the stone ... talk to the masshroom smiley


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 05:05

                  @nono le simplet
                  talk to the clam


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 08:15

                  @velosolex
                  un petit tour en modération ce matin ...
                  2 articles négationnistes sur le réchauffement et un négationniste aussi sur le VIH qui n’existerait pas ... smiley
                  je me demande si je ne dois pas pas me décider à modérer négativement ...


                • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 08:56

                  @velosolex. Rien ne doit se mettre en travers des guerres de religions !


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 09:31

                  @JC_Lavau
                  tiens, il est possible que je me trompe, mais j’ai l’impression que tu manipules les étoiles avec autosatisfaction ... à moins que ce soit l’auteur bien entendu ...
                  un déni de ta part serait bienvenu ...


                • JC_Lavau JC_Lavau 31 octobre 10:26

                  @nono le simplet. J’avoue que j’ai autant d’estime pour ta guerre de religion que pour une crotte de chien remplie d’oeufs de ténia.


                • Aristide Aristide 31 octobre 10:34

                  @nono le simplet

                  Sauf que c’est vrai et faux
                  bé non ... pas la peine de la ramener pour écrire une ânerie ....

                  Voilà donc que le simple fait de nuancer les propos des deux jouteurs sur les prix du bio avec la simple citation d’un article issu d’un organisme officiel AB devient une ânerie pour la brouette. Affligeant ...

                  C’est faux de dire que c’est « toujours » moins cher comme de dire « jamais » d’ailleurs ...

                  Je ne répondais pas seulement au « toujours » de l’un mais aussi au propos de la brouette « en vente directe chez le producteur on trouve un prix équivalent et même parfois moins cher comme ... »

                  Mais bon la brouette affuble l’auteur de la moindre nuance sur un propos tenu de blaireau, bouffon et autres qualificatifs ...


                • velosolex velosolex 31 octobre 13:05

                  @nono le simplet
                  T’es un veinard d’avoir une treille. Le raisin est un truc que je n’achèterai jamais dans le commerce, une vraie éponge à pesticides. Les vendanges, je les ai fait un peu partout. La première fois dans le beaujolais, début octobre dans le meursault en bourgogne ensuite en 74. Du Pulligny Montrachet à table, service trois couverts. Mais la flotte sur la tête tous les jours.. En 76 mi octobre en alsace ; Un tonneau de quelques tonnes a explosé tout près de moi : Un turc qui pigeait pas le français avait mi les bouchon de fermentation...Pour un peu c’était mes dernières vendanges. En 79 j’ai enchainé trois semaines dans les corbières, et deux semaines ensuite en Champagne, rallié en moto, avec laquelle je faisais les saisons, avec la Provence en été. En ce temps il me semble que les jours étaient plus longs qu’aujourd’hui...J’ai remis ça en vacances un peu plus tard, mais tout à coup les hottes me paraissaient plus lourdes, et le vin plus amer. 


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 13:11

                  @Aristide
                  Mais bon la brouette affuble l’auteur de la moindre nuance sur un propos tenu de blaireau, bouffon et autres qualificatifs ...

                  lol ... « bouffon » c’est pas moi qui l’utilise, c’est foufouille et je n’utilise pratiquement que « blaireau » ...
                  je te rappelle que tu m’as traité ouvertement de voleur ... c’est pas vraiment de la nuance ...
                  l’objectivité et la bonne foi c’est pas ton truc ... blaireau ... smiley


                • velosolex velosolex 31 octobre 13:14

                  @nono le simplet
                  J’ai lu des articles dans ce sens dans « reporterre », un excellent site alternatif en ligne, gratuit de surcroit. La qualité du blé en France est médiocre, et les rendements plafonnent. De même le lait...Je vais maintenant chez un producteur bio, avec mes bouteilles en verre, à deux pas de chez moi : 0,80 euro le litre entier….Tu remonte la crème à la cuillère pour faire de délicieux flancs que tu fais mijoter sur le poêle en bois...J’ai retrouvé le gout de ce breuvage que je n’avais plus consommé ainsi depuis mon enfance, à l’époque où nous allions par les chemins, balançant notre laitière en fer blanc à bout de bras. 
                  J’ai regardé la dernière fois le reportage sur la 2, avec Lucet, sur l’agriculture. Mortifère pourrait on dire, avec ces paysans jouant le coup de la menace avec leurs tracteurs et leur benne à purin devant les maires qui posent problème, qui tentent de défendre les riverains impactés par une profusion de cancers, et de maladies dégénératives. Un grand silence dans les médias, qui préfèrent parler du voile….Et en défendre le port...C’est d’une lâcheté à l’autre. 


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 13:16

                  @velosolex
                  une bouteille de pineau des îles va s’envoler vers la Bretagne l’été prochain ça c’est sûr ...


                • alexis42 alexis42 31 octobre 13:26

                  @nono le simplet
                  «  tu m’as traité ouvertement de voleur »
                  J’attends toujours un remerciement pour vous avoir défendu en expliquant vos talents de détective :
                  – trouver sur google une parcelle de bois contenant des champignons
                  – la repérer (latitude et longitude ?)
                  – identifier la commune sur laquelle elle se trouve
                  – aller consulter le cadastre à la mairie
                  – localiser la parcelle
                  – trouver le nom du propriétaire (éventuellement du locataire) et son adresse
                  – aller lui demander son autorisation
                  Un sacré travail !!


                • pemile pemile 31 octobre 13:38

                  @nono le simplet « une bouteille de pineau des îles va s’envoler vers la Bretagne l’été prochain ça c’est sûr .. »

                  Une question au passage, pour le jus de raisin tu le conserves comment, tu le pasteurises ?


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 13:42

                  @velosolex
                  0,80 euro le litre entier

                  tiens c’est moins cher que le lait entier en grande surface, contrairement à ce que raconte aristide ... passons ... je me souviens aussi avoir été chercher le lait dans la ferme près de chez moi chez le père Chèze, assis sur son tabouret dans l’étable qui trayait ses vaches ... le lait était encore chaud quand j’arrivais à la maison ...
                  pour le blé, dans mon coin, malgré des rendements de 80q à l’ha les bonnes années, ce qui est dans la moyenne nationale, la valeur nutritive est basse ... beaucoup de petits grains, (2-5 % voire plus) , sans valeur ... on les donne même pas aux poules ... mon voisin les remet dans les cellules quand il a fait son tri pour les semis ...
                  en ce moment c’est les semis de blé, graines rouges foncées enrobées de pesticides, bactéricides, fongicides ... que les animaux sauvages sont sensés ne pas manger mais que certains mangent quand même ... surtout les pigeons ramiers ...


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 13:57

                  @pemile
                  salut
                  pour le jus de raisin tu le conserves comment

                  pas de conservation ... dés que le jus est fait, on filtre grossièrement avec une passoire fine et on ajoute l’eau de vie, la rape (plus traditionnel dans le pineau) ou le rhum + sucre de canne pour empêcher la fermentation ...13-16 % d’alcool pur dans le mélange jus + eau de vie soit entre 2 et 3 litres pour 10 l de pineau final ... dans une bouteille de 20l ou un bidon alimentaire et on bouche ... on secoue une ou deux fois dans les premiers 15 jours ... et on laisse dans la cave un an ... puis on met en bouteille en laissant le dépôt ... et on boit quand on veut ...
                  facile à faire à condition d’avoir un pressoir ... un extracteur de jus marche peut être ...
                  enfin, bon, j’en parle pas savamment, c’est la première fois que j’en fais ... mais mon voisin en fait depuis qu’il est tout petit ... le pressoir c’est celui de son grand père ...


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 14:01

                  @nono le simplet
                  dans une bouteille de 20l

                  ... qu’on appelle aussi une bonbonne lol


                • pemile pemile 31 octobre 14:13

                  @nono le simplet « pas de conservation »

                  Ca fait 5 ans que je récolte 30-40 litres de jus de raisin sur les deux treilles de la maison que je rénove dans le périgord, sans traitement, même pas de bouillie bordelaise, et pour l’instant je les congèle en bouteilles plastiques ! smiley


                • pemile pemile 31 octobre 14:20

                  @nono le simplet

                  Parler vente directe de produits bio avec foufouille et aristide, bon courage.

                  Les deux ne doivent pas être capable de lier des liens avec les voisinage.


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 14:34

                  @alexis42
                  vos talents de détective :
                  – trouver sur google une parcelle de bois contenant des champignons
                  – la repérer (latitude et longitude ?)
                  – identifier la commune sur laquelle elle se trouve
                  – aller consulter le cadastre à la mairie
                  – localiser la parcelle
                  – trouver le nom du propriétaire (éventuellement du locataire) et son adresse
                  – aller lui demander son autorisation
                  Un sacré travail !!

                  mdr ...
                  1 avec google je vois mal les champignons ... par contre je vois les arbres ... et avec géoportail je vois le relief et l’exposition ...
                  2 pour identifier, repérer, localiser ... c’est pas l’Amazonie ici ... les bois sont assez rares et je connais « un peu » le coin ...
                  3 pour le reste, avec une ferme à 1 km du bois il suffit d’y aller, se présenter et demander poliment si le bois est à eux et si on peut y aller ...
                  les forêts domaniales je sais depuis des années où elles sont et j’ai 4 ou 5 coins où je trouve presque toujours des champignons ... pour une raison simple, là où je vais c’est difficile d’accès ... et un autre truc ... les toiles d’araignée ...
                  blaireau !


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 14:38

                  @pemile
                  et pour l’instant je les congèle en bouteilles plastiques !

                  moi non plus aucun traitement ... par contre je peux me renseigner comment conserver le jus de raisin ... je te dirai ça si j’ai la réponse ...
                  ...
                  foufouille a la tête dure mais bizarrement je l’aime bien ... enfin, un peu ...
                  mais les deux autres blaireaux par contre ...


                • Cadoudal Cadoudal 31 octobre 14:53

                  @nono le simplet
                  C’est ici qu’on apprend que Pemile se prépare un nouvel abri anti diversité dans le Périgord...

                  Ça commence à craindre à ce point là en Bretagne ?

                  https://www.nouvelobs.com/societe/20161103.OBS0694/saint-pierre-de-frugie-le-village-des-bobos-bio.html

                  Ça donne envie, un village entier sans blaireaux, sans paysans, sans indigènes, sans arabes, sans africains, que des réfugiés bobos en quête de pureté ethnique...lol......


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 15:05

                  @Cadoudal
                  dit par un mec qui comme Maupassant mangeait tous les jours à la Tour Eiffel pour pas la voir ...


                • Cadoudal Cadoudal 31 octobre 15:16

                  @nono le simplet
                  Maupassant habitait la tour Eiffel ?

                  Je vois pas trop ce qu’il voulait fuir, les déserteurs maliens ne tenaient pas encore les rues de Paris et la colline du crack à l’époque...

                  Il devait être parano ou aussi con qu’un flic Belge...lol...

                  http://www.fdesouche.com/1287535-vol-a-main-armee-au-carrefour-express-a-molenbeek-saint-jean-b-la-police-diffuse-un-appel-a-temoin

                  Chercher 2 marocains à Molenbeck, bon courage à eux....


                • foufouille foufouille 31 octobre 15:21

                  @pemile

                  Il suffit de pasteurisé le jus de fruit avec un autocuiseur direct dans la bouteille comme pour les bocaux.


                • pemile pemile 31 octobre 15:37

                  @Cadoudal « C’est ici qu’on apprend que Pemile se prépare un nouvel abri anti diversité dans le Périgord »

                  Non, autant j’ai un problème avec l’islam (et toutes les autres religions), autant la diversité, à l’inverse de pas mal sur avox, ça me plait mieux que de lire tes liens de fdesouche ou de breizhinfo smiley


                • pemile pemile 31 octobre 15:45

                  @foufouille « Il suffit de pasteurisé le jus de fruit avec un autocuiseur direct dans la bouteille comme pour les bocaux. »

                  Pour 40 litres, faut un sacré gros autocuiseur et j’ai lu qu’au niveau température tu flingues vite ton jus ?


                • Cadoudal Cadoudal 31 octobre 15:57

                  @pemile
                  C’est bien, de toute façon, j’ai jamais douté de toi, tu as toutes les compétences requises pour te faire accepter dans le village des réfugiés bobos garanti 100% sans noirs, sans arabes et sans curé...

                  Si t’as un problème avec un paysan indigène qu’en à marre d’être pris pour un con, essaye de lui faire le coup de la panne...lol...

                  Ça m’étonnerais que ça marche, je me suis laissé dire que les réfugiés bobos hypocrites commençaient à les agacer sévères ces braves paysans indigènes à force de se frotter langoureusement à leurs tracteurs...

                  « Mon avocat m’a dit que si je veux un permis de séjour, je dois obtenir la carte Arcigay ». Lorsque nous demandons à nos interlocuteurs s’ils sont homosexuels, la réponse fuse : « Non, je suis hétérosexuel ». Un garçon du Sénégal nous dit même qu’il a une femme et des enfants et espère qu’à l’avenir ils pourront le rejoindre en Italie. La raison de ce migrants est simple : obtenir un permis de séjour

                  https://www.corriere.it/video-articoli/2019/10/23/permessi-soggiorno-migranti-l-escamotage-dell-orientamento-sessuale/ece27a72-e52c-11e9-b924-6943fd13a6fb.shtml


                • foufouille foufouille 31 octobre 16:50

                  @pemile

                  Il faut le faire en plusieurs fois. il s’agit de stériliser sous haute pression comme pour les bocaux de légumes.


                • pemile pemile 31 octobre 16:53

                  @foufouille « il s’agit de stériliser sous haute pression comme pour les bocaux de légumes »

                  Non, faut flinguer les bactéries pour pas que ça fermente mais pour pas flinguer ton jus faut pas dépasser 70-75°


                • pemile pemile 31 octobre 16:56

                  @Cadoudal "tu as toutes les compétences requises pour te faire accepter dans le village des réfugiés bobos garanti 100% sans noirs, sans arabes et sans curé"

                  Non, je supporte pas les bobos, par contre, noirs ou arabes, aucun ne choisi ses parents et cela ne défini pas ce qu’ils sont smiley


                • foufouille foufouille 31 octobre 17:02

                  @pemile

                  Si tu ne veux pas de cette solution que tout le monde utilise, il te reste le sous vide avec couvercle spécial mais beaucoup plus cher.


                • pemile pemile 31 octobre 17:04

                  @foufouille « Si tu ne veux pas de cette solution que tout le monde utilise »

                  Pour du jus de raisin, t’es sûr ?


                • Cirrhose (Droll de Crane) Cyrus (TRoll de DRame) 31 octobre 17:11

                  @pemile

                  Oui , il as raison il y a deux protocole de sterilisation .
                  le 120 degré , pendant deux heure 
                  https://fr.wikipedia.org/wiki/St%C3%A9rilisation_(microbiologie)
                  cf nicolas apert

                  et la pasteurisation https://fr.wikipedia.org/wiki/Pasteurisationqu’ on utilise pour des produit propre ne resitant pas au haute temperature .

                  L’ important dans ce procesus etant le refrodissement a rapide a deux ou trois degré.

                  c’ est a faire immediatement apres le pressage et l’ embouteillage sans air .


                • velosolex velosolex 31 octobre 17:12

                  @JC_Lavau

                  J’observe que vous me suivez avec le zèle d’un clébart en laisse.
                  Faut il que je sois pertinent pour être digne de tant d’intérêt et d’une telle fidélité. 


                • Cadoudal Cadoudal 31 octobre 17:13

                  @pemile
                  Ben ils sont noirs et arabes...
                  Comme toi et moi on est caucasiens...

                  On ne se définit pas par ce qu’on est, on se définit par ceux que l’on fuit...

                  Demande à ton camarade réfugié bobo Fergus, il va t’expliquer pourquoi toi aussi tu es venu militer pour l’immigration massive en Bretagne après ta fuite du Saindenisistan...lol...


                • velosolex velosolex 31 octobre 17:14

                  @nono le simplet
                  Le lait est effectivement tout chaud, disponible à l’heure de la traite. D’ailleurs je m’y rend sur l’heure.
                  Salut à toi


                • foufouille foufouille 31 octobre 17:36

                  @pemile les industriels utilise une haute température quelques secondes pour une longue conservation.

                  la méthode cocotte et bocaux ou bouteilles plus une cave permet de conserver plus longtemps que le congel qui est de trois mois sans vide.

                  tu peux aussi acheter un vrai stérilisateur sous plus haute pression pour ne pas dépasser tes 75° mais c’était assez cher la dernière fois que j’ai cherché.


                • Aristide Aristide 31 octobre 17:37

                  @nono le simplet

                  Pas traité simplement qualifié à juste titre de voleur ...


                • alexis42 alexis42 31 octobre 17:38

                  @nono le simplet
                  Une seule ferme à 1km à la ronde, ce n’est pas l’Amazonie mais plutôt le désert...
                  Dans mon Périgord, la moindre forêt était divisée en une multitude de proprios éparpillés.
                  Malgré vos tentatives pour vous dévaluer, je vous ai qualifié d’excellent détective, et je ne reviendrai pas sur ce point.

                  Merci de rappeler que je suis un blaireau, donc courageux, combatif, et avec une queue de 20 cm. Je ne me hasarderai donc pas à vous qualifier de la même façon...


                • foufouille foufouille 31 octobre 17:43

                  @pemile

                  non tu ne flingues pas les bactéries mais fait cesser la fermentation par manque d’air qui s’échappe en partie sous la pression et au refroidissement. les bactéries qui restent consomme l’oxygène qui reste et sont donc en en sommeil.

                  pareil pour le congel qui ne tue pas les bactéries.


                • velosolex velosolex 31 octobre 18:24

                  @nono le simplet
                  Je doute que ça serve à quelque chose. Autant pisser dans un violon à double fond. 
                  C’est très dur de trouver un article potable. Pertinent et qui apprenne quelque chose de nouveau. Quand c’est drôle , c’est involontaire. La fachosphère se resserre. Est ce du à l’effet de Serre. Tous c’est type à la Trump à la Bolsonaro. C’est à te faire regretter le temps des Borsalino. 


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 18:34

                  @Aristide
                  Pas traité simplement qualifié à juste titre de voleur ...
                  sauf que tu peux toujours courir ... tu m’as énervé la première fois, maintenant ça me fait rigoler ... je sais qui je suis, toi tu supputes ... smiley


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 18:36

                  @velosolex
                  ouais, y a des coups de pied occultes qui se perdent ...


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 18:44

                  @foufouille
                  non tu ne flingues pas les bactéries mais fait cesser la fermentation par manque d’air


                  c’est con pour les bactéries anaérobies qui n’ont pas besoin d’air ...
                  tu n’y connais rien foufouille ... tu racontes n’importe quoi ...
                  il y a trois types de bactéries ; les aérobie strict , les anaérobie strict et les aéro-anaérobies ... la stérilisation tue toutes les bactéries ...
                  et stérilise aussi les pullovers ... parce qu’un pull sans ovaires est un tricot stérile


                • foufouille foufouille 31 octobre 18:54

                  @nono le simplet

                  c"est vrai mais ça fonctionne très bien ce truc.


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 19:07

                  @foufouille
                  tu me dis ça à moi qui fais entre 100 et 200 bocaux chaque année ...


                • nono le simplet nono le simplet 31 octobre 19:15

                  @nono le simplet
                  depuis juillet où j’habite ici j’ai fait 7 bocaux de coq au vin, 42 de champignons et 7 de pickles au vinaigre (non stérilisés)


                • Aristide Aristide 31 octobre 19:33

                  @nono le simplet

                  je sais qui je suis

                  Ouais, un mec qui se croit tout permis et fait croire que des fermiers du coin, en général des gens qui savent ce qu’est la valeur de l’argent, qui sont proprios d’un bois de 200 m sur 200 m, laissent le premier brouetteur venu récolter quelques dizaines de kilos de champignons facilement négociable.

                  Vous croyez vraiment à vos histoires à dormir debout ....


                • pemile pemile 31 octobre 21:30

                  @alexis42 « avec une queue de 20 cm »

                  4ème fois que vous nous parlez de la queue du blaireau, mesurée par votre épouse ! smiley


                • pemile pemile 31 octobre 21:36

                  @Aristide « Vous croyez vraiment à vos histoires à dormir debout »

                  Vous croyez vraiment qu’aucun cèpe n’est laissé bouffé par les limaces dans des bois privés ?

                  « laissent le premier brouetteur venu »

                  M’enfin, Nono EST le premier brouetteur d’Avox smiley


                • nono le simplet nono le simplet 1er novembre 02:16

                  @pemile
                  qu’est ce tu veux ... aristide est bourré de certitudes et de clichés sur les gens ... quand on parle aux gens on réalise que ces clichés, comme les paysans près de leurs sous, n’existent que rarement ... dans les bois et à proximité, j’ai rencontré plein de monde au fil des années car, contrairement à ce qu’il croit, je ne me cache pas, je vais au devant des autres chercheurs ou des gens que je croise et je dis bonjour, le mot magique ... on échange nos connaissances ... je pose des questions ... il y a quelques années j’ai même donné un cèpe à un couple de chercheurs débutants ... cette année j’ai croisé un couple dans mes âges qui ramassait les châtaignes, ne ramassant pas les champignons ... ils m’en ont montré un tout près qu’ils n’avaient pas osé toucher mais qu’ils pensaient être possiblement un cèpe ou une coulemelle ... une magnifique amanite panthère très fréquente cette année ... pas mortelle mais très toxique quand même ... ayant ramassé des coulemelles, fréquentes cette année aussi en sous bois, je leur ai montré la différence ... peu convaincus, je ne crois pas qu’ils en auraient mangé si je leur en avais donné ...
                  bien sûr j’ai rencontré quelques chercheurs, l’air préoccupé et suspicieux qui n’esquissaient qu’un vague bonjour avant de s’éloigner ... voire un regard surpris sans réponse à mon bonjour ... des sauvages de la ville peut être ... mais globalement depuis plus de 15 ans où je vais en ramasser, l’ambiance est détendue entre chercheurs ... et même en Corrèze, à part un incident que j’ai raconté ici, je n’ai jamais eu de problèmes et la guerre des champignons est un peu une légende ...
                  tiens ... une histoire oubliée qui me revient ... il y a 6 ou 7 ans, dans le petit hameau que je traverse souvent lors de mes recherches j’ai remarqué un veau échappé d’un pré qui risquait d’aller sur la route assez fréquentée non loin de là ... j’ai été dans la ferme la plus proche ... le veau était à eux ... j’ai aidé à le faire rentrer ( bien que j’ai peur des vaches, lol) ... on a discuté quelques minutes sur les champignons ... il m’a indiqué un endroit où ne pas aller, le propriétaire étant un peu con ... en plus il ne ramassait pas les champignons ... je connaissais le coin ... des panneaux d’interdiction partout ... je n’y avais, évidemment jamais mis les pieds ... avec le temps, je sais où je peux aller sans me faire virer ou me faire accuser de vol (lol) ...
                  cette année j’ai ramassé beaucoup de champignons mais c’est à peine la moitié de ce que j’ai laissé sur place, trop vieux et bouffés par les limaces ... j’ai surtout volé les limaces ...


                • nono le simplet nono le simplet 1er novembre 02:21

                  @pemile
                  4ème fois que vous nous parlez de la queue du blaireau

                  on place sa fierté où on peut smiley
                  d’un autre côté le concours de celui qui a la plus longue j’ai arrêté à l’âge de 13-14 ans et pas parce que je perdais tout le temps smiley


                • nono le simplet nono le simplet 1er novembre 02:23

                  @velosolex
                  C’est très dur de trouver un article potable.

                  ne votant que positivement je vote de moins en moins ...


                • alexis42 alexis42 1er novembre 08:33

                  @pemile
                  D’après Wiki sur le blaireau : « la queue, qui mesure 20 cm environ. »
                  Comme votre pote simplet-le-bien-nommé insiste pour me qualifier de blaireau, et sachant par ailleurs que je suis courageux et combatif, j’ai simplement voulu faire vérifier cette dernière caractéristique par la personne la plus qualifiée.
                  Il est évident que le simplet est jaloux, et qu’il n’a mis son dernier « Blaireau » en fin de message que pour faire croire à une signature.


                • nono le simplet nono le simplet 1er novembre 08:49

                  @alexis42
                  sachant par ailleurs que je suis courageux et combatif
                   smiley


                • alexis42 alexis42 1er novembre 08:49

                  @nono le simplet
                  En me traitant de blaireau, vous reconnaissez implicitement que j’en ai les attributs. Ce n’est donc pas moi qui insiste, mais vous.
                  Vous affirmez avoir été toujours gagnant au concours de « la plus longue, » mais vous n’en donnez aucune preuve. Si vous croyez que l’on va vous croire sur parole, et donc vous traiter de blaireau, vous avez perdu.


                • alexis42 alexis42 1er novembre 08:54

                  @nono le simplet
                  « sachant par ailleurs que je suis courageux et combatif »
                  Étant d’une grande modestie, je n’aurais jamais fait état de cela sans y être poussé. C’est encore à vous que je dois la révélation de ces qualités !


                • Aristide Aristide 1er novembre 08:57

                  @pemile

                  Vous croyez vraiment qu’aucun cèpe n’est laissé bouffé par les limaces dans des bois privés ?

                  Quel rapport avec la fable de cette autorisation donnée par un fermier qui connait son bois de 200 m par 200 m par coeur et sait aller directement récolter les fruits de sa propriété qui valent au bas mot 10 € le kilo. Voilà donc qu’il ferait un cadeau de 400 € au minimum au premier venu ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès