• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’aphorisme me plaît...

L’aphorisme me plaît...

JPEG

Formule brève, ramassée, l'aphorisme dit l'essentiel en si peu de mots...

Econome du verbe, l'aphorisme révèle pourtant bien des choses...

 

Le mot est ancien et d'autant plus précieux, il vient d'un verbe grec "aphorizein" qui signifie "délimiter".

 

L'aphorisme me plaît, me séduit : je n'aime pas les logorrhées, les longs discours interminables et amphigouriques qui tournent autour du pot...

Comme le haïku japonais, l'aphorisme est un condensé de réflexion sur le monde.

Formule frappante, percutante, l'aphorisme fait souvent appel à l'humour, à la dérision, à la poésie, à des jeux de mots.

 

Difficile de se livrer à cet exercice où le mot doit faire mouche... difficile de rédiger en peu de mots l'essence du monde...

 

Sylvain Tesson, géographe, grand voyageur, écrivain, excelle dans la maîtrise de l'aphorisme...

Il écrit notamment : "L'aphorisme s'accorde bien à la vie d'aventure. Sur la route, il faut de la légèreté : un sac vide et des projets réduits au seul et beau souci d'avancer. L'aphorisme participe au dégraissage de la vie, à la diététique de l'âme et du corps- vertus nomades."

 

Propos sur la nature, sur la mort, sur l'homme et ses penchants, ces aphorismes surprennent, émerveillent, font sourire, rire, parfois d'un rire désespéré...

La mélancolie affleure souvent : l'amour qui déçoit, l'homme qui détruit la nature, le tourisme mal pensé...

Il faut lire "Les aphorismes sous la lune et autres pensées sauvages" de Sylvain Tesson.

 

Quelques mots pour décrire la beauté du monde, le plaisir de la marche, la mélancolie des crépuscules...

Quelques mots pour dénoncer la bêtise, l'inconscience des hommes...

 

Par exemple :

 

"La neige : les éclats brisés du silence céleste..."

"Neige : la poudre aux yeux de l'hiver..."

"Lueur d'espoir : une petite mousse dans la fissure d'un mur."

"Sapin de Noël : on aura même réussi à rendre les arbres ridicules."

"Pâquerettes : taches de douceur sur la joue du gazon."

 

Ou encore :

"L'amour est cet intervalle de déception entre le chagrin de la vie solitaire et le désespoir de la séparation."

"Amour : jeu de jupes puis jeu de dupes."

 

"Dans une vie, il nous arrive davantage rien que quelque chose."

" Je suis sûr que Jésus préférerait une soirée avec des danseuses du ventre qu'avec des carmélites."

"Vivre, c'est attendre de regretter la jeunesse au cours de laquelle on s'ennuyait tant."

 

"Plages de la Méditerranée : champs de bataille couverts de corps morts de chaud."

" Le tourisme à Rome : preuve que, effectivement, les barbares ont gagné."

 

Etc.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/07/l-aphorisme-me-plait.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

43 réactions à cet article    


  • Neapolis Neapolis 31 juillet 15:49

    Ne craint pas d’aller lentement mais craint de t’arrêter. Un vieux assis voit plus loin qu’un jeune debout...


    • Fergus Fergus 31 juillet 15:59

      Bonjour, Rosemar

      Ecrire des aphorismes est la portée de n’importe quel gugusse qui rédige à peu près correctement. La preuve, j’en ai moi-même commis des dizaines. smiley 

      En voici une dizaine, tirés de ma série d’articles consacrés à des fausses citations. Eu égard à la période estivale qui incite à la légèreté, j’en ai mis quelques-uns qui, je l’espère, prêtent à sourire :

      « Les remords sont les hémorroïdes de la conscience. ». Augustin Capestan (L’éloge du Moi)

      « La main tendue n’est pas toujours celle d’un ami. La main refusée n’est pas forcément celle d’un ennemi. » Souleymane Diop (L’ombre du karité)


      « La mini-jupe a une double fonction thermique : elle rafraîchit les filles et échauffe les garçons. »André-Paul Roussilhe(À l’ombre des platanes)


       La mort n’est qu’un long sommeil d’où le rêve est absent. » Hermann Holliger (Le forgeron de Günzburg)

      « Je croirai en Dieu le jour où je pêcherai des saumons fumés prédécoupés en tranches. »Joop Schepers(L’agonie du Zuyderzee)


      « La vertu est le refuge des laids et des sots. » Henrik Söderberg (Le rêve de Magnus)


      « Les riches ne jouiraient pas de leur fortune s’ils étaient privés du spectacle des pauvres. » Mildred Whiterspoon (The landlord)

      « Faire la charité, c’est nettoyer le miroir dans lequel on se reflète. » Toshiro Miyake (Le cordonnier de Matsumoto)


      « La plupart des femmes sont paradoxales : elles protestent lorsqu’on les regarde et sont déçues lorsqu’on les ignore. » Domenico Cavallieri (Le carillon de San Geminiano)


      « Il est plus facile de caresser un lion qu’une puce. » Boubacar Coulibaly (Contes du pays Mandingue)









      • rosemar rosemar 31 juillet 18:13

        @Fergus

        Je vois que vous êtes aussi un spécialiste de l’aphorisme... et en avez-vous écrit des poétiques, sur la nature, par exemple ??


      • Fergus Fergus 31 juillet 18:54

        @ rosemar

        Il se trouve que j’ai écrit une fausse citation qui combine « nature » et « poésie » :

        « Le chant de la nature est le cassoulet du rêveur : plus il en consomme, plus il poète ! » Ludovic Gratteplanche (La petite hulotte)

         smiley


      • Fergus Fergus 31 juillet 19:00

        En l’occurence, un petit clin d’oeil au mari de Colette, le dénommé Willy, auteur de ce bel aphorisme : « Il ne faut pas poéter plus haut que son luth ! »


      • Fergus Fergus 31 juillet 16:00

        Et une autre dizaine pour faire bon poids : 


        « Rien n’est plus excitant pour un cuisinier qu’une femme à poêle. » Joël Boruchon (Amour et aïoli)

        « La calomnie est une arme d’autant plus redoutable qu’elle s’enraye rarement. » Evgueni Tarassov (Plaidoyer pour Irina)

        « Le comble d’un abruti est d’être affligé d’une tumeur maligne. » Malcolm Cavendish (Le disquaire de Whitechapel)

         

        « Je n’ai jamais aimé les filles qui couchent dès le premier soir, cela m’oblige à attendre des heures. » Atchimpouf Bobissolo (Mémoires d’un chaud lapin)

         

        « Pour convaincre votre épouse, préférez le mensonge vraisemblable à l’improbable vérité. » Marc-Antoine Bancel (La belette et le campagnol)

         

        « Le suicide des jeunes est la rançon de la paix. » Vigdis Gunnardottir (L’adieu à Reykjavik)

         

        « Plus un individu est intellectuellement petit, plus il est habité de grands préjugés ! » Jürgen Ackermann (Le braconnier de Bergheim)

         

        « Dans les études sombres on voit des clercs obscurs. » Barthélémy Apostol (Gare aux gabians !)

         

        « L’amour est à la raison ce que la haine est à la sagesse. »Miangaly Ravelomanantsoa(La migration des palétuviers)

         

        « C’est un fait avéré : les naturistes incontinents préfèrent la pluie. » Iñaki Iribarren (Le crépuscule des Deux-Jumeaux)


        • nono le simplet nono le simplet 31 juillet 17:09

          @Fergus
          c’est rafraichissant smiley


        • Fergus Fergus 31 juillet 17:37

          Bonjour, nono

          Merci !

          Cela dit, un bon verre d’ouzo bien allongé par temps de canicule, ce n’est pas mal non plus. smiley


        • nono le simplet nono le simplet 31 juillet 17:38

          @Fergus
          salut
          les deux ne sont pas incompatibles smiley


        • Fergus Fergus 31 juillet 17:53

          @ nono le simplet

          Non, en effet. Il m’arrive d’ailleurs d’écrire des textes en dégustant un apéro, histoire de bénéficier des effets de l’alcool sur mon inspiration. En réalité, c’est très rare : l’apéro est une chose trop sérieuse pour être pollué par une activité intellectuelle. smiley



          • troletbuse troletbuse 31 juillet 17:43

            Moi, je préfère les aporismes smiley



            • troletbuse troletbuse 31 juillet 22:18

              @rosemar
              Pour aphorisme, il faut ajouter du Hasch


            • rosemar rosemar 31 juillet 22:20

              @troletbuse

              Et ça change tout...


            • OMAR 31 juillet 17:45

              Omar9

              .

              @Mamamouchie Rosemar

              .

              41°, ça tape sur le ciboulot, surtout quand on a rien à dire...

              .
              Un peu de poésie et de fraicheur estivale, quand même :
              https://www.google.com/search?client=firefox-b-d&q=brel+un+soir+d%27%C3%A9t%C3%A9


              • rosemar rosemar 31 juillet 19:26

                @OMAR

                MERCI pour cette belle chanson sur l’été...


              • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 31 juillet 18:28

                Je n’ai jamais bien compris la différence entre aphorisme, adage, proverbe et sagesse des nations à part le fait que, pour l’aphorisme, on connait le coupable du lieu commun ou du paradoxe énoncé.


                • rosemar rosemar 31 juillet 19:11

                  @Séraphin Lampion

                  .
                  « Le proverbe, du latin « proverbium » (« la parole en avant »), est, à proprement parler, une phrase complète, devenue commune, qui, sous une forme imagée, propose une certaine vision du monde.
                  Le dicton vient du latin « dictum », du verbe « dicere » (« dire »). C’est ce qui se dit, ce qui se rapporte, en faisant référence à l’expérience, au savoir des anciens.
                  La sentence (de « sententia » : sentiment, opinion) exprime une opinion morale formulée en une phrase. Elle se présente souvent sous une forme abstraite destinée à amener une réflexion.
                  L’adage (étymologiquement : affirmer) donne également une directive morale, mais sa forme est plus abrégée, comme par exemple : « Bon chien chasse de race. »
                  La maxime (= « le plus grand ») est une réflexion qui exprime une vérité qui se veut incontestable. Les maximes, qui sous-entendent qu’il n’y a rien de plus grand, servent de règles dans toutes les disciplines.
                  L’aphorisme (étymologiquement : délimiter, définir) est une courte maxime, une sentence renfermant un grand sens en peu de mots.
                  L’apophtegme (du grec « apophtegma ») est une maxime, une opinion exprimée d’une manière dogmatique ; c’était initialement une parole mémorable d’une personne illustre.
                  Le précepte (de « praecipere » : prendre avant, prendre le premier) est une sorte de recommandation, de règle tirée d’un enseignement, une leçon. Cela revoie à un précepteur, un éducateur. »

                  https://www.etudes-litteraires.com/forum/topic53369-difference-entre-aphorisme-dicton-et-proverbe.html


                • troletbuse troletbuse 31 juillet 23:00

                  @Séraphin Lampion
                  Rassures-toi, moi non plus. Et je ne ferai pas d’effort pour savoir car comme dirait Chirac ....


                • alexis42 alexis42 31 juillet 20:57

                  Le m’as-tu-vu habituel réussit à parasiter le texte original avec 20% de caractères en plus pour exposer son immense talent.
                  Mais oui, c’est le plus grand, le plus beau, le plus fort, sous les applaudissements de l’IDS.


                  • rosemar rosemar 31 juillet 21:11

                    @alexis42

                    Mais c’est qui ??


                  • rosemar rosemar 31 juillet 21:12

                    @alexis42

                    Vous croyez qu’il s’est reconnu ?


                  • Fergus Fergus 31 juillet 23:13

                    Bonsoir, alexis42

                    N’oubliez pas de prendre vos médocs contre les aigreurs d’estomac avant de vous coucher !  smiley


                  • rosemar rosemar 31 juillet 23:21

                    @alexis42

                    Ah oui,je crois qu’il s’est reconnu ! 


                  • Fergus Fergus 1er août 08:45

                    Bonjour, rosemar

                    Tiens, vous pactisez avec les trolls compulsifs. Amusant ! smiley


                  • pemile pemile 1er août 10:26

                    @Fergus « Amusant ! »

                    Et révélateur que rosemar vous jalouse et se vexe vite ?


                  • Fergus Fergus 1er août 10:54

                    Bonjour, pemile

                    Je n’ose le croire. smiley

                    Je me contente de constater qu’elle ne prend jamais (sauf à de rarissimes exceptions) le peine de lire d’autres articles des auteurs du site, quel que soit le sujet et le profil desdits auteurs. Comme si seuls ses textes valaient la peine d’être commentés. Il est vrai qu’elle n’est pas la seule dans le genre. 


                  • popov 1er août 11:23

                    @Fergus

                    Bonjour

                    Peut-être qu’elle n’a pas le temps.


                  • rosemar rosemar 1er août 11:25

                    @pemile

                    Mais qui se vexe ? Sûrement pas moi !


                  • pemile pemile 1er août 11:29

                    @rosemar « Mais qui se vexe ? Sûrement pas moi ! »

                    Vous nous expliquez alors votre subite connivence avec le roquet Alexis42 ?


                  • rosemar rosemar 1er août 13:53

                    @Fergus

                    Je ne savais pas que c’était un troll... mais est-ce un troll ?


                  • alexis42 alexis42 1er août 10:07

                    @Fergus « Com-pulsif »

                    Je suis intervenu 2 fois, et vous 8. Qui est donc le plus « pulsif » des deux ?

                    Je serais un « troll », donc quelqu’un visant à alimenter des polémiques. Or il n’en est rien : je me suis borné à souligner la sublime intervention d’un individu sans lequel Agoravox ne serait rien, mais je n’ai jamais dit que c’était vous ! Vos fragiles chevilles n’auraient pas tenu le coup smiley.


                    • pemile pemile 1er août 10:24

                      @alexis42 « mais je n’ai jamais dit que c’était vous ! »

                      Ce qui est d’autant plus mesquin ?

                      « mais je n’ai jamais dit que c’était vous ! »

                      Après nono, c’est Fergus que vous prenez pour un con, mais les deux fois c’est bien vous qui finissez pitoyable smiley



                    • Fergus Fergus 1er août 10:55

                      Bonjour, alexis42

                      « Compulsif » dans le trollage sous la forme de commentaires récurrents de dénigrement !


                    • nono le simplet nono le simplet 1er août 14:20

                      @Fergus
                      je note, de plus, dans son profil, une explication alambiquée sur son récent changement de pseudo qui précède un autre changement après suppression d’un autre compte mystérieux mais brillant... smiley
                      et le reste de son profil n’est qu’une longue logorrhée à l’encontre du 421 qu’il ne cite que par allusion « un auteur particulièrement talentueux (dont le nom évoque un jeu de dés »

                      ...  smiley
                      un éclairage éloquent du personnage ...


                    • nono le simplet nono le simplet 1er août 14:26

                      @rosemar
                      si on examine la définition d’un troll, ça lui va comme un gant ... smiley


                    • alexis42 alexis42 1er août 19:28

                      @nono le simplet
                      J’adore les cons, en particulier les très cons, et vous vous rapprochez de ce groupe.
                      Je note que l’abondance des « couilles » et « culs » dans la diarrhée 421-esque semble vous convenir, preuve que votre « cerveau » se situe au-dessous de la ceinture smiley
                      Si je n’en avais cité que 2 ou 3, on aurait pu ne pas me croire.
                      Dans un commentaire précédent (mystérieusement disparu, à moins que ce soit un début d’Alzheimer...), je rappelais n’avoir jamais traité Fergus de con.


                    • nono le simplet nono le simplet 2 août 02:34

                      @alexis42
                      camarade alexis le mal nommé, puisque le saint fût un aristocrate devenu mendiant ,
                      au cas où cela t’aurait échappé le « profil » est l’endroit où l’auteur (ainsi dénommé) est invité à se présenter, ce que chacun fait (ou pas) à sa guise ... certains sont laconiques, d’autres dithyrambiques mais parlent d’eux et/ou de leurs idées ...
                      tu choisis de parler du 421 et tu en as parfaitement le droit, enfin j’imagine ...
                      mais tu devrais comprendre qu’on puisse trouver cela incongru ...
                      pour le reste, je confirme ton diagnostic sur l’Alzheimer ... faire (enfin, tenter de faire) la démonstration que quelqu’un est un con c’est le traiter de con ...
                      d’ailleurs, je n’affirmerai jamais ne pas t’avoir traité de con smiley


                    • popov 1er août 10:29

                      @rosemar

                      Bonjour

                      Vous aimez les aphorismes ? Que diriez-vous d’un livre constitué uniquement d’aphorismes ?

                      Que diriez-vous de tout un pan de littérature fait d’aphorismes ?


                      • rosemar rosemar 1er août 11:29

                        @popov

                        Dommage ! Je ne sais pas lire le sanskrit ! 

                        Le livre de Sylvain Tesson que je cite dans l’article est un recueil d’aphorismes...


                      • AlLusion AlLusion 2 août 16:46

                        L’aphorisme le plus court sur un mur de Facebook : cliquer sur « J’aime »

                        Cela ne veut rien dire, mais cela peut rapporter gros pour ceux qui utilisent les « J’aime » pour présenter ensuite des publicités

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès