• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’ARME CLIMATIQUE - La manipulation du climat par les militaires - (...)

L’ARME CLIMATIQUE - La manipulation du climat par les militaires - VOLET N° 2

PNG

LES CHEMTRAILS

A ne surtout pas confondre avec les « contrails » - (traînées de condensation), le mot « chemtrails » - (traînées chimiques) , apparaît à l'automne 1990 dans un manuel édité par le département de chimie de l'Académie de l'US Air Force.

Il semble que ce soit la première fois que ce terme est utilisé officiellement. Une fois lancé, ce mot, « chemtrails » fait son petit bonhomme de chemin. Il réapparaît en 2001 à la faveur du projet de loi intitulé le Space Preservation Act, présenté au Congrès sous le numéro HR 2977 par Dennis Kucinich, le représentant du parti Démocrate de l'Ohio.

Section 7 du projet : rubrique « définitions ».

« (B) Ces termes incluent les systèmes d'armes exotiques tels que :

1/ armes électroniques, psychotroniques, ou d'information ;

2/ chemtrails

3/ systèmes d'armes à ultra basses fréquences de haute altitude

4/ armes à plasma, électromagnétiques, sonores ou à ultrasons ;

5/ systèmes d'armes laser ;

6/ armes stratégiques, opérationnelles, tactiques.

7/ armes chimiques, biologiques, environnementales, climatiques ou tectoniques. »

Or, la chambre des représentants, censurera ce rapport, en supprimant les termes « chemtrails » et « systèmes d'armes exotiques ». Le texte définitif sera donc expurgé. Dennis Kucinich est interviewé en janvier 2002 par Bob Fitrakis du journal Colombus Alive. En effet, le journaliste lui demandera pour quelle raison, il a introduit le terme « chemtrails » dans son projet de loi, alors que le gouvernement américain nie l'existence des « chemtrails ».

Dennis répondra : « La vérité est qu'il y a un programme entier au département de la Défense, nommé Vision for 2020, qui développe ces armes. »

Quant au document « Vision for 2020 », sans surprise, la version publique n'apporte aucune précision. Le secret militaire est donc bien gardé, dirons-nous préservé.

Mais si les militaires sont discrets, les industriels eux, avancent de leurs « gros sabots » et le sont beaucoup moins.

En effet, en 1991, David B. Chang et I-Fu Shih, deux chercheurs de la Hughes Aircraft Company, un contractant majeur de la défense américaine, déposent un brevet sous les n° 5003186. Les premières lignes expliquent l'objet de leur découverte :

« Une solution au problème du réchauffement climatique consiste à ensemencer l'atmosphère avec des particules métalliques. Une technique pour répandre ces particules métalliques consisterait à ajouter de minuscules particules dans le kérosène des avions de ligne, de sorte que les particules soient émises par les moteurs de l’avion lorsqu'il vole à son altitude de croisière  ».

D. Chang et I-Fu Shi préconisent d'utiliser des oxydes de métal qui ont une haute émissivité, comme l'oxyde d'aluminium qui présente l'avantage d'être bon marché, et l'oxyde de thorium.

Qu'est-ce que l'oxyde de thorium ? 1

C'est « un agent de contraste radiographique qui était utilisé dans les années 30 jusqu'aux environs de 1954. Des taux élevés de mortalité sont liés à son utilisation et il a été démontré qu'il provoque le cancer du foie ».

Mais les deux chercheurs, qui connaissent pourtant la nocivité de l'oxyde de thorium, ne semblent pas s'en émouvoir outre-mesure et en proposent son aspersion dans le ciel, pourtant... Sans se soucier le moins du monde de ceux qui sont en dessous et qui reçoivent les retombées de ces particules métalliques sur Terre.

Création du GIEC.

Les études sur le « réchauffement climatique » s'intensifient. La création d'un organisme, le GIEC - Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat – (affilié à l'ONU), a pour mission les études sur la question du réchauffement climatique.

Une question cependant reste en suspens : qu'est-ce que la « Hugues Aircraft Company » vient faire au milieu ? N'y aurait-il pas également (ou plutôt) des applications de nature « militaires » sous couvert d'applications « civiles » ?

Une partie de la réponse vient du brevet antérieur auquel D. Chang et I-Fu Shi font référence, enregistré sous le n° 3222675 qui n'est pas de toute première jeunesse et qui date de.... décembre 1959, en faveur de Walter Schwartz et de TRW Inc., société rachetée en 2002 par North rop Grumman, un géant industriel américain de la défense et de la sécurité !

Extrait : « On sait que depuis de nombreuses années que l'ionosphère pourrait être utilisée pour réfléchir les ondes radio vers la surface de la Terre. Au fur et à mesure que les fréquences augmentent et que la longueur d'onde diminue, est atteint un point à partir duquel la réflexion des ondes radio cesse d'être efficace. Par suite, il a été suggéré qu'une ceinture de dipôles ou de réflecteurs soit mise en orbite autour de la Terre afin de permettre la réflexion des signaux de haute-fréquence ».

Ou : comment placer dans le mécanisme inventé, différentes substances comme l'anhydride malique qui, en fonction des conditions, se transforme en gaz. L'objectif est de favoriser la Company.

Car c'est un marché prometteur qui s'annonce, et il n'y a pas que la Hugues Aircraft Company à être alléchée par ce marché.

La compagnie Evergreen International Aviation Inc., se place dans les rangs. Il n'est que de se rendre sur son site internet qui vante les « possibilités de sa flotte de « supertankers », des Boeing 747 spécialement aménagés pour épandre des produits chimiques dans le ciel, y compris de nuit.

Quatre marchés présentés où est carrément proposée « la modification du climat ». Mais sans apporter de précision sur la nature potentielle de ce marché, ou si ces activités sont déjà engagées ou en passe de l'être.

Sur sa page : « Investor Relations », Evergreen International Aviation Inc, annonce qu'elle a peu de clients, ce qu'elle reconnaît comme un facteur de risque économique. Le fait que le principal soit une unité de l'US Air Force ne permet pas cependant de conclure qu'elle pratique « la modification du temps pour l'armée ». En tout cas, cela lui ressemble.

Les traînées dans le ciel.

Elles sont observées dès le début des années 2000, les premières aux USA et au Canada. Puis dans toute l'Europe, y compris dans les anciens pays de l'Est. Dès que la Croatie adhéra à l'OTAN, des traînées similaires dans le ciel croate sont également observées.

Selon les associations européennes qui luttent contre ce phénomène, seule une organisation supranationale comme l'OTAN peut coordonner ces opérations à l'échelle d'un continent.

Et c'est d'Europe que vient l'une des premières confirmations officielles. La chaîne RTL consacre un reportage à ce sujet en décembre 2007 : des nuages anormaux de 350 km de long apparaissent sur les radars de la météorologie allemande, d'abord à l'été 2005, puis en mars 2006.

Les météorologues alertent l'armée fédérale allemande qui « reconnaît avoir effectué des exercices sur la frontière avec les Pays-Bas et procédé à des épandages. Les militaires précisent toutefois que ces produits ne sont pas dangereux et que les quantités sont minimes  ».

Mais cela ne convainc pas Karsten Brandt, un météorologue qui, alerté par l'ampleur des nuages, « témoigne de son étonnement devant la taille de ces nuages artificiels et les quantités colossales de produits qu'il a fallu injecter pour les générer ».

Les météorologues continuent d'observer de nouveaux vols similaires au-dessus de la plupart des régions allemandes qui créent encore des couches denses de nuages artificiels.

Si les militaires ne révèlent pas la nature de ces nuages, et des épandages dans l'atmosphère, au- moins ont-ils reconnu qu'ils effectuaient des épandages.

Mais lorsque les militaires États-uniens sont à chaque fois, interpellés par les scientifiques, comme le docteur Rosalie Bertell, ils nient, mais à force de fuites dans les médias et de la mobilisation des associations et des particuliers inquiets de la multiplication de ces opérations, ils finissent par reconnaître, qu'effectivement, ils pratiquent des épandages. But invoqué : la lutte contre le réchauffement climatique.

Question : « Depuis quand le rôle de militaires est la lutte du réchauffement climatique ? Qui le leur demande et à quel titre ? »

Alors que la preuve matérielle de ces épandages est bien sous nos yeux, sous les yeux des populations sous toutes les latitudes, les militaires américains se réfugient catégoriquement derrière « l'affirmation que les chemtrails sont un « canular »  !

Des analyses à la tonne !

Si les « chemtrails » sont un canular alors comment expliquer la nature des produits répandus sur tous les sols, depuis les airs ?

Des centaines d'échantillons ont été prélevés : sol, air et eau. Ce, à la demande de particuliers, d'associations et d'universités.

Les résultats sont pour le moins très inquiétants et parlent d'eux-même.

Présence de :

1/ aluminium, baryum (sous la plupart de leur forme (sulfate, chlorure...)

2/ cadmium

3/ titane

4/ lithium,

5/ triméthyaluminium, composé chimique à partir de l'aluminium sous forme liquide qui se transforme en fumée blanche lorsqu'il est vaporisé dans l'air. De plus, il est précisé que cette substance est facile à ajouter au kérosène des avions.

Dans trois jardins publics à Paris, des échantillons ont été prélevés.

Ce, pour en avoir le cœur net.

Rapport d'analyse : présence d'aluminium et de baryum dans les bacs à sable parisiens. Voir (rapport page 176) de l'ouvrage de P. Pasin – au chapitre 7 « Le temps des chemtrails »).

D'où viennent ces substances, sinon des épandages ?

Il pourra être rétorqué que cela ne prouve pas que ce soient les militaires, à l'origine de l'épandage des substances incriminées.

Cependant : « des officiers français sous couvert de l'anonymat – ont bien confirmé que ces opérations d'épandage sont bel et bien pratiquées au-dessus de l'hexagone  ».

Comme ils ne peuvent ni ne veulent témoigner publiquement, des traces ont donc été cherchées ailleurs. Voir (Page 177 de l'ouvrage), le résultat des recherches.

Le silence de l'Union Européenne.

Le 10 mai 2007, le député hollandais au Parlement européen Erik Meyer pose une question écrite à la Commission, sur : « la préoccupation croissante à l'égard des traces laissées par les avions, lesquelles ne contiennent plus uniquement de l'eau, mais engendrent des voiles laiteux de longue durée, conséquence potentielle de la présence de baryum, d'aluminium et de fer  ».

Texte intégral officiel – traduit en français :

« 1. La commission sait-elle que depuis 1999, les citoyens américains et canadiens se plaignent de plus en plus fréquemment d'un nouveau type de traces laissées dans l'air par des avions ? Ces traces peuvent parfois rester en suspension pendant plusieurs heures et atteindre une extension largement supérieure, entraînant la formation de voiles laiteux baptisés « aerial obscuration » (obscuration aériennes »). La Commission sait-elle que ce nouveau type de traces se distingue nettement des fines et courtes lignes blanches présentes dans l'air, baptisées « traînées de condensation » depuis l'invention du moteur à réaction, lesquelles ne restent pas plus de 20 minutes dans l'air et ne peuvent apparaître que si la vapeur d'au se condense sur les particules de poussière en raison de la faiblesse des températures et d'un taux d'humidité élevé ? 

2. La Commission sait-elle que les enquêtes menées par ces plaignants, les observations des pilotes et les annonces des pouvoirs publics aboutissent de plus en plus fréquemment à l'hypothèse qu'en l'espèce, l'avion diffuse dans l'air sec de petites particules composées de baryum, d'aluminium et de fer, une substance immédiatement baptisée « chemtrails » (traînées chimiques) dans le cadre du débat en cours aux États-Unis ?

3. Etant donné que ces traînées chimiques, contrairement aux traînées de condensation ne constituent pas un sous-produit inévitable du trafic aérien actuel, la Commission connaît-elle la finalité de la diffusion planétaire artificielle de ces substances d'origine terrestre ? Possède-t-elle des effets favorables sur la production de pluie, les télécommunications ou la lutte contre le réchauffement de la planète ?

4. Dans quelle mesure les obscurations aériennes et les traînées chimiques sont-elles actuellement présentes dans l'espace aérien européen, sachant que nombre de citoyens de notre continent sont désormais persuadés de leur présence croissante et s'inquiètent face au manque d'informations concernant ce phénomène et à l'absence d'explications à l'intention du public ? Qui prend l'initiative de diffuser cette substance et d’où proviennent les financements ?

5. Abstraction faite des conséquences positives recherchées par la diffusion de ces substances dans l'air, la Commission en connaît-elle également les inconvénients potentiels pour l'environnement et la santé publique, le trafic aérien et la réception des signaux télévisuels ?

6. Comment empêcher les États européens ou des entreprises de prendre des mesures unilatérales d ont les conséquences transfrontalières peuvent être considérées comme néfastes par d'autres États ou par des organisations de citoyens ? Une coordination est-elle d'ores et déjà assurée sur ce plan ? L'Union joue-t-elle un rôle à ce niveau ou attendez-vous d'y jouer un rôle à l'avenir ? Quels sont vos objectifs à cet égard ? ».

La réponse arrivera quelques semaines plus tard, le 26 juin 2007, par Stavros Dimas, commissaire européen à l'environnement.

A suivre...

 

 

1 www. Termsciences.fr


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (31 votes)




Réagissez à l'article

254 réactions à cet article    


  • cassini 18 mai 13:58

    Article d’une très haute tenue scientifique. 



    • sls0 sls0 18 mai 15:10

      @cassini
      Effectivement en regardant la liste des sources et références je me suis cru sur google scolar.

      Que des références scientifiques à comité de lecture.

    • cassini 18 mai 16:26

      @sls0


      La science citoyenne ne s’apprend pas dans les grandes écoles que vous avez fréquenté. Vous êtes aveuglé par votre scientisme.

    • cassini 18 mai 16:27

      @cassini


      « fréquentées » !!

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 16:40

      @cassini. Wi, ça s’apprend auprès de Valérie Pécresse, scinistre de la mience avant d’être binistre du mudget, qui poursuit sa carrière scientifique, toute de rigueur .Exemple : 

       
      « Le département a augmenté ses impôts de 30 %, la région elle c’est 58 %.
      Pof ! 88 % d’augmentation d’impôts en cinq ans !
       »
       
      Pas mal aussi, ce récapitulatif :
      http://www.youtube.com/watch?v=18t15VB4oh0

    • Alren Alren 18 mai 16:49

      @cassini

      Cet article n’est pas scientifique du tout !!!

      J’avais déjà posté un commentaire à ce sujet mais il a disparu ...

      Nous parlons bien d’avions de ligne transportant des passagers qui seraient responsable de ces « chemtrails » , n’est-ce pas ?

      Donc il faudrait que ces avions civils possèdent des réservoirs secrets, posés avec l’accord des constructeurs et embarquent secrètement, avec la complicité de personnels de l’aéroport civil de départ, des produits censés être toxiques.

      Il faudrait que le commandant de bord et son co-pilote au minimum par mi le personnel navigant, acceptent la mission de les répandre au-dessus des territoires qu’ils survolent et où ils vont peut-être se poser.

      Il faudrait aussi qu’il n’y ait aucune personne dans la chaîne qui dénonce au nom de la morale l’opération, renouvelée régulièrement pour un arrosage de vastes territoires !

      Qui ne voit l’absurdité d’une telle hypothèse ?

      Sans compter que ces produits comprenant du fer et des métaux seraient un poids très lourd, si l’on veut un « épandage » significatif, beaucoup trop lourd, pour des appareils par ailleurs pleins de carburant et de passagers : ils ne pourraient tout simplement pas décoller !


    • mmbbb 18 mai 19:43

      @Alren Vous oubliez que ces avions de ligne, ceux qui peuvent atterrir en Europe doivent avoir un contrôle technique C ’est une obligation La grande toilette ayant lieu tous les dix me semble t il , consiste a demonter l avion et a vérifier tous les sytemes et la cellule . Ce sont des inspecteurs assermentés qui surveillent ces opérations .Ce sont ceux ci qui apposent leur signature et donne a la compagnie le drot de voler Par ailleurs le constructeur se déchargerait de toutes responsabilité en cas de modification de la structure ou d ajout de reservoir complémentaire Cela fait beaucoup d hypothèses Mais c’est une thématique qui revient souvent . Quoi qu il en soit cela me parait hautement improbable Une compagnie risquerait la faillite C ’est absurde


    • symbiosis symbiosis 18 mai 19:43

      @Alren
      Cet article n’est pas scientifique du tout !!!

      Par contre ton commentaire est tout ce qu’il y a de plus scientifique, mais si tu avais lu l’article tu aurais vu que les matériaux qui composent les traînées chimiques sont maintenant incorporés dans les carburants.
      Ce n’est plus un secret.
      J’ai lu le livre dont parle Nicole et tout est expliqué, tout est démontré jusques et y compris les composants des carburants qui sont utilisés par les fournisseurs de kérosène, dont la composition est disponible sur les sites spécialisés.
      Par ailleurs, comment peut-on encore nier l’existence de ces déjections quand on les retrouve un peu partout jusque dans las bacs à sables des jardins d’enfants ?
      Faudrait-il que ces traînées soient vertes ou couleur de merde pour que tu commences à t’en inquiéter ?


    • mmbbb 18 mai 20:01

      @symbiosis oui peut etre mais cela apporte quoi ? un meilleur rendement ? Il faudrait peut demande l avis d un ingenieur de SAFRAN ce serait plus opportun non. Le prix du lithium a augmente de 60 % en 2017 ,


    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 18 mai 20:31
      @mmbbb

      Et vous pensez que le prix du lithium, même cher va arrêter le complexe militaro-industriel ? Je ne pense pas. Ce n’est pas une question de rendement.

    • doctorix doctorix 18 mai 20:51

      @mmbbb
      Tous les debunkers se sont donnés rendez-vous, secondés par les imbéciles, on dirait. Il fallait s’y attendre et ce n’est pas une surprise.

      Les particules sont effectivement incorporées aux carburants, mais même des airbus normaux ont des compartiments bagages à l’avant qui ne sont pas utilisés et peuvent être remplis avec d’énormes containers adaptés (je les avais décrits dans le premier épisode : http://www.cielvoile.fr/2015/12/systemes-de-pulverisation-de-l-airbus-a320.html ).
      Ainsi, les passagers sont réduits à 25kg de bagages, mais payent pour le transport de substances qui vont les empoisonner.
      La lutte contre le réchauffement climatique allégué, inexistant depuis 20 ans, sert de prétexte à ce qui est en fait une modification de l’ionosphère destinée à faciliter les télécommunications et l’efficacité des radars, essentiellement militaires.
      De plus, certaines substances dispersées sont psycho-actives, comme le lithium, et contribuent à l’abrutissement des masses (ce que nous confirme la plupart des commentaires précédents).
      De plus, les filaments observés, recueillis et analysés montrent la présence de phtalates, modificateurs endocriniens. Le nombre de spermatozoïdes dans le sperme a été divisé par deux en deux ou trois décennies. Mais bien d’autres perturbations mortifères sont à l’oeuvre conjointement.
      Les chemtrails sont une arme à plusieurs coups. Ceux qui officient en bout de ligne sont persuadés d’oeuvrer pour le bien de l’humanité, et sont conditionnés pour la fermer.
      Par ailleurs, l’espérance de vie a commencé à diminuer dans les pays industrialisés, et le processus va s’accélérer : nous ne serons plus que 600 millions à la fin du siècle :


    • mmbbb 18 mai 20:57

      @Nicole Cheverney a quoi bon argumenter  ! Vous etes dogmatique Quoi qu il en soit , faites une campagne pour que les bo bos ne prennent plus l avion Ce serait une grande avancee ! Mais vous risquez de vous heurter a d autres complexes ceux economico touristiques . Comme je vous le suggère dans un autre commentaire , allez enquêter chez SAFRAN et avancez votre hypothese Demandez lui si la certification d un reacteur, se fait avec du kerosene au lithium aluminium cadmium et autres cpù^pses adjoints La certification en aéronautique est des plus sévères et scrupuleuses .C ’est tout 


    • mmbbb 18 mai 21:37

      @doctorix merci pour l imbecile J en suis un il faut toujours etre l imbecile de quelqu un. Je sais vous êtes omniscient et on peut soigner les cancers par les plantes . C ’est que racontiez non ? Quoi qu il en soit allez enqueter sur les controleur en aéronautique . dont l agence est independante et doivent repondre a des normes internationales Votre exemple de container est pertinent , il faudrait modifier la cellule de l avion Le constructeur se dechargerait de toutes responsbite Croyez vous que je puisse monter dans un Airbus avec ma perceuse et faire traverser un tuyau d epandage . Lors du grand controle, chaque avion est demonte et controle tous les systeme et la cellule notamment . L imbecile se repete Je suis un imbecile et les agents charges de ce controle le sont d autant plus puisque ces abrutis ces ignares ces cretins ne se seraient pas apercus de cette modification, de ces ajouts Vous le dites « des compartiments bagages à l’avant qui ne sont pas utilisés et peuvent être remplis avec d’énormes containers adaptés » donc ipso facto des modifiactions importantes doivent etre apportées n est ce pas . Savez vous que chaque piece dans un avion est répertorie, le simple vis par exemple  ? Avez vous vu une photo d un avion en cours de controle Tout est nomenclature . Dans les annees 60 il y eut des experiences d envoi dans l atmosphere de fusee a base d argent afin de provoquer la pluie elles furent arrêter l argent comme le lithium sont chers et les resultats aléatoires Quant a la ionosphere puisque vous êtes scientifique avancez des chiffres Cette ionosphere est tres haute et combien de kg de lithium faudait il ? Comment le lithium atteint t il cette ionosphere  ? Cette ionospehere se situe entre 50 et 500 km Le lithiim est un element chimique et non un gaz J attendrais au moins d un scientifique des données serieuses et non pas des allégations non verifiées Je vous conseille de ne plus prendre l avion parce si la celluel est modifiée vous augmentez les risques d accidents  Etre pris pour un imbecile par vous est une delectation . Quant aux phtalates il y en a dans tous les plastiques Vous defoncez une porte ouverte . 


    • doctorix doctorix 18 mai 22:14

      @mmbbb
      Qui a dit que tous les airbus étaient équipés comme celui de la Turkish airlines ?

      Sous forme de nanoparticules, le lithium est aussi volatile qu’un gaz.
      Les phtalates sous forme de filaments proviennent bien du ciel, et leur concentration peut être telle qu’ils forment de véritables toiles d’araignées sur le sol. D’où pourraient-ils venir, d’après vous, sinon des réacteurs ?
      Le texte ici :
      Je ne vous prends pas pour un imbécile mais pour un ignorant qui refuse d’apprendre.
      Par exemple, essayez de vous instruire ici :
      A moins que ce ne soit trop long pour vous qui savez déjà tout...

    • doctorix doctorix 18 mai 22:17

      @big or no
      C’est une tentative d’humour ? Vous devriez préciser, car ça ne saute pas aux yeux.

      Vous avez encore du travail à faire.
      Si jamais l’humour s’apprend...

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 22:28

      @doctorix. Ça plus ta Terre creuse, quel palmarès !

      Sombre tristesse.


    • doctorix doctorix 18 mai 22:51

      @JC_Lavau
      Quelle importance, qu’un Lavau ou qu’un bigorneau ou qu’un homme de boue ne croit pas aux chemtrails ? Qu’avons-nous à faire de ce qu’ils croient ?

      En quoi leur aveuglement ou leur mauvaise foi ont-ils la moindre importance ?
      Ce qui est important, c’est que ceux qui veulent savoir puissent le faire.
      C’est ce que nous leur proposons ici.
      Les autres peuvent bien vociférer, insulter, mépriser, dénigrer : on s’en tape.

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 23:04

      @doctorix. J’aggrave mon cas : je ne crois pas du tout à ta Terre creuse...


    • cassini 18 mai 23:13

      @JC_Lavau


      ==================
      je ne crois pas du tout à ta terre creuse
      ==================

      Pas de bol : j’ai vu un exercice d’astrophysique consistant à calculer le taux d’accrétion d’un trou noir placé au centre de la terre, connaissant la masse du trou et le rayon de terre déjà avalé. 

    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 23:16

      @Cassini. Sans oublier le Mange-pierre qui vit à 55 m de profondeur.


    • doctorix doctorix 18 mai 23:17

      @JC_Lavau
      Mais moi non plus, jusqu’à preuve du contraire : j’ai toujours dit que c’était une option intéressante et parfaitement défendable, du moins pour ceux qui ne savent pas déjà tout.

      Si un jour c’est prouvé, il ne sera plus question de croire : croire n’est pas une option scientifique.
      Seule l’option savoir a un intérêt : mais pour savoir, il faut d’abord poser des hypothèses, ce qui n’est pas à la portée de tout le monde, car cela demande d’avoir des idées.

    • mmbbb 18 mai 23:20

      @doctorix je ne suis pas omniscient je l avoue .Vous vous l etes et j apprécie votre extreme condescendance . On n a pas tous la chance d avoir un cerveau Q BIT c est a dire quantique Je vous ferais remarquer qu un docteur a failli m envoyer dans les cieux plutot que prevu en passant par la ionosphere lorsque j etais gamin  Mais a l epoque on ne portait pas aussi facilement plainte qu aujourd hui  Il y avait dans le passe le Docteur Mengele qui faisait une selection , je serais passe a la trappe . Quel homme de bon sens  ! Quoi qu il en soit , Je suis un imbecile mais vous ne repondez pas a mes questions Croyez vous que nous pouvions si facilement avec quelques kilos de nano particules de lithium modifier la ionosphere . La modelisation du climat est deja la porte ouverte a tant de controverses et il y a tant de facteurs qui rentrent en jeux donc votre modification de la ionosphere subissant par ailleurs d autres influences notamment la variation du champ magnetique terrestre me parait un peu hative Quant a votre hypothese , vous semblez feindre ou ignorer que le controle en aéronautique est des plus draconiens Comme je l ai fait remarquer a cette auteur " e , est ce que la certifcation des reacteurs se fait avec du kerosene bourre d adjuvants ? un moment il faut etre serieux me semble t il ! Pensez vous qu une comgagn,ie peut passer outre cette certification ? Est ce que TOTAL un des fournisseurs de kerosene se livre a ce genre de pratiques ? Quant a vos reservoirs annexes dans les soutes, comment sont ils alimentes comment se fait l epandange dans l air et comment la structure a t elle ete modfiée Est ce le pilote qui actionne le bouton marche arret etc etc Vous ne mentionnez pas le nombre de personnes actives dans cette chaine . La connivence de celles ci , et vous omettez de citer les commanditaires donc l armee Cela fait beaucoup de monde observant un parfait mutisme Vous n apportez pas de reponses precises Comme je vous l ai notifier et cela ne semble en aucun cas vous heurter , ces inspecteurs en charge des verifications seraient encore plus cretin que moi , ils n auraient en aucun cas constate une quelconque modification dans la cellule de ces avions Aucune modification dans le cablage dans l electronique dans la modification logicielle ect Idem cela quand meme beaucoup beaucoup d hypotheses Un comble Allez les questionner Allez mener une enquete chez SAFRAN.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 18 mai 23:23

      @doctorix

      Amen . Que la connerie soit, et que Doctorix et tous les siens en soient inconscients. Amen.


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 23:24

      @doctorix. Tu n’oublieras pas de nous prouver que la comète Tchourioumov-Guérassimienko est creuse elle aussi, par la vertu de l’ingénierie des extraterrestres.


    • doctorix doctorix 18 mai 23:35

      @cassini
      Pas seulement un exercice :

      une scientifique qui a collaboré avec la nasa, L.Riofrio, affirme qu’un trou noir pourrait bien se situer au centre de la terre :
      Dans ce cas, la masse de la terre est respectée grâce à la masse du trou noir, et le vide interne possible (et même nécessaire).
      Ce trou noir serait assez petit pour ne pas provoquer l’effondrement. De l’ordre de la noisette ou de la tête d’épingle, sans doute.
      Ca n’intéresse personne de réfléchir la-dessus ? Dommage...Moi, ça m’intéresse.

    • mmbbb 18 mai 23:42

      @ doctorix Je vus déconseille d aller vous balader a la campagne Les agrciulteurs sont des complotistes et des agents du grand capital Ils balancent avec leurs tracteurs « des chemtrails » en ces temps de printemps et de pousse hative des semences, c ’est a dire des pesticides et autre composes chimiques Bayer desoramais Rentabilite oblige notamment dans les champs de monoculture Quant a votre lien Spun.... il aurait ete bon que le journaliste aille deposer ce « compose » blanc dans un laboraratoire et nous donne ainsi la composition exacte de ce filin Honnetement c est de l info legere et je peux aussi vous bidonner une info C ’est trop vague


    • JC_Lavau JC_Lavau 18 mai 23:43

      @doctorix. On a eu aussi Florian Nachon qui durant dix ans nous a fait chier avec sa Terre gonflante aux neutrinos gonfleurs... Ne comprenant rien aux subductions (alors qu’il habite Grenoble et qu’il en a des dizaines de preuves dans un rayon de 50 km autour de chez lui), il en concluait avec véhémence que les subductions n’existaient pas, et qu’au Jurassique il n’existait aucune croûte océanique, rien que de la croûte continentale.
       

      Tu es loin d’être le premier connard qui s’invente des cucuteries délirantes, et s’enferre dedans, par ignorance tenace.



    • doctorix doctorix 18 mai 23:49

      @mmbbb
      Je me contente de vous fournir des documents, des vidéos, très étayées : je ne crée pas le problème, je l’observe.

      Les détails de l’opération m’échappent, bien évidemment. Vous êtes comme Lavoisier, qui disait que des pierres ne peuvent tomber du ciel parce qu’il n’y a pas de pierres dans le ciel.
      Il préférait nier la chute des météorites plutôt que de reconnaître que sa théorie était fausse.
      Ici, c’est pareil : vous niez ce que pourtant vous observez, au lieu de vous demander comment c’est possible.
      On est loin de l’esprit scientifique auquel vous prétendez.
      Quant à la composition du kérosène, vous semblez ignorer la puissance des armées et de l’OTAN : des modifications compatibles avec la pérennité des réacteurs ont fort bien pu être introduites sans qu’on vienne vous en demander la permission.


    • Yanleroc Yanleroc 19 mai 00:20

      @doctorix, il a même été question de lâcher des bombes stratosphériques, et c’ est peut-être le cas, car moins de traînées par chez moi, mais toujours un ciel voilé, qui a beaucoup de mal à se laver lors des orages. 

      Nous n’ avons plus de ciel et faut vraiment être couillon pour ne pas faire le lien avec les avions et leurs traînées et quadrillages volontaires et clandestins !

    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mai 00:24

      @Yanleroc. Dit la C.I.A. ... Donc logiquement, tu la crois.


    • doctorix doctorix 19 mai 00:24

      @mmbbb

      il aurait ete bon que le journaliste aille deposer ce « compose » blanc dans un laboratoire et nous donne ainsi la composition exacte de ce filin

       Je vous prends en flagrant délit de ne pas lire les arguments qu’on vous oppose.
      A 2’14", Bernard Tailler expose ce qu’il a découvert de la composition des filaments :

      Ces composés contiennent donc des phtalates, perturbateurs endocriniens connus. Ils seraient en outre responsables de l’apparition récente d’une nouvelle affection, la maladie des morgellons, avec 120.000 personnes atteintes, et mille nouveaux cas par jour.
      Sur ce sujet, je vous laisse chercher tout seul, je ne suis pas votre maman.

    • mmbbb 19 mai 10:13

      @doctorix Votre raisonnement est specieux, je ne nie pas, je voudrais des preuves intangibles comme je vous l ai demande dans un commentaire ci dessus , sur l acceptation explicite d une compagnie aerienne à modifier une cellule d un avion ( en sachant comme je vous l ai deja indique qu une seul vis dans un avion est repertorie ) Lors du grand controle ces inspecteurs ne seraient pas capables de decouvrir ces modifcations ; reservoir annexe cablage ajout d electronique ( je suppose que c est le pilote qui appuie sur le bouton marche ? Le savez vous ? ) Par ailleurs , il faut une logistique annexe dans les aeroports afin d alimenter ces reservoirs non Il faudrait que TOTAL lors de l affinage du Kerosene adjoigne ces metaux dont le lithium Ce metal est principalement fourni par l amerique du sud Dans quel proportion sous quelle forme ? Le lithium est certes utilise dans certain propergol Le cout a la tonne du kerosene serait donc superieur Donc les compagnies recevraient des dotations afin de compenser le manque a gagner L avion n utilise que du kerosene et maintenant certains biocaburants En sachant que le cours de ce metal a augmente de 60 % en 2017 D ailleurs ce metal deviendra de plus en plus en plus cher Idem pour les autres metaux dont l extraction et le cout sont tout de meme superieurs et plus difficile que celui du fer Cela fait beaucoup de personnes a corrompre et observant un parfait mutisme . Une tres longue chaine d intervenants Par ailleurs , vous niez la presse d investigation americaine Ce sont des remarques de bon sens Vous annihilez aussi la certification donnant le droit aux constructeurs .d avions et de reacteurs de commercialiser leur produits Ceux ci se comptent sur les doigts de la main .  Demandez a SAFRAN s il utilise du kerosene au lithium sur les bancs d ’essai de ces reacteurs ? Quant a votre video , en aucun c est une preuve scientifique tout le monde peur bidonner des videos et repandre de fausses informations ce qui ne manque pas. Quant a votre histoire de l ionosphere et les radars, j ai de serieux doute c est avant l avancee technologique qui permet a ces radars d etre plus performants Le RADAR AESA du Rafale est nettement plus perforant que celui du Mirage 2000, pas de modification de l ionosphere simplement l emploie d une electronique puissante et de nanotechnologie Idem sur le bateau militaire francais « le Monge » en hommage au mathemacien francais Le radar puissant de celui ci est capable de suivre la trajectoire balistique d un missile notamment celui des essai du missile M51. J ai un esprit cartesien je doute et je veux des preuves irréfragables c est tout Je vous pose de multiples questions sur la faisabilité d une telle operation et le cretin se repete , il y a une longue chaine d intervenants . Vous pouvez faire taire une personne c est facile 10 c est deja compliquée la ce sont des centaines cela devient improbable


    • Alren Alren 19 mai 11:16
      @mmbbb

      Vous apportez de l’eau à mon moulin. Merci

    • JC_Lavau JC_Lavau 19 mai 11:27

      @doctorix. Tu ne mesures pas à quel point tu es loin des échelles de la planétologie et a fortiori de l’astrophysique. La Terre est un astre de très loin bien trop petit et léger pour générer un trou noir.

      Et surtout ta voûte miraculeuse n’est plus capable de convections ni de dérives, d’agglomérations en super-continents ni de dislocations de ces super-continents. Les premiers cratons non plus ne peuvent plus apparaître dans ton délire tout creux. Tu refais la propagation sismique terrestre sur des bases toutes nouvelles à la façon de Sganarelle.

    • Alren Alren 19 mai 11:34
      @symbiosis

      "Les matériaux qui composent les traînées chimiques sont maintenant incorporés dans les carburants"

      Ces « matériaux » sont incombustibles, nous sommes d’accord, Monsieur ?

      Mélangés au kérosène en forte proportion pour que l’avion en répande dans l’atmosphère, même relativement sèche, une quantité suffisante pour produire néanmoins une traînée dégénérant en cirrus, ils nuiraient à la combustion du kérosène et même pourraient faire qu’il ne brûle plus.

      De plus leur poids et leur volume dans les réservoirs ferait que l’avion n’aurait pas assez de carburant pour effectuer un vol de longue durée comme un vol transatlantique.

      Les particules métalliques seraient abrasives et viendraient rapidement à bout des alliages composant les turbines qui travaillent chauffées au rouge. Quand le volcan islandais a répandu des cendres très fines dans la haute atmosphère, il a fallu pour cette raison suspendre les vols dans la région contaminée.

      D’autre part si nous supposons un avion décollant de Washington et que cette pollution volontaire est d’origine étatsunienne, car ce sont les avions transatlantiques les plus nombreux à survoler l’Europe, les appareils empoisonneraient en premier le territoire US avant de perdre inutilement leur charge toxique au-dessus de l’océan.

      C’est totalement invraisemblable, tu ne crois pas ?


    • mmbbb 19 mai 12:05

      @Alren c ’est completement délirant un lien pour DOCTORIX http://www.regles-osac.com/OSAC/fascicules.nsf/b2916504c56ce9d0c12566c0005a60d0/85913106 107d3e67c1256eb700318f36/%24FILE/R112021.pdf
      In fine les autorites francaises sont des complotistes et la loi n est plus la loi Selon ce document paru au journal officiel , on pourrait outrepasser le droit francais Je critique souvent ce pays mais neamoins les fonctionnaires ne sont pas aussi facilement corruptibles Idem pour les américains dont l organisme independant de controle est des plus severe Il y a eu un avion, a hélices ATR franco italien qui n pas pu atterrir immediatement Il dut faire des cercles puisque le temps etait tres mauvais et l autorisation d atterrir en attente de la tour de controle Cet avion s ecrasa pourquoi il y eut des conditions particulieres meteo et les ailes givrerent Le constructeur refuta cette these Cet avion fut interdit . Les americains reconstituerent en laboratoire avec le profil de l aile de l avion et les conditions meteo Ils demontrerent que le profil de cet aile avait la particularite d accumuler les cristaux Ceux ci bloquerent l aile et l alourdirent Ils demanderent aux constructeurs d apporter les modifications afin d avoir une nouvelle autorisation de vol Quant a l hypothese de DOCTORIX , au regard de tous ces elements enonces cela me parait improbable Toutes les pieces sont repetories et la maquette numerique de l avion permet un suivi draconien Salutations


    • Alcyon 19 mai 13:26

      doctorix nous prouve qu’il gobe n’importe quoi. EH GAMIN, SI TU AS VRAIMENT ETE MEDECIN, TU SAURAIS COMMENT LE MONDE SCIENTIFIQUE MARCHE.


      Louise Riofrio a un papier publié, qui parle de l’anomalie de l’orbite lunaire. On parle de quelques millimètres par an. Elle n’a pas travaillé avec la NASA, elle a utilisé les données de la NASA. C’est déjà différent.

      Ensuite quand on lit le papier, ça donne « bah en fait la distance est correcte mais c’est la vitesse de la lumière qui change ». Ca tombe de nulle part. Puis on a les biais de confirmation (on ne regarde que ce qui peut marcher en oubliant qu’une vitesse de la lumière variable amène de gros problèmes en chimie. J’aimerais qu’elle nous explique le CMB avec sa théorie fumeuse). Elle annonce que ce n’est pas testable (alors que c’est entièrement faux). La Terre creuse ne tient pas face à la sismologie, mais ça tu t’en fous.

      Après, elle évite les maths, car un trou noir en rotation sera aplati, mais pour obtenir une différence aussi faible que celle observée par la Terre, il faudrait une rotation très faible. Et alors, la seule façon de créer un champs magnétique aussi fort que celui observé serait un gros disque d’accrétion, et bonne chance.

    • Nicole Cheverney Nicole Cheverney 19 mai 13:27
      @cassini

      « haute tenue scientifique » ! dîtes-vous.
      Nous n’avons cette prétention-là, nous ne concourons pas pour un prix Nobel, nous nous contentons « d’alerter », d’ailleurs la bataille de l’information est tellement engagée, que nous n’avons pas de gros efforts à fournir pour qu’éclate cet ultime « scandale environnemental et de santé publique ». Tout bonnement. Restons simples.


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès