• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’armée syrienne accomplit une reconquête historique

L’armée syrienne accomplit une reconquête historique

Alep et sa banlieue sont enfin libre et a l'abrit des tirs de mortiers et de rokets des terroristes d'Al-Qaïda qui terrorisaient ses habitants.

Par ailleurs, l'autoroute M5 reliant Damas à Alep est libérée de l'emprise terroriste depuis 2012.

Pour autant est-ce la fin de cette guerre de 8 ans ?

 

PALMYRE {JPEG}

 

L'armée syrienne accomplit une reconquête historique
 

Le Président Bachar Al-Assad avec ses militaires

 

La ville d'Alep avait été libérée en 2016 lors d'une opération conjointe des forces syriennes et russes mais des groupes terroristes s'étaient repliés dans la périphérie et les villages voisins et les utilisaient comme base pour frapper les habitants d'Alep.

 

Le 16 février 2020, l'armée syrienne a repris le contrôle des 28 poches qui étaient contrôlées par les terroristes HTC (Hayat Tahrir al-Cham qui est une ancienne branche syrienne d'al-Qaïda) à l'ouest et au nord d'Alep. Ainsi, cette ville et sa banlieue sont entièrement libre permettant la réouverture de son aéroport.

 

I - Bref rappel historique

 

C'est en mars-avril 2011 qu'a commencé l'invasion de la Syrie par des groupes terroristes. En effet, dans la ville de Deraa au sud ouest du pays, les terroristes avaient introduit, à l'inssu de son vieil imam presque aveugle, des armes dans la mosquée principale de la ville. Après avoir bien « chauffé » les fidèles, ils les appelèrent à descendre dans la rue. Des snipers qui étaient postés ont tiré à la fois sur la police et sur les manifestants. C'est ainsi que cette étincelle mis le feu à toute la plaine.

 

Ensuite, les terroristes ont envahi la Syrie depuis la Jordanie au sud et la Turquie au nord. C'est environ 250000 à 300000 djihadistes qui se sont emparés de quartiers entiers dans les grandes villes : la Goutha dans la banlieue de Damas, Alep est, Deraa, Hama, Homs, Raqua, Der ez-Zor.

 

Ces terroristes sont venus d'environ 88 pays. Ils ont été financés par les monarchies du Golf (Arabie Saoudite, Qatar, EAU,..) et armé par l'Otan et Israël. En fait, ce sont des mercenaires pour déstabiliser et détruire la Syrie. La Syrie a du pétrole mais surtout d'énorme réserves de gaz, ceci expliquant largement cela.

 

Les terroristes ont chassé les gens de leurs maisons ou de leurs appartements, ils ont commis d’innombrables d'exactions : ils ont tué ceux qui leur résistaient, violé, enrôlé de force, multiplié les mariages forcés,.....

 

La situation était catastrophique en juin 2015, le gouvernement syrien a donc fait appel à la Russie,
au Hezbollah libanais et à des conseillers iraniens pour l'aider à combattre les terroristes de Daesh et d'Al-Qaïda.

 

Le Hezbollah, craignant que le Liban soit à son tour déstabilisé par le terrorisme, a préféré anticiper et le combattre sur le sol syrien. Il a été très efficace, dans une région très montagneuse, il a anéanti Al-Qaïda tout le long de la frontière entre le Liban et la Syrie.

 

JPEG

Légende : Rose : zone contrôlée par le gouvernement syrien - Jaune : Zone Kurde -

Gris : DAESH - Vert clair  : AL-QAIDA - Les points indiquent les villes et les gros villages.

 

 

Aujourd'hui la situation est complètement renversée. Daesh a été vaincu, il ne reste que quelques groupes éparpillés dans le désert syrien à l'est de Palmyre.

 

Al-Qaïda aussi a été chassé pratiquement de partout : de la province de Deraa au sud ouest - des banlieues des grandes villes : Damas (La Goutha), Homs, Hama - des quartiers est d'Alep - …...( voir ci-dessous la situation au 20 février 2020)

 

A l'Ouest de la Syrie, il ne reste plus que la province d'Idlib occupée par Al-Qaïda qui est soutenu par la Turquie.

A l'est, il reste l'occupation US de la base militaire d'Al-Tanf et des puits de pétrole situés entre l'Euphrate et la frontière avec l'Irak qui sont spoliés par l'armée américaine et ses alliés kurdes associés à des anciens membres de Daesh.

 

 

Légende : Rose : zone contrôlée par le gouvernement syrien - Jaune : Zone occupée par les FDS (Force Démocratiques Syriennes) - Orange : Zone occupée par l'Armée Syrienne et les FDS

Gris : DAESH - Blanc  : AL-QAIDA - Vert : occupation Turque - Vert Clair : occupation armée US - Les points indiquent les villes et les gros villages.

 

 

II - La situation dans la province d'IDLIB

 

Dans cette province ont été regroupé les terroristes qui se sont rendus à l'armée syrienne. En effet, lors des différentes libérations des zones occupées par les terroristes, l'armée syrienne a offert aux djihadistes de se rendre. Dans ce cas, ils abandonnaient leurs armes lourdes et étaient transportés en car dans la province d'Idlib. Le gouvernement syrien ne voulait surtout pas d'être accusé de génocide des terroristes ce qui en auraient fait des martyrs. Déjà en Occident ces enfants de cœur sont pudiquement appelés des rebelles qui se battent pour la liberté !!!!

 

Il ne restait donc plus que cette province à libérer des terroristes. La libération était d'autant plus urgente que les habitants d'Alep, d'Hama et des autres villes recevaient quotidiennement des roquettes qui tiraient sur les civils.

 

JPEG

 

Au début de cette année, l'armée syrienne a lancé une grande offensive qui lui a permis de reconquérir, en un mois et demi, plus de 40 % du territoire occupé.

 
JPEG

 

 

LA REACTION TURQUE :

 

Le 19 février 2020, le président turc Recep Tayiip Erdogan a prétendu : « la Turquie va prendre en main l’affaire d’Idlib et l’opération militaire dans le nord-ouest de la Syrie n’est qu’une « question de temps »  »

Or la Turquie qui a toujours eu des visées territoriales sur le nord de la Syrie n'était pas satisfaite de la tournure des événements qui voyaient ses protégés reculer puis partir en débandade.

C'en était trop pour Erdogan qui ne laisserait pas la région aux mains du « régime Assad et de ses partisans ». Il a rappelé qu’il ne restait que quelques jours avant la fin du mois de février, délai donné par Ankara aux forces syriennes pour arrêter les opérations contre les groupes armés à Idlib.

Si les Syriens ne se retirent pas, la Turquie a promis d’attaquer et de repousser l’armée syrienne de ces zones. Ah bon !!!!

Pour ce faire, l'armée turque a envahi la zone encore tenue par les terroristes, amenant une centaine de tanks, des véhicules blindés, des pièces d'artillerie, des systèmes lance-roquettes multiples et des missiles sol-air pour abattre les avions ou les hélicoptères.

Depuis le 2 février 2020, la Turquie a déployé 2 315 camions et véhicules militaires ainsi que 7 000 soldats. Pendant ce temps, la Turquie a positionné environ 30 000 soldats le long de la frontière syrienne. Les troupes de l'armée turque sont renforcées par un nombre remarquable de forces spéciales.

De plus, l'armée turque a érigé, à l'intérieur de cette zone, des postes qui sont de véritables positions militaires avec des chars de combat, des obusiers, des mortiers et des structures fortifiées.

Quant aux groupes terroristes qui participent déjà activement à la lutte contre l'armée syrienne, ils ne dépassent pas 10 000 à 20 000 hommes mais ils sont très bien équipés par la Turquie et utilisent le matériel militaire amené par les turcs : tanks, missiles,...De fait ils servent de chair à canon pour les turcs.

 

Tank turc {JPEG}

Tank turc

 

LA RESISTANCE SYRIENNE :

L’armée syrienne a repoussé une importante offensive lancée le jeudi 20 février 2020 par les groupes terroristes soutenus par la Turquie, à l’est de la province d’Idlib.

Ainsi, selon Al-Ikhbariya, une chaîne arabe d'actualités basée à Riyad : « Plus de 250 terroristes et plusieurs soldats turcs ont été abattus autour d’al-Neyrab lors d’une contre-attaque de l’armée syrienne ».
 

Visiblement les turcs tente de falsifier la réalité du terrain afin de camoufler leurs échecs. Ils crient que des millions de personnes sont sur les routes alors que cette province n'a jamais comptée plus de un million et demi d'habitants, sachant que beaucoup sont partis à l'arrivée des terroristes, tout ceci est de la propagande pour que les USA interviennent.

La Russie d'ailleurs a démenti les informations turques selon lesquelles des centaines de milliers de syriens ont fui la province d’Idlib en direction de la Turquie.

« Il n’y a aucune photographie ni vidéo qui puisse le confirmer, ni aucune preuve qui soutient l’information sur le départ de près d’un million de personnes des zones de désescalade à Idleb, en direction de la frontière syrienne avec la Turquie  », a affirmé le chef du centre russe de réconciliation en Syrie, Oleg Jouravlev.

Il a aussi appelé la Turquie à garantir l’évacuation des habitants syriens de la province d’Idlib vers les zones contrôlées par le gouvernement syrien en empruntant les couloirs humanitaires qui ont été installés pour cette fin.

restes d'un char turc {JPEG}

Les restes d'un char turc

 

III - LES EVENTUALITES DANS LES PROCHAINES SEMAINES

 

La Turquie semble ne pas en rester là et aller encore plus en avant dans l’erreur. 

En effet, elle aurait demandé aux États-Unis d’effectuer des patrouilles aériennes dans son espace aérien limitrophe de la province syrienne d’Idlib pour démontrer leur soutien aux opérations militaires en cours contre les forces syriennes. Cette demande aurait été faite lors de la récente visite de l’envoyé spécial des États-Unis pour la Syrie, James Jeffrey à Ankara qui a exprimé publiquement un FERME SOUTIEN à son allié de l’OTAN.

 

De plus, lors d’un entretien téléphonique, le président turc aurait également fait pression sur Donald Trump, exigeant qui lui apporte un soutien militaire. Mais pour l’instant, la partie US n’a fait aucun commentaire en la matière, d'aucun estimant que Washington rejetterait la demande turque afin d'éviter une confrontation directe avec Moscou.

 

Or, la Syrie et la Russie ont hermétiquement fermé le ciel d’Idlib aux avions de chasse turcs et otaniens pour les empêcher de protéger leurs mercenaires. En réaction, les États-Unis auraient demandé à la Turquie d’abattre par Patriot (missiles anti-avions US) interposé, les chasseurs russes qui bombardent les terroristes.

 

Mais, Erdogan souhaite une aide américaine directe car il craint que tôt ou tard la Syrie et la Russie commencent simplement à abattre ses avions de combat dans l’espace aérien syrien.

Toujours est-il que l’Amérique ferait attendre la Turquie.

 

Dans ces conditions, c’est à Erdogan de décider lui-même s’il veut perdre une partie de ses forces aériennes en Syrie ou recourir à un retrait honteux de ses troupes de Syrie. C'est aussi simple que cela.

Je pense qu'Erdogan bluffe pour plusieurs raisons :

      • la situation économique de la Turquie n'est pas brillante, faire une guerre ouverte à la Syrie et surtout à son allié russe est déraisonnable voir suicidaire.

      • sa situation politique est instable, il a perdu les dernières élections et son parti l'AKP est en perte de vitesse.

Tout ceci, ne plaide pas pour aller vers une confrontation qui risque d'être non maîtrisable et très aventureuse pouvant tourner au désastre.

 

 

CONCLUSION

 

Alors que l'armée syrienne a reconquis Alep et toute sa banlieue, une normalisation de la vie est actuellement à l’œuvre en Syrie. Toutefois, l’ampleur des dégâts est telle que la reconstruction du pays pourrait durer plusieurs décennies.

Le 19 février 2020, l’aéroport d’Alep a été remis en service depuis presque 9 ans de conflit. D’apparence anodine, cette réouverture de l’aéroport et la récente reconquête de l’autoroute M5, vitale car elle relie Damas à Alep, représentent une victoire stratégique mais aussi commerciale et économique pour la Syrie.

Le gouvernement syrien est aujourd'hui bien engagé dans la reconstruction, d'autant plus que les réfugiés rentre au pays en provenance de Jordanie et du Liban.

 

Pour cela deux choses :

      • il est nécessaire que l’État syrien récupère ses puits de pétrole qui sont aux mains des États-Unis de l'autre côté de l'Euphrate près de la frontière irakienne .

      • Que les États-Unis lèvent l'ignoble blocus économique qu'ils s'imposent à la Syrie. Car la Syrie, privée de 80 % de ses puits de pétrole, ne peut pas importer du pétrole de l'extérieur. Un comble !!

 

La Syrie a beaucoup souffert et Bachar Al-Assad a su très bien résister au terrorisme qui ronge notre époque comme un cancer. Ce pays multiculturel-multiconfessionnel très attachant, berceau de notre civilisation, mérite de revivre en paix. Honte a ceux qui ont voulu lâchement le détruire par mercenaires interposés.

 

Non la guerre n'est malheureusement pas finie. Il va falloir finir de chasser les turcs et les GI's qui spolient ce pays. Le peuple syrien et son gouvernement en ont la très ferme intention.

 

Les syriens sont bien à l'image exemplaire du Général Qassem Soleimani. Ce combattant lâchement assassiné par les US était la Résistance même pour l’expulsion du colonialisme américain de tout le Proche Orient

JPEG
 

 

ANNEXE : les grandes réalisations d'Al-Qaïda

 

Une base souterraine des terroristes du groupe Hayat Tahrir al-Cham (anciennement Al-Qaïda) a été découverte à 20 kilomètres au nord d’Alep, en Syrie, dans une zone récemment libérée de l’emprise des radicaux, rapporte un correspondant de Sputnik sur place.
Il s’agit d’une véritable cité souterraine creusée dans la roche par les djihadistes, avec une large entrée qui peut laisser passer un camion. Les couloirs ont sans doute été creusés à l’aide de matériel spécial, apparemment des boucliers utilisés normalement pour construire un métro.

Les travaux auraient été réalisés il y a quatre ou cinq ans, a expliqué aux journalistes le colonel syrien Rami Mauvas. Ils avaient tout ce qu’il faut : l’électricité, l’eau courante, des canalisations et même Internet.
À l’intérieur, se trouvent des rues et des ruelles, des casernes, des salles de bain, des toilettes. Les murs sont renforcés par des briques, parfois même recouverts de faïences murales.

L’état-major des terroristes

Abou Mohammed al-Joulani, le fondateur du Front al-Nosra et de Hayat Tahrir al-Cham, a enregistré ses allocutions dans une des pièces de cette cité. Son état-major se trouvait également ici, ainsi qu’un dépôt de munitions. Des mines, des obus et des cartouches de différents calibres y sont encore entreposés. À en juger par les inscriptions sur les caisses, ils étaient de fabrication étrangère.

Le régime de cessez-le-feu établi dans la zone de désescalade d’Idlib continue d’être violé par des formations armées illégales, selon le chef du Centre russe de réconciliation des parties en conflit en Syrie Oleg Jouravlev.

 

JPEG
 

Vidéo : https://youtu.be/3T1yWD15IM4 - Source : Sputnik

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.6/5   (40 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • pierre 24 février 2020 11:54

    Oui enfin, ils sont repassés d’un régime de terreur à un autre régime de terreur, pauvres d’eux.


    • SEPH SEPH 24 février 2020 12:32

      @pierre
      Tout simplement : https://youtu.be/Z9qlpdrIl_M (la libération de la banlieue d’Alep)


    • SEPH SEPH 24 février 2020 12:40

      @pierre
      Je vous recommande cet article sur la réalité syrienne :

      https://reseauinternational.net/syrie-adresse-aux-collaborateurs-qui-peuplent-nos-elites/

      Après 8 ans de terreur, Alep est enfin définitivement libérée.

      Finie la peur des roquettes qui tombaient au hasard sur la ville, fauchant vie après vie, jour après jour. C’est la fin de l’occupation du nord-ouest de la Syrie par des groupes terroristes, la fin de l’arbitraire des groupes armés, des vols, viols, des tribunaux pseudo-islamiques.

      Mais nous ne pouvons partager cette joie. Même si le mur de la propagande se fissure, les faiseurs d’opinion font toujours cause commune avec les « rebelles » .

      C’est le moment d’un bref rappel des faits.

      Je m’adresse ici à tous ceux, en particulier les journalistes, universitaires et militants politiques, qui ont soutenu la « rébellion  ».

      Il y a 9 ans, une insurrection a eu lieu en Syrie, contre le pouvoir baathiste, dans le contexte des « Printemps Arabes ». Toute la classe politique et médiatique s’est immédiatement enthousiasmée pour ces «  révolutions » qui allaient apporter enfin modernité et démocratie à des pays que vous considériez comme arriérés.

      En quelques semaines on a vu apparaître un langage que nous subissons toujours : le gouvernement syrien est devenu « le régime de Bachar ». Régime, nizam, regime, regimen, dans toutes les langues. Et en face de lui, des rebelles, rebels, rebeldes, rebellen, thuwar en arabe, des «  révolutionnaires ». Vous avez clairement pris parti pour un camp contre un autre

      Est-ce cela qu’on apprend en école de journalisme ?

      ..................

      par Vincent Lenormant.


    • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 2020 18:29

      @SEPH

      j’ai pas compris Steph, tes articles ne sont d’aucun parti pris et d’aucune propagande, et d’aucun « camp contre l’autre » ??? smiley


    • HELIOS HELIOS 24 février 2020 23:19

      @Olivier Perriet

      meuhhh non, l’auteur ne prend pas parti : ****** Les syriens sont bien à l’image exemplaire du Général Qassem Soleimani. ******


    • Jonas 25 février 2020 15:27

      @SEPH
      Après une autre victoire comme celle du dictateur Bachar al-Assad sur son peuple après 9 ans de guerre civile et il n’y a plus de peuple syrien. 

       Le dictateur Bachar al-Assad , peut-il parler de victoire , avec la dévastation de son pays et le massacre de son propre peuple avec l’aide des parrains comme la Russie et le régime criminel des mollahs ? 


    • Attila Attila 24 février 2020 13:04

      Excellent rappel. Vous oubliez cependant que Bachar-al-Assad est devenu un dictateur lorsqu’il a refusé le passage du pipeline du Qatar. Auparavant, il a été invité en visite officielle à Paris par Sarkozy.

      .


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 février 2020 13:38

        @Attila. wikipedia est très claire à leur sujet : lui et Asma, c’est rien que des goyim, qui font rien qu’à résister à l’établissement d’Eretz israel du Nil à l’Euphrate. C’est clair : ils ne méritent pas de vivre ! Aussi la presse la plus morale a réclamé leur assassinat.


      • Jonas 25 février 2020 09:37

        @JC_Lavau

        Avec des résistants comme le dictateur Bachar al-Assad et son épouse , bientôt , il n’y aura plus de syriens sunnites. 

        Il est vrai que pour certains arabo-musulmans , Idlib , Homs ,Hama, Alep , Irbid , Deir ez- Zor etc sont reconquises pacifiquement , avec distribution de friandises , et de fleurs , de la part de la Russie, -des milices iraniennes et avec l’entrée en fanfare du Frère musulman Erdogan bombardant ,les «  résistants » pro-régime et les kurdes . 

        Allah et son prophète feront le compte après, des dégâts , des morts et des et des réfugiés , internes et externes. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 10:27

        @Jonas. Sûr que ces goyim auraient dû se rendre sans combat à la caste sûre d’elle-même et dominatrice et à ses supplétifs. On n’a pas idée d’oser résister !


      • Jonas 25 février 2020 12:16

        @JC_Lavau

        La présence d’Israël , ne peut pas excuser les crimes du dictateur et fils de dictateur , Bachar al-Assad , bourreau de son peuple. 
        La mort du petit martyr de la « révolution pacifique syrienne » âgé de 13 ans le poursuivra tout le restant de sa pauvre et inutile vie. 

        De toutes les frontières d’Israël , la plus sécurisée a été celle de la Syrie avant , la répression sanguinaire de la manifestation pacifique contre le régime minoritaire des Alaouites ( branche du chiisme , 12 % de la population). 

        Aussi bien , sous le dictateur Hafez al-Assad qui avait accédé au pouvoir par un coup d’Etat en 1970, comme après sa seconde défaite en 1973, puis sous celle de son dictateurs de fils Bachar Al-Assad.

        Pas un seul coup de feu n’a été tiré de cette frontière sur Israël depuis 1973, ,et toute tentative des palestiniens, vivant en Syrie, de s’approcher de la frontière été réprimée sévèrement dans le sang.

        En général , on est «  Résistant » contre un « ennemi »pas contre la volonté de la majorité de son peuple. Il a fallu l’aide des parrains , russes et iraniens , 500 000 morts , de nombreuses villes détruites , 7 millions de syriens en fuite, pour que le dictateur alaouite reste au pouvoir. Est-ce que les 900 000 syriens qui fui IDLIB , a la suite des bombardements de l’aviation Russe , sont tous des « terroristes » parmi eux se trouvent des femmes , des enfants et des bébés. 


      • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 12:25

        @Jonas. Tu as oublié de râler, quand une salve de missiles russes tirés depuis la Méditerranée a détruit un complexe de bunkers dans la roche, tuant une quarantaine d’officiers de renseignement, de coordination et de commandement anglais, français, israéliens et américons, dans la province d’Idlib. Bah wi, râler aurait été avouer que la prétendue « guerre civile » était sous le commandement d’une coalition dirigée par la caste sûre d’elle-même et dominatrice...
        Deux ans avant le début officiel de la guerre de destruction de la Syrie, des tunelliers fournis par Caterpillar foraient déjà sous les villes, les souterrains de la guerre programmée. Chhhut !


      • Jonas 25 février 2020 12:48

        @JC_Lavau
        La Syrie de la « Résistance » est une Syrie de coups d’Etat et de massacres permanents. 
        Sans parler de la ridicule Union de la République Arabe unie ( RAU/ 1958/1961/Egypte/Syrie) 

        -Nazem Koudsi ,renversé à la suite d’un coup d’Etat en 1963.
        -Louaï el-Attassi , renversé par un coup d’Etat 1963( il n’a duré que quelques mois ) 
        -Amine Al-Hafez , renversé , par un coup d’Etat 1966
        -Nourredine Atassi , renversé , par un coup d’Etat 1970 
        -Hafez al-Assad , arrive au pouvoir par un coup d’Etat, 

        il a comme titre «  massacreur » de Hama en 1982 , plus de 35 000 syriens tués 

        Son dictateur de fils ,Bachar al-Assad ,  détruit son pays et massacre son peuple avec l’aide de la Russie et de l’Iran, pour « résister » à Israël. Voilà une nouvelle forme de « résistance » s’en prendre à son peuple. Il ne faut pas oublier les palestiniens tués au camp de Yarmouk, 

        Jamais l’armée syrienne seule , n’aurait pu résister. Pour se maintenir au pouvoir , le « résistant » dictateur , Bachar al-Assad accepte de vendre son pays à la Russie et a l’Iran.


      • Jonas 25 février 2020 13:00

        @JC_Lavau
        Mon pauvre , JC_Lavau. « 40 officiers de renseignements , de coordination et de commandement , anglais , français , israéliens et américains , ont été tués » et l’opinion publique et les médias de ces pays ont caché la nouvelle. 

        Pour un soldat , ou un chien tué appartenant a ces pays , les médias font des gorges chaudes , pour 40 tués la censure. 
         
        Ces pays ne sont pas des pays arabo-musulmans ou musulmans non arabes. ce sont des pays démocratiques avec une presse libre et indépendante. 

        Votre blague ressemble a celle du régime des mollahs annonçant des centaines de morts dans sa réplique , après l’élimination du général Soleimani. 


      • Jonas 25 février 2020 13:14

        @JC_Lavau
        Au début des manifestations pacifiques du peuple syrien et la mort sous la torture du petit Hamza ,13 ans. 
         
         Madame ,Bousseina Chaabane , porte-parole à l’époque du dictateur Bachar al-Assad , avait accusé , les Palestiniens d’avoir fomenté la révolte. 

        << Certains réfugiés palestiniens du camp de Ramel ( proche de Lattaquié ) ont voulu créer la fitna , en tirant sur les forces de sécurité et sur les manifestants , afin de faire monter la tension entre eux >> Comme cela n’a pas pris , le dictateur et bourreau de son peuple Bachar al-Assad a changé de tactique.



      • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 2020 14:55

        Reconquête militaire et territoriale. Il reste le plus dur à faire :

        reconquérir le coeur des millions de syriens qui se sont sauvés et n’ont jusqu’à maintenant pas grande envie de rentrer.

        La région n’a pas fini d’être empoisonnée par la misère, les milices armées, les réfugiés, les sanctions économiques.... et les Bashar El Assad qui préfèrent sauver leur trône que leur pays.

        Le leadership russo-iranien en Syrie est aussi désastreux que la domination anglo-iranienne en Irak.

        Tout le monde n’a pas l’intelligence du plan Marshall.

        Que propose la Russie à part une reconquête militaire ? Ben rien.


        • Jeekes Jeekes 24 février 2020 15:07

          @Olivier Perriet
           
           
          ’’La région n’a pas fini d’être empoisonnée par la misère, les milices armées, les réfugiés, les sanctions économiques’
           
           
          Ben oui SàM, t’as évidemment raison.
          Et tout ça grâce à tes bons maitres les amères-loques.
          Tu sais, ceux à qui tu lèches le fion.
           
          Mais bon, valet un jour, valet toujours.
          On ne sait même pas pourquoi tu persistes à ouvrir ta grande gueule puante.
          T’es qu’un larbin, une pauvre fiotte !
           


        • JC_Lavau JC_Lavau 24 février 2020 15:17

          @Olivier Perriet. Tiens ? Qui c’est qui remet les trains en état de fonctionner et rouvrir les lignes ?
          Qui c’est qui répare les centrales thermiques dynamitées et sabotées par les égorgeurs modérés qui font modérément du bon boulot ?
          ...
          Des policiers aussi sont formés.

          Au contraire des turcs qui démontent les usines et les centrales syriennes pour emmener toutes les machines en Turquie.


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 2020 15:32

          @JC_Lavau

          ah, c’est cool alors. Les millions de réfugiés rentrent demain ? Tout le monde sera heureux. Erdogan arrêtera d’empoisonner le monde.

          La Syrie est une catastrophe, et la Russie est aussi incapable que l’Allemagne d’assurer la stabilité toute seule. Déjà en Ukraine c’est difficile, alors ailleurs

          Lavrov le sait bien, qui ne sait faire que renvoyer la faute sur les autres.

          C’est difficile d’assumer soi-même sa première place hein smiley


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 2020 15:33

          @Jeekes

          et j’oubliais : Poutine, est aussi un grand ami d’Israël


        • Jeekes Jeekes 24 février 2020 16:20

          @Olivier Perriet
           
          Poutine ? c’est qui çui-là, on l’a sonné ?
          Mais tu as aussi oublié de dire que toi, tu n’es qu’une larve !
           

           


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 24 février 2020 18:27

          @Jeekes

          c’est pas celui pour qui écrit l’auteur ? On m’aurait menti, mdr ?


        • hgo04 hgo04 24 février 2020 18:36

          @Olivier Perriet
          Ben ce n’est pas fini.. Ceux qui empêchent la syrie d’utiliser son petrole et son gaz...quand ils vont plier bagages, déjà cela ira mieux.. 

          En fait cela va déjà mieux, mais bien entendu pas encore la ou les proxy daeshi se trouvent encore..


        • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 février 2020 11:57

          @hgo04

          bah la Syrie ne roulait pas vraiment sur l’or avant 2011, avec ses magnifiques réserves de pétrole.

          c’est intéressant mais ça ne suffit pas


        • Xenozoid Xenozoid 24 février 2020 20:32

          @SEPH

          exactement


        • Jeekes Jeekes 24 février 2020 17:00

          ’’Pendant que l’armée syrienne massacre des enfants’’

           

          Tu t’es pas un peu mélangé les pinceaux, mossada ?

           

          Faut que tu penses à arrêter la drogue.

          Depuis longtemps déjà, les seuls pourritures qui massacrent des gosses, c’est tes cons-pas-triotes et les ordures d’amerloques !

           

          Met ton logiciel à jour la tsaloppe, t’en deviens ridicule...

           


          • Goldored Goldored 25 février 2020 19:16

            @Jeekes
            Et vous, quand arrêtez-vous la drogue ?
            La population gazée, bombardée par les armées régulières syrienne et russe, on l’a rêvé ?


          • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 19:23

            @Goldored. La presse aux ordres obéit aux ordres. La vache de surprise !


          • keiser keiser 24 février 2020 21:56

            @ l’auteur


            « la frontière avec l’Irak qui sont spoliés par l’armée américaine et ses alliés kurdes associés à des anciens membres de Daesh. »

            Désolé mais à partir de ce moment, votre texte m’échappe.

            Les Kurdes associés à Daesh !? ...

            Alors qu’ils et elles, ont payés le prix fort et justement contre Daesh.

            Étrange ...


            • JC_Lavau JC_Lavau 24 février 2020 22:00

              @keiser. Un léger détail t’échappe : pour les ricains et leurs maîtres israéliens, tout ce qui est ennemi de la Syrie est bon. Ils ont donc incorporé d’opportunistes transfuges de Daesh avec les troupes kurdes, et ils les paient. Pour les aider à voler le pétrole syrien.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 février 2020 09:25

              @keiser et JC_Lavau

              c’est la magie des poutiniens, ex stalinien reconvertis :

              dire une chose et son contraire, sans tenir compte des faits.

              Les milices kurdes sont assimilées à Daesh car elles n’ont pas souhaité rallier sans condition le gouvernement de Damas en 2015-2016

              Alors, je sais, les milices kurdes ne sont pas des anges, et un mauvais compromis avec Damas vaut mieux qu’une autonomie illusoire sous un protectorat trumpien totalement instable.

              Lorsque la Turquie a mis la pression militaire, les milices kurdes se sont alliées à l’armée syrienne. Et là, miracle, les kurdes « alliés à Daesh » sont redevenus fréquentables.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 février 2020 09:27

              @JC_Lavau

              mdr, le pétrole syrien :

              la Syrie ne roulait déjà pas sur l’or avant 2011, AVEC son pétrole.

              Après une guerre civile atroce, tu crois que c’est son « pétrole » qui va tout résoudre ???


            • SEPH SEPH 25 février 2020 10:04

              @keiser
              Après l’effondrement de Daesh, les USA ont crée les FDS (Forces Démocratiques Syriennes) pour empêcher l’armée syrienne de reprendre possession des puits de pétrole à l’est de l’Euphrate. Pour ce faire, les USA ont associé les forces kurdes hostiles à Damas, quelques chef de villages et surtout des djihadistes

              de Daesh reconvertis. Ces derniers ont été recyclés par l’armée américaine pour servir de supplétifs.


               Ainsi, les USA ont pris le relais de Daesh pour faire la contrebande lucrative du pétrole syrien :

              Suite à l’annonce de Washington selon laquelle les troupes américaines maintiendront leur présence autour des champs pétrolifères dans l’est de la Syrie, le ministère russe de la Défense a accusé les États-Unis d’exploiter illégalement les hydrocarbures syriennes.

              Les États-Unis ont exploité le pétrole dans l’est syrien sous la protection de leurs militaires, a déclaré le ministère russe de la Défense suite à l’annonce par Washington de l’envoi de renforts dans les champs pétroliers en Syrie. Cette présence était censée « interdire l’accès aux revenus pétroliers de Daech* », selon le secrétaire américain à la Défense, Mark Esper.

              Dans un communiqué, le porte-parole du ministère russe, Igor Konachenkov, a affirmé que le pétrole avait été « activement extrait et acheminé en masse, à bord de camions-citernes, pour le raffinage en dehors de Syrie ». Une pratique qui a eu lieu « avant et après la débâcle de Daech* à l’est de l’Euphrate », ont indiqué les militaires russes, une série d’images satellite à l’appui.

              Russian Defence Ministry comments on the statement of the head of the Pentagon on the retention of the US military personnel group in Eastern Syria, allegedly “to prevent Islamic State access to oil fields” https://t.co/E3FynD0ECP#mod pic.twitter.com/kz8c8dXS2i

              — Минобороны России (@mod_russia) 26 октября 2019 г.

              « Sous la protection des militaires américains et de sociétés privées américaines de mercenaires, des camions-citernes des champs pétroliers de l’est syrien se dirigent en contrebande vers l’étranger. En cas d’attaque contre un tel convoi, les forces spéciales et l’aviation de combat américaines seront immédiatement impliquées pour le protéger », indique le communiqué.

              « Quant à l’extraction, elle est effectuée à l’aide d’un équipement fourni par les principales sociétés occidentales en contournant toutes les sanctions américaines », poursuit le document. D’après le ministère russe, la société Sadcub soutenue par l’Administration autonome de l’est de la Syrie, assume les fonctions de prestataire alors que les revenus de la contrebande du pétrole, versés via des sociétés de courtage, sont stockés sur les comptes des sociétés privées de mercenaires et les services de renseignement américains. Les bénéfices sont ainsi évalués à plus de 30 millions de dollars par mois.

              Le ministère a rappelé que les réserves d’hydrocarbures ainsi que toutes les autres ressources de la région appartenaient « uniquement au peuple syrien », qualifiant les démarches américaines de « banditisme international d’État ».


            • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 10:13

              @Olivier Perriet : « guerre civile » ? C’est beau la propagande de la caste sûre d’elle-même et dominatrice. Plus c’est gros, mieux ça passe.


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 février 2020 11:54

              @JC_Lavau

              tu as compris tout ce qui se passe en Syrie, à 5000 km de chez toi ?

              tu crois que « on » peut venir de l’extérieur et demander à des habitants d’un pays de tuer leurs voisins, simplement en leur donnant du fric ?

              ces haines fratricides plongent loin dans l’histoire, et la Syrie ou la Libye ne sont pas l’Irak au cas où tu n’aurais pas compris :

              en Irak, la guerre civile a eu lieu après l’invasion US de 2003.

              en Libye, l’insurrection a eu lieu avant l’intervention franco anglaise.

              en Syrie il n’y a pas eu d’intervention militaire directe occidentale.


            • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 12:13

              @Olivier Perriet. Tu te fous de nous. Grosse concentration de djihadistes étrangers à la Syrie.
              Tu as oublié de râler, quand une salve de missiles russes tirés depuis la Méditerranée a détruit un complexe de bunkers dans la roche, tuant une quarantaine d’officiers de renseignement, de coordination et de commandement anglais, français, israéliens et américons, dans la province d’Idlib. Bah wi, râler aurait été avouer que la prétendue « guerre civile » était sous le commandement d’une coalition dirigée par la caste sûre d’elle-même et dominatrice...
              Deux ans avant le début officiel de la guerre de destruction de la Syrie, des tunelliers fournis par Caterpillar foraient déjà sous les villes, les souterrains de la guerre programmée. Chhhut !


            • Olivier Perriet Olivier Perriet 25 février 2020 14:23

              @JC_Lavau

              vous êtes complètement cinglé smiley

              « 2 ans avant la guerre les travaux se préparaient », mort de rire quand on connaît un peu le flicage généralisé qui règne dans ces pays : les moukhabarat n’ont rien vu v’nir dites donc, les tunnels se creusaient sous leurs yeux

              Si ce que vous dites est vrai, le pouvoir central était déjà bien vermoulu.

              « Ah mais il y a des espions de tous les pays en Syrie », bah oui et alors ? Il n’y a pas d’espions russes, voire même syriens en France, aux USA ? smiley


            • sylvain sylvain 25 février 2020 10:14

              marre des articles de propagande .

              et marre des idiots partisans qui les commentent

              le genti bachar il tu les méchants et il sauve les enfan, tou ces enemi c’est dé méchan . Non, batard sans cervelle, c’est les genti israeliens qui tu les mechan et sauve les enfant . T’es qu’un larbin, une pauvre fiotte !

              laquai des amerloques !

              Chacun sait bien au fond de lui même qu’il raconte des conneries, la géopolitique n’est qu’une affaire de pouvoir et de puissance, qu’on soit americain , russe ou syrien et le pétrole assurant pouvoir et puissance tout le monde le veut . A quoi servent les enfants pour les gens qui jouent à ces jeux ?? a compter des points ou a faire des soldats . C’est valable pour poutine, bachar, erdogan, trump et macron ( la liste est pas exhaustive)


              • SEPH SEPH 25 février 2020 12:19

                @sylvain
                Il est important de comprendre la géopolitique : Votre avenir et celui de vos enfants en dépendent.

                Ce n’est pas raisonnable de mettre dans le même sac l’agresseur et l’agressé (assassin et victime). En effet, trop de gens souffre dans le monde des injustices, des spoliations de leurs richesses, du non respect de leur dignité,....

                 
                Confondre agresseur et agressé c’est rendre un grand service aux agresseurs qui un jour peut-être vous feront subir directement leurs exactions.


              • sylvain sylvain 25 février 2020 13:01

                @SEPH
                « En effet, trop de gens souffre dans le monde des injustices, des spoliations de leurs richesses, du non respect de leur dignité »
                Ca je suis bien d’accord, c’est quand vous présentez bachar el assad (ou même poutine) comme leur « champion » que je suis pas d’accord .
                Je ne les diabolise pas non plus, bachar avait pleins de bonnes intentions au début de son règne, puis il a fait comme papa, torture et répression .
                Et je parlais particulièrement des personnes qui insultent systématiquement ceux qui ne sont pas en rang derrière le libérateur, poutine, trump ou autre, qui voient comme le larbin des amerloques tous ceux qui ne sont pas dans leur secte


              • sylvain sylvain 25 février 2020 14:12

                @SEPH
                et je pense que si vous alliez présenter bachar al assad à un bon paquet de syriens qui ne sont pas alaouites comme un agressé, une victime soit il éclateraient de rire, soit ils vous casseraient la gueule


              • SEPH SEPH 25 février 2020 14:26

                @sylvain
                Vous n’êtes pas si innocent que vous le prétendez !!

                Bachar a été élu président de la République syrienne par une large majorité de syriens. Eux aussi refusent le terrorisme de Daesh et d’Al-Qaïda.

                Ce n’est pas lui qui tue les syriens mais les terroristes.

                Si Bachar se représente, il sera réélu très facilement car il jouit d’une popularité sans égale : il est considéré comme un grand résistant à l’invasion des barbares.

                Peut-être préférez-vous les coupeurs de têtes ?


              • Jonas 25 février 2020 15:41

                @SEPH
                C’est à cause de l’injustice de la misère , de la pauvreté, du chômage endémique et de la corruption , que les peuples arabo-musulmans , après des décennies d’endormissement se sont réveillés et passent des « printemps Arabes » au « hirak » sans que rien ne change. 

                Il suffit de passer un a un ces pays , pour constater leur désespoir et leur haine des dirigeants de leur pays, qui les ont trompé à coup de propagande et des lendemains qui chantent. 

                 Le PIB et l’IDH de ces pays , donnent la mesure . D’ou ces hordes d’immigrés ,hirsutes qui préfèrent être manger par les Océans que de vivre dans leur pays et avec leurs « frères ».  


              • sylvain sylvain 25 février 2020 16:42

                @SEPH
                il ne me semble pas avoir prétendu être innocent, ou même qu’on m’ait accusé de quelque chose, de quoi parlez vous ??
                Sinon dire que bachar a été élu président par une large majorité du peuple, fallait oser la sortir . Bachar a hérité de la syrie de papa, en bon dictateur héréditaire et les premières « élections » ont eu lieu en pleine guerre civile, seulement dans les zones contrôlées par le régime et en excluant tous les opposants en exil, c’est à dire à peu près tous les opposants et j’en passe .
                C’est à peine digne d’une république bananière, et c’est de toute évidence fait pour redonner tant bien que mal un peu de légitimité à bachar alors qu’il est au plus mal .
                Et contrairement à ce que vous dites bachar a (fait) tuer un paquet de syriens avant et pendant le conflit, comment pouvez vous sortir une énormité pareille ??
                Pour finir, ne pas soutenir un bonhomme comme celui là ne fait ni de moi un coupeur de tête ni un soutien des coupeurs de tête, tout au contraire, puisque c’est un coupeur de tête .


              • SEPH SEPH 25 février 2020 17:32

                @sylvain
                Arrêtez d’écrire n’importe quoi.

                Au sujet de l’élection présidentiel, mardi 4 juin 2014, les journalistes de l’AFP ont consta une affluence importante, et le vote a été prolongé de cinq heures « en raison de l’afflux des électeurs » selon les autorités. Pourtant « plus de 130 obus de mortier ont été tirés sur Damas et ses environs par les terroristes », tuant trois personnes, et 19 personnes ont été tuées à Alep, a indiqué l’OSDH.$

                 Le président syrien Bachar al-Assad a largement remporté l’élection présidentielle avec plus de 88,7% des suffrages dans un scrutin sous les bombes des terroristes.
                Malgré les bombes des amis de l’Occident, 11,6 millions de personnes ont participé au scrutin, sur les 15,8 millions d’inscrits  : soit 73% de votants.

                Depuis la Syrie a retrouver une très grande partie de son territoire, les syriens retrouvant ainsi la paix, la sécurité et l’espoir de reconstruire leur pays

                De prochaines élections seront organisées pour que les syriens choisissent leurs dirigeants. Bachar n’a jamais dit qu’il se représenterait obligatoirement.


              • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 17:47

                @SEPH. Particularité : le gouvernement français a fait bloquer tous les consulats syriens par des cordons policiers et des barrières métalliques mobiles, afin d’interdire tout vote aux syriens de France.
                Leçon de démocratie, en quelque sorte.
                Tout comme Al Nusra, le gouvernement français fait « du bon boulot », au service d’Eretz israël.


              • sylvain sylvain 25 février 2020 18:26

                @SEPH
                si vous y tenez, rentrons dans les détails .
                On pourrait déjà se demander pourquoi, si c’est un démocrate qui se soucie de l’avis des gens, il a attendu d’être en guerre pour tenir une élection alors qu’il était depuis 14 ans au pouvoir . Après les 30 et quelques années de dictature de son père il aurait par exemple pu demander aux syriens si ils voulaient qu’il lui succède et organiser des élections dans un contexte apaisé .

                Parce que voyez vous l’union sacrée a été utilisé de nombreuses fois, par de nombreux dirigeants et ça marche forcément, mais ça n’est pas vraiment un choix, ou alors quelqu’un qui vous braque avec un flingue vous donne lui aussi un choix, mais bon, faut voir le choix

                Ensuite dans un pays qui pratique régulièrement la torture, les opposants ont souvent fuis bien loin, or ils n’ont pas eu le droit de participer, et pour ceux qui avaient à priori le droit de participer, il est apparu au final que seul deux candidatures sont acceptées sur les 24 proposées, inutile de dire qu’ils n’étaient pas trop gênants pour le pouvoir .

                Il ne faut pas non plus oublier que ces chiffres ( 73% de participation...) sont donnés par les institutions d’un pays qui est entre les mains de la famille assad depuis 50 ans, parler d’indépendance dans ce cas est une blague . Notamment 73% de participation alors que le suffrage ne se déroule pas sur tout le territoire et qu’il y a déja des millions de personnes qui ont fui parait un peu fantaisiste

                Vous semblez aussi oublier que la guerre a commencé par d’énormes manifestations de syriens qui visiblement n’étaient pas tous derrière le grand leader


              • Goldored Goldored 25 février 2020 18:58

                Génial ! Un article à la gloire d’un boucher !

                Rien sur les massacres de la population civile par les troupes syriennes et russes ?

                Tant pis.

                Propaganda !


                • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 19:08

                  @Goldored. OK, je comprends mieux à quelle ordure j’ai affaire : simultanément féminazi et sioniste. Qu’allons nous découvrir encore ?


                • DACH 25 février 2020 19:10

                  @JC_Lavau=OK, je comprends mieux à quelle ordure j’ai affaire : simultanément féminazi et sioniste. Qu’allons nous découvrir encore chez JC Lavau ? Un bon lavage vous ferait du bien...


                • Xenozoid Xenozoid 25 février 2020 19:14

                  @Goldored

                  tu n’as pas compris que la guerre ,c’est la mort, comme en iraq, les américains parlent ils des morts, que leur guerre fait ? les comptent ils a par les leurs ? propaganda,et quand on parlent des civils parle t’on de la couleur des yeux ?...tant pis ils font du bon boulot dixit les bobos a paris,propaganda.... et quand la libye s’entretue qui parle de contrôle ? la propagande...le retour de bâton va être terrible devant tant de mensonges...propaganda


                • Goldored Goldored 25 février 2020 19:31

                  @JC_Lavau
                  Vos déviances mentales vous égarent.
                  Condoléances.
                  On pensera à prendre ses pilules pépé !


                • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 19:36

                  @Goldored. Il faut voir aussi tes confusions mentales sur l’Australie, agressives.


                • DACH 25 février 2020 19:39

                  @JC_Lavau=effectivement vous avez perdu le nord.....


                • JC_Lavau JC_Lavau 25 février 2020 19:45

                  @Goldored. Lucky Luke observait qu’une boussole qui indique obstinément le Sud, tel Rantanplan, peut encore avoir quelque usage.
                  Mais Coluche remarquait que tu es tellement menteur, qu’on ne peut même pas toujours croire le contraire de ce que tu dis.


                • DACH 25 février 2020 19:49

                  @JC_Lavau=Si vous pouviez nous démontrer quelque chose.... On en rirait sans doute, car l’impuissance à être crédible vous place dans le rôle des précieuses ridicules....


                • cyrus prong 25 février 2020 19:49

                  @JC_Lavau

                  t’ as pas remarquer que c’ etait les argument de labrune en moins pompeux ...
                  mais tout aussi hypocrite :)

                  Au moins toi tu est sincere dans ta mauvaise humeur permanente ...
                  bise vieux croco


                • Goldored Goldored 26 février 2020 10:03

                  @JC_Lavau
                  Ça sent la confusion mentale, ce genre de discours...


                • SEPH SEPH 26 février 2020 10:50

                  A la lecture des commentaires, je constate que les sionistes se sont donnés le mot pour insulter la résistance syrienne au terrorisme des coupeurs de têtes. Pour eux, ces terroristes sont des alliés très précieux pour détruire tout l’État syrien.

                  Ainsi, non seulement leur pays Israël les arme, mais les soigne dans ses hôpitaux. Que de bienveillance.  !! Il est vrai qu’aucun coup de feu n’a jamais été tiré par les islamiques en direction d’Israël et pour cause.

                  Le processus est toujours le même pour détruire un pays, on commence par dire que ses dirigeants sont des monstres et des corrompus, qu’ils ont assassinés, violés,.... . Puis, on fait en sorte d’assimiler le pays à ses dirigeants. Cette étape atteinte le pays tout entier (peuple et dirigeants) devient un ennemi, alors il devient légitime de lui faire la guerre.

                  Ils ont la haine de Bachar, car ils avaient espéré son départ, un État islamique de Daesh ou d’Al-Qaïda c’est beaucoup mieux que l’horrible République syrienne laïque. Mais ils savent que Bachar et son peuple son entrain de gagner cette guerre et cela leur est insupportable..

                  Pour les sionistes la Syrie est un verrou qu’il faut faire sauter ( c’est raté) afin d’attaquer l’Iran et déstabiliser ce pays à son tour.

                  Ils sont aveugles sur les atrocités commises sur les palestiniens par le régime sioniste. D’ailleurs, ils haïssent ce peuple mais ils vous jureront le contraire.

                  Pourtant la vérité sort de la bouche d’un des fondateurs de l’état sioniste, David Ben Gourion, 1er Premier Ministre israélien :

                  "Si j’étais un leader Arabe, je ne signerais jamais un accord avec Israël. C’est normal ; nous avons pris leur pays. Il est vrai que Dieu nous l’a promise, mais comment cela pourrait-il les concerner ? Notre dieu n’est pas le leur. Il y a eu l’antisémitisme, les Nazis, Hitler, Auschwitz, mais était ce leur faute ? Ils ne voient qu’une seule chose : nous sommes venus et nous avons volé leurs terres. Pourquoi devraient t-ils accepter cela ? Cité par Nahum Goldmann dans « le Paradoxe Juif », page 121



                  • Analis 26 février 2020 12:20

                    @SEPH

                    Oui, les sionistes sont haineux, eux et leurs alliés impérialistes français, britanniques et étatsuniens. Ils ont lancé une guerre terroriste de destruction contre la Syrie, soutenant des myriades de terroristes et de bandits, répandant des fausses nouvelles, aidant au massacre de civils et de soldats, commettant des attentats sous fausse bannière, y compris à l’arme chimique, détruisant les ressources syriennes, et occupant illégalement le pays. En ce moment encore, les alliés d’Israël lancent des agressions sur le sol syrien, sur lequel ils sont présents sans la moindre légitimité. Il reste en effet à libérer le nord-est et Al-Tanf occupé par les USA , la France et le Royaume-Uni.

                    Cela commence cependant à sentir le roussi pour ces forces d’agression. La presse arabe et iranienne Des sources arabes et iraniennes affirment qu’elles ont eu à faire face à des tribus et milices arabes et kurdes, et auraient subi des pertes

                    https://parstoday.com/fr/news/middle_east-i85508-syrie_la_base_us_frapp%C3%A9e !

                    https://parstoday.com/fr/news/middle_east-i85561-syrie_les_gi’s_abattus_...

                    Les informations russes confirment que la situation se dégrade pour elles, leurs relations avec les civils deviennent mauvaises, au point qu’elles en ont déjà abattus, entraînant en retour le vœu de la part des habitants de les combattre jusqu’à leur départ :

                    https://fr.sputniknews.com/international/202002121043054256-un-garcon-de-14-ans-tue-dans-un-affrontement-entre-des-soldats-us-et-des-civils-en-syrie/

                    • Un garçon de 14 ans tué dans un affrontement entre des soldats US et des civils en Syrie
                    • 20:08 12.02.2020 (mis à jour 12:30 13.02.2020)
                    • Un adolescent de 14 ans a été tué et un civil blessé dans un affrontement entre des soldats américains et des civils syriens, selon le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.
                    • L’affrontement entre des soldats américains et des civils survenu ce mercredi 12 février à Qamichli, dans le gouvernorat syrien d’Hassaké, a entraîné la mort d’un garçon de 14 ans, tandis qu’un autre civil a été blessé, a annoncé Iouri Borenkov, chef du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie.
                    • « Un civil a été blessé. Un autre -un garçon de 14 ans, Fayçal Halid Mohammad- est décédé », a-t-il indiqué.
                    • Selon lui, le 12 février à 10h30, des membres d’un convoi militaire américain, qui a dévié de son itinéraire, ont ouvert le feu sur des civils lors dun différend à un poste de contrôle situé à l’est de Qamichli.
                    • « Une unité de l’armée gouvernementale syrienne a arrêté, le 12 février à 10h30, un convoi de l’armée américaine ayant dévié de son itinéraire, au poste de contrôle situé près d’Harbat-Hamo, à l’est de Qamichli. Il y a eu un différend opposant les soldats américains et les habitants. Au cours de cette altercation, les militaires ont ouvert le feu sur les civils », a expliqué M.Borenkov.
                    • Les militaires russes ont mis fin à l’affrontement en escortant le convoi jusqu’à sa base.
                    • « On a réussi à empêcher l’escalade du conflit uniquement grâce aux efforts de soldats russes arrivés sur les lieux. Ils ont assuré le départ du convoi militaire américain vers leur base située près d’Himo, dans le gouvernorat d’Hassaké », a précisé le responsable russe.

                  • Analis 26 février 2020 12:32

                    On voit là aussi combien les habitants, toutes communautés confondues, sont remontés contre les envahisseurs/agresseurs :

                    url=https://fr.sputniknews.com/international/202002121043051780-en-syrie-echange-de-tirs-entre-des-militaires-de-la-coalition-internationale-et-des-forces/

                    https://fr.sputniknews.com/international/202002141043072833-un-soldat-us-lui-a-tire-dessus-les-habitants-du-village-ou-un-ado-syrien-a-ete-tue-commentent-la/

                    • « Un soldat US lui a tiré dessus » : les habitants du village où un ado syrien a été tué commentent la tragédie – vidéo
                    • 21:35 14.02.2020(mis à jour 20:07 15.02.2020)
                    • Indignés par les actions des soldats des États-Unis qui ont entraîné la mort d’un adolescent à l’est de Qamichli, dans le gouvernorat syrien d’Hassaké, des villageois ont raconté à l’agence russe Ruptly ce qu’il s’était passé le jour du drame et ce qu’ils pensaient de la présence américaine dans leur pays.
                    • Réunis lors des obsèques du garçon syrien de 14 ans tué le 12 février lors d’un affrontement entre des civils syriens et des membres d’un convoi militaire américain à l’est de Qamichli, les habitants se sont exprimés devant la caméra de l’agence russe Ruptly.
                    • Ainsi l’ancien fonctionnaire municipal Othman Abu Asher a précisé quelques détails de la tragédie :
                    • « Quatre véhicules américains sont entrés dans notre village et ont commencé à provoquer les habitants, alors les habitants du village de Khirbet Amo les ont affrontés avec des pierres, des enfants et des femmes s’y sont joints également, comme vous l’avez peut-être vu à la télévision, le martyr Faisal Khaled Mohammad les a affrontés avec des pierres, et un soldat américain lui a tiré dessus », a-t-il indiqué.
                    • Si un cousin de la victime, s’exprimant au nom d’autres villageois, dit rejeter « l’occupation américaine partout où elle existe en Syrie », l’oncle du garçon souligne qu’ils sont prêts à « combattre les Américains et leur résister partout où ils sont en Syrie », même si cela les amène à « devenir martyrs ».
                    • Firas Farah, pasteur des églises évangéliques du gouvernorat d’Hassaké, a également condamné « l’acte criminel des forces américaines ».
                    • « Nous condamnons également les occupations turque et américaine de nos territoires et la Syrie leur résistera. Ils seront punis pour l’occupation du territoire et le vol des ressources, non seulement par nous, mais aussi par Dieu », a-t-il estimé.
                    • Une altercation qui a tourné au drame
                    • Le 12 février 2019, le Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie a annoncé qu’un adolescent de 14 ans avait été tué et un civil blessé dans un affrontement entre des soldats américains et des civils syriens survenu à l’est de Qamichli, dans le gouvernorat syrien d’Hassaké. Le différend a eu lieu après que des militaires américains ont dévié de leur itinéraire, au poste de contrôle situé près d’Harbat-Hamo.
                    • Ce sont les militaires russes arrivés sur les lieux qui ont mis fin à l’affrontement et ont escorté le convoi jusqu’à sa base située près d’Himo, dans le même gouvernorat, a-t-il été précisé.

                  • Analis 26 février 2020 12:39

                    Rendues sans doute nerveuses par les succès syriens et russes et désireuses de prolonger la guerre à tout prix, à l’image de leurs supporters ici-même (tels les innénarables Massada et Jonas), les forces étatsuniennes n’hésitent pas non plus à provoquer les forces russes. Il y a un mois, Pars Today a affirmé qu’elles avaient essayé de bloquer la circulation des troupes russes sur l’autoroute M4, les empêchant de rejoindre une de leurs bases. Elles auraient fini cependant par décamper en voyant que les russes se préparaient à intervenir en force pour les chasser.

                    https://parstoday.com/fr/news/middle_east-i84989-m4_les_gi’s_chass%C3%A9s_par_la_russie !

                    La presse russe confirme qu’il y a bien des accrochages, les troupes russes raccompagnant même les forces US impliqués dans l’accrochage cité précédemment loin des lieux où il s’était produit :

                    https://fr.sputniknews.com/international/202002201043099592—un-incident-survient-entre-des-blindes-russes-et-americains-en-syrie—video/

                    Un incident survient entre des blindés russes et américains en Syrie – vidéo

                    09:19 20.02.2020(mis à jour 09:59 20.02.2020)

                    La vidéo d’un incident entre des militaires russes et américains survenu sur une route syrienne à proximité de la ville de Qamishli (nord-est) a été diffusée sur les réseaux sociaux.

                    Un internaute a mis en ligne la vidéo d’un incident entre des militaires russes et américains aux environs de la ville de Qamishli (nord-est de la Syrie). La date des faits n’a pas été précisée.

                    Les séquences ont été filmées par un passager d’une voiture qui suivait un convoi de véhicules arborant des drapeaux russes, dont un véhicule de transport de troupes et un blindé léger Tigr.

                    https://www.youtube.com/watch?v=XYsuW-_xB_I&feature=youtu.be

                    Les véhicules russes sont précédés de deux blindés américains allant très lentement. Le Tigr a tenté de devancer le blindé américain, mais ce dernier lui a bloqué le passage et l’a contraint à sortir de la route. À la fin de la vidéo, les deux véhicules s’arrêtent.

                    Pas de commentaires

                    Le Commandement central des États-Unis (CENTCOM) a refusé de commenter l’accident.

                    « Dans l’ensemble, nous poursuivons notre étroite coopération avec les Russes eu égard à la prévention des conflits et c’est efficace pour désamorcer des tensions et prévenir des frictions », a signalé le porte-parole du Commandement américain Bill Urban.

                    La Défense russe, elle aussi, n’a pas encore commenté l’incident.

                    Des incidents se répéteront pour maintenir la tension en Syrie

                    L’ex-directeur du département de la coopération militaire internationale du ministère russe de la Défense Léonid Ivachov a indiqué à Sputnik que les provocations et les incidents de faible intensité permettent aux Américains de maintenir la tension en Syrie.

                    « Les Américains continueront de faire de petites provocations de ce genre, y compris sur les routes, afin de maintenir la tension en Syrie. Ils ne sont pas intéressés par une stabilisation complète de la situation alors que la Russie joue le rôle principal. Les conflits entre militaires russes et américains se répéteront mais ils ne dégénéreront pas en confrontation », a commenté le général.

                    Il y a une semaine, les militaires russes ont prévenu un affrontement entre des soldats américains et des Syriens aux environs de Qamishli. Le 12 février, des membres d’un convoi militaire américain, qui a dévié de son itinéraire, ont ouvert le feu sur des civils lors d’un différend à un poste de contrôle. Au cours de cette altercation, les Américains ont ouvert le feu sur les civils, blessant un homme et tuant un adolescent de 14 ans. Les militaires russes ont empêché l’escalade du conflit et ont escorté le convoi américain jusqu’à sa base.


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 février 2020 13:45

                    @Analis

                    Diplomatie russe cherche d’urgence Etats-Unis, pour fuir ses propres responsabilités et sa propre incapacité à pacifier la Syrie.

                     smiley)))))

                    La situation syrienne, sous domination russo-iranienne, est aussi merdique que la situation en Irak, sous domination americano-iranienne.

                    C’est un fait.


                  • Olivier Perriet Olivier Perriet 26 février 2020 15:03

                    Ils ne sont pas intéressés par une stabilisation complète de la situation alors que la Russie joue le rôle principal.

                    mdr, disons que comme les Russes savent très bien qu’ils ne peuvent arriver à une stabilisation eux-mêmes, ils se cherchent des excuses bidon par avance ;

                    les fautes de conduites d’un pilote de char étatsunien ont des conséquences sur les millions de réfugiés, sur l’état de pauvreté du pays, sur la reconstruction, sur le sectarisme de Téhéran vraiment ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

SEPH

SEPH
Voir ses articles



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité