• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’axe « rouge-brun », hypothèse concevable ou supputation farfelue (...)

L’axe « rouge-brun », hypothèse concevable ou supputation farfelue ?

 Un "compromis historique" entre le diable habillé en RN, et une extrême-gauche "nationaliste" ou souverainiste est-il possible ? Par référence aux théoriciens du national-bolchevisme allemand des années de l'immédiate après-première guerre, aux tentatives de rapprochement entre certains bolcheviques russes et les nazis, aux convergences des années 1930 entre communistes et nationalistes en France, ou à la floraison de groupuscules "nationaux-socialistes" qui sont apparus dans la France de Vichy, l'hypothèse n’est pas aussi farfelue qu’il y paraît au premier abord.

 Cet axe rouge-brun est évoqué par les communicants de la Macronie pour confondre dans un même opprobre l’extrême gauche et l’extrême droite, mais aussi, comme l’affirme un mien ami qui me pardonnera de le citer, par « des hiérarques et communicants de "gauche" pour manipuler l’opinion en instrumentalisant les "antifas" dans le but d’empêcher toute expression à gauche de l’idée de souveraineté et d’indépendance nationale, faisant ainsi un boulevard à la droite néo-libérale et surtout à l’extrême droite.[…] Cette stratégie de communication qui a débuté sous Mitterrand avec "Touche pas à mon pote" ne peut plus cacher aujourd’hui la fonction antipopulaire que la gauche dite de gouvernement a incarné pendant près de 40 ans. […] L’axe rouge-brun n’a aucune réalité tangible, pas plus aujourd’hui qu’hier. Si les macronistes le reprennent sous forme d’insinuations [...] c’est pour capter la partie de l’électorat de gauche encore un peu sensible à ce genre de sirènes ».

 Le Front National "canal historique" se prévalait déjà, il est vrai, de préoccupations sociales. Une inflexion plus significative est intervenue dans le discours du FN lors du "passage de témoin" à Marine Le Pen, notamment sous l'influence de Florian Philippot. Cela a d'ailleurs permis à MLP de doter son parti d'un corpus idéologique comprenant deux axes principaux :

- "défense de la France" contre un "déferlement migratoire", largement imputé aux instances supranationales européennes et au laxisme du pouvoir actuel en France.

- "défense des classes populaires" contre les méfaits d'un libéralisme débridé, voire contre une Europe dénoncée comme étant asservie aux lobbies mondialistes et à tout le moins indulgente à l'égard des paradis fiscaux installés le territoire même de cette même Europe.

 Il y a lieu de se demander cependant, si cet aspect du discours ne relève pas de la pure rhétorique électorale lorsque l’on se souvient par exemple des positions antérieures de MLP contre l’augmentation du SMIC.

 S'agissant du discours anti-migratoire, la perspective d'une lame de fond arabo-musulmane s’abattant sur la vieille Europe et provoquant la disparition de l'identité française, déclarée d'essence "judéo-chrétienne", ainsi que la dénonciation permanente des "incivilités", voire du non-droit régnant dans les cités, augmentent l'audience du RN auprès des couches populaires. En ce domaine, les indignations vertueuses qui sont le propre de la gauche ne font pas jeu égal, pas davantage que ses exhortations à traiter le problème "à la racine", en aidant au développement des pays de départ. Cela se traduit électoralement parlant, par un net avantage en faveur du RN.

 Cela est amplifié par le fait que la gauche traditionnelle semble s’interdire tout débat interne, et « refuse d’aborder la problématique d’une politique migratoire maîtrisée en fonction des besoins nationaux du moment, politique qui saurait allier réalisme migratoire et combat des thèses racistes et ethnicistes. De la sorte est empêchée l’émergence d’une orientation souverainiste à gauche » (blogueur précédemment cité).

 En ce qui concerne l'axe social, le RN, qui a conservé et même accentué depuis la crise des "gilets jaunes" cet aspect de son discours, engrange, toujours électoralement parlant, le bénéfice de ses promesses et de ses déclarations d'intentions.

 L'hypothèse d'une accession au Pouvoir du RN ne paraît donc plus tellement invraisemblable. Il lui suffirait de rallier une partie du LR, les souverainistes de droite partageant ses thèses anti-immigrationnistes, et un nombre significatif de gilets jaunes plus ou moins "poujado-populistes" pour espérer briser ce que les éditorialistes patentés se plaisent à qualifier de "plafond de verre".

 Encore que Le RN, après avoir tenté au début d’instrumentaliser le mouvement se soit montré plus prudent dans ses appels du pied, du fait d’une part des craintes suscitées par l’émergence de forces contestataires échappant à son contrôle et du fait d’autre part de ses positions traditionnelles en faveur de « l'ordre », un "ordre" qui, baptisé "ordre républicain" est devenu le cheval de bataille principal des porte-voix du LR dans leur désir de se distinguer d'une part de la Macronie, accusée d'être trop laxiste ou frappée d'incapacité en ce domaine, et d'autre part d'un RN qui serait trop "indulgent" à l'égard des gilets jaunes.

 Peut-on imaginer, dès lors, un scénario identique à celui qui vit Hitler jouer dans un premier temps le jeu démocratique (élections de 1932) puis devenir chancelier (1933) par des moyens bien moins "pacifiques" ?

 Dans une telle perspective, on ne peut éviter de songer à la rupture intervenue entre le nazisme de Röhm, encore teinté de socialisme virtuel, et le nazisme épuré de tout socialisme réel d'un Hitler désormais soumis aux visées, sinon aux diktats du grand patronat allemand car largement redevable à ce dernier de son accession au pouvoir.

 Il n'y a a priori aucune mesure entre le national-socialisme allemand, et ce que nous pourrions appeler le social-nationalisme du RN, ne fût-ce que par l'absence dans le second de groupes paramilitaires et de troupes de choc genre S.S. ou S.A.

 Une "nuit des longs couteaux" est donc tout à fait improbable, et tout au plus peut-on imaginer une sorte de "pronunciamento" relativement "démocratique" au sein des instances dirigeantes du RN.

 Par contre, il se peut que dans son désir d’accession au Pouvoir, le RN accentue ses gestes en direction du MEDEF et des "élites" conservatrices, adoptant dès lors un discours progressivement plus libéral que social. Ses changements de doctrine "opportunistes" par rapport à l'Europe et à l'euro peuvent plaider pour une telle évolution.

 Un autre changement de configuration par rapport au national-socialisme d'antan tient au fait que l’antisémitisme qui a imprégné le nazisme et ses avatars européens, qui a sévi dans certains pays d'Europe de l'Est avec souvent la participation active des populations occupées (notamment Pays baltes, Ukraine, Pologne) et qui a constitué en France même un substrat de la collaboration n‘est plus de mise.

 La disparition de l'antisémitisme dans le discours de l'extrême droite française, ou du moins son occultation dans l’expression médiatique officielle de cette dernière donne à penser que les démons de jadis ont été en quelque sorte exorcisés. Mais cela peut être mis en doute.

 De nos jours, l'antisémitisme, qui était volontiers cultivé en France par des "élites" proches de l'extrême droite, est surtout le fait d’antisémites basiques issus de "cités", cités dont la composition ethnique et culturelle constitue un terreau propice aux prédications islamistes. Cet antisémitisme est en outre alimenté par le conflit israélo-palestinien, phénomène qui est souvent occulté par les éditorialistes et commentateurs patentés de la presse et du P.A.F.

 L'islamophobie, largement suscitée il est vrai par un terrorisme pratiqué au nom d'une religion musulmane intégriste voire totalitaire, remplace aujourd'hui l’antisémitisme d’antan, aussi bien parmi certaines "élites" que dans la masse des citoyens ordinaires.

 Les constats qui précèdent permettent-ils de conclure à un danger fasciste ? Faut-il, comme nous y invite la Macronie, qui crie au loup populiste pour maintenir les effectifs de son troupeau électoral, craindre une dérive fascisante du RN ? Une telle hypothèse tient-elle du fantasme ?

 Si certaine petite nièce, dont l'audience n'est pas négligeable au sein de l'extrême droite française, et qui ne fait pas mystère de ses orientations ultra-libérales et de ses sympathies pour le conservatisme réactionnaire américain, décidait un jour de revenir activement sur la scène politique avec le soutien de groupes "identitaires" adeptes de la violence, l'hypothèse perdrait de son caractère invraisemblable, encore que sa participation récente au forum économique de Yalta, où elle a semblé plaider pour un monde multipolaire permette de nuancer le jugement que l'on peut porter sur elle.

 Quant à l'axe rouge-brun, volontiers évoqué par les cercles du Pouvoir, les médias mainstream, et "la gauche de gouvernement" ou plus généralement la social-démocratie française, disons qu'il s'apparente à un épouvantail à usage électoral.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 30 avril 11:45

    Depuis le temps ne pas avoir compris que le clivage n’est plus gauche droite mais UE vs souveraineté nationale/ populaire, cela ne montre pas beaucoup de finesse politique...

    donc un RN qui ne veut pas sortir de l’UE ni de l’euro ni de l’OTAN, de l’autre une FI qui ne veut ni sortir de l’UE ni de l’euro ( ni de l’OTAN car elle est par traité la defense de l’UE), un LREM qui ne veut ni sortir de l’UE, ni sortir de l’euro ni sortir de l’OTAN , un PS idem, un LR idem... 

    Donc un parti unique appliquant comme un seul homme les directives europeennes et ceci dans tous les pays de l’UE...

    Nous parlons donc idiotie politique ou alors d’une escroquerie politique , il suffit de voir les partis extrémistes partout dans l’UE appliquant les mêmes directives ( Grèce, Autriche, Pologne, Hongrie, Italie,...).


    • Pimpin 1er mai 10:06

      @samy Levrai
      Vous n’avez rien compris à ce que propose le RN, ou alors vous ne l’avez ni écouté ni lu ! Commencez par vous renseigner ça vous évitera d’écrire n’importe quoi !


    • samy Levrai samy Levrai 1er mai 12:14

      @Pimpin
      J’ai parfaitement compris , il suffit de lire les professions de foi, le RN ne veut et le FN n’avait jamais voulu, sortir de l’UE, de l’euro et de l’OTAN. Il s’agit juste du même parti que LREM mais en raciste, une escroquerie democratique mais d’« extreme droite ».
      des soit disant souverainistes qui ne veulent pas que leur nation soit souveraine, arnaque te dis je.
      Pour changer une virgule des traités europeens il faut l’UNANIMITE, cela n’est jamais arrivé et n’arrivera jamais.
      Une seule solution le FREXIT, tout le reste n’est que blabla et nous l’entendons depuis 40 ans...


    • Pimpin 2 mai 10:28

      @samy Levrai
      Non, vous n’avez rien compris ! la profession de foi n’est qu’un tract très réducteur. Tout était très clair dans le programme, avec les échéances. Mais vous ne l’avez sans doute pas lu. Et si on peut changer les traités européens. 
      Le parlement européen a le pouvoir législatif, il a aussi des compétences budgétaires et il peut censurer la commission qui doit alors démissionner.
      Le président de la Commission est élu par le Parlement.
      L’article 48 TUE permet de lancer une révision importante des traités, la règle de
      l’unanimité ne s’applique pas : il suffit que le Parlement européen, la Commission européenne ou un seul état membre demande à engager le processus. Ensuite, pour engager les travaux, la majorité simple suffit.
      Vous n’avez pas compris que le Frexit n’est pas d’actualité parce qu’impossible à lancer avant les résultats des élections de 2022 ! En attendant on a en mai l’élection européenne, c’est cette carte qu’il faut jouer avec les autres partis souverainistes européens. Militer pour le Frexit qui fait peur aux Français c’est actuellement une stupidité et une perte de temps totalement inefficace.


    • tuxuhikewi 30 avril 11:46

      Oullaaaa, jeune ignorant.

      Je me revendique « rouge brun » depuis des décénie copains.

      Pour le peuple et la patrie, pardi. Pour Dieu, a l’occasion.

      La propagande nous a tous rendu vert, nous nous allions par lui.

      Les noirs et les blanc sont l’élite, l’origine du -isme nouveau.

      Les bleu sont presque tous des faux, mais les vrais compte pour dix.

      Les roses la ferme et obéissent, par culpabilité, par sens du devoir.

      Rouge-noir-brun-vert, c’est dans la poche. Blanc bleu il y a encore des tension.

      Alerte, Définition déloyale. «  Le Front National »canal historique«  », porte son propre nom, le poujadisme. Merci de conserver le terme « Canal Historique » isolé comme l’organisation séparatiste corse du méme nom. Merci de conserver le terme ’canal historique’ associé comme pis aller a ne pas forger un mot spécifique.


      T’aura beau nous diaboliser copain, nous on parle a tout le monde, on est accepté et apprécié par toutes les causes justes, il y a dans notre convergence un bien plus grand potentiel d’alliance des extrêmes institutionnel, d’union nationale, que dans le clientélisme Modem ou le bolchevisme macronien.


      On est le meilleur antidote au féminisme, le meilleur sérum contre le fédéralisme. On est ce qui se fait de mieux en terme d’écologie rationnelle. On est capable de pécher du socialiste bénévole a l’anarcho coureur des bois, du koulak indécrottable a l’entrepreneur conquérant. On est la plus grande source de courage pour désobéir. On est ceux qui font les listes de traîtres.


      Ils nous ont traités de populiste, nous avons accepté ce mot, nous en avons fait un mot de fierté, un honneur, d’étre au service du peuple.


      Ils nous ont traité de rouge-bruns, nous avons accepté, nous l’avons dé-diabolisé, en avons fait notre cheval de bataille, notre cause.


      Vive la patrie et vive le peuple.










      • nemo3637 nemo3637 30 avril 18:51

        @tuxuhikewi
        Et Gros Caca Brun, vous l’avez aussi reçu, accepté et dé-diabolisé, fait votre Cause ?


      • tuxuhikewi 30 avril 19:56

        @nemo3637

        Vas jouer plus loin.


      • Jean De Songy Jean De Songy 30 avril 14:16

        Du tps de Marchais/JMLP ça été envisagé (Soral au comité du FN, Zarka au PC)

        Torpillé par les collabobos négriers putes de l’oligarchie (affaire du « Front National » employé par le PC, Zarka peut être ? repris du vocabulaire de la résistance, Jean Edern Hallier, L’idiot International sf erreur.)

         

        Robert Hue a fini pute chez Micron,

        Marie George Buffet, , styliste mondialiste, organisait des défilés d’africains sur les tribunes des comités centraux de Pute Collabo..

         

        Envahisseur de Soros et pédéraste gland remplaçaient prolétaire comme classe « révolutionnaire ». La messe mondialiste était dite


        • Serge ULESKI Serge ULESKI 30 avril 20:53

          Difficile, voire impossible cette alliance rouge-brun... la France n’est pas l’Italie...

          En Italie c’est Mussolini, respecté par toutes les classes, toutes les couches de la société Italienne, du l’universitaire au livreur de pizza.... 

          En France c’est de Gaulle la figure tutélaire et non Pétain. Barrière infranchissable donc. 


          • Sparker Sparker 1er mai 12:08

            @Serge ULESKI

            J’ai eu la surprise d’être interdit de commentaire sur votre article, je ne me souviens pas vous avoir insulté, ou un autre, sous un de vos articles ? Vous avez mon commentaire insultant sous la main que je comprenne ?


          • Fergus Fergus 1er mai 15:57

            Bonjour, Serge ULESKI

            « En France c’est de Gaulle la figure tutélaire et non Pétain. Barrière infranchissable donc. »

            Je partage cette opinion.


          • MAIBORODA MAIBORODA 30 avril 22:42

            @ Serge ULESKI

            Votre jugement est péremptoire et catégorique, mais votre commentaire est apprécié.


            • Pimpin 1er mai 10:10

              Et allez, un coup de diabolisation du RN qualifié de nazi et de fasciste sans bien sûr aucun argument sérieux pour tenter de prouver le totalitarisme de ce parti !

              Moi je vote RN justement pour retrouver une démocratie qui se perd de plus en plus, pour retrouver nos libertés fondamentales, de choix et d’expression, pour retrouver l’indépendance de notre pays et la prospérité. 


              • MAIBORODA MAIBORODA 1er mai 11:09

                @Pimpin

                Votre lecture a dû être un peu rapide.
                J’ai failli renoncer à proposer ce texte car précisément je le trouvais assez « indulgent » à l’égard du RN.
                En fait de « diabolisation » il y a certainement pire.


              • Sparker Sparker 1er mai 12:05

                @Pimpin
                 "Moi je vote RN justement pour retrouver une démocratie qui se perd de plus en plus, pour retrouver nos libertés fondamentales, de choix et d’expression, pour retrouver l’indépendance de notre pays et la prospérité. "

                Bah vaut mieux être naïf que fascho, c’est toujours ça de pris...


              • Jonas 1er mai 12:01

                "Quant à l’axe rouge-brun, volontiers évoqué par les cercles du Pouvoir, les médias mainstream, et « la gauche de gouvernement » ou plus généralement la social-démocratie française, disons qu’il s’apparente à un épouvantail à usage électoral.« 

                Exact.

                Rouge : mouvement internationaliste pro-immigrationniste, pro-islamiste et raciste anti-blanc.

                Brun : mouvement protecteur des frontières, de la patrie et de l’identité du peuple français

                Rouge : Pour Jean-Luc Mélenchon de LFI,  »la France n’a pas d’avenir sans les Arabes et les Berbères du Maghreb« ,  »les occidentaux, ça n’a pas de réalité« , il méprise les »blancs catholiques« , se réjouit de l’éradication de la race blanche par le métissage, ne supporte plus de vivre avec des  »blonds aux yeux bleus« , et méprise les habitants du pays de Caux en Normandie, qu’il traite d’ »alcooliques épouvantables«  !

                Benoît Hamon, de Génération.s n’aime pas la ville de Brest, parce qu’il y a trop de Blancs !, est en lutte contre l’identité française.
                http://lelab.europe1.fr/benoit-hamon-favorable-a-un-accord-entre-la-republique-et-lislam-de-france-2809678

                Brun :  »La France n’est éternelle que par la transmission et la glorification de son histoire.

                Elle n’est éternelle que par le labeur des hommes et des femmes qui ont décidé de partager un destin commun, dans le respect de ses valeurs et de son identité, pour poursuivre l’œuvre millénaire de leurs ancêtres. L’âme de la France réside en chacun de nous.

                Elle nous a été transmise par nos parents et grands-parents, par nos professeurs au sein de l’Ecole républicaine, par les pages des encyclopédies et les pierres de nos monuments.
                Mais aussi par la féérie de nos paysages et la force spirituelle de nos églises aujourd’hui la cible des attentats islamistes."

                Discours de Marine le Pen 1er mai 2015


                • Sparker Sparker 1er mai 12:34

                  @Jonas

                  C’est vrai que 2000 ans de guerres et de tueries (au moins) pour aboutir au monde macronien dans lequel nous sommes, ça force l’admiration mais ça doit être à cause des gauchos pro magreb, sans doute, je vais me faire un examen de conscience, merci...
                  Il est vrai que le glaive porté par Jésus doit avoir plusieurs sens cachés...


                • Jonas 1er mai 14:11

                  @Sparker « C’est vrai que 2000 ans de guerres et de tueries (au moins) pour aboutir au monde macronien dans lequel nous sommes, ça force l’admiration mais ça doit être à cause des gauchos pro magreb, sans doute »

                  Le déclin des puissances catholiques (France, Espagne, Italie, Portugal) au profit des puissances protestantes (Angleterre, Pays-Bas, Flandres, États Allemands) au début du XVIIIème siècle coïncide avec la montée en puissance du capitalisme, du monde de la finance, de l’exploitation de l’homme par l’homme, de la dénaturation de l’être humain, de l’extermination de masse, de la destruction à grande échelle de la Nature, tous condamnés dans les Évangiles de la Bible.
                  L’homme tout puissant a pris la place de Dieu, et le monde macronien n’est que l’aboutissement de cette doctrine.
                  L’immigration de masse maghrébine et africaine, et l’islamisation sont les armes ultimes pour parachever le travail et tenter de liquider définitivement le catholicisme.


                • Sparker Sparker 1er mai 14:56

                  @Jonas

                  Et avant le XVIIIème siècle y faisait quoi les cathos ? (qui soit dit en passant est une autre forme d’exploitation de l’homme par l’homme même teinté de divin)

                  Par ce que Dieu dans l’histoire n’a servi que de cache sexe aux volontés de puissances, de pouvoirs et de dominations.
                  Normal que dans ce combat contre l’homme il y ai des adversaires et qui parfois gagnent.
                  Mais bon le monde de demain ne sera pas catholique, ils ont laissés passer leur chance faute de l’avoir humainement construit. Les protestants/libéraux selon vous, ne seront pas non plus le monde de demain, ils sont en perte de vitesse et dépassés par leur propres résultats.
                  Les communistes autoritaires non plus ni les socialistes vaselineux et je ne parle pas des islamistes ils sont criminellement hors course.
                  Reste plus que ce bon peuple, sous éduqué à dessein, qui à l’opportunité de reprendre sa véritable route en deçà des projections fantasmagoriques et de relever la tête et l’esprit.
                  Bon la route est encore longue je vous l’accorde et l’aboutissement de ces longs siècles de tâtonnements violents n’est pas garanti à la paix, loin s’en faut, mais c’est la seule route qui nous reste. Tous les autres ont déçu et décevront.


                • Christian Labrune Christian Labrune 1er mai 17:29

                  La disparition de l’antisémitisme dans le discours de l’extrême droite française, ou du moins son occultation dans l’expression médiatique officielle de cette dernière donne à penser que les démons de jadis ont été en quelque sorte exorcisés. Mais cela peut être mis en doute.

                  ====================================

                  à l’auteur,

                  L’extrême droite FN, de fait, pour mieux se dédiaboliser et après les déclarations abjectes du Père Le Pen qui l’ont conduit si souvent en correctionnelle, elle avait bien du boulot à faire ! a paru vouloir retirer de sa vitrine les thèmes antisémites hérités des années trente, tout en continuant à très bien les astiquer dans son arrière-boutique.

                  Ces thèmes on été repris par l’extrême gauche qui, elle, n’aura jamais hésité à les exhiber. Qu’on se rappelle les militants du NPA ou du parti de Mélenchon défilant, durant l’été 2014 à Barbès, à Sarcelles, et même à la République, sous les drapeaux du Hamas, gueulant « Mort aux Juifs » à Sarcelles, tentant d’incendier des magasins et surtout des synagogues, rêvant en plein jour de rééditer la nuit de cristal de novembre 38.

                  On peut bien dire, à cet égard, que l’extrême gauche et l’extrême droite fonctionnent à la manière des vases communicants. Beaucoup d’adhérents, du reste, seront passés d’un parti à l’autre. Les positions sur l’islam radical paraissent effectivement opposées, mais le mufti de Jérusalem, encore actif en 48, et qui est encore le maître à penser des factions palestiniennes et dont les connards de Sarcelles reprenaient les mots d’ordre, était un complice des nazis, tout aussi bien que ces collabos du régime de Vichy pour qui les fondateurs du FN ont toujours exprimé -on a dû l’oublier - la plus vive sympathie.


                  • Elliot Elliot 1er mai 18:57

                    Je suis heureux de vous retrouver parmi les contributeurs d’Agoravox même si à ce qu’il me semble mais ce n’est peut-être que mauvaise compréhension de ma part votre rappel historique ( que nul ne peut contester dans sa réalité) laisse accroire que la formule vous paraît être sinon souhaitable du moins envisageable.

                    Vous maniez des concepts éminemment dangereux et je rends hommage à votre courage mais je ne crois pas que le moment soit opportun d’évoquer des perspectives qui, pour ce qui me concerne, me débectent.

                    Il n’est pas nécessaire de remonter à la période de l’occupation allemande pour trouver des transfuges de l’Extrême-gauche vers l’Extrême-droite.

                    Le maire de Florange ( et il doit y en avoir d’autres ) est passé par l’Extrême-gauche avant de trouver sa voie – bien rémunérée – en prenant la tête d’une liste Front National pour conquérir une cité autrefois de Gauche.

                    Si ce n’est pas de l’opportunisme alimentaire alors comment appelle-t-on un cheminement aussi insolite ?

                    Je veux bien que Marine Le Pen insiste sur la nouvelle fibre sociale de son parti mais qui peut y accorder foi sinon ceux qui ont une vocation de dupes.


                    • MAIBORODA MAIBORODA 1er mai 20:36

                      @Elliot

                      De mon, côté, Elliot, malgré quelques divergences idéologiques, je suis toujours ravi de vous « rencontrer » sur AGVX. Vous en relevez le niveau.
                      J’apprécie votre « maniement » de la langue française, maniement subtil et rigoureux qui se différencie largement du langage basique des commentateurs dominants de ces lieux.
                      Ceci dit, s’agissant de l’irrésistible ascension du RN, la constater n’est pas la souhaiter ou l’espérer.
                      Disons que je n’en perçois peut-être pas toutes les incidences « négatives ».
                      Quant aux changements de pôles, disons que d’un point de vue historique, ancien ou récent, ils s’effectuent dans les deux sens.



                      • HELIOS HELIOS 2 mai 02:14

                        ... cher auteur, j’ai bien lu votre billet.

                        Comme d’habitude, dans ce domaine, il faut toujours faire semblant de comprendre et d’excuser les détails pour mieux enfoncer le clou de la desinformation, et dans votre cas avec des interpretations historiques d’autant plus douteuses que leur réalité est déjà votre interpretation.

                        En parcourant vos écrits, on s’attend rapidement a une description du rouge, puis du brun... ou vice-versa.

                        Helas et comme toujours, c’est le FN, RN, appelez-le comme vous souhaitez, qui fait l’objet de vos attaques.

                        Comme toujours donc, et malgré votre « indulgence », lorsque le parti de Marine Le Pen dit que l’eau mouille, c’est une interpretation raciste, xenophobe, nationaliste, isolationiste etc.... vous pouvez mettre tous les -istes que vous voulez.

                        Par contre si l’eau mouille et que c’est de l’autre coté de l’hémicycle qu’on s’en aperçoit, c’est une analyse humaniste plein de bon sens et qui ne peut que traduire la bonne politique de la nation par ceux qui l’expriment.

                        On vous lit, comme on lit les autres, rarement jusqu’au bout car le message est connu et exprimé tant de fois....

                        Dommage ! soyez franc de temps en temps, ecrivez ce que vous pensez, franchement en essayant d’être coherent avec vous-même, ce sera déjà ça.

                        L’eau mouille, que vous soyez à droite ou à gauche... pensez y


                        • Christian Labrune Christian Labrune 2 mai 16:57

                          Helas et comme toujours, c’est le FN, RN, appelez-le comme vous souhaitez, qui fait l’objet de vos attaques.

                          ================================
                          @HELIOS
                          Et dans cette information toute récente, c’est le FN qui ferait l’objet d’une attaque, ou ne serait-ce pas plutôt le FN qui révèle sa vraie nature, à laquelle les déclarations faussement iréniques de sa blonde Walkyrie ne changeront apparemment jamais quelque chose : chassez le naturel, il revient au galop, dit la sagesse des nations. Dans ce cas particulier, c’est plus vrai que jamais.
                          https://www.valeursactuelles.com/politique/metz-le-service-dordre-du-rn-sempoigne-avec-des-etudiants-juifs-106477


                        • Cyrus (TRoll de DRame) Cyrus (TRoll de DRame) 2 mai 17:26

                          @Christian Labrune

                          Ce n’ est pas le RN , qui s’ est mit devant une synagogue pour bloquer l’ entrée en distribuant des tracs .Quand a la tendance dure du FN « canal historique elle était a paris pourquoi ne pas aller tracter la bas aussi ? .

                          Sur un lieu privatisé le temps d’ un événement on peut être évacuer par le service d’ ordre . la voix publique s’ arrête a l’ entrée du parking .Le service d’ ordre est tout a fait en droit d’ exclure les fauteur de trouble elle est en charge de la securité de tous y compris des »evacué qui aurait put se faire lyncher .

                          Je vous accorde cependant que c’ est lamentable de voir cela de nos jours ..

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès