• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’enterrement de la devise de la République

L’enterrement de la devise de la République

Notre société n'existe que si elle respecte ce qui la distingue et la rend distincte : liberté, égalité, fraternité. La ruche, la fourmilière, la termitière n'ont besoin que de l'égalité et de la fraternité.

La liberté fait notre différence. Nous ne chassons pas en meute et quand l'homme le fait, il meurt à la guerre. Certains pourtant acceptent de la perdre et ils défilent au pas cadencé, s'enrôlent dans des milices, s'inscrivent à un parti, se réunissent dans des temples, des églises, des mosquées, des synagogues pour psalmodier, se prosterner, prier. Ils se rassemblent et ne ressemblent plus à l'être libre qu'ils étaient en entrant.

Notre égalité n'est pas la même que celle de la termite, de l'abeille, de la fourmi. Nous en avons besoin pour vivre en paix avec les autres qui nous sont inférieurs ou supérieurs. Cela est difficile car ils sont plus intelligents, plus grands, plus forts ou plus bêtes, plus faibles, plus petits. Les plus deviennent riches, puissants, indépendants, les moins pauvres, faibles, dépendants. La seule égalité que peut revendiquer le paresseux, le peureux, l'idiot face à tous ses opposés qui sont travailleurs, courageux, futés est l'égalité que lui donne la légalité.

La fraternité suppose que l'on se sente responsable de l'autre comme on le serait de son frère. Le vœux est beau mais comment faire quand il se conduit en irresponsable, fait tout pour se nuire, n'accepte pas les conseils ou est votre ennemi ?

La société devient incontrôlable et sombrera dans le chaos car elle refuse la liberté de penser au nom de l'égalitarisme. Elle veut l'égalité pour tous en créant un communautarisme généralisé qui détruit la fraternité et met dans des ghettos qui se font la guerre au nom de leur différence.


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

37 réactions à cet article    


  • Pierre Régnier Pierre Régnier 9 septembre 17:37

    La devise républicaine a besoin d’être ainsi précisée :

    LIBERTÉ (dans le respect de celle des autres)

    ÉGALITÉ (pas seulement en Droit)

    SOLIDARITÉ (la FRATERNITÉ ne se décrétant pas)


    • Fergus Fergus 9 septembre 19:13

      Bonsoir, Pierre Régnier

      Je souscris très largement à ce commentaire.


    • Pierre Régnier Pierre Régnier 10 septembre 21:40

      @Fergus

      Dans le contexte Agoravox je considère votre approbation comme quelque chose d’important.

      Au-delà des divergences il faut souhaiter que s’exprime le plus possible, sur ce site, l’attachement aux valeurs de la République, les propositions pour les améliorer et, plus encore, leur mise en application.

      Il faut souhaiter aussi que celles qui sont exprimées par la devise restent très liées, comme le demande C BARRATIER plus bas, à la mise en application des "Devoirs de l’Homme et du citoyen".

      Je dois préciser que je vois cela comme l’opposé de l’attachement aux seules apparences, cultivées dans la démagogie par notre actuel Président. Je vois comme des “macroniens”, sur ce point précis, la plupart des candidats actuels à son remplacement.


    • troletbuse troletbuse 13 septembre 06:48

      @Fergus
      Bien sur que vous souscrivez à ce commentaire vu que vous avez tout de suite fait le lien pour :
      LIBERTÉ (dans le respect de celle des autres)
      Vous avez traduit pour faire votre propagande macroniste habituelle :
      Je me vaxxine pour protéger les autres.


    • Docteur Faustroll Séraphin 9 septembre 17:40

      Dans la devise citée, chaque mot a un sens qui n’est pas celui que lui donne l’auteur :

       liberté : l’ancien régime interdisait le commerce d’argent et l’investissement aux sujets du roi catholique et l’Angleterre était en train de s’industrialiser pendant que la France s’encroutait dans une ruralité féodale. La liberté d’entreprendre est la première condition de développement économique mise en place par la bourgeoisie française pour essayer de rattraper son retard

       égalité : chaque fief avait ses propres règles et ses propres lois hérités des us et coutumes du moyen-âge et nommés « privilèges ». La mise en ordre d’un système judiciaire reposant sur le même code était nécessaire pour la modernisation . C’est l’égalité devant la loi.

       fraternité : il s’agit d’une notion maçonnique sur laquelle repose la notion de solidarité en cas de défaillance, banqueroute ou difficultés de paiement. Là encore, il s’agit de faire face à la concurrence anglaise en se serrant les coudes et en se portant garants les uns des autres. La fraternité, c’est garantie bancaire.

      Le reste c’est du pipeau


      • Nicolas Cavaliere Nicolas Cavaliere 9 septembre 18:36

        @Séraphin

        Merci pour cette démystification salvatrice.


      • Et hop ! Et hop ! 9 septembre 23:55

        @Séraphin

        La devise « Liberté Égalité Fraternité » ne date que de la IIIe République.
         
        C’était avant la Révolution française la devise du Grand Orient de France dont le Grand Maître était Philippe duc d’Orléans, membre du Club des Jacobins, siégeant à l’extrême-gauche à la Convention, qui se faisait appeler Philippe-Égalité.

        Son programme était comme sous Cromwell de décapiter le roi, de mettre au pouvoir la bourgeoisie de commerce et de finance, d’établit le régime bancaire et manufacturier anglais en supprimant tous les droits sociaux apportés par l’Église, et d’être le roi d’une monarchie constitutionnelle avec une nouvelle dynastie athée.

        La France était au XVIIIe siècle le pays le plus riche, le plus développé scientifiquement, techniquement, industriellement, militairement, démographiquement, avec 58 % des ménages qui étaient propriétaires d’une maison ou d’une terre, tandis que Londres était couvert de taudis et les populations urbaines et rurales extrêmement misérables.


      • chantecler chantecler 10 septembre 05:37

        @Et hop !
        Ce salopard a même donné la voix qui manquait pour faire décapiter Louis XVI .
        Sympa les Bourbons !


      • Durand Durand 10 septembre 09:40

        @Séraphin

        Merci pour cette rectification...

        Cependant, n’est-il pas trop tard, trop tôt ou quoiqu’il en soit, décalé, de deviser sur notre devise alors que la mondialisation achève de sceller les derniers barreaux de sa dictature ?

        « Bien entendu, aucun des membres de la caste ne proclame ouvertement sa haine de la démocratie, régime qui consiste à donner autant de poids dans le choix du gouvernement aux catégories supérieures qu’aux fumeurs de clopes qui roulent en diesel. Entre gens bien élevés, on dit les choses autrement  : on rappelle la République de Platon, on parle des Lumières, de la Civilisation, et on dénonce l’obscurantisme des nationalistes et des complotistes. Mais ces euphémismes ne doivent pas tromper : la détermination de la caste à ne plus se laisser surprendre, à ne plus être mise en danger par le vote, est farouche et sans limite. »

        Comment et pourquoi Macron et la caste ont décidé d’en finir avec la vraie démocratie - Le Courrier des Stratèges

        https://lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/08/comment-et-pourquoi-macron-et-la-caste-ont-decide-den-finir-avec-la-vraie-democratie/


        ..




      • Yann Esteveny 9 septembre 18:43

        Message à tous,

        La devise Républicaine est depuis l’origine la devise du libéralisme financier destructeur qui nous mène aujourd’hui au « Great Reset ». Il détruit même les mots en les altérant ainsi :

        La Liberté c’est la liberté du puissant pour exploiter le faible.

        L’Égalité c’est le mensonge flatteur qui pousse à la médiocrité.

        La Fraternité est le mensonge ultime qui dépend de votre initiation dans la nouvelle religion.



        • Clocel Clocel 10 septembre 08:30

          C’est surtout la fin des illusions, quiconque avait fait un peu de chemin dans la compréhension de l’escroquerie républicaine n’est pas étonné par son aboutissement.

          La gueuse est une machine à broyer les peuples au profit des quelques pourris sectaires qui l’ont pensé et mise en place.

          Un bilan du seul XX siècle suffit à s’en convaincre, c’est sans appel.

          Elle a fait le job, elle peut se permettre de montrer son vrai visage, et tant pis pour les cocus de l’Histoire.


          • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 08:53

            Ah ! On attaque la République ?

            Mais ne le mérite-t-elle pas ?

            Rappelons-nous qu’elle s’est installée en décapitant un roi.

            Depuis 2005 et même depuis l’autoamnistie (le 15 janv 1990), le peuple français ne parle plus dans les urnes.

            Donc Les Brigandes dans « Vive le Roy » MA-GNI-FIQUE : https://www.youtube.com/watch?v=k7TUquM435Y


            • chantecler chantecler 10 septembre 09:01

              @Daniel PIGNARD
              La République ....
              "Rappelons-nous qu’elle s’est installée en décapitant un roi.

              "
              Ouah le menteur !
              Après Louis XVI nous avons eu 3 rois et deux empereurs .
              Et le dernier a déclaré la guerre à l’Allemagne .
              C’était la guerre de 70 qui nous a coûté une ignoble défaite et par la suite deux guerres mondiales .


            • Daniel PIGNARD Daniel PIGNARD 10 septembre 09:31

              @chantecler

              Merci de rappeler l’histoire officielle. Maintenant, vous avez oublié de mentionner l’histoire cachée et l’exfiltration de la prison du Temple de Louis XVII.

              https://www.agoravox.fr/commentaire5694087


            • chantecler chantecler 10 septembre 09:36

              @Daniel PIGNARD
              C’est vrai !
              J’ai pas tout dit dans mon commentaire...
              Je vous laisse l’histoire de l’exfiltration de Louis XVII du Temple .


            • eddofr eddofr 10 septembre 09:51

              Les devises, c’est comme les drapeaux et les slogans publicitaires, c’est juste pour attirer le chaland.


              • zygzornifle zygzornifle 10 septembre 10:20

                liberté, égalité, fraternité

                On peut rajouter aussi pays des droits de l’homme, belle vision de l’esprit, la réalité est bien différente. 

                Liberté, quand on manifeste notre mécontentement on se fait cogner par la flicaille, on ne peut plus ou peu se déplacer sans pass sanitaire .... 

                Egalité RSA VS les 500 plus grosses fortunes. Vaccinés VS non vaccinés, pass et anti-pass etc....

                Fraternité, on ne peut plus rentrer sans problèmes dans les 1000 cités de non droit.

                Le pays des droits de l’Homme est devenu une dictature au service de la mondialisation ....


                • eddofr eddofr 10 septembre 14:19

                  « Liberté, égalité, Fraternité » :

                  Super titre de film, dommage que le metteur en scène et les acteurs ne soient pas à la hauteur.


                  •  C BARRATIER C BARRATIER 10 septembre 18:00

                    La liberté est aussi celle de choisir, certains ne voient que leurs droits, pas leurs devoirs.

                    On cite la déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais jamais celle des devoirs de l’homme et du citoyen pourtant également proclamée

                    Voir en table alphabétique des news :

                    Devoirs de l’Homme et du citoyen

                    http://chessy2008.free.fr/news/news.php?id=210


                    • troletbuse troletbuse 13 septembre 06:56

                      @C BARRATIER
                      C’est plutôt la déclaration de ta connerie !


                    • Durand Durand 10 septembre 18:16

                      Programme présidentiel (version courte) de LA CONCORDE CITOYENNE 


                      https://laconcordecitoyenne2022.fr/le-programme-en-bref/


                      ..




                      • Ecométa Ecométa 10 septembre 21:12

                        Mais quel déchainement contre les valeurs de la République qui est attaquée de toute part ! Alors qu’elle est dévoyée, trahie, Macron est un traiter à la République ; beaucoup s’en plaigne ici mais il ne trouve pas mieux que d’en remettre une couche !

                         Le reste c’est du pipeau nous dit séraphin ! Donc, ce que pense les gens des valeurs de la République de nos jours, de notre devise, c’est du pipeau !

                        On est au 21 è siècle et plus au moyen âge ou sous l’ancien régime !

                        Désolé, mais « séraphin » ne rectifie rien ! Il semblerait qu’il regrette l’ancien régime… l’avant 1789 : il doit être royaliste et élitiste  !

                        La devise de la République Française n’a rien à voir avec l’ancien régime  ! 

                        Séraphin ne nous parle pas de Liberté, mais de « libéralisme  »… la liberté poussée à son paroxysme… celle du seul commerce des affairistes pour le bien de la Nation …celle des plus riches !

                        Il ne nous parle pas d’Égalité mais de nécessaires privilèges pour les premiers de cordée qui doivent guider les autres ! Comme macron et tous ces gens qui sont sous acculturation américano-anglo-saxonne : seul les riches font l’économie !

                        Quant à la Fraternité au sens de solidarité il préfère de loin l’individualisme !

                        Visiblement le mot « République » gène, la « Res-publica », la chose publique pour le public ! Ça doit gratter au mauvais endroit les affairistes du monde entier qui veulent réduire la démocratie comme le font les chinois !  

                        « Liberté Égalité Fraternité  » ; il n’y a rien de plus opposé à cette acculturation Américano Anglo-Saxonne qui prône un libéralisme économique qui favorise les affairistes ; rien de plus opposé aux privilèges des ploutocrates, rien de plus opposé à la collusion qui pourrit la Démocratie Républicaine !

                        Vous avez totalement raison « Durand », actuellement il y a un vrai complot contre la démocratie et aussi contre le « principe d’humanité ». Mais il faut avoir une certaine « conscience », une conscience républicaine et démocratique, pour s’en rendre compte. Apparemment ici, cette conscience n’existe pas vraiment pas !

                        Il y a un complot fomenté par une Elite ploutocratique positivo scientiste, qui veulent tuer définitivement la démocratie et le principe d’Humanité ; avec des comploteurs qui traitent de complotiste des gens scientifiquement compétents, de compétence mondiale, et qui sont en réalité de lanceurs d’alerte !

                        Cette devise de Liberté, Égalité, Fraternité, a toujours, et c’est à l’Honneur de la République Française, placé la France en dehors, du moins jusqu’ici, des complots contre la Démocratie de cet axe Américano-Anglo-Saxon ploutocrate et affairiste ! 


                        • eau-pression eau-pression 10 septembre 22:08

                          @Ecométa

                          Certes !

                          Juste une remarque, en souvenir de mon adolescence vierge de culture politique (j’y suis encore un peu) : en détruisant le système royaliste la France a sans doute fait un pas dans la direction « affairiste ».


                        • Ecométa Ecométa 11 septembre 10:35

                          @eau-pression
                          Vous n’êtes pas très sérieux ! Extrait du site www.lhistoire.fr


                          Sous la royauté : un renard dans le poulailler

                          En seulement quelques années, Mazarin va mettre le royaume en coupe réglée, sans aucun scrupule, pour satisfaire cette soif d’or qui semble inextinguible. Il n’est pas le premier à piquer dans la caisse, mais il le fera avec beaucoup d’imagination et ira encore plus loin que les autres...

                          Une immense fortune, en espèces, en meubles, en bijoux, en tableaux et en livres... Mais aussi des marchés d’État monopolisés, une mainmise sur les fonds du roi, le recours régulier à des caisses noires : les richesses accumulées par le cardinal de Mazarin, qui dirigea la France pendant la jeunesse de Louis XIV, n’ont guère eu d’équivalent. Portrait de l’homme d’État le plus « corrompu » de l’Ancien Régime.

                          « Il était si fort attaché à l’argent qu’il en faisait des bassesses indignes de son rang. Il vendait tout, offices et bénéfices, et faisait commerce de tout. » Voilà le portrait de Mazarin, pour le moins sans concession, que dessine le marquis de Montglat, dans ses Mémoires. Comme pour mieux confirmer, encore, ce constat et ce jugement, il raconte qu’un peu avant la mort du cardinal-ministre (en 1661), la charge de premier président du Parlement se trouva vacante : Mazarin dit à d’Argouges qu’il la lui remettrait, si ce dernier lui accordait 100 000 écus. La reine mère, Anne d’Autriche, de se récrier : « Ne se lassera-t-il jamais de cette sordide avarice ? Sera-t-il toujours insatiable et ne sera-t-il jamais saoul d’or et d’argent [1] ? »

                          « Saoul d’or et d’argent » : l’expression est forte. Elle semble confirmée, cependant, par les témoignages de nombreux contemporains qui évoquent, presque tous, l’insatiable cupidité du ministre.


                        • eau-pression eau-pression 11 septembre 10:56

                          @Ecométa

                          Effectivement, mon post ne se voulait pas sérieux. C’est juste que depuis ce temps de ma jeunesse je ne vois pas venir d’alternative au système représentatif foireux que nous connaissons.

                          Merci sincèrement de votre réponse.


                        • L'apostilleur L’apostilleur 10 septembre 21:36

                          @ l’auteur 

                          Ou trouver matière dans vos lignes à remettre en cause la devise française qui est un idéal ?

                          Le pessimisme n’est pas la bonne solution, on a davantage besoin de grands esprits pour appliquer ses valeurs.

                          Et il y en a.


                          • alinea alinea 10 septembre 21:57

                            Ça fait neuf ans, j’avais écrit ça :

                            Devise : es-tu toujours la plus belle ? - AgoraVox le média citoyen

                            c’est pas une réponse ni un commentaire, ce n’est pas un ajout juste un « coucou » !!


                            • Pierre Régnier Pierre Régnier 11 septembre 09:01

                              @alinea

                              Votre article de 2012 “Devise : es-tu toujours la plus belle ?”, que je n’avais pas lu, était un très bon article. Il faut le relire aujourd’hui.

                              Si, pas plus que la fraternité, la solidarité ne peut se commander, comme vous dites, je pense qu’elle peut être “décrétée”. Je crois même qu’elle doit être le principal objectif à mettre dans un programme de parti “solidariste”, synonyme de ce que doit être, selon moi, un parti socialiste libertaire.


                            • alinea alinea 11 septembre 10:46

                              @Pierre Régnier
                              Merci
                              La fraternité est ce qui rend les Gilets Jaunes dangereux aux yeux du pouvoir qui depuis des lustres s’est escrimé à l’abattre ! l’atomisation, comme on dit, n’a pas d’autre but, les horaires décalés non plus, etc... elle est précieuse, elle est agréable à vivre.
                              La liberté que beaucoup crient chaque samedi, c’est un autre histoire ; comme la fraternité personne ne peut nous la donner, mais elle n’est pas facile à vivre, la responsabilité qui la définit, c’est pas le paradis ; je crois que c’est bien pour ça que les domestiqués ( bêtes ou hommes) ne craignent pas l’aliénation tant qu’ils ont à manger ! Tandis que la fraternité adoucit la vie quelle qu’elle soit et encourage.


                            • eau-pression eau-pression 11 septembre 11:00

                              Coucou @alinea

                              J’ai ajouté un commentaire à ton article qui n’a pas vieilli, sinon comme tu le signales le phénomène GJ apparu dans le paysage.

                              Bien d’accord sur cette liberté. MC disait : je m’intéresse à ceux qui pensent par eux-mêmes.


                            • alinea alinea 11 septembre 16:37

                              @eau-pression
                              Je me creuse la tête...et je ne trouve pas... c’est qui MC ?


                            • eau-pression eau-pression 11 septembre 18:43

                              @alinea

                              Et bien justement, comme je dis en début de post, la réponse se trouve sous ton article de 2012.

                              Comme dit la ritournelle, pour moi ça veut dire beaucoup, rapport à la liberté, aux chaînes rompues du passé, aux liens futurs. Ne te tracasse pas, c’est des choses qui se vivent. Doit y en avoir plein chez toi.


                            • HELIOS HELIOS 11 septembre 00:19

                              Bien, mr l’auteur... mais comme toujours, chacun exprime son point de vue, et le mien n’est pas exactement comme le votre, alors je me permets d’apporter ma petite contribution :

                              vous parlez de république, de devise, et je trouve que ce n’est pas simple de s’extraire du quotidien. en prenant un peu de hauteur, on pourrait  se poser la question suivante :

                              en tant que français, partageant le futur de notre pays, faut il parler de son organisation ou de sa substance... parce que voyez vous, les détails des régimes, qu’ils soient royalistes, républicains ou n’importe quoi d’autre en en fait peu d’importance, il me semble que nous devrions parler de « FRANCE » et non pas de royaume ni de république.

                              Tous, sujets ou citoyens, la difference n’est que dans la verticalité de la soumission due a l’autorité... à une famille royale ou a son administration !

                              Il nous reste que la devise pour formaliser notre volonté d’avenir et là, la liberté, l’égalité et la fraternité sont des valeurs concretes dont une foultitude de consequences devraient nous guider dans notre quotidien, notre participation au devenir de notre nation

                              Tout au long de notre vie nous devons arbitrer sur ce thème : qu’est-ce que j’apporte à la France... suis-je conforme avec ce qu’elle attend de moi.

                              Ces consequences, que nous devrions interioriser (respect des concitoyens, des autorités, des lois mais aussi de notre passé et de ceux qui l’ont vecu, comme de notre avenir que nous ecrivons) s’apprend dans les familles et à l’école et quelles que soient les valeurs c’est par ces deux institutions humaines que nous avons posés nos fondations.

                              A ce jour, je pense que nous n’avons plus d’école, elle a été tuée par les dogmes politiques et économiques ...

                              et nous n’avons plus de famille tout simplement parce qu’une famille est une valeur aussi bien biologique que philosophique nous en avons effacés, jusqu’au souvenir même, nous en melangeons les composantes et nous sapons jusqu’a l’origine et nos attachements.

                              Pauvre France.

                              Merci de m’avoir lu


                              • Ecométa Ecométa 11 septembre 10:06

                                De l’« honnêteté intellectuelle »  !

                                Quand je lis certaine personne dans AGORAVOX, qui font des phrases courtes, sibyllines, pour jeter de l’huile sur le feu ; que je lis même ailleurs, je viens notamment de lire un article sur la philosophie ou l’éthique de l’utilitarisme par des gens instruits ; je me demande dans quoi certaine personne place leur « honnêteté intellectuelle », et même s’ils en ont réellement une !

                                Personnellement je place la mienne dans les valeurs de la République Française, dans les principes de Liberté, d’Égalité et Fraternité ; aussi dans la démocratie et dans le principe d’Humanité : l‘Ontologie, la Déontologie, l’Éthique et l’Altérité !  

                                L’ontologie : la « raison » de l’être et de l’étant ; dans la raison et non dans un rationalisme paroxysme de rationalité et plu simple rationalité, un matérialisme et un utilitarisme qui abusent tout ! 

                                La Déontologie : une conformité avec une certaine Ontologie, un accord du « comment » avec un « pourquoi » qui en finalité doit toujours être le principe d’humanité : l’humain ! 

                                L’Éthique  : car il ne me viendrait pas à l’idée de faire sciemment à quelqu’un ce que je ne voudrais pas que ce quelqu’un me fasse !

                                L’Altérité : tout simplement parce que seul je ne suis rien ! 

                                 Petite notion de cogito : le « JE » et le « MOI », ne doivent pas être négligés, disons que l’individualité ne doit pas être négligée ; pour autant : le « je et le « moi » ne valent humainement que s’‘ils pensent « NOUS » !

                                La République Française va très mal en ce moment car elle est dévoyée, instrumentalisée, prévariquée, trahie ; de ce point de vue Emmanuel Macron est un traitre à la République, à la Res-publica », la « chose publique », une chose publique qu’il n’a de cesse de détruire !

                                La devise de la République Française, de Liberté, d’Égalité et de Fraternité est à l’honneur de la France dans ce monde d’un mondialisme absolument crasse, voué au seul libéralisme économique paroxysme de liberté. L’Europe ferait bien de reprendre cette devise à son compte, elle, qui, logiquement, est de cette culture qui relève des Humanités gréco-latines et non de cette acculturation américano-anglo-saxonne vouée au libéralisme, au libre échangisme et à l’individualisme : que des paroxysmes et autant d’abus de tout ! 

                                 Le problème, la grosse difficulté, c’est que, acculturation américano-anglo-saxonne oblige, c’est l’individualisme paroxysme d’individualité et plus simple individualité qui prime.

                                Également, et ça vient de sortir, avec le « Great-reset », ou la « grande réinitialisation » du Forum de Davos (Bill Gates), un « égalitarisme digne du plus pur communisme » se prépare, le sociétal détourné vers un socialisme communiste, non pas pour les « Élites ploutocratiques, mais pour Monsieur et Madame Toulemonde. Plus de propriété privée, tout sera à louer, et les seuls propriétaires seront les ploutocrates à qui vous louerez. Et bien d’autres joyeusetés comme le « crédit social » qui sera surveillé par des brigades, non pas des « brigades rouges », mais dorées à l’or fin des ploutocrates, et ce qui va, forcément avec tout cela : la délation !

                                À bon entendeur : salut ! 


                                • bertin 12 septembre 10:28

                                  Dans la réalité, la France est une semi dictature régentée par la répression secrète électromagnétique. Tant que cette répression ne sera pas dénoncée par les collabos des médias, la situation ne s’améliorera pas.

                                  https://ladictatureinvisible.wordpress.com/2021/09/10/quasi-sequestration-a-domicile-des-personnes-agees/


                                  • troletbuse troletbuse 13 septembre 06:53

                                    Voici les 10 commandements de l’ENA que vous pouvez vérifiez depuis des dizaines d’années qui permettent d’asservir un peuple de mougeons de plus en plus nombreux :

                                    https://blogs.mediapart.fr/monkeyman/blog/120914/ce-quon-leur-enseigne-l-ena-voir-une-photocopie-d-un-cours

                                    Une version plus lisible :

                                    http://chretienslibres.over-blog.com/article-nous-sommes-manipules-c-est-enseigne-a-l-ena-et-c-est-la-verite-120816560.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité