• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Tribune Libre > L’Inceste - La Prostitution – Le Viol d’enfants

L’Inceste - La Prostitution – Le Viol d’enfants

Que peut faire un enfant face à la demande sexuelle d’un adulte ? Comment peut-il refuser et dire non ? De toute évidence, il existe une inégalité entre les adultes et les enfants ! Un proche, un parent, un beau père qui séduit un enfant pour avoir des relations sexuelles avec lui est un pervers, un criminel ! Pour clarifier la situation, parlons d’une petite fille qui adore son papa mais lui aime sa fille pour coucher avec elle ! Admettons qu’elle ait 5 ou 6 ans. Comment cette enfant peut refuser la demande sexuelle de son père, de l’homme qui l’élève, qui est le compagnon ou le mari de sa maman ? Peut-elle éprouver le même désir qu’un adulte ? J’entends des hommes vanter la pédo-criminalité, disant que oui, l’amour entre un enfant et un adulte est réciproque, que c’est même bien pour les deux ! Le plaisir sera partagé. Comment peut-on formuler de pareilles inepties ? L’égoïsme, la non compassion de ces adultes qui pensent que les enfants ressentent la même chose qu’eux sont des malades pervers, des criminels. En aucun cas, l’enfant ne peut désirer un adulte comme ce dernier voudrait le croire. Dans le cas de la petite fille - nous l’appellerons Noémie - comment pourra-t-elle refuser de transgresser le passage à l’acte de l’inceste comme l’exige son père ? Elle prend cette demande pour de l’amour, son père l’aime, ne lui ferait pas de mal. C’est ce qu’elle veut penser et croire mais cela l’effraie ! Elle sait qu’il ne faudra pas en parler, que ce n’est pas bien de faire ça. Elle veut dire non, mais ne peut pas. Quelle est l’égalité de parole entre un enfant et un adulte ? Il n’y a pas d’égalité ! La petite Noémie n’est plus en face de son papa mais face à un gros méchant loup qui la terrorise à qui elle doit obéir sous peine de perdre l’amour et l’intérêt de ce dernier pour elle. Ses larmes coulent, elle est secouée de spasmes nerveux, elle voudrait crier, s’enfuir, mais elle ne peut rien faire sinon subir l’irréparable, l’inceste. Son père lui parle, la caresse mais pas comme un papa et personne ne pourra la sauver de ce geste criminel d’un propre père sur sa fille. Noémie va se dédoubler, faire comme si ce n’était pas elle qui subissait cet acte terrifiant d’un adulte en qui elle avait confiance ! Non, ce n’est plus elle, elle voudra oublier. C’est la dissociation qui se met en place. Son père quitte la pièce comme si rien d’important ne s’était passé, laissant une petits fille gisant à moitié nue, traumatisée et pleine de honte et de culpabilité envers elle-même…

Plus tard, la même petite fille devra obéir à son père autoritaire qui lui-même semble s’être dissocié tant il a l’air pareil qu’avant, comme si ce n’était jamais arrivé ! A tel point que Noémie va douter de la réalité de cet inceste. Elle apprend à se taire, à se soumettre à son bourreau, à endosser toute la honte et la culpabilité de son agresseur qui se débrouille parfaitement bien pour que la confusion existe chez l’enfant et ainsi en toute quiétude, il pourra nier et accuser l’enfant de menteuse si elle tente de parler. Noémie sent une gêne vis-à-vis de sa maman, tout a changé dans son univers, c’est un terrible bouleversement où elle se retrouve seule avec personne pour en parler.

Cette petite fille va apprendre qu’on peut utiliser son corps à des fins sexuelles pour la propre jouissance de l’agresseur. La sodomiser, l’obliger à faire des fellations. Elle comprend qu’être aimée c’est accepter d’être traitée comme un objet par les hommes. Ce sera la leçon de l’inceste, de cette épreuve terrifiante où il faut subir le désir et l’intrusion d’un homme dans sa propre chair. C’est une terrible leçon d’un système patriarcal pour dompter toute rébellion chez un enfant, le dominer et apprendre aux filles à se soumettre. La leçon est imparable et fera de terribles dégâts chez Noémie. Elle ne sera plus celle qu’elle aurait dû devenir avec un père aimant.

L’inceste est un crime et n’a pas de définition légale. C’est une contrainte morale terriblement injuste pour l’enfant obligé de se soumettre aux pulsions sexuelles d’un adulte qui a toute autorité sur lui et qui est plus volontiers cru que la victime, victime dont la justice n’a que faire ! La justice cherche les preuves pour inculper l’abuseur mais les victimes de ce genre d’abus ne bénéficient d’aucune chaleur humaine, d’aucune compréhension de la part de la justice. C’est terrifiant et ça fait froid dans le dos !

Ces victimes demeurent pour la plupart seules avec leur honte, leur désespoir, leur culpabilité et leur solitude qui peuvent amener certaines d’entre elles à en finir avec la vie.

L’autre possibilité est d’avoir pour compagnon un homme violent ou bien de devenir prostituée. Quand une victime a le sentiment de n’être rien, que son corps est sale, ne vaut rien, la route vers l’enfer est souvent possible…

Le délai de prescription de l’inceste est trop court surtout s’il y a eu amnésie. Trop court, car parler, dire l’indicible peut mettre des années. La famille rejette souvent la victime de l’inceste et protège l’agresseur pour garder soudé le lien familial. Quel lien abominable !

L’inceste peut conduire à subir des violences physiques, psychologiques et sexuelles et la prostitution est souvent un aboutissement pour les victimes d’incestes rejetées, niées dans leur être et elles se punissent comme si c’étaient elles, les coupables ! C’est notre société d’aujourd’hui et c’est ce qui se passe dans le monde, la pédo-criminalité légalisée dans certains pays, le tourisme sexuel et le non-respect de l’innocence des enfants bafoués par des adultes pervers et non défendues par une justice inapte à s’occuper d’elles, ces petites victimes d’abus sexuels et d’incestes laissées pour compte. L’inceste est un fléau et un terrible crime entretenu par un système patriarcal qui dresse des petites filles dans le huis clos familial à l’abri des témoins pour les rendre dociles et malléables. C’est la société qui est criminelle de garder tabou de tels actes perpétrés par des adultes qui osent pour certains parler de consentement mutuel et qui gagnent même un prix littéraire !

Sade fit de la prison, mais nous, le monde dans lequel nous vivons, nous ne condamnons pas ces crimes odieux sur des enfants. L’inceste, le viol d’enfants est un phénomène mondial à éradiquer ainsi que le système patriarcal.

La prostitution ne pourra jamais disparaître complètement tant que l’innocence des enfants, des petites filles sera bafouée et habituée à obéir aux désirs des hommes dès le plus jeune âge.


Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (35 votes)




Réagissez à l'article

46 réactions à cet article    


  • claude-michel claude-michel 26 décembre 2013 14:06
    Le Viol d’enfants doit être éradiqué en éliminant ceux qui s’adonnent a ces jeux sordides...Les peines sont bien trop légères ce qui me laisse à penser que quelque part ces abus sont rentrés dans les moeurs.. ?

    • La mouche du coche La mouche du coche 27 décembre 2013 09:27

      Article blougiboulga confondant tout, complètement féminisé, montrant les ravages du lesbo-féminisme sur les esprits. smiley


    • CASS. CASS. 28 décembre 2013 08:28

      rentrés dans les moeurs, oui et pas étonnant quand on prend connaissance d’un certain talmud.



      • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 17:56

        @ lyacon

        Il faut donc parcourir la blogosphère Belge pour mieux enquêter, notamment Flamande.  smiley
        Chut, je n’ai rien dit ...


      • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 18:03

        @ lyacon

        Rien que par la simple logique vous avez les réponses, Laurent Louis soulève des points capitaux sur lesquels il ne peut pas mentir sous peine de diffamation et bien pire ..

        -Aucun prélèvement ADN
        -Des preuves qui se perdent pour le procès du siècle
        -Témoignages de policiers assermentés
        -Agendas où figurent certains noms
        etc...

        Si vous dépassez l’émotion pour rester sur les faits, une « impasse » ça passe, mille impasses la vérité trépasse.
        Si à cette heure Laurent Louis n’est pas encore en prison malgré ses affirmations...


      • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 18:19

        Encore deux articles élogieux sur notre cher donneur de leçon de « tolérance » Franco-Allemand .

        dans un journal pro-Israélien, je m’intéresse à tout le monde il ne faut pas croire...


      • volpa volpa 26 décembre 2013 22:15

        J’avais les mêmes noms en tête.

        Les soixantehuitards.


      • volpa volpa 26 décembre 2013 22:20

        Il faut se rappeler que Bayrou a été cassé par toute « l ’intelligentia ».


      • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 22:23

        @ volpa

        Vous voulez-dire les mêmes vieux malades, souvent retraités des 30 glorieuses, qui veulent à tout prix nous imposer LEUR vision du monde bordélisé qu’ils ne se sont pas imposé à eux même ?

        Si la gauche crève, elle l’aura bien cherché ! Requiescat in pace 


      • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 22:32

        volpa

        « Il faut se rappeler que Bayrou a été cassé par toute « l ’intelligentia ».

        Chez moi »ces choses" ne portent pas ce nom intelligentsia, malheureusement la politesse m’interdit d’écrire ce qui les qualifie sur un média public.

        Le plus gros défaut de Bayrou est de ne pas être aussi sale que certains, ce qui leur donnait mauvaise conscience. Vous savez ce sentiment qu’ils s’évertuent à oublier ...


      • volpa volpa 27 décembre 2013 13:13

        @Par Arnaud69

        C’était de l’ironie concernant « l’intelligentia ».


      • Arnaud69 Arnaud69 27 décembre 2013 13:22

        @ volpa

        J’avais compris mais jouer le candide me permet de dire ce que je pense sur Bayrou qui a le grand tors de ne pas employer des méthodes de pourri face aux pourris.
        C’est son principal défaut, il faut se battre à armes égales même si ce n’est pas joli
        .

        On n’utilise pas un Opinel face à une bombe au sarin.


      • soi même 26 décembre 2013 17:57

        Il y pas à tergiverse le Viol et 

        le Viol d’enfants sont des crimes à ne pas mettre sur le même plan que la prostitution quand il s’agit bien de prostitution entre adulte !

        Il ne s’agit pas de mélanger les genres entre ce puritanisme d’hypocrite de bon aloi et cette dépravation que l’on assiste avec cette pornographie envahissante et la perverse idéologie du gender. Et nommer un chat un chat ! Et mon pas ce réfugier ce puritanisme d’hypocrite qui prend les vessie pour des lanternes.

        Malheur à vous la luxure à toujours fait partie de ce monde, et ce n’est pas des mesures punissant que vous allez enraye cette perversion.

        Il se pourrait bien que la réponse se trouve là :

        La femme adultère (Jean 8,1-11)
        8 Jésus se rendit au mont des Oliviers.

        2 Mais dès le matin il revint dans le temple et tout le peuple s’approcha de lui. Il s’assit et se mit à les enseigner.

        3 Alors les spécialistes de la loi et les pharisiens amenèrent une femme surprise en train de commettre un adultère. Ils la placèrent au milieu de la foule

        4 et dirent à Jésus : « Maître, cette femme a été surprise en flagrant délit d’adultère.

        5 Moïse, dans la loi, nous a ordonné de lapider de telles femmes. Et toi, que dis-tu ? »

        6 Ils disaient cela pour lui tendre un piège, afin de pouvoir l’accuser.
        Mais Jésus se baissa et se mit à écrire avec le doigt sur le sol.

        7 Comme ils continuaient à l’interroger, il se redressa et leur dit : « Que celui d’entre vous qui est sans péché jette le premier la pierre contre elle. »

        8 Puis il se baissa de nouveau et se remit à écrire sur le sol.

        9 Quand ils entendirent cela, accusés par leur conscience ils se retirèrent un à un, à commencer par les plus âgés et jusqu’aux derniers ; Jésus resta seul avec la femme qui était là au milieu.

        10 Alors il se redressa et, ne voyant plus qu’elle, il lui dit : « Femme, où sont ceux qui t’accusaient ? Personne ne t’a donc condamnée ? »

        11 Elle répondit : « Personne, Seigneur. » Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas ; vas-y et désormais ne pèche plus. »]


        • 65beve 65beve 27 décembre 2013 11:21

          @Soi-même,

          Que celui qui n’a jamais pêché vous jette la première bière.
          cdlt.


        • Alex Alex 26 décembre 2013 18:23

          La maltraitance des enfants, en particulier le viol, étant la pire des abjections, j’ai du mal à comprendre les votes négatifs.

          J’ajouterai cependant un bémol à cet article : d’après les plus grands « penseurs », sodomiser une gamine après l’avoir droguée ne serait pas condamnable si l’on est metteur en scène et si l’on dispose d’un influent réseau de soutiens.


          • Arnaud69 Arnaud69 26 décembre 2013 18:27

            @ Alex

            « La maltraitance des enfants, en particulier le viol, étant la pire des abjections, j’ai du mal à comprendre les votes négatifs. »

            Parce qu’il ne faut surtout pas parler de certains sujets très dérangeants au goût de certains qui ont l’émotivité et l’empathie à géométrie très variables...


          • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 décembre 2013 14:39

            La maltraitance des enfants, en particulier le viol, étant la pire des abjections, j’ai du mal à comprendre les votes négatifs.


            C’est simple, c’est juste parce que c’est un mauvais article qui prend pour prétexte la protection de l’enfance alors qu’il s’agit de dénigrer la prostitution.

            Pas compliqué à comprendre pourtant...

          • TicTac TicTac 26 décembre 2013 18:37

            Peine de mort.

            Point.

            • soi même 26 décembre 2013 18:47

              @ TicTac ; justice vengeresse où prévention adresser aux nouveaux coupables ?


            • TicTac TicTac 26 décembre 2013 18:50

              Les deux mon général !

              Pardon mais il est des crimes que je ne peux envisager pardonner.
              Chaque homme a ses limites, les miennes sont les enfants : on ne touche pas, sinon gare !

            • soi même 26 décembre 2013 19:08

              C’est beau d’être un stoïcien tant que l’on ne frôle pas la lame de la guillotine ?
              Ta dureté est de même engeance que les criminels, t’as rien à les envies !


            • Mmarvinbear Mmarvinbear 27 décembre 2013 14:39

              Peine de mort.

              Point.

              Sachant que beaucoup d’enfants violés deviendront des violeurs à leur tour, faut-il les exécuter aussi de façon préventive ?

            • marmor 26 décembre 2013 21:06

              Jésus lui dit : « Moi non plus, je ne te condamne pas ; vas-y et désormais ne pèche plus. »]

              C’est exactement ça que dira Taubira au recidiviste, avant de le liberer. Demandez aux victimes de ces salauds, si elles sont vivantes, ce qu’elles en pensent !!
              Michel Fourniret, « je ne te condamne pas, mais ne pêche plus dorénavant » Lachez le et vous allez voir !!!!


              • soi même 26 décembre 2013 22:29

                @ marmor, j’aime les grand naïfs comme toi, visiblement le sens de la justice pour toi, doit retourner à une attitude préhistorique.
                Le pardon n’ôte pas rien à la justice d’exercé avec toute sa rigueur, qui est bien une compensation, à ce que je sache ?
                A moins la jouissance de détruire celui qui à mal agit et pour toi la plus haute expression de la justice ?

                Je t’invite à lire Jean Marie Guyau ,

                Esquisse d’une morale sans obligation ni sanction

                https://fr.wikisource.org/wiki/Esquisse_d%E2%80%99une_morale_sans_obligation_ni_sanction/III/02


              • volpa volpa 26 décembre 2013 22:22

                Il y a des « pédos » qui votent non en majorité.

                Sortez de l’anonymat et écrivez si vous avez des couilles. C’est plus facile de cliquer.


                • marmor 26 décembre 2013 23:32

                  A soi même
                  J’aime les grands naïfs comme toi, qui tendent la joue droite pour en prendre une autre.
                  Le sens de la justice pour moi, c’est de punir les coupables, surtout ceux qui se croient au dessus des lois.
                  Libre à toi de pardonner à ces sous-hommes, violeurs et assassins d’enfants. Je serais aussi incapable de retenir mes pulsions meurtrières que eux leurs pulsions sexuelles.
                  Difficile d’appliquer les preceptes de bonté prônés par la religion catholique quand on sait le nombre de pédophiles homos que l’on dénombre parmi ses représentants, surtout les plus haut placés.


                  • Intelle Intelle 27 décembre 2013 10:17

                    Bonjour Matti, votre article me touche particulièrement car dans ma famille il y a eu deux cas d’inceste dont un sur ma fille par son père. Les dégâts sur l’enfant sont inguérissables et sur les proches ils sont impossibles à oublier...

                    Dans certains commentaires j’ai remarqué une tendance à mélanger prostitution, homosexualité, religion et...politique ! Navrant, ils sont hors sujet. Le viol, que ce soit sur un enfant ou un adulte, quelque soit son sexe et un crime qui devrait être puni comme un meurtre et je pèse mes mots. Et l’inceste est particulièrement odieux car le parent coupable de ces faits est censé protéger son enfant.

                    Le père de ma fille a abusé d’elle pendant 10 ans, ayant commencé par des attouchements quand elle avait 6 ans, avec menaces de mort sur moi et son frère si elle disait quoi que soit, il l’a violée quand elle a eu environ 13 ans et elle attendu l’âge de 16 ans pour en parler, non pas à moi ni à la famille mais au médecin scolaire de son lycée.

                    Nous avons eu la chance d’avoir comme interlocuteur un inspecteur de police qui a cru ma fille sur parole. Son père a été condamné à 8 ans de réclusion criminelle, mais n’en a effectué que 6, libéré pour « bonne conduite »...
                    Ce que je préconise comme punition ? La castration tout simplement, en privant ces monstres de leur « arme », ils deviennent inoffensifs. Car la prison ne résout pas problème, quand ils sortent ils recommencent.

                    On voit tous que le sexe est devenu un produit de consommation courante, il s’affiche partout dans les médias, la pub, les « réseaux sociaux », dans la rue où on voit des adolescentes qui ont adopté la « mode » du pantalon collant qui moule leur corps. Comment ne pas voir qu’elles se mettent en danger, à la merci des prédateurs ?

                    Pour la prostitution, c’est un fait de société qui existe depuis l’antiquité, si la femme est consentante et majeure et qu’elle ne soit pas soumise au chantage d’un proxénète, elle peut faire ce qu’elle veut de son corps, même si à mon avis elle se rabaisse au niveau d’un objet.
                    Les séquelles de viol sont très difficiles à guérir, même quand la victime devient adulte, elle se voit toujours petite fille soumise à son père et fait l’amalgame quand elle est face à des hommes « normaux », elle ne peut avoir aucune relation saine et quelquefois sombre dans la prostitution.
                    Quel est le remède pour éradiquer tous ces malades ?


                    • 65beve 65beve 27 décembre 2013 11:31

                      Bonjour intelle,

                      Quand le sexe n’était pas un produit de consommation courante, les mêmes salopards qu’aujourd’hui existaient déjà. Cependant tous ces crimes restaient sous l’étouffoir des pouvoirs religieux, société, familial.
                      De nos jours les victimes osent en parler un peu plus, même si comme pour votre malheureuse fillette, c’est trop tard.
                      Un enfant ne parle pas mais lance des signaux. C’est comme pour les enfants maltraités, c’est aux instits de signaler tous ses changements de comportement.
                      cdlt


                    • Matti King Matti King 27 décembre 2013 11:31

                      Bonjour,

                      Je vous remercie pour votre réponse à mon article. C’est 1 bonne questions comment eradiquer tous ces malades pervers qui agissent dans l’ombre car ce sont des pleutres et des lâches ! Votre fille a eu de la chance de vous avoir...Combien de victimes d’incestes et de viols sont seuls et sans aucune aide !
                      Merci encore pour votre témoignage qui me touche aussi beaucoup.

                      Matti King


                    • soi même 27 décembre 2013 16:58

                      @ Matti King, j’ai apprécier votre papier avec réserve, si vous voulez avoir une réponse réel surr la question, penchez vous ce que veux dire avoir une éducation sans égoïsme.
                      Car tous ce que vous relaté est en étroite relation avec la faillite de la responsabilité éducative parental qui ne savent plus éduquer.
                       Et de l’autre la manifestation de la perversion sexuel est en lien étroit avec l’exacerbation de l’égoïsme le plus grossier.
                      Quand vos ferait le liens entre le Droit au bonheur (au plaisir, à la jouissance ) et la dépravation sexuelle, vous seraient en mesure de comprendre pourquoi notre époque se problème est un fléaux de notre civilisation.


                    • antonio2 27 décembre 2013 11:40

                      Un ramassis de banalités que vous prenez plaisir à étaler...L’inceste est un crime monstrueux..pas besoin d’en dire plus.


                      • volpa volpa 27 décembre 2013 13:14

                        Il faut rajouter la pédophilie à l’inceste.


                      • christophe nicolas christophe nicolas 27 décembre 2013 13:13

                        Les personnes doivent absolument dénoncer de tels agissements, surtout si c’est des autorités ecclésiastiques. Si elles ne veulent pas étaler cela sur la place publique, plein de gens sont prêt à aider les victimes à balancer leur quatre vérités en face du coupable avec quelques coup de manche de pioche s’il se montre agressif. C’est comme cela qu’on enlève la honte de l’impuissance pour la retourner sur le coupable, par la vérité devant des témoins.

                        Le pardon est un droit unilatéral de la victime face à la repentance du coupable. A l’époque de Jésus, la femme adultère risque la lapidation donc elle ne peut pas avouer sa faute à son mari. Jésus vient justement adoucir la loi trop sévère.

                        Evidemment tout crime contre la forme intentionnelle de bonté donc Dieu annule ipso de facto les commandements inférieurs or Dieu est amour donc l’inceste, le viol et la pédophilies méritent les peines les plus sévères jusqu’à la peine de mort pour les irrécupérables.

                        Les apparitions mariales viennent rappeler que l’amour au sens biblique signifie forme intentionnelle de bonté, de bienveillance et non sensualité. Le terme a été dévoyé par ceux qui cherchent à imposer une vision charnelle de l’amour et à détruire le sens profond de la religion. Le jour de l’enterrement de Pierre Berger, la police pourra faire des photos pour voir les pourris qui nous gouvernent.


                        • Xenozoid Xenozoid 27 décembre 2013 13:51

                          la pedophilie a toujours été aux pouvoir ce que la loi lui offre,une loi pour dire ginnete ou paul ne pouvais pas savoir,que jouer sex avec quel’qun qui ne t’aime pas est un viol,non ? c’est définie,non ?il y a un cadre légale pour définire ginnette et paul ? non ?


                          • Xenozoid Xenozoid 27 décembre 2013 14:30

                            et je suis moinsé ?


                          • sleeping-zombie 27 décembre 2013 14:16

                            Hello,
                            J’ai voté négatif sur cet article, car il mélange tout. Dire que l’inceste c’est mal, c’est une évidence, mais de là à écrire des contre-vérités... Faut se renseigner un minimum avant de poster, de même qu’il faut réfléchir un minimum avant de parler.

                            Par exemple :
                            L’inceste est un crime et n’a pas de définition légale.
                            Le délai de prescription de l’inceste est trop court

                            Une recherche de moins de 5 minutes suffit à dénicher les articles de loi qui traitent du sujet. Si legifrance est trop austère pour vous, il y a encore des gens qui le défrichent pour vous.
                            http://www.documentissime.fr/actualites-juridiques/l-inceste-sur-mineurs-339.html
                            où les articles de loi sont cités, y compris le délai de prescription qui va jusqu’a 20 ans après la majorité de la victime. C’est à dire 38 ans, excuse du peu. Dit en passant, c’est plus que le meurtre.

                            Surtout, ce qui m’a poussé à réagir, c’est la conclusion :
                            La prostitution ne pourra jamais disparaître complètement tant que l’innocence des enfants, des petites filles sera bafouée et habituée à obéir aux désirs des hommes dès le plus jeune âge.
                            Où il est sous-entendu que l’objet de cet article est de lutter contre la prostitution, et que l’inceste est utilisé en tant que justification. Je trouve ça minable et profondément irrespectueux.


                            • Matti King Matti King 27 décembre 2013 15:48

                              Hello Sleeping-Zombie,

                              Minable ??? L’inceste sur les petites filles qui ne peuvent pas dire non à un adulte !!!Ca va pour vous Sleeping Zombie ! Oui l inceste est une façon de dresser les petites filles pour se soumettre au désir d’un adulte ! Oui,ça peut entrainer l enfant à être predisposée à aller vers la prostitution ! Etre forcée à avoir des relations sexuelles avec un adulte , oui, c’est une transgression pour l’enfant et sa sexualitée sera entachée par ce viol ! C’est ça qui est profondément irrespectueux et pire que minable, un crime !


                            • sleeping-zombie 27 décembre 2013 18:19

                              C’est pas mon propos, et ta réponse illustre bien la confusion que tu cherches a faire naître.

                              Parodions en forçant le trait (et un point godwin pour moi !) :

                              Toi : Holocauste, génécide et ISF : même combat.
                              Moi : tu mets l’ISF dans une telle liste ? c’est minable.
                              Toi : tu trouves ça minable de dénoncer l’holocauste ?

                              Y a pas à discuter, je ne cherche pas le débat.
                              Ma réponse d’ailleurs s’adresse plus aux intervenants précédents qui s’étonnent qu’on puisse « moinsser » un tel article.


                            • Chabinpolitain 27 décembre 2013 15:44

                              Les statistiques sont brutales :
                              Plus de 90% des agressions sexuelles sur mineurs sont commises dans le cercle familial par des personnes exerçant d’une manière ou d’une autre l’autorité parentale...
                              Alors les « pédophiles » d’accord, mais commençons donc par voir la poutre qui nous aveugle de déni !
                              D’autre part il existe en effet une corrélation directe entre le vécu infantile et les comportements adultes mais la prostitution est essentiellement pratiquée sous la contrainte par des femmes victimes du trafic et à qui l’on a fait subir des séances de violences sexuelles et morales pour les asservir.
                              Les prostituées ne sont donc pas forcément des victimes d’inceste et les estimations les plus optimistes parlent de près de 25% des femmes françaises ayant été victimes d’agressions sexuelles au cours de leurs vies ( toutes agressions confondues, ce qui ne signifie pas qu’elles aient été toutes violées... une main au cul bien crade est une agression caractérisée ).
                              Cela veut simplement dire que l’inceste est une pratique relativement courante et que si nous devions « couper les têtes » comme certains le prônent, c’est sûr qu’il y aurait d’un coup moins de problèmes de chômage et un grave problème d’encombrement des prisons !
                              Nous avons toutes et tous rencontré des enfants au comportement étrange mais il est tellement inconfortable de poser des questions gênantes à la belle-sœur que nous oublions l’incident en se disant qu’à cet âge-là...
                              Allons, les hypocrites ne sont pas ceux que l’on croit mais parfois aussi ceux qui hurlent à l’hypocrisie à propos de la volonté d’éradication de la prostitution, ceux qui ne voient de pédophiles que les curés belges et ne balaient pas leurs cours.
                              Parmi la totalité de ces drames il faut en appoint se rappeler que dans la plupart des cas, la mère est au courant et ne dit rien, qu’il s’agisse du père ou d’un oncle ( je ne parle pas des viols de garçons par des femmes qui restent extrêmement minoritaires ).
                              Dans tous les cas, lorsque l’histoire est révélée le traumatisme se révèle important et les dégâts psychiques quelquefois irréversibles ( impossibilité de sexualité harmonieuse à l’âge adulte pour les effets les plus courants ).
                              Mais attention aux amalgames, l’inceste n’est pas à l’origine de la prostitution car cela aurait pour conséquence que les prostituées auraient choisi de l’être, ce qui n’est pas le cas, moins de 10% d’entre elles se prétendent « indépendantes », les autres sont toutes sous le joug d’un bourreau.
                              La prostitution est un trafic d’humains dont les intérêts en termes de capital sont considérables !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires